L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Casse-croûte au Zoo Londonien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adhéna
Modérateur
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/11/2007
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Casse-croûte au Zoo Londonien Dim 22 Fév - 20:53

En provenance de Quand les ombres se frôlent

De son pas aérien, une jeune femme en tenue rouge, digne du chaperon des contes de Grimm, avançait dans une rue adjacente au Zoo. Ses cheveux bruns, aux mèches brunes et bouclées, flottaient autour de son visage enfantin, dont les grands yeux marron étaient dissimulés derrière un chapeau garni de fleurs blanches. La cape posée sur ses fines épaules touchait presque le sol, épousant le rythme de sa marche rapide, qui ne produisait aucun son sur les pavés inégaux de l’allée peu éclairée.
Elle était seule, ce qui paraîtrait indécent pour une enfant de son âge et lui feraient peur, si elle n’avait pas en elle ce sang ténébreux qui lui octroyait des pouvoirs surnaturels. Ce soir, comme toujours, elle recherchait une proie. Elle ressentait la soif au plus profond de son être, mais elle désirait tout aussi ardemment voir la peur sur le visage de son bétail humain. Qu’il était bon de faire souffrir ! Et quel extase de boire à leur gorge palpitante ! La bouche pulpeuse d’Adhéna s’étira : bientôt elle aurait son content de sang.
Arrivée au coin de la rue, elle tourna et continua d’avancer au bord des hautes grilles de l’animalerie géante. Elle jeta un œil de droite et de gauche, puis agrippa un barreau d’une main, exerça une poussée du poignet et s’envola lestement dans l’air, accompagnant son saut d’une pirouette, pour atterrir sans bruit dans l’enceinte du Zoo. Sans plus attendre, elle prit le sentier qui s’offrait à elle, serpentant entre les cages des animaux inoffensif ou plus féroces sans même leur accorder un coup d’œil. Elle se dirigeait vers une petite battisse de pierre qui abritait un homme seul, le gardien sans aucun doute, une proie facile pour la demoiselle. Arrivé devant la porte, elle frappa deux fois et sauta sans bruit sur le toit. De où elle se trouvait, elle ne voyait que le dos d’un homme plutôt petit, se tenant fort droit, dont la respiration s’échappait par volutes de fumées. Il s’avança plus au dehors en scrutant les ténèbres de la nuit.
La Vampire choisit le moment ou il se retournait afin regagner son nid douillet pour descendre de son perchoir et lui présenter sa bouille d’enfant coquette. C’était un jeune homme d’allure normale, charmant mais pas assez pour être considéré comme beau. Il recula en poussant un « Ha » surprit, avant de sourire penaud.


- Oh quelle peur vous m’avez faite !

La jeune fille lui rendit son sourire et s’avança d’un pas vers lui.

- J’en suis fort aise cher ami, et vous n’avez encore rien vu !

Elle s’approcha encore, jusqu’à ce qu’ils se touchent presque. Le jouvenceau ne fit pas un geste, mais on pouvait lire l’incompréhension dans son regard, ainsi qu’une pointe de peur qui grandissait à chaque secondes. La main blanche d’Adhéna caressa le visage de son vis-à-vis, qui l’écarta fermement, sans lâcher pour autant la main de la jolie adolescente. Un rire lui monta dans la gorge, il s’échappa de sa bouche, en laissant découvrir ses crocs. D’un geste vif, elle agrippa les cheveux de sa proie et porta à ses dents sa gorge toute offerte.

- Mon pauvre enfant !

La Vampire croqua dans la chaire tendre et aspira. L’homme avait à peine eût le temps de se débattre, qu’il éprouvait cette douloureuse sensation d’extase que seule la morsure vampirique a le pouvoir d’infliger. Quelques secondes plus tard, le corps sans vie gisait sur le sol, une jolie demoiselle le regardant d’un œil plus vif. Elle soupira d’aise et enjamba la carcasse, puis décida d’aller se promener dans le Zoo, puisqu’elle n’avait rien d’autre à faire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Lun 23 Fév - 23:58

Le vent froid et impitoyable mugissait sauvagement entre les barreaux des cages silencieuses. Une odeur acre remplis soudain l’air sortant le lynx de sa torpeur. Lentement il sortit de sa grotte spécialement aménager tandis que le museau en l’air il humait l’air avidement cherchant l’origine de ce parfum. Devant lui un être n’appartenant qu’a la nuit remarqua également l’étrange odeur qui flottait désormais dans le parc. Ses sens étant beaucoup plus fin que ceux du félin, il su exactement d’où émanait le sang que lui portait le vent. Malgré son apparence humaine, l’homme laissa libre court, l’espace de quelque seconde, a la pulsion meurtrière qui l’habitait. Aussitôt ses lèvres se retroussèrent dévoilant des canines d’ivoire qui étincelèrent sous les reflets de la lune. Le lynx dans sa cage recula de plusieurs pas soudainement apeuré par l’adversaire plus fort qui se trouvait devant lui. Reprenant rapidement le contrôle de lui-même, le jeune homme se redressa du banc sur lequel il méditait depuis le début de la nuit. Il ajusta rapidement la lourde cape qui le couvrait, puis il se mit en marche d’un pas rapide avançant parmi les animaux. Il était rare que le vicomte s’offre ainsi à une rencontre. Normalement cloitré dans sa maison ou la solitude le laissait penaud et frustré devant tant d’incompréhension il avait étrangement décidé de sortir cette nuit. Ayant repris un peu d’humanité il avait fait quelque rapide rencontre avec des dirigeants humains qui travaillait pour lui. Malgré cela, malgré qu’il souhaitait oublier sa véritable nature, Angelstone avait une fois de plus eu besoin de s’isoler. Et voila que pour mettre ses nerfs encore plus a l’épreuve le sang venait remplir l’air qu’il respirait. Facilement il devinait que la personne qu’il poursuivait ainsi dans le parc zoologique appartenait a une race a part mais était-ce une raison pour la rencontré?

Le vicomte repéra rapidement les reflets rouges d’une cape à travers les barreaux d’une cage. Rapidement il se trouva derrière la jeune femme dont le parfum dégageait une aura de finesse et de délicatesse féminine autour de sa personne. Demeurant immobile, Angelstone laissa un murmure franchir ses lèvres :

-Qui part ainsi en courant?
Est-ce un revenant?
Ou une âme en tourment?

Rien de cela
dit l’enfant en riant
C’est le vent c’est le vent...


Une célèbre réplique d’un vieux conte qu’il avait entendue dans sa jeunesse. Période trouble et lointaine qui hantait encore les souvenirs noir du vicomte. Il prit un air décontracté tandis que par patience il attendait que la petite créature se tourne vers lui. Angelstone savait que ses paroles avaient été entendues. Trop faible pour l’oreille humaine, celle d’un vampire avait aisément capté ses mots. S’approchant encore un peu, le jeune homme laissa le bruit sourd de ses bottes martelant le pavé résonner dans le silence. De sa voix grave et suave, le vicomte poursuivi :

-Seriez-vous perdue tendre enfant? Ou encore est-ce votre esprit en déroute qui vous aurait conduit ici... a moins bien sur que se ne soit la soif...

Les derniers mots avait été prononcé avec une arrogance et un mépris non feint. En effet, Angelstone était bien reconnue pour son aversion avec ses semblables sans pour autant prendre part d’un point de vue catégorique. Il observa avec attention sa comparse esseillant de deviner ses pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/11/2007
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Sam 28 Fév - 0:23

Adhéna s'était vite rendue compte qu'on l'épiait, cependant elle ne s'en souciait pas outre mesure et continuait d'avancer à son allure. Quand il s'avéra que son "poursuivant" fut derrière elle, murmurant quelques vers, la demoiselle s’immobilisa, sans pour autant prendre la peine de lui faire face. Quelles étaient ces paroles ? Elle ne parvenait pas à se rappeler où elle aurait pu les avoir entendues, cependant un fugace souvenir remontait à sa mémoire, pas assez précis malheureusement pour l’aider dans son inutile recherche.

- Que me dites vous ? Demanda-t-elle, ayant très bien entendu. Je veux dire, pourquoi s’exprimer sur ces mots ?

Contemplant les feuilles des arbres qui frémissaient sous le vent, la Vampire entendit les bottes de l’inconnu battre le pavé, s’approchant d’elle. Sans l’avoir jamais vu, elle savait dès lors qu’il appartenait à sa race, s’il savait qui elle était, il n’était certainement pas de ses adversaires, car les ennemis du Sabbat connaissaient sans peine la tigresse rouge qu’elle était : une fervente partisane de son camp, considérant la race humaine comme un bétail qu’il fallait asservir en dévoilant au grand jour leur race surpuissante.
La nouvelle réplique de l’homme derrière son dos la fit se retourner. Elle lui dévoila un visage teinté d’un rictus ironique. La traiter d’enfant, quelle sottise de sa part, elle avait beau avoir l’apparence d’une très jeune demoiselle, elle n’en avait pas moins des années d’expériences derrière elle. Ne répondant pas sur le vif, elle se contenta d’inspecter l’allure du Vampire, d’un œil acerbe, lui laissant voir silencieusement ce que sa nonchalance lui inspirait : désinvolture, mêlé à une pointe d’intérêt. Néanmoins, elle prit bien soin de dresser des murailles imaginaires afin de protéger son esprit de toute intrusion non souhaitée. Mais en agissant de la sorte, elle non plus ne pouvait étendre ses pensées au-delà de son corps pour tirer des informations dans le cerveau de son vis-à-vis.
Adhéna posa une main légère sur sa hanche, dans un déhanché tout féminin. Elle esquissa une petite moue et lui dit enfin :


- Auriez vous quelque chose à redire contre le fait de se nourrir joli minois ? A moins que je ne sois sur vôtre terrain de chasse ? Elle posa l’une de ses mains devant sa bouche dans un mouvement qui se voulait provocateur. Oh, je suis désolée, ajouta-t-elle en hachant bien son mot d’excuse.

La jeune femme resta figée quelques secondes, puis émit un rire cristallin, que seul les Vampires ont le secret. Ses yeux n’avaient cessés de dévisager l’inconnu. Elle trouvait quelque chose en lui d’attirant, de ténébreux. C’était excitant !
Cessant son air enfantin, Adhéna fit quelques pas vers le Vampire, laissant entre deux longueurs de bras à peine. Elle inspecta les prunelles d’ambre de son comparse, en se demandant la raison pour laquelle il avait bien pu interrompre sa marche.


- Pourriez vous me dire l’utilité de cette rencontre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Sam 28 Fév - 18:04

Malgré l’obscurité qui régnait, le visage de la jeune femme était d’une grande visibilité pour le vicomte. La vampire qui lui faisait face avait de longs cheveux bruns au anglaise souple et brillante. Ses grands yeux délaver le fixait avec une pointe d’ironie qui n’échappait pas à Angelstone. Après une rapide étude de la jeune femme un sourire froid étira les lèvres du vicomte. Le ton hautain et les manières froides de sa comparse le faisaient rire. Nul doute qui se trouvait devant un membre de la sabbat. Il brillait dans les yeux de ces membres un éclat meurtrier et supérieur très caractéristique. Néanmoins, Angelstone ne s’en souciait guère. Étant indépendant le conflit qui interposait les deux sectes ne le concernait pas. Pour cette raison il laissa la jeune femme se rapprocher de sa démarche féline.

-Pourriez-vous me dire l’utilité de cette rencontre ?

L’ange déchus leva les yeux au ciel observant les quelques étoiles solitaires qui le ornait. Puis, après un moment de réflexion il daigna enfin reposer ses yeux sur la vampire tandis que son rire bien que faible résonnait dans le zoo désert.

-Mais les rencontres son bien plus belle quand elle non aucune utilité non?

Les yeux soudainement brillant le jeune homme fit quelque pas de coter pour mieux observer la vampire. Tien d’ailleurs il faudrait lui demander son nom mais daignerais telle répondre? Mieux valait commencer par discuter encore une fois inutilement. Tournant lentement autour de la jeune femme il revient se poster devant elle.

-Pour votre information vous ne vous trouvez pas sur mon terrain de chasse... Alors aucune fausse modestie entre nous, mademoiselle… D’ailleurs porter vous un nom? Ou dois-je continuer de vous appeler mademoiselle?

Le dernier mot était ironique mais le vicomte l’était toujours de toute façon. Malgré le fait que ce soit lui qui aie interrompue la balade nocturne de la jeune femme il agissait comme si c’étais elle qui l’avait déranger. D’une certaine manière c’étais vrais puisque sa soudaine présence et le meurtre commis avait interrompue brusquement les réflexions profondes sur lesquels méditait Angelstone. Les yeux toujours plongée dans ceux de la vampire, les iris ambrés du vicomte devinrent encore plus étincelant. La jeune femme pouvait partir, rien ne la retenait du moins... pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/11/2007
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Dim 1 Mar - 16:39

La demoiselle ne répondit rien à la remarque de son comparse, mais elle n’en pensait pas moins : une rencontre planifiée avait pour elle autant de charme que si elle tombait par hasard sur une personne. Néanmoins, comme elle s’y était attendu, il évita sa question en lui en posant une autre. C’était un vrai dialogue de sourd, chacun jaugeait les réactions de l’autre, analysait ses remarques et faisait preuve de dédain. Bien, si cela devait se passer ainsi, Adhéna jouerait le jeu. Elle appréciait le mystère qui entourait le Vampire, il n’était pas de ces vieux crasseux qui déclamait à tous leur ancienneté ou leur nom dans le but de terrifier et de soumettre. Cet homme avait l’air plus raffiné.
Enfin, c’était un bien grand mot, car il n’hésita pas à lui tourner autour comme on admire une œuvre d’art que l’on a fait sienne. La femme enfant se laissa contempler sans bouger, écoutant les pas de l’inconnu qui formaient un cercle dont elle était le centre. Lentement, il se retrouva devant elle. Adhéna avait les yeux levés vers lui, à demi dissimulés derrière son chapeau. Elle contempla les lèvres rouges du Vampire remuer, absorbée par les images que cela lui inspirait. Elle sourit à ses paroles. Comme il l’amusait !


- Connaître mon nom vous apporterait-il quelque chose ? Mais soit,… de sa main marmoréenne, elle prit délicatement le col de l’inconnu et tira pour qu’il mette sa tête à sa hauteur, elle approcha ses lèvres de son oreille et lui murmura : Pour vous, je serais Dame Adhéna.

Elle le lâchât et le repoussa promptement, mais sans violence. Elle inspecta ses traits, et découvrit ses canines. La demoiselle riait intérieurement de la situation, mais se gardait encore de faire entendre clairement son rire dans le silence du Zoo.

- Dame Adhéna vous demande maintenant de lui dire votre nom, sinon elle ne sera pas contente… du tout.

La Vampire fit une moue attendrissante, qui aurait fait tomber dans ses bras un mortel, mais qui n’était là qu’un artifice inutile, elle s’amusait seulement à revêtir des masques qui appartiendrait à un enfant. Une adolescente qu’elle n’était plus depuis longtemps maintenant. Elle avait grandi mentalement, frôlant parfois la folie, alors que son corps de femme était tout juste formé.
Adhéna croisa les bras sur sa poitrine, se demandant ou cette rencontre pourrait bien la mener. Quel pourrait-elle bien faire de cette nouvelle connaissance ? Qu’avait-il en tête de son coté ? Avait-il quelque projet intéressant à lui proposer pour égayer leur nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Lun 2 Mar - 0:39

Les deux vampires qui se faisait face dégageait tout les deux une aura froide et meurtrière sans pour autant être très apparente. En effet les deux personnages restaient sur la défensive sans vouloir attaquer le premier. Étant de nature calme et sournoise, le vicomte ne se soucia guère de la brusquerie de sa comparse. Il fallait bien laisser a cette jeune femme une impression de pouvoir quelle n’avait absolument pas. Néanmoins la réponse était là. Elle lui dévoila son nom ; Adhéna... un nom qu’il avait déjà entendue... de réputation. Ses premières impressions étaient donc fondées; il se trouvait devant un membre de la Sabbat.

Les yeux d’ambre d’Angelstone fixèrent la vampire un long moment avant de sourire de nouveau de façons moqueuse lorsqu’elle tenta une moue enfantine qui aurait mit a genoux bien des humains mais pour le vampire qu’il était ses artifices le laissait de marbre.


-Dame? Un titre de plus à retenir... Et bien Adhéna... Pour répondre à votre première question votre nom m’apporte bien des détails sur vous... inutile mais des détails tout de même... Et puis...

Il bougea de quelque pas vers la droite croisant les bras à son tour avant de regarder de nouveau la jeune femme l’air soudainement insatisfait et arrogant.

-Je suis un homme… ou plutôt un être de grande curiosité mademoiselle... Savoir est mon plaisir... Je suis le vicomte Angelstone... Un titre et un nom... A vous de juger pour le reste néanmoins...

Le jeune homme fit quelque pas observant de nouveau les étoiles. Lorsqu’il reposa de nouveau ses yeux sur la vampire ils brillaient d’un éclat inhumain et sanguinaire. Il s’approcha de nouveau vers sa comparse avant de la prendre par le poignet.

-Tant qu’a vous... Votre haine contre les humains est extrêmement visible et pourtant vous rester d’une discrétion qui m’étonne... Une raison particulière a cela?

Il la relâcha ne cherchant pas vraiment à avoir une réponse. Il lui fit dos avant de s’éloigner un peu.

-Haine pur ou jalousie dissimulé?

Il s’assit sur un banc avant de laisser ses coudes prendre appui sur ses genoux et d’accoter son visage sur l’une de ses mains. Ses yeux brillaient comme deux pierres jaune et brillantes au milieu de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/11/2007
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Jeu 5 Mar - 14:15

Oh comme il était amusant ! Elle en aurait presque frappé dans ses mains, si elle n’avait pas voulu garder une apparence de sérieux. Le petit sourire débordant d’ironie du Vampire égayait le cœur de pierre de la demoiselle, son air suffisant, ses manières, son regard dédaigneux,… elle avait l’impression d’avoir en face d’elle un vieil homme dans les trais d’un adolescent. Non, elle exagérait, n’empêche qu’il avait des façons trop anciennes à son goût. Après qu’elle l’ai repoussé, il n’avait même pas bronché, elle aurait aimé le voir sortir de ses gonds, cela aurait pu être très drôle ! Adhéna se demanda alors, si cet inconnu avait déjà entendu parler d’elle, si c’était la cas, il n’en laissa rien paraître jusqu’à ce qu’il se mette à parler. Le brun regard de la Vampire tint celui de son comparse, elle avait l’habitude de ce petit jeu, à qui tiendra le plus longtemps sans détourner les yeux. Elle se moquait bien de ce qu’il pouvait penser de sa personne, devant lui, et devant tout les autres, elle jouait un rôle, sa vie était un grand théâtre ! Un terrain de jeu immense et débordant d’originalité.

- Je peux être seulement Adhéna, mon cher, si vous avez peur d’oublier le seul titre que je vous ai confié.

Son ton était insolent, moqueur. Elle lui rendait la monnaie de sa pièce, fort aise de ces paroles échangées. Elle avait glissé cette réplique, pendant que son comparse s’éloignait d’elle, reposant les yeux sur elle de plus loin. D’une oreille attentive, bien que son regard soit porté vers le firmament, la jeune femme écoutait et mit à l’abri ce nom d’Angelstone dans sa mémoire. A en juger par la manière dont il parlait, Adhéna était certaine qu’il avait une haute estime de lui-même, qu’il aimait s’entendre parler, écouter le son de sa voix. Peut-être qu’un jour, tel Narcisse il se noierait dans le flot de son éloquence. Elle le voyait comme un être solitaire, qui ne recherchait la compagnie que pour déblatérer de belles paroles fleuries et s’en aller dans un coup de vent. C’était la première impression qu’elle avait, l’avenir la démentirait peut-être.
La demoiselle scrutait les alentours, ses yeux se posèrent sur un animal endormi. Paisible. Peut-être devrait-elle aller reprendre le corps de l’humain pour remplir le gosier affamé des mammifères. Ils en feraient un régal et se serait plus utile que de laisser un corps à l’abandon, prêt à être observé sous toutes les coutures par ces idiots de policiers humains. Oui, peut-être ferait-elle plaisir aux lions ce soir.
Elle fut coupée de ses pensées quand elle sentit la poigne d’Angelstone lui enserrer le poignet. Elle le dévisagea d’un regard morne, la bouche entrouverte, peu soucieuse de ce qu’il viendrait à l’esprit du Vampire de faire de son avant bras. Après avoir déversé quelques mots, il la relâcha. De nouveau libre de tout mouvement, Adhéna offrit un sourire froid au dos de l’homme.


- Loin de moi la jalousie, j’ai laissé de coté il y a longtemps l’envie de redevenir humaine, cette nouvelle vie de sang et d’amusement me sied à merveille. J’ai la triste impression que ce n’est pas votre cas…

La Vampire fit quelques pas vers la cage qu’elle avait regardé et s’y adossa, les bras toujours croisés comme si elle avait froid, les doigts pianotant sur sa chair. Elle posa les yeux sur la silhouette assise face à elle.

- Vous me semblez empli de haine vous aussi, mais je n’ai pas l’impression qu’elle se dirige vers les hommes, comme la mienne. Ma raison de les détester est simple, ils sont futiles et cherchent à être grands. Ils ne sont que des réservoirs de sang pour moi. Son regard rayonnait sous les fins rais étoiles. Vicomte, d’où vient cette aura malfaisante qui émane de vous ?

Elle ne souriait plus, la réponse l’intéressait sans être d’une importance capitale. Il n’y avait plus rien de moqueur dans ses traits. Seulement de l’attente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Jeu 5 Mar - 18:26

La nuit sembla devenir plus ténébreuse et les ombres qui couvrait le sol plus danse. La jeune femme était pleine d’audace c’était certain. En effet elle semblait s’être adapter a la vie vampirique a tout point sans pour autant y garder une parcelle de jalousie qu’ont retrouvais chez bien des êtres. Néanmoins à sa dernière réplique le vicomte éclata d’un rire joyeux et moqueur. Lui? Être jaloux. Bon il était certain que parfois se sentiment contradictoire occupait ses penser mais jamais bien longtemps puisqu’il finissait souvent par obtenir se qu’il désirait. Mais d’un autre coté, envier les humains? L’espace d’un instant le visage doux d’une femme plana dans les pensées d’Angelstone avant qu’il ne la chasse comme d’un simple revers de la main. Non il n’était pas jaloux de la vie humaine. Et d’ailleurs...

L’ange déchus se leva et fit quelque pas vers la vampire gardant un air énigmatique sur le visage. Il avait mit ses mains dans les poches de la veste noir et de haute couture qu’il portait sous sa cape. Un geste qui laissait planer une petite lassitude machiavélique sur sa personne. Puis se redressant légèrement il haussa les épaules avec désinvoltude.


-Il est vrais que bien des aspects de ma personne pourrais vous laisser cette impression mademoiselle mais ne vous fiez pas au apparence...

Le jeune homme disparut du champ de vision d’Adhéna pour réapparaitre à côté d’elle le visage penché contre son cou tandis que son souffle glacé était projeté contre sa peau froide. La voix soudainement douce et glaciale il poursuivit.

-Comment pourrais-je envier ce que je n’ai jamais été?...

La voix et la présence disparut tandis qu’Angelstone réapparaissait à l’ endroit initiale qu’il avait quitté c'est-à-dire son fameux petit banc. Ses iris jaune brillaient dans la noirceur environnante comme les yeux d’un chat. La question de la vampire étonna l’ange déchus. Lui qui se considérait comme un être n’étant ni malfaisant ni bénéfique il semblait qu’il dégageait une aura noir. Une idée germa dans l’esprit du jeune homme tandis que les ombres des objets environnant s’agrandissaient pour venir toucher celle qu’il projetait sur le sol. -Et bien je vous répondrais qu’elle vient des ombres...

Le sourire du vicomte s’agrandis légèrement avant de disparaître totalement laissant ses traits impassible. Après un léger moment de silence il reprit sur un sujet différent.

-Avez-vous entendue parler des Hunters qui parcourent nos nuits cher dame? La rumeur cour qu’il ne serait plus majoritairement masculins... Des femmes se serait joint a eux...

Bien sur l’ange déchus en savait long sur le sujet bien qu’il ne laissait rien paraître. D’ailleurs c’était une de ses principales préoccupations que d’en savoir le maximum sur ces humains qui faisait la résistance. Une noble cause bien quelle soit suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/11/2007
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Ven 6 Mar - 12:00

Adhéna resta de marbre quand le vicomte laissa son rire éclater dans la nuit noire. Elle posa ses yeux à teinte rougeâtre sur cet homme qui laissait libre cour à ses émotions, détaillant ses mouvements, ses plus infimes réactions. En cet instant, elle sentit un éclair de rage la pénétrer, fugace et la quittant aussi vite qu’il était venu. N’empêche qu’elle avait eût envie de lui déboîter la tête et de réduire sa chair en charpie, d’étaler son précieux liquide sur les pavés et d’y fouler ses pieds nus. Mais c’était un geste inconsidéré, les Vampires ne pouvaient se tuer les uns les autres, tout du moins ils n’en avaient pas le droit. Elle n’avait pas peur de cet homme, mais elle redoutait le châtiment qu’on pouvait lui faire subir suite à un tel outrage, évidemment elle pourrait dissimuler son méfait, comme elle l’avait fait dans le passé. Mais si près du pouvoir, la tâche serait plus rude. Non, elle canaliserait sa haine et déverserait son venin sur les hommes. Se serait plus sage.
Algelstone se leva et s’approcha d’elle, Adhéna garda les yeux fixés sur cette statue vivante, n’esquissant aucune réaction. Elle ne lisait rien sur son visage, il avait dissimulé ses sentiments, son faciès était digne d’un masque antique, neutre et mystérieux. Un haussement d’épaules, quelques paroles, la Vampire fit la moue. Mademoiselle. Elle n’avait jamais apprécié ce mot, jamais on la prendrait au sérieux avec ce corps de jeune fille. Ah si seulement elle avait été métamorphosée deux ans plus tard ! Là elle aurait eût tous les charmes possibles et inimaginables. Même si elle pouvait être irrésistible comme seul un membre de sa race peut l’être, elle avait ce petit détail qui la titillait. Elle était une Dame et plus une demoiselle. La demoiselle sourit intérieurement, pour remédier à cela, elle n’aurait qu’à mettre en scène un mariage… Pendant quelques secondes, elle ne fut plus dans le Zoo, mais dans son esprit, réfléchissant à un avenir pour son statu d’humaine.
Puis elle redescendit de son nuage. Le vicomte avait disparu de devant elle. Elle sentait un rire monter dans sa gorge, elle-même utilisait la rapidité vampirique pour effrayer les hommes. Ce fut les mots qu’il lui susurra à l’oreille qui la stupéfièrent. *Jamais été…*. Elle dévisagea le Vampire qui se trouvait face à elle, d’un œil pénétrant, les sourcils froncés par l’incompréhension. Venait-il de dire qu’il avait toujours été ainsi ? Impossible. On ne pouvait naître mort. Etrange.
Le petit jeu d’ombre de son comparse n’impressionna pas Adhéna, si elle n’avait pas été tant intéressée par la nouvelle qu’elle venait d’apprendre, peut-être aurait-elle prit part aux réjouissance, montrant elle aussi quelques pouvoirs, histoire d’effrayer gentiment. Jusque là, elle était restée muette, elle passa sa langue sur ses lèvres et ébaucha un sourire.


- Un Vampire plein de mystère à ce que je vois. Elle eût un rire dédaigneux. Mais mon cher, nous venons tous des ombres. Nous sommes des ombres.

Son visage s’assombrit sous l’ombre de son chapeau, elle desserra les bras et les laissa pendre à ses cotés. D’un mouvement gracieux elle se leva, mais ne n’esquissa pas un geste vers le Vampire. Son regard froid, glacé, exprimait une partie des ténèbres qui s’étaient immiscées en son fort intérieur. Elle n’était plus une gamine médiocre et humaine. De nouveau, elle eût envie de faire couler le sang, n’importe qui aurait fait l’affaire. Mais elle inspira et enferma ses ombres à double tour, en attendant le moment propice.
Adhéna acquiesça.


- Oui, les Hunters. Elle pouffa. Des hommes qui se croient puissant munis d’argent, mais qui n’ont pas un seul pouvoir qui soit en mesure de nous exterminer. Petite vermine. Hommes, femmes, ils n’ont aucune importance à mes yeux. Ils ne servent qu’à éradiquer les plus faibles d’entre nous, ceux à qui il nous est interdit de retirer le don ténébreux.

Elle pensait réellement qu’il n’y avait aucun danger à les affronter, elle avait été confrontée en Allemagne à l’un d’entre eux. Elle s’était échappée sans mal, et était venue lui faire sa fête quelques nuits plus tard, au moment ou il était le plus vulnérable. Certes, ils avaient des capacités plus puissantes que les hommes normaux, mais ils restaient des humains.

- Vous êtes vous déjà frotté à l’un d’entre eux ? Avez-vous sentit la tendre haine qu’ils éprouvent envers nous ? Ah ! Quels ramassis de pantins… Dit-elle dégoûtée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Dim 8 Mar - 22:39

Le vicomte hocha tranquillement la tête en écoutant sa comparse. Elle prenait les hunters pour des faibles comme de nombreux vampire dans les deux sectes. Néanmoins, le jeune homme n’était pas d’accord sur ce point. Le visage soudainement consterné il regarda le ciel avant de reporter ses yeux ambre sur la jeune femme devant lui.

-En effet ils sont assez... faibles dans leur genre mais ils demeurent toujours une menace. Pour l’instant ils frappent sans agir et sans vraiment de connaissance de cause... Mais les rumeurs vont de bon train au sujet de la ‘’ chasseuse ‘’. Si vous voyez de qui je parle. Je ne l’ai pas encore croisé mais j’espère toujours une rencontre avec cette jeune demoiselle...

Il eu un air entendue avec Adhéna tandis qu’il replaçait une mèche rebelle de ses cheveux noir. Puis après un léger moment de silence il se leva pour faire les cents pas. La tête légèrement incliner, les pas long et régulier, il semblait de nouveau perdue dans ses penser mais il n’en était rien. S’approchant de sa comparse Angelstone resta à une distance respectable avant de la regarder profondément.

- Comme vous le savez il nous est impossible de tuer nos… semblable. Or j’ai l’intention d’outre passer cette règle ancestrale. Vous le deviner aisément chère ma haine na rien à voir avec les humains... Je ne les apprécie pas particulièrement je les trouve simplement...Utile. Bien que beaucoup d’entre eux ne sont que des misérables cloportes.

L’ange déchus semblait s’enrager a vue d’œil. Les poings désormais fermer et serrer il fixait le vide avec une haine non dissimuler. Puis en une seconde toute forme de sentiment quitta sa personne tandis qu’il replaçait sa cravate qu’il avait dénouée plutôt.

-Voyez vous Adhéna j’ai bien l’intention de me servir des humains a mes propres fin... Après je me moque totalement de se qu’il pourra leur arriver.

Le vicomte s’approcha de la jeune femme avant d’attraper délicatement une de ses mèches de cheveux l’air soudainement penseur avant de la relâcher sans pour autant s’éloigner.

-Bien attendue sur ce point les membres de la Sabbat sont de mon avis...

Il lui fit un clin d’œil avant de s’éloigner de nouveau. Il était songeur à présent mais une sorte de bonne humeur l’habitait. Angelstone se retourna brusquement dans un mouvement de cape avant d’hocher la tête en direction de la jeune dame.

- Que diriez-vous de venir terminer cette soirée chez moi? Il s’agit d’une simple invitation et bien sur a votre aise de refuser. Néanmoins...

Il regarda autour de lui comme si il cherchait quelqu’un des yeux avant de reporter son attention sur sa comparse.

-Je me sentirais mieux devant la chaleur d’un foyer...

Un sous entendue encore. D’un côté il voulait retourner chez lui rapidement pour simplement se sentir chez lui et de l’autre un danger planait depuis quelque instant sur l’endroit et le vicomte souhait si soustraire rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/11/2007
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien Mer 11 Mar - 20:37

Adhéna contempla le Vampire qui se tenait face à elle. Il venait de faire allusion à une certaine chasseuse. Elle en avait effectivement entendu parler, mais bien vaguement. Il lui semblait que le vicomte était bien informé au sujet des hunters, en tout cas il en avait l’air et puis ce sujet devait lui tenir à cœur pour qu’il en parle tant. Pour sa part, la jeune femme ne s’était jamais réellement penché sur le sujet, bien entendu, elle avait eût des discutions sérieuses à ce propos avec les membres de sa race, mais elles n’avaient jamais aboutit à une décision d’éradication de ces êtres pour le moins atypiques, qui devenaient plus nombreux d’années en années.

- Mhhh, oui ils pourraient être une menace, mais nous sommes trop nombreux pour qu’ils gagnent ce statut. Quand à cette jeune chasseuse, j’en ait eût vent, j’ai entendu dire qu’elle était plus qu’une humaine, qu’elle possèderait certains pouvoirs. Mais c’est peut-être seulement une rumeur. Pourquoi être tant intéressée par cette humaine ?

La demoiselle suivit l’homme des yeux, se demandant quel était la vérité dans cette rumeur. Pouvait-on être humain et posséder des pouvoirs ? C’était probable, s’il existait des Vampires, des Loups, pourquoi pas ce que les hommes nomment des « magiciens » ? Oui, c’était possible, et tout de même plus inquiétant que ces satanés hunters. Le silence lui permit d’y penser plus en profondeur. Peut-être pourrait-elle s’amuser avec un hunter dans les prochains jours, se serait à la fois divertissant et cela représenterait aussi un certain intérêt de connaître leurs ennemis. Oh et puis après tout, cela lui importait peu…
Intriguée elle haussa un sourcil, il voulait tuer un Vampire. Elle en ignorait la raison, mais elle comprenait parfaitement ces envies meurtrières. Cependant :


- Pourquoi me dire ça si subitement ? S’étonna la jeune femme.

Ce n’était pas des choses à dire à tout le monde, mais elle se garda bien de l’ajouter, car elle vit que son comparse commençait à s’énerver. Elle trouvait qu’il était bien lunatique de laisser paraître ainsi sa colère, c’était une faiblesse et une mauvaise stratégie, Adhéna pourrait se resservir de ses souvenirs plus tard, si elle en éprouvait le besoin.
Elle acquiesça silencieusement. Les hommes ne pouvaient servir qu’à leur cause, ils étaient des subalternes plus que des ennemis, leur sang était fort utile, mais aussi leurs sentiments si facile à contrôler qui pouvaient servir leur desseins. Ce que comptait donc faire Anglestone. La jeune femme lui sourit, tandis qu’il s’approchait de nouveau. Elle le laissa prendre une mèche de ses cheveux, suivant des yeux ses gestes
.

- Bien entendu.

Le sourire de la Vampire se fit presque ironique en prononçant ces mots. Bien sur qu’ils n’en avaient rien à faire des hommes. Elle se demanda s’il n’était pas un partisan dissimulé du Sabbat. En tous les cas, il n’avait rien contre eux. Pas comme les membres de la Camarilla qu’elle exécrait pour la plupart. A moins qu’il ne soit indépendant.
A l’invitation du Vampire, ce fut elle qui s’approcha de lui. Devant son comparse, elle leva le visage vers lui :


- Ches vous ? Elle eût une pause d’hésitation, le regard soudainement lointain. Je se sais si…

Elle ne le connaissait que de quelques minutes et déjà il lui proposait de se retrouver en sa demeure. Adhéna se demandait s’il n’avait une idée derrière la tête de l’inviter de cette manière. Elle avait l’impression qu’on lui cachait quelque chose, mais n’aurait pu dire quoi.

- Hum… Soit, mais seulement si vous avez une cheminée et de quoi l’allumer.

Simplement parce qu’elle aimait être face à un feu bien chaud.

- Mais avant cela, je compte me débarrasser du corps du gardien qui gît près de la porte. Je m’éclipse le temps de m’en occuper, à tout de suite,…

Dans un éclair rouge, elle se mit à courir jusqu’au poste du gardien. Elle contempla la dépouille d’un œil quelque peu dégoûté, elle n’avait jamais apprécié les corps morts, ils n’avaient plus rien d’attrayants. Elle poussa un soupir, avant de placer le cadavre sur son épaule et mois rapidement qu’auparavant, elle se déplaça jusqu’à la cage qui renfermait les grosses bêtes affamées. D’un geste expert, elle attrapa la clef de l’homme et l’inséra dans la serrure, le poil hérissé les animaux se reculèrent tandis qu’elle déposait le mort sur le sol, avant de refermer la porte derrière elle. Bientôt, son odeur ne gênerait plus les tigres, qui se délecteraient de l’homme refroidit.
Sans se presser, elle rejoignit Angelstone.


- Bien, je vous suit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Casse-croûte au Zoo Londonien

Revenir en haut Aller en bas

Casse-croûte au Zoo Londonien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Casse-croûte nocturne ~ [Hisméria Altair et Teru Tetsukamen] [Abandonné]» Li cacho-dent (casse-dents ou croquets aux amandes)» Garage des rues : véritable casse-tête !» La boule kass'krâne : ça ne casse pas des briques ?» le loft londonien de madame strue
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Regent's park et Marylebone :: Le Zoo et le jardin des plantes-