L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 359
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Ven 17 Sep - 15:25

[HRP/En provenance de La visite galante de l'atelier/HRP]

Depuis deux jours Alexender tournait en rond au Châtelet du Céans. Les papiers administratifs lui avaient gâté les dernières miettes de joie qui lui restait après le départ de Sarah, les travaux du petit salon faisaient un boucan d'enfer et il ne pouvait ni se concentrer sur son travail, ni se reposer tranquillement dans sa bibliothèque. La vieille pierre du châtelet résonnait par écho du fracas des outils des ouvriers et Alexender commençait à trouver que cela était insupportable. L'aristocrate sentait monter en lui un profond sentiment d'énervement.  De plus, il ne pensait qu'à Sarah, à ses yeux, à sa bouche...RIEN ne pouvait lui enlever de la tête! Il était fier de lui avoir donné son propre sang pour la sauver, il était heureux de l'avoir embrassée et tenue dans ses bras! Mais comme tout cela lui paraissait déjà loin à présent! Il songeait que c'était peut être un rêve oublié et qu'il n'allait jamais la revoir...Peut être qu'elle ne pensait déjà plus à lui...TOUT l'énervait! Il se sentait débordé par les évènements et ne savait plus que faire. Il devait administrer ses propriétés mais l'envie n'y était absolument pas. Il devait veiller sur les travaux du petit salon mais il tentait d'en rester le plus éloigné possible. Il songeait à aller voir Sarah mais sa bonne conscience lui disait de la laisser encore un peu respirer après les évènements du bal. La belle devait être fatiguée et elle devait elle aussi beaucoup songer à leur aventure...

Pour se changer les idées et éviter de devenir fou, Alexender avait donc décidé d'aller au Pall Mall ce soir. Il avait revêtit un de ses habits nobles sans trop de richesse, avait jeté sa cape noire sur ses épaules et ajusté son haut de forme. Son Bloody Rose à son côté, la chaine d'argent dépassant de son pantalon comme à son habitude, il avait laissé son katana aux bons soins de Suzanne et Marguerite et il était partit, seul, à pied, dans l'air frais du soleil couchant.
Sur le chemin du châtelet, il respira l'air pur avant de descendre vers la ville et ses ruelles étroites. Il se demanda s'il n'allait pas tarder à rendre visite à son ami Gaspard. Mais lui aussi avait certainement d'autres chats à fouetter! Le bal ne l'avait pas réellement épargné lui non plus! D'ailleurs il était peut être en ce moment même en train de compter fleurette à sa belle Julia! Un petit sourire satisfait fendit le visage du Hunter: oui il avait bien fait d'inviter cette petite bourgeoise...On allait en parler ce soir, c'était une certitude...Il allait pouvoir se donner en spectacle et faire parler de lui dans toute la capitale!

Quelque peu revigoré par ces pensées-là, Alexender arriva au salon dont la lumière chaleureuse perçait les petites fenêtres closes. Il se présenta à l'entrée, se fit enlever son chapeau et sa cape avant de souhaiter le bonsoir à toute la compagnie réunit en ces lieux ce soir. Les jeux de cartes bataillaient et les verres se vidaient: l'ambiance était déjà bien avancée et cela n'était pas sans plaire au Hunter.
Il aperçu quelques connaissances telles que lord Pelfort et lady Mylann. Il salua d'un signe de tête un groupe d'aristocrates qu'il avait déjà vu au British Muséum plusieurs fois et serra vigoureusement la main à Monsieur Stanislas Rainbown, un artiste aux biens plus que raisonnables et à la touche rafraichissante qui avait plus assez à Alexender pour qu'il lui achète deux ou trois tableaux colorés.
Entouré d'une dizaine d'aristocrates en tout genre, Alexender pris un verre et commença à répondre aux milles questions qu'on lui posait tandis qu'il évoluait dans le salon en jetant par-ci par-là un coup d'oeil aux jeux en place. Certains trichaient, c'était amusant.


- Hé bien les amis, oui je me porte comme un charme! Ho non Madame Solette, je n'ai rien perdu d'important dans cet incendie et le petit salon est déjà bientôt remit en place! Ho vous savez, lord Pelfort, le maquereaux venait d'Italie, j'ai mes fournisseurs mais chuut...j'aimerais garder les secrets de mon cuisinier!

Alexender s'amusait bien. Il répondait, jouait avec les mots, riait et bientôt il se mit à jouer aux cartes tout en parlant avec la petite foule qui semblait le prendre comme l'attraction de la soirée. C'est qu'on ne le voyait pas tous les jours dans les salons et qu'Alexender mettait toujours l'ambiance par son attitude, sa galanterie et ses calembours! Il s'invitait dans les conversations, aidait les joueurs à faire leurs meilleurs coups et charmait, tel un serpent du désert, tout ceux qui avaient le malheur de s'intéresser à lui une seule seconde.

- Moui...je pense comme vous monsieur Latour, les tour de la prison sont bien laides...Mais pourquoi rendre agréable un lieu fait pour les désagréables, hum? Ha oui, excusez-moi mademoiselle, je n'ai pas l'habitude de jouer avec ce genre de règles...

Bientôt arriva le moment où un ingénu entra dans le vif du sujet. Cette fois Alexender se leva et clama tout haut et fort (certainement un peu plus fort que d'habitude à cause du vin déjà bien entamé sur sa table):

- Ha! La rumeur se répand donc!? Oui! OUI! Je l'avoue! Le bal n'était pas réservé qu'aux grands de la société et une jolie fleur y a été ajoutée! Pourquoi se passer des merveilles de ce monde, mes amis? Une Marguerite est aussi belle qu'une orchidée voire plus belle si cette dernière est déjà fanée! Hahaha!

Le Hunter se perdait une nouvelle fois dans ses propos et commençait à s'étaler peut être un peu trop par rapport à la vie privée de son ami Gaspard. Trop fier de son coup, il voulait le clamer haut et fort...

- Mais vous ne l'aurez pas...coquins! Haha! Elle est déjà prise! Gloup...Partie! Envolée la pâquerette! Elle a choisi les bras d'un homme tout feu tout flammes! Une braise...si terrible qu'elle vous brûlera si vous l'approchez trop! Une belle fille cette bourgeoise! Moi je vous le dit! Et je défie le premier qui me dira qu'inviter une femme d'un rang "inférieur" n'est pas beau! C'est vous les laids! Haha!

L'alcool, la tristesse et l'euphorie passagère était en train de transformer Alexender en phénomène. Pour une fois qu'il ne parlait pas de science ou de littérature...

- En tous cas, sachez surtout une chose, mes amis: ce n'est pas la dernière fois qu'une bourgeoise sera mon invitée! D'ailleurs le peuple entier sera convié à mes prochaines festivités! Plus on est de fous, plus on rit! Il y a bien assez de place pour tout le monde!

Alexender se rassit et mit ses deux bottes croisées sur la table tout en jouant avec les cartes. Une jeune femme à l'air enfariné s'était rapprochée de lui et, une main sur son torse bombé, riait avec lui:

- Hihi monsieur Ravellow! Vous n'êtes pas en état de battre ces messieurs...
- Ha! Ma fois! J'ai un peu chaud en effet! Mais ce n'est rien ma chère! fit-il en se déboutonnant la chemise jusqu'au milieu du ventre. Voilà!
- Hihihihi! Vous être drôle!
- Sers-moi une autre paire de verre mon ange! Je vais les rétamer pour tes beaux yeux! Regarde!

L'esprit complètement perdu, Alexender continua ainsi la soirée et compagnie de nobles et moins nobles, d'hommes et de femmes, au milieu des rires et du vin, des cartes et des robes à dentelles...Il avait les cheveux un peu en bataille, l'air débraillé et imbibé, mais il ne perdait rien de son charme et, même si ses paroles déviaient un peu du sujet, il ne partait pas dans des délires sans fondement.

- Ha! La velle...heu "belle" flambée avant-hier! Heu...Encore avant avant hier! Haha! Tout de même! fit-il l'air outré. J'invite de belles personnes à manger et danser, et on me brûle mon salon! Quelle aventure! Ha l'ordure...!
- Qui ça donc monsieur? Vous avez un coupable?
- Mais je croyais que c'était un accident Von Ravellow...?
- HA! UN ACCIDENT!? Non...NON mon bon monsieur! C'est qu'on veut ma mort! Ou celle de mes amantes!
- Ciel! Un attentat! Contre vous?
- Ha! Ne m'en parlez pas! gloup...gloup...C'est ce dégénéré! Je l'aurais! Il ne l'attrapera pas! Hahaha! Non non! Chauve-souris de l'enfer! Je te ferais ravaler tes dents!

Cette fois-ci Alexender perdait le contrôle et commençait à s'aventurer sur les terrains de son intimité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 27/10/2008
Nombre de messages : 69
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Lun 27 Sep - 2:05

Ah quel belle soirée qui s’annonçait au salon de Paul Mall. La nuit était jeune, les gens soit heureux de nature ou par quelque bien fait de l’alcool s’amusait à oublier le temps en se plongeant dans des jeux de cartes ou dans des discussions enflammées.

Le diable était entré par l’ombre comme à son habitude. Il détestait ce genre d’endroit ou le bon vivre des humains s’étalait à ne plus finir. Ici même les meilleurs gentlemen finissait par perdre leur savoir vivre et devenait des brutes de la pire espèce. Non, le raffinement même du vampire lui faisait redouter les endroits trop bruyants. Néanmoins, il devait laisser son plaisir personnels de côté se soir car il était en mission. Assi bien tranquillement au bar, il observait les gens entré et sortir depuis le début de la soirée. Les humains ne semblait pas se soucier de sa présence ni même la remarquer, l’ange déchus y veillait. Plongé dans ses pensées, il préparait mentalement l’exécution de son plan. Voilà déjà quelque jours qu’il avait rencontré le comte et il avait eu bien du temps pour se renseignée sur sa proie et selon ses habitudes, le sieur Ravellow venait souvent perdre ses soirées dans le célèbres salon de Paul Mall. Le vicomte releva la tête au moment ou le ton commençait a monté. Tien tien tien, il n’avait pas vue le jeune homme qu’il cherchait entré. L’air d’un gamin stupide, le corps quelque peu ivre, le jeune aristocrate parlait avec la voix forte de ceux qui ont besoin d’attention pour bien passer leur soirée. Un sourire permanent étirait ses lèvres tandis qu’il relatait la fameuse soirée du bal qu’il avait donné. En aucun moment néanmoins, il n’effleura le sujet de la chasseuse. Angelstone sourit en son fort intérieur. Ce jeune coq avait des airs prétentieux comme l’avait parfaitement rapporté le comte. Avec ses sens perfectionné, la créature des ténèbres observait a son aise le jeune seigneur sans perde une seconde de sa discussion. Hum, il s’aventurait sur un terrain dangereux. Il commençait à paraphraser quelque métaphores sur les vampires qui avait mit le feu a son salon. Décidément le comte ne faisait pas les choses à moitié. Quelques autres vampires présents dans la pièce commencèrent à leur tour à fixer le jeune homme au cheveu flamboyant. Il était en effet très rares que les gens conscient de la présence des vampires aie l’audace d’en parler et ceux qui le faisait ne survivait pas très longtemps. Étirant ses sens, le diable chargea d’un avertissement ses confrères. Cette proie était à lui. Finalement, il en avait assez entendu, il était maintenant tant de jouer la comédie...

Avec une lenteur désinvolte, l’ange déchus se débarrassa de sa longue cape noire de même que de son manteau, ne gardant avec lui que son veston noir qu’il détacha. Il dénoua les franges de sa cravate qui retombèrent le long de son torse avant de détacher les premiers boutons de sa chemise blanche. Pour parfaire son apparence, il passa quelque fois sa main dans ses cheveux déjà indomptable. Cette fois, il avait l’air d’un véritable garnement à l’aspect noble mais négliger par ses cheveux en bataille qui lui retombait un peu devant les yeux. À l’aide de ses pouvoirs, il capta l’attention des gens l’entourant avant détirer ses lèvres pale en un faux sourire de ravissement. Quelques hommes qui se tenaient jusque là impassible à écouter de loin les racontars du sieur Ravellow se tournèrent brusquement vers le vicomte comme si ce dernier venait tout juste d’arriver. L’un deux se racla la gorge avant d’apostrophé le jeune vampire.

-Et bien sieur Angelstone! Il est rare de vous voir ici?

Le diable eu un petit rire grêle de ceux qui on trop but avant de s’approcher du bar et de se jeter sur un banc avec une désinvolture élégante. Aussitôt plusieurs personne se rapprochèrent de lui intrigué de voir le fameux vicomte parmi eux. Sébastian commanda à boire et vida son verre d’un trait avant d’étirer son sourire rayonnant.

-Mes cher amis, se soir je suis parmis vous comme étant l’homme le plus heureux de la terre car je suis désormais, fiancé!

La stupeur de son auditoire fit bientôt place à plusieurs applaudissements et a de nombreuse félicitation. Le centre d’intérêt était désormais changer et la plus part des personnes présentes se rapprochèrent du vicomte pour l’harceler de question. Le vampire paya une tournée générale tout en conservant du coin de l’œil un regard attentif vers son principal intéressé. Il baisa la main d’une jeune dame qui était venu lui demander qui était l’heureuse élue. Improvisant une triade enflammée il se redressa de manière chancelante.

-Elle est aussi belle que la nuit et ses yeux sont comme des étoiles dans le firmament! Bien sur obtenir sa main fût très difficile car elle ne m’avait jamais rencontré mais aussitôt que je croisai son regard, mon cœur failli exploser. Elle est belle et si intelligente mes amis, oh je rêve d’elle-même éveillée!

Il se rassit en pouffant d’un grand rire sonore avant de payée une nouvelle tournée au gens présent ce qui fit rapidement augmenté sa cote de popularité. Il s’approcha de la table ou trônait Alexender tandis qu’un des vampires présent lui donnait son siège de même que ses cartes. Angelstone s’assit sous les félicitations répéter de son public. Il joua les cartes de manière de manière désordonnée en pouffant d’un petit rire.

-Pour l’instant, elle n’est pas d’accord avec cette union mais elle finira par changer d’idée. Ses parents me l’ont certifié, elle est désormais mienne. Il ne me reste plus qu’a gagner son cœur.

Il fit un clin d’œil au sieur Ravellow avant de poursuivre sur un ton de confidence.

-On ma aviser qu’elle c’étais amouracher d’un petit aristocrate sans grande chrétienneté si vous voyez ce que je veux dire, un vrai coureur de jupon. Non il ne la mérite pas ma belle étoile. Mon adoré Sarah, la pauvre, elle à été confinée par ses parents pour mieux l’aider à oublier ce jeune vaurien.

Voilà, le plan se dressait. Malgré son regard vague, le vampire observait tranquillement son adversaire attendant de voir s’il réagirait à ses provocations. Oh il n’y avait pas que du faux dans ses dires. Le jeune Alexender était bel et bien réputé pour être un grand séducteur et même en cet instant, la chemisé déboutonné jusqu’au nombril, les cheveux en batail et le sang remplis d’alcool, entouré de jeune demoiselle désirable il ne semblait pas l’homme le plus fidèle au monde. Aussi, le vicomte attendait de voir s’il aurait conscience que ses remarques s’adressaient personnellement à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 359
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Lun 4 Oct - 12:53

Alexender s'amusait et s'énervait. Cela faisait déjà plus d'une heure qu'il était assit au Pall Mall pour rire, discuter, se donner en spectacle et surtout boire. Ses habitudes de débauches sympathiques commençaient à ressurgir mais sous la forme la moins noble qu'elle pouvait trouver. Profondément marqué par l'absence de Sarah et son pessimisme vis à vis de leur relation, Alexender, déprimé par la fin du bal, le silence de sa solitude soudaine et les bruits des travaux du petit salon en miette, était venu ce soir pour oublier tout cela et se mêler au commun des mortels. Mais depuis une heure qu'il s'adonnait à des joutes verbales, des jeux et des rires hautains, il avait perdu quelque peu sa raison et son sens des convenance. Ne dit-on pas que l'alcool rendrait n'importe quel roi aussi rustre que n'importe quel bouseux?

Avant sa tirade sur les responsables de l'incendie chez lui, Alexender était tellement pris au jeu de carte et aux dentelles de la mignonne qui le bichonnait comme une prostituée qu'il n'avait même pas remarqué que l'assemblée commençait à diriger ses regards ailleurs que sur lui.
Ce n'est que lorsqu'il dû chercher des yeux son interlocuteur, qui était à se moment précis l'artiste Stanislas Rainbown, que l'aristocrate se rendit compte que l'attention d'une foule de plus en plus compacte était maintenant portée sur un jeune freluquet.

Alexender rit dans sa coupe de vin et pris ce nouvel arrivant comme une nouveauté de la soirée qui allait bien le faire rire. Alexender était un bon vivant: il ne souhaitait pas s'accaparer le monde, il voulait le partager dans la plus grande fête possible! Ainsi l'observa donc le jeune homme, avec les autres corbeaux, et l'écouta parler à son tour. Le fougueux personnage se mit au milieu de la pièce et clama qu'il était l'homme le plus heureux de la terre, prétentieux personnage... songea Alexender non sans moquerie. Le dénommé Angelstone, dont avait déjà entendu parler Alexender mais dont le visage n'était absolument pas familier, se proclama alors fiancé. Le Hunter se joignit à la foule, sans bouger de sa place, pour l'applaudir, car lui-même, en tant que Don Juan qui souhaitait s'établir, il vit en cet homme un modèle du bonheur auquel il aspirait.


- Bravo! Bravo! En voici un qui a su tirer son gros lot! Fit-il en levant son verre une nouvelle fois pour le vider avant de le remplir à nouveau.

Alexender, tout souriant, rit de la tirade élogieuse du jeune homme qui, tel un troubadour des temps anciens, s'exprima avec vergue et mots forts pour désigner sa belle. Le Hunter accepta sans mal qu'il s'asseye non loin de lui pour prendre le relais au jeu de carte tout en étalant sa vie et son audace. Ainsi la jeune femme n'était pas au courant?!


- Quel gonflé! Hoho! C'est un peu osé vous ne trouvez pas? conversa Alexender avec l'entourage, tout en jouant aux cartes lui aussi.

Bientôt, ce monsieur Angelstone avança que les parents de la jeune demoiselle étaient d'accord, eux, et qu'il finirait par avoir sa promise et ce même si un autre l'avait déjà en vu. Alexender songeait que même s'il était relativement assez mesquins vis à vis des lois en général, il n'irait jamais agir ainsi avec une demoiselle. Ce jeune homme était bien prétentieux et il manquait aux plus honnêtes façons de courtiser la gente féminine! Mais pour cela, chacun son avis et ses manières, du moment que la société n'en faisait pas les frais...

Et puis soudain Alexender manqua de s'étouffer dans son verre lorsqu'il entendit le nom de Sarah. Aussitôt il braqua ses yeux sur le jeune homme, l'air grave. Avait-il mal entendu? Ce nom qui lui était si cher venait-il bien de sortir de la bouche de cet homme? Et qui était ce petit aristocrate, ce vaurien dont il parlait maintenant? Les sens en alerte, du moins comme ils le pouvaient avec l'alcool qui les inhibait quelque peu, le Hunter sentit monter en lui une vague de rage. Les coïncidences il n'y croyait pas. Pas maintenant qu'il se demandait depuis quelques jours où était passé son aimée et pourquoi il n'avait plus de nouvelle depuis le bal...Pas maintenant qu'il fréquentait la basse cour du royaume, aux jupons affriolants! C'était donc de lui dont Angelstone parlait? C'était lui le coureur de jupons et le mauvais chrétien? Tout le ramenait à lui maintenant qu'il y pensait!

Alexender jeta ses cartes sur la table avec énervement: signe qu'il arrêtait de jouer et qu'il venait d'être piqué au vif.


- Et qui est ce vaurien dont cette Sarah s'est-elle amouraché, monsieur? demanda-t-il avec une pointe d'ironie parfaitement audible.

Certains membres de l'assemblée comprirent plus vite que d'autres que la situation allait bientôt tourner au duel et s'éloignèrent sensiblement. Alexender se leva en frappant des deux mains sur la table et saisit Angelstone par sa chemise toute ouverte. Furieux, il l'avait empoigné sans douceur et tirait maintenant tellement fort sur la chemise du jeune homme, pour l'amener à son visage rougit, que le tissus s'étirait un peu.


- J'ose espérer que votre Sarah n'est pas la mienne môsieur...cela vaudrait mieux pour vous! Gronda-t-il les dents serrées.

Alexender n'avait pas su rester calme. En temps normal, il aurait d'abord vérifié ses informations avant d'en venir aux mains, mais maintenant que l'alcool et la déprime reprenaient le dessus, il ne se contrôlait plus totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 27/10/2008
Nombre de messages : 69
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Mar 5 Oct - 19:00

Angelstone se sentait comme une de ces araignées noires des forêts amazoniennes mortellement ensorcelante. Il avait tissé avec patience et grand art son plan et il n’attendait plus que sa proie tombe dans sa toile...Et elle y tomba rapidement... Confortablement assis devant le jeune coq, l’ange déchus observait ses moindres geste bien camoufler dans son rôle d’alcoolique heureux. Que la nature humaine était facilement imitable. Rien de tel que des yeux hagard, un petit sourire flou et des gestes maladroit et hop tout le monde devenait pareil. Alexender le félicitait de la même manière chaleureusement moquant que faisaient les autres. Pauvre petit aristocrate, si seulement il s’avait à qui il s’adressait...

Le diable eu toute les misères du monde à ne pas éclater de rire lorsque le jeune homme devant lui manqua de s’étouffer avec l’alcool qu’il allait ingérer. Et oui il parlait bel et bien de sa chère petite magicienne. L’image de la demoiselle flottait encore dans l’esprit tortueux du vampire. Ses yeux bleu au mille étincellement avec une lueur farouche de vivre l’avais marqué à un point plus qu’il ne l’avait laissé paraître au comte. Mais elle ne demeurait à ses yeux qu’un pion, rien de bien important, sauf pour son plan. Angelstone observa du coin de l’œil le visage de son adversaire qui changeait graduellement de couleur tandis que ses paroles lui parvenaient difficilement à travers le brouillard de l’alcool. Sans s’en soucier le moins du monde, le vicomte le vit jeter ses cartes sur la table alors que lui-même ne s’intéressait pas aux jeux. Il l’avait piqué à vif, toucher une corde sensible. Le comte n’était pas le seul à en savoir long sur la nature humaine. L’ange déchus savais que pour un bon vivant comme le sieur Ravelow, les sentiments était les plus fort et quoi de mieux que la jalousie pour attiser la nature volante de l’homme?

Le vicomte prit un air faussement surpris lorsque le jeune aristocrate lui demanda ce qu’il était advenus du jeune vaurien en question. Le petit auditoire commença à se disperser tandis que certain prévoyait la tournure des évènements. En effet, si la plus part connaissait la nature explosive du jeune sieur Ravelow, la réputation du vicomte n’était plus à faire. Les surnoms qu’on lui avait attribués tel que diable ou encore d’ange déchus faisait d’Angelstone un personnage mystérieux. Il n’avait jamais refusé un duel en bonne et due forme et aucun de ses adversaires n’avait eu à se plaindre de quelque remarques à leur égard par la suite puisqu’aucun n’avais survécut. Le vampire passa une main dans ses longs cheveux noir avant de hausser les épaules avec désinvolture.


-Et bien, qu’en sais-je? Son père, un homme très honnêtes je dois l’admettre à écris quelque missive à l’égard du jeune homme en question, la demoiselle elle-même lui a envoyé plusieurs lettres et il n’a semblé répondre a aucune... Pauvre beauté, elle en a eu le cœur brisé…

Ho ho, et vlan, la joute verbale se terminait par une victoire pour l’ange déçus. Son adversaire perdit patience avant de le saisir par le collet de sa chemise sans douceur. Même dans son rôle d’imbécile heureux, le diable ne pu s’empêcher de prendre un air outré. Le sieur Ravelow semblait oublier son rang pardi! S’en prendre ainsi a un être socialement plus haut gradé, tss tss tss, la reine devait s’étrangler dans son château. Malgré qu’il aurait pu facilement réduire en morceau le jeune prétentieux, Sébastian décida de ne pas se laisser aller dans ses émotions. Il repoussa brutalement l’aristocrate rajustant le col de sa chemise. Le silence était tombé sur le salon de Paul Mall et tous observait désormais les deux jeunes gens. Angelstone fronça les sourcils détaillant du regard Alexender.

-Monsieur! Il va s’en dire que votre comportement est...déplacé! De plus, prenant la mesure ou il pourrait s’agir de la même Sarah, car je ne connais qu’une beauté portant ce nom, il existe un moyen très sur de vérifier vos dire...j’ai justement rendez-vous se soir avec la demoiselle en question!

Le vicomte alla prendre sa cape en chancelant dans ses pas. Il la mit durement sur ses épaules avant de lancer au sieur Ravelow un regard lourd de reproche.

-Alors si vous n’êtes pas un couard vantard qui se permet de tournée aux ridicules pareilles situations, et si il vous reste un tant soit peu de courage vous ne serez pas gêner de m’accompagner n’es ce pas? Ainsi ma douce demoiselle sera en mesure d’éclaircir la situation...

Le défi était lancé. Devant témoins, Alexender se devait de réagir ou de se taire. Dans le premier cas, la logique impliquait qu’il suive le vampire jusque chez Sarah et ainsi il serait fixer sur l’identité. Sinon, s’il refusait, sa réputation en prendrait un bon coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 359
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Mar 12 Oct - 14:17

Alexender laissa le jeune homme se dégager de son étreinte. Non seulement pour l'écouter mais aussi pour éviter de paraître trop violent devant l'assemblée. Il était furieux et aviné, son état n'allait pas s'améliorer avec les pics de ce jeune prétentieux et encore moins s'il revendiquait la conquête de Sarah, qu'elle le veuille ou non.

Il avait dit que son père et elle-même avaient envoyé des missives à destination de son amant refusé de la famille, maintenant qu'il repensait à ces paroles, Alexender doutait qu'il s'agisse de la même demoiselle puisqu'il n'avait absolument rien reçu ces derniers jours et attendait justement quelques nouvelles de sa bien-aimée.
Mais dans le doute, il se lança dans l'investigation pour prouver à cet Angelstone que, même s'il avait tord au final, il avait le courage et la force de ne pas se laisser provoquer de la sorte! Il le suivrait! Ho oui! Et si finalement sa Sarah n'était pas la sienne, il s'en irait et s'excuserait selon les convenances. Par contre, s'il se trouvait qu'il avait rendez-vous avec Sarah Spencer, sa belle et tendre Sarah, cette histoire se terminerait en un duel sanglant! Qu'à cela ne lui tienne! Il était prêt à lui faire démonstration de ses talents!


- HA! Bien sûr que je vais vous suivre! fit-il en s'exclamant et en levant les bras comme s'il était outré que son interlocuteur ai pu croire un seul instant qu'il n'allait pas répondre à sa provocation.

Il leva un doigt menaçant et continua:


- Et si cette Sarah se trouve être la mienne, vous me payerez vos insultes et votre outrecuidante façon de courtiser une dame!

Alexender se redressa et partit d'un pas ferme vers les porte-manteaux de l'entrée. Il n'attendit pas qu'on lui ai totalement tendu sa cape et son chapeau pour s'en emparer brusquement et pour jeter l'une sur son épaule, l'autre sur sa tête.
Ce petit avorton allait payer, quelle que soit la fin de la soirée! Comment osait-il tenter de lui faire la morale et ainsi de l'humilier devant le Pall Mall tout entier!?


-Alors?! fit-il avec fermeté en tapant du pied sur le sol par impatience, Sortons-nous ou bien votre chère demoiselle n'est qu'un mythe dont votre imagination de puceaux vous a fait élaborer l'image?!

Le Hunter sortit de lui-même avant Angelstone tant sa furieuse envie d'en découdre et d'avoir le fin mot de cette histoire le taraudait. L'air frais de la nuit raviva un peu son esprit et lui rafraichit le visage qu'il avait de bien rouge. Il fit un pas de travers, se redressa et fit l'impatient, énervé au possible après pareille discussion. Ha si Gaspard le voyait! Ce cher Lycan si sérieux et si droit en pareille occasion! S'il avait été là, nul doute qu'il aurait retenu le Hunter pour lui conseiller d'aller voir de lui-même sa bien aimée le lendemain et de laisser un pareil impertinent à ses délires mesquins. Lui aurait bien plus réfléchit et aurait su qu'il était rudement tard pour aller à un rendez-vous avec une femme: cette histoire était louche et son flair l'aurait sentit. Mais Alexender était une tête brûlée: ce soir il saurait la vérité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 27/10/2008
Nombre de messages : 69
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Sam 16 Oct - 0:58

Il était si intéressant, si flagrant de s’amuser au dépend de cet coq emplumer. Angelstone du retenir un sourire moqueur gardant sur son visage d’albâtre une moue indignée. Le pauvre petit humain endiablé, il allait bientôt tomber de sa colère, et la chute serait douloureuse. Le vicomte replaça la grande cape noire qui le calfeutrait et fit jouer adroitement de ses doigts blancs des notes d’impatiences sur la canne noire qu’il avait avec lui. Le jeu était des plus redondants et des plus macho. Le diable laissa le fougueux Alexender sortir comme une tempête à l’extérieur du salon sans réagir à ses menaces. Quelque collègues vampires lui lancèrent un regard interrogateur auquel il répondit par un froid sourire qui laissait dévoiler ses longues canines. Le jeune homme sortit tranquillement de la pièce tandis que son air d’alcoolique disparaissait lentement remplacé par son habituel aura impassible.

Une fois à l’extérieur, le vent froid s’engouffra dans sa cape la faisant bouger comme un étendard au vent. Sébastian souri de nouveau tandis qu’il levait les yeux vers le ciel. Oui décidément il se trouvait de nouveau dans son élément. Il fit quelque pas dans la rue tandis que les ombres s’étirait comme si l’obscurité ambiante cherchait à le toucher, a s’approprié de sa personne. L’ange déchus observa son rival puis lui adressa un regard lourd de reproche.

-Bien si vous voulez me suivrais ça n’est pas très loin...A moins que vous ne tanguiez trop sur vos frêle jambes remplis d’alcool? Ou que votre frustration de manque de femme ne vous laisse trop peu sur de vous pour affronter le regard d’azur de ma demoiselle...?

Le vampire n’attendit pas la réponse et tourna les talons avançant d’un pas rapide sur le pavé humide de la rue. Ils avaient une assez grande distance à parcourir pour se rendre à la grande bibliothèque. La nuit était fraiche mais le temps couvert, décidément il allait pleuvoir. Le diable se complaisait dans le silence malsain qui s’était installé entre lui et sa proie. Il sentait le jeune homme à ses côtés dans une grande frustration. Il était facile de deviné l’état du petit prétendant, il rugissait pour montré sa colère mais serait il prêt à aller jusqu’au bout de ses intentions?

Prenant un ton plus conciliant, le vicomte brisa le silence pour la première fois.

-Et cette demoiselle que vous revendiquez, votre Sarah, elle doit être un rare oiseau sauvage pour que vous osiez ainsi traverser les rues de Londres avec tout c’est meurtre qui court... elle vous est donc si précieuse?

Angelstone savait par l’entre maitrise du comte que la chasseuse c’était amouracher de l’aristocrate qui évoluait à ses côté, néanmoins, il voulait être parfaitement sur de ce que celui-ci ressentait à son égard et surtout, jusqu’ou il était prêt pour la jeune demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 359
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Mar 19 Oct - 21:18

Alexender attendait depuis quelques secondes le jeune homme lorsque ce dernier sortit du salon. Le Pall Mall en effervescence était aux fenêtres tandis que les deux hommes se faisaient à nouveau face. Le Hunter reboutonnait sa chemise ouverte pour remettre un peu d'ordre à son costume et se prémunir également du vent automnal qui soufflait sans douceur ce soir-là. Lorsque le fameux Angelstone se moqua à nouveau de lui en prenant comme note d'accord son état d'ivresse, Alexender se redressa et grogna sourdement:

- Prends garde l'ami, mes capacités ne sont pas forcément amoindries par l'alcool qui coule dans mes veines et les tiennes pourraient se vider bien plus vite que tu ne le penses...

Le jeune prétentieux s'était déjà lancé à travers les rues sombres et le Hunter lui emboita le pas aussitôt. Presque côte à côte, les deux hommes évoluaient dans Londres et ses brumes nocturnes sans se soucier des chats errants, des quelques sans-abris recroquevillés dans les coins les plus obscurs de la ville, ni des catins qui rôdaient en groupe par-ci par-là. Chacun avançait dans un but précis et l'un d'eux était en train de se faire berner. Évidemment le coeur humain et ses sentiments étaient bien plus forts que la raison et la prudence, sa belle associée dans ce genre de situation, et Alexender était aveuglé par son amour pour Sarah. Il n'avait jamais ressenti pareil malaise, il était prêt à tout pour elle tellement son âme avait été soulevée par sa rencontre: jamais il ne la perdrait! C'était une perspective inacceptable! Et même si cet idiot provocateur revendiquait sa main, il avait bien dit qu'elle était séquestrée par ses parents et qu'elle ne voulait pas de ses avances: cela signifiait qu'elle l'aimait toujours et qu'elle ne comptait pas le trahir. Cet espoir en ces ternes heures ravivait en Alexender sa rage de vaincre, cette volonté destructrice qui l'habitait la nuit lorsqu'il chassait les créatures ténébreuses. Jamais, oh non jamais il ne s'avouerait vaincu et ce, surtout pas en amour!

Angelstone tenta à nouveau de piquer l'aristocrate en cours de route. Il se moqua à nouveau avec ironie à propos de Sarah. Alexender se retint de lui coller immédiatement son poing dans l'estomac et se contenta de sourire l'air pincé au possible, les dents serrées pour lui faire comprendre que sa colère atteignait un paroxysme.


- Mais voyons, mon cher...j'irais jusqu'au bout du monde pour la garder! Je gravirais des montagnes et je noierais même des innocents pour la retrouver si elle m'était enlevée!

Alexender quitta son ton joyeusement ironique pour continuer d'un air sombre et raide:

- Ne va pas imaginer un seul instant pouvoir me la ravir. Tu n'es ni à la hauteur par rapport à moi, ni à la hauteur pour elle. Et pour ce qui est des rues, je pense que c'est toi qui devrait avoir peur...Je sors très souvent seul la nuit, personnellement je ne suis pas un aristocrate de divans.

Le Hunter brûlait de voir Sarah. Si cet énergumène lui avait mentit, il lui ferait perdre quelques dents. S'il s'avérait que sa Sarah n'était pas sa belle, il le tournerait en ridicule, inversant les rôles naturels qui s'imposeraient alors à son encontre.

[HRP/Suite Dans les griffes de la nuit/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian Angelstone
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 27/10/2008
Nombre de messages : 69
Race : Vampire
Classe sociale : Noble (Vicomte)
Emploi/loisirs : Gérant d'une compagnie d'import/export
Age : 345
Age (apparence) : 24 ans
Secte : Indépendant
Clan : Lasombras (Abandonné)
MessageSujet: Re: La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41] Mar 2 Nov - 3:39

Angelstone aurait éclaté de son rire le plus méprisant s’il n’était pas obliger de s’en tenir à cette vile petite comédie. Il se contenta de hocher la tête sans grande conviction. Qu'il montre des dents tant qu'il voulait, entre les deux, c'étais lui le vampire. Le tempérament bouillant et fougueux de son jeune compagnon n'était pas seulement alimenter par l'alcool mais par une chose encore bien plus dangereuse, les yeux d'une jolie donzelle. Ainsi donc il l'aimait. D'un amour assez violant il fallait s'en dire. Le vicomte imaginait mal ce bon vieu coureur de jupon en pâmer pour une seule dame, lui qui avait l'habitude de toute les avoir à ses pieds. Peu importe, le moment viendrait ou le jeune homme à ses côté payerai pour ses remarques…

La nuit était froide. Malgré son insensibilité, le vampire pouvais voir un petit nuage de fumé apparaître lorsque l’aristocrate à ses côté expirait. Pour sa part, l’haleine froide du vicomte n’était même pas visible. Qu’il était long, ce petit parcours aurait été si vite accomplis en volant. Tss tss tss. Le diable devait se soumettre à la condition humaine et cela le contrariait au plus haut point.


[b][Fin du rp ici la suite Dans les griffes de la nuit]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La spirale du jeu [Alexender, Sébastian] [11/10/41]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» † Eden Yolan St-James ? Bastian Baker ! [OVER]» Bastian C. Ainsley - La perfection méprise le temps et la peine !» Alexander Mahone [ Validée par Yuki ]» Messager matinal [Sarah, Alexender] [07 et 08/03/42]» Rétablissement et découverte [Gaspard, Alexender, Julia] [07, 08, 09, 10/09/41]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Piccadilly et St James's :: Pall Mall-