L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

@ Noa - L'Astronome - Suricate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Noa
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 09/06/2011
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : Astronome/Gardienne
Age : 32 ans
Entité n°2 : Suricate du nom de Tal'nam.
Crédit Avatar : I don't know.
MessageSujet: @ Noa - L'Astronome - Suricate Ven 8 Juil - 20:33



Noa




~ Si tu ne crois pas en toi, crois en moi qui crois en toi ! ~

[citation de la série animée "Tengen Toppa Gurren Lagann"]



Fiche d'identité



Prénom: Noa (anciennement Tahuba)
Nom: Inconnu. Elle a pris celui de sa beinfaitrice, Mme Ducréneau, mais ne l'utilise pas.
Surnom: Aucun connu
Sexe: Femme
Âge réel: 32 ans
Origine: Africaine
Classe sociale: Bourgeoise
Emploi: Astronome, Noa fait de nombreuses recherches sur le mouvement des étoiles, leurs trajectoires, leurs formes et leur composition mais elle tente également d'observer la cohérence cosmique entre les éléments et les êtres.
Noa est surtout une gardienne, comme sa seconde entité le laisse deviner: elle surveille l'humanité et veille à la sécurité des faibles et des bons. Aussi n'est-il pas rare qu'elle garde quelques enfants ou qu'elle se rende dans les orphelinats pour expliquer gentiment quelques phénomènes aux plus jeunes afin de les émerveiller et de les faire un peu rêver tout en surveillant les soins qui leur sont apportés.
Ainsi Noa est une bienfaitrice qui a la tête dans les étoiles, l'espace et le temps: c'est une gardienne des cycles cosmiques et des liaisons entre l'univers et les êtres.




Race: LYCANTHROPE



Première entité: Neïma, la louve noire, est très joueuse, agréable et puissante. Elle a le caractère d'une jeune mère, franche, bienveillante et douce. Noa s’entend très bien avec elle. C'est cette entité qui entre en action lorsque Noa doit défendre une cause et montrer les crocs.



Deuxième entité: Tal'nam est une femelle suricate Très vive et docile, c'est une entité drôle et optimiste qui reste observatrice et prévenante.
Noa tient cette seconde entité de son caractère de gardienne. Elle surveille, constamment, les enfants et autrui. C'est plus fort qu'elle: il faut qu'elle veille à la survie de l'humanité et au bonheur des êtres.




Description physique


Taille: 1m73
Poids: 69 kg
Yeux: Bruns
Cheveux: Noir et crépus. Toujours tressés et attaché par un foulard.

Description détaillée: Jeune, belle et forte, Noa est une femme qui vient d'entrer dans la trentaine et qui possède toute sa vigueur. Originaire d'Afrique, la jeune femme en a gardé le teint miellé du soleil et la dureté du sol poussiéreux. Sa peau de chocolat ne présente aucun défaut et ses petits yeux bien implantés, couleur noisette, sont visiblement faits pour scruter l'horizon et les âmes. Ses cheveux crépus, toujours parfaitement tressés et attachés en arrière par un ruban, lui donnent un aspect ethnique remarquable. Grande (1,73m) et musclée, Noa n'est pourtant pas dépourvue de grâce: ses fins poignets et ses jambes élancées, conjugués avec une poitrine généreuse et une taille parfaite, marquent sa féminité avec douceur. Toute faite de rondeurs bien placées et de muscles, Noa est ainsi taillée comme une exploratrice. Son visage, marqué par sa bouche cerise, a quelque chose de particulier: ses traits ont beau paraître durs, son sourire montre bien vite que sa sévérité sourcilière n'est que le reflet de sa concentration, de sa studieuse attention ou encore de son honnêteté imperturbable. Physiquement, Noa inspire le respect et la tranquillité. Sa voix rassure par sa gravité et sa douceur. L'astronaute est imposante car sa sagesse se ressent dans sa prestance et son timbre.

Vêtements: De manière générale, sa tenue vestimentaire est toujours constituée sur le même principe: pratique mais également teintée d'élégance. En effet, Noa porte presque toujours un pantalon maintenu par une ceinture, comme un homme d'Amérique, ainsi que des bottes rigides. Cela peut choquer dans une société où les femmes doivent encore porter corsets et robes à crinoline, tabliers et jupes longues, bas et escarpins...Mais Noa se détache amplement des autres femmes en s'appropriant la place habituellement réservée à un homme: celle d'astronaute. La jeune femme ne rougira jamais d'être décalée par rapport à la société: elle privilégiera toujours son confort et son travail scientifique, d'autant que c'est une femme seule qui ne cherche en aucun cas l'amour et le mariage.
Plus féminin, son haut, dans les tons clairs, est toujours constitué d'un bustier cintré à merveille qui amplifie quelque peu son col en rehaussant sa poitrine. Noa préfère le blanc et l'ocre qui jouent avec sa peau foncée. Aussi la jeune femme ajoute-t-elle sur ses épaules une veste colorée dont les manches courtes s'associent avec son bustier. Cette veste vient habiller définitivement son buste, même si en temps de pluie ou de froid, il n'est pas rare de la voir ajouter par dessus une cape à capuche, en lin, couleur safran.

Au niveau de ses accessoires, Noa aime habiller ses poignets de bracelets dorés, (ouvragés dans son pays natal), porter des boucles d'oreilles du même type ainsi qu'un collier serti d'une pierre d'ambre pour casser le triangle de peau nue entre son cou et son col en V.

Ainsi, Noa peut être caractérisée comme une belle femme, typée et garçonne mais aussi très féminine dans ses formes et son maintient général.

Particularités: Noa porte un tatouage autour de son nombril. Noir, il est constitué de deux fines lignes d'écriture en langue africaine qui signifient: « Enfant des nuages, reçois sans ambages ce don divin et devient, pour chacun, le meilleur des devins. » Il est le symbole de sa naissance dans sa tribu, signe pour ses anciens frères qu'elle sera importante dans l'histoire des étoiles.




Caractère



En public: Sage, Noa n'est pas née avec le gène de la Lycanthropie pour rien. C'est une femme qui sait rester fière et digne, prête à combattre pour sa vie ou celle des autres, mais c'est surtout, et avant tout, une gardienne, neutre, pacifique et sage, qui observe les Hommes pour mieux les protéger de leur environnement et d'eux-mêmes. Noa est donc une personne très aimable, polie et active. Elle aime travailler et réfléchir. Lire, bricoler, escalader, voyager...cela définit ses activités favorites et donne une idée de sa psychologie.
Quelque peu trop sûre d'elle-même et donc un brin orgueilleuse, Noa est cependant toujours franche et ne connait pas le mensonge. C'est une battante, forte de caractère et sévère avec autrui et elle-même.
Astronaute, Noa est aussi une brillante observatrice qui sait relever les détails les plus infimes et sonder la conscience d'autrui en captant les variations dans le regard. Très perspicace, il est donc difficile de lui mentir.
Calme et posée d'esprit, Noa est cependant une active qui fait souvent plusieurs choses à la fois sans pour autant se tromper ou se perdre dans ses multiples tâches. Ingénieuse, inventrice et chercheuse, Noa aime impressionner ses compères scientifiques et les bonnes gens du coin en montant d'incroyables machines comme des planisphères, des maquettes et des schémas géants de l'univers. Ainsi elle illustre ses théories très avancées pour son époque mais souvent peu écoutées ou vues. Un poil touche-à-tout, parfois trop curieuse et souvent démonstrative, Noa aime exhiber ses recherches et se tenir au courant de celles des autres.
Si elle ne fréquente pas le beau monde et les salons, elle connait cependant tous les coins et recoins des musées de Londres ainsi que les cafés d'artistes et de scientifiques. Elle est réputée dans son domaine, voire même crainte (notamment pour son sexe et son modernisme), mais peu la tiennent en réel respect.

En tant que Lycanthrope: Noa n'a jamais réellement conversé avec ses semblables. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle semble s'isoler en tant que Lycanthrope. En réalité, elle n'a tout simplement pas eu l'occasion de croiser beaucoup de ses congénères et s'est enfermée dans le travail, délaissant du même coup le Monde des Esprits et les liens qu'elle pourrait nouer avec d'autres porteurs du gène lycanthrope.

Loisirs: Noa aime lire perchée dans un arbre ou sur sa structure de planètes tournantes. Mais elle ce qu'elle aime par dessus tout, c'est gribouiller des plans et calculer des trajectoires, c'est à dire travailler...Parfois elle se promène dans un parc ou dans un musée mais son coeur reste aux étoiles et ce qui se passe sur terre ne l'intéresse pas autant que les astres qu'elle observe souvent allongée dans l'herbe ou sous sa verrière le soir.

Religion: Aucune. Noa est plus philosophe que croyante, même si d'aucuns diraient que la science est une forme de croyance.

Philosophie: Le « scientisme » avant l'heure: Noa est persuadée que la science peut tout expliquer et qu'il n'y a ni hasard, ni fatalité, ni entité supérieure. Sa condition de Lycanthrope communiquant avec le Monde des Esprits aurait pu incliner ses pensées vers une forme de croyance en quelques divinités mais, scientifique dans l'âme, Noa est persuadée que la Lycanthropie est génétique, et elle a bien raison.

Qualités: Sage, franche, aimable, perspicace, généreuse, intelligente, active, souple, Noa est une femme forte et droite qui veille au respect et au calme de son environnement proche tout en sachant se défendre et faire preuve de courage, de vigueur et de grâce. Garçonne, elle attire malgré tout les hommes par sa beauté sauvage et naturelle.

Défauts: Trop travailleuse, Noa perd parfois la notion du temps qui passe et abandonne volontiers sa propre nutrition ou son sommeil pour veiller sur ses expériences. Souvent trop franche, même si elle reste polie, la jeune femme peut passer pour orgueilleuse ou moqueuse.




Background



Résumé: RÉSUMÉ

Education
- La musique: Noa sait jouer du piano, assez moyennement.
- Les sciences: Férue de science, Noa est astronome. Elle passe son temps dans les calculs et l'observation des étoiles.
- L'Alchimie: Noa connait l'existence des Alchimistes et a eu connaissance de leurs expériences peu louables sur les animaux et même les Hommes. Cependant, elle ne pratique pas l'Alchimie et ne s'y intéresse qu'à partir du moment où cela explique les phénomènes du ciel et la cohésion de la matière.
- Les langues: Noa parle un dialecte africain, qu'elle n'utilise qu'avec son frère et ses entités. Elle sait également parfaitement bien parler français et son anglais est très correct.

Histoire: Née en 1810 en Afrique, Noa, qui se nommait alors Tahuba, est issue d'une petite tribu d'indigènes à la peau sombre dans le Sud Est du grand continent de feu. Terre de soif et de désert où la végétation peine à prospérer et où les serpents, scorpions et animaux à carapaces évoluent dans le sable et la pierre, la région où Noa est née manquait cruellement d'eau à sa naissance et son peuple, pourtant sédentaire, dut abandonner son village l'année de ses 3 ans pour migrer plus au Nord afin de se rapprocher des points d'eau. Ce voyage renforça la jeune fille qui fut obligée de s'adapter rapidement au changement de lieu et au trajet éprouvant.
Au bout d'un an de construction et de mise en place d'un nouveau puits, Tahuba avait déjà une bonne maîtrise de sa langue natale, une capacité phénoménale à comprendre tout très rapidement et une force qui en faisait une petite fille particulièrement éveillée, agitée et prête à réaliser n'importe quelle tâche ardue sans se décourager. Sa volonté se développa ainsi étonnamment tôt.
Élevée par ses parents, au milieux de ses deux soeurs aînées et de son petit frère, Tahuba, reçu une éducation sommaire qui se réduisit à la cuisine, le tissage, la poterie ainsi que l'entretient de la case et du puits du village. Cependant, farouche et forte, la jeune fille voulut très vite aider son père à la chasse et elle se mit alors à traquer les antilopes avec lui. Sa connaissance de la faune et de la flore africaines fut donc étendue rapidement ainsi que son agilité et son observation.
Le soir, elle développa un amour des étoiles qui lui fit construire une petite cabane perchée dans un arbre non loin du village. Avec ses soeurs, elle passait ses soirées et parfois la nuit à regarder le ciel si vaste, si noir et pourtant si lumineux une fois la lune et les étoiles dévoilées. Son amour des astres grandit naturellement et dès ses cinq ans elle insista auprès du sage du village pour qu'il lui explique le mouvement des étoiles, leur signification, ce que les constellations disaient...

L'année de ses 6 ans, elle entra en communion avec sa première entité. Le Loup vint lui parler et éveilla en elle le gène de la Lycantrhopie. Tahuba avait déjà remarquée qu'elle pouvait voir et sentir parfois comme les animaux ou encore qu'elle avait une facilité étrange à traquer les antilopes. Elle s'étonnait aussi parfois du fait qu'elle avait tendance à surveiller souvent sa tribu comme une gardienne, toujours aux aguets. Le Loup lui expliqua sa nature et la Mangouste prit le dessus pour lui exprimer sa joie d'être avec elle. Unie à ses deux entités, Tahuba apprit à mieux se connaître et très vite, certainement grâce à son environnement si naturel et dénué de civilisation, elle maîtrisa ses métamorphoses et se prit d'amitié pour ses deux totems.

A ses 8 ans, alors qu'elle était en chasse, seule, sa tribu fut attaquée par des hommes blancs qui firent beaucoup de morts mais surtout beaucoup de prisonniers pour leur commerce. Ainsi, si jeune Tahuba dut faire face à une tragédie d'une ampleur inégalée. Poursuivant les assassins, elle s'infiltra dans le bateau qui leur servait de transport pour leur traite des noirs, déjà remise en question à cette époque dans les pays les plus riches.
Poussée par la faim à voler dans la cuisine du bord en attendant de trouver un plan pour faire s'évader ce qui restait de son village, Tahuba finit par se faire prendre et elle se retrouva enfermée avec les siens. Sa soeur aînée était morte dans des conditions effroyables, son père avait la jambe cassée et sa mère avait disparu. Son jeune frère était avec son autre soeur, blessée au bras droit. Il se réfugia aussitôt dans les bras de Noa, si rassurante et si prompte à aider et à réagir face au danger. Le voyage continua pendant des jours, puis des semaines à bord de cet enfer flottant. Le bras de sa soeur s'infecta et bientôt il fallut que l'équipage le lui sectionne. Il s'en fallut de peu pour qu'il la jette par dessus bord, n'étant plus vendable, mais les marins décidèrent de la laisser vivre et de tenter de la vendre moitié prix: aucune perte pour l'instant n'était à faire.
Après deux mois de voyage, une tempête prit le bateau, le forçant à jeter l'ancre dans un petit port de France. C'est là que Tahuba réussit à s'échapper avec son petit frère, à ouvrir la cale et à entraîner avec elle son village. C'est là que beaucoup furent tués, dont son père qui résistait pour permettre aux siens de fuir. La plupart des futurs esclaves furent repris mais Tahuba fit partie de ceux qui s'échappèrent. Elle se retrouva seule avec son frère, sa soeur s'était égarée en chemin.

Heureusement pour eux deux, ils furent recueillis chez une vieille femme qui avait besoin de personnel et qui les prit en pitié. Elle les traita avec égard, malgré leur couleur de peau et en fit ses domestiques. Grand-mère sans petits enfants, veuve depuis dix ans, Madame Annette Ducréneau fut une vraie mère pour eux. Ils apprirent donc le français et les manières du pays. Pendant 4 ans ils furent ainsi à son service, tout en apprenant avec elle le piano, la belote, les coutumes des pays du Nord...Puis la vieille dame, trop bonne pour en rester là, leur permit de faire des études. Bothundo fut renommé Bartholomé et Tahuba fut appelée Noa.
Ainsi, à 11 ans Noa entra à l'école. Elle apprit les mathématiques, la grammaire, l'écriture, la lecture, un peu de chimie et quelques notions de musique. Bartholomé avait alors 9 ans et il faisait lui-aussi beaucoup de progrès. Les deux enfants finirent par prendre le nom de famille de Madame et à lui demander de rechercher leur mère disparue. Rien ne pu leur indiquer si elle était encore en vie ou non et il était quasiment impossible de la retrouver dans le vaste monde...Leur soeur aînée, elle, avait clairement perdu la vie en France, enterrée sans nom et sans âge dans un petit village de province non loin d'eux.

A 18 ans, Noa lui rendit visite, gravant son nom et son histoire dans la pierre bancale de sa tombe. Avec tristesse se terminait ici sa vie d'Afrique. Sa vie de famille et son passé tumultueux durent être mis de côté pour qu'elle puisse avancer et permettre à son frère de ne pas dépérir dans la dépression.

A 20 ans, Noa se lança dans l'astronomie. La science lui était si passionnante qu'elle ne put se résoudre à l'abandonner, remettant en question les propos du sage de son village, elle ouvrit son esprit, aidée par ses totems, aux techniques des hommes blancs et à leur savoir. Elle dévora les livres des bibliothèques françaises, et pendant des années elle traîna dans les pattes d'un vieil ami de Madame, expert dans l'observation des astres et dans les calculs d'astronomie. Bien vite Noa mit de côté l'existence de Dieu, que les Blancs prisaient tant, elle oublia les coutumes de son village car les siens étaient bien trop crédules, trop ignorants des lois du monde pour comprendre l'étendue de l'espace. Elle perdit fois en l'astrologie et elle finit par tout ramener à la science.
Bartholomé se lança dans la médecine et finit par abandonner à cause des discriminations et du nombre d'accusations racistes qu'il devait subir dans son art. Le jeune homme resta dans l'étude des plantes médicinales et finit par travailler pour un herboriste du coin, un certain Monsieur Handerfal, qui le prit volontiers sous son aile en tant qu'assistant.

A 24 ans, Noa décida de quitter Madame qui leur avait depuis longtemps rendu leur liberté. Son frère décida de rester en France. La jeune femme se rendit donc en Angleterre, après une excursion en Allemagne pour voir les premiers verres optiques qui servaient à voir la lune de plus près et un voyage de découverte dans les pays de l'Est qui en fit d'elle une mécanicienne hors pair après la rencontre de Monsieur Harold Seinfeir, un brillant pilote d'avion.

Ainsi, elle arriva à Londres en 1839, experte dans le maniement des outils et des lentilles, agile constructrice de maquette.

Cela fait 3 ans que Noa vit dans son observatoire dans la lande. Elle adore les enfants, s'étant occupé longtemps de son frère comme de son fils. Aussi, très régulièrement, elle garde les enfants d'autrui en ville pour se faire un peu d'argent et elle loge à l'hotel Albany. Noa ne fréquente pas beaucoup les salons à cause de sa couleur de peau et surtout par manque d'intérêt pour les commérages des plus hauts. Elle ne raconte pas aisément son histoire préférant parler d'étoiles et de comètes, cependant elle aime fréquenter les artistes et se rendre dans leurs cafés préférés pour les faire rêver et en prendre elle-même plein la vue et les oreilles.

Amicale, sévère et droite, Noa est bien acceptée par la communauté scientifique et celle des artistes. Cependant, plus d'un lui envient ses maquettes et ses résultats, ce dont résultent certaines tensions maladives dans le domaine de l'astronomie, à cause de la jalousie des uns et du racisme des autres.
Noa est particulièrement bien aimée des jeunes mamans qui lui confient volontiers leurs enfants et parlent d'elle entre-elles comme d'une nourrice intelligente et franche, sans vie personnelle débauchée, qui permet à leurs bambins de découvrir certaines choses en science auxquelles ils n'ont pas forcément accès dans leurs études. Même si beaucoup lui reprochent son côté masculin et ses manières d'homme, son allure d'aventurière les fait rêver et sa personnalité bien assise les rassure malgré sa couleur chocolat, du reste appétissante pour beaucoup d'hommes à la recherche d'aventures exotiques qu'ils ne trouvent jamais avec elle...
Noa est donc toujours un défi pour les femmes trop étroitement corsetées, les hommes fatigués de ces dernières et les scientifiques qui tentent de la surpasser.

La belle Africaine écrit régulièrement à Madame Ducréneau et son frère restés en France.




En société



Famille: Noa possède encore un petit frère, Bothundo (renommé Bartholomé). Il a aujourd'hui 28 ans et travaille dans la botanique en France.
La dame qui les a recueillis touts les deux, Mme Ducréneau, est comme une seconde mère pour elle.

Ennemis:
- Certains scientifiques jaloux qui veulent s'approprier son savoir et son talent.
- Les racistes: elle les écrase sans pitié, en public, lorsqu'ils la cherchent trop.
- Elle n'apprécie pas du tout les Alchimistes et les prend volontiers en grippe.

Alliés: Aucun en particulier.
- Elle communique avec un Lycanthrope d'Allemagne depuis quatre ans mais ce derniers, chercheur en astrophysique, n'a jamais daigné accepter une rencontre.
- Son frère, Bartholomé, qui vit en France et Madame Ducréneau, sa mère adoptive, lui apportent toujours un soutient moral par lettres. D'ailleurs son frère, devenu un homme, n'hésiterait pas à monter en Angleterre pour aider sa grande soeur qu'il chérit par dessus tout.
- Monsieur Harold Seinfeir, un brillant pilote d'avion en Allemagne, avec qui elle a apprit la mécanique. Il lui a offert presque tout ses outils, dont son marteau, gravé des initiales S.H.

Situation: Noa connait l'existence des Alchimistes et les méprise. Elle ne connait pas l'existence des Vampires, choses étonnante pour un Lycanthrope, par contre elle sait que les Loups-Garous existent et qu'ils nuisent à l'image des siens.




Localisation sur l'Ombre



Votre demeure: Noa est arrivé à Londres depuis 3 ans. Elle s'est fait bâtir une maison-observatoire dans la lande, en dehors de la ville, pour avoir son propre lieu de recherche. Elle y accepte volontiers des scientifiques et d'éventuels amis.
Quand elle vient en ville pour fréquenter des cafés ou garder des enfants histoire de se faire un peu d'argent, elle loge dans l’hôtel Albany.

Endroits les plus fréquentés: Son observatoire sur la lande pour observer le ciel, le muséum d'histoire naturelle où elle se promène souvent, et les cafés, parfois mal famés, pour boire un bon whisky.




But(s)


Noa veut percer le secret des étoiles et les comprendre. Elle veille aussi inconsciemment à la paix de son environnement. Quelque part, elle sert de gardienne pour les Humains et elle tente de croire en une harmonie entre toutes les espèces. Elle veut surtout montrer que la science explique tous les phénomènes et qu'il n'y a de Dieu que pour les aveugles qui suivent bêtement les puissants de ce monde dans leur folie.




Armes et équipement



- Noa porte, accroché à gauche de sa taille, un petit marteau léger gravé des initiales S.H. (Harold Seinfeir, son ami pilote d'Allemagne)

- Elle possède un pistolet type mousquet qui ne peut tirer que 6 coups.

- Dans deux petites sacoches qui pendent à sa ceinture sur sa droite, l'astronaute garde précieusement toute une myriade d'ustensiles dont un compas, une boussole, un sextant, une petite réglette en fer pliable de 20cm, une bobine de fil de pêche, un petit carnet de note avec deux crayons de bois, une boite d'allumettes, plusieurs outils comme des clés à molettes...

- Dans une grosse sacoche au-dessus de son pistolet (et qui le cache donc au public), Noa garde de quoi entretenir ce dernier: un mouchoir et surtout une douzaine de balles de rechange, c'est à dire deux chargeurs. Sachant que les temps sont durs et que de nombreux tueurs rôdent, Noa sait qu'on n'est jamais trop prudent, surtout lorsque l'on est une femme, scientifique (et donc avec de nombreux concurrents) et aussi lorsque l'on habite à l'extérieur de la ville, dans la lande...




Pouvoirs


- Brume: Certains Lycanthropes ont la capacité de changer leur corps en brume pour aller rendre visite, sous forme d'esprit, à leurs frères plutôt que de passer par le Monde des Esprits.
Inconvénients: Comme pour le Monde des Esprits, le corps réel est vulnérable tant que son esprit s'occupe de communiquer.

- Invocation de totems alliés: Un Lycanthrope peut demander à ses frères de leur prêter leurs totems pour un combat. Ces derniers, entités animales, peuvent ainsi apparaitre sous forme d'esprits et gêner la progression de l'ennemi voire même le toucher.
Inconvénients: Les totems appartenant à d'autres, ils peuvent décider de rentrer chez eux à n'importe quel moment et leur durée de vie est limitée sous cette forme.

- Adaptation linguistique: Noa est très douée pour comprendre les Humains et elle possède une capacité d'adaptation linguistique étonnante. En effet, la jeune astronaute peut assimiler n'importe quelle langue en un temps record et l'utiliser. Cela donne l'illusion qu'elle est polyglotte et douée par études, mais en réalité cela est bien un don. Evidemment elle maîtrise sa langue natale (un dialecte africain), le français et l'anglais grâce à son expérience, mais pour le reste, son don l'aide à analyser le langage.
Inconvénients: Cela ne marche qu'avec les êtres conscients, Noa ne sait pas parler aux végétaux ni aux animaux (à part les totems). Son temps d'adaptation varie de quelques minutes à plusieurs jours d'écoute selon le dialecte et il faut noter qu'elle ne maîtrise pas totalement le langage emprunté. Elle fait donc beaucoup d'erreur de syntaxe ou de genre dans sa prononciation. Cependant, sa maitrise est toujours bien suffisante pour être parfaitement comprise.

- Illusion astrale: Noa a la capacité de donner des visions à une personne présente près d'elle. Elle peut la faire voyager à travers les astres, la galaxie, les planètes, les étoiles et finalement tout l'univers qui touche au domaine du spacial. Ses illusions sont souvent très poétiques, parfois effrayantes mais toujours contrôlée par l'esprit de Noa.
Inconvénients: Il faut que la personne soit près d'elle dans un cercle entre 10 et 15 mètres. Sa capacité perd en puissance au fur et à mesure du temps et parfois sa vision se trouble complètement à la fin de l'illusion.




Autres personnages



Voir la section: Personnages de l'Admin.




Crédits


Les images utilisées dans ce message viennent de :
- Image d'en-tête, pour le background, la société, le caractère: détails de Boundless, de Yuumei, sur Deviantart, Lien
- entité loup noir: google image, puis sur ce site, artiste Ali L.
- entité suricate: wikipédia ici.
- Localisation: Lyonese City, de Flaviobolla, sur Deviantart, Lien



MADE BY .ANGELUS


Dernière édition par Noa le Ven 24 Aoû - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

@ Noa - L'Astronome - Suricate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Erreur fatale» LA TOUR DE L'ASTRONOME» Péripéties du Suricate Rouge» M.C.Escher (1898-1972) et les objets impossiles
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Le mot de l'Admin (HRP) :: Registre des naissances :: Personnages actifs :: Lycanthropes-