L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les hurlements de la chapelle des murmures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 19/03/2008
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Les hurlements de la chapelle des murmures Mer 27 Mai - 21:51

(Pleine Lune Mortelle)

Les pas de l'homme se firent encore plus pressant, le soleil couchant ne tarderait pas à disparaître laissant la lune grosse et ronde régner sur les créatures de la nuit. La chapelle des murmures n'était plus bien loin maintenant, le rendant moins inquiet. La belle ombre blonde s'arrêta devant la porte de bois défraîchie et entrouverte qui laissait entrevoir l'intérieur délabré où une légère brise valsait avec quelques feuilles mortes. D'une main tremblante dût à la douleur qu'il sentait approcher, Fye ouvrit la grande porte de bois qui commençait à pourir.

Plusieurs ombres aux cris furieux passèrent au dessus de sa tête, les chauves-souris disparurent dans la pénombre, déranger dans leurs foyer. Fye fit quelques pas puis s'adossa à un mur craquelé. Il posa sa main sur ce qu'il restait d'un banc d'église poussiéreux, attandant avec anxiété l'arrivé de la pleine lune.

Le temps passait effroyablement lentement, le jeune bourgeois sentait comme à l'habitude une légère douleur qui croissait lentement à l'intérieur de son ventre. Il redoutait le moment où la douleur devenu insoutenable lui arracherait des plaintes et des hurlements lugubres qui n'auront comme effet que de le plonger encore plus profondément dans le désespoir. Son regard éteint se posa sur un grand trou dans le mur en face de lui qui avait dût être une fenêtre auparavant. Le peu de rayons qui traversaient encore l'horizon entraient par la fenêtre sans vitrail. Des rayons chauds et bienfaiteurs qui lui prouvaient que son calvaire ne durerait qu'une nuit. Pour le loup-garou cependant ces mêmes rayons bienfaiteurs semblaient le narguer, disparaissant un peu plus de minutes en minutes. Faisant écouler le temps devant le regard azur de l'égyptien.

Ses yeux bleus et doux s'injectèrent soudainement de sang, une atroce douleur le submergea, entrant dans sa tête. Fye tomba sur le sol à genoux, les mains tremblantes il retenait à grande peine ses hurlements de douleurs et de désespoirs. Ses mains auparavant si douce se recouvrirent de poils blancs et ses ongles se métamorphosèrent en griffes. Le pauvre homme ne pu retenir plus longtemps sa souffrance, un long hurlement lui déchira la gorge au même moment que son corps changeait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Ven 29 Mai - 0:01

Nuit douce, nuit pleine
Lune ronde soudaine...

La nuit était maintenant maitresse du ciel. Grande et ténébreuse elle berçait la vanité humaine dans ses grands bras du sommeil. Pour les vampires néanmoins, l’obscurité était synonyme de grandeur.
Au limite de la ville, a cette vieille chapelle délabrée, le diable se dressait. Paume poser sur les coins de la petite autel de pierre, il semblait dans un état de profonde réflexion tandis que ses iris mauve témoignait d’une grande agitation. Encore une fois il n’avait pu parvenir à ses fins. Ce nouvel échec le remplissait d’une grande lassitude. Dans ses pensées, un visage se dessina peu à peu aussitôt remplacer par un brouillard coutumier. Fermant les yeux, l’ange déchu secoua la tête avant de serrer les poings.

-Je ferai tout ce que je peux pour réaliser mon vœu... Peu importe ce qu’il m’en coutera...

Il se redressa légèrement avant de fixer le mur couvert de lierre devant lui. Depuis combien de temps poursuivais t’il sa quête? La date exacte se perdait dans un revers du passé qui contenait bien des jours et des nuits. Néanmoins il poursuivrait son chemin jusqu'à ce qu’il atteigne son but et qu’il réalise son vœu...

Les yeux du vicomte qui fixait jusqu’alors le vide s’animèrent soudain tandis que son ouïe impeccable percevait un son inaudible pour l’oreille humaine. L’air se remplis aussitôt d’une odeur désagréable et gênante. Le vampire se redressa alors qu’un sourire froid et sadique étira ses lèvres blanches.

-Tien tien tien... Un loup-garou...

Comme tous les êtres de sa race, Angelstone détestait ces créatures à poils. Ce n’était guère par choix mais aussitôt qu’un loup-garou était dans les parages, une irrésistible haine l’envahissait tout entier. Refusant de céder maintenant à ses pulsions, le vicomte recula d’un pas avant de faire un saut majestueux qui le posa sur la poutre du plafond. Il possédait une grâce et une agilité qui lui donnait l’impression d’être tout à fait alaise malgré la hauteur et étroitesse de la poutre. L’ange déchu s’accroupi légèrement guettant l’arrivé de son ennemi. Il n’eu pas à attendre longtemps. La veille porte s’ouvrit avec fracas laissant un jeune homme blond se profiler a l’intérieur de ses murs. Grand et svelte, il aurait presque pu passer pour un vampire tant sa peau était d’une blancheur mortelle. Malgré son point de vue éloignée, Angelstone pu aisément voir les spasmes qui parcourais la peau tendue du jeune homme. Des gémissements commencèrent à le secouer bientôt transformer a de véritable hurlement...

Le diable observa d’un œil curieux la transformation du jeune homme en loup-garou. Peu de gens avait pu assister à un tel spectacle et en sortir vivant. Le vampire attendit que l’animal soit entièrement formé avant de sauter de son perchoir pour atterrir dans un étrange mélange de cape noir devant son ennemie. Un sourire froid étira ses lèvres tandis que ses yeux se mettaient à pétiller de haine.

-Et bien, il semblerait tu aies choisi la mauvaise destination, animal... Car ici seras le lieu de ta sépulture...

D’un geste amble, le vicomte se débarrassa de sa grande cape et tira une épée étincelante qui refléta la lumière provenant d’une chandelle allumée plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 19/03/2008
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Mar 9 Juin - 2:03

Le noir envahissait tout son être, que la douleur et le désespoir l’entouraient de leurs froideurs si coutumières au loup-garou qu’il n’en faisait plus cas et se laissa submerger par cette transformation aussi bien physique que psychologique.

Ses hurlements inhumains se transformèrent en vrai hurlement de loup lorsque son museau s’allongea et que ses dents devinrent aussi pointues que la lame d’une épée. Son visage blanc n’avait plus rien d’humain, les trait du loup avait transformé son corps tout entier. Sa musculature discrète était devenue plus qu’apparente sous la couche de poil blanc et soyeux, ses pupilles aussi bleus que l’azur avaient virées aux rouges sang.
Un dernier hurlement qui s’était changé en grondement sortit de sa gorge, les pattes antérieures aux sol le loup-garou apparaissait dans la nuit aussi visiblement qu’un phare avec son pelage couleur neige.

Le loup leva sa grosse tête aux longues oreilles redressées, les paroles du vampire résonnèrent dans son crâne sans vraiment y trouver un sens. L’humain n’avait plus le contrôle et seul l’animal régnait maintenant. Un grondement rauque sortit de son gosier, la soif de sang se faisait sentir, la menace du vampire également. Lorsque l’épée fut sortit du fourreau Fye montra ses crocs acérés en espérant l’effrayer mais il savait que s’était pêne perdu.

L’animal blanc se ramassa sur lui-même, silencieux comme la mort, la truffe reniflant l’air avec avidité. Ses griffes raclèrent quelques secondes le sol de pierre de la chapelle avant que la bête s’élance. Tel un éclair blanc le loup-garou sauta avec rapidité droit sur sa proie, avide de sang et de chair le démon blanc, toute griffes prêtes à rentrer en contacte avec le vampire, l’animal comptait sur sa force phénoménal pour vaincre son ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Lun 15 Juin - 3:32

La douleur était tellement percible dans les yeux du loup-garou qu’Angelstone eu, pendant le temps d’un clignement de paupière, une sorte d’élan de pitié, qui reprit ses allures de mort aussitôt. Cette créature était un humain certes mais un loup-garou également. Pour cela un seul châtiment possible; la mort.

Le diable regarda le démon blanc se retasser sur lui-même montrant ses crocs féroce. De l’intimidation. Pour un être inférieur tel qu’un humain ou un hunter, cette menace avais de quoi à être prise au sérieux mais cette fois, le loup se trouvais face a un adversaire de sa taille voir peut-être supérieur. Comme la plus part des êtres de sa race, l’ange déchus avait les races vampiriques en haute opinion. Même si il détestait en général ses congénères il y avait une sorte de fierté malsaine qui le distinguait des autres races et encore plus de celles des loups-garous.

L’avantage lorsqu’ont étais une créature de l’ombre étais la puissance que les ténèbres vous donnait. Lorsque le loup blanc s’élança, Angelstone avait déjà paré son geste. Avec une précision infinie, il fut soulevé dans les aires, a la même hauteur que le loup-garou avant de glisser sur le flan de celui-ci, lui déchirant la chair de la cuisse au passage.

Lorsque les deux adversaires reprirent pied chacun de leur coter, il y avait un sourire froid et sadique sur les lèvres du vampire. Sur les dalles du plancher, ont pouvais voir que l’ombre du vicomte avait désormais deux longues ailes. Visible dans l’ombre mais pas sur le vampire. L’ange déchus parla de nouveau comme si le simple plaisir d’entendre sa voix lui apportait une certaine satisfaction.

-Alors démon blanc... Aurais-tu trouvé un adversaire de ta taille?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 19/03/2008
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Ven 19 Juin - 3:43

La douleur se fit immédiatement sentir, dès que ses quatre pattes griffus touchèrent le sol l’animal poussa un grognement puissant. Expriment plus la colère que la douleur l’animal se redressa sur ses deux pattes arrières, dominant le vampire de plus de deux tête, l’imposante bête rechargea vers son adversaire. Au lieu de foncé tête baisé comme la première fois, le loup-garou bifurqua vers la gauche. Le démon blanc sauta et s’agrippa à une poutre qui semblait d’une certaine fragilité mais qui pourtant retenait le poids de Fye sans effort apparent.

La bête blanche grimpa habilement le long de la poutre, allant vers le haut de la chapelle qui malgré son état délabrée avait un toit très haut. Le loup réussit à se faufiler par une fenêtre cassé et grimpa sur le toit. Son intention n’était pas de fuir, mais d’évaluer les dégâts. Lorsqu’il arriva sur le toit possédant plusieurs trous de la chapelle, l’animal s’arrêta et renifla doucement sa blessure. Rien de grave, le loup-garou posa son regard rouge sang vers la lune pleine. Il ne pu retenir son hurlement, un long et mélancolique hurlement, se n’était pas la bête qui hurlait son désespoir, mais l’homme emprisonner à l’intérieur du monstre et qui ne pouvait assister, impuissant à ce qui se produisait.

Le loup blanc se calma, son pelage hérissé s’abaissa doucement lorsque l’humain reprit lentement le contrôle sur la bête. S’était horrible, l’odeur du sang remplissait ses narines sensibles, lui donnant un goût salé au fond de sa gorge. Le loup-garou secoua sa tête blanche en cherchant que faire. La tête lui tournait et sa vue se brouillait légèrement, Fye perdait le contrôle et sentait de nouveau le monstre revenir, une irrépressible envie de mordre dans de la chair le tenailla. Ne pouvant plus résister plus longtemps au monstre qui voulait refaire surface Fye se laissa glissé dans l’inconscience, ses mieux comme sa de toute manière.

Le poil de nouveau redresser ressemblant à des pics de glaces, les babines retroussées pour laisser voir ses crocs tranchants, le loup-garou attendait le vampire de pied ferme. Ses griffes s’étaient allongées et étaient devenu encore plus dures et tranchantes qu’auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Mar 7 Juil - 1:06

Sébastian eu presqu’un soupir de mécontentement lorsque la bête grimpa avec une agilité fragassante sur la poutre avant de disparaître sur le toit. Il n’aimait pas ça; cet animal commençait un combat avant de prendre la fuite. C’étais inadmissible pour un homme dont les attitudes de gentleman était aussi forte.

L’ange déchus replaça tranquillement le revert de sa chemise avant d’essuiller d’un geste négligent la poussière qui c’étais accrocher sur sa cape noir. Sans qu’ont puisse vraiment le remarquer, les yeux du vicompte, pendant qu’il exécutait ce geste anodin, regardait le toit de la chapelle cherchant y déceler une faiblesse. Un étrenge sourire froid apparut sur le beau visage du vampire tandis que son visage rester fermer et froid.

Le jeune homme commença a avancer lentement, laissant le bruit sourd de ses bottes résonner dans la petite chapelle. Ici, chaque bruit était amplifier et un simple mumure se transformait en parole audible. Aussi, lorsque le loup-garou poussa son hurlement strident, le vampire fronça les sourcils de désagrément. Cette bête décidément ne possédait aucune subtilidé. Angelstone releva la tête s’adressant au vide :


-Ainsi tu veux jouer à la cachette?

Le vicomte continua d’avancer les yeux toujours fixer au plafond où l’on voyait la nuit, faute de bardeau.

- C’est à ton désavantage tu savais?... Pour l’instant tu est fort mais lorsque la lune ira se cacher toute tes forces vont t’abandonner et tu sais qui seras la pour t’acceuillir sous ta forme humaine? Et oui... Moi.

Il jouait, c’était d’une telle évidance que s’en était presque dégrandant mais l’ange déchus ne semblait pas s’en soucier puis qu’il continua d’avancer, la peau blanche de ses mains brillant dans la pénombre.

- Mais ne t’en fait pas petit loup-loup... Ta mort viendra assez vite et je regagnerai mon antre sans la moindre brûlure.

Tout se passa très vite. Les ailes d’ombre qui glissaient sur le sol fixer a l’ombre d’angelstone s’ouvrirent et d’un seul coup, le diable fût propulser dans les airs, créant un nouveau trou dans la toiture déjà délabrer de la petite chapelle. Lorsque la poussière retmba, elle laissa apparaître le vampire, droit et machiavélique, en équilibre sur l’angle du toit, un rictus mauvais sur les lèvres tandis que sa lame lever s’arrétait a quelque centimètre de l'oeil du loup-garou.

-Je t'ai trouvé sac à puce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 19/03/2008
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Mer 5 Aoû - 21:10

Le démon blanc était tendu, tout son corps était parcouru de légers tremblements d’excitations. Sa gueule fermée émettait un grondement rauque venue du fin fond de sa gorge. Son regard recelant une intelligence cruelle traversait le toit avec attention. Son odorat surdéveloppé repéra l’odeur particulière du vampire montant rapidement vers le toit. Fye s’accroupit à quelques mètres de l’endroit où son ennemi devrait ce montrer et attendit ce qui ne prit que quelques secondes à peine.

Dès que le vampire apparut dans son champ de vision le loup-garou bondit de nouveau vers son adversaire tel un éclair blanc. Ses griffes plus longues et plus tranchantes qu’à l’ordinaire, la bête blanche visa le cou du vampire tout en se méfiant de son arme. Ses griffes raclèrent l’arme du vampire tel deux épées s’entrechoquant lors d’un combat endiablé. L’air ambiant semblait se réchauffer sous l’haleine chaude et fétide du loup blanc. Ses dents visèrent le cou du vampire, le loup-garou atterrit quelques mètres plus loin, ne sachant si il avait touché son adversaire. Son regard rouge posé sur son adversaire qui était maintenant dos à lui et ne semblait pas vouloir bouger rapidement. Son pelage blanc hérissé tel un porc-épic le rendait encore plus imposant et fort, son corps tendu démontrait une musculature forte et sans défaut ne laissant aucune once de gras.

(désolé du manque flagrant de lignes, mais je n’ai pu répondre qu’en très peu de temps à cause des vacances. Encore mille fois désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 27/10/2008
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Dim 9 Aoû - 21:00

L’ange noir déployait ses grandes ailes gardant ainsi un meilleur équilibre. Malgré son poids des plus légers, Sébastian pouvait sentir les poutres qui soutenaient le toit pousser des gémissements de protestation. L’attaque de son adversaire ne fut pas longue à attendre. Aussitôt apparu, le loup-garou fit un bond prestigieux esseillant d’enfoncer ses griffes dans sa peau. Angelstone eu le réflexe de relever son épée au moment ou la bête attaquait. Le bruit sourd de deux lame qui s'entrechoc remplis la nuit. Plus préoccuper par les griffe de la bête, le diable ne vit pas le croc de son ennemie viser son cou. Les dents acérer du loup blanc déchirèrent la précieuse veste du jeune homme sans pour autant réussir à atteindre la peau. Faisant volteface, l’ange noir aperçus son ennemie qui se stabilisait sur la poutre avant de lui faire face de nouveau, la gueule béante découvrant ainsi ses dents acérer.

Sébastian réfléchissait à toute vitesse. Le soleil n’allait pas tarder à se lever et aucun des combattants ne souhaitait arrêter le combat. Baissant les yeux, le vicomte aperçus une branche de lierre qui dépassait du toit. Évidemment! Si le toit de la vieille chapelle avait tenu si longtemps sous la surcharge de poids c’étais en raison du lierre qui, à force de s’enrouler autour des poutres, en avait raffermie le soutien. Le vampire dévoila ses dents en faisant son sourire le plus diabolique tandis que ses yeux s’illuminaient sous l’idée brillante qu’il venait d’avoir. S’accroupissant, il posa une paume sur la branche de lierre. Aussitôt, celle-ci se mit à flétrir et à mourir. L’étrange phénomène descendit de la branche vers le tronc avant de s’attaquer à toute la végétation qui peuplait la chapelle. Le toit, priver de son principal soutien commença à vaciller avant de s’écrouler tout d’un coup entrainant dans sa chute le loup-garou blanc. Angelstone, grâce a ses ailes, se maintien dans les airs pendant quelque instant avant de se poser sur l’hôtel qui avait été miraculeusement évité. Les yeux rougeâtres du vampire fixèrent les décombres un long moment tentant d’y percevoir le moindre mouvement. Au bout de quelque minute, le silence toujours aussi implacable, le démon se redressa. Le soleil se levait à l’horizon et dans moins une minute frapperais les ruines de la chapelle. L’ange déchus accorda le bénéfice du doute à son adversaire et il disparut dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 19/03/2008
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Dim 13 Sep - 1:03



Lorsque son adversaire toucha les lierres et que le toit commença à vaciller, le démon blanc comprit mais malheureusement trop tard ce qui l’attendait. Dans un glapissement de chien apeuré le loup blanc essaya tant bien que de mal à sauter en bas de la chapelle vacillante pour éviter son funeste destin. Peine perdu! Le toit de la petite chapelle s’écroula sous sa masse de muscle et de poil blanc. Le pauvre loup s’agrippa avec ses longues griffes acérées à se retenir sur les dalles tombantes, le bruit écœurant d’ongle sur un tableau d’école remplit l’air, il fut cependant étouffé par le hurlement de fureur de la bête tombante.

Un dernier grondement du loup, un dernier mouvement des débris puis le silence. L’animal était enfoui sous les débris de la chapelle, invisible sous les dalles et les poutres. Plusieurs minutes passèrent sans le moindre signe de vie du loup-garou, si Fye aurait été humain il en serait mort, mais l’énorme bête avait pu dans un miracle à se réchapper de la mort encore une fois. Dès que le vampire eût quitté le lieu du combat le jeune homme sous l’apparence d’une bête reprit subitement vie. Une patte énorme d’un blanc sal sortit subitement de la masse de débris de la chapelle. Un léger mouvement de rétraction habitait le membre sortit à l’air libre sous la pénombre de l’aube naissante. Puis un mouvement plus sec encore lorsque le corps de l’animal se dégagea au complet des débris de l’ancienne chapelle. Le monstre blanc gémit de douleur un instant, son regard redevenu bleu azur se posa sur les premiers rayons de soleil qui touchaient la chapelle. Une douleur liée aux blessures et à la retransformassions envahit le corps grisâtre du loup-garou, ses membres se changèrent rapidement en des membres humains.


Fye laissa échapper un gémissement de douleur avant de s’écrouler au sol. Plusieurs membres brisés prendraient du temps à se réparer d’eux même malgré sa capacité de régénération rapide du à son statu de loup-garou. Le pauvre égyptologue n’eut pas la force de rester éveiller bien longtemps, ses paupières se fermèrent sous les rayons du soleil levant. Le laissant dans un sommeil remplit de douleur et d’angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/03/2009
Race : Humain modifié
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Lun 21 Sep - 10:46

[HRP/ RP à lire après La Foire de Printemps/HRP]

Il s'était levé très tôt ce matin pour aller flâner sur les landes à la recherche de plantes. C'est qu'il lui en fallait des fraiches, pleine de rosées et tout juste cueillies pour sa nouvelle expérience alchimique. Willhelm avait dans sa sacoche assez de pouces pour aujourd'hui et c'est pour cette raison qu'il avait commencé à s'éloigner de la lande pour retourner vers Londres.
Au loin à sa droite s'étalait à perte de vu la forêt des âmes. Jamais il n'y avait encore mit les pieds. La cime des arbres était aussi brumeuse que les flancs d'une montagne et l'aspect général de la végétation donnait froid dans le dos tellement il était lugubre. L'alchimiste songeait à y faire un tour à l'occasion: peut être qu'il trouverait des choses étranges et intéressantes pour son art...?

Laissant derrière lui la plaine brumeuse et ses plantes épineuses ainsi que la forêt hantée, il continua son chemin. L'aube allait pointer son nez, d'ailleurs la brume se faisait moins épaisse à mesure que le soleil montait à l'horizon. Enveloppé dans sa cape grise, la capuche rabattue sur son visage, Willhelm se mit à accélérer le pas.
Il pensait à son laboratoire qu'il devait encore ranger avant que de mettre les plantes dans des bocaux et d'ouvrir son magasin: il était pressé, il n'avait pas une minute à perdre.

Soudain, il se figea net en entendant un bruit d'éboulement assez conséquent suivit d'un hurlement à déchirer les entrailles tellement il était puissant, énervé et triste à la fois. L'alchimiste tendit l'oreille le coeur battant. Qu'était-ce? Un chien? Non...c'était plus gros! Et cet éboulement...? D'où venait-il?
Willhelm songea à continuer son chemin rapidement mais son esprit scientifique et sa curiosité le mirent sur la route qui menait vers l'ancienne église Elizabeth, aujourd'hui appelée "la chapelle des murmures". Sur la défensive, il arriva devant la bâtisse abandonnée et son portail rouillé. Le lierre avait tout envahit et donnait à cette ruine un aspect antique et froid. La brume l'entourait en flot continue comme pour la protéger des regards indiscrets. Cela accentuait son côté morne et effrayant.
Prenant son courage à deux mains, un poil insouciant et trop sur de lui, Willhelm poussa la grille grinçante et pénétra dans la propriété oubliée. Il se dirigea instinctivement vers le cimetière de l'église en passant le long du bâtiment. Il n'avait aucune arme sur lui et commençait à se demander s'il ne ferait pas mieux de faire demi-tour. Les histoires que l'on racontait à propos de ce lieu étaient abominables. On parlait de fantôme, de spectres, de chauve-souris géantes et d'ombres humanoïdes inconnues...assez pour que n'importe qui recule de peur devant l'église et ses alentours.

Mais Willhelm était de ceux qui ont en eux le courage nécessaire et l'audace égocentrique suffisante pour se jeter à corps perdu dans n'importe qu'elle situation et en n'importe quel lieu. C'était surement pour se prouver à lui-même qu'il était fort.

Arrivé dans le cimetière, il remarqua d'étranges traces dans le sol. La brume n'aidant pas mais sa vue remarquable lui permettant de visualiser les choses, il vit que c'était la trace d'un loup ou d'un très gros chien...quoiqu'il n'ai jamais vu de pareilles empruntes!
Soudain un gémissement le fit sursauter. Alors que le soleil se montrait doucement en projetant les ombres sur la bâtisse religieuse, l'alchimiste s'approcha d'un tas de décombres et vit un homme apparemment blessé et nu gisant sur les gravas.

Willhelm regarda alentour pour éviter le pire si jamais l'auteur de tout ceci était encore caché quelque part. Au bout d'un court instant, il alla vers l'homme, tout en étant sur ses gardes.
Ses bottes de cuir sanglé se stoppèrent tout près de lui et l'alchimiste encapuchonné s'accroupit pour le toucher et lui tourner sa tête vers lui. C'était un jeune homme aux cheveux blonds et au teint blanc. Que faisait-il ici? Pourquoi était-il dans cet état? Willhelm comptait le savoir mais pour le moment, il fallait l'aider.


- Hé...Hého! Jeune homme! Réveille toi! Il faut partir...

Tout en regardant autour d'eux, l'alchimiste tapota la joue de l'inconscient. Il remarqua que son corps était tuméfié à certains endroits et qu'il saignait à d'autre, griffé et ouvert légèrement. Willhelm déduit de tout cela qu'il venait de s'extraire des décombres de la chapelle en ruine. Cette dernière avait du s'écrouler sur lui!

- Hé! Regarde moi!

L'alchimiste fit une grimace: l'homme avait certainement quelques membres brisés...


Dernière édition par Willhelm Grindhouse le Dim 20 Nov - 10:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 19/03/2008
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Mar 22 Sep - 2:26

Le chaos sans fin, le noir et le silence, la douleur paralysant tout ses mouvements. Une douleur qui se répercutait sur son âme, ne laissant aucun repos à son esprit brouillé et brisé. Un écho soudain perçant le brouillard de souffrance qui entourait son âme, un simple écho qui réussit à chasser la brume blanchâtre et à faire apparaître une lueur dans la noirceur.  

’’Hé...Hého! Jeune homme! Réveille toi! Il faut partir...’’




Une tape, une simple tape et des mots avaient suffit à dissiper le chaos de sa tête, la douleur de ses blessures se fit soudain plus vive. Un gémissement de souffrance sortit inconsciemment de ses lèvres entrouvertes dont une était fendue.

Ses paupières s’ouvrèrent bien malgré lui, son regard azur aux yeux injectés de sang se posèrent sur l’inconnu qui l’avait sortit de sa torpeur glacé. Le pauvre homme blond essaya de se redresser, mais ses os brisés ne le supportaient plus et il s’écroula sur le dos en hoquetant de douleur. Fye toussota lorsque son dos frappa brutalement les débris, il cracha du sang vermeil quelques minutes, dès que se fut terminé le jeune homme blond respirait péniblement. Comment avait-il pu se retrouver dans cet état? Des scènes de son combat avec le vampire traversaient ses pensées aussi souffrantes que son corps. Des scènes troublent où le combat avait été féroce, mais il aurait pu y laisser la vie. Fye regarda le ciel quelques secondes, n’osant plus bouger de nouveau de peur de réveiller une autre crise de toussotement.

Le rouge lui monta lentement au joues habituellement blanche comme la mort, il venait à peine de remarquer la présence de l’inconnu et le fait qu’il n’ait plus un vêtement sur le dos. Étant pudeur de nature, le jeune homme se replia sur lui-même en s’efforçant de retenir quelques gémissements de douleurs. Ses yeux azurs se posèrent une  deuxième fois sur l’alchimiste, mais là il le vie vraiment, un léger sourire passa sur ses lèvres rougit par le sang qui abondait de la blessure à sa lèvre inférieur. Fye ne pouvait s’empêcher de sourire malgré les pires situation possible, il respira péniblement puis s’adressa à l’inconnu portant un capuchon :

-Depuis combien de temps êtes-vous là?

Fye estimait que l’aube n’était pas levé depuis longtemps, d’après la position du soleil elle n’était levé que d’une heure maximum. Le loup-garou tourna sa tête vers les dégâts causés par le combat, un soupir de regret sortit malgré lui. Elle était tellement belle cette vieille chapelle et maintenant plus que la moitié était en ruine, des ruines qui avaient bien faillit le tuer. Il sentait sa douleur diminuer lentement du à ses pouvoirs de régénération naturel grâce à son sang de loup-garou, mais il savait que cela lui prendrait quelques jours avant de s’en remettre totalement. L’ombre d’une tristesse aussi ancienne que l’Égypte plana dans son regard bleu azur. Fye replia lentement ses doigts crispés tout en regardant l’homme qui l’avait trouvé dans les décombres.

(Suite à L'horloger et le caducée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/03/2009
Race : Humain modifié
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures Mar 22 Sep - 18:14

Le jeune homme n'était pas mort et Willhelm grogna quand ce dernier voulu se lever malgré son état physique plus qu'alarmant. Il s'était recroquevillé sur lui-même certainement par pudeur, douleur ou par ce réflexe maternel qui nous fait tous reprendre notre position originel, la position fœtale.
L'alchimiste nota chez lui une volonté de se présenter à l'inconnu qu'il était, ainsi que son envie de paraître aimable même dans une pareille situation. Ses yeux, bleus comme un ciel d'été, lui sourirent un instant au-delà de sa souffrance.

Willhelm se leva lorsque le jeune homme lui demanda depuis combien de temps il était à ses côtés.


- Aucune importance! Il faut que l'on bouge d'ici et que tu reçoive des soins!

Ainsi, sans répondre au blessé, l'alchimiste dégrafa sa cape grise et s'accroupit pour l'envelopper. Il eu des difficultés liées évidemment aux membres brisés du jeune homme. Il savait qu'il ne fallait pas manipuler n'importe comment les corps en de tels moments.
Willhelm pris beaucoup de précautions jusqu'à ce qu'arrive l'instant où il devait le soulever. Après avoir glissé ses bras sous le jeune homme, il se releva puissamment en prenant son énergie à deux mains.

Aussitôt qu'il eu trouvé la manière la plus confortable pour maintenir le blessé, il entama sa route vers Londres.
La brume se dissipait un peu, l'ombre disparaissait, le soleil venait éclairer la terre humide sous ses bottes: il fallait qu'il l'ammène dans un hopital ou chez un médecin au plus vite car peut être que sa vie en dépendait et il ne voulait pas attirer les regards sur lui-même.


[HRP/ Suite "Aux aiguilles de Césium" près de covent garden, post "L'horloger et le caducée"/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les hurlements de la chapelle des murmures

Revenir en haut Aller en bas

Les hurlements de la chapelle des murmures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les hurlements de la chapelle des murmures» la chapelle St Jean» Obtenir une chapelle nobiliaire» Cérémonie de consécration de la Chapelle» Bug a la chapelle
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: A l'extérieur de Londres :: Périphérie londonienne :: La Chapelle des murmures-