L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Thomas Hawk
Nouveau membre
avatar
Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 18/10/2015
Race : Humain
Classe sociale : Paysan
Emploi/loisirs : Chasseur
Age : 25 ans
Age (apparence) : 25 ans
MessageSujet: Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42] Mar 20 Oct - 11:16


Un loup sauvage dans une ville  droite


Le soleil disparut finalement pour laisser place au ciel noir et aux nuages au-dessus de Londres. Cela faisait déjà plusieurs jours que Thomas avait débarqué au pays. Le voyage n’aurait pas été de tout confort pour un Citadin de grande ville, mais l’Autochtone était loin d'être ce type de personne, il aurait été résolu de traverser l’océan à la nage si cela avait été sa seule possibilité pour mettre les pieds sur ce « vieux continent », comme aiment l’appeler les Européens. Thomas ne vivait pratiquement que durant la nuit depuis son arrivée. Il ne se mêla pas au chahut de la journée, puis il ne se sentait pas le bienvenue, les quelques personnes qu’il avait croisées le dévisageaient, chose pas étonnante, pour eux il n’était pas un homme, puisqu’il ne pensait pas de la même manière qu’eux et ne leur ressemblait pas.

Puisqu'un bon chasseur se doit d’avoir un bon point de repère, Thomas scrute du haut de la colonne les horizons, laissant ses sens supérieurs getter une proie. Depuis son arrivée, Hawk avait seulement croisé deux Hommes-bêtes et l’un d’eux avait réussi à s’échapper de sa traque au lever du jour. Ce qui avait le plus étonné le voyageur depuis son arrivée, c'était le nombre élevé d’êtres aux apparences comparables dans les rues de la ville en pleine nuit. Ils dégageaient une aura bien particulière et l’instinct animal de Thomas lui criait de prendre gare à ces personnes et d'éviter tout contact pour une raison qui lui échappait toujours.

Chaque instant de la nuit était compté, Thomas prenait soin de se rendre dans un lieu moins visible et plus discret le jour pour pouvoir se cacher pour se nourrir et dormir. Il n’avait pas pris la peine de traîner de l’argent sur lui, donc il devait voler pour subvenir à ses besoins. Il s’arrogeait le droit de le faire puisqu’il avait fait tout ce voyage pour les libérer d’un mal enraciné chez eux, apparemment. L’odorat de Thomas lui fit serrer les dents, il posa une main sur son manche de tomahawk…Il n’était plus seul dans le coin.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Olswan
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/04/2008
Race : loup-garou
Classe sociale : bourgeoise
Emploi/loisirs : fabriquer des armes
Age : 21
Age (apparence) : 21
Proie(s) : loup-garou et vampire. Un loup-garou blanc en particulier
Résistance mentale : 1
MessageSujet: Re: Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42] Lun 26 Oct - 20:16

En provenance Les ravages d'une première transformation

La vie avait été plus que cauchemardesque pour Abigail, depuis un peu plus de six mois que la jeune femme errait sans réel autre but que de survivre malgré son manque de volonté dans ce domaine depuis sa morsure, son suicide raté en avait été un exemple. Elle avait même quitté le pays pendant quelques mois, évitant les rares personnes qu'elle aimait ne voulant pas montrer à tous ce côté monstrueux qu'elle n'arrivait pas à apprivoiser. De retour à Londres elle ne savait pas réellement par où commencer, errant dans la ville comme une âme cherchant le chemin du repentir, une ombre errante à la recherche d'un but, de quelque chose à quoi s'accrocher pour maintenir allumée la flamme de son existence.

Abigail se retrouva donc à Trafalgar Square, bête apeurée dans une foule compacte de gens indifférents. Le regard cerné par de longues nuits d'insomnie la jeune dame avançait dans la foule à contresens, ne cherchant rien d'autre qu'un contact humain après des mois de solitude, le léger frôlement d'une dame qui l'évitait, le bousculement violent d'un homme chauve qui continua son chemin sans prendre la peine de s'excuser. Dans un sens tout cela faisait du bien à la louve qui se sentait bien seule dans sa solitude.

La jeune femme passa son après-midi à rôder autour, elle ne se sentait pas la force de retourner à son manoir où ses domestiques devaient l'attendre encore...et Sarah...Surtout Abigail ne voulait pas voir Sarah, cela faisait quelques mois déjà qu'elle n'avait pas donnée de nouvelles à personne et elle se sentait plus que mal de ne pas l'avoir fait. Elle ne voulait pas avoir à se justifier sur ces mois parti en cavale à travers le monde, mais pourtant elle avait eu la tentation de revenir et n'a pas pu se retenir, la ville de Londres lui manquait, pourtant il n'y avait pas de quoi la retenir. Les bals, les soirées avec Sarah, même la chasse lui manquaient et sa quête n'était pas terminée, le loup-garou blanc n'était pas encore mort et la jeune bourgeoise avait une nouvelle raison de lui en vouloir, à cause de lui la jeune femme avait perdu une partie de son humanité.

La nuit venait et la jeune femme sentait de plus en plus l'attirance de la pleine lune qui arriverait bientôt. Le visage blême elle regardait le ciel avec appréhension, son regard luisait peut-être à cause des larmes qui ne voulaient pas couler ou tout simplement la fatigue qui la rongeait de l'intérieur depuis si longtemps. La place était déserte maintenant, la foule s'était retirée depuis longtemps dans leurs maisons, mais Abigail persistait à rester, une ombre légère dans la nuit londonienne. Pendant quelque temps elle resta assise sur un banc à sentir l'odeur acre de la ville et des gens, l'odorat plus en alerte lors des jours précédents la pleine lune, ce fut une odeur qui la fit se redresser telle une proie aux aguets du chasseur, mais la proie se métamorphosa en fauve aisément, un fauve qui attendait impatiemment sa proie dissimulée par les ombres de la
grande ville.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arwennou.skyrock.com/
Thomas Hawk
Nouveau membre
avatar
Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 18/10/2015
Race : Humain
Classe sociale : Paysan
Emploi/loisirs : Chasseur
Age : 25 ans
Age (apparence) : 25 ans
MessageSujet: Re: Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42] Ven 30 Oct - 0:35


Un loup sauvage dans une ville  droite


L’homme du nouveau continent laissait le temps passer, sans se lasser d’attendre. Ce qui n’avait rien de bien spéciale, la patience était l’une des qualités les plus importantes chez un chasseur si ce n’était pas la plus importante. Son immobilité et sa concentration le rendait presque invisible à l’œil d’un simple humain qui déambulerais dans les environs. Soudainement, son instinct titilla, il releva le nez vers les alentours et scruta le Square, son regard de faucon s’arrêta sur une dame qui errait presque immobile un peu plus loin. À simple vue, elle n’avait rien de particulier, mais l’esprit animale de Thomas avait été développé dans l’optique de tracer les versipelles encore sous leurs forme humaine. L’homme se laissa glisser le long de son perchoir silencieusement, ses pieds frôlèrent le sol silencieusement, il se déplaça le pied léger d’un point d’ombre à un autre.

Il se trouvait derrière un petit présentoir, probablement utilisé comme comptoir pour marchand ambulant durant le jour. Il regarda sa cible, plusieurs chasseurs n’auraient pas hésité, tout était parfait pour abattre la cible sans problème, cependant Thomas n’était pas un assassin, il était un chasseur, il éliminait que les monstres dans leurs formes dévoilés, et jamais sous leurs apparences humaines. Thomas considérerait ceci comme un offense à la sainteté de la vie elle même. Cependant, la paume de l’homme frôla légèrement le manche de l’un de ses tomahawks. Plus son attention se portait sur les moindres mouvements de la femme plus il avait l’impression d’avoir un déjà vue familial.

Il devait provoquer la transformation de la femme pour accélérer les choses, il sortit de sa cachette en grimpant sur le présentoir vide, il dégaina l’une de ses armes et fixa la dame avec son regards sévère avec sa forte stature physique.

- Prépare-toi à être purgé vile créatures des ténèbres.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Olswan
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/04/2008
Race : loup-garou
Classe sociale : bourgeoise
Emploi/loisirs : fabriquer des armes
Age : 21
Age (apparence) : 21
Proie(s) : loup-garou et vampire. Un loup-garou blanc en particulier
Résistance mentale : 1
MessageSujet: Re: Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42] Sam 31 Oct - 18:17


Les sens en alertes, ses yeux fermés pour mieux entendre ce qui se passait autour d’elle Abigail cherchait, elle entendit de léger frôlements, des pas probablement et la personne à qui appartenait ces pas devait être bien entraîner à l’art ancestrale de la chasse car une oreille humaine n’aurait pu entendre le moindre son. Abigail leva son regard vers le chasseur, ses yeux verts se durcissent, mais son coeur se serra, la chasseuse devenait la proie, comment avait-elle pu en arriver là? Malgré cela Abigail ne pouvait pas mourir maintenant, elle avait toujours la mémoire de ses défunts parents à venger et une petite vengeance personnelle s’était rajoutée à la liste des méfaits du loup-garou blanc, ce ne serait pas un chasseur amérindien qui allait détruire son but.

La jeune femme ne laissa pas le loisir à son adversaire de la fixer plus longtemps, elle sortit un revolver de sous sa cape et tira en direction de la menace. Cette arme n’était pas son arme de prédilection, mais elle était rapide et donnait un effet de surprise. D’un mouvement léger et fluide la jeune femme rangea l’arme à feu pour sortir son arme favorite tout en reculant pour se dissimuler derrière un immeuble. Son arme ressemblait à un bâton ordinaire, mais au bout de chaque extrémités se trouvait une lame tranchante parsemée d’argent, le bâton aussi était entièrement en argent, mais là où se trouvait les mains de la chasseuse se trouvait des bandes de tissus bleus pour protéger la louve-garou de sa propre arme. Une petite adaptation depuis la transformation de la jeune femme, mais elle portait tout de même des gants car même si les bandes de tissus étaient bien collées sur l’arme de la chasseuse elles pouvaient tout de même s’enlever de quelque manière que se soit.

Dissimulée par l’immeuble où elle s’était cachée, Abigail fulminait, comment après tant de temps à chasser les créatures de la nuits pouvait-elle en être une à son tour. Malgré les mois qui avaient passés Abigail n’acceptait pas son état et en souffrait à chaque instant. Le revirement de situation la rendait folle de rage et elle ne pouvait absolument rien faire d’autre que de ce défendre et sous forme humaine car la pleine lune qui ordonnait aux loups-garous de se transformer n’apparaîtrait que dans quelques jours, le vingt-cinq plus précisément. Abigail en était tout de même heureuse car elle pouvait utiliser son esprit alors que sous la forme du monstre elle perdait totalement le contrôle, un esprit animal autre que le sien prenait la place et quoique surpuissant cet esprit était surtout impulsif et peu inquiet de ce qui pourrait l’anéantir.

Les mains de la jeune femme serrèrent plus fort l'arme conçue pour anéantir les êtres de sa propre race à présent, peut encline à se laisser intimider ainsi Abigail forma dans la paume de sa main droite une sphère de glace. La sphère en suspension dans l’air tout près de sa paume dégageait une froideur inquiétante presque malveillante, Abigail concentra son ouïe pour trouver à peu près où se trouvait son adversaire puis rapidement sortit de sa cachette pour lancer la sphère. La jeune femme ne voulait pas blesser mais plutôt se défendre, la sphère glacerait ce qu’elle toucherait et si elle toucherait sa cible donnerait la chance à Abigail de partir sans demander son reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arwennou.skyrock.com/
Thomas Hawk
Nouveau membre
avatar
Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 18/10/2015
Race : Humain
Classe sociale : Paysan
Emploi/loisirs : Chasseur
Age : 25 ans
Age (apparence) : 25 ans
MessageSujet: Re: Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42] Ven 6 Nov - 16:05


Un loup sauvage dans une ville  droite


La confrontation ne se déroula pas comme prévu, la réaction vive de la femme aurait pu surprendre mortellement un simple humain, cependant l’instinct animal de Thomas lui permit de voir l’action, il se jeta habilement derrière le présentoir, laissant le projectile frôler de près ses vêtements amples et épais.La confrontation ne se déroula pas comme prévu, la réaction vive de la femme aurait pu surprendre mortellement un simple humain, cependant l’instinct animal de Thomas lui permit de voir l’action, il se jeta habilement derrière le présentoir, laissant le projectile frôler de près ses vêtements amples et épais. Sachant qu’elle était armée et semblait être en totale possession de ses moyens il évita de plonger vers elle de manière rectiligne. Thomas reprit son manège de plutôt se faufilant dans l’ombre des quelques obstacles présents dans les environs. Il fixa le coin de l’immeuble que le monstre dissimulé sous une peau humaine avait pris cachette.

*Pourquoi n’a-t-elle pas déjà changé de forme?*

Se dit-il en levant la tête vers le ciel nuageux, impossible de voir la lune en ce moment, selon ses calculs avant son départ des Amériques la lune aurait dû être pleine, c’était t’il trompé ? Il en avait fort doute, mais une chose était sure, c’était que cette personne était bien une versipelle. Il arracha une planche de bois fixé au mur, puis fonça dans la petite rue longeant le mur de manière très rapide. Tenant devant lui la planche afin de se protéger d’une seconde attaque à l’arme à feu. Cependant, l’homme fut pris de surprise quand sa proie sortit de sa cachette pour lui envoyer une seconde attaque à distance, mais cette fois ce n’était rien qu’il avait déjà vue, la sphère frappa la planche qui gela presque instantanément, Thomas lâcha la planche et sauta pour se donner un élan sur le mur afin de changer de position rapidement, se retrouvant en face de la dame armée, juste à la voir, il n’avait pas besoin d’instinct animal pour savoir qu’elle savait exactement ce qu’elle faisait. Il masqua sa surprise face à la magie de la femme, dans son clan seul les cœurs pure comme le sien avait accès à de tels compétences mystique. Tenant toujours une hache dans sa main Thomas resta sur ses gardes, toujours restreint à ne pas vouloir attaquer une humaine même si elle était doublée d'une sorcière, sauf pour se défendre, mais dans ce cas, il était l’agresseur.

- Qu’est-ce que tu attends ?

L’amérindien ne précisa pas le sujet, étant un homme de peu de mots, puis il allait être compris, ces genres de personnes, ou plutôt monstres, savaient toujours de quoi il parlait.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Olswan
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 14/04/2008
Race : loup-garou
Classe sociale : bourgeoise
Emploi/loisirs : fabriquer des armes
Age : 21
Age (apparence) : 21
Proie(s) : loup-garou et vampire. Un loup-garou blanc en particulier
Résistance mentale : 1
MessageSujet: Re: Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42] Jeu 7 Jan - 20:18


Abigail allait s’engager dans une ruelle adjacente lorsque sans qu’elle l’ait vue venir son agresseur se retrouva face à face avec elle, la louve ne put dissimuler entièrement sa surprise, comment avait-il fait pour se retrouver aussi rapidement et aussi silencieusement assez près d’elle pour pouvoir la menacer de sa simple présence? Malgré sa surprise Abigail ne se laissa pas décontenancer et d’un geste vif plaça la lame de son arme sous la gorge de l’Amérindien, c’est là qu’il lui posa une question fort intrigante, qu’est-ce qu’elle attendait? Abigail ne savait pas s’il parlait de tout simplement lui trancher la gorge ou s’il parlait d’autre chose… La jeune femme savait que son agresseur était au courant pour le monstre qui vivait les jours de pleine lune en elle, mais ne savait-il pas que la pleine lune n’était pas aujourd’hui? Que la bourgeoise pouvait se transformer que les nuits de pleine lune et qu’elle n’apparaîtrait que dans quelques jours? De toute façon Abigail se moquait pas mal des chasseurs qui voulaient sa peau, elle savait que trop ce que s’était de chasser les monstres qui rôdaient la nuit et elle savait également comment se dissimuler des chasseurs, s’était son imprudence qui l’avait conduite à cette altercation et elle s’en voulait à présent. Cependant Abigail n’avait pas le loisir de s’apitoyer sur elle-même, un chasseur se trouvait devant-elle et n’attendait que le moment propice pour lui faire la peau.

La jeune femme plissa le nez, regardant de son regard émeraude l’homme qui se trouvait devant-elle, le dévisageant avec hargne.



-Ce que j’attends…J’attends la pleine lune espèce d’idiot!


Abigail n’espérait pas la venue de la pleine lune plus tôt qu’elle ne le devrait, mais la jeune femme savait que le chasseur parlait de sa transformation en loup-garou, disons que si Abigail pouvait contrôler sa transformation les soirs de pleines lunes elle ne se transformerait pas souvent! Ne voulant pas baisser sa garde face à cet homme qui voulait probablement lui enlever la vie, Abigail resserra son étreinte sur son arme. Son instinct surdéveloppé depuis sa transformation en loup-garou était tout en alerte, elle fixait dans les yeux le jeune homme devant-elle, il y avait quelque chose de familier dans son regard qu’Abigail ne pouvait déterminer où et avec qui elle avait vue la même familiarité.

-Je veux savoir qui tu es et pourquoi tu chasse les monstres. Peut-être que je vais avoir pitié de toi et que je te laisserai partir.

Un sourire narquois étira les lèvres de la jeune femme, elle savait pourtant qu’un chasseur n’abandonne pas aussi facilement une proie, mais Abigail ne se sentait pas la force de tuer un autre être humain, elle le faisait déjà trop souvent lorsqu’elle était métamorphosée en loup-garou, une autre victime n’arrangerait en rien l’état presque dépressif de la bourgeoise. De plus la fatigue accumulée des dernier jours commençait à lui peser lourd sur les épaules, cependant seul son regard cerné pouvait laisser un indice sur la fatigue qui augmentait un peu plus chaque jour, ces réflexes et son instinct qui la rendait presque paranoïaque étaient intactes. Abigail resserra un peu plus sa prise sur son arme, les gants qu’elle portait diminuaient le contact qu’elle appréciait tant avec son arme, mais l’argent lui brûlait la peau et son arme en était presque entièrement composée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arwennou.skyrock.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42]

Revenir en haut Aller en bas

Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Loup sauvage dans une ville droite. ( pv) [20-04-42]» Dans le champ de fleur sauvage» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...» Le loup est invité dans la bergerie (pv Pandore)» Promenons nous dans la ville ? [Heather]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Soho et Trafalgar Square :: Trafalgar Square-