L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Elisabeth Svenfield [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Elisabeth Svenfield
Nouveau membre
Date d'inscription : 29/08/2016
Nombre de messages : 1
MessageSujet: Elisabeth Svenfield [En cours] Lun 29 Aoû - 19:36



Elisabeth Svenfield




~ CITATION ~



Fiche d'identité




Prénom: Elisabeth
Nom: Svenfield
Surnom: Eli, Beth, Lisa, Elise
Sexe: Féminin
Âge réel: 16 ans, elle approche des 17
Âge d'apparence: 13 ans
Origine: Anglaise, mais née en Inde
Classe sociale: Haute Bourgeoisie, sa mère s'est remariée avec un homme plus riche
Emploi: Pour le moment elle n'en a pas




Race: LYCANTHROPE



Première entité: Saemia, Elégante louve au pelage immaculé. Ses yeux gardent la couleur de ceux d'Elisabeth, a savoir d'un brun sombre que beaucoup prennent pour rouge lorsqu'ils sont exposés à la luminosité. La louve est joueuse et taquine, d'une nature plus enfantine que la jeune Eli. Elle ne se soucie jamais des dangers qui peuvent l'entourer, même si parfois, elle peut être quelqu'un de très peureux.  Nylin est souvent à la réprimander de son attitude, lui recommandant fortement de faire plus attention aux risques qui l'attendent selon les diverses actions qu'elle pourrait réaliser.



Deuxième entité: Nylin, Majestueuse Tigresse blanche d'origine Indienne. Contrairement à Saemia, elle est plutôt effacée et incroyablement méfiante envers n'importe qui. Souvent sur la défensive, elle serait prête à bondir sur n'importe qui montrant ne serait-ce qu'un comportement louche. En animal puissant, elle est souvent à réprimander Saemia pour son attitude et a la comparer a Elisabeth.




Description physique



Taille: 1 mètre 63
Poids: 47 kilos
Yeux: Bien souvent, ils paraissaient rouges bien qu'ils soient d'un brun sombre
Cheveux: Elle possède une fine et longue chevelure blanche. On suppose qu'elle tire sa couleur de celle du pelage du pelage des deux entités d'Elisabeth, blanc, tandis qu'elle pense que c'est un mélange et un éclaircissement des chevelures de ses parents.

Description détaillée: A cet âge, l'apparence possède encore le temps de se développer. Cependant, on lui répète que, si il y a bien une chose qu'elle ne perdra pas, c'est sa beauté naissante. En effet, Elisabeth est, pour son âge, assez jolie. Cependant, malgré ses seize ans et le fait qu'elle approche les dix-sept, le visage d'Eli n'a pas énormément changé. Il lui octroie toujours quatre années de moins que son âge véritable, bien qu'on la jalouse. Ne croyez pas que la jeune fille souhaite garder cette apparence. En effet, elle vit plutôt ça comme un inconvénient, craignant que son apparence ne se développera plus. Tout d'abord, Elisabeth possède une chevelure blanche qui atteint le dessous de ses homoplates. Lisse et fine, elle ondule dans son dos à chacun de ses pas.

Vêtements: Elisabeth n'est pas tant coquette que ses tenues pourraient le laisser penser. Certes, elle aime soigner sa manière de s'habiller, et elle aime porter des vêtements qui soient, disons-le, sûr mesure. Les grandes robes, c'est ce qu'elle porte le plus souvent. Dans les tons rouges et noir. C'est ce qu'elle favorise, bien sûr. La petite n'aime cependant pas se vêtir de tenues trop voyantes, elle n'aime pas tellement qu'on la remarque pour son physique, sa manière de s'habiller. Et c'est bien ça le problème. Beaucoup de filles la jalousent sur son apparence et ses vêtements. Si elle ne souhaite pas ça, pourquoi ne change t-elle donc rien? Tout simplement parce qu'elle ne le veut pas, qu'elle ne le peut pas. Elle aime les vêtements qu'elle possède, les vêtements qu'on lui fait. Elle aime sa chevelure blanche, qu'elle coiffe bien souvent d'un petit chapeau, possédant lui également des tons rouges, et brodé d'un petit nœud d'une couleur similaire aux petites voilettes noires qui bordent son petit chapeau. Il faut savoir qu'Elisabeth apprécie particulièrement les châles. Elle en possède plusieurs, qu'elle n'hésite pas à revêtir par dessus ses robes qui sont, bien souvent, d'une forme similaire.

Particularités: PARTICULARITÉS




Caractère



En public: CARACTÈRE EN PUBLIC

En tant que Lycanthrope: CARACTÈRE EN TANT QUE LYCANTHROPE

Loisirs: LOISIRS

Religion: RELIGION

Qualités: QUALITÉS

Défauts: DÉFAUTS




Background



Résumé: Née en Inde, Elisabeth a passé là-bas deux ans de sa vie jusqu'à ce qu'une raison dont elle ne connaîtra jamais la cause pousse ses parents à retourner à Londres. Là-bas, elle apprend les coutumes et habitudes de la ville. Elle devient vite une jeune fille assez perfectionniste sur les bords, et finit par découvrir son tout premier pouvoir, commettant une grosse erreur en se servant, sans vraiment le savoir, de celui-ci. Quelques jours plus tard, elle et sa mère apprennent le décès de son père. Cependant, deux ans plus tard, la mère d'Eli se marie à nouveau avec un médecin qui était un de leurs grands amis. En fuyant sous le coup de la colère, elle tombe nez à nez avec un homme étrange, et c'est là qu'elle découvre son second pouvoir.  

Education
- La musique: Elisabeth a apprit à jouer du Violon et du Piano depuis son plus jeune âge, elle a cependant une préférence pour le dernier instrument bien qu'elle se débrouille dans les deux.
- Les sciences: Elle ne s'y intéresse pas particulièrement, bien qu'elle puisse parfois se montrer curieuse envers certaines sciences.
- L'Alchimie: Elle ne connait pas son existence, pour le moment.
- Les langues: Les parents d'Elisabeth ont exigé que celle-ci connaisse parfaitement l'Anglais, qu'elle sait en effet écrire, lire et parler parfaitement. Si en revanches ses parents ont demandé qu'elle apprenne à parler l'Allemand, Elisabeth a demandé à savoir parler le Français. Elle sait parler quelques mots en Indien.

Histoire: C'est dans une petite ville d'Inde qu'Elisabeth naquit. Dans la douleur et les larmes, la mère de la petite finit par mettre au monde son enfant. Les parents de la petite étaient de riches voyageurs souhaitant parcourir le monde, bien qu'ils n'aient débuté leurs périple que depuis peu. Ayant déjà parcourut l'Allemagne, ils avaient décidé e s'aventurer un peu plus loin et de partir en Inde. Atteignant la terre ferme, la jeune femme et son mari apprirent qu'elle attendait un enfant. Ils décidèrent alors de s'installer dans ce pays, se familiarisant avec sa langue et ses coutumes jusqu'à ce que l'enfant vienne au monde. Ainsi naquit la petite Élisabeth, portrait craché de sa mère avec des cheveux bien plus clairs.
Ainsi, la petite famille resta vivre en Inde pendant quatre années, deux petites années qui passèrent somme toute assez vite aux yeux de la famille. Si elle n'apprit pas à parler, cependant, ce fut là-bas qu'elle su marcher. On ne peut pas dire qu'elle se rappelle de cette période de sa vie, la mémoire à cet âge n'étant que très peu voire pas du tout développée. Cependant, la petite famille dût quitter l'Inde pour des raisons qu’Élisabeth ne sut jamais. Ainsi donc, elle repartait pour Londres, accompagnée par ses parents.

La petite s’accommoda rapidement au nouveau lieu mode de vie qu'on lui offrait. Dès qu'elle fut en mesure de parler et marcher, on lui apprit très vite l'Anglais. On lui apprit comment se comporter, se tenir. Très vite, elle montra une facilité dans certaines matières. Élisabeth devint vite une petite fille intelligente, malgré son tout jeune âge. Sa famille avait décidé d'abandonner définitivement le projet de voyage dans lequel elle s'était lancée, pour se consacrer entièrement à l'éducation de leur petite fille. Et, bien qu'ils soient assez riches pour voyager sans trop se soucier de leurs conditions, il était tout de même difficile de voyager parfaitement. Ils ne préféraient donc pas embarquer leur enfant dans ces projets, qu'ils jugeaient désormais bien plus compliqués à accomplir depuis qu’Élisabeth était née. La petite n'en fut pas dérangée, c'est à peine d'ailleurs si elle y prêta attention.
C'est à l'âge de cinq ans qu'elle rencontra ses deux entités, qu'eut lieu la cérémonie Dunaire. Sans comprendre vraiment ce qui se passait tout d'abord, elle ne sut pas pourquoi mais le début de ce moment l'avait mise en proie à une panique difficile à contrôler. Seule dans la chambre que ses parents avaient aménagés pour elle, elle rencontra ses deux entités. Mais la panique avait finit par disparaître, laissant place à un calme, puis peu à peu, toutes ces émotions se transformèrent en une joie étrange. Élisabeth n'avait jamais souhaité rien dire à ses parents, ne se doutant pas qu'elle n'était pas forcée de tout leur cacher.

La petite vivait dans une grande demeure, pas aussi magnifique que les plus riches, mais suffisamment belle pour montrer qu'elle était issue de la Haute bourgeoisie. Élisabeth devint très vite une petite fille que les autres jalousaient, tant pour son intelligence que pour son physique. Car, pour une fille de son âge, elle était déjà très mignonne, et assez jolie. On lui reprochait cela, sans qu'elle y soit pour quelque chose. C'est hélas vrai, comment pouvait-elle y être pour quelque chose? Elle jugeait que son physique n'était pas enviable, que pour son âge il était plus que normal. La petite Eli, du haut de ses huit ans, faisait déjà preuve d'une maturité plus grande que les enfants de son âge. Ses parents étaient d'ailleurs étonnés. Elle était rigoureuse dans tout ce qu'elle faisait. Elle était devenue assez perfectionniste, il fallait le dire. Elle aimait que tout soit fait parfaitement, sans un pli. Elle n'appréciait pas le désordre, ni voir quoi que ce soit de travers. Dès qu'elle remarquait ne serait-ce qu'un simple détail qui clochait, elle ne pouvait s'empêcher de le relever. Elle s'appliquait toujours dans ce qu'elle faisait. Le violon, le piano, les deux instruments qu'elle avait souhaité apprendre pour l'un, et qu'on lui avait demandé d'apprendre pour l'autre, elle pouvait passer des heures à les pratiquer, tant qu'elle ne ferait pas quelque chose de convainquant envers sa propre personne, elle continuerait à jouer. Mais plus que tout, Elisabeth n'était pas qu'exigeante envers elle-même, mais aussi envers les autres. Elle demandait beaucoup trop de choses, qui bien souvent n'étaient pas réalisables. Ou que bien souvent, on lui refusait. Et cela lui déplaisait grandement. Elle donnait souvent des ordres, mais personne ne l'écoutait, ce qui n'était pas pour lui plaire.
C'est de là que naquit son premier pouvoir. A force d'exiger, à force qu'on le lui refuse, Élisabeth avait finit par se rebeller. Elle venait d'avoir dix ans. C'est en larmes qu'elle était, face à son père qui la disputait, lui envoyant à la figure tous les reproches qu'il lui faisait contre son attitude exigeante, son attitude des plus agaçantes. Certains propos qu'il lui avait déclarés avaient blessé la jeune fille. Sous le coup de la colère qui l'envahissait, elle lui ordonna de se taire. Mais ces simples paroles, qu’Élisabeth aurait pensé ignorées par son père... Il les écouta. Il avait regardé sa fille, droit dans les yeux, sans qu'aucun son ne sorte de sa bouche. Le ton qu'avait mis Elisabeth dans sa voix était étrangement doux et calme. Étrangement inquiétant. Sous le coup de la haine, elle prononça des mots qui dépassaient sa pensées, sur le même ton. Des mots dont elle pensait qu'ils n'auraient aucune influence sur son père. « Sort. Je veux que tu disparaisses. » Ce fut sur ces dernières paroles que son père avait quitté la demeure.

Ce fut plus tard qu'Elisabeth réalisa que ses paroles, lorsqu'elle les libérait sur une tonalité spéciale, pouvaient avoir une influence sur quelqu'un. Elles pouvaient contrôler quelqu'un. Elle réalisa l'erreur qu'elle avait fait envers son père, et compris bien vite qu'il ne reviendrait jamais. Ce fut seulement quelques jours plus tard que l'on apprit la mort de son père. Un assassinat. La petite comprit que c'était en partie de sa faute, et ne cessa pas de se reprocher l'horreur qu'elle avait faite. Cependant, elle comprit bien vite que cet étrange pouvoir qu'elle avait de donner des ordres par la parole, qu'elle avait de manipuler les autres par sa voix pouvait lui être cruellement utile.
Deux longues années plus tard, aux douze ans d'Elisabeth, la petite comprit que sa mère avait quelque chose à lui annoncer. La jeune fille avait remarqué que depuis la mort de son père, sa mère s'était rapprochée d'un de leurs riches amis, un médécin qui pour l'instant n'était pas encore marié. Cette nouvelle qu'Eli apprit fut justement le mariage de sa mère avec le médecin. Celui-ci avait demandé sa main, et elle avait accepté. Elisabeth, elle, s'en voulait toujours de ce qu'elle avait dit à son père. Elle voulait qu'il revienne, et elle n'appréciait pas le médécin qui, depuis la mort de l'homme, se permettait de la traîter comme si elle était sa fille, et de passer du temps avec sa mère. Cette fois-ci, ce fut à sa mère qu'Elisabeth en voulut. Comment avait-elle put... Une nouvelle haine s'installa dans le cœur de la petite. Elle avait finit par s'enfuir lors de l'une des balades de sa mère et son fiancé. Son second pouvoir lui était alors survenu. Elle n'avait jamais eu aussi peur à cet instant. En pleine nuit, Eli, qui courait toujours au travers des rues, avait fait l'erreur de s'enfoncer dans un endroit sombre, désert. Elle s'était retrouvée nez à nez avec une personne à l'allure menaçante, inquiétante. Une personne qui l'avait menacée, qui avait menacé de s'en prendre à elle si elle effectuait le moindre mouvement. La seule chose qu'elle put faire fut de fondre en larmes, et de hurler. Elle était persuadée que personne ne l'entendrait, de là où elle se trouvait. Dans son esprit, elle souhaitait que ses cris et ses pleures s'intensifient, viennent aux oreilles de tout Londres. Et finalement, ces souhaits furent entendus. Ses cris s'étaient réellement intensifiés. Ce qui avait permis qu'on vienne la tirer de là. On put la reconduire chez elle.

Elisabeth a finit par accepter le choix de sa mère, bien qu'elle ai toujours du mal à apprécier le médecin. La famille est certes devenue plus riche, mais ce n'est pas cela qui importe chez Eli. Du haut de ses seize ans, il arrive qu'elle aille s'aventurer à l'extérieur de chez elle, sous autorisation de sa mère. Une des choses qu'elle souhaiterait le plus, c'est d'un jour devenir enquêteur, peut-être même retrouver la personne qui a tué son père. Elle ne le sait toujours pas. Elle est cependant devenu quelqu'un qui pourrait passer pour étrange. Elle est assez mystérieuse, tant dans sa façon de se comporter que dans ses actes.

   



En société



Famille: VOTRE FAMILLE

Ennemis: ENNEMIS

Alliés: ALLIES

Situation: VOTRE RAPPORT AVEC LES CRÉATURES DE LA NUIT




Localisation sur l'Ombre



Votre demeure: OU LOGE VOTRE PERSONNAGE

Endroits les plus fréquentés: OU SE PROMÈNE VOTRE PERSONNAGE




But(s)



Elisabeth souhaite, pour le moment, retrouver la personne qui a tué son père, puisqu'elle ne pourra jamais aller lui demander pardon. La jeune fille souhaiterait devenir enquêteur, même si, pour le moment, elle préfère enquêter de son coté, indépendamment des autres.




Armes et équipement



Armes: ARMES (ATTENTION NOUS N'ACCEPTONS PLUS DE KATANA)

Objets personnels: VOS OBJETS PERSONNELS




Pouvoirs


- Manipulation par la parole: Le tout premier pouvoir acquis par Elisabeth fut que, par sa simple parole, elle puisse ordonner à quiconque de lui obéir. Quoi qu'elle demanderait, quoi qu'elle ordonnerait, on le ferait. On l'écoute comme si on était sous l'effet d'un envoûtement. Dès que l'on tombe sous le charme de ses paroles, on lui obéit au doigt et à l'oeil.
Cette magie donne l'air à celui qui en est victime d'un simple pantin, d'une marionnette que l'on peut contrôler à sa guise.
Bien sûr, elle peut être utilisée sur des personnes différentes, cependant il est impossible d'en envoûter plusieurs à la fois.
Tout type d'ordre peut marcher, sauf quand cela pousse directement à ce qui tourne autour de la mort. Cependant, les ordres ayant un lien indirect avec la mort fonctionnent bien plus facilement que ceux qui ont un lien indirect avec.

Inconvénients: Tout d'abord, il faut savoir qu'Elisabeth ne peut envoûter qu'une seule personne à la fois. Elle peut lui donner un certain nombre d'ordres, mais lorsque celui-ci est dépassé, l'envoûtement se brise.
Il faut aussi avoir une certaine tonalité dans la voix pour que l'envoûtement marche. Ce ne sont pas que de simples paroles qui vont suffire, non, la tonalité joue énormément. La voix doit être calme, douce, et légèrement inquiétante. Les mots, phrases, ordres qui seront prononcés sur cette tonalité et qui monteront à vos oreilles auront sur vous un effet étrange, qui ne vous laissera plus maître de vous-même. Le corps est totalement contrôlé, et Elisabeth peut faire ce qu'elle veut de vous. Cependant, le pouvoir est plutôt difficile à maîtriser, et ne marche jamais à tous les coups.
Comme dit précédemment, il y a une limite d'ordres à respecter. Selon l'ampleur des ordres donnés, la limite peut varier de cinq à neuf.
La magie ne marche donc que sur une seule personne et qu'une seule fois par jour.
Les ordres poussant directement à la mort, au suicide, au meurtre n'ont presque aucune chance de marcher. La chance est très faible, mais dans presque tous les cas cela ne fonctionne pas.

- Manipulation du son: Ce pouvoir permet d'intensifier les sons par la volonté de son utilisateur. Qu'il s'agisse de voix, ou de bruits divers, l'utilisateur a la possibilité de rendre ces sons tellement puissants qu'ils peuvent suffire à briser les tympans de celui qui l'écoute, pouvant rendre sourd. Il peut rendre un son, un bruit audible à des kilomètres.

Inconvénients: L'utilisateur n'est pas épargné. Le son qu'il intensifiera sera pour lui beaucoup moins fort que celui qui l'entendra, certes, mais cependant, il provoquera de violentes migraines chez l'utilisateur, parfois quelques vertiges, et rendra le pouvoir inutilisable pendant un certain temps, qui variera en fonction de l'intensité et du temps que le son a été modifié.




Autres personnages



///




Questions IRL



Comment avez-vous découvert le forum?: Grâce à une de vos membres !

Votre niveau de RP?: Hm... Honnêtement, je ne sais pas. Cependant, ça doit faire un an que je fais du RP.





MADE BY .ANGELUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Elisabeth Svenfield [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» cours de latin» Cours informatique» Amphi pour les cours de Ninjutsu» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Le mot de l'Admin (HRP) :: Registre des naissances :: Fiches en cours-