L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Juste peine [Alexender, Eulalia, Raphaël, Katherine] [01/05/42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 329
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Juste peine [Alexender, Eulalia, Raphaël, Katherine] [01/05/42] Hier à 10:50

[HRP/ Suite de La crainte d'un espoir/HRP]

Installé confortablement dans le sofa du salon, Alexender jouait avec une plume qu'il venait de tremper dans l'encre. Devant lui, sur la table basse, trônait une paire de parchemins sur lesquels reposaient quelques croquis inachevés. Des tunnels, des arches, des toits...aucune logique transparaissait de ces essais, si ce n'était une certaine cohérence esthétique.
Poussant un long soupir de satisfaction, le Hunter toucha du bout de sa plume blanche un verre de vin rouge posé non loin de sa main et sourit. Ce vin était bon. Il l'avait trouvé dans la réserve que ses camarades lui-même s'étaient faite en quittant la demeure d'Eulalia Grey. La jeune et jolie bourgeoise avait du goût ! Portant le verre à ses lèvres, l'aristocrate déchu jeta un coup d'oeil à la tête blonde de Nathan qui était assis par-terre non loin de lui. Le dos contre le sofa, les jambes étirées vers l'âtre qui crépitait devant eux, il tenait un petit livre entre ses longues mains : un recueil de poèmes en latin, publié par un illustre inconnu.
Le jeune calligraphe et écrivain profitait de ce moment d’accalmie pour se détendre un peu. Depuis qu'ils avaient fait sortir de prison les filles de Romerta et que Katherine avait réussi à infiltrer la troupe de théâtre du Comte, les Hunters avaient le cœur en fête. Cependant, une ombre planait toujours au-dessus de leurs têtes. La nécessité les poussait à se tenir sur leurs gardes d'autant plus que la belle Lycanthrope devait désormais passer plus de temps dans sa demeure publique et les salons afin de jouer son rôle d'aristocrate et d'actrice fière d'avoir accroché le regard du lord. Ses allers-retours entre son manoir et le QG risquaient de les faire découvrir et ils devaient donc renforcer la sécurité générale. Nathan n'en pouvait plus de surveiller l'entrée de leur repaire. Pour une fois, c'était Christopher qui y veillait pendant qu'il prenait une pause bien méritée en compagnie de son ami et maître.
Laissant un instant son regard plonger dans les flammes de la cheminée, le jeune écrivain soupira légèrement. Il songea aux débats qu'il avait régulièrement avec Christopher au sujet de la nature de Katherine et de son majordome, ainsi qu'au sujet du départ de Raphaël. C'est que cette affaire les avait tous remués avant leur exploit à la prison et qu'elle continuait de les poursuivre...
Seamus ne savait plus que penser des créatures de la nuit et son esprit était aussi confus que ses gestes depuis quelques jours. Nathan le soupçonnait d'admirer la belle Katherine qui leur faisait tourner la tête à tous et de jalouser Alexender. Christopher, lui, restait distant avec tout le monde. Il ne parvenait pas à oublier sa conversation avec Raphaël et la tournure des choses l'avait littéralement fait sortir de ses gonds. Il avait même frappé Alexender...une première depuis leur association ! Apparemment, quelque chose s'était brisé entre eux. De son côté, Alphonse semblait heureux de pouvoir considérer les Lycanthropes comme des alliés. Il ne se préoccupait plus du Vampire qui avait choisi de s'exiler et se focalisait sur leurs prochaines actions d'éclat. C'était celui qui parlait le plus de Suzanne et Marguerite, les domestiques chéries d'Alexender, ainsi que de Sarah qui restait introuvable. C'était sans doute celui qui conservait le plus d'espoir et de gaieté dans l'équipe. Enfin, Izac, le plus âgé de tous, restait en retrait. D'ailleurs, il ne passait pas beaucoup de temps au QG, préférant les ruelles pour chasser ou pour rassembler des informations. Depuis deux jours, on savait qu'il rôdait autour du Grand Théâtre pour observer les dernières réparations et tâcher de voir le Comte. Ils étaient tous d'accord sur le fait que ces sorties étaient particulièrement dangereuses, mais personne n'osait réellement s'opposer au gitan. Il avait toujours agi à sa guise, fier de sa grande expérience et de son efficacité redoutable.


- Tu n'arrives pas à traduire ? pouffa Alexender dans le dos du jeune blond.

- Mmh ? Si...répondit Nathan en sortant de ses pensées. Il finit par mentir pour orienter la conversation sur un sujet qu'il voulait aborder depuis un moment : Je songeais simplement à Miss Thornes...

Alexender croisa les jambes en souriant, comme si son coéquipier venait de lui rappeler une merveilleuse nouvelle.

- Elle ne va pas tarder je pense. Michael nous a confirmé qu'elle avait réussi à intégrer la troupe du Comte, maintenant elle doit se faire discrète : elle doit jouer son rôle d'aristocrate et d'actrice. Elle ne pouvait pas rentrer aussitôt la soirée passée chez Sir Barry, ça aurait pu nous mener à la catastrophe.

- Je sais...Mais je songeais plutôt à sa Lycanthropie. ajouta le jeune Hunter d'un air morose.

Alexender fronça les sourcils et posa son verre sur la table basse près de ses croquis. Plongeant ses iris ambrés dans les yeux de Nathan, il se pencha en avant pour s'en rapprocher et murmura dans ses longs cheveux roux qui lui tombaient maintenant sur les épaules :


- Hé...Ne t'inquiète pas...Les Lycanthropes ne sont pas comme les autres créatures de la nuit. Je peux te garantir que leurs particularités ne sont pas destructrices, pas comme celles des Loups-Garous ou des Vampires. Tu peux avoir confiance en Katherine et Michael.

Nathan soupira et referma son recueil dans un claquement sec avant de le glisser sur la table.

- Monsieur De Sorel en est un n'est-ce pas ?

Le sang d'Alexender ne fit qu'un tour dans ses veines et son cœur manqua un battement. Il ne put retenir une expression de surprise et de peur traverser son visage. Nathan profita du choc pour se relever.

- Ne t'inquiète pas, je l'ai compris ce matin en me remémorant ta façon d'en parler. Je ne dirai rien à personne.

Alexender lui fit un sourire coupable et soupira en levant les yeux au ciel.

- Je ne suis pas assez prudent...vous êtes de vraies petites fouines...Haha !

Sa main retrouva son verre et il le termina d'un coup pour se remettre de ses émotions. Lui qui avait toujours pris soin de couvrir son ami se rendait soudainement compte qu'il en parlait trop souvent...
Nathan se mit à observer les croquis sur la table et à leur chercher un sens.


- Qu'est-ce que c'est ? demanda-t-il curieux.

- Les bâtiments qui se trouvent autour de la prison où Suzanne et Marguerite sont enfermées. fit le Hunter d'un ton quelque peu fier.

- Tu sais où elles sont ? s'étonna le jeune homme en posant ses deux mains sur la table.

- Oui, c'est Izac qui a trouvé l'information. Elles ont été transférées deux fois à deux endroits différents mais nous avons retrouvé leur piste. Elles sont à Chelmsford.

- Chelmsford ? Mais c'est loin ça !

- Je sais...C'est pour ça que l'on doit se préparer avec soin...Izac a ramené des plans de la ville et des récits de voyageurs pour que je m'en fasse une idée. J'ai du mal à visualiser les détails, mais je sais par exemple qu'il y a un système d'évacuation des eaux usées qui peut nous être utile. Un tunnel passe par-dessous la prison. Il rejoint un vieux manoir qui pourrait nous servir de base, mais il est habité...

- Où est-ce qu'il a récupéré des plans pareils ? s'interrogea Nathan en prenant l'un des parchemins jaunis qui traînaient sur la table.

- Ça, je ne sais pas...confessa le rouquin en haussant les épaules. Tu sais bien que les voies d'Izac sont impénétrables...

Nathan sourit brièvement.

- Et...Sarah ? se risqua-t-il à demander.

Le visage d'Alexender se ferma d'un coup et il détourna le regard. Ses dents se serrèrent.


- Tu crois sincèrement qu'elle est encore vivante, Nathan ?

Le ton glacé que venait de prendre le Hunter figea le jeune blond qui tiqua à sa question. Sarah avait été attaquée par des Vampires, elle avait chuté dans le fleuve et nul n'avait plus entendu parler d'elle. Le Yard lui-même avait arrêté les recherches. Il y avait effectivement peu d'espoir qu'elle s'en soit sortie vivante.

- Alors...tu abandonnes ?

Cette fois, Alexender s'échauffa.

- Bon Dieu, mais qu'est-ce que tu veux que je fasse de plus ?! Nous l'avons cherchée partout ! Avec les disciples du Comte qui la cherchent aussi, nous ne pouvons pas sortir comme ça...Son regard se perdit sur les taches qui maculaient le plafond. Il faut que je me fasse une raison Nathan...je ne la reverrai plus jamais...

Le jeune Hunter vit briller une larme au coin de l'oeil de son ami et se tue tout à fait. Ils ne pouvaient plus y faire grand chose, c'était vrai. Mais, au fond, il ne pouvait s'empêcher de songer que si Katherine n'avait pas été là, il aurait sans doute cherché sa fiancée plus longtemps.

- Où est Michael ? demanda-t-il soudain pour changer de sujet.

- Je crois qu'il est avec Seamus dans la salle d'eau. La baignoire a un trou. fit mollement Alexender en se passant la main sur le visage.

Après quelques minutes de silence durant lesquelles Nathan remit une bûche dans l'âtre brûlant, Alexender se redressa dans le sofa et se resservit un verre de vin. Puis, il reprit sa plume et continua d'esquisser le fameux tunnel dont il notait les proportions avec soin en traçant de petites réglettes tout autour. Depuis qu'il avait abandonné l'espoir de retrouver Sarah, le Hunter avait placé ses dernières espérances dans le plan qu'il avait élaboré avec Katherine et dans la libération de ses domestiques. Avec la Lycante dans la troupe de théâtre du Comte, ils auraient rapidement des informations capitales pour le coincer enfin. Et s'ils parvenaient à récupérer Suzanne et Marguerite, alors son cœur, qui ne cessait de saigner en silence, retrouverait un semblant de santé qu'il avait perdu malgré la présence de la belle Katherine à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Juste peine [Alexender, Eulalia, Raphaël, Katherine] [01/05/42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Âtre dévorant et nouveaux plans [Alexender, Katherine, Raphaël] [23/04/42]» Gérard Jean-Juste janbe kafou a» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]» Juste pour rire
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Whitechapel (East End) :: Les Fonderies et les tanneries :: QG des Hunters-