L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Conversation sérieuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ilsa Bennet
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 05/04/2008
Nombre de messages : 87
Race : Vampire
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Fréquenter les Salons, peindre, jouer du piano...
Age : 287 ans
Age (apparence) : 25 ans
Secte : Indépendant
Clan : Toréador
MessageSujet: Conversation sérieuse. Lun 21 Sep - 11:32

Mlle Bennet monta dans le fiacre après avoir informé le conducteur qu'elle désirait se rendre au manoir des Lisblutig. Elle s'installa près de la fenêtre, de laquelle elle releva le rideau pour voir le paysage défiler sous ses yeux et les nombreux humains qui pullulaient dans les rues. La tête posé dans sa paume, elle se sentait bercée par les mouvements de la voiture. Ses yeux à demi clos suivaient sans intérêt les mouvements du dehors, tant son esprit était accaparé par la mission qu'elle s'était donnée d'accomplir. En effet, sa visite chez la jeune Vampire Lisblutig avait une visée bien précise: celle de mettre en garde cette dernière. Cependant, Ilsa se demandait comment sa comparse allait la recevoir car sa visite était inopinée, de plus elle savait pour l'avoir déjà rencontré et côtoyé que cette jeune demoiselle avait un tempérament de feu. Peu lui importait en fait, il fallait la prévenir des menaces qui pourraient planer au dessus d'elle.
Une fois arrivée devant le manoir, Miss Bennet mit pied à terre et dit au conducteur de ne pas l'attendre. Le fiacre s'ébranla, laissant une femme fort bien vêtue sur le bord de la route. Dans la rue se promenaient encore quelques personnes, des hommes pour la plupart, leur haut couvre chef les protégeant du froid de la nuit. La jeune femme s'avança, poussa le portail, qui se referma derrière elle. A pas mesurés, elle monta à l'un des bras de l'escalier double qui menait à la porte principale. En haut des marches, elle tira la sonnette et patienta. Peu de temps après, une domestique lui ouvrit la porte avec un sourire synthétique sur les lèvres.


- Mademoiselle est-elle là? Demanda la Vampire, après que l'humaine lui ait dit bonjour.

- Oui. Qui dois-je annoncer, s'il vous plais ?

- Miss Bennet.

- Je vous en prie, veuillez entrer. Ce que fit la Dame. La porte se ferma après son passage. Ilsa suivit la domestique. Je vous laisse patienter dans le vestibule, je vais informer Mademoiselle Lisblutig de votre arrivée.

La Vampire inclina la tête, et prit place sur un fauteuil. Elle regarda l'humaine sortir. Ce petit bout de femme devait avoir la vie dure dans cette maison. Elle compatissait, mais ce n'était pas pour s'apitoyer sur le sort des Hommes qu'elle était ici. Alors qu'elle attendait, elle laissa son regard inspecter la pièce, le mobilier, les bibelots. Elle patienta un certain temps avant que la domestique ne réapparaisse avec la réponse de sa maitresse.


Dernière édition par Ilsa Bennet le Ven 25 Sep - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 04/11/2007
Nombre de messages : 47
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Jeu 24 Sep - 15:57

Il faisait un noir profond. Pas un filet de lumière ne pénétrait dans ces ténèbres. Pas un bruit. Le néant. Dans ce lieu hors du temps, deux paupières s’ouvrirent, donnant la vue à des yeux reposés. L’heure était venue de s’éveiller. La Vampire posa les deux paumes sur le couvercle du cercueil dans lequel elle avait passé le jour. Elle le fit glisser comme s’il ne pesait rien, puis se mit en position assise. Son regard se posa sur la porte, seule sortie visible de cette pièce aux murs épais. D’un geste rapide, elle s’extirpa de son lieu de repos et se vêtit d’une chemise. Durant son sommeil, elle n’appréciait pas le contact avec les vêtements, c’est pourquoi elle dormait totalement nue.
Adhéna ouvrit la porte et se retrouva dans un des couloirs du rez de chaussez de son manoir. Elle fit quelques pas et pénétra dans sa chambre. Sur une chaise était posées des vêtements. Un robe rouge, des collants de porcelaine, des ballerines noirs et cirées où l’on pouvait se contempler. Une paire de gants en dentelle blanche et un serre tête assortit à sa robe. La jeune fille sourit. Sa domestique, quoi qu’humaine, avait un goût plaisant en matière de mode. Contente, elle enfila tous ces tissus élaborés et termina par se mettre du rouge aux joues devant sa coiffeuse. Elle se sentait fraîche et magnifique. De bonne humeur en soit.
Peu après qu’elle ait terminé de s’occuper de ses anglaises, elle entendit gratter à sa porte. Elle l’ouvrit presque instantanément et aperçut sa servante. Elle lui sourit tendrement en lui caressant la joue.


- Que viens tu me dire Carine ?

- Mlle Bennet vous attend dans le vestibule Mademoiselle. Dois-je lui dire de partir ?

Adhéna fit mine de réfléchir, puis répondit :

- Non, va lui dire que je vais la recevoir. Apporte nous une collation dans le Salon.

La jeune Vampire laissa sa domestique s’éloigner, en pensant à Ilsa Bennet. Elle se demandait la raison de sa venue. C’était vraiment inattendu ! Elle aimait les surprises. Bonnes ou mauvaises, elle aimait être surprise.
Adhéna se rendit donc dans le Salon. Elle prit place sur un sofa, les jambes croisées sous sa robe lui arrivant au dessous des genoux à la façon des jeunes filles. Elle fredonnait une petite chansonnette quand la porte s’ouvrit, annonçant la venue de son invitée.
La Vampire laissa paraître ses dents blanches dans un sourire de bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilsa Bennet
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 05/04/2008
Nombre de messages : 87
Race : Vampire
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Fréquenter les Salons, peindre, jouer du piano...
Age : 287 ans
Age (apparence) : 25 ans
Secte : Indépendant
Clan : Toréador
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Ven 9 Oct - 12:37

Tandis qu'Ilsa contemplait les bibelots qui encombraient les nombreuses étagères, elle entendit les pas de l'humaine qui revenait afin de lui annoncer la réponse de sa maîtresse. La porte s'ouvrit, laissant paraître la jeune domestique qui s'inclina de nouveau devant la Vampire. Cette dernière se leva.

- Frau Lisblutig vous attend dans le Salon, annonça l'humaine de sa voix fluette. Si vous voulez bien me suivre.

Ilsa le leva de son fauteuil duquel elle n'avait pas bougé. Elle embrassa une dernière fois la pièce, puis s'éloigna à pas mesurées derrière la domestique, qui la menait vers son point de rencontre avec la maîtresse des lieux. Elles traversèrent un couloir, puis la jeune femme ouvrit une double porte. On l'annonça et elles pénétrèrent dans le salon. La première chose que vit Ilsa en entrant fut le sourire de son hôte: ses canines découvertes entre deux lèvres rouges et pulpeuses. La Vampire fit quelques pas dans la pièce et s'inclina en signe de bienvenue.

- Je vous remercie de bien vouloir me recevoir à l'improviste, dit Ilsa d'une voix calme. J'espère ne pas vous y avoir contraint de mauvaise foi. J'ai de nombreuses choses à traiter avec vous.

Elle se tue. Attendant que son interlocutrice lui donne le change. Elle avait dans l'espoir qu'il n'y aurait aucun conflit. Gardant un sourire encourageant sur le visage, Miss Bennet scrutait les réactions de Adhéna. Elle n'avait jamais eût la chance de beaucoup la côtoyer, leurs pensées étaient bien trop opposées pour qu'elles puissent s'entendre. Mais ce soir, elle ferait fi de ces anciennes considérations. Leur race n'était déjà que trop en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 04/11/2007
Nombre de messages : 47
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Lun 9 Nov - 13:34

Ilsa Bennet pénétra dans le Salon, où son hôte assise dans un fauteuil regardait son entrée en souriant. Cette dernière se leva alors que son invitée imprévue lui faisait une courbette. Adhéna lui en fit une en retour, puis répondit:

- C'est un plaisir de vous voir Miss Bennet. Bien rare sont les occasions où nous pouvons nous voir, encore moins celles où vous venez dans ma demeure. Elle marqua un arrêt. Mais prenez donc place, et tout en parlant elle se rassit, car je pense que d'après vos dires, vous n'êtes pas seulement là pour badiner joyeusement. Entrons directement dans le vif du sujet, je suis curieuse de connaître la raison pour laquelle vous êtes ici.

La jeune femme se demandait en effet pour quelle raison cette Vampire avait prit la peine de venir la rencontrer. Elle avait apparemment quelque chose à lui apprendre, une chose que l'on ne pouvait pas simplement envoyer par courrier. Adhéna savait que son invitée était une Vampire partiellement neutre, elle ne semblait jamais prendre part aux conflits, cependant, elle avait eût vent que cette Ilsa avait des connaissances haut placées dans les cercles Vampiriques. Dont le Comte Keïsuke. Son mari, Mr Bennet était lui même un Vampire de première classe. Même si on ne l'avait pas revu aux abords de la Grande-Bretagne depuis un long moment.
En somme, son invitée inattendue était venue ici pour parler sérieusement. Elle devait savoir des choses qui pouvaient intéresser la jeune demoiselle Lisblutig. Mais, quoi donc? Elle allit certainement le découvrir dans les prochaines secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilsa Bennet
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 05/04/2008
Nombre de messages : 87
Race : Vampire
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Fréquenter les Salons, peindre, jouer du piano...
Age : 287 ans
Age (apparence) : 25 ans
Secte : Indépendant
Clan : Toréador
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Mar 19 Jan - 9:41

Ilsa, les yeux rivés sur les lèvres carmin de la jeune Vampire, écoutait ce qu'elle disait, avec encore et toujours une certaine appréhension sur leur rencontre. Comme le lui proposa Miss Lisblutig, elle s'assit avec grâce sur un divan matelassé de couleur violine aux coutures sanglantes, sans cesser de regarder son interlocutrice. La Vampire deux-centenaire s'accouda sur le bras du divan et prit la parole:

- Je suis heureuse de voir que vous souhaitez en savoir plus. Je vous explique donc. Dernièrement vous avez entendu parler, j'en suis sure, de certaines gênes que représentent quelques humains. Les Hunters prolifèrent dans Londres depuis des mois, c'est comme s'ils organisaient un rassemblement. Quoique cela me semble impossible car un bon chasseur est un chasseur qui est seul. Bref, avant cela, ils n'étaient pas aussi nombreux, donc bien moins dangereux, mais à celle allure ils vont bientôt représenter une menace pour nous tous. Il y en aura dans chaque quartier, marquant leur territoire et surveillant nos allez et venues.
Je sais que vous avez une place importante dans le Sabbat, c'est pourquoi je m'adresse à vous Frau, pour que vous mettiez en garde votre clan contre ces nuisances. Je ne voudrais pas que la communauté Vampirique s'amenuise, surtout pas face à des humains qui ont l'audace de nous tuer. J'ai le pressentiment que les temps à venir vont être plus sombres pour nous, et qu'à l'avenir nous viendrons à nous serrer les coudes pour en venir à bout, car certains de ces Hunters, même humains, sont terriblement dangereux. Nous avons déjà pu déplorer des pertes. Des imprudents je vous l'accorde, qui ont mérité leur sort, cependant en contemplant leurs victoires cela ne fait que pousser ces hommes à continuer de nous pourchasser.
J'ai moi même été confrontée à un de ces chasseur. En fait c'était une femme. Fort belle, mais surtout fort dangereuse. J'ai même cru comprendre qu'elle avait un don... obscur. Elle utilise la magie. De manière peu contrôlée parfois, c'est comme si ses émotions prenaient le dessus sur son mental. Voilà bien la faiblesse de l'humain. Mais elle maîtrise la magie avec force. Enfin, quoi qu'il en soit, cette jeune personne ne semble plus avoir a nous poser de problème car elle a périt par les flammes dernièrement.
Frau Lisblutig.
Ilsa marqua une longue pause. Puis-je compter sur vous pour prévenir le Sabbat de ces menaces?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 04/11/2007
Nombre de messages : 47
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Jeu 28 Avr - 14:17

Carine pénétra dans la pièce avec la collation que sa maitresse lui avait demandée. Elle était accompagnée d’un charmant garçon, à peine sortit de l’enfance, qui semblait exténué. Des cernes noires altéraient sa beauté angélique, mais excepté ce détail, il était soigneusement vêtu et un sourire lointain flottait sur ses lèvres. Il s’inclina et posa son regard sur Adhéna, qui tapota son siège. Il vint alors s’asseoir près d’elle, qui lui prit tendrement la main. Fitz ne réagit pas au contact froid de la peau de la vampire. Il s’y était habitué. Contrairement à ce dont on aurait pu s’attendre de sa part, la demoiselle prenait soin de certains humains qu’elle appréciait. Ce petit fripon de Fitz lui plaisait d’ailleurs beaucoup, c’est pourquoi elle faisait attention à lui. Son sang était particulièrement gouteux, elle n’avait pas l’intention de la gâcher.
Adhéna attendit que Mrs Bennet termine sa longue mise en garde. Elle l’avait écouté avec attention. C’était la de nouvelles confirmations sur ce qu’elle savait déjà. Les hunters sévissaient à Londres de manière plus développée qu’à l’accoutumée. Elle doutait qu’ils se soient passé le mot, comme le disait Ilsa, ces chiens se comportaient en loups solitaires. Tant que se serait le cas, ils ne représenteraient pas une si grande menace, excepté pour les idiots. S’il leur venait à l’esprit de chasser en bande, ils seraient plus hardis encore et plus dangereux. La jeune vampire n’avait qu’un but, asservir les humain, alors les hunters étaient pour elle la pire des vermines. Ils avaient l’audace de les combattre. C’était pathétique. Cependant, il semblerait que leur chasse porte trop souvent ses fruits. Cela ne pouvait pas continuer ainsi. Peut être qu’un de ces jours, elle en viendrait à chasser les chasseurs. Se serait certainement une partie bien amusante !


- Ilsa, vous permettez que je vous appelle ainsi ? Demanda la vampire de sa voir de feutre. Je suis déjà au courant pour ces hunters. Ils me répugnent si vous saviez ! Mais je ne m’étendrais pas sur le sujet, sinon je risquerais de leur déclarer la guerre sur le champ. Se sont des rats, ils prolifèrent à une vitesse extravagante, à croire que c’est devenu une mode ! Mais je ne pense pas qu’ils soient encore assez organisés pour pouvoir nous faire trop de tord.
Cependant, vous avez eut raison de venir me trouver, je suis heureuse de voir qu’une vampire de votre trempe veille à ce que chaque caste soit… mise au courant. Et je suis agréablement surprise que vous veniez me trouvez, moi, il me semblait pourtant que l’on n’avait pas beaucoup d’atomes crochus. Et le Comte, qui m’apprécie bien peu, serait certainement chagriné de vous voir ici.
Elle émit un petit rire. Mais je m’occupe de choses qui ne me regardent pas.
Si cela peut vous rassurer, j’irais parler au Sabbat, où comme vous le savez, j’ai une grande influence. Mais que pourrais-je leur dire qu’ils ne savent déjà ? Les hunters sont partout, ils sont une légère menace, ils se croient fort alors qu’ils ne sont que des cloportes. Peut-être devrions-nous leur faire peur ! Mhhh…
Elle fit un sourire carnassier. Se serait amusant de les effrayer, d’en attraper quelques uns et de les torturer comme il se doit.
Oh, non mon petit Fitz, ne tremble pas ainsi. Elle lui caressa ses cheveux châtain. Viens dans mes bras…


Elle l’enlaça de ses bras fins. Après avoir jeté un regard à Ilsa, elle sentit l’odeur de sa proie et planta ses crocs dans sa carotide. Elle sentit le liquide chaud sur sa langue et s’en délecta, avant de l’avaler. Le sang s’insinua dans ses propres veines, colorant sa peau d’un teint rosé. Elle s’arrêta rapidement, afin de ne pas trop exténuer son garçon. D’un coup de langue, elle lui lécha ses plaies, qui se refermèrent rapidement, ne laissant que deux marques rosées sur le cou de sa victime qui n’avait pas bougé. Carine lui tendit un linge blanc, qu’elle se passa sur les lèvres.
Adhéna revint à Mrs Bennet.


- Voulez vous le gouter ? Il est succulent. Un vrai régal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilsa Bennet
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 05/04/2008
Nombre de messages : 87
Race : Vampire
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Fréquenter les Salons, peindre, jouer du piano...
Age : 287 ans
Age (apparence) : 25 ans
Secte : Indépendant
Clan : Toréador
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Jeu 28 Avr - 20:50

Alors qu’elle parlait, elle vit la femme de chambre d’Adhéna pénétrer dans la pièce, accompagnée d’un humain mâle. Il semblait fort jeune et son teint était maladif. Elle aurait parié qu’il n’avait pas quatorze printemps. Pauvre enfant ! Se retrouver ainsi la victime d’une partisante du Sabbat. C’était bien triste. Même s’il semblait être bien traité, il finirait bientôt six pieds sous terre. C’était naturel pour les vampires de boire du sang humain, ils étaient leur nourriture, même s’il existait maintenant des Blood Tablet pour ceux qui refusaient de toucher à ces créatures qu’ils aimaient.
Ilsa Bennet était de ces vampires, elle ne buvait que rarement le sang d’un humain, préférant faire d’eux ses amis plutôt que sa nourriture. Elle avait d’ailleurs eut du mal à croquer pour la première fois la chair humaine, cela la répugnait. Mais une fois l’acte fait, ses canines avaient vidé sa proie de tout son sang. La sensation qu’elle avait éprouvée était tout bonnement extraordinaire. Quand elle s’était rendue compte de ce qu’elle avait fait, elle s’était détestée, cependant cela ne l’avait pas empêché de recommencer, elle avait seulement choisit avec plus de soin ses victimes, pour ne pas avoir de regrets. Aidée par James, son ami, mari et amant, elle avait surmonté ce qu’elle considérait comme des épreuves.
En ce moment même, Frau Lisblutig lui proposait de boire le sang d’un jeune innocent. Elle aurait aimé refuser, elle le pouvait d’ailleurs. Elle avait le choix de ses actes. Et elle décida de se délecter elle aussi du jeune Fitz. Tout le monde connaissait sa réputation, Adhéna en priorité car elle appartenait au Sabbat. Ilsa était connue pour ne pas boire de sang, mais refuser en cette occasion la proposition de son hôte aurait été déplacé. Elle acceptait donc cette tâche pour le bien de ses relations avec la jeune vampire. Et peut-être aussi parce que l’odeur du sang frai avait réveillé en elle l’envie de boire. Elle était une créature de la nuit après tout. Même si cela n’était pas une excuse.


- Volontiez Adhéna, son odeur est alléchante.

Le jeune homme vint s’asseoir près d’elle sur le sofa. Elle lui caressa la joue tendrement, puis lui inclina la tête. Elle mordit la gorge offerte de l’humain et absorba un peu plus de sa vie, mais pas trop, elle le sentait déjà faible sous ses mains. Une fois qu’elle eût bu quelques gorgées, elle referma elle aussi les plaies du garçon et s’essuya la bouche avec la serviette que lui donna la femme de chambre.

- Maintenant que nous avons partagé ce sang délicieux, continuons de parler de ce sujet passionnant que sont les hunters. Je me doutais que vous auriez eut vent des exploits de ces hommes. Ils ne sont pas très discrets pour des chasseurs. Mais Adhéna, sachez qu’ils restent un danger pour nous, s’ils parviennent à éliminer d’autres vampires, certains dans notre communauté vont commencer à s’inquiéter et ils n’auront pas tord. Jamais nous n’avons compté autant de morts dans nos rangs depuis des siècles et seulement à Londres. Les actions de ces hunters m’inquiètent grandement, c’est pour cette raison que je voulais en parler avec vous de vive voix. Et quoiqu’en pensent les autres, même le Comte, je fais ce qui me plais, même vous rendre visite. Je ne suis d’aucun camp, mon intérêt va pour les vampires. J’apprécie la race des humains, mais je ne désire pas mourir par leur main.
Vous semblez encore prendre les hunters à la légère, mais comme je vous le répète, certains ont des pouvoirs. Et ceux qui n’en ont pas réussissent tout de même à venir tuer quelques un d’entre nous. Je suis tout de même contente de voir que vous irez parler à votre caste et cette idée d’aller chasser les hunters me semble bien à votre portée. Je n’aime pas la mort, mais elle semble en ce moment une option très alléchante. Même pour moi.
Je vais aller parler à d’autres hautes figures vampiriques pour leur faire part de mes réflexions et de mes peurs. Je compte sur vous et votre soutient Adhéna. Je n’oublierais pas de soumettre votre idée. Cela vous convient-il ?


Ilsa était contente que tout se déroule à merveille. Elle était gaie. C’était peut-être du au sang du garçonnet. Adhéna avait des goûts très élevés. Elle comprenait maintenant pour quelle raison elle prenait soin de cet humain. D’ailleurs lui avoir proposé de boire de son sang était une preuve de confiance. Peut-être aussi d’allégeance. Après tout, elle était une vampire très âgée, il fallait lui montrer du respect.

- J’ai entendu dire que les membres du Sabbat grandissent de jour en jour, est-ce véridique ? N’allez pas croire que je cherche là des informations à divulguer, j’ai simplement envie de faire la conversation et de combler ma curiosité. Autant faire de cette nuit un moment agréable entre deux comparses.

Ilsa sourit à la vampire. Elle pensait réellement ce qu'elle disait. Ce n'était pas son genre d'aller crier sur tous les toits ce qu'elle apprenait. Elle était ici pour ds raisons "professionnelles", mais comme elle l'avait clairement dit, maintenant que leur conversation sur les hunters pouvait se clore, autant qu'elles passent du bon temps. Elle comptait parler de choses et d'autres, avant d'aller vaquer à ses affaires ailleurs. A moins qu'Adhéna ne préfère la congédier dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adhéna
Modérateur
avatar
Date d'inscription : 04/11/2007
Nombre de messages : 47
Race : Vampire
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : aller dans des salons, ou des galeries d'art,...
Age : 44
Age (apparence) : 17
Secte : Sabbat
Clan : Tzimisces
Rang Pyramidal : ordinaire
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Lun 2 Mai - 14:59

Adhéna s’attendait à un refus, voire même à du dégoût de la part d’Ilsa Bennet. Elle savait que la vampire ne buvait pas de sang humain. C’était ce qu’elle avait entendu dire en tous les cas. Mais elle accepta la proposition en complimentant même l’odeur du petit Fitz.

- En voilà une surprise ! Je m’étonne que vous acceptiez ma proposition. Mais je m’en réjouis. Va Fitz, mon amie va te goûter.

Les yeux grands ouverts, à l’affut de tous les détails, la jeune vampire regarda l’enfant aller s’asseoir. Elle sourit. Ilsa tentait de mettre sa victime en confiance, le caresser de cette manière était risible. Fitz avait cessé de se débattre depuis longtemps, il avait accepté sa position de réservoir vivant de ce délicieux liquide rouge. Accepté était un bien grand mot. Il n’avait pas eut le choix. S’il se débattait, la douleur était plus grande. De plus, Adhéna l’avait dressé pour qu’il obéisse. Quelques fois elle avait du le violenter pour qu’il cesse de geindre.
Ilsa perça la peau tendre de l’enfant, ce qui excita profondément la demoiselle qui assistait à ce spectacle. Elle se serait bien joint à l’autre vampire pour vider l’humain de son sang. Accomplir cet acte à deux était terriblement jouissif. Cependant, la petite poupée vêtue de rouge retint ses ardeurs, elle ne voulait pas effrayer la vampire par ses manières. Elle se contenta donc de fendre son visage d’un sourire, canines bien visibles. Une fois qu’Ilsa eut terminé, elle la regarda avec intensité avant de dissimuler ses dents derrières ses lèvres.


- Mhh, c’était parfait, murmura-t-elle.

Passant de la boisson à la conversation, son invitée revint sur leur sujet précédent. Elle semblait vraiment attachée à lui faire entendre ses projets et ses craintes. Ca n’était pas habituel pour elle d’accueillir une personne pour qu’elle vienne lui déblatérer de tels verbiages. Mais cette fois-ci, elle pensait tirer partie de ce qu’on venait lui raconter. Elle repensa d’ailleurs à ce qu’avait dit Ilsa, certains humains possédaient un don de magie. Elle aurait vraiment apprécié rencontrer cette jeune femme pour voir ce dont elle était capable. Ca aurait pu être fascinant ! Mais elle avait les pieds dans la tombe, s’il restait encore quelque chose de son corps.
Adhéna n’appréciait cependant qu’à demi les paroles de la vampire. Lui dire qu’elle ne prenait pas assez en compte les dangers que représentent les hunters, dans sa propre maison, était à la limite de l’admissible. Mais elle laissa passer pour cette fois. Elle avait toutefois l’intension de la faire remarquer.


- J’ai bien compris le danger Ilsa. Je ne suis pas la sotte pour laquelle vous semblez me prendre. Mais ces charognes ne m’empêcheront pas de dormir. Elles ont une certaine puissance, j’en conviens, cependant les seuls jusqu’à aujourd’hui qui se sont fait éliminer par des hunters étaient de pauvres bougres sans cervelle ou trop imbus de leur personne pour imaginer que l’immortalité rime réellement avec invincibilité.
Nous nous connaissons peu. Vous n’avez entendu parler de moi que par des rumeurs. De même pour moi. J’avais entendu sur votre compte que vous ne buviez jamais de sang. Et bien vous m’avez prouvé le contraire. Laissons dernière nous les on dit et parlons franchement.


Ces paroles, venant d’une jeune vampire, pouvaient sembler présomptueuses. Cependant, Adhéna en était arrivée ou elle était grâce à son talent d’oratrice, sa poigne de fer et ses ambitions. Elle n’était pas une femme de pacotille, elle était influente et dans le Sabbat on la craignait.

- Pour ce qui est de dire à vos autres connaissances que le mieux serait d’éliminer les hunters, je suis tout à fait en accord avec vous. Surtout si l’idée vient de moi. Ils vont regretter de s’être opposés aux vampires. J’aimerais d’ailleurs, si cela se fait, participer à la chasse. Ca pourrait être très divertissant.

Le sujet était clos. Ilsa avait mené sa mission à bien. Elle semblait vouloir aller plus loin dans son entretient, ce qui n’était pas pour déplaire à Adhéna pour le moment. Elle l’écouta et ricana :

- Je ne me fais pas d’idées Ilsa, une question aussi directe pour chercher des informations m’aurait immédiatement fait montrer les crocs. Une question pour répondre à un vilain défaut est une autre chose. Alors oui, comme vous l’avez entendu dire, les membres du Sabbat grandissent. Il y a de nombreux novices assoiffés et parmi eux de la vermine. Mais aussi des êtres très prometteurs qui iront loin. J’essaye avec les membres du Sabbat de leur inculquer nos règles et de voir lesquels nous seront utiles. Certains de ces vampires seront envoyés loin d’ici pour se perdre et peut-être même être tués par des hunters. D’une certaine manière ils nous retirent une sacrée épine du pied.
Mais je ne vais pas vous en dire trop, ça ne serait pas drôle de tout apprendre en une soirée. N’est ce pas ?


Elle jeta un œil à Fitz toujours assit près de Ilsa. Elle claqua des doigts et Carine s’approcha.

- Va prendre soin de lui, il doit avoir faim et il dort debout. Je serais fâchée qu’il devienne un cadavre.

La femme de chambre et le garçon sortirent donc de la pièce. Adhéna se retrouva seule en tête à tête avec une vampire au moins quatre fois plus âgée qu’elle. C’était tout de même assez impressionnant pour elle, qui avait seulement quarante quatre ans, d’avoir en face d’elle un monument de cette ampleur.

- Je me permet de vous demander, quel âge avez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilsa Bennet
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 05/04/2008
Nombre de messages : 87
Race : Vampire
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Fréquenter les Salons, peindre, jouer du piano...
Age : 287 ans
Age (apparence) : 25 ans
Secte : Indépendant
Clan : Toréador
MessageSujet: Re: Conversation sérieuse. Mar 3 Mai - 19:16

Ilsa Bennet sentit l’air s’alourdir. En plongeant son regard dans celui d’Adhéna, elle comprit que la jeune vampire avait des reproches à lui faire, qu’elle était même non loin d’un sentiment de colère. Ah la jeunesse ! En devenant un être de la nuit, les sentiments n’étaient plus du tout comparable à ceux des humains, ils étaient décuplés. La beauté devenait plus intense. L’amour éternel, tout comme la haine. La peine se métamorphosait en désespoir qui allait jusqu’à paralyser tant il était puissant. La contrariété se transformait en colère, celle-ci devenait fureur. Chaque mouvement du coeur avait des répercutions accrues. Quelques mots pouvaient amener la mort en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. En cet instant, Adhéna était contrariée par les propos de son ainée. Emportée, elle osait s’exprimer franchement, risquant le courroux d’un être puissant. C’était un risque qu’elle prenait. Peut-être n’en avait-elle pas réellement conscience. Ilsa se contentait de la fixer, un masque neutre sur le visage. Elle attendait de voir jusqu’où la vampire irait. Et il s’avéra qu’elle n’avait pas dépassé les limites. Elle semblait s’être reprise, à moins qu’elle n’ait seulement eût l’intention de remettre les points sur les i. Auquel cas la peine qu’elle s’était donnée pour se faire entendre était bien inutile.

- Je me doutais que citer votre proposition mettrait votre personne en joie. Si nous en venons à de telles extrémités, et si elles s’avèrent nécessaires, je ne vois pas d’inconvénient pour que vous alliez chasser du hunter.

Ilsa esquissa un sourire. Adhéna semblait avoir beaucoup confiance en elle. C’était une bonne chose pour quelqu’un qui voulait être un meneur. Mais une trop grande confiance face à certaines personnes pouvait donner l’impression d’être présomptueux et ne pas jouer en sa faveur. La vampire bientôt tricentenaire ne voulait pas juger cette nouvelle née trop vite. Mais pour ce qu’elle voyait en ce moment Adhéna était particulièrement intéressante. A la fois forte, intelligente, pleine d’audace, mais aussi trop mordante.
Ce qui étonna Ilsa, c’était qu’elle lui confia tant d’informations sur son clan. Etait-ce de la confiance ? Ou simplement des renseignements sans importance majeure. En tous les cas, la vampire voyait bien dans le clan du Sabbat que les êtres qui ne convenaient à aux critères étaient éradiqués par des moyens pour le moins légaux. La race vampirique avait interdiction de tuer ses semblables. Ils pouvaient engager des humains pour faire le sale travail, ou bien pousser leurs ennemis dans des traquenards. Et elle devait bien avouer que tromper un tout jeune né ne devait pas être une tâche impossible pour quelqu’un d’expérimenté.


- Je suis vraiment étonnée d’entendre tout ce que vous me dites, j’aurais pensé que vous auriez préféré éluder la question. Merci de cette marque de … confiance, si elle en est.

Après quelques paroles de la demoiselle à sa femme de chambre, celle-ci et Fitz quittèrent la pièce. Ilsa les regarda partir. Elle se demanda combien de jours encore le garçon allait survivre. Car il mourrait elle en était certaine. Il était interdit de transformer un être humain de cet âge. Adhéna semblait d’ailleurs très jeune, elle devait à peine avoir l’âge requis. Si un vampire était accusé de transformation sur « mineur », il devrait en répondre devant la Cour et il aurait de lourdes sanctions. Comme être emmuré pendant plusieurs décennies.
Alors que justement Ilsa s’interrogeait sur l’âge de son hôte, celle-ci lui posa cette question indiscrète. Elle se demanda si elle allait répondre vrai. C’était souvent un sujet que les vampires évitaient d’aborder. Il donnait un avant goût des pouvoirs que pouvaient posséder un être de la nuit. Plus il était âgé, plus il avait pu parfaire ses techniques et sa puissance. Avec l’âge, les vampires avaient aussi besoin de boire moins de sang et leur peau était plus marmoréenne encore qu’un nouveau né.


- C’est une question bien indiscrète Adhéna. D’où vous vient cette curiosité ? Je ne pensais pas que connaître mon âge vous intéresserait. Je n’ai pas pour habitude de le confier au premier venu. Ne soyez pas vexée, mais c’est un sujet sensible. Sachez en tous les cas que j’ai plus de deux siècles. Elle marqua une pause pour marquer cette confidence. Et que je n’ai pas beaucoup apprécié la manière dont vous vous êtes adressée à moi tout à l’heure.

De nouveau elle se tue. Elle fixa celle qui se tenait face à elle de son regard d’émeraude. Elle ne désirait pas lui faire peur, mais seulement la mettre en garde de manière douce. Une jeune femme comme elle ne possédait pas un quart de sa puissance.

- Mais passons. Je vais vous retourner la question, car vous l’avez compris, je suis curieuse moi aussi.

Ilsa avait essayé de détendre l’atmosphère après avoir émit sa mise en garde.

- Il va bientôt être l’heure pour moi de me retirer, j’ai à faire dans la capitale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Conversation sérieuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Petite conversation =) [PV Takeji et Ren]» Mew,ile mystérieuse» Conversation au clair de Lune» THÈME: Quand les fleurs emmène de la conversation...» Une élève sérieuse pour un professeur sérieux.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Piccadilly et St James's :: Eglise St James's-