L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Recherche nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Recherche nocturne Mer 20 Avr - 4:08

[En provenance De petites emplettes au Sanctuaire de Kate]

*Bon sang, quel froid ! Je vais devoir rester ici combien de temps avant qu’il ne s’amène ?*

Une nouvelle fois, Stan plaqua les pans de son manteau contre lui. Depuis qu’il était arrivé dans le Suzanne’s Park, le vent n’avait cessé de souffler. Comme si la nuit n’était déjà pas assez froide… Assis parmi des buissons, le jeune homme trouvait sa situation de plus en plus ridicule. Il était venu ici pour une bonne raison, mais il commençait à se demander s’il n’avait pas fait une erreur.

*Et tout est tellement sombre… Sans lune, on risque de se casser la figure à chaque pas. Au moins, je ne risque pas de voir un loup-garou débarquer, avec sa grosse gueule toute baveuse !*

L’idée d’un monstre très laid et dégoulinant le fit sourire une seconde. Vu ainsi, ces bestioles lui paraissaient totalement stupides. Malheureusement, cette image n’avait rien de réaliste, sauf si on remplaçait la salive par du sang. Bref, il ne valait mieux pas les approcher de trop près sans quelques précautions. Stan serra un peu plus fort le bloody rose qu’il dissimulait sous son manteau. Cependant, la créature qu’il attendait ce soir-là n’arriverait sans doute pas sur quatre pattes, mais sur deux jambes. En réalité, le jeune homme espérait la venue d’un vampire.

*Plusieurs personnes ont été attaquées dans ce parc ces temps-ci. D’après ce que j’ai entendu dire, leur agresseur pourrait être un vampire… Ou un fou dangereux à l’allure bizarre. J’aurais sans doute dû mieux me renseigner.*

Pourtant, Stan ne voulait pas partir sans en savoir plus. Le parc se trouvait bien trop près de la maison où vivait sa famille pour qu’il ne s’occupe pas de cette affaire. S’il s’agissait d’un vampire, il avait un bloody rose, un poignard en argent et beaucoup de confiance en lui pour régler les choses, ou du moins essayer. Et s’il se retrouvait face à un criminel normal… Bah, il pourrait toujours se servir des mêmes armes, même si elles s’avéraient moins efficaces. Il portait aussi un couteau à lame classique qu’il gardait toujours sur lui.

*Encore faudrait-il qu’il finisse par rappliquer ! Ca fait bien trois heures que je suis là.*

Engourdi à force de rester assis par terre, le jeune homme décida de se lever pour marcher un peu. Il se redressa avec précaution, en regardant autour de lui au cas où quelqu’un de suspect s’approcherait. Il savait très bien que le Suzanne’s Park était dangereux, à cause des crapules qui y traînaient. Et encore, s’il n’y avait que de simples bandits… Par chance, il avait réussi à éviter jusqu’à maintenant les gens les plus dangereux. Une fois debout, il s’étira avant de se diriger vers un sentier qui disparaissait à moitié sous la végétation.

*Ce n’est pas le moment de me balader dans les grandes allées. Mais est-ce que je réussirai à repérer quelqu’un en restant ici ?*

Soudain, des hurlements éclatèrent à quelques mètres. Stan se colla contre un arbre et regarda dans la direction des cris. A première vue, il s’agissait d’une bagarre d’ivrognes. Les deux hommes s’éloignèrent en braillant, sans se soucier de ce qui les entourait.


Dernière édition par Stan Calder le Mar 12 Juil - 7:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Jeu 28 Avr - 12:35

Dans l'ombre des arbres, une voix s'éleva, rauque et dure:

- Il semblerait que l'on fuisse quelque chose ou que l'on soit à la recherche de quelqu'un...n'est-ce pas?

L'homme qui venait de parler s'avança quelque peu dans la lumière afin de révéler son visage. Son aspect était sombre, ses vêtements gris et tirés faisaient immédiatement penser à un clerc et son visage portait une telle balafre qu'il était mal aisé de le regarder en face.

Cela faisait plusieurs heures que Johansen arpentait les rues de Londres. C'était un de ces soirs étranges où l'envie de errer dans le noir lui venait. L'air froid et l'odeur des arbres du parc l'avaient amenés à se retrouver ici, dans le parc de Suzanne. C'était son esprit animal qui le rappelait à la nature et lui faisait fuir sa chambre d'hôtel. Tout en marchant, l'air sombre, il laissait son esprit chercher les siens et songer à ses totems. Ce soir encore, il n'avait pas réussit à communiquer avec un lupin. Mais il ne perdait pas espoir et il était certain qu'il trouverait à Londres au moins un de ses confrères!
Une ombre au loin avait attiré son regard. Curieux, certain que l'homme en question n'avait pas une attitude de promeneur du soir, il l'avait suivit. Grâce à son flair et à sa vue fortement développée dans le noir, il avait réussit à le retrouver de peu. Après quelques minutes d'observation, une querelle d'ivrogne plus loin et quelques sentiers battus dans le parc, il avait décidé de s'adresser directement à cet homme.
Cela était certainement une preuve d'inconscience ou de totale assurance. Pourquoi, à une heure pareille, tenter de communiquer avec un inconnu à l'air louche dans un parc? Cela était inconsidéré! Mais Johansen était clerc et sa faculté d'inspirer la crainte et le respect, en plus de sa curiosité naturelle, le poussaient à vouloir savoir et à vérifier que ce genre de personne n'était pas des siens. Car, finalement, s'il tentait de communiquer par l'esprit avec d'autres Lycanthropes, il se pouvait qu'il ne soit pas assez fort pour entrer réellement dans le monde des esprits et que cela le bloquait?

Ainsi, sortant de l'ombre, il considéra le jeune homme d'un oeil suspicieux. Ce n'était pas un Vampire, il n'en avait pas le teint du tout. Et si c'était un Loup-Garou, il n'en avait pas l'odeur et la lune n'était pas assez ronde pour attiser sa hargne ou permettre sa mutation. La cape de l'inconnu le couvrait mieux que la sienne qui était rongée aux mites. Il semblait tendu, sur le qui vive et son attitude, lorsqu'il se révéla à lui, montrait clairement qu'il avait quelque chose à cacher ou qu'il prévoyait une action « peu catholique ».


- T'es-tu égaré ou bien fais-tu partie des incorrigibles voyous de Londres?

Qui était-il pour poser pareille question? Était-ce un représentant de la loi? Non, mais son statut de clerc lui permettait plus ou moins de demander des comptes aux citoyens, et puis son cynisme et sa manière de concevoir la vie le rendait étrangement sûr de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Jeu 12 Mai - 15:45

Plaqué contre le tronc d’arbre, Stan suivit du regard les deux ivrognes qui s’éloignaient. Apparemment, il n’avait aucune raison de s’inquiéter… Mais il s’était tellement focalisé sur ces deux hommes qu’il n’entendit pas celui qui s’approchait. Il fit un bond quand une voix inconnue éclata à quelques mètres de lui. Instinctivement, il posa sa main contre sa veste, à l’endroit où se trouvait son poignard en argent. Il dut se retenir pour ne pas le sortir tout de suite et se jeter sur l’importun. Il ne voulait pas l’attaquer tant qu’il ne connaîtrait pas ses intentions.

- Et vous, qu’est-ce que vous fichez ici ? Lâcha-t-il d’une voix froide. D’ailleurs, qu’est-ce qui me prouve que vous ne faites pas partie des assassins qui traînent dans ce parc ?

Le jeune homme observa avec plus d’attention l’individu qui lui faisait face. Il fut surpris de voir que ses vêtements ressemblaient à ceux d’un religieux. Un curé par ici ? Quelle idée ! Etait-il vraiment un homme d’église ou s’était-il déguisé pour passer inaperçu ?

*Si c’est le cas, mieux vaudrait que je lui fausse compagnie… Il n’a pas l’air bien dangereux, mais il n’est peut-être pas venu tout seul.*

L’idée qu’il puisse vraiment s’agir d’un prêtre lui paraissait hautement improbable. D’un autre côté, il lui était déjà arrivé de croiser des religieux un peu bizarres, plus ou moins fanatisés et enclins à prêcher dans les endroits les plus incongrus. D’ailleurs, celui-ci avait tout à fait l’apparence de l’homme d’église froid, sec et peu enclin à pardonner à un croyant légèrement égaré.

*Pourtant, c’est bien la première fois que j’en vois un dans ce parc en pleine nuit. Si c’en est un…*

- Je vous prie de m’excuser, mon père, lâcha-t-il d’une voix moqueuse. Je ne souhaitais pas vous déranger en plein recueillement ! C’est un endroit étrange pour répandre la bonne parole, mais pourquoi pas… Je m’éclipse donc, pour ne pas vous ennuyer plus longtemps.

Stan n’avait pas cherché à dissimuler son ironie, bien au contraire. Cependant, il n’avait pas l’intention d’attendre la réponse de l’individu. S’il s’agissait d’un curé, il allait sans doute lui sortir un cours de morale aussi long que soporifique et, s’il s’agissait d’un bandit, il tenterait sûrement de le frapper. Même s’il semblait encore plus maigre que lui, il pouvait toujours appeler des complices… Ou sortir une arme.

*Je n’ai pas le temps pour un sermon ou une bagarre !*

Le jeune homme s’apprêta à filer discrètement, comptant sur l’obscurité pour semer cet éventuel adversaire. Mais, au moment où il allait s’élancer, il entendit des voix un peu trop proches à son goût. A première vue, il s’agissait de quatre ou cinq personnes qui venaient dans sa direction.

- Ce sont vos complices ? Demanda-t-il à voix basse. Si c’est le cas, vous ne trouverez rien d’intéressant sur moi. Si vous ne les connaissez pas, je vous conseille de ne pas rester ici.

Sans demander son reste, Stan se glissa le plus silencieusement hors du chemin. Il espérait pouvoir dissimuler sa fuite grâce aux arbres et aux buissons. Cela pourrait marcher si son compagnon imprévu ne faisait aucun esclandre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Jeu 2 Juin - 17:30

La réaction du jeune homme fit sourire Johansen. Sa surprise tout d'abord, parfaitement voulue par le Lycan, puis son ironie poignante l'amusèrent quelque peu. Le jeune homme ne souhaitait pas enclin à révéler ce qu'il faisait là à une heure aussi tardive, vêtu d'ombre et de mystères. Cela n'avait rien d'étonnant.

- Certes, "mon fils", je suis un clerc, mais m'appeler "mon père" est un peu exagéré...Alors? Que faites-vous là, mon bon monsieur?

Johansen avait appuyé le "vous" pour montrer à l'inconnu qu'il était prêt à rester très poli même si apparemment son premier réflexe avait été le tutoiement. L'homme d'église allait poser de nouvelles questions au jeune homme lorsqu'un groupe de quatre personnes arriva. Le jeune inconnu sembla paniqué, comme s'il s'attendait à ce que Johansen l'aie fait tomber dans un guet-apen. En même temps, comment lui en vouloir aux vues des circonstances?

- Ils ne sont pas avec moi, fit sèchement Johansen en reculant dans l'ombre pour observer les nouveaux venus. Je suis toujours seul.

Le groupe était constitué de trois hommes et d'une femme. Tous avaient entre 30 et 40 ans, à en juger par leurs voix qu'il laissaient s'exprimer de manière relativement dure et bruyante. Ils parlaient, en s'énervant, d'un duel qu'ils avaient apparemment essuyé quelques temps plus tôt. C'étaient certainement des joueurs qui revenaient d'un salon quelconque...
Le jeune inconnu s'était enfuit dans les ténèbres pour esquiver une possible attaque. Johansen le chercha du regard mais l'obscurité était un peu trop épaisse pour lui. Le Lycan communiqua donc à sa première entité de l'aider un peu et ses yeux devinrent plus forts: la nuit n'avait plus de secrets pour lui, mais cela lui faisait encore mal à son oeil que de prendre le regard du loup, aussi préférait-il ne pas l'utiliser trop longtemps.
Il se réfugia entre les arbres et retrouva le jeune homme qui s'éloignait. Il le suivit aussitôt, déjà pour finir sa conversation mais aussi pour éviter à son tour le groupe qui arrivait dans le parc. Alors qu'il allait accélérer le pas pour le rattraper, un cri suraiguë l'arrêta net. Le cri de femme fut suivit d'autres cris, rauques, qui indiquaient que les hommes se battaient.
Johansen revint aux arbres pour voir ce qu'il se passait.


- Arrêtez, non pas lui! Pitié!

Un homme était à terre, la jeune femme semblait évanouie à ses pieds et les deux autres hommes étaient aux prises avec un nouvel arrivant, plus grand et plus fin, à la cape sombre et aux mains blanches. Il ne fallu pas longtemps à Johansen pour se rendre compte que c'était un Vampire, avec son expérience, il en fallait moins pour reconnaitre ces créatures...

Fallait-il intervenir? Il ne savait...
Cependant, Johansen prit entièrement possession de son entité première et devint, dans le noir, complètement un loup. Discret, il se faufila dans les buissons les plus proches de l'évènement pour intervenir éventuellement si les deux hommes n'arrivaient pas à fuir. Malgré lui, malgré sa neutralité, il ne pouvait assister à une pareille scène en fermant les yeux. Aider son prochain était une chose importante.
De son buisson, il pouvait voir que la jeune femme respirait. Par contre, l'homme près d'elle était mort, peut-être le cou tordu? En tous cas il n'avait pas l'air d'avoir de trace de morsure.

Pendant ce temps, Johansen avait perdu de vue le jeune homme du parc, puisqu'il s'était entièrement consacré à cette scène. Tant pis, ici il avait plus important à faire...Johansen songea que le jeune homme était peut-être même l'indic de ce Vampire...finalement pourquoi pas?

Les deux hommes luttaient comme des damnés en grognant tout ce qu'ils pouvaient pour se donner de la force. L'un tentait de maintenir le Vampire pendant que l'autre lui assenait des coups. Cependant, la créature de la nuit était bien plus forte qu'eux et d'un revers de la main, il étala au sol le premier homme avant d'attraper l'autre au cou.
Johansen piétinait. Que faire? Y aller? Mais même lui n'avait peut être pas la force de lutter contre pareille créature...
Finalement, il choisit de se montrer pour au moins détourner l'attention du Vampire le temps que les Hommes assurent le combat ou s'enfuient. Aussi, Johansen, sous sa forme de loup, sortit lentement du buisson en grognant, tel un chien enragé, prêt à bondir. Ses grognements se firent sourds et ses canines pointèrent sous ses babines.
Le Vampire l'avait déjà sentit depuis un moment. Lorsqu'il le vit, il lâcha l'humain un court instant avant de le maintenir comme bouclier humain.


- Qu'est-ce qu'il y a minou? Tu veux jouer?

Johansen s'arrêta et se fit plus menaçant. Que faire? Le Vampire le prenait-il pour un simple loup ou bien savait-il que c'était un Lycanthrope? Jusqu'où ses pouvoirs l'avaient-ils révélé?

- Alors? fit le Vampire impatient.

Il s'avança et fit mine de donner un coup de pied.

- Barre-toi sale chien je suis occupé!

Il n'en fallait pas plus pour que Johansen n'attrape in-extremis la jambe du Vampire à plein crocs. D'un long et souple saut, il l'avait choppé dans sa gueule, refermant l'étreinte de sa puissante mâchoire canine. Le Vampire poussa un cri de stupeur et de douleur. Fermement campé sur ses quatre pattes, le loup s'acharna sur la jambe jusqu'à ce que le Vampire lâche l'humain. Cette fois, c'était lui la cible, Johansen fut frappé mais il tint bon jusqu'à ce qu'il prit un mauvais coup dans les côtes qui le fit voler plus loin au sol dans un gémissement de chien battu. Se relevant aussitôt, le loup se tint prêt à essuyer une nouvelle attaque de la créature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Lun 6 Juin - 0:51

Stan entendit la voix de son interlocuteur lui affirmer qu’il ne faisait pas partie de la bande. C’était fort possible, mais le jeune homme n’avait aucune envie de courir le risque. Il s’éloigna donc le plus silencieusement possible du petit groupe en approche. L’autre homme ne semblait pas le suivre, ce qui le rassura un peu sur ses intentions.

*Bon ! Je fais quoi maintenant ?*

Le hunter s’accroupit dans les hautes herbes, pour réfléchir à sa situation sans se faire remarquer. Il n’avait pas renoncé à l’idée de retrouver le vampire qui hantait les lieux. Cependant, il savait qu’il pouvait s’agir d’une simple rumeur… Ou que cette créature avait peut-être changé ses habitudes…

*Pourtant, j’avais trouvé un certain nombre d’éléments… Ah tant pis ! Pour une fois, je passerai la nuit dans un parc sordide. Après tout, je suis plus dangereux qu’une bonne partie des habitués.*

Alors qu’il se redressait, il perçut des bruits de bagarre un peu trop proches à son goût. Il se jeta sur le sol et regarda avec attention autour de lui. Il ne vit personne dans son champ de vision, mais il repéra d’où venait les voix.

*C’est la bande qui vient d’arriver… Apparemment, ça chauffe ! J’ai bien fait de m’éloigner.*

Stan ne ressentit pas une once de compassion pour le religieux qui se trouvait peut-être dans une fâcheuse posture en cet instant. Après tout, il avait bien cherché les ennuis en traînant dans un endroit pareil la nuit ! D’ailleurs, il avait sans doute filé lui aussi en voyant les autre arriver. Sauf s’il était encore plus inconscient qu’il ne l’imaginait.

*Je devrais m’en aller… Pourtant… J’ai bien envie de voir ce qui se passe exactement avant de continuer mes recherches.*

Bien sûr, il y avait peu de chances que ce soit un vampire qui ait provoqué cette bagarre. Cependant, cette énorme coïncidence restait possible. Le jeune homme rampa donc prudemment jusqu’à l’allée qu’il venait quitter. Il ne s’était écoulé que quelques minutes depuis sa fuite à travers les hautes herbes. Et il ne lui fallut qu’un instant pour comprendre ce qui se passait sous ses yeux.

*Ca alors !!! C’est la première fois que je vois une chose pareille !*

Un vampire, dont la nature ne faisait aucun doute, était aux prises avec un loup de belle taille. Ce dernier semblait bien décidé à s’offrir du gigot de monstre pour son dîner, mais la créature infernale se défendait bien. Stan se demanda une seconde s’il s’agissait d’un loup-garou.

*Non, c’est impossible. Ils sont incapables de se transformer sans pleine lune.*

C’est du moins ce qu’on lui avait appris et ce qu’il avait systématiquement constaté. De plus, il ne connaissait pas l’existence des lycanthropes et il avait mieux à faire que de se poser des questions sur la nature des différentes bêtes velues. Avec précaution, il saisit le bloody rose caché dans sa veste et le chargea discrètement. Il n’avait pas beaucoup de balles sur lui et il faisait très sombre. Heureusement, il était resté allongé et les buissons le dissimulaient bien. Et par chance, le loup avait poussé son ennemi à s’écarter des humains. Même s’il tirait à côté, il ne risquait pas de toucher d’autres personnes.

*Allez… Encore un pas… Plus près… Maintenant !*

Le hunter visa la poitrine du vampire et tira sans la moindre hésitation. Il éprouva une grande satisfaction quand il vit le vampire pivoter sur le côté, comme si on venait de le frapper. A première vue, il avait touché juste.

*Et c’est loin d’être fini…*

Le second et le troisième coups partirent avant que le monstre ne se ressaisisse. Stan supposa qu’au moins un de ses tirs avait atteint sa cible, mais il ne pouvait pas prendre le temps de le vérifier. Le vampire savait certainement d’où les coups venaient à présent. Il sauta sur ses pieds et se recula de quelques pas. Malheureusement, il ne voyait pas où il marchait et un de ses pieds se prit dans une racine.

*Raaaah ! C’est pas vrai !*

Il évita de justesse une chute malencontreuse, dont son ennemi aurait certainement profité. Il tira une nouvelle fois pour tenir le vampire en respect, mais il ne prit pas le temps de viser. La projectile passa largement au-dessus de la tête du monstre. Cependant, ce tir le poussa à se mettre à couvert plutôt que de courir après son adversaire.

*Tu fais bien, car j’en ai encore quelques-unes comme celles-là. Tu ne vas pas t’en tirer aussi facilement !*

Pour l’instant, Stan ne s’inquiétait pas trop pour sa propre sécurité. Il venait de recharger son arme et il s’était accroupi parmi les buissons. Le vampire le voyait peut-être, mais il n’oserait pas approcher tant qu’il ne saurait pas s’il avait encore des munitions. A moins qu’il ne soit suicidaire… Ou très sûr de sa force…

*Non, il serait déjà là sinon. Et je serais obligé de le finir au poignard…*

Hypothèse qu’il n’avait jamais expérimentée et qui ne l’enchantait pas du tout. Si cela se produisait un jour, il n’aurait que très peu de chances de s’en sortir vivant.

*Je pense plutôt qu’il va tenter de fuir… Il risque d’y arriver avec toute cette végétation. Bon, je ne peux pas m’éterniser ici. Pas question que cette ordure parvienne à disparaître !*

Contrarié, le hunter se déplaça lentement pour essayer de trouver un nouvel angle de tir. Pour cela, il devait se rapprocher de l’allée alors qu’il ne voyait plus le vampire. Autant dire que cette situation lui déplaisait fortement. Concentré sur sa proie, il avait complètement oublié la présence du loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Mer 8 Juin - 13:49

Il venait à peine de se relever d'un coup qui l'avait jeté au loin lorsqu'un coup de feu résonna dans l'air. Johansen sursauta et se baissa les oreilles couchées en arrière. Le Vampire fut touché. Il pivota dans un grognement de douleur et de rage vers la source de son nouveau mal. Johansen recula vers l'ombre des arbres du parc. Les coups venaient d'un buisson plus loin. Il valait mieux pour lui qu'ils e cache, surtout sous sa forme de loup. Et si c'était les soldats de Scottland Yard? Les loups étaient encore chassés...Plusieurs autres coups de feu suivirent le premier. Johansen s'engouffra dans l'obscurité du parc et fuit la lumière des réverbères qui éclairaient la scène au bord du parc.
Le Vampire essuya deux autres coups ainsi, il semblait cruellement atteint. C'est alors que Johansen vit le jeune homme qu'il avait interpellé juste avant que le groupe de jeunes gens n'arrive. Quelle surprise! Qui était donc cet homme?! Était-ce un simple citoyen en possession d'une arme ou était-ce un de ces fameux chasseurs de créatures de la nuit?
Johansen hésita à retourner au combat pour l'aider à achever le Vampire. Mais il pouvait aussi bien le prendre comme un ennemi et lui envoyer une balle sans sommation!

Finalement, Johansen s'éloigna encore dans le parc et reprit sa forme humaine. Il se sentait très vulnérable ainsi mais au moins il ne risquait pas d'être abattu sans un mot. Le clerc retourna se cacher dans un buisson pour observer la scène. Le jeune homme ne semblait pas avoir de difficulté particulière, à part l'obscurité, et il paraissait maîtriser la situation. Johansen sortit de sa cachette pour s'agenouiller près des jeunes gens à terre. La jeune femme était évanouie, l'homme à ses côté présentait une marque de morsure au cou mais il respirait encore, certainement grâce à l'intervention de ses deux compagnons. Ces derniers étaient affalés contre un muret non loin, ils étaient conscients mais ils n'osaient plus bouger. L'un d'eux était un peu sonné, l'autre se massait le cou qu'avait étranglé le Vampire quelques secondes avant que Johansen n'intervienne. Maintenant, que le jeune inconnu luttait avec la créature de la nuit, il fallait éloigner les civils.
Johensen fit signe aux deux hommes pour qu'ils l'aident à porter l'homme et la femme inconscients. Ils hésitèrent mais virent finalement.


- Qui êtes-vous? demanda le premier arrivé tandis qu'il soulevait la jeune femme.
- Johansen Oso, prêtre. Mais ne discutons pas, le temps ne nous est pas accordé! Portez-la plus loin, je vais aider votre ami à emmener celui-là, répondit le Lycanthrope en désignant d'un signe de tête l'homme à ses pieds.

Ainsi, tous les trois éloignèrent de la scène les deux jeunes inconscients tandis que l'inconnu se battait en s'éloignant dans le parc. Une fois les quatre jeunes gens dans une ruelle annexe, Johansen leur ayant demandé de ne pas bouger, le Lycanthrope revint en courant pour aider l'inconnu.

Lorsqu'il réapparu, un quatrième coup de feu venait d'être tiré et la place était déserte. L'inconnu et le Vampire devaient être tout deux dans l'obscurité du parc. Johansen songea que dans cette nuit le Vampire avait l'avantage, s'il n'était pas encore mort. Il fallait qu'il retrouve le jeune homme pour éviter un drame!
Il se précipita dans le parc et reprit sa forme de loup en traversant un buisson. Sa vue aiguisée lui permit d'apercevoir le Vampire qui cherchait son ennemi malgré ses blessures. A l'affut, tel un animal, il observait le moindre buisson. Mais l'inconnu n'était pas visible et même Johansen ne le voyait pas. Où était-il passé? Le Vampire l'avait-il blessé? ou c'était-il enfuit? Johansen le chercha du regard mais il ne le vit pas. Peut-être rechargeait-il son arme?
A son approche, tandis qu'il réfléchissait, le Vampire eut vite fait de le repérer...


- Encore toi sale chien? fit-il énervé.

Le Vampire ne devait pas connaitre l'existence des Lycanthropes. Il devait le prendre pour un chien-loup en liberté, même s'il était étrangement plus gros qu'un chien normal. Aussi Johansen s'avança vers lui, le poil hérissé au possible, les crocs sortis. Il s'arrêta à quelques pas du Vampire et entrepris alors de l'intimider:


- Tu ferais mieux de rentrer dans ton trou à rat, Vampire, ici tu ne feras plus de vieux os, vu ton état.

Sa voix gutturale venue du fond de sa gorge de loup fit sursauter le Vampire qui ne s'attendait certainement pas à entendre parler un chien.

- Cet humain aura ta peau si tu continues à trainer par ici...et je ne lui en voudrais pas.

Le Vampire ouvrit la bouche comme pour parler mais il se tue. La douleur le fit grimacer. Les balles du Hunter l'avaient presque tué, c'était vrai. Il hésitait. Fallait-il qu'il rentre agoniser à l'abri pour peut-être survivre, ou utiliser ses dernières forces dans une lutte sans merci avec cet humain? Et ce loup? Qu'est-ce que c'était donc que cette histoire?

- C...Comment parles-tu? Es-tu une chimère? marmonna-t-il les dents serrées.

Cette question intrigua Johansen. Il ne voyait pas de quoi parlait le Vampire. Tout ce qu'il savait c'était que l'un des plus hauts stades de la Lycanthropie était celui de "Chimère"...


- Le temps n'est pas aux questions...grogna-t-il plus menaçant.

Le Vampire commençait à fortement ressentir la douleur. Le Bloody Rose utilisé par le Hunter lui avait fait de telles blessures qu'il allait bientôt finir par ne plus pouvoir tenir debout. En effet, il ne cicatrisait pas et ne se régénérait pas. Son temps était compté et une balle de plus pouvait le faire tomber en poussière...La retraite était préférable mais la rage qui possédait son corps et son esprit prit le dessus sur la raison. Après tout, c'était certainement un Loup-Garou raté! Cette race si haïe des siens!


- Taies-toi, clébard! Ton espèce nous est insupportable et je vais te détruire! Je n'ai aucun ordre ni conseil à recevoir de toi!

La créature de la nuit se jeta sur Johansen qui esquiva souplement son attaque avant de répliquer en lui mordant à pleine dents le bras qu'il avait tendu pour le saisir. Quelle stupidité! Tenter d'attraper un loup de cette manière! Il devait être fâcheusement endommagé pour en arriver là! Johansen lâcha la pitoyable créature qui pouvait des vagissement de haine et de douleur. Le Lycan rejeta ainsi son bras sans douceur pour le pousser à tomber sur le sol. Le Vampire resta par-terre, trop blessé par balle pour se relever rapidement: il agonisait.
L'inconnu avait bien visé...Mais où était-il maintenant?


- Qu'as-tu fais du tireur qui t'as infligé cela? demanda Johansen en grognant.
- Ha! Gargouilla le Vampire. Que veux-tu que je lui aies fait? Haha...Ce salaud m'a eut...

En réalité, l'obscurité avait fait perdre de vue le Vampire au chasseur pendant que Johansen était tombé presque par hasard dessus. Grâce à sa vue nocturne, il avait pu le repérer rapidement. Le Lycanthrope n'aimait pas cela: peut être était-il en cache non loin? Il valait mieux une fois encore reprendre forme humaine...
Lentement, son corps redevint celui d'un homme: ses pattes s'allongèrent, son corps se redressa et il reprit sa forme première. Le Vampire avait ouvert de grands yeux ébahis.


- C..Comment fais-tu cela? Tu n'es pas..un..un Loup-Garou!
- Taies-toi! fit le clerc qui n'y voyait maintenant plus goutte d'autant qu'il n'avait qu'un oeil de fonctionnel. Je vais te laisser-là à la merci du tireur, des hommes et du jour. Je n'ai aucune mission te concernant.

Ceci dit, Johansen entreprit de sortir du parc. Le Vampire se releva en titubant: il n'avait pas dit son dernier mot. Maintenant que le loup était un humain, il reprenait l'avantage...Dans son agonie, il emporterait au moins celui-là...Johansen sentit sa morsure, douloureuse sensation que la peau qui se perce! Il poussa un cri de surprise et de rage. Mais le Vampire le tenait fermement. Le sang qu'il lui pompait allait peut être le régénérer assez pour qu'il survive!
Les dents serrées, Johansen se débattait comme un diable mais la poigne du Vampire était trop forte pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Ven 24 Juin - 0:17

Stan jura quand il se prit de nouveau les pieds dans une racine. Comme il ne cessait de fixer le point où venait de disparaître le vampire, il ne faisait plus attention à ce qui l’entourait. Il fallait qu’il agisse différemment. Il se laissa tomber derrière un buisson pour rester caché le temps de réfléchir à sa situation.

*Je ne le vois plus du tout et il ne m’a pas attaqué, alors qu’il aurait pu en profiter en comptant sur l’obscurité… Il faut croire que je l’ai touché plus que je ne le pensais. Mais dans ce cas, où se trouve-t-il à présent ?*

S’était-il intéressé à la bande d’humains arrivée en même temps que lui ? C’était fort possible. A moins qu’il n’ait cherché à s’enfuir et qu’il se soit dirigé vers la sortie du parc… Le hunter décida de rejoindre les humains, en espérant qu’ils aient vu passer sa proie. Il traversa les hautes herbes pour atteindre l’allée qu’il venait de quitter. Malheureusement, il s’aperçut que les individus qu’il recherchait n’étaient plus là. Le vampire les avait-il tués ? Possible… Mais il n’y croyait pas trop. Si c’était le cas, il n’aurait pas pris la peine de déplacer leurs corps.

*Ils ont dû s’enfuir… Pas grave, je n’ai pas besoin d’eux.*

Stan ne se souciait pas vraiment du devenir de ces humains. Les seuls êtres vivants qui comptaient pour lui ne se trouvaient pas ici et il y avait peu de chances qu’ils croisent la route du monstre qu’il pourchassait. Surtout s’il parvenait à tuer la créature en question. Alors qu’il réfléchissait sur la conduite à suivre, il entendit des bruits suspects. Aussitôt, il se précipita dans leur direction. Très vite, il repéra le vampire sur lequel il venait de tirer. Apparemment, il se trouvait dans un sale état, ce qui le remplit de satisfaction. Il vit aussi l’animal qui avait attaqué son ennemi quelques minutes plus tôt. Sans y prêter attention, il visa le vampire… Mais son arme faillit lui tomber des mains quand le loup commença à se transformer. Soudain, il reconnut le religieux qu’il avait croisé avant l’attaque.

*Ce n’est pas possible… Je rêve…*

Il se reprit très vite et se dit qu’il avait affaire à un loup-garou. Pourtant, la lune était loin d’être pleine. S’agissait-il d’une créature qu’il ne connaissait pas ou d’un loup-garou particulier ? Le jeune homme décida d’ignorer ce monstre pour l’instant. De toute façon, il lui serait difficile de tuer un loup-garou avec un bloody rose. Son poignard en argent serait bien plus efficace, sauf qu’il lui faudrait attaquer cette bête en face à face. Il risquait de se faire dévorer…

*C’est pas le moment de penser à ça ! Concentre-toi sur le vampire !*

Au même moment, le monstre bondit sur la bête redevenue un être humain. Malheureusement, ce dernier ne réussit pas à éviter son attaque. Stan tira par réflexe, sans réfléchir et sans viser. Bien sûr, la balle rata largement le vampire, se contentant d’atterrir à ses pieds. Cependant, cela suffit pour qu’il relâche sa victime et qu’il regarde autour de lui, sans doute à la recherche du tireur. Si son premier réflexe avait été de s’enfuir, peut-être aurait-il survécu. Stan sauta sur l’occasion, bien décidé à l’achever cette fois-ci. Sans chercher à se cacher, il visa soigneusement sa proie cette fois-ci et tira. Une première balle, une seconde, une troisième… Le hunter s’arrêta de tirer quand la créature lui parut définitivement hors d’état de nuire.

*Bien ! Une bonne chose de faite !*

Cependant, tout n’était pas encore terminé. A présent, il lui fallait comprendre qui se trouvait en face de lui. En dépit de sa curiosité, le jeune homme était bien décidé à prendre ses précautions.

- Est-ce que tout va bien ? Lança-t-il à l’inconnu qui se trouvait encore à quelques mètres de lui. Celui-là est bien mort, mais j’ai entendu des bruits bizarres par là. Je reviens !

En réalité, Stan n’avait perçu aucun son étrange. Il voulait juste demeurer quelques secondes hors de vue de son éventuel futur ennemi. Lorsqu’il fut certain qu’il ne pouvait plus le voir, il sortir son poignard en argent de sa veste et le dissimula contre sa manche gauche. Il en profita aussi pour recharger son bloody rose. Puis il rejoignit l’homme d’église en courant. Son absence avait duré très peu de temps, car il ne voulait pas que cet être puisse partir avant qu’il ne lui ait parlé.

- Finalement, vous êtes resté, ajouta-t-il en souriant. Pourtant, je vous avais dit que le coin était très mal fréquenté. Je suis sûr que vous ne vous attendiez pas à ça ! Surprenant, non ? Et encore, j’ai déjà vu des bestioles plus monstrueuses que celle-là !

Tout en discutant d’un ton enjoué, le hunter se rapprocha tranquillement de son interlocuteur. Il voulait se retrouver dans son dos, même un seul instant, pour l’attaquer sans risque.

- Mais peut-être avez-vous déjà vu ce genre de bête ? Continua-t-il d’un ton léger. Si vous traînez souvent par ici, vous avez dû assister à pas mal de choses douteuses… C’est pour cette raison que vous errez en ces lieux ? Pour venir en aide aux pauvres brebis innocentes ? Ou pour punir leurs agresseurs démoniaques ?

Le jeune homme se plongea dans l’observation du ciel nocturne, comme s’il s’agissait de la chose la plus intéressante au mode. Puis il baissa les yeux et observa le sol.

- Il fait vraiment très sombre ce soir… Si seulement nous avions eu droit à une belle pleine lune, j’aurais sans doute eu moins de mal à tuer cet animal. Là, c’est tout juste si je peux voir mes pieds. Mais je pense que cela suffira pour rentrer chez moi. Je vais donc vous laisser, car je doute que nous partions dans la même direction. Du moins, je l’espère pour vous. Le quartier où je vis n’est pas tellement mieux fréquenté que celui-ci.

Pendant ce petit discours, Stan n’avait pas cessé de sourire comme si cette discussion l’amusait beaucoup. Pourtant, il fallait en finir. Il s’écarta légèrement du religieux, donnant l’impression de se diriger vers la sortie du parc. La seconde d’après, il bondit vers lui, plaqua son poignard en argent contre ses côtes et son bloody rose sur sa nuque.

- Mais je ne suis sans doute pas celui que l’absence de lune gêne le plus.

La voix du hunter venait de perdre toute intonation chaleureuse. Il appuya douloureusement contre les côtes de son ennemi avec son arme, en évitant cependant de le blesser. Pour l’instant. Malheureusement, il ne se sentait pas très satisfait par sa position. Il savait qu’il ne pourrait pas bloquer les mouvements de son adversaire s’il lui prenait l’envie de bouger. En cas de problème, il devrait compter sur ses réflexes et blesser ce monstre avant qu’il ne s’attaque à lui. Mais y parviendrait-il ?

- Qui êtes-vous ? Lâcha-t-il d’une voix glaciale. Un loup-garou ? Je n’y crois pas… Vous seriez incapable de vous contrôler si c’était le cas… Alors quoi ?!? Je vous ai vu vous transformer en loup !!! Inutile de me mentir, sauf si vous voulez que je vous achève ! Pourquoi êtes-vous venu ici ce soir ? Vous connaissiez ce vampire ? C’est à cause de lui si vous êtes là ? Ou veniez-vous chercher une proie pour vous nourrir ? D’ailleurs, qu’avez-vous fait des autres humains ?

Stan posa ses questions rapidement, sans laisser le temps à son ennemi de répondre. Il se trouvait trop nerveux, mais il ne s’en souciait pas vraiment. Seules comptaient les réponses qu’on allait lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Sam 25 Juin - 0:37

Alors que le Vampire plantait dans les épaules de Johansen ses ongles démesurés tout en suçant à son cou le fluide vital de tous les êtres, un coup de feu retentit faisant lâcher prise à la créature des ténèbres. Ce coup fut suivit d'autres qui retentirent dans la nuit et expédièrent le Vampire en enfer. La créature se tordit et hurla à maintes reprises mais cela ne le sauva pas de son destin. Les balles du Bloody Rose le réduisirent en poussière sans que le monstre n'aie le temps de grogner une quelconque insulte ou menace. Ses cendres se dispersèrent peu à peu avec la brise légère qui faisait frissonner les arbres du parc. Johansen, à la fois heureux de ce coup de main et quelque peu vexé de n'avoir pas eut le temps de se défendre lui-même, laissa son orgueil de côté pour remercier le Hunter qui venait de se révéler.

- Merci bien l'ami, fit-il en se redressant tout en massant son cou blessé. Je vais bien, grâce à toi.

Le jeune homme ne perdit pas de temps à la causette et, semblant avoir vu quelque chose d'autre, il s'enfuit dans les buissons pour vérifier que son ouïe ne l'avait point trompé. Johansen resta sur place, continuant de détendre son cou tout en humant l'air pour détecter une éventuelle autre présence. Cependant son stress l'empêchait de s'allier à son totem principal et donc d'obtenir le flair aiguë du loup. Aussi laissa-t-il le soin au Hunter de chercher seul.
Johansen marcha lentement jusqu'aux cendres du Vampire qu'il remua du bout du pied.


- Ainsi disparais-tu...Je t'avais prévenu. Ce petit semble bien redoutable...

A peine eut-il finit de parler seul que le jeune homme en question réapparu. Apparemment il n'avait trouvé personne.

- Oui je suis resté, en effet. Et j'ai effectivement déjà rencontré ce genre de créatures, elles ne sont pas si rares que cela.

Johansen avait répondu avec sincérité et brièveté. Observant son interlocuteur au sourire révélateur, le Lycanthrope sentait monter une tension presque palpable qui saturait l'atmosphère. Le jeune homme semblait à la fois ironique et trompeur. Son attitude trahissait ses attentions: il avait des questions et, maintenant que la menace principale avait été écartée, il reportait son attention sur lui. Cela était normal, dans pareil lieu. Johansen avait maintenant l'intime conviction que le jeune homme n'avait pas rendez-vous avec cette créature pour exercer un quelconque trafic, mais bien que le hasard avait conduit ce dernier à la rencontrer, comme lui-même, alors qu'elle s'attaquait à ce groupe d'humain. Mais qu'avait-il fait avant? Que comptait-il faire avant que le Vampire ne se pointe? Pourquoi traînait-il dans ce parc à cette heure?
Lui aussi avait des questions à lui poser. Et son histoire de brebis égarées le fit sourire...Oui, peut-être qu'il était là pour récupérer les âmes perdues dans l'obscurité...

Puis le jeune homme se mit à parler de la pleine lune et à ironiser. Méfiant, Johansen s'attendait à quelque chose: c'était flagrant que le Hunter lui tournait maintenant autour. Lorsqu'il pointa sur lui son pistolet et sa lame d'argent. Johansen ne bougea pas d'un sourcil. Ou plutôt, il en leva un d'un air passablement surpris. Les questions qu'enchaina le jeune homme le firent sourire. Sans même le regarder, comme s'il se parlait à lui-même, Johansen répondit en dévoilant ses dents avec cynisme:


- Alors comme ça tu m'as vu...? Mmh...Non je ne chercherais pas à mentir, pourquoi le ferais-je? Maintenant que tu sais...

Le Lycan tourna son regard perçant sur le jeune homme, le regardant de haut.

- Tu dois avoir peur, non? fit-il en riant cyniquement. Pourtant, je ne suis pas un Loup-Garou et je ne cherche pas une proie à dévorer. Comme tu l'as constaté, la lune n'est pas ronde...

Johansen aurait pu s'enfuir en attrapant le bras du jeune homme qui tenait le couteau et en esquivant le prochain coup de feu avant de se transformer en loup et de détaler à toute vitesse dans l'ombre et la végétation. Mais quelle utilité de se faire des ennemis lorsque l'on peut avoir besoin d'alliés? Aussi le Lycanthrope se contenta-t-il de reculer un peu et de continuer tranquillement:

- Calme-toi, je ne suis pas là pour faire du mal aux Humains, même si c'est plutôt insultant d'être parfois pris pour un Loup-Garou...D'ailleurs le groupe de tout à l'heure est dans une ruelle annexe, je les ai aidé à se cacher pendant que tu occupait le Vampire. Si tu ne me crois pas tu pourras aller vérifier, je doute qu'ils soient allé loin depuis que je les aie laissé se débrouiller. Quant à ce Vampire, je ne suis pas sûr que sans ta rencontre dans ce parc j'aurais perdu assez de temps dans ma marche nocturne pour le croiser...

Le Lycan avait conscience que la curiosité et la faiblesse des Humains les rendait plus que nerveux et que ce qui n'était pas "normal" à leurs yeux était d'office catalogué comme dangereux. Aussi, il décida de lui répondre avec des conditions.

- Je te propose de te dévoiler ce que je suis à condition que tu me répondes à ton tour: pourquoi, toi, étais-tu là? Si moi j'effectuais une promenade nocturne sans rapport avec ce Vampire, pourquoi toi étais-tu là, fourré dans les buissons et armé jusqu'aux dents?

Même si Johansen paraissait en position de faiblesse, son honneur lui défendait de trop parler de lui et des siens à un parfait inconnu. Pourquoi révéler à un tueur l'existence des Lycanthropes sans avoir une preuve, aussi maigre soit-elle, de son honnêteté? S'il se mettait à pourchasser les siens, quel intérêt? Il fallait rester prudent et Johansen donnerait sa vie pour éviter aux siens une traque déjà mise en place par certains qui les confondaient avec les Loups-Garous.

- Sache en tous cas que je ne suis pas nuisible à l'Humanité tant qu'elle ne l'est pas envers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Jeu 7 Juil - 20:19

- Oui, je t’ai vu, répondit Stan d’une voix froide et aussi indifférente que possible. Et non, tu ne me fais pas peur. Je me suis déjà trouvé face à des créatures plus agressives que toi, sans arme à la main.

Le jeune homme s’était mis à le tutoyer, vu que l’autre en faisait autant. De plus, il ne s’agissait sans doute que d’un vil animal… Il n’avait aucune raison de lui montrer un quelconque respect ! Pour appuyer ses paroles, il enfonça le poignard entre les côtes de la créature, sans pour autant entamer sa chair. Il ignorait si cela lui ferait mal et il s’en moquait. Il voulait juste montrer sa détermination pour prouver qu’il ne plaisantait pas. Contrairement à ce qu’il venait de dire, il était loin d’être rassuré. Mais il ne pouvait plus revenir en arrière à présent. Il lui faudrait se montrer suffisamment dangereux pour tenir en respect cet individu, qu’il voyait toujours comme une menace.

- Je ne suis pas complètement ignare, ajouta-t-il froidement. Même s’il est évident que tu n’es pas un loup-garou, j’ignore toujours ta nature.

Stan retint une grimace quand il vit l’inconnu échapper à son emprise. Il fit un pas en avant, mais il abandonna vite l’idée de lui sauter à la gorge. Il n’était pas là pour se battre, pas encore. Il voulait d’abord comprendre ce qui se trouvait en face de lui, avant d’attaquer de nouveau. Il garda donc ses deux armes en main, mais il les dirigea vers le sol.

- Inutile que j’aille vérifier où ils sont, continua-t-il en parlant des humains. Il suffira que je pose quelques questions pour savoir ce qui leur est arrivé. Ne compte pas sur eux pour trouver une occasion de m’échapper !

En réalité, Stan se moquait bien du devenir de ces inconscients. Pour lui, être hunter voulait dire protéger ses frères et sœurs, ou éventuellement son père. Tous les autres pouvaient se faire écharper, éventrer et dévorer sans qu’il ne s’en soucie.

- Ooooooh, tu m’en vois désolé… Susurra-t-il d’un air faussement contrit. Quand je pense que tu as reçu cette vilaine morsure à cause de moi. Veux-tu que je mette fin à tes horriiiiiiiiibles souffrances à coups de couteau dans le ventre ?

Il redressa vivement sa main, comme s’il allait lancer son poignard. Mais il arrêta son mouvement avant de lâcher son arme, se contentant de la laisser pointée vers le torse de son adversaire. Son sourire moqueur semblait sur le point de se transformer en rictus bien plus agressif. Sans doute était-il plus tendu qu’il voulait bien le reconnaître. Mieux valait que l’homme en face de lui évite le moindre geste inconsidéré… Heureusement, celui-ci lui proposa simplement de lui apprendre qui il était. La main de Stan se décrispa légèrement sur son poignard. Après une seconde d’hésitation, il baissa son arme.

- Après tout, pourquoi pas ? De toute façon, si tu es un loup-garou, tu comprendras tôt ou tard pourquoi je me promenais dans ce parc. Il y a quelques jours, j’ai entendu une rumeur sur une bête malfaisante qui traînait par ici la nuit. Un animal prenant forme humaine pour approcher ses proies et les vider de leur sang. La plupart des gens prennent ses bruits pour des divagations, mais moi non. Je vais toujours vérifier sur place lorsque j’entends parler de ce genre de choses.

*Et que ces crimes se produisent un peu trop près de là où habitent mes proches.*

Le jeune homme se tut quelques instants, le temps que l’autre prenne bien conscience de ce qu’il venait de lui dire. Comprendrait-il qu’il était un hunter ? Peut-être, s’il connaissait l’existence de ce genre de personne. Et si ce n’était pas le cas, Stan n’avait pas l’intention de la lui apprendre.

- Je dois reconnaître, ajouta-t-il, que c’est la première fois que je tombe sur un vampire. Ca change des descentes de lit ! D’ailleurs, celui-ci m’a paru plutôt facile à supprimer. C’était presque décevant… Si tous ces monstres sont aussi inoffensifs, c’est à se demander comment ils peuvent encore trouver des proies. Ils doivent vraiment ne s’attaquer qu’à des faibles ou à des imbéciles.

Non, Stan ne voulait pas sous-entendre que son interlocuteur était fragile ou idiot. Pas du tout ! Quoique… Sans se soucier de sa réaction, il continua.

- Après tout, c’est le propre des bêtes de s’en prendre à ceux qui ne peuvent pas se défendre. Ces créatures ne sont pas autre chose : des animaux nuisibles à détruire, comme les cafards. Et encore, un cafard est peut-être plus utile qu’eux.

Il regarda avec froideur l’inconnu en face de lui. Il avait beau lui affirmer qu’il ne voulait aucun mal aux êtres humains, il ne parvenait pas à le croire. Cependant, il l’intriguait trop pour qu’il décide de se débarrasser de lui.

- Honnêtement, tu sembles trop étrange pour ne pas être dangereux. Jusqu’à présent, je n’ai jamais croisé de loup-garou qui ne soit pas un tueur redouté. Et c’est pareil pour les vampires dont j’ai entendu parler. Mais tu prétends que tu es différent… Admettons une seconde que tu dises la vérité. Qu’est-ce que tu es alors ? Si tu n’es pas un monstre incontrôlable, comment peux-tu te changer en loup ? C’est de la sorcellerie ? Autre chose ?

Peu de temps auparavant, Stan avait eu l’occasion de croiser ce qui ressemblait à une authentique sorcière. Pourtant, elle n’avait pas cherché à lui causer du tort. Cet individu était-il à classer dans la même catégorie ? Comment savoir qu’elles étaient ses intentions ? D’ailleurs, pourquoi restait-il ici au lieu de s’enfuir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Mer 20 Juil - 11:30

Ha! Comme Johansen n'aimait pas les manières de cet homme-là! Certes il l'avait vu se transformer en loup, la nuit était bien avancée, ils se trouvaient dans un parc fort sombre, un Vampire venait de les attaquer...cela faisait beaucoup de choses à prendre en compte par rapport à son ton et à sa grande méfiance, mais Johansen était neutre, parfaitement pacifique, et se faire prendre pour une créature monstrueuse qui pouvait mordre à tout moment le blasait. Mais c'était ainsi: l'apparence primait sur la raison et altérait les jugements, toujours.

Le couteau que tenait son interlocuteur commençait d'ailleurs à l'agacer fortement: après lui avoir piqué plusieurs fois les côtes, il était maintenant brandit devant lui comme une ultime barrière entre l'humanité et les créatures de la nuit. Une frontière, encore...alors qu'ils n'étaient pas si éloignés que cela! Même si le vieux Lycan, Bernard Saintvaltour, lui avait expliqué l'origine des Lycanthropes et le facteur génétique responsable de leur transformation, comment expliquer à cet Humain qu'il était comme lui à l'exception près qu'il avait un gène en plus, celui de la lycanthropie, qui différait de la malédiction des Loups-Garous? Devait-il tout lui expliquer au risque d'être pris pour un fou? Cet Humain méritait-il d'obtenir un tel secret?

Johansen regardait toujours de haut le jeune homme. Il le jugeait, observait ses gestes et sondait son regard.


*Il est bien énervé Johan...Tu ferais mieux de t'enfuir pour éviter d'avoir envie de le bouffer!*
*Du calme Eladen, peut être qu'en lui expliquant les choses clairement et en lui montrant ma forme il comprendrait?*
*Toujours aussi naïf Artz! Regarde son couteau! Et qu'est-ce que cela nous apporterait?*
*Allons, soyez gentils tous les deux, laissez-moi choisir...*

Ses entités se disputaient entre elles, peu étonnant vu la situation. Mais Johansen avait déjà fait un choix: il allait tout lui expliquer, il venait de lui promettre à condition qu'il lui explique sa présence ici et il l'avait fait. Johansen connaissait l'existence des Hunter et le jeune homme venait de lui confirmer son statut. Il chassait donc les Loups-Garous...Et les Vampires n'étaient en général pas ses proies de prédilections. D'accord. Johansen se fichait de ce que les autres créatures soient chassées, elles faisaient bien assez de dégâts pour que l'Humanité veuille s'en défendre. C'était son droit. Cependant, le fait qu'il chasse plus souvent les Loups-Garous était gênant par rapport à son statut de Lycanthrope...

- Bien, fit-il. Je ne relèverais pas tes sarcasmes et autres paroles désagréables, je ferai comme-ci je n'avais rien entendu. Par ailleurs, je ferais comme-ci je ne m'adressais pas à un tueur de créatures nocturnes...

Le regard de Johansen en disait long: certes il retenait que le jeune homme avait un sale caractère mais il l'excusait clairement pour le moment, vu la situation. Quant à son statut, il était dangereux pour lui mais il voulait lui montrer que s'il lui révélait tout, même en sachant ce qu'il encourait, c'était parce qu'il était honnête et qu'il n'avait rien à se reprocher.

- Ce que je m'apprête à te révéler est secret, intime et passablement dangereux pour nous deux. J'ose espérer que tu seras assez intelligent pour ne pas jouer avec ces informations...

Johansen sonda une dernière fois le regard du jeune homme et se lança, dignement d'un ton clair et explicite au possible:

- Mon nom est Johansen Oso. Je suis originaire d'Australie et né d'Humains, comme toi. Je suis donc Humain, sans aucun doute. Cependant, comme une infime partie de la population, je suis né avec un gène supplémentaire: celui de la lycanthropie. Je suis donc ce que l'on appelle un Lycanthrope. Les Loups-Garous sont parfois ainsi nommés par abus de langage car nous avons en commun la forme lupine, aussi nous sommes souvent confondus à tord et pour notre plus grand damne.

Johansen se mit à marcher lentement, ne tenant plus en place. Il expliquait la chose au jeune homme avec ferveur et gestes. Ses paroles et son ton respiraient l'honnêteté, une honnêteté certes triste et blasée, mais une honnêteté bienveillante.

- Vois-tu, un Loups-Garous nait par la morsure d'un autre Loups-Garous et sa forme humaine disparaît dans la folie bestiale de sa deuxième forme. Souvent, il perd totalement conscience et sa soif de sang le guide aveuglément. Un Lycanthrope nait normalement mais développe un gène supplémentaire. Il choisit sa transformation et son orientation. Contrairement au Loups-Garous, la pleine lune n'a aucun effet sur lui: il se transforme par sa volonté et celle de son entité. D'ailleurs le Lycanthrope se transforme complètement en loup, comme tu as pu le voir, et non en Homme-loup, sauf s'il décide d'arrêter son développement au stade d'entre deux, ce qui a certainement appuyé la méprise entre Loup-Garou et Lycan.

Le Lycan hésitait à montrer ses deux formes. Le jeune homme n'avait vu que sa forme lupine et pour le convaincre se transformer en ours aurait été bien utile. Cependant, il attendrait qu'il le lui demande.

-Le Lycanthrope est comme protégé par deux formes animales: le loup et une seconde plus proche de sa personnalité, parait-il...Je peux donc me transformer en loup, mais je peux aussi me transformer en ours. C'est ma deuxième entité. Certains se transforment en oiseau, en chat, en animal aquatique...Jusqu'ici je n'ai rencontré qu'un Lycanthrope et sa deuxième entité était le Chimpanzé. Aujourd'hui, si je me promène le soir très tard, c'est pour écouter les voix de mes frères et tenter de les rencontrer. Nous sommes tous très solitaires et nous veillons à l'ordre autours de nous. Même si notre neutralité est notre clé de survie, nous ne pouvons pas assister au désordre commis par les Hommes, les Vampires ou les Loups-Garous sans rien faire. D'où mon intervention de tout à l'heure. Notre neutralité a des limites. Je ne sais pas si tous les Lycan sont restés neutres, mais je n'ai jamais perçu de voix menaçante.

*T'es dingue de lui dire ça...*
*Eladen, taies-toi! Laisse-le faire...C'est trop tard de toute manière.*

Johansen se redressa et fit face au jeune homme.

- Je n'ai rien à ajouter. Je ne suis ni magicien, ni sorcier, ni vaudou ou créature du diable: je suis Lycanthrope. Maintenant me chasseras-tu? C'est ton choix. Mais jamais je ne te laisserais me confondre avec un Loup-Garou. Nous avons notre dignité, nous les Lycan, et parfois nous combattons ces créatures pour vous. Je ne dis pas que nous sommes tous des "sauveurs" ou des "gardiens de la paix", mais nous sommes pacifiques par nature. Après, je suppose que c'est comme pour toute l'humanité: les bons et les mauvais existent partout...même chez les Vampires certains sont plus humains que d'autres! Quant aux Loups-Garous, en dehors de leur malheureuse forme, ils sont comme toi, humains eux aussi et parfois doux comme des agneaux. Cependant, ta méfiance envers ces êtres et moi-même est parfaitement compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Mer 17 Aoû - 4:13

Stan lâcha un rire moqueur quand il entendit la réponse de son adversaire.

- C’est vraiment trop d’honneur ! Ajouta-t-il d’une voix amusée. Je ne m’attendais pas à autant de tolérance, surtout de la part d’un animal.

Cependant, le jeune homme le laissa continuer ses explications sans chercher à l’interrompre. Même s’il ne le montrait, il avait envie de comprendre ce qu’il savait. Il n’ajouta rien lorsque l’homme lui annonça qu’il allait lui révéler un certain nombre de secrets dangereux. Il le regarda avec froideur, mais il ne prit pas la peine de lui répondre. Il ferait ce qu’il voudrait de ces connaissances. Il ne comptait pas s’engager à quoi que ce soit devant un parfait inconnu.

*Bon, il s’appelle Johansen Oso. Il faudra que je cherche des renseignements sur ce nom à l’occasion. Mais il s’agit peut-être d’une fausse identité…*

La suite de son récit lui parut déjà un peu plus… bizarre. Apparemment, il était né avec une chose malsainer qui le gênait et qui l’empêchait de d’être réellement humain. Par conséquent, il n’était pas devenu un loup-garou, heureusement pour lui et surtout pour les autres, mais un lyca… Lycatrop ? Lyanthorpe ? Bon, une chose étrange proche du loup-garou, mais plus intelligente si on se fiait à son comportement actuel.

- Hmmm… En somme, tu n’es pas un loup-garou, car tu es capable de te contrôler. Si c’est vrai, je n’ai aucune raison de te tuer. Mais c’est un peu trop beau pour être vrai.

Mieux valait écouter la suite des explications, d’autant plus que Johansen semblait déborder d’enthousiasme à l’idée de lui parler de sa situation. Stan se concentra pour comprendre exactement ce qu’il tentait de lui expliquer. Bon, il comprenait la naissance du loup-garou, mais il avait du mal à visualiser la fameuse chose qui gênait le… Le lycantaupe. Cette fois-ci, il avait réussi à retenir son nom !

*Ridicule au passage, mais si ça lui plait…*

Bon, le reste s’avérait un peu plus compliqué. Le lycantaupe pouvait donc rester entre le loup et l’être humain… Aucun rapport avec la taupe, sauf qu’un homme ne voit pas grand-chose la nuit. Bref, son manque d’agressivité devait venir de là. Le hunter ignora totalement le terme d’entité, vu qu’il ne savait pas ce que cela voulait dire. Heureusement, le reste lui permit de comprendre que l’individu qui se trouvait en face de lui pouvait se transformer en une nouvelle bête, un être qui ne ressemblait pas du tout à un loup.

*Une taupe ?*

Non, son interlocuteur finit par lui avouer qu’il se transformait en ours quand il ne se changeait pas en loup. D’ailleurs, à force de l’écouter, Stan s’aperçut qu’il lui parlait de lycanthrope, et non de lycantaupe. Le lycanthrope était donc un homme capable de se changer en loup et en ours, tout en se souvenant de sa nature humaine ? L’idée était plus rassurante que celle d’un monstre prêt à dévorer tout ce qui l’approchait… Mais la taupe ne lui aurait pas déplu finalement.

*C’est quoi un chimpanzé ?*

Il ne devait pas s’agir de quelque chose de très important, puisque Johansen lui en parla à peine. A moins qu’il ne veuille lui cacher certains éléments ? Non, il ne lui aurait rien dit sinon. Stan décida de se renseigner sur ce fameux chimpanzé à l’occasion. Par la suite, il lui balança un gentil discours sur ses frères, sans doute les d’autres loups-ours, sur les hommes, donc sur lui, sur les vampires et les loups-garous. Stan ignora les deux dernières catégories, que la Création entière pouvait pourchasser si ça l’amusait, pour se concentrer sur ses semblables.

- Les Humains ont une énorme différence sur les autres créatures : ils ne connaissent pas leur existence. Tu peux te plaindre de la méchanceté du monde extérieur, mais les hommes n’ont pas beaucoup de choix s’ils veulent survivre. Soit ils se battent en détruisant des monstres, soit ils se laissent dévorer par ignorance. Pour ma part, j’ai rejoint le premier camp.

Le hunter observa le lycanthrope avec froideur, comme si l’idée de lui mettre un poignard en argent entre les deux omoplates ne lui faisait rien du tout. Pourtant, il avait déjà décidé de l’épargner, du moins tant qu’il n’en saurait pas suffisamment sur lui.

- Si j’ai bien compris, continua-t-il, il y a quelque chose dans ton sang qui te gêne et t'empêche de devenir un animal. A ta place, je serais plutôt heureux de cette situation. D’ailleurs, je suis sûr que beaucoup de loups-garous seraient ravis de se transformer en ours s’ils en avaient l’occasion. Heureusement que tu sais ce que tu fais quand tu prends ta seconde forme. A ce sujet, tu n'as pas intérêt de m'avoir menti…

Stan laissa planer une certaine menace, au cas où cette créature s’imaginerait qu’il lui faisait un peu trop confiance. Il ne retint même pas son rire quand il entendit son interlocuteur plaindre, selon lui, les loups-garous et les vampires.

- Les pauvres petits choux ! Je crois que je vais pleurer ! S’esclaffa-t-il. Sérieusement, tu crois que je vais prendre ces bêtes en pitié, après tout ce qu’elles ont fait ? Toi-même, tu as vu de quoi était capable un vampire ce soir ! Désolé, mais je ne suis pas assez niais pour ignorer les dangers que ces bêtes représentent. Au moins, nous sommes d’accord sur un point : des choses aussi dangereuses devraient être supprimées le plus vite possible !

En fait, Johansen avait parlé de méfiance, mais Stan n’envisageait que la destruction pour les loups-garous et les vampires. Ils étaient trop dangereux pour l’être humain et il avait vu leur sauvagerie de trop près. Il voulait bien croire que les magiciens, les sorciers, les veaux doux ? D’un autre côté, comment être effrayé par un veau… Bref, il était d’accord pour accepter que certaines créatures étranges soient à peu près inoffensives, mais il ne pouvait pas courir de risques avec ses proies. Cependant, les lycanthropes l’intriguaient. S’ils étaient proches du loup-garou sans être aussi meurtriers, ils pouvaient se montrer utiles.

- Comme je te l’ai déjà dit, je n’ai tué que des animaux qui avaient attaqué d’autres gens. Si toi ou tes… collègues ne faites de mal à personne, je n’ai aucune raison de vous chasser.

Stan jeta un coup d’œil autour de lui, avant de reprendre.

- Si tu souhaites poursuivre cette discussion, il serait préférable de nous rendre ailleurs. Au cas où tu ne l’aurais pas compris, ce parc est l’un des lieux les plus mal fréquentés de la ville.

Le hunter ne savait pas trop comment allait réagir son interlocuteur. A sa place, il profiterait sans doute de l’occasion pour filer. Mais cet homme semblait plus bavard que lui et prêt à lui apprendre des choses intéressantes. Stan, qui avait déjà rangé son arme depuis plusieurs minutes, attendit patiemment la réponse du lycanthrope.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Lun 22 Aoû - 21:45

A fur et à mesure que Johansen expliquait au jeune homme ce que signifiait être Lycanthrope, un malaise le gagna. Peut-être que son entité lupine, Eladen, avait raison? Peut-être que tout exposer comme cela à ce gaillard allait lui attirer des ennuis ou un nouvel ennemi? Et s'il s'expliquait mal? Ce jeune homme paraissait clairement être un Hunter, c'était donc un chasseur, expérimenté ou non, qui traquait sans compassion les êtres de la nuit. Souvent, Johansen réalisait que les chasseurs ne faisaient pas la distinction entre les Loups-Garous et les Lycan, cela lui avait déjà porté préjudice. Ainsi, sa volonté de faire connaître la différence réelle entre leurs deux races le taraudait depuis un moment déjà. Cet homme était tombé là, ce soir, sans que la fortune ou le destin ne l'ai poussé, c'était certainement Dieu qui l'avait mit sur son chemin et qui lui avait inspiré cette envie irrésistible de lui exposer la Lycanthropie. Pourquoi? Il ne paraissait pas particulièrement intelligent ou brave. Qu'est-ce qui l'avait donc poussé à lui faire confiance et à le prendre comme premier élève de sa thérapie au goût de science naturelle?

Johansen avança ainsi ses propos tout en ralentissant le rythme à mesure qu'il remarquait que son interlocuteur ne le suivait pas forcément. Ses remarques et sursauts de plausible lucidité dépitèrent le Lycan qui réalisa rapidement qu'il n'était pas comprit. Comment expliquer autrement la Lycanthropie? Comment être plus clair? Ha! L'ironie...Ça pour être cler, il l'était! Et rependre la bonne parole de Dieu était à cet instant bien plus simple que de prodiguer cet enseignement à l'allure somme toute impie!
En tous cas, Johansen avait au moins su tirer quelque chose de positif de cet Humain: il ne tuait que les créatures qui attaquaient et qu'il avait repéré. Cela était signe de sagesse derrière son apparente violence et sa fébrile nervosité qui transparaissait dans son regard et ses gestes.


- Les miens ne tuent presque jamais. Évidemment il arrive qu'un comportement violent se développe chez les Lycans, mais cela est rare.

Johansen était gêné: le jeune homme ne semblait pas avoir compris ce qu'il lui avait expliqué. Pour lui les Lycan étaient des Loups-Garous qui avaient un gène en plus qui leur empêchait d'arriver à l'Homme-Loup...Il fallait qu'il lui ré-expose rapidement le tout. Question d'honneur.

- Je crois que tu n'as pas bien saisit mes propos. Les Lycan ne sont pas du tout des Loups-Garous. Nous sommes humains, comme toi, sauf que nous avons un gène qui permet deux transformations animales, l'une en loup, l'autre en un animal qui nous ressemble le plus, à ce qu'on raconte. (Johansen n'avait jamais totalement compris sa forme d'ours, pourtant c'était celle avec laquelle il s'entendait le mieux) Les Loups-Garous ont comme une maladie qu'ils transmettent pas la morsure, nous c'est dans notre système, au même titre que ceux qui ont les cheveux blonds, les yeux verts ou la peau noire...c'est ce qui fait la différence entre les individus. Les Lycans sont des humains qui ont le gène de la Lycanthropie.

Évidemment, à cette époque, la science de la génétique était très peu utilisée et observée. Il était extrêmement rare de pouvoir parler de cela à n'importe quel individu sans qu'il vous prenne pour un fou ou qu'il se sente aussitôt dépassé. Johansen avait eu la chance de fréquenter un Lycanthrope savant qui avait compris le rôle des gènes dans la physionomie humaine.

- Enfin bon, acheva Johansen voyant l'impatience de son interlocuteur, ce que tu dois retenir c'est que nous nous contrôlons totalement et que nous ne pouvons pas "contaminer" autrui.

Oui, c'était le principal. A quoi bon chercher à expliquer le moindre détail? Et ce n'était même pas la peine de parler de leur capacité à dialoguer dans le monde des esprits! Ainsi Johansen s'en tint à cela pour ce qui était des faits scientifiques. Par contre, il voulait faire une démonstration pour terminer le tout.

- Tu m'as vu en loup, et je sens que tu ne me crois pas lorsque je te dis que ma seconde entité est l'ours. Je vais te montrer...Mais ne t'affole pas! C'est impressionnant mais je ne compte pas te manger.

Johansen jeta un coup d'oeil au jeune homme pour vérifier qu'il gardait ses mains loin de son arme. Puis, il regarda alentour pour être certain que personne d'autre ne le verrait. Il chercha Artz, son entité seconde, pour se lier avec. Artz s'y était préparé et il accorda bien volontiers sa force et sa forme au cler.
Johansen recula de quelques pas pour se cacher un peu sous les arbres, la main en avant pour montrer au jeune homme qu'il ne devait pas approcher.
Peu à peu, sa musculature se modifia, il gonfla et prit des muscles qui augmentèrent de plus en plus. Ses vêtements se dissolurent dans sa peau qui avait pris des poils bruns de plus en plus longs. Bientôt Johansen se mit à quatre pattes et son nez s'allongea en un museau court, ses oreilles en disques et son corps entier pris rapidement la forme de celui d'un ours.
Johansen ne semblait pas souffrir de cette métamorphose. Et lorsqu'il eût atteint sa forme finale, il avait pris 230kg, ce qui l’amenait à une masse colossale de 310kg. D'ailleurs, ses énormes pattes griffues s'enfonçaient un peu dans le sol spongieux du parc. Il mesurait maintenant 1,60 m au garrot et 2,65 m de long. Son poil était brun et noir, fournit comme pour passer l'hiver. Johansen était désormais un Grizzli. Son oeil droit était aussi éborgné que lorsqu'il était humain et l'on pouvait nettement distinguer une cicatrice immense le long de sa jambe gauche, invisible sous ses vêtements dans sa forme humaine.

Lentement, très lentement et avec un calme placide de lourd mammifère aimable pour ne pas l'effrayer, il s'avança vers l'humain. Johansen s'arrêta à bonne distance et lui parla de sa voix plus rauque que celle qu'il avait avant sa transformation.


- Cela te surprendra peut être mais nous pouvons également parler, de manière lucide. Je suis toujours le même homme, seulement ma forme est désormais animale. Alors, où voulais-tu aller discuter? Si cela est ta volonté...

Désormais certain que le jeune homme le croirait, Johansen attendit une réponse. En soit, l'idée d'aller s'exiler ailleurs pour discuter n'enchantait pas le cler. Cependant, le jeune homme l'intriguait fortement et il voulait savoir maintenant qu'il avait vu de ses propres yeux sa transformation, ce qu'il pensait. Johansen voulait s'assurer qu'il n'avait pas créé un monstre de haine envers les siens, mais plutôt un bienfaiteur, un Hunter qui saurait faire la différence où d'autres ne pratiquaient qu'un massacre aveugle. C'était ça le but de Johansen: éclairer son prochain. La lumière divine n'était plus sa seule bannière, celle de sa race devait elle aussi servir de voie vers la sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Jeu 13 Oct - 4:41

En dépit des paroles rassurantes du clerc, Stan restait sur ses gardes. Comment aurait-il pu faire confiance à un être humain qui lui avouait pouvoir se transformer en bête quand il le souhaitait ? De toute façon, il ne se fiait à personne. L’idée que cet individu puisse se contrôler le rendait un peu moins dangereux que les autres, mais quand même… Tout cela dépassait quelque peu le hunter, qui éprouvait une forte envie de régler le problème à coups de lame d’argent.

- Inutile de te répéter, grogna-t-il. J’ai bien compris que tu es un gentil loup tout gêné qui ne veut pas faire de mal à mes semblables. Reste à savoir si c’est vrai ou si tu te paies ma tête. Toute cette histoire est plutôt difficile à croire… Comment des créatures qui se ressemblent autant pourraient avoir un comportement aussi différent ? Oui, je sais : tu es un être humain et eux sont juste malades. C’est bien commode tout ça. Bref…

Stan se tut un instant, comme s’il réfléchissait. En fait, il avait cru entendre un bruit de voix inconnues tandis qu’il parlait. Il écouta attentivement les bruits nocturnes, mais il ne remarqua rien. Cependant, il décida de se montrer plus discret. Vu leur discussion, mieux ne valait pas attirer l’attention.


- Au moins, reprit-il à voix basse, tu ne risques pas de me transformer en monstre. Mais en tant que lycanthrope, tu dois bien avoir des capacités… intéressantes, non ? Même si elle ne t’aident pas trop contre les vampires…

Le religieux proposa alors de lui montrer sa seconde apparence animale. Stan fronça les sourcils et ne répondit rien. Un ours ! Rien que ça ! Tout compte fait, le loup lui paraissait presque rassurant. Il dut résister à l’envie de poser la main sur son poignard. Si cet individu le voyait sortir son arme, il risquait de l’attaquer. Après tout, il ne connaissait pas exactement son état d’esprit quand il changeait de forme. Il se recula de quelques pas et observa attentivement son interlocuteur. Son regard méfiant se remplit de surprise quand il vit que Johansen se métamorphosait vraiment en ours ! Et pas de petite taille en plus !

*C’est un vrai monstre ! S’il m’attaque, je n’ai aucune chance avec une simple lame. Et je ne l’arrêterais pas avec un bloody rose, à moins que les lycanthropes n’y soient sensibles. Mais si j’essaie, je suis mort.*

Au moment où il se disait que la fuite serait peut-être une bonne solution, en admettant que cette créature soit suffisamment lente, l’ours se mit à parler. Stupéfait, le jeune homme ouvrit la bouche sans pouvoir dire un seul mot. Il la referma, avala sa salive pour se calmer avant de répondre.

- Eh bien… Je dois dire que je ne m’attendais pas à un tel résultat… C’est… très inhabituel… Même pour un parc comme celui-ci. Là, c’est sûr qu’il vaut mieux rester ici maintenant. Mais cet endroit n’est pas très discret. Il y a beaucoup de gens mal intentionnés qui passent ici la nuit. Bon, tu ne risques rien ainsi… Sauf si tu n’as pas envie que tout le quartier parle d’un ours savant demain. Si tu veux rester sous cette forme, il vaudrait mieux que l’on trouve un coin tranquille pour discuter.

D’un autre côté, Stan n’avait pas très envie de se retrouver dans un endroit trop isolé avec une personne en qui il n’avait pas vraiment confiance. D’un autre côté, s’il voulait en apprendre plus sur les lycanthropes, il devait courir quelques risques. Il se détourna et tendit son bras en direction d’une allée qu’il désigna du doigt.

- Ce chemin nous permettrait d’atteindre un bosquet à l’abri des gens trop curieux. S’il n’est pas déjà occupé, il y a peu de chances que quelqu’un vienne nous espionner. Et s’il y a quelqu’un… Bah, je crois que tu le convaincras facilement de s’installer ailleurs.

Tout en parlant à voix basse, le hunter ne quittait pas l’ours des yeux. Il épiait chacune de ses réactions, prêt à réagir au moindre mouvement suspect.

- Si tu reprenais ton apparence normale, nous pourrions retourner en ville. Tu préfères peut-être rester ici, mais le coin est plutôt dangereux. Enfin… C’est clair qu’avec cette tête… Bref, je ne pense pas qu’on risque grand-chose, sauf de se faire remarquer.

Soudain, le jeune homme s’éloigna de quelques pas vers la droite en direction d’un bouquet d’arbres.

- Attention… Lâcha-t-il à voix basse. Je crois avoir entendu quelqu’un.

Caché derrière l’un des troncs, il observa une scène au loin. Finalement, il haussa les épaules et rejoignit l’allée.

- Un couple… Ils sont complètement stupides de se donner rendez-vous ici. A croire que certains veulent absolument se faire attaquer. Mais ce ne sont pas nos affaires. Je crois qu’ils sont trop occupés pour nous remarquer de toute façon.

Stan se tut et écouta une nouvelle fois les rumeurs de la nuit. Il n’entendit rien, à part les voix et les rires de deux jeunes gens se trouvant à quelques centaines de mètres.

- Sinon, tu peux faire autre chose en tant qu’ours ? Je veux dire en dehors de parler, penser ou dévorer tes ennemis. Tu es un ours normal ou tu as des pouvoirs un peu… bizarres ? Parce que si les humains peuvent être agressifs, les vampires sont quand même plus dangereux… Mais je ne pense pas qu’ils se goinfreraient d’un ours avec des pouvoirs magiques, ajouta-t-il en souriant d’un air mauvais, à l’idée des dégâts que pouvait causer une créature pareille.

Si cet homme cherchait à aider les humains, il lui paraissait logique qu’il tue des vampires et des loups-garous. Malheureusement, il ne semblait pas très agressif, sauf quand on s’en prenait à lui ou à d’autres humains.


*D’un autre côté, c’est ce que font tout le temps ces bestioles à dents longues. Il a déjà dû en affronter, voire en tuer.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Lun 7 Nov - 10:27

L'heure était tardive mais le ciel seul, noir comme l'encre, ne pouvait cacher ce qui se passait à Rengent Park. Malgré l'obscurité, malgré les arbres et les buis, ce lieu n'était pas à l'abri des regards. Johensen en était conscient. Aussi, lorsqu'il eut terminé sa transformation et qu'il eut jugé l'attitude du jeune homme face à lui, le clerc commença-t-il à redevenir humain. Le chasseur semblait quelque peu surpris, impressionné et surtout anxieux face à sa forme d'ours. Cependant, ce n'était pas tellement sa métamorphose qui le perturbait le plus. En effet, il paraîssait surtout pressé de quitter l'endroit, et ce depuis le début de leur rencontre. Quelles raisons le poussaient à fuir ainsi ? La crainte d'un mauvais coup dans cet espace nocturne, à l'image de ce qui venait de se passer avec le Vampire qu'ils avaient battu ensemble ? La volonté de rester caché et d'éviter d'attirer l'attention dans un but ultime de défense du secret intime ? Ou bien, comme l'avait pressenti à la base Johensen, le chasseur avait-il un rendez-vous dont il voulait dissimuler les tenants et les aboutissants ?
Mais le Lycanthrope était las. Le combat contre le Vampire et ses transformations successives l'avaient fatigué. Surtout, ce jeune homme ne semblait pas très ouvert à la discution dans le sens où ce dernier ne s'était toujours pas présenté malgré la bienveillance apparente dont le clerc avait fait montre. Aussi Johensen se contenta-t-il de reprendre sa forme humaine, lentement, pour réintégrer son enveloppe banale et laisser son totem reposer en paix dans les méandres du monde des esprits.
Tandis que le jeune homme s'affolait pour un couple qui passait, Johensen sourit. Certes, garder l'anonymat était symbole de survie dans pareille société où l'industrie de la mort s'activait autant la nuit, surtout à Londres, mais Johensen était tellement désabusé et si terriblement certain du moindre de ses actes que l'agitation du chasseur l'amusait.


- Non, fit-il enfin redevenu humain, je n'ai guère de dons ou de « pouvoirs » autres que celui de me transformer. Ma nature me permet certainement une harmonie avec l'environnement plus intéressante que tout ce que peuvent développer les humains, et ma force sous ces formes animales est forcément décuplée, mais je ne suis pas si spécial et, comme tu le dis, à priori les Vampires sont plus dangereux que moi.

Le clerc s'avança vers le jeune homme pour se pencher un peu vers la lumière afin de voir plus nettement le couple qui s'éloignait.

- Allons, ne trainons pas ici...

Sans crier gare, Johensen sortit du parc pour s'éloigner dans la lumière des lampadaires, vers la ville où le silence semblait reigner tout autant que dans le parc. En soi, l'automne était doux et les spectacles continuaient de régaler le peuple comme les restaurands d'ailleurs, mais cette soirée était étrangement calme. Finalement, mis à part les quelques badauds qu'ils avaient croisé en même temps que le Vampire, ce petit couple sans intérêt et les chauves-souris qui tourbillonnaient irrégulièrement devant les lampadaires pour saisir les papillons de nuit et autres insectes, nulle âme qui vive ne venait troubler la nuit.

Johensen s'arrêta soudainement pour se retourner vers le jeune homme.


- Allors ? Tu viens ? Nous avons encore beaucoup de choses à nous dire ! Je ne sais pas où tu veux aller mais tu as raison en ce qui concerne ce parc : il est malsain.

Le clerc savait parfaitement que ce parc était mal fâmé, il y avait trouvé nombre de drogués et de clochards ivres morts lors de ses escapades nocturnes. Et aucun ne voulait écouter la parole de Dieu ! Au moins une chose qu'ils avaient en commun avec les Vampires...D'ailleurs, le fait même qu'il n'ai jamais réussit à parler correctement à un arbre lui avait bien fait comprendre à quel point ce lieu était nécrosé par le vice. Et puis, dans sa quête infinie d'entrer en contact avec les siens, il n'avait jamais pu entrer en état de transe ici, chose par ailleurs très étrange. Johensen avait déjà songé qu'une aura malveilante avait cloisonné cet endroit, mais il n'avait jamais su réellement se l'expliquer.
Ce soir, ce n'était que pour se promener et trouver quelques âmes errantes qu'il était sorti. Maintenant, il se trouvait en compagnie d'un bien étrange jeune homme. Qui était-il réellement ? Pourquoi chassait-il ? Et son arme...d'où venait-elle ? Tant de questions que Johensen voulait lui poser...Car le clerc était particulièrement curieux du monde et s'il connaissait l'existence de ces fameux Hunter, il n'en avait jamais rencontré avant.


- Tu sais, fit-il assez bas pour que seul les oreilles du jeune homme puissent capter ses mots. C'est bien la première fois que je vois un Humain combattre un Vampire. Ta manière de faire est particulière, tu sembles bien les connaître ! Me trompe-je ? Et puis, si ce n'est pas un but de les exterminer et si tu n'es intervenu peut être que pour aider ton prochain, un homme comme toi mérite que Dieu jette un coup d'oeil dans ta direction, tu ne crois pas ?

Johensen se remit à marcher tranquillement en espérant que le jeune homme le suive. En soi, il ne savait pas trop comment aborder l'intimité du chasseur. Croyait-il seulement en Dieu ? Et n'allait-il pas tout simplement disparaître dans la nuit, trop préoccupé par ses secrets et trop sauvage pour accepter un quelconque partage de connaissance avec un religieux de son espèce ? A vrai dire, Johensen comptait sur sa Lycanthropie pour attirer l'attention du jeune homme. Sa surprise allait peut-être entrer de paire avec sa curiosité ? Cela était à voir...

- Pour discuter, si les parcs ne sont pas sûrs et que les rues le sont un peu plus, elles n'en restent pas moins plus fréquentées et donc moins discrètes. Où songeais-tu aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Mer 11 Jan - 17:44

Stan ne put s’empêcher de fixer Johansen lorsque celui-ci reprit son apparence humaine. Même s’il restait sur la défensive, il avait du mal à détacher les yeux de la scène. C’était la première fois qu’il assistait à la métamorphose d’un animal en homme. Il avait beau avoir déjà tué plusieurs loups-garous, il ne les avait jamais vus se transformer en bête. Dire que cet individu pouvait non seulement devenir loup, mais aussi se plonger dans le corps d’un ours !

*Je me demande combien il existe de gens comme lui… Sans doute pas beaucoup.*

Il observa le prêtre avec froideur, tandis que ce dernier lui donnait quelques précisions sur ses capacités. L’intérêt d’être en harmonie avec son environnement passa complètement au-dessus de la tête du hunter. Quand l’on passait toute son existence dans une cité comme Londres, on ne se souciait pas trop de la faune ou de la flore. Du moins, pas de celle que l’on trouvait à la campagne. Par contre, il retint les informations concernant sa force et son infériorité face aux vampires.

- Tu es quand même bien plus particulier qu’un humain…

Il fut pris au dépourvu quand il vit Johansen se diriger rapidement vers la sortie. Cependant, il le suivit sans hésiter, car il n’avait pas envie de s’éterniser dans ce parc.

- Oui, il vaut mieux partir d’ici… Répondit-il d’une voix morne. Parmi tous les endroits pourris de la capitale, celui-ci atteint le haut du panier. Il faudrait trouver un endroit plus discret pour discuter…

Le hunter faillit ajouter "surtout si tu as d’autres petits talents à me montrer". Cependant, il préféra se taire. Johansen semblait disposé à lui montrer beaucoup de choses, mais il se deviendrait peut-être méfiant faisait preuve d’un trop grand intérêt. D’un autre côté, les chances qu’ils parviennent à tuer un lycanthrope avec un nombre de balles réduites et un poignard en argent semblaient plutôt faibles.

- Non, je ne comptais aller nulle part. Si tu souhaites te rendre dans un endroit particulier, allons-y.

En fait, Stan serait rentré chez lui s’il n’avait pas rencontré le prêtre. Mais il s’était promis de ne jamais emmené un inconnu dans l’un de ses rares refuges. D’ailleurs, seuls ses frères et sœurs avaient eu l’occasion d’y mettre les pieds. Même son père n’y était jamais entré. Le hunter n’avait pas envie que "le vieux", comme il lui arrivait souvent de l’appeler, vienne fouiner et trouve ses armes. Là, les explications deviendraient très, très compliquées à trouver. Et son père n’était pas homme à laisser tomber lorsqu’il estimait qu’on lui cachait quelque chose. Perdu dans ses pensées, le jeune homme se força à revenir à la réalité quand le lycanthrope reprit la parole.

- Ah ? Pourtant, je n’ai jamais tué de vampire auparavant. J’en avais entendu parler, je sais à peu près comment ça fonctionne, mais c’est la première fois que j’en tue un. Par contre, j’ai déjà abattu plusieurs loups-garous. C’est peut-être pour cette raison que ma façon de chasser est bizarre. Peu importe la façon dont on tue une bête, tant qu’on s’en débarrasse.

Il sourit d’un air moqueur, à l’idée que Dieu puisse être intéressé par un individu comme lui. Cela faisait des années que Stan ignorait la religion et ne se souciait plus de son créateur ou du diable. Y croyait-il seulement encore ? Il ne se posait même pas la question.

- Dieu a des choses plus importantes à faire que de me regarder, non ? Ce n’est pas comme si j’avais besoin de lui. De toute façon, tout cela ne me concerne plus. Je vis très bien sans Dieu et je doute que le diable puisse être pire que ce que j’ai déjà croisé. En tant que prêtre, je suppose que tu n’as pas le droit d’être d’accord avec moi. Mais j’espère que tu ne comptes pas passer la nuit à me parler de religion.

Cette idée donnait plutôt envie au hunter de s’enfuir en courant. Mieux valait massacrer un nouveau monstre que de supporter un sermon. Heureusement, Johansen ne ressemblait pas vraiment à un fanatique religieux.

- Mais non, je t'ai dit que je ne voulais aller nulle part… Soupira Stan. J’aurais peut-être fait la tournée des tripots pour fêter mon premier vampire. Cependant, je viens d’avoir une idée. Puisque tu es plus ou moins prêtre, tu dois avoir une église quelque part ? Les bars ne sont pas assez discrets pour continuer notre discussion. Une église vide, ce serait beaucoup plus pratique.

Il restait aussi la possibilité de chercher le recoin le plus isolé d’un quartier pauvre, où personne ne penserait à passer. Ce serait moins dangereux que de discuter dans le parc, même si cette solution n’était pas la plus simple. Londres était une ville un peu trop peuplée la nuit pour que qui quiconque soit parfaitement à l’abri des mauvaises rencontres.

- Sinon, on pourrait s’aventurer dans un des quartiers riches… Lâcha le hunter en réfléchissant à haute voix. On rencontrerait sans doute moins de monde, mais je pense que l’église est une meilleure idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johansen Oso
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 09/03/2011
Nombre de messages : 23
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Clerc
Age : 36 ans
Entité n°2 : Ours brun nommé Artz
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Jeu 2 Fév - 15:38

Le jeune homme était impressionné. Cela se voyait. Et Johansen en était à la fois flâté et triste. Flâté en ce que ses entités lui permettaient d'obtenir la carrure qu'il n'avait pas en qualité d'humain. Heureux de la beauté qu'il obtenait dans son animalité, malgré les cicatrices visibles à la fois sur le corps initial et sur le corps animal, puisque ces dernières étaient bien plus laides sur un corps nu que sur une fourrure. Flâté aussi en ce que ses particularité en faisait presque un sur-homme, ou du moins un homme différent...différent, oui, c'était cela aussi qui le rendait triste. Il était triste de passer pour une bête, un "monstre", et de ne valloir finalement que par sa force physique.

Un incroyant, il était tombé sur une brebie bien égarée ce soir...Un incoroyant! Mais qu'allait-il bien pouvoir lui dire? Il venait de lui tomber dessus, de l'aider à battre un Vampire, de dévoiler son identité, ses entités, et sa nature. Et lui, ce jeune freluquet qui se prenait pour un chasseur, relativement anthipatique et d'ailleurs un poil hautain, ne lui avait même pas donné son nom!
Qu'importe...

Il n'avait pas de cachette à dévoiler au Lycan, il cherchait un autre lieu, plus discret. Une église? Drôle d'idée. Certes c'était généralement fort désert comme lieu à cette heure, et toujours plus ou moins ouvert...mais tellement vide, tellement désolé, tellement résonnant aussi! Une seul oreille pouvait tout boire et tout recracher n'importe où...
Johansen se contenta de répondre brièvement de sa voix grave:


- Mhmm, je n'ai pas d'église, je suis un clerc itinérant, je suis en voyage.

Il continua de marcher vers la ville.

Que faire? Continuer de discuter avec un jeune échévellé, sans croyance autre que les armes par lesquelles il passait les "monstres"? Qu'échanger? La manière de tuer? Barbare...La manière de traquer? Aucun intérêt, Johansen n'était pas un chasseur, mais un rédompteur. Il était là pour donner l'absolution aux instences bienveillantes. Le remettre sur le chemin de la lumière? Un échec en vue...Finalement, Johansen venait de perdre l'envie de dialoguer.


- Vois-tu, mon fils, fit-il en marchant à un rythme rapide, il se fait tard et je n'aime guère l'idée de discuter dans une église, cela heurte à mes principes les plus élémentaires. Nous avons peut être eu assez de frayeurs cette nuit. Ce Vampire nous a bien occupés...Me voilà maitnenant préoccupé et pensif.

Prendre congé, oui, c'était la solution. Reporter la discution. Pour l'heure, Johansen n'appréciait guère la tournure de la soirée: pourquoi errer ainsi avec une âme en peine, belliqueuse et orgueilleuse, tout en restant dans un échange unilatéral? Johansen était un peu perdu. Ce soir avait changé quelque chose dans sa vision du monde. Cet humain l'intriguait mais il se sentait désormais en danger.

- Je ne sais rien de toi, même pas ton nom. Fit-il en s'arrêtant soudainement, face au jeune homme. Toi tu sais désormais que des êtres tels que moi existent. Je ne te demande pas de décliner ton identité maitnenant, ni de me dévoiler tes réelles ambitions, le pourquoi de ta lutte...mais je te demande bien de ne pas nous traquer, mes frères et moi. Nous ne sommes pas des êtres hargneux et combatifs. J'aimerai m'entretenir plus longuement avec toi, un autre jour, pour que nous réfléchissions à une quelconque alliance dans le but de sauvegarder la paix entre les Hommes, les Lycans, les Vampires et les Loups. Nous aspirons tous à cette paix. Toi tu chasses les longues dents et les crocs, nous nous cherchons l'harmonie originelle.

Johansen s'éloigna un peu.

- Je loge à l'Hotel Albany, chambre n°46, fit-il. Tu m'y trouveras, sauf exception. Ce soir, la lune n'est pas propice aux longs dialogues...

Le Lycan reprit sa forme lupine et en un clignement de paupière il avait disparu dans la nuit.

Dans sa course, au milieu des ruelles sombres, Johansen songea qu'il avait laissé ce jeune homme soudainement seul dans la nuit. Il avait peut être prit congé trop vite...Oui, certainement. Il regrettait de ne pas lui avoir réclamé son nom une bonne fois. Peut être ne viendrait-il jamais le voir à l'Hotel? Il venait peut être de perdre un disciple un peu butté certes, mais innocent? Il avait peut être gagné un futur allié...?
L'avenir le lui dirait.

Ce soir avait été dangereux. Trop dangereux. Johansen s'en voulu de s'être autant exposé à un inconnu...sa solitude le tuait petit à petit, il voulait rencontrer d'autres Lycan...mais là...qu'est-ce qui lui avait prit?!


[RP/ Je te laisse vagabonder sans moi Stan, lol, je libère ton personnage car j'ai tendence à te le bloquer, j'ai un peu de mal à jouer ce clerc. silent Nous nous reverrons plus tard avec plaisir! On peut laisser nos personnages ruminer cette première rencontre pour pimenter le jeu plus tard!/RP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan Calder
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 28/09/2010
Nombre de messages : 122
Race : Humain
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Joueur professionnel
Age : 23 ans
Proie(s) : Vampires et Loups-Garous
MessageSujet: Re: Recherche nocturne Dim 5 Fév - 21:57

- Désolé. Je pensais que tu faisais partie des prêtres du coin. Mais il doit être possible de trouver une église vide à cette heure-ci. Même si tu ne t’en occupes pas, cela m’étonnerait qu’on te mette à la porte… Ou qu’on mette qui que ce soit à la porte. C’est une église après tout.

Le lycanthrope ne lui répondit rien, comme s’il était plongé dans ses pensées. Apparemment, son envie de discuter venait de disparaître. Stan n’insista pas, car le silence lui convenait très bien aussi. Cependant, il fallait qu’ils décident à un moment ou un autre quel chemin prendre. Pour l’instant, ils se dirigeaient vers la ville dans un silence un peu sinistre. Soudain, Johansen reprit la parole, mais le hunter fut un peu surpris par ce qu’il dit.

- Ah ? Je croyais que tu voulais parler de certaines choses dans un lieu discret. Mais si cela ne t’intéresse plus, tant pis.

Le jeune homme le suivit durant plusieurs minutes, en se demandant où il comptait l’emmener. Finalement, son compagnon s’arrêta brutalement et se tourna vers lui. Stan écouta ce qu’il voulait lui dire d’un air indifférent. Pourtant, il restait sur la défensive, au cas où le lycanthrope se montrait agressif.

- Je te l’ai déjà dit, je ne m’attaque qu’aux créatures qui s’en prennent aux êtres humains. Je ne vois pas pourquoi on devrait accepter de se faire tuer, surtout dans des circonstances aussi horribles. J’ai déjà vu des cadavres à moitié dévorés et les bêtes qui vont ce genre de choses ne méritent pas de vivre !

Le hunter haussa les épaules, peu convaincu par le discours de Johansen. Le pacifisme de cet homme commençait à l’énerver. Savait-il vraiment de quoi étaient capables les monstres qu’il avait l’air de défendre ? Aspirer à la paix ? Quelle plaisanterie ! Les vampires et les loups-garous voyaient l’humanité comme un garde-manger. La seule paix possible avec eux était une mort bien définitive.

- Je n’ai jamais traqué de lycanthrope et celui qui m’a appris à chasser ne m’en a pas parlé. Non, je ne connais pas son nom, pas plus qu’il ne connaît le mien. Il est préférable de garder son identité pour soi, quand on chasse ce genre de monstres. C’est la meilleure façon d’éviter de les retrouver sur le pas de sa porte.

Ou devant la maison de sa propre famille. Mais Stan ne voulait parler de ses proches à personne, même pas à un individu comme Johansen. Il ne croyait pas que le prêtre tenterait de s'en prendre à eux, mais il ne voulait courir aucun risque. Il y avait déjà bien assez de dangers en ville pour qu'il n'aggrave pas les choses.

- Je pense que tu te fais beaucoup d’illusions sur ces créatures. Tous les vampires et les loups-garous dont j’ai entendu parler voulaient se nourrir d’être humains. Si certains veulent la paix, ils n’ont qu’à rester dans leur coin et se faire oublier. Pour ma part, je n’irai pas les chercher.

Stan observa Johansen, tandis que celui-ci s’éloignait. Il ne fait aucun geste pour le retenir ou l’attaquer. En fait, le lycanthrope le laissait un peu perplexe. Comment pouvait-on savoir autant de choses et rester aussi idéaliste ? Ce devait être son côté prêtre qui l’influençait…

- D’accord. Hôtel Albany, chambre 46. C’est bien noté. Je passerai peut-être si j’en ai le temps.

Sans se poser plus de questions, Stan décida de rentrer chez lui. Cette étrange soirée lui avait ôté l’envie d’aller traîner en ville. D’ailleurs, il devait être très tard à présent. Il ne trouverait sans doute personne pour jouer aux cartes à cette heure-ci. Il n’éprouvait pas non plus l’envie de boire seul ou de chercher une galante compagnie pour l’accompagner. Il remettrait tout cela à demain.

*Quelle rencontre étrange… Bah, inutile de s’en inquiéter. Je ne le reverrai sans doute jamais si je ne cherche plus à le rencontrer. Mais j’aurai appris quelques petites choses intéressantes ce soir.*

Le hunter marchait d’un pas rapide, pressé de rentrer chez lui. L’air lui semblait glacial, peut-être à cause de la fatigue ou de la tension qui retombait. Il rabattit les pans de son manteau contre lui et s’engagea dans la rue qui menait à son logis.

[Vers Rencontres décisives au Salon The Queen's Head]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Recherche nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13» recherche amie» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE» recherche un ami» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: La City :: Suzanne's park-