L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'horloger et le caducée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: L'horloger et le caducée Mar 22 Sep - 18:35

[HRP/ Venant de la lande, "Les hurlements de la chapelle des murmures"/HRP]

Dans une rue avant Covent Garden et son grand marché, près de l'église St Paul, une vitrine présente une foule d'horloges, de pendules, de montres à gousset et de pantins fantasques montés sur ressort et engrenages. Elle n'attire l'oeil que par la mobilité de ce qu'elle expose, sans couleur, sans fard.

A l'intérieur, un magasin qui ressemble plus à un atelier qu'à autre chose. Sur les murs, gadgets et tic-tac, mille et unes aiguilles, des coucous rouillés et des rouages sous clé.
Au fond, une porte close, interdite au public: "laboratoire, prière de ne pas déranger".

Willhelm, horloger et alchimiste peu réputé car peu social et n'aimant pas la publicité, était assit dans l'atelier sur un tabouret de bois relativement assez ancien pour que l'on hésite à y poser son postérieur. Sur son nez, derrière ses mèches blanches et rebelles, reposait une paire de lunettes plutôt étrange: trois lentilles pour chaque oeil, une violette à l'oeil gauche remontée et donc aparemment inutile pour sa tache actuelle. Intrument compliqué pour manipuler les minuscules pièces de métal, précieux ou non, et créer ainsi de petites merveilles maîtrisant le temps.

Pendant que l'alchimiste utilisait de petites pinces à épiler et restait les yeux rivés sur son ouvrage, un jeune homme au teint blanc et aux cheveux blonds se reposait sur le canapé du petit salon au premier étage. Willhelm avait déjà à plusieurs reprises arrêté son travail pour regarder l'escalier et songer à son jeune et étrange blessé. Il ne l'avait pas mit dans sa propre chambre à cause de son état et pour mieux l'observer.
Pour lui, ce jeune homme était un prodige, surement lié à l'alchimie: en le ramenant à Londres, il avait vu son état s'améliorer tout seul! Il avait vu ses bleus disparaitre lentement, son souffle reprendre son cours normal...Il ne fallait pas être aveugle pour voir cela et il ne doutait plus, une fois l'homme posé sur le canapé, qu'il avait une force de régénération supérieure à la normale.
Aussi l'alchimiste l'avait conduit chez lui et il avait maintenant hâte que le jeune homme se réveille. Il irait le voir bientôt pour noter son état dans son carnet d'observation et l'aider encore s'il en avait besoin. Car après l'avoir un peu lavé et lui avoir bandé les membres cassés, il ne savait plus quoi faire face à son don...

Une question le taraudait: était-il un Homonculus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mer 23 Sep - 16:40

(En provenance de Les hurlements de la chapelle)

Après que le jeune inconnu, qui l’avait découvert gisant sur les ruines de la chapelle des murmures, l’ait amené dans sa demeure. Fye avait de nouveau perdu conscience. La douleur étant trop grande, l’homme d’Égypte ne pouvait que se perdre dans son esprit tourmenté tout en attendant que ses blessures guérissent d’eux-mêmes. Fye se serait bien fait de souci au fait que l’alchimiste allait sûrement remarquer que ses blessures allaient se guérir rapidement, mais étant ainsi dans un état de profond coma, plus rien ne lui dérangeait.

Après quelques heures, ses blessures les plus graves n’étaient plus que des souvenirs, sa respiration redevint enfin normal. Ses côtes dont plus que la moitié étaient brisées s’étaient entièrement réparées. Puis après plus de six heures de sommeil comateux, Fye paraissait aussi bien portant que n’importe qui.  

Ses paupières clauses tressaillaient sous l’influence de rêves et de cauchemars. Il revoyait sans arrêt les corps meurtris à demie dévorés par sa soif de chair et de sang. Le jeune homme blond laissa un léger cri lui échapper lorsqu’il se réveilla en sursaut. Ses cheveux plaqués sur sa tête ayant pour cause la sueur, son corps en entier était en proie à des tremblements terribles qui provenaient de ces nombreux cauchemars. S’est à cet instant, juste après que Fye ait pu contrôler son corps qui tremblait encore légèrement, que le jeune égyptien remarqua où il se trouvait. Assis dans un canapé dans une pièce inconnu, il se rappela alors  du jeune homme l’ayant découvert dans les ruines. Un doute s’insinua dans son esprit, et si il l’avait vu en loup-garou…Fye écarta tout suite cette idée car si cela aurait été le cas il serait déjà mort et brulé.

Le jeune homme regarda la pièce en détail, le canapé avait l’air vieux mais confortable, de toute façon il n’avait pas à se plaindre car si l’alchimiste ne l’aurait pas trouvé dans les ruines de la chapelle il y serait encore. Ses yeux se posa sur un escalier, le jaune homme à qu’il il devait beaucoup était peu être au bout de l’escalier. Un soupir resta coincé à ses lèvres, il n’était pas encore mort, après tout ce qu’il avait vécu, la mort ne voulait donc pas de lui. Trop lâche pour se tuer lui-même, et de toute façon sa religion le lui interdisait. Son âme pèsera surement plus que la plume d’Anubis avec tout ce qu’il avait fait. La mangeuse d’âme qui reposait au pied du dieu allait le dévorer lorsque son âme allait être pesée, cette pensée le rendit encore plus morose et sinistre qu’il ne l’était au réveil. Le dieu qu’il priait par-dessus les autres du panthéon égyptien allait le condamné. Un dernier soupir franchi la barrière de ses lèvres avant que le jeune homme, se décidant pas à bouger, se rassit plus confortablement en attendant la suite des évènements.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Jeu 24 Sep - 19:02

Un rouage, plus petit que les autres, plus fragile, plus souple pour sa pince et donc plus difficile à ne pas tordre...Willhelm était en train de monter une montre à gousset très délicate lorsqu'il entendit un craquement au-dessus de lui.
Relevant la tête tout en se stoppant dans son geste, l'alchimiste tendit l'oreille. Le jeune homme qu'il avait ramené à l'aube semblait s'être levé et marcher. Comment était-ce possible?! Il se régénèrait à ce point là?!
Il attendit quelques minutes et se leva de son tabouret bancal. Il enleva ses lunettes étranges et les posa près de son ouvrage inachevé qu'il laissa derrière lui pour se diriger vers l'escalier de bois.
Arrivé en bas, il songea à mettre en confiance son étrange compagnon:


- Hého? fit-il sans crier pour éviter que le jeune homme ne se réveille s'il dormait. Déjà levé?

Willhelm n'attendit pas de réponse pour monter les marches. Ses bottes sanglées résonnèrent sur le bois et le foulard gris qui semblait lui servir à pallier l'absence de sa cape (certainement en train de tremper pour la laver du sang de son blessé) lui entourait le cou comme un turban habille la tête d'un sultan. Il était en somme vêtu très simplement et surtout tout en gris, brun et noir, c'est à dire le plus discret qu'il soit. Seuls ses cheveux blancs libérés de sa capuche attiraient l'oeil.
Lorsqu'il arriva en haut, il vit tout de suite le blessé en position assise sur le canapé. Avec un grand sourire et malgré son étonnement de le voir ainsi les yeux ouverts et surtout apparemment rassit d'une petite marche à l'étage, l'alchimiste se présenta à lui.


- Bonjour! Hé bien on revient de loin, n'est-ce pas? dit-il en se postant devant lui avant de s'accroupir pour se mettre à peu près à sa hauteur. Comment vas-tu, mon cher ami?

Ses yeux mauves dans l'azur des siens, l'horloger continua avec dans le regard un soupçon de fermeté qui en disait long sur sa curiosité et son état d'alarme:

- Mon nom est Willhelm Grindhouse. Tu es ici chez moi, près de Saint Paul et de Covent Garden, au milieu de Londres. L'alchimiste tiqua: Je voudrais que tu me précise quelques petites choses...mais avant tout, as-tu besoin de quelque chose? As-tu mal? As-tu faim? Peux-tu seulement parler?

Willhelm fixait le jeune homme avec attention. Il n'avait plus l'air aussi pâle et surtout il ne semblait pas souffrir. Pourtant, ses membres étaient censés être encore brisés! Cela tenait du prodige...ou de l'alchimie...Willhelm avait une foule de question à lui poser mais soucieux d'être un bon hôte et de paraître agréable à son blessé, il y allait doucement et avec précaution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mer 30 Sep - 22:07

Pensif, Fye sortit de ses pensées par un ‘’Hého’’ parlé tout bas suivi d’un ‘’déjà levé?’’ Le jeune homme blond secoua légèrement sa tête et regarda vers l’escalier un instant avant de reporter son regard azur sur ses pieds. Les pas résonnant de son hôte s’approchaient de plus en plus et Fye ne savait pas s’il voulait fuir par une fenêtre près pour échapper aux questions ou tout simplement resté là. Le jeune bourgeois ne pu repenser à la première possibilité que l’alchimiste qui l’avait trouvé dans les débris de la chapelle apparut à l’étage, un sourire aussi grand que possible sur son visage.

Lorsque l’alchimiste lui posa une question qui avait plus l’air d’une remarque que d’une question Fye redressa sa tête blonde et le regarda s’accroupir pour se mettre à sa hauteur. L’égyptien ne pu même pas répondre à la deuxième question que le jeune alchimiste plongea son regard violet dans ses yeux azurs. Son regard exprimait d’une manière flagrante son impatience face aux réponses que Fye pourrait bien lui donner, ce qui fit un peu peur au jeune homme qui espérait garder son secret, secret. Ses à ce moment qu’il apprit le nom de son hôte, où il était et où il pu enfin parler après les nombreuses questions du jeune homme au cheveux blanc.

-…Je vais bien merci. [i]Dit-il d’une voix faible et brisée malgré sa régénération miraculeuse, il continua : Je n’ai besoin de rien, je n’ai presque plus mal, effectivement j’ai un petit creux dans l’estomac et oui apparemment je peux parler. ^^

Fye passa sa main droite dans sa chevelure blonde en bataille, son regard exprimait surtout sa fatigue, mais une fatigue qui ne se guérissait pas avec le sommeil. Il était fatigué de partir toute les nuits de pleine lune pour se transformer en bête ignoble qui s’abreuvait de sang et qui se nourrissait de chair humaine. Le jeune bourgeois regarda l’alchimiste en souriant comme s’il n’avait rien du tout.

-Au fait, moi ses Fye Méhit.

Fye pencha un peu sa tête vers la gauche, petite manie qu’il avait de regarder le monde un peu de travers. Reflet de sa personnalité troublée et étrange.


Dernière édition par Fye le Jeu 1 Oct - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Jeu 1 Oct - 9:38

Malgré l'étrangeté de la situation, Willhelm fut heureux d'entendre le jeune homme lui répondre. Il semblait fatigué mais ses membres ne le faisaient pas souffrir. L'alchimiste l'observait: comment en étant arrivé dans un état aussi pitoyable qu'il l'avait trouvé dans la chapelle aux murmures avait-il pu se régénérer de la sorte?
Son esprit scientifique n'y voyait qu'une seule réponse: c'était un homonculus. Chose rare et splendide pour lui à étudier! Ce qui avait détruit le petit mausolée sur lui, ce qui l'avait attaqué et tenu tête jusqu'à faillir provoquer sa mort devait certainement être son créateur, un alchimiste, qui souhaitait voir son erreur réparée! Willhelm savait comme tous qu'il était interdit par les loi de l'équivalence de tenter de redonner vie aux morts: ce n'était qu'ainsi, en jouant avec les pouvoirs alchimiques et l'éternel, que l'on pouvait voir naître ce genre d'aberration.

Loin de prendre Fye pour une chose, ou un animal juste bon à être enfermé pour être observé, l'horloger voulait le prendre sous son aile pour être à ses soins et lui à ses services pour comprendre le fonctionnement de ces êtres immortels. Peut-être trouverait-il en lui le secret du temps?


- Hé bien, Fye, je reviens tout de suite.

Willhelm alla dans une pièce à côté et revint très vite avec un plateau chargé de nourriture. Il le déposa sur la table basse devant le canapé et invita le jeune homme à prendre ce qu'il voulait. Il y avait des fruits (poires, pommes et même oranges), du chocolat (met cher et délicat), de la tarte aux fraises avec de la crème, du pain, quelques viennoiseries et du thé.

- Je ne sais pas si tu en bois mais je n'ai pas de café. Je peux aller te chercher du lait si tu veux.

Après s'être assuré que son blessé ne manquait de rien, et l'incitant à lui demander ce qu'il voulait, l'alchimiste prit place dans son fauteuil près du canapé. Une tasse de thé à la main, il pris dans une poche intérieure de sa veste une paire de lunettes aux reflets rougeâtres pour la poser sur son nez.

- Bien! fit-il en se mettant plus à son aise. Je suppose que ce fût une chance inouïe que nos chemins se soient croisés tôt ce matin!

Willhelm ne savait pas par où commencer sans offenser l'homonculus. Il ne comptait pas lui révéler tout de suite qu'il était alchimiste: cela aurait pu l'effrayer au point qu'il ne s'échappe avec fracas. Il espérait de tout coeur que Fye n'ai pas remarqué avec trop d'attention ses tatouages sur son front et ses joues, seuls visibles actuellement, les autres étant dissimulés sous ses vêtements. Finalement, il entreprit de l'aborder d'une manière sympathique sans vouloir paraître trop curieux.

- Je ne sais pas ce que tu faisais dans la chapelle et je ne m'en soucis point: chacun a ses industries secrètes. Prends moi: je me promenais pour ramasser des plantes! Et puis j'ai entendu un hurlement de chien à vous glacer le sang...Ma curiosité m'a menée jusqu'à toi, à moitié agonisant.

Willhelm buvait son thé très lentement et regardait Fye par dessus ses lunettes. Il avait du mal à résister à l'envie de savoir tout maintenant mais il ne pouvait le brusquer. Il était jeune, à supposer que l'histoire de l'alchimiste s'avère vraie, comment expliquer la nudité dans laquelle il l'avait trouvé? Nulle femme n'était présente et à moins qu'il n'ai eu une histoire d'amour interrompue par son créateur, pourquoi elle se serait faite enlever par lui? Cette histoire ne tenait pas vraiment debout.
Willhelm ne désirait pas réellement aider Fye, ce qui l'intéressait c'était son état physique extraordinaire. Pour lui faire dire qu'il était un homonculus, il allait devoir user de la ruse ou être direct.
Aussi il s'approcha de Fye le regard vif:


- Nombreux sont les hommes qui rêveraient d'avoir ta particularité physique, jeune homme...Je pense savoir d'où te vient ce don qui réorganise ton corps, ré-assemble les morceaux et reconstitue tes os...Je n'en dirai rien! Ne t'en fais pas!

Le quiproquo était terrible: Willehlm prenait Fye pour un Homonculus alors que ce dernier était un Loup-Garou! De son côté l'alchimiste pensait avoir une expérience interdite sous la main pour l'examiner alors que du sien Fye devait croire que son hôte connaissait l'existence des Loups-Garous!
L'un comme l'autre pouvait à tout moment exprimer sa réelle pensée et briser le quiproquo pour changer la vision des choses de chacun. Willhelm apprendrait quelque chose de sensationnel et Fye se rendrait compte de l'erreur de l'alchimiste et apprendrait son origine et les bases de l'alchimie qui lui était certainement une science inconnue.
Cette discution était bien étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Ven 16 Oct - 3:25

Le jeune égyptien regarda l’alchimiste se lever pour ensuite revenir avec un majestueux plateau chargé de nourriture de toute sorte. Fye s’approcha de la petite table qui possédait le plateau tant convoité sur sa surface droite et plane. Le bourgeois ne pu s’empêcher d’hésiter quelques secondes, le temps que son hôte l’invite à se servir lui-même. Il s’empara d’un morceau de tarte au fraise tout en laissant son regard saphir voguer sur la salle. Ses yeux se posèrent sur l’alchimiste dont il ne connaissait pas encore le nom lorsqu’il lui proposa d’aller lui chercher du lait, le jeune homme émit un sourire aimable à son hôte.

-Je vous remercie, mais je m’en tiendrai au thé, merci.

Fye regarda le jeune homme qui l’avait sortit des ruines de la chapelle s’asseoir sur un fauteuil, une tasse de thé à la main et des lunettes étranges sur son nez. Le jeune bourgeois continua de manger tranquillement sa tarte au fraise tout en buvant de temps à autre une gorgé de thé. Il posa de nouveau sa main dans sa chevelure blonde, petite manie qu’il avait et regarda l’alchimiste en souriant.

-En effet! Une chance que vous m’avez trouvé, j’ai eût beaucoup de chance de m’en sortir.

Fye détailla avec discrétion son hôte, il avait l’air d’un bourgeois aussi normal que lui, ce qui voulait dire pas si normal que sa en fait! Il remarqua ses tatouages, mais n’en fit pas beaucoup attention, préoccupé par ce que ce jeune homme avait pu découvert. Il n’était sûrement pas au courant pour les créatures de la nuit, s’il l’avait été ce bon samaritain n’aurait pas hésité à lui enlever la vie. Le loup-garou se positionna un peu plus confortablement dans le canapé après avoir déposé son assiette vide. Il vida sa tasse de thé d’une dernière gorgé en écoutant le jeune homme assis devant lui parlé des évènements de la nuit précédente. Fye émit un sourire forcé, il resta silencieux, apeuré à l’idée que l’on découvre sa sombre double identité.


Fye ne pouvait laisser quelqu’un découvrir qui il était et le laisser filer même sous la promesse qu’il ne dirait rien. Sa sécurité était en péril il ne pouvait se permettre de perdre la seule chose à quoi il tenait encore : sa vie! Le jeune égyptien se crispa, prêt à attaquer avec tout ce qu’il trouvait sous la main, son pouvoir lui serait peut-être utile pour une fois car il avait eût la chance d’avoir un don à sa naissance, il pouvait contrôler l’eau. Ses parents prenaient ce don pour un signe des dieux, maintenant Fye savait que si cela aurait vraiment été un signe des dieux égyptiens notamment le dieu qu’il vénérait comme les chrétiens vénéraient leurs ‘’Dieu’’ Fye ne serait pas dans cette situation depuis plus de 80 ans.

La panique le submergea, son regard se posa sur l’alchimiste pour se posé ensuite dans le vide, ses yeux bleus azur semblèrent luire quelques secondes, puis l’air se mit à s’assécher. Fye regarda son hôte, son sourire avait disparut, laissant place à un regard effrayamment froid, son visage semblait plus blanc qu’à l’habitude, des perles d’eau dansaient autour du jeune homme blond, elles pourraient être magnifiques si elles ne s’auraient pas durcie pour devenir de la glace. Aussi pointu que des dagues, les perles d’eaux se figèrent, la peur contrôlait le corps de l’homme, faisant agir ses sens magiques à sa place. Mais sa maîtrise n’était pas encore assez forte pour tenir plus longtemps, du sang coula de son nez fin et coula jusqu’à son menton. Les dagues de glace tombèrent et se fracassèrent sur le sol. Le loup-garou montra ses dents étrangement plus pointu que la normal en signe de frustration. Il resta immobile, entre l’assis et le debout.


Dernière édition par Fye le Sam 17 Oct - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Ven 16 Oct - 16:49

La réaction de Fye face à la dernière réplique de l'alchimiste fut des plus surprenantes. Willhelm remarqua qu'il l'avait gêné et très vite il analysa son regard: le jeune homme sembla pris de panique et il se mit à le dévisager d'une manière peu rassurante. L'alchimiste se concentra, un Homonculus en colère n'était pas à prendre à la légère. Même s'il n'en avait jamais croisé, il les avait étudié dans bien des livres et il en avait beaucoup apprit lors des conférences et rassemblements d'alchimistes. Il savait qu'ils étaient dangereux et qu'ils possédaient d'étranges particularités autrement plus redoutable que leur régénération et leur longévité due à cette dernière.
Willhelm se tint prêt à tout éventualité.

L'air devint soudainement sec, comme si l'humidité naturelle disparaissait. L'alchimiste sentit dans sa gorge un goût rude l'avertir que l'air n'avait plus la même consistance. Il se redressa sur son fauteuil, et entreprit de poser sa tasse de thé sur la table entre lui et l'étrange jeune homme. Il fut rapide cependant car l'eau qu'il ressentait comme absente se matérialisa bientôt autour de Fye et se cristallisa en poignards de glace. Ainsi le pouvoir de cet Homonle là était de maîtriser l'eau, ou bien l'air puisque l'air était capable de maîtriser l'eau d'une certaine manière en la compressant, la réchauffant ou la refroidissant.
Silencieux, Willhelm était prêt à utiliser l'alchimie pour sauver sa vie. Il se leva lentement tandis que Fye bougeait lui aussi d'une étrange manière, un peu comme un animal. L'alchimiste sentit son bras gauche prêt à le protéger. Avec ses vêtements, Fye ne pouvait pas voir que son tatouage brillait d'une couleur verte éclatante, signe de l'utilisation de l'alchimie.

Les yeux dans les yeux, les deux hommes étaient prêts, l'un à attaquer, l'autre à se défendre si nécessaire. Willhelm ne parlait pas, inutile dans pareille circonstance! Un Homonculus énervé ne comprendrait peut être même pas ce qu'il voulait lui expliquer d'une façon calme.
Au bout de quelques secondes qui parurent des heures, Fye se mit à saigner du nez. Willhelm ne su comment réagir: fallait-il l'aider? Etait-ce là le signe qu'il n'était pas encore complètement guérit de ses blessures? Ou bien était-ce un signe de faiblesse du à ce pouvoir dont il était témoin aujourd'hui?
Les cristaux de glace tombèrent et le jeune homme, positionné comme un animal, grogna, frustré apparemment de sa propre faiblesse. Ses dents étaient plutôt des crocs, cela impressionna quelque peu l'alchimiste qui se voyait déjà victime d'une morsure prochaine s'il avait l'idée de lui sauter à la gorge son pouvoir ne l'aidant pas tellement.

Willhelm ne savait quoi faire. Fallait-il qu'il tue cette créature interdite pour éviter qu'il ne soit jugé pour un acte qu'il n'avait pas fait et aussi pour éviter le danger de garder pareille chose en sa demeure? Ou bien devait-il encore sympathiser avec pour l'étudier voire de s'en faire un allié dans sa quête de maîtrise du temps?
Ses yeux mauves observèrent Fye derrière ses lunettes rouges et ses mèches blanches. Que faire?
Il prit le partit de se radoucir pour tenter une nouvelle approche.


- Ecoute, fit-il avec un sourire forcé, j'aimerais que tu évites de te faire du mal et de m'en vouloir, je ne t'en veux pas. Excuse-moi si je t'ai brusqué...

Willhelm se sentait maladroit, il ne savait pas comment faire avec ce genre d'être. Au fond de lui, lui sauter dessus, l'attacher après une ébauche de combat et s'en servir pour son dessein sans se soucier de son masque d'humanité, était une solution très envisageable. Mais Willhelmn bien que très peu social et très amer dans ses méthodes et pensées, n'en était pas moins intelligent et juste: temps que la créature se faisait sociale, il le resterait lui aussi.

L'alchimiste se rassit, toujours en alerte mais plus détendu. Penché, il posa ses coudes sur ses genoux et son menton vint se loger sur ses mains liées par les doigts.


- Je t'ai dit que je saurais me taire sur ta nature, tu peux me faire confiance. Cela dit, comment veux-tu que je ne me questionne pas face à ton rétablissement et à ceci ? demanda-t-il d'un ton amical en désignant de la tête les fragments de glace en train de fondre sur le parquet et le tapis.
Je suis comme tous les hommes: curieux et doué de raison, mais je suis aussi de ceux qui ont certaines connaissances plus abouties que d'autres...

Willhelm devint très sérieux et rassurant: Je ne souhaite que dialoguer.


Dernière édition par Willhelm Grindhouse le Jeu 22 Oct - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mer 21 Oct - 19:51



Fye essuya le sang qui coulait de son nez et qui avait atteins son menton, évitant le regard de l’homme qui l’avait accueillit chez lui et sens voulu. Ce n’était pas dans ses habitudes d’attaquer la première personne qui lui démontrait un peu d’intérêt même si celui si savait qui il était vraiment. Fye redressa sa tête blonde, son nez avait arrêté de saigner, mais ses yeux brillaient encore étrangement pendant qu’il regardait l’alchimiste qui n’affichait aucune colère face à cet acte que le jeune égyptien avait fait et qui était manifestement un acte agressif. Fye ne savait quoi faire, l’alchimiste s’était même excusé de l’avoir brusqué alors que lui avait faillit le tuer. Restant silencieux, le loup-garou se repositionna sur le canapé en écoutant les paroles de son hôte. Fye posa lui aussi son regard sur les morceaux de glaces qui fondaient lentement sur le sol, silencieux mais tout de même nerveux, le jeune homme posa de nouveau son regard bleu sur l’alchimiste.

-Je…Je suis désolé. Je ne voulais pas réagir comme sa, mais s’est la première fois que je rencontre quelqu’un qui semble savoir ce que je suis.

Fye jouait nerveusement avec ses doigts, sa peau blême reprenait lentement des couleurs et ses yeux redevinrent normaux. Un malaise s’insinuait en lui telle la malédiction qui le transformait en monstre à chaque nuit de pleine lune. Comment pouvait-il faire confiance à un étranger alors qu’il ne pouvait faire confiance qu’en lui-même? Le jeune homme secoua légèrement sa tête de droite à gauche, ne sachant comment réagir face à cela Fye repassa de nouveau sa main gauche dans ses cheveux blonds, le regard perdu dans le vide.

Après cette petite absence qui sembla durer à ses yeux une éternité, le loup-garou prit une grande inspiration avant de reposer ses yeux azur sur l’homme qui était assis en face de lui. Fye redressa ses épaules, pencha légèrement la tête vers la droite tout en pensant à ce qu’il allait dire.

-Alors vous savez que vous tenir trop près de moi peut-être dangereux, je ne suis pas qu’un simple animal à enfermer dans une cage.

Le jeune bourgeois fit une pause, mâchant ses mots pour ne pas en dire trop ou encore ne pas se mettre dans le pétrin et devoir payer le prit de ses erreurs. Fye soupira, se rappelant les corps meurtrit de ses victimes, en particulier la jeune femme auquel il avait lié sa vie. La tristesse le submergea en entier, une tristesse qui remplit ses yeux bleus de larmes qui ne coulèrent pourtant pas sur ses joues.

-Être ce que je suis n’est pas un don mais une malédiction. Je suis un monstre, un monstre avec un appétit sans fond qui se transforme à toutes les pleines lunes. Ses sa que je suis, pas un don de la nature aux pouvoirs extraordinaire…Cela m’étonne que vous ne m’avez pas abattu au lieu de m’accueillir chez vous.

Le jeune homme prit sa tête entre ses deux mains, les paupières clauses. La frustration et la peur le submergea à nouveau et cela ne rendit ses émotions et son comportement de plus en plus instable. Le loup-garou retroussa ses lèvres, montrant ses canines blanches et plutôt longues, mais son visage baissé ne permettait pas à L’alchimiste de voir complètement ce que faisait Fye.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Jeu 22 Oct - 16:46

Willhelm fut rassuré de voir que Fye s'était rassit dans le canapé. Au moins il n'était plus à moitié levé, entre la défensive et l'attaque: cela le rendait plus appréciable car moins menaçant. L'alchimist l'observa en silence tandis que celui-ci s'excusait et se tordait les mains. Il était stressé, sur le qui vive...Difficile de ne pas le voir et de faire comme si tout allait bien. La peur de l'être coulait sur Willhelm et s'insufflait en lui: également aux aguets, l'homme faisait tout pour paraître calme.

Fye lui dit qu'il était dangereux de se tenir près de lui, cela Willhelm l'avait bien compris. Aussi malgré ce que disait le jeune blondin, il ne comptait pas s'en éloigner de trop non plus. Maintenant qu'il l'avait chez lui, sous son regard de scientifique et d'horloger réglé comme une montre à gousset, il n'allait certainement pas le laisser partir ou le quitter de vu assez longtemps pour lui permette de faire quelques odieuses choses derrière son dos.
La méfiance l'avait sauvé bien des fois et les Homonculus n'étaient certainement pas à prendre à la légère.


- Ne t'en fais pas, mon ami, je ne compte pas rester trop près de toi lorsque tu sera mécontent mais ne crois pas une seule seconde que je vais te laisser seul, t'en aller, sans avoir la certitude que tu vas bien et que tu reviendras me voir...

Le garder prisonnier, même en dissimulant la chose sous la courtoisie ou autre n'était pas une bonne idée. En faire un colocataire histoire de l'avoir sous les yeux, mais risquer la mort à tout instant n'était pas la mieux non plus. S'en faire un allié, un gentil phénomène attaché à lui étaient bien préférable. Au moins il se sentirait libre et deviendrait plus fidèle. Willhelm voulait éviter le conflit avec cette créature, aussi il allait essayer de l'inciter à venir de lui-même le voir, pour parler de choses et d'autre afin d'avancer dans ses recherches.

Fye se révolta soudainement contre lui-même. Il se trouvait monstrueux, digne d'être abattu et il semblait être en proie à une vive douleur coléreuse qui lui fit monter les larmes aux yeux. Il se disait maudit et il parla de la pleine lune.
Willhelm leva un sourcil une fraction de seconde. Comment se faisait-il qu'il se transformait à la peine lune? Seulement à la pleine lune? Depuis quand les Homonculus étaiet régit par d'autres lois que celles de l'alchimie initiale de leur création?
Il verrait cela plus tard...pour le moment, il fallait le rassurer et s'assurer de ses bonne dispositions à être son allier.


- Je te comprends...fit-il sur un ton compatissant, même si je pense que je ne peux pas réellement aux vues de ta condition et de la mienne qui sont et resterons toujours différentes.

Willhelm baissa la tête pour ne plus le regarder. Laissant ses yeux étranges parcourir le tapis, il voulait permettre à Fye de reprendre confiance en lui et surtout lui donner une impression de pudeur face à sa détresse même si au fond de lui Willhelm n'en avait rien à faire de ses larmes.

- Tu sais...reprit-il doucement, si je ne t'ai pas tué, c'est que je pense pouvoir t'aider. Il releva rapidement son regard pour le fixer dans les yeux. Je suis Alchimiste et mon pouvoir peut peut-être te donner ce que tu veux.

Willehlm était près à répondre à une éventuelle attaque: les Homonculus craignaient l'alchimie tout en la fétichisant. Ils ne pouvaient pas l'utiliser mais avaient été créés par elle, ils ne pouvaient pas la comprendre mais elle pouvait les détruire. Certains en avaient une peur folle, d'autres la craignaient seulement tout en la haïssant, certains cherchaient à éliminer tous les alchimistes, d'autres à les convaincre de les rendre humain.
A tout moment l'Homonculus pouvait être pris de panique. Seulement, et cela Willhelm ne le savait toujours pas, Fye n'était pas ce qu'il croyait voir...

- Il se peut que toi aussi tu puisse m'aider en donnant quelques réponses à mes recherches...Notre alliance pourrait s'avérer très constructive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Dim 6 Juin - 15:33

(Désolé de cette longue attente, mais j’avais de gros problèmes d’ordinateur)

Le jeune homme à la peau étrangement pâle regarda son sauveur lorsque celui si énonça l’éventualité ou plutôt la certitude que Fye allait revenir ici lui rendre visite. Ses yeux bleus étrangement rougeâtres fixaient Willhelm avec surprise, pourquoi cet homme voulait fréquenter un être comme lui, quelqu’un ayant enlevé la vie à tant d’habitant de cette ville en proie à la pire malédiction qui soit. Fye garda le silence, ses pensées passèrent de monstre maudit à amitiés futurs.

Son hôte avait l’air sincère, compatissant à sa douleur et à sa condition, même si celui-ci ne pouvait pas réellement comprendre les souffrances que le jeune homme avait pu endurer Fye n’éprouvait plus autant de méfiance qu’au début de leurs rencontre. Il espérait même que cette relation aille plus loin, trop longtemps la proie de la solitude Fye n’en pouvait tout simplement plus d’être seul jour après jours, seul dans son département d’Égyptologie qu’il connaît encore plus que lui-même.

Fye ne baissa pas le regard une autre fois lorsque Willhelm le fit, le jeune homme blond avait peut-être les yeux brillants de larmes qui ne voulaient pas couler, mais une détermination nouvelle raviva sa carcasse d’homme prit au désespoir. Sa détermination et une sensation qu’il n’avait pas ressentit depuis des lustres : l’espoir le fit se redresser sur le canapé ou il était assis.

-Vous pouvez réellement me soigné? Me débarrasser de ce monstre?

La mention d’alchimiste ne troubla en aucun point Fye, l’alchimie était un art ancien dont il avait entendu parler autrefois en Égypte. Il ne savait pas qu’il avait des pratiquants ici, à Londres. Cette mention d’une guérison rendit un sourire sur le visage pâlot de l’Égyptien. Fye ne pu se retenir plus longtemps et se leva, plein d’entrain.

-Je vous aiderai autant que je le pourrai, nous commençons bientôt?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mar 8 Juin - 17:22

Willhelm fut heureux de voir que ses propos et sa façon de parler avaient aboutit à ce qu'il voulait: un début de confiance, une lueur d'espoir dans les yeux de Fye, quelque chose qui allait surement aller vers sa volonté d'en faire un allié. Le jeune homme blond se leva même, tellement il était soudainement joyeux, et proposa aussitôt son aide comme le voulait Willhelm, si ce dernier pouvait faire quelque chose pour l'aider.
L'Alchimiste lui sourit et se leva à son tour.


- Ha! Je préfère voir un sourire ainsi s'afficher sur ton visage plutôt que la colère ou cet air triste que tu viens de nous sortir! s'exclama-t-il comme un ami.

L'Homonculus n'avait pas été affolé par l'état d'Alchimiste de Willhelm. Cela était étrange mais cela pouvait aussi s'expliquer par son envie de devenir humain. Willhelm sentit chez le jeune homme monter une véritable détermination, il ne fallait absolument pas qu'il le déçoive et surtout il devait aller dans son sens pour s'assurer de s'en faire un allié solide et non une créature chancelante et dangereuse. Après tout, maintenant qu'il savait où il habitait, Willhelm préférait encore le tuer si son projet tournait mal plutôt que de le laisser en vie et risquer qu'il ne revienne lui faire la peau pour une raison quelconque. Pour le moment, tout allait bien et il lui fallait maintenant renforcer la confiance que pouvait placer Fye en lui et le persuader que son alliance était utile.
Willhelm posa une main sur l'épaule de Fye en lui souriant pleinement.

- Allons, viens avec moi, je vais te montrer mes petites affaires et te révéler quelques secrets...

Willhelm fit descendre son invité au rez-de-chaussée. Ils traversèrent le magasin et arrivèrent dans l'atelier de l'horloger. Un bric à brac sensationnel se trouvait là: caisses, outils, mécanismes, pendules, engrenages, vis, bois brut, laque, peinture, instruments de toute taille et pour des usages bien différents...C'était un lieu plein de poussière et de copeaux, de plans et de livres ouverts sur les rouages et les heures.

- Voici mon atelier, fit Willhelm, c'est ici que je conçois mes petits bijoux, horloges, montres, pendules, montre à gousset...toute la panoplie du bricoleur de temps! Mais bon, ne fais pas attention au rangement, moi qui suis pourtant très droit et réglé comme mes créations, je ne peux pas me résoudre à changer les places habituelles de mes affaires...

L'Alchimist semblait s'affairer à quelque chose lorsqu'il se retourna vers Fye en lui montrant un petit pantin articulé.

- Je fabrique aussi des petites étrangetés, comme ce fier "Pipo", qui pourra un jour marcher tout seul! Enfin bon...

Willhelm jeta le pantin sur un établi et fit signe à Fye de le suivre. La pièce suivante était fermée par une lourde porte bardée de fer. Lorsque l'Alchimiste y inséra une clé de plomb qu'il sortit d'une de ses poches de pantalons et qu'il fit pivoter la masse sur ses gonds, il découvrit ainsi au jeune homme qu'il prenait pour un Homonculus son laboratoire. C'était une pièce aménagée bien différemment, claire, blanche, en bazar elle aussi mais c'était un capharnaüm plus organisé que précédemment. Un amoncellement de livres, de fioles, de produits, de boîtes y trouvait sa place au milieu de formules, de cercles alchimiques et de crayon noir. Du charbon, du sel, de l'ammoniac...toute sorte de mélanges et de substances s'y accumulaient.
L'Alchimiste fit glisser sur plusieurs cages et boites en bois un tissu gris qui n'en recouvrait pas encore entièrement le contenu: d'étranges créatures s'y mouvaient, silencieuses.

- Voici maintenant mon laboratoire d'Alchimiste. Je suppose que tu sais ce que c'est que l'Alchimie...? Vu ton état je suppose que oui. Quand je t'ai dit que je pourrais t'aider, je le pensais et je le pense toujours. Mais pour réussir à te sortir de ton état, il va d'abord falloir que l'on s'associe, que je t'observe et que tu me dises tout ce que tu sais de ta personne, en tant que créature non humaine. Ainsi, je pourrais peut-être en découvrir assez sur ton état pour le changer, le modifier grâce à l'alchimie et réussir t'amener à un stade de vie où tu pourras d'avantage ressembler à un humain.

En réalité Willhelm n'avait aucune idée de la manière dont un Homonculus pouvait devenir humain et au fond de lui il doutait grandement que cela fusse possible. Mais pour arriver à son but, l'esprit malade de l'Alchimiste pensait que cette créature pouvait lui être utile: elle pourrait soulever quelques questions essentielles sur les arcanes de l'alchimie et ainsi lui permettre d'arrêter le temps un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mer 9 Juin - 15:21

Le sourire au lèvres, le jeune bourgeois n’en croyait tout simplement pas la chance qui lui arrivait. Depuis maintenant presque trois siècles que Fye cherchait un moyen de se libérer de se cauchemar vivant, mais sans succès. Maintenant que le jeune homme avait trouvé quelqu’un qui pouvait l’aider dans sa quête de revenir mortel, Fye n’allait pas tout bonnement le laisser filer entre ses doigts à cause de sa méfiance habituelle. Il décida alors de faire outre sa méfiance et d’aider l’alchimiste dans ses expériences pour redevenir un humain à part entière. Le bourgeois égyptologue fit obstacle à ces paroles trop amicales et suivit le jeune homme lorsque celui si l’invita à descendre en sa compagnie afin de lu montrer ses secrets.

Fye regardait avec intérêt tout l’équipement qui se trouvait dans cette pièce, il se trouvait donc dans un magasin de montre alors, l’endroit était en désordre et envahit par la poussière, mais Fye qui était également un homme peu enclin au ménage ne s’en offusqua pas. Il écoutait avec distraction l’alchimiste alors qu’il regardait les livres avec intérêt. Le jeune bourgeois blond releva la tête d’un livre montrant les rouage d’un horloge pour regarder une des ‘’petites étrangetés’’ que lui montrait l’alchimiste. Fye posa son regard azur sur le pantin qui un jour semblait être destiné à marcher tout seul, un miracle qui serait sans doute très intéressant à regarder. Le loup-garou suivit le trajet du pantin jusqu’à un établi puis suivit de nouveau l’alchimiste dans la pièce suivante. Elle possédait une porte de fer qui promettait de dissimuler à l’intérieur quelque chose de beaucoup plus intéressant que ce qu’il se trouvait dans l’autre pièce. Fye pu alors voir pour la première fois ce qu’était un laboratoire d’alchimiste, son regard allait dans toute les direction, enregistrant le plus d’information possible juste pour le plaisir des yeux. Il n’avait jamais vue quelque chose de semblable, elle était également en fouillis, mais beaucoup plus claire. Fye ne pu s’empêcher de regarder les livres avec intérêt, il ne les feuilleta pourtant pas, ne voulant pas déplaire à son hôte et également perdre une âge par sa maladresse.

Fye posa ses yeux azurs sur les boites et cages que l’alchimiste voulaient lui dissimuler par un tissus de couleur grise. Il aperçut des ombres qui se mouvaient à l’intérieur, intrigué Fye garda le silence mais son regard fouillait les cages et les boites, cherchant en à savoir plus.
Fye écoutait cette fois avec plus d’attention, le jeune homme ne voyait pas qu’elle rapport avait l’alchimie et les loups-garous, mais bon, il avait peu être 316 ans., mais il ne savait rien encore de la vie et de ses mystères.

-Je ne connais pas spécialement l’alchimie, j’en ai juste entendu parler…et j’en ai lue dans quelques livres, mais cela n’empêche en rien que je vous aiderai autant que je le pourrai. Ce ne sera sans doute pas si difficile que cela vous dire tout ce que je sais.

Le loup-garou souriait de toute ses dents, ne se doutant en aucun cas que l’alchimiste le prenait pour autre chose qu’un louip-garou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Lun 14 Juin - 13:17

Willhelm sourit à Fye. Ce jeune garçon était réellement perdu. Il devait sans doute ignorer tout de sa condition d'Homonculus, se pensant normal mais possédant d'étranges pouvoirs comme la régénération ou le contrôle de l'eau. Aussi devait-il se considérer comme un monstre, un non-humain en s'étant comparé aux autres mais sans avoir réellement conscience de sa véritable monstruosité. Pour lui il devait certainement être né et il ignorait qu'il avait été fabriqué entièrement par l'alchimie et qu'il était même le résultat d'une transmutation ratée! Quel choc lorsqu'il l'apprendrait! Willhelm ne voulait pas lui cacher cette terrible vérité pour son bien et lui éviter ainsi d'éventuelles séquelles psychologiques, non il n'était pas assez bon pour cela et il était trop direct, si l'Alchimiste avait décidé de ne pas lui révéler cela c'était juste pour éviter de le perdre et qu'il devienne hors de contrôle pour ses expériences.

L'Alchimiste décida donc de commencer son enquête de manière douce, pour ne pas l'effrayer et pour le mettre en confiance. Il s'assied sur une chaise en bois et farfouilla dans une masse de paperasse, cartes, plans, symboles pour en sortir un petit carnet de piteux état, plein de taches d'encre, corné et d'aspect délavé. Willhelm saisit une petite plume et la trempa dans un pot d'encre coagulée.


- Bon alors...fit-il d'un air rassurant. Nous allons juste commencer par noter tout ce qui fait de toi un être différent pour pouvoir nous pencher sur tes différentes capacités et ainsi découvrir d'où elles peuvent venir, au-delà de ton espèce, je parle de manière génétique.

En réalité Willhelm n'y connaissait rien dans ce domaine mais c'était son excuse pour pousser Fye à lui révéler tout ses dons afin de les noter et de les comprendre de manière alchimique pour savoir comment les reproduire éventuellement un jour.

- Donc tu te régénères à une vitesse impressionnante...

La plume gratta le papier sous l'oeil brillant de l'Alchimiste.


- Tu maîtrises plus ou moins l'eau..., c'est ça hein? Je me trompe? Tout à l'heure, en haut, lorsque tu as matérialisé ces cristaux d'eau...c'est parce que tu contrôle l'eau, non? Étrange capacité...Sais-tu exactement tout ce que tu peux faire avec ce don? Ou est-ce que tu ne le maîtrise pas du tout?

Willhelm était véritablement intéressé par la créature qui se tenait devant lui. Il ne pensait pas à l'aider mais à s'enrichir de nouvelles connaissances liées à l'alchimie. Après, en faire peut-être un allié doté de pouvoirs, c'était aussi une idée...Et s'il fallait lui apprendre à devenir maître de ses pouvoirs afin de se faire un garde du corps, fidèle, il le ferait peut être même s'il ne s'y connaissait pas.

- Et c'est quoi cette histoire de pleine lune? Ajouta-t-il en lui montrant de la tête une autre chaise afin qu'il ne reste pas debout et pour qu'il se sente plus à l'aise, cela était important pour ses desseins. C'est lié à ton pouvoir sur l'eau, comme les marées?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mar 15 Juin - 22:02

L’homme qui prétendait pouvoir faire disparaître la bête qui vivait dans le corps de Fye s’assit et fouilla dans sa paperasse pour sortir après plusieurs minutes de recherche, un petit carnet en très piteux état. Il saisit une plume et pa trempa dans un pot d’encre qui ne paraissait plus très jeune.

Willhelm commença à expliquer ce qu’il voulait que Fye fasse pour lui maintenant, le jeune homme blond resta silencieux, mais il souriait toujours tout en acquiesçant à la demande et aux explications de l’alchimiste. Le loup-garou acquiesça de nouveau aux paroles de celui qui l’avait trouvé dans les décombres de la chapelle des murmures tout en le regardant écrire avec sa plume dans son carnet tâché d’encre.

Fye laissa l’alchimiste énoncé toute ses questions, il s’assit sur la chaise montré par Willhelm en souriant comme à son habitude. Son visage avait reprit quelques couleurs et maintenant même ses yeux brillaient d’une lueur représentant la vie.

-J’ai le pouvoir de contrôler l’eau depuis le temps que je me souvienne, ce qui fait assez long à vrai dire. Je ne le contrôle que tout récemment et ses limité comme vous avez pu le constater. Quand j’étais en Égypte mes parents m’interdisaient de l’utiliser de peur que le pharaon le découvre et qu’il me fasse exécuter. Fye eût un sourire remplit de nostalgie lorsqu’il pensa à son pays natale. Mais depuis que je vie à Londres j’essaie de le contrôler et j’y arrive de mieux en mieux.

Fye fit une petite pause, pour remettre ses idées en place et repenser à sa réponse.

-Je ne sais pas vraiment ce que je peux faire avec, mais il m’est très utile.

Le jeune bourgeois perdit un instant son sourire lorsque l’alchimiste parla de la pleine lune, pourtant il avait affirmé savoir ce qu’était Fye, pourquoi le questionnait-il sur la pleine lune? L’égyptien regarda Willhelm avec un regard perçant, ses pupilles devinrent tranquillement rouges, et sa peau anormalement blanche.

-Je croyais que vous saviez…je croyais que vous saviez que j’étais un loup-garou!

Fye l’avait dit tout de même, il était trop tard de toute façon pour garder son secret alors aussi bien lui révéler. Maintenant le jeune homme avait peur, sa peur se reflétait dans sa façon de bouger, de regarder l’alchimiste, son visage semblait plus dur et froid que tout à l’heure, il n’était plus le jeune bourgeois insouciant et toujours souriant d’il y a quelques secondes à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mar 15 Juin - 23:09

Fye souriait: il semblait heureux d'avoir quelqu'un qui pouvait l'aider sur sa nature et il devait aussi sentir le besoin de se confier. Willhelm faisait tout pour que le jeune homme se sente à l'aise et se livre au maximum afin qu'il puisse noter tout ce qui pourrait lui être utile à lui, alchimiste, pour réaliser ses desseins.

Au départ tout marcha comme sur des roulettes: Fye commença à parler de lui, répondant comme il pouvait aux question de Willhelm. Il révéla qu'il ne maitrisait pas terriblement son pouvoir sur l'eau mais qu'il lui était d'un grand secours parfois. L'alchimiste ne saisit pas véritablement en quoi ce pouvoir lui était utile: en soit c'était super de pouvoir contrôler l'eau, cependant quelle réelle utilité cela pouvait bien avoir dans la vie quotidienne de ce jeune homme? Mais la réponse à cette question ne l'intéressait pas, aussi prit-il grand soin de ne pas le questionner d'avantage à ce sujet et ainsi continuer de le mette à l'aise en le laissant s'exprimer pleinement. Fye lui parla de l'Égypte puis lui dit que depuis qu'il était à Londres il arrivait à mieux gérer son pouvoir. Étrange phénomène! Il venait donc de l'Égypte? Et pourquoi le maîtrisait-il mieux ici? Était-il plus libre d'esprit en Angleterre qu'au pays du Nil pour quelques raisons personnelles?
Willhelm faillit lui demander des précisions et d'ailleurs une chose le chiffonnait grandement dans son explication: Fye venait de parler du "pharaon"! Qu'est-ce que c'était que cette histoire? Il semblait avoir une vingtaine d'années physiquement et même si les Homonculus ne vieillissaient pas comme les humains, l'époque des pharaons était si lointaine qu'il aurait plus de trois siècles!? Les Homonculus pouvaient-ils donc vivre si longuement? Chose extrêmement intéressante pour l'alchimiste! Il se redressa un peu sur son siège et marqua sur son carnet ses remarques personnelles sur le sujet.

Puis l'ambiance changea lorsque l'alchimiste demanda des précisions sur son histoire de pleine lune. Fye paru contrarié et d'ailleurs quelques signes extérieurs d'une bizarrerie effrayante en informèrent Willhelm. L'alchimiste remarqua ses yeux dont les iris commençaient à rougeoyer et sa peau qui devenait un peu pâle. La voix du jeune homme et ses mouvements indiquèrent sa soudaine anxiété et son stress. Willhelm ne souriait plus, s'apprêtant à réagir si Fye redevenait menaçant comme à l'étage. Pourquoi l'évocation de l'astre l'avait-il gêné à ce point?
Fye lui dit alors qu'il pensait qu'il avait comprit que c'était un loup-garou. Willhelm reçu l'affirmation du jeune homme comme un scientifique recevait la théorie de l'émergence du merveilleux dans le monde réel. Autrement dit, il haussa un sourcil et éclata de rire:


- Hahaha Un Loup-Garou!? Allons bon!

Mais bien vite il se ressaisit et redevint d'un sérieux rude. Il se leva de sa chaise, se plaça devant Fye et remonta un peu ses lunettes sur son nez.

- Sais-tu ce qu'est un Homonculus? demanda-t-il d'une voix sans timbre. C'est ce que tu es. Les Loup-Garous n'existent que dans les légendes. Toi, tu es spécial, tu n'es pas humain et cela tu l'as bien comprit. Mais tes pouvoirs et tes capacités ne viennent pas d'un conte fantastique mais bien de ton essence, ta nature.

Willhelm entreprit d'éclairer Fye sur sa naissance. Croire qu'il était Loup-Garou était étrange et amusant, certes, mais cela se comprenait aussi. Le pauvre était si étrangement construit qu'il avait dû se renseigner et tomber sur des livres qui parlaient de monstres légendaires, Loups-Garous, Vampires, Goules, Dinosaure des lacs et homme des neiges..., et il avait dû s'associer au Loup-Garou par quelques ressemblances physiques et coïncidences naturelles.

- Tu es né de l'alchimie, commença-t-il en ouvrant un livre sous le nez de Fye pour lui montrer quelques schémas et illustrations. Tu es capable de vivre bien plus longtemps que les Humains, tu as développé quelques pouvoirs fascinants et difficiles à comprendre ou à maîtriser. Mais il faut aussi que tu saches que les Homonculus sont rares et qu'ils représentent soit un pécher capital soit un sentiment car ils viennent de transmutations humaines ratées et Dieu seul sait que les Humains sont de grands sentimentaux!

Willhelm fixa Fye dans les yeux. Il lui parlait fermement, sans amusement ni moquerie mais aussi de manière assez douce pour le rassurer.

- Je comprends que tu ai pu t'associer à ces idées de créatures mi-humaines mi-animales tels que les Loups-Garous, surtout si tu déclenches des particularités à la pleine lune, ce qui entre-nous m'est encore inexplicable tant je ne connais pas assez votre race. Mais ces créatures n'existent pas jusqu'à preuve du contraire.

L'alchimiste posa le livre sur un bureau et rangea son petit carnet de note dans une poche intérieure de son gilet.

- N'as-tu pas une seule idée de la symbolique qui se cache derrière ton existence? Qui, en Égypte, a pu te créer au temps des pharaons en loupant une résurrection humaine? Tu représentes forcément un pécher ou un sentiment...et tes pouvoirs se développeront en fonction de cette symbolique.

Willhelm repensa à la veille, lorsqu'il l'avait trouvé dans les ruines de la chapelle sur les landes. C'était un soir de fin de pleine lune! Peut être que cet Homonculus avait comme symbolique cet astre! Cela expliquerait sa croyance en les Loups-Garous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Sam 19 Juin - 2:37

Le jeune égyptien prit les éclats de rire comme un affront, cet alchimiste croyait à la création d’un être vivant par l’homme, autrement dit : des hommes se pensant pour des dieux, mais la croyance de monstre se transformant sous la pleine lune ce ne serait que de la foutaise. Et lui alors! Il ne rêvait tout de même pas, il savait ce qui lui arrivait les soirs de pleine lune, il le sentait et le voyait même à travers le regard de ce monstre qu’il devenait, alors pourquoi les loups-garous n’existeraient-ils pas?

L’alchimiste se plaça devant lui et replaça ses lunettes sur son nez, Fye écoutait ce qu’il lui disait sans vraiment y croire, son regard gardait toujours ses pupilles rouges, signe évidant de sa colère d’avoir été mal comprit.

-Les loups-garous ne viennent pas que des contes, mais bien de la vie réelle tout comme les vampires. Et oui! Les vampires existent bel et bien ainsi que les loups-garous, les lycanthropes et les hunters qui existent que pour nous tuer. Oui les loups-garous font la guerre avec les vampires, et si vous voulez une preuve, attendez à la prochaine pleine lune et venez avec moi dans la forêt. Je vous conseille de courir vite ce soir là car vous ne sortirez pas de cette forêt vivant.

Fye était en colère certes, mais il n’oublia pas que le commun des mortels ne connaissaient pas l’existence des créatures de son espèces. Il s’était emporté trop rapidement et maintenant ne pensait plus qu’à ce calmer et de devoir raconter le début de son histoire qui l’avait conduit à devenir un monstre assoiffé de sang.

Fye laissa Willhelm lui radoter tout un long discours sur ce qu’il pensait qu’était Fye depuis le début de leur rencontre. Le jeune homme blond était exaspéré par tant de malentendu, il était certes un pêcher de vivre au milieu des mortels, mais de là à être née par l’alchimie, il se souvenait parfaitement de ses vrais parents, de sa famille. Fye se savait humain au départ, un humain étrange car même s’il était née en Égypte de parents égyptiens il avait la peau anormalement blême et ses cheveux blond comme le blé au lieu de noir ébène comme ses frères et sœurs. Il n’était pas une invention raté par l’homme mais un pauvre fils de marchand condamné à errer seul pour l’éternité ou jusqu’à sa mort prochaine par une certaine hunter à la chevelure rousse.

-À la pleine lune mon corps subit une longue et douloureuse transformation, mon corps mute jusqu’à devenir trois fois ma taille et au moins 5 fois ma grosseur. Mes muscles se développent, mes membres grossissent douloureusement jusqu’à men faire hurler, mon nez s’allonge pour devenir un museau. Mes oreilles agrandissent pour devenir pointus comme s’elles des loups, mes sens décuplent mais ma raison me quitte. Je deviens une bête sanguinaire qui ne pence plus mais chasse, aussi rusé qu’un loup, mais cinq fois plus puissant. Vous me dites après ça que je suis le fruit d’une expérience ratée, ou est le pêcher de l’homme là dedans, qu’elle est-il? Et pourquoi alors je me rappelle de mes parents, deux personnes aussi normales que l’on puisse l’être et non d’un alchimiste trop ivre de puissance qu’il en aurait créé un être vivant.

Fye se tût après ce discours, peu enclin à en dire plus pour l’instant, déçu et surtout en colère de savoir qu’il s’était trompé tout les deux sur ce qu’ils croyaient être la vérité. Le jeune homme ferma ses yeux fatigués et appuya son front dans ses mains blêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Sam 19 Juin - 16:26

Fye s’énervait et ne comptait pas laisser Willhelm lui expliquer ce qu’il était. En effet, l’alchimiste sentit monter en le jeune homme une vague de colère et de désespoir. Il ne répondit pas aux suppositions de l’horloger et préféra à son tour expliquer son état. Willhelm l’écouta, attentif malgré sa réticence à se voir pris pour un élève à qui l’on doit démontrer une chose évidente. Fye parla de Lycanthropes, de Vampires, de Hunter…C’était de mieux en mieux…Farfelu ! Grotesque !

Mais Willhelm voyait que la vivacité du garçon trahissait une véritable volonté de se défendre et de se justifier. Il croyait ferme à tout ce qu’il disait et semblait, à vrai dire, ne pas chercher à mentir. Aussi l’Alchimiste prêta une oreille attentive à Fye, sans paraître amusé ou moqueur. Les histoires de conflits entre Vampires et Loups-Garous lui firent lever un sourcil suspicieux mais il gravait dans sa mémoire toutes ces informations. Il prit en biais la menace que lui fit Fye et l’écouta ensuite décrire sa transformation à la pleine lune. Il était précis et paraissait persuadé de ce qu’il disait vivre.

Malgré son esprit rationnel et scientifique, Willhelm changea de regard sur Fye qui semblait affecté par cette situation. Le jeune homme était comme perdu et l’alchimiste posa une main sur son épaule sans trop appuyer. Il lui dit d’un air amical :


- Je te crois…presque. Et tu sais quoi ? Je te laisse le bénéfice du doute. Le monde est tellement vaste ! fit-il en faisant un geste circulaire avec sa main libre. En tant que scientifique, je sais qu’il y a beaucoup d’étrangetés à découvrir et à observer ! Ecoute…

Willhelm se plaça devant Fye, les deux mains sur ses épaules et le regard ferme.

- Je ne te suivrais pas dans une forêt à la pleine lune pour être sûr que tu es un Loup-Garou. Par contre, je veux bien te croire si tu me montres une fois cette fameuse transformation. Car hélas je fais partit de ceux qui ne croient que ce qu’ils voient…

Willhelm lâcha Fye pour éviter de rester trop prêt de lui et de lui donner l’impression d‘étouffer. Les distances sociales étant importantes, il s’éloigna un peu dans la pièce les mains dans le dos comme s’il réfléchissait.

- Donnons-nous rendez-vous juste avant la prochaine lune, fit-il en se tournant vers Fye, et nous aviserons de la manière à procéder ! Tu pourras ainsi me prouver ce que tu m’affirme-là !

L’alchimiste souriait, il paraissait réellement intéressé par cette future démonstration et sa manière d’amener la chose était faite pour rassurer le jeune homme.

- As-tu quelque part où loger ? demanda-t-il soudainement. Ce n’est pas que je ne veuille pas te garder ici mais j’ai un métier et je travaille à des heures impossibles. Je te propose que l’on s’allie. Tu me montres ce que tu sais faire, tu me prouves tes dires et je tente de t’aider comme je le pourrais grâce à mon art. Evidemment je garderais tes secrets et toi les miens. Chacun vivra de son côté mais nous travaillerons ensemble lorsque le temps nous le permettra !
Mon atelier te sera ouvert, tu pourras venir me voir et nous pourrons parler tranquillement de toutes nos expériences. Qu’en dis-tu ?


Willhelm ne croyait pas Fye, évidemment. Mais il avait besoin de lui pour l’observer, l’étudier, trouver la clé de ses mystères et développer son alchimie grâce à d’éventuelles trouvailles. Pour lui, le jeune homme était un Homonculus complètement désorienté. Il avait besoin de le recadrer doucement et de l’apprivoiser pour la science et ses projets.
Aussi venait-il de décider définitivement d’en faire un être attaché à lui pour travailler et évoluer.
Seulement Willhelm avait beau être un calculateur, il ne savait pas encore tout du monde qui l’entourait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fye Flowrith
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 19/03/2008
Nombre de messages : 55
Race : Loup-garou
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Historien /visiter les loups
Age : 316
Age (apparence) : 24
Résistance mentale : 3 sur 5
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Mer 23 Juin - 18:13

Fye se sentit agresser dès que Willhelm posa sa main sur son épaule, mais le jeune bourgeois fit un effort considérable pour passer outre cette agression beaucoup plus mentale que physique et se risqua à écouter l’horloger malgré les réticences et l’incompréhension qu’il avait fait preuve quelques minutes plus tôt envers l’état déplorable de l’égyptien. La main libre de Willhelm se posa sur l’épaule du loup-garou après avoir fait un geste circulaire qui détourna le regard du jeune homme blond pendant quelques secondes. Le contact de la main sur l’épaule du bourgeois le fit grimacer, mais encore une fois Fye réussit à garder son calme et écouta avec le plus d’attention qu’un homme bouleversé et en colère pouvait avoir l’alchimiste qui se trouvait devant lui.

Fye acquiesça silencieusement aux paroles de Willhelm, il savait bien qu’il ne le suivrait pas dans la forêt, de toute façon le jeune bourgeois se fichait de savoir comment il pourrait convaincre l’alchimiste, il devait juste le convaincre un point ces tout. Enfin l’hôte des lieux laissa à Fye le loisir de respirer à son aise et de ce sentir plus libre de ses mouvements, il s’éloigna ce qui combla l’homme d’Égypte qui bougea discrètement ses épaules.

Willhelm annonça son désir d’un rendez-vous avant la prochaine pleine lune, Fye ne pu s’empêcher de sourire, enfin il avait la chance de prouver ce qu’il prononçait avec tant d’ardeur quelques minutes plus tôt. Le jeune blond se leva dès que le mot loger se mêla à la conversation, Fye pensa immédiatement à son travail, il avait des dossiers à remettre même s’il connaissait par cœur le sujet qui portait sur les reliques du pharaon Akhénaton qui étaient arrivés par bateau tout droit du Caire il y a de cela deux jours, juste avant la pleine lune ce qui avait mit du retard dans les travaux du bourgeois.

-J’en serais ravis, si vous voulez me trouver facilement je travail dans le département d’égyptologie au British Museum.

Fye était maintenant décidé à prendre congé et repartir à sa demeure. Son combat contre le vampire l’avait affaiblie et ce qui venait de se passer se bousculait encore dans son esprit et le jeune bourgeois avait besoin de temps pour tout mettre en ordre dans son esprit déjà assez déranger et en désordre avant tout ces évènements.

-Maintenant je dois vous laissez, comme vous l’avez dit vous êtes un homme occupé et moi-même j’ai beaucoup de retard à rattraper.

Le jeune bourgeois salua Willhelm de la tête en souriant et se dirigea vers la sortie.

(Suite à L'affiche de l'illumination)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkness.darkbb.com/index.htm
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 12/03/2009
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: L'horloger et le caducée Dim 27 Juin - 19:08

C'était maintenant convenu: Fye et Willhelm avaient encore beaucoup de choses à se dire mais il valait mieux pour l'un et l'autre qu'ils se séparent pour le moment. Leur prochain rendez-vous promettait d'être riche en découverte!

L'Alchimiste fut heureux de voir que le jeune Egyptien acceptait cette perspective de se revoir. Ainsi il gardait sous la main un être étrange à observer et cette manière de le laisser aller de son côté et de ne s'associer que de temps à autre allait lui permettre d'être un peu plus libre d'esprit et de peut être gagner chez lui une confiance non négligeable pour ses futurs projets.

Willhelm raccompagna Fye jusqu'à la porte, vérifiant qu'il n'avait rien oublié. Une fois dans l'encadrement de son magasin, l'homme aux cheveux blancs serra la main amicalement au jeune blond.


- Hé bien Fye, je suis ravie d'avoir pu t'aider et j'espère que notre prochaine rencontre sera aussi passionnante! Je te donne rendez-vous la veille de la prochaine pleine lune, ici-même, pour que tu me montre ton don. Aussi si tu veux me voir entre temps tu saura où me trouver et moi de même désormais. Je viendrais te voir à l'occasion au département d'égyptologie du British Museum! Tu pourras ainsi me parler un peu plus de ton travail et me faire découvrir peut être quelques merveilles sablonneuses de ton pays!

L'Alchimiste était tout souriant et semblait réellement intéressé par le travail de Fye. Avant de regarder le jeune homme s'éloigner, Willhelm lui lança d'ultimes paroles:

- Attention tout de même aux bâtiments en ruines, hein!? Je ne serais pas toujours là pour te ramasser! Hahaha!

La boutade était sympathique et le rire de l'alchimiste très amical. Ainsi Willhelm venait de rencontrer Fye Méhyt et serait amené à le revoir bientôt...

*******************
Une fois seul dans son magasin, l'Alchimiste ferma la porte à clé et alla s'asseoir dans son atelier. Il resta un instant les yeux dans le vide. Cet Homonculus tombait à pic pour ses expériences! Il observa "Pipo" le petit pantin pantelant qui dormait dans la poussière sur l'établi, et le mit à la poubelle.

[HRP/ Fin du RP avec Willhelm. Suite de ses aventures à l'Alchimist Room, "En vue d'une prochaine chasse"/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'horloger et le caducée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» L'horloger et le caducée» Cours 1 - La Caducée de Mercure» [ Réunion familiale improvisée ]» @ Willhelm Grindhouse - L'Horloger» "L’univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger." - (Rps)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Covent garden et le Strand :: St Paul's Church :: "Aux aiguilles de Césium"-