L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Récits de vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Angus MacLeod
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 27/08/2016
Nombre de messages : 25
Race : Humaine
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Médecin, tératologue
Age : 36
Age (apparence) : 36
Proie(s) : Loups-Garous, principalement.
Crédit Avatar : Deathless Male Hunter, par Fernando Acosta
MessageSujet: Récits de vampires Sam 3 Sep - 19:52

Dracula l'immortel
Co-écrit par Ian Holt et Dacre Stoker (arrière-petit-neveu de Bram Stoker).

Synopsis (depuis Amazon) : Un quart de siècle après que le comte Dracula "fut tombé en poussière", Quincey Harker - le fils de Jonathan et Mina Harker - quitte la faculté de droit pour faire carrière au théâtre, jusqu'à tomber sur une production étrange de Dracula, mise en scène et produite par Bram Stoker lui-même.
Alors que la pièce plonge Quincey dans les terrible secret de la vie de ses parents, la mort commence à frapper les héros du groupe qui vainquit Dracula un quart de siècle plus tôt. Se pourrait-il que le comte eut survécu et cherchât désormais à se venger ? Ou bien y aurait-il une autre force à l'œuvre, bien plus sinistre, cherchant sans relâche à détruite tout trace et toute personne associée à Dracula, le plus célèbre vampire de l'Histoire ?

J'ai dévoré (le terme est de circonstance) ce roman, qui offre une autre perspective sur le comte Dracula et constitue une suite et épilogue à son illustre prédécesseur. Si vous avez l'occasion de mettre les griffes dessus, faites-vous plaisir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angus MacLeod
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 27/08/2016
Nombre de messages : 25
Race : Humaine
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Médecin, tératologue
Age : 36
Age (apparence) : 36
Proie(s) : Loups-Garous, principalement.
Crédit Avatar : Deathless Male Hunter, par Fernando Acosta
MessageSujet: Re: Récits de vampires Dim 4 Sep - 12:11

The Vampyre : A Tale
John William Polidori (1795-1821)

Synopsis : Aubrey, un jeune homme de bonne famille, se lie d'amitié avec Lord Ruthven, un noble à la sordide réputation. Le Tour d'Europe le verra découvrir le terrible secret de son compagnon de route, secret qui le poursuivra à son retour en Angleterre.

Publiée en 1819, cette nouvelle, d'un peu plus de vingt pages, est considérée comme le premier récit de vampire - et l'un des premiers récits fantastiques. On y retrouve plusieurs éléments qui seront repris et développés dans Dracula.
Deux sources : la version originale (sur le Project Gutenberg) et une version française.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hawthorn Feathersigh
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 18/07/2015
Nombre de messages : 69
Race : Humain
Classe sociale : Aristocratie, noblesse disgracieuse
Emploi/loisirs : Écrivain ; faire discrètement disparaître des cadavres / Lire, écrire, jouir des défuntes beautés nocturnes, fréquenter les salons, jouer du violon ...
Age : 23 ans.
Age (apparence) : Milieu de la vingtaine, en soit son age propre.
Proie(s) : Les reliquats de vie, les éclats d existence ... Cadavres exquis.
Crédit Avatar : Iayetta83, Deviant Art
MessageSujet: Re: Récits de vampires Dim 4 Sep - 12:14

Voilà un sujet de conversation bien plaisant ... Merci beaucoup Angus, je me plongerai sans doute dans cet ouvrage lorsque la foule d’œuvres requérant mes soins se sera amoindrie.

Je voudrais vous proposer à mon tour quelques classiques :

Carmilla, Le Fanu (1872)

Synopsis (Wikipédia) : Laura, fille unique d'un gentilhomme anglais installé en Styrie, accueille sans la moindre inquiétude Carmilla, une jeune inconnue qu'un accident a jeté sur sa route. Des indices vampiriques apparaissent alors dans la campagne environnante, dans le château et sur le corps même des deux jeunes filles. L'amie mystérieuse, d'une exquise beauté, abreuve Laura de déclarations si ardentes que la jeune Anglaise est un moment persuadée que Carmilla est un jeune homme travesti.
Les efforts déployés par son père et deux solides et amicales préceptrices pour la protéger du mal restent sans effet : Laura devient apathique, paralysée par l'excès d'amour et par le pauvre monstre, mi-femme, mi-vampire qui le lui prodigue. Laura se laisse aimer par Carmilla qui la tue lentement.

Une oeuvre fondatrice de l'imagerie du vampire, mais également l'une des premières à aborder l'homosexualité féminine, de façon tacite et superbement lugubre. Le personnage de Carmilla inspira de nombreux poèmes, chants, œuvres postérieures ... A mes yeux, elle est aussi essentielle que son confrère masculin, "fruit des divagations d'un irlandais en pleine démence" ! (dixit Louis, Interview with the Vampire, Anne Rice)

Le Vampire, débuté par Byron et achevé par son secrétaire et médecin Polidori (1819)

Synopsis (Minuit Sang) : Aubrey est un jeune et riche orphelin Anglais de la bonne société , il court les soirées mondaines dans lesquelles il finit par se lier d'amitié avec Lord Ruthven , un énigmatique et charismatique comte . Souhaitant connaître le monde , il s'embarque avec lui pour sillonner l'Europe . Pendant ce séjour , Aubrey commencera à avoir des doutes sur la personnalité réelle de son ami au point qu'il le quittera en route , se rendant seul en Grèce et faisant la connaissance d'autochtones affables mais vivants dans de bien étranges croyances...

Autre figure de la trinité ayant donné corps au vampire par la littérature, l'oeuvre de Polidori nous présente pour la première fois la figure d'un vampire diurne (et merci ô Lucifer, qui ne brille pas tel un agrégat de paillettes ou que sais je encore). Il inspira entre autre à Stoker le personnage de Dracula. Pour ma part, je fus déçu qu'il s'agisse seulement d'une nouvelle. L'intrigue est passionnante, les personnages captivants. Quelques longueurs parfois se font ressentir dans la narration, mais le style est agréable.

Je vous laisse également le lien du poème marquant l’avènement du vampire dans la littérature. Il en marque la première apparition, et sera notamment évoqué par Goethe dans La fiancée de Corinthe.
Der Vampir, Ossenfelder (1748)

http://teachers.sau36.org/wmrsd/wmrhs/TeacherPages/jsorochak/Appreciation%20of%20Lit/Story_Patterns/Vampire-Tales/Vampire%20Poetry.pdf

Enfin, j'aimerais vous présenter un roman que j'ai découvert il y a quelques années maintenant et qui m'a éminemment marqué (le nom dont j'use en tant qu'auteur en est tiré, essayez de deviner lequel ^^). Encore aujourd'hui, je le lis et le relis toujours avec avidité et plaisir. Sobre dans les personnages, le style est parfois éblouissant et l'intrigue captivante. Il est juste regrettable que la suite n'est jamais été traduite ... Amateur de l'allemand se manifester !

Nosferas, Ulrike Schweikert (2009)

Synopsis (quatrième de couverture du roman) : Rome, XIXe siècle. D'étranges silhouettes masquées de rouge hantent les rues, au service d'une secte résolue à éradiquer tous les êtres surnaturels. Des êtres comme Alisa, Franz Leopold, Ivy et Malcom, jeunes aristocrates issus des quatre coins du monde, partageant le même secret : ce sont des vampires. Désormais, chaque seconde compte, et la chasse peut être fatale ...

Une dernière chose : si vous vous intéressez aux vampires en tant que symbole et figuration du mal, je ne peux que vous recommander les ouvrages et conférences de Jacques Sirgent, avec qui je corresponds par écrit. Cela vaut le détour !

Post Scriptum : je m’aperçois qu'Angus m'a devancé quant à Polidori, pendant que je rédigeais x) C'est vous dire combien cette nouvelle est exaltante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tybalt Frochant
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 13/11/2016
Nombre de messages : 13
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Verrier, Peintre
Age : 498 ans
Age (apparence) : 27 ans
Proie(s) : Artistes réels ou poseurs, amateurs d'art, belles personnes, prostitué(e)s si les autres occasions ont manqué...
Secte : Camarilla
Clan : Toréador
Rang Pyramidal : Ordinaire
Crédit Avatar : Pti-SPB
MessageSujet: Re: Récits de vampires Mer 7 Déc - 0:46

*Arrive avec sa bibliothèque sa tablette sous le bras*
Alooors... qu'avons nous-là ? Pas de vampires qui brillent au soleil déjà, assez peu de romance au sens strict aussi.

Les classiques
La Morte amoureuse (novella de Théophile Gautier), tout à fait d'époque en plus (1836)
La Mort d'Ilalotha (The Death of Ilalotha), nouvelle de Clark Ashton Smith, le reste du site est laaargement conseillé pour ceux qui peuvent/voudraient lire le reste des oeuvres du Grand Monsieur en VO.
La Maison du Vampire, The House of the Vampire de George Sylvester Viereck. L'écrivain était un personnage... peu recommandable on va dire... mais l’œuvre présente un exemple assez réussi de vampire
Spoiler:
 
.

Les vampires en Fantasy
The Winged Histories de Sofia Samatar. Bon niveau d'anglais nécessaire en attendant la traduction mais c'est une tuerie, une très belle réflexion sur qui fait et qui raconte l'Histoire, comment et pourquoi. Pour l'instant seul le livre précédent Un étranger en Olondre a été traduit par un éditeur totalement obscur.
L'Aube du Soleil Noir (Black Sun Rising) de Celia S. Friedman, Fantasy futuriste.
Résumé de l'éditeur:
 
Le Retour de Dracula (Dracula the Undead) de Freda Warrington est une suite très respectueuse de l'atmosphère de l'original, voir améliorée sur certains points (personnages).

Les vampires américains
Bloodsilver de Wayne Barrow revisite de grands moments du Western à la sauce vampires
Riverdream (Fevre Dream) de Mr. Games of Thrones G.R.R. Martin

Les vampires à l'époque moderne
Agyar de Steven Brust
Résumé de l'éditeur:
 
Un Vampire ordinaire (The Vampire Tapestry) de Suzy McKee Charnas, ou comment un vrai bon vieux prédateur survit à l'époque moderne (et va chez sa psy).

Les vampires en Science-fiction
Le Passage de Justin Cronin (post-apocalyptique, à tendance un peu zomboïde, mais pas mal)
Vision Aveugle de Peter Watts (Blindsight, lisible gratuitement en anglais pour ceux qui veulent suite à certains démêlés éditoriaux de l'auteur lors de sa première publication, le capitaine vampire Jukka Sarasti est mémorable, des aliens assez... spéciaux aussi)

Voila, ça fait déjà de quoi lire pour un petit moment je crois Bat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Récits de vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le Cercle Bilderberg ou le bal des vampires ?» Les Vampires» 2- Les vampires pour les nuls» Vampires & Défis» Les Vampires
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Au delà de l'Ombre (HRP) :: Le Salon des joueurs :: Littérature-