L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un premier contact...avec le monde des monstres [Eveline, Sidka] [30/04/42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eveline Manchester
Nouveau membre
avatar
Date d'inscription : 23/11/2016
Nombre de messages : 7
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : opératricede métier à tisser, amie de coeur d'un certain Baron
Age : 21
Age (apparence) : 21
Entité n°2 : Avah, Une fauconne écervelée (femelle)
Crédit Avatar : Ginebracamelot ( identifiant deviantart)
MessageSujet: Un premier contact...avec le monde des monstres [Eveline, Sidka] [30/04/42] Ven 4 Aoû - 2:37

La soirée est fraiche et les rues tranquilles, en apparence tout du moins. La lumière de la lune éclairait les sentiers du parc que parcourait Eveline. Il y avait que très peu de lumière, ce qui rendait Eveline quelque peu anxieuse, malgré le fait qu'elle n'en soit pas à sa première expédition nocturne. Elle n'avait pas à se plaindre par contre, elle avait passé une excellente soirée au bras du Baron.

Elle l'avait rejoint dès son quart de travail terminé. Celui-ci, comme à son habitude, lui avait fait préparer un bain et sa robe préférée afin qu'elle puisse prendre l'apparence de la belle et envoûtante demoiselle qui était toujours à son bras. Bien sûr, ils prenaient un repas ensemble quand elle était prête et présentable avant de se diriger vers le bal qui les attendait. Le bal comme à l'habitude se passait en danses et discussions d'affaires. Elle échappait parfois au bras du baron pour discuter avec les femmes et malheureusement comme toujours, elle se devait de décliner les invitations qui lui étaient faites afin de prendre le thé ou encore rencontrer une couturière réputée ou autres activités typiquement féminines. D'autres fois, elle échappait au bras du Baron pour danser avec un gentleman qui profitait de l'occasion pour admirer ses charmes mystérieux. Une fois les danses terminées et les discussions apaisées, ils se retiraient au coeur de la nuit pour rentrer au manoir.

Cette nuit-là, elle n'avait pas quitté le Baron tout de suite. Il l'avait reconduite à sa chambre et s'était proposé pour l'aider à changer d'habits. Les activités s'ensuivant, Eveline portait encore l'odeur et le parfum de l'homme contre sa peau lorsqu'elle le quitta pour retourner chez elle. Elle avait enfourchée sa monture pour rentrer chez elle, sa cape sur ses épaules et le capuchon de celui-ci rabattu sur sa tête.

Exténuée par sa journée en plus de sa soirée, elle décida de prendre un raccourci pour rentrer, coupant par le Nina's Park. Croyant innocemment que celui-ci n'était pas fréquenté par ces heures tardives. Du haut de son destrier, elle resserra sa cape autour de ses épaules pour se protéger de la fraîcheur de la nuit. Elle ne savait pas si s'était la fatigue qui amplifiait son angoisse ou l'impression de ne pas être seule s'avérait être vrai. Elle se concentrait uniquement sur son trajet lorsque sa monture s'arrêta les oreilles relevées, tout aux aguets.


- Chhhh tout va bien...

Elle lui donna un léger coup de talon pour la faire avancer, ce qui marcha pendant quelques mètres. Cela dit, un bruit qu'elle-même put entendre fit s'arrêter la bête. Elle n'avait pas pu reconnaître le bruit, mais cela ne l'empêcha pas de chercher sa provenance en fouillant du regard les ténèbres du parc. Elle se pencha sur sa scelle pour caresser le cou de sa monture dans l'espoir de la rassurer. De son côté, elle-même était légèrement effrayée, son angoisse ayant pris de l'ampleur.

- Ce doit être chien ou un chat, rien de bien dangereux...

Ses murmures étaient pour la convaincre elle-même que son imagination lui jouait des tours. Elle scrutait toujours la noirceur de la nuit quand tout d'un coup le bruit se fit plus proche, effrayant la monture d'Eveline qui se cambra. En un instant, Eveline tomba lourdement au sol lui coupant le souffle sur le coup, sa monture prit la fuite la laissant sans moyen de s'échapper elle aussi. Cela lui pris quelques secondes pour reprendre son souffle et s'asseoir pour essayer de voir ce qui avait tant effrayé sa monture. Maintenant apeurée et seule, elle ne s'était jamais sentie aussi vulnérable. D'une main, elle actionna le mécanisme qui libérait la lame de son manchon. Avec précaution, elle se releva pour pouvoir s'approcher de l'endroit d'ou semblait venir le bruit. Totalement incertaine de ce qu'elle allait y trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidka
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 29/01/2013
Nombre de messages : 48
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Tanneur
Age : 29 ans
Entité n°2 : Colibri mâle du nom de Cocoa.
Crédit Avatar : Jimmy Neon by DocWendigo sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Un premier contact...avec le monde des monstres [Eveline, Sidka] [30/04/42] Hier à 13:00

[HRP/ Après le RP "La Sagesse de Sahale" /HRP]



Un premier contact avec
le monde des monstres

Eveline et Sidka

"Juge la vie et la vie te jugera"


Nina's park, 30/04/42

Koulaï se fondait dans les ombres des arbres. Les oreilles tendues, le museau à ras du sol, il tâchait de ne pas trop agiter sa queue entre ses pattes arrières pour éviter de froisser les grandes herbes qui parsemaient le Nina's Park. A pas feutrés, le grand loup s'approchait de sa proie : un jeune lapin qui avait ses habitudes dans le coin et qui ne se méfiait pas assez des bruissements alentours.

*Tu es méchant.* siffla Cocoa dans son esprit.


*Tais-toi petit. Tu ne sais rien.* gronda le totem en sortant les crocs.

*Il doit bien manger.* soupira Sidka.

L'Iroquois se trouvait dans l'arbre de son espace personnel, au cœur du Monde des Esprits. Depuis la branche décharnée où il s'était perché, il jetait un regard amusé au petit colibri qui s'énervait. Ce dernier tournoyait tout autour de la cime en tirant sa longue langue d'un air furieux. A chaque fois qu'ils sortaient chasser, le volatile ne supportait pas que le loup ou l'homme puissent tuer un être vivant. Lui, il ne buvait que du nectar et des boissons sucrées : difficile de concevoir que prendre la vie d'un autre était une solution pour se nourrir.


*Le lapin n'a rien fait.* persista-il en gonflant sa petite cage thoracique comme si ses plumes allaient impressionner l'homme et le loup.

Ni Sidka, ni Koulaï ne répondirent. Le canidé s'était arrêté et se tenait prêt à bondir sur sa proie. Il avait besoin de concentration. L'Iroquois, lui, observait son confrère et ressentait son excitation. Il ferma les yeux et se concentra à sa manière, pour harmoniser leurs sens et participer à sa prise. De son côté, Cocoa se posa sur une branche haute et s'ébouriffa les plumes pour gonfler encore plus son petit ventre. Il boudait mais, au fond, il avait conscience de l'importance de cette tâche. Même s'il ne la cautionnait pas, il était nécessaire qu'il la tolère.
Pas à pas, dans un silence absolu, Koulaï se tassa sur lui-même. Le petit herbivore ne l'avait ni vu ni entendu. C'était le moment. Les muscles de ses pattes puissantes se bandèrent et, d'un bond aussi rapide que brutal, le grand loup brun bondit en avant et planta ses griffes dans la chair de sa victime. Cocoa s'envola en piaillant et Sidka sourit. Le totem tordit le coup du jeune imprudent qu'il avait choisi pour son dîner et entama sa dégustation. La chair était tendre et chaude dans sa gueule. Il avait choisi un bon petit morceau bien nourri ! C'était l'idéal en ce début de soirée.

Mais, au bout de deux bouchées pleines de poils, le loup se détacha de son butin et releva la tête d'un air surpris. Les oreilles agitées, il sembla chercher d'où provenait un bruit qu'il venait d'entendre.


*Qu'y a-til ?* s'inquiéta Sidka en relevant la tête à son tour.

Koulaï ne répondit pas tout de suite. Il tendit le museau pour humer l'air du soir et se mit à gronder. Il abandonna sa prise en passant par-dessus et il se dirigea vers un buisson pour s'y glisser discrètement. Il renifla un moment puis s'aplatit au sol, immobile.


*Ce n'est pas normal...*

C'est alors qu'ils la virent. Une ombre humanoïde, complètement déformée, se détacha l'espace d'un instant sur la pâle lueur que projetait un des petits lampadaires du parc. La créature n'était pas humaine, mais elle en conservait la forme. Elle se déplaçait à moitié courbée en avant, sur ses pattes de devant, et s'agitait comme si elle cherchait ardemment quelque chose.

*Un singe ?* s'étonna Sidka en observant la chose s'éloigner en se balançant vers un buisson.

Koulaï montrait les crocs. Et s'il le dévorait ? Il s'était sûrement échappé du zoo, comme cela arrivait régulièrement. Peut-être que sa chair serait plus intéressante que celle du lapin ?
Sans un mot, le grand loup attendit que le supposé singe s'éloigne et se mit à le suivre le plus discrètement du monde.


*Il a une odeur répugnante...* souffla le totem à ses amis.

Alors que Koulaï était en train de perdre de vu l'ombre qui se faufilait maintenant à grande vitesse dans les broussailles du parc, un grand hennissement l'arrêta net dans sa petite poursuite. Il se tassa au pied d'un arbre et tendit un peu le museau pour tenter de voir ce qu'il se passait.


*Koulai ! Monte !* dépêcha Sidka.

*Ne me donne pas d'ordre, Damballah.* répondit le loup tout en se redressant lentement. D'un bond agile, il escalada l'arbre et se retrouva perché sur les branches. Les oreilles tendues, le museau au vent, il tentait de comprendre ce qu'il se passait. *Je ne vois rien. Mais je sens un cheval...et une femelle...*

Sidka serra un peu les dents. Il n'aimait pas ce terme mais il avait dû s'y habituer. Il y avait donc une femme là-bas.
Soudain, le cheval passa en trombe sous l'arbre où Koulaï s'était perché et disparut dans les ténèbres. Il était sellé, mais sans cavalier.


*Le singe va la manger !* couina Cocoa en tourbillonnant autour de la tête de Sidka.

Koulaï attendit encore quelques secondes. Puis, lorsqu'il fut certain de son coup, il sauta souplement sur l'arbre le plus proche du sien et surplomba bientôt la créature qu'il avait repérée. Elle était en train de se préparer à bondir sur la jeune femme qui venait de se relever. Dans l'ombre, sous l'arbre, près des buissons, l'humaine ne pouvait pas le voir.


*Ce n'est pas un singe...* fit l'Iroquois en serrant sa main autour d'une branche de son arbre.

A travers les yeux de Koulaï, Sidka et Cocoa purent en effet voir que la créature qui était en train de se préparer à attaquer la jeune femme n'était ni humaine, ni réellement animale. C'était un mélange, entre l'ourang-outang, l'un des plus grands singes du monde, et un chien. Elle possédait des poils roux, très longs, et un museau de canidé, mais ses pattes se terminaient par des mains à cinq doigts.


*Mais...qu'est-ce que c'est que cette horreur ?* souffla Sidka, hébété.

Tout se passa alors très vite. La créature bondit en avant pour attraper la jeune femme par la taille. Son poids la projeta au sol et il roula par-dessus elle avant de se retourner pour revenir à l'attaque. Koulaï n'écouta que son instinct et bondit soudain. Il attrapa l'un des bras de la créature entre ses crocs puissants et l'obligea à se détourner de sa proie en la tirant sur le côté. Les deux créatures roulèrent ensemble avant de se faire face. Le loup sortit ses crocs pour menacer son adversaire et resta campé sur ses quatre pattes, prêt au combat. Il faisait maintenant barrière entre l'humaine et ce qui était sans doute une Chimère...


Made by Neon Demon


Crédit image: Monkey de EastMonkey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eveline Manchester
Nouveau membre
avatar
Date d'inscription : 23/11/2016
Nombre de messages : 7
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : opératricede métier à tisser, amie de coeur d'un certain Baron
Age : 21
Age (apparence) : 21
Entité n°2 : Avah, Une fauconne écervelée (femelle)
Crédit Avatar : Ginebracamelot ( identifiant deviantart)
MessageSujet: Re: Un premier contact...avec le monde des monstres [Eveline, Sidka] [30/04/42] Aujourd'hui à 1:23

Pour Eveline tout se passa rapidement et lentement à la fois.Elle n’eu pas le temps de réagir, mais eu l’impression que l’attaque se passa au ralenti. Elle vit clairement la bête difforme qui ne ressemblait à rien de ce qu’elle connaissait sortir des broussailles les pattes tendues vers elle. Cela dit l’impact la propulsa au sol la faisant perdre sa seule défense contre un tel être, sa lame. Celle-ci fut projeté de l’autre côté un peu plus loin que la bête la mettant hors d’atteinte pour l’humaine. Eveline resta quelques seconde au sol à chercher son air suite à la violence de l’impact avec le sol. Après tout, c’était sa deuxième chute brutale en l’espace de quelques minutes. Elle se redressa ensuite à la recherche de sa lame qu’elle aperçut beaucoup trop loin et de l’autre côté du danger. La scène qui se passait en face d’elle lui coupa la figea de terreur plusieurs secondes. Un loup qui lui paraissait énorme était venu à son secours et s'interposait entre elle et la bête difforme.

Du côté du monde des esprits, ses totem avaient ressentis sa peur et le danger qu’elle courrait. Cela ne pris pas beaucoup de temps pour que ceux-ci accourent pour lui venir en aide. Un loup noir tacheté de roux traversa le parc en direction de son humaine. Dû à l’urgence de la situation, celui-ci communiqua pour la première fois par la pensée avec son humaine pour tenter de la raisonner.

*Eveline enfuis toi! Coure!*

Eveline ne sembla pas réagir encore trop terrifiée jusqu’à ce qu’une fauconne pique du nez vers elle et la contourne en lâchant un cri strident dans son esprit pour la réveiller.

*VAS T’EN!!*

Elle sortit enfin de sa pétrification pour reculer en rampant pour les premiers mètres avant de se relever et se mettre à courir vers la sortie la plus proche du parc pour se mettre à l’abris. Cette fuite eu pour conséquence malheureuse d’attirer l’attention de la bête sur elle. Son entité lupine la suivait dans le monde des esprits dans sa course et quand elle fut à une distance respectable, Il tenta de forcer la transformation de son humaine pour prendre sa place. Le manque D’harmonie entre les deux être procura un douleur fulgurante à la tête d’Eveline, celle-ci ralentit jusqu’à s’arrêter en se prenant la tête alors qu’elle se transformait en loup. Elle ne comprenait absolument pas ce qui se passait et quand elle fut totalement rendu dans le monde des esprits elle eu l’impression d’être devenue une témoin de la scène horrible qui suivit. Un second loup était apparu dans le paysage ce qui la terrifiait encore plus.

Une fois qu’il eut pris la place de son humaine, Andriel fit volte face pour se joindre au loup déjà présent pour combattre la bête. Il montra instantanément ses crocs et un grondement monta de sa gorge comme avertissement à la bête, il était déjà prêt à se battre. Le monstre avait tenté de contourner Koulaï et pourchasser la demoiselle en détresse. Il n’en fallut pas plus à Andriel pour se précipiter vers la bête en grondant et lui sauté à la gorge enfonçant crocs dans la chair. Grâce à son élan et sa force, il avait réussi à renverser la bête sur le dos. Il se mit à secouer violemment sa prise afin de tenter de lui casser le cou, cela dit il reçu un coup dans les côtes qui le fit lâcher prise en couinant de douleur s’éloignant de quelque mètres rapidement pour se mettre hors de porté des mains de la bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidka
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 29/01/2013
Nombre de messages : 48
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Tanneur
Age : 29 ans
Entité n°2 : Colibri mâle du nom de Cocoa.
Crédit Avatar : Jimmy Neon by DocWendigo sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Un premier contact...avec le monde des monstres [Eveline, Sidka] [30/04/42] Aujourd'hui à 12:00



Un premier contact avec
le monde des monstres

Eveline et Sidka

"Face au monstre
quoi de mieux qu'un monstre ?"


Nina's park, 30/04/42

Koulaï, le grand loup brun, était cynique. Il l'avait toujours été. Pour lui, un bon ennemi était un ennemi en charpie, les Humains demeuraient des êtres faibles de corps et l'ensemble du monde allait à sa perte depuis que l'industrialisation et la vapeur avaient décidé de s'allier pour réduire en cendre les prés et les forêts. L'entité avait déjà trop fréquenté la guerre et la violence. Dans son coeur, l'animal entretenait une part d'ombre qui se révélait au grand jour lorsque la nécessité de se battre se faisait sentir. Depuis qu'il s'était éveillé en Sidka, il avait subi la haine, la peur, l'esclavage, la perte d'êtres chers. Rien ne pourrait l'empêcher de tuer cette affreuse créature qui se tenait désormais devant lui. Elle sentirait ses crocs dans sa chair nue et il la dévorerait vivante s'il le fallait. Ce n'était qu'une aberration créée par les hommes dans leur folie, une bête pitoyable qui ne faisait que rompre un peu plus l'harmonie que cette terre tâchait de conserver. Le totem entendait la nature pleurer pour elle. Il fallait qu'il l'achève et vite. Elle était dangereuse et répugnante. Elle n'avait aucun droit.

*Elle souffre.* chouina Cocoa en se réfugiant dans les mains de Sidka.

*Cessez d'interférer.* gronda le loup dont la concentration était entièrement focalisée sur la créature qui bavait devant lui.

*Méfie-toi de ses mains...* souffla Sidka.

L'Iroquois était bien placé pour savoir que l'atout de la Chimère était ses mains. Lui-même étant humain, il avait fortement conscience de l'avantage que procurait des doigts et surtout un pouce opposable. Ce n'était pas pour rien qu'il était lui-même un lutteur d'exception qui savait étrangler à mains nues n'importe quel homme...


*La fille s'enfuie !* cria le Colibri en reprenant son vol.

Koulaï l'avait sentie s'éloigner en rampant puis se lever. Il n'en avait cure. Que l'humaine se sauve, c'était le but de la démarche. Malheureusement, la Chimère ne comptait pas laisser sa proie première s'échapper. Son regard fut aussitôt happé par la belle qui tentait de quitter les lieux et elle se mit immédiatement en mouvement pour contourner le loup et la pourchasser. Le totem ne l'entendait pas de cette oreille...
Le canidé s'opposa deux fois à son passage, à coups de griffes, claquements de mâchoire et de grognements terribles. Mais cela ne suffit pas à intimider la créature. Apparemment, son instinct de survie n'était pas des plus efficients. Koulaï bondit à nouveau et s'attaqua à l'épaule droite de son adversaire. La Chimère poussa un cri entre celui du singe et celui du chien. Ses mains puissantes s'enroulèrent autour du loup pour l'éloigner d'elle et se défaire de ses crocs meurtriers. Koulaï tint bon jusqu'à ce que le monstre ne l'oblige à lâcher prise en se jetant contre un arbre.
C'est alors qu'un loup aux poils roux se jeta sur la chose et l'attrapa à la jugulaire.


*C'est une Lycante...* murmura Sidka en sautant de son arbre, fasciné par la scène qu'il voyait au travers des yeux de son totem.

*Evidemment, imbécile ! Vos truffes sont pitoyables mes frères...*

Koulaï avait très rapidement senti que la jeune femme était une Lycanthrope. Ce n'était pas pour rien qu'il était intervenu si hâtivement. Elle était l'une des leurs, mais elle ne semblait pas maîtriser tout à fait son don.
En tous cas, l'aide de son loup fut la bienvenue. Son intervention permit au totem de se redresser et de revenir à l'attaque sans subir de coup. Trop occupée à se débattre avec son confrère, la Chimère hurlait maintenant à plein poumon en sentant sa vie s'écouler lentement le long de son cou. Bientôt, elle fut projetée à terre et Koulaï crut que s'en était fait d'elle et de ses glapissements infects. Mais la créature parvint à asséner un coup dans les côtes du loup roux et à se dégager.
Koulaï se plaça aux côtés de son homologue et menaça la chose de ses crocs luisants de sang et de salive. Cette fois, ce serait le dernier assaut. A deux, ils viendraient vite à bout de sa vie.
La Chimère dut sentir que ce n'était plus la peine de se battre. Elle ne voyait plus la jeune femme qu'elle avait choisie et sa gorge saignait si abondamment qu'elle commençait à fléchir. La fuite lui sembla soudain une solution. Tournant le dos à ses adversaire, elle disparut dans l'ombre en poussant des gémissements à déchirer le coeur. Les muscles bandés, Koulaï allait la poursuivre pour l'achever lorsque Sidka l'arrêta.


*Non ! Laisse-la ! Il faut partir aussi ! Les cris ont dû attirer la maréchaussée. S'ils trouvent deux loups dans le parc, ils vont vous descendre. Laisse-moi prendre le relais ! S'il te plait...*

Koulaï émit un grondement menaçant de mécontentement. Puis il se détendit un peu et jeta un regard noir au loup qui se tenait près de lui. Il n'avait aucune confiance en lui.

*Laisse-moi faire...* chuchota Sidka.

Le loup accepta avec difficulté la requête de son compagnon.


*Je n'ai pas fini mon lapin...* fit-il le poil hérissé de rage.

*S'il te plait...* insista l'Iroquois.

Le loup cracha au sol pour se débarrasser des poils et du sang qui maculaient encore sa gueule et recula un peu pour s'éloigner du loup roux.


*Débrouille-toi.*

Ses pattes s'allongèrent, son museau se rétracta et ses poils disparurent pour laisser la place à l'homme basané qu'était Sidka. Sa peau s'étira en vêtements sommaires, composés d'un pantalon sale et d'une veste de cuir noir, grande ouverte sur un poitrail musclé et peint de signes tribaux rouges. Ses pieds étaient munis d'une paire de chaussures d'un autre âge et sa ceinture comportait une sacoche brune ainsi qu'un couteau dans une gaine, dont le manche était orné de lanières de cuir avec des plumes brunes tachetées de blanc. Les longs cheveux de l'Iroquois étaient coiffés en arrière, tressés au plus près de son crâne à demi rasé.
La transformation terminée, le Lycanthrope ramena ses yeux clairs dans ceux du loup qui demeurait non loin.


- Mon nom est Sidka. fit-il d'une voix douce. Il s'approcha un peu de sa consoeur, sans montrer aucun signe d'agressivité. Est-ce que ça va ? Tu n'es pas blessé(e) ?

Made by Neon Demon


Crédit image: Horde de DocWendigo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Un premier contact...avec le monde des monstres [Eveline, Sidka] [30/04/42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» A la frontière de l'autre monde [PV]» [Présent] - Premier contact [Pv : Tenshi]» Premier contact ~ « affaire de faussaire »» lvl 91 mais ou xp» Havrias, le premier contact.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Covent garden et le Strand :: Nina's park-