L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Allons chercher sa pitance [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Allons chercher sa pitance [Libre] Lun 23 Jan - 22:05

    Vu la place du soleil dans le ciel et les gargouillis de son ventre, Shana pouvait dire sans aucun doute qu'il était l'heure de déjeuner.
    Soupirant, la jeune fille se redressa, observant les environ. Du haut de son perchoir qu'était un arbre, elle avait pleine vue sur le Nina's park. On pouvait voir diverses personnes, bourgeois ou nobles, s'y promener ou bien décider d'y pique-niquer. Il était vrai qu'avec ce beau soleil, il aurait été dommage de rester enfermé. Mais aucune des personnes ici présentes n'avait quelque chose de susceptible à voler. Aucune bourse trop voyante ou sac laissé sans surveillance. Non, rien. Quant à ceux qui mangeaient, ils étaient trop dégagés. Elle serait vue avant même d'avoir pu les approcher.

    La brunette fit la moue, réfléchissant comment obtenir son repas de midi. Inutile de penser à acheter quelque chose, ses poches étaient aussi vide que son ventre actuellement. Ça ne lui ferait pas de mal de retrouver un petit boulot pendant quelques jours.
    En tout cas, sa dernière option pour se nourrir était donc de voler sa pitance. Sautant habillement à terre, la jeune fille épousseta rapidement ses vêtements, enlevant les quelques feuilles et autre lui étant tombés dessus, avant de se mettre en route. Rien de tel que visiter le marché pour se remplir l'estomac. A cette heure-ci, quasiment tous les commerces devaient être ouvert.

    Sifflotant un air populaire, Sha trottina ainsi en direction du Covent garden. A peine arrivée dans les grandes rues marchandes, elle pouvait déjà sentir les effluves de nourriture provenant des diverses boutiques, ce qui ne fit qu'accentuer sa faim. En revanche, avoir du flair n'était pas toujours une bonne chose non plus. Elle du se boucher le nez en passant devant la parfumerie. Il était clair que jamais elle ne rentrerait là dedans, avec toutes ses odeurs agressives et fortes elle aurait vite fait de tourner de l'œil.
    Vraiment, c'était dans ce genre de moment qu'elle n'enviait en rien les dames de la haute société qui portaient de somptueuses robes et trois tonnes de parfum et maquillage. Vraiment, la lycan ne comprenait pas comment elles pouvaient supporter tout ça. Rien que d'y penser lui donnait des frissons.

    Fort heureusement pour notre protagoniste, elle ne tarda pas à trouver ce qu'elle voulait; à savoir la boucherie. Une fois qu'elle en fut assez proche, Shana tourna dans une petite rue peu fréquentée, voir pas vraiment. C'était ce genre de chemin étroit et sombre, où s'entassait les poubelles et les rats, qui ne donnait nullement envie de s'y aventurer. Peu rassurant, certes, mais au moins la brune était certaine de ne pas être dérangée ici.
    Après s'être assurée qu'elle ne pouvait plus être vue -mis à part peut-être d'un ou deux rongeurs grignotant des morceaux d'on-ne-sait-trop-quoi-, Shana ferma les yeux, se fondant progressivement avec son premier totem qu'étais la louve. Quelques secondes plus tard, à la place de adolescente se trouvait un canidé à la fourrure ébène et aux grand yeux bleus.

    Sha ébouriffa un peu le poil avant de se redresser. Vraiment, chacune de ses transformations lui apportaient une nouvelle vision du monde. Si en humaine elle voyait principalement les choses, en louve elle les sentait. Déjà qu'elle avait un flair remarquable en tant qu'humaine avec son odorat plus, son pouvoir était encore plus précis en tant qu'animal. Tout avait une odeur, les gens, la nourriture, le sol, les murs, l'air, les plantes. Pour peu elle aurait même dit que le ciel avait une odeur.

    Sur ce, Shana trottina hors de la ruelle pour retrouvé la rue principale. Les gens ne lui firent pas attention plus que ça. Il fallait dire, les citadins sortaient rarement de chez eux, et rare étaient ceux qui avait déjà vu un loup. Et même si c'était le cas, leur bon sens leur faisait dire qu'il était impossible d'en trouver un en ville. En soit, elle passait juste pour un gros chien. Si cela pouvait parfois s'avérer vexant, ça avait aussi ses avantages. Ainsi, personne n'irait lui courir après ou chercher à la chasser.
    L'autre avantage était qu'ainsi elle pouvait facilement s'attirer la sympathie des gens à condition qu'ils aiment un tant soit peu les animaux. Et c'était justement le cas du boucher. Quand il la voyait arriver ainsi, après quelques minutes à lui faire des yeux de chien battu il finissait toujours par lui donner quelque chose à manger. Elle filait ensuite voler son dessert plus loin généralement. Mais après, ça dépendait des jours. Si elle tombait sur sa femme, une dame forte et bourrue, cette dernière n'hésitait pas à lui balancer des objets à la figure pour la faire partir, et cela accompagné d'injures gratinées. Vraiment, Shana ne savait pas ce qui la retenait de lui sauter dessus, ne serait-ce que pour la faire taire.
    … Ah si, en fait elle savait. Si elle l'attaquait le boucher refuserait de lui donner à nouveau à manger.

    Enfin, une chance pour elle, ce n'était pas la vielle folle qui tenait la boutique. Remuant la queue, Shana s'avança donc à la fenêtre qui donnait sur le comptoir. En voyant le boucher à l'intérieur, elle lâcha un aboiement qui interpella le bonhomme au ventre rond.

    -Te voilà encore, toi? Je suis occupé, tu sais. 

    Mais rien à faire, la louve le fixait avec des yeux implorant, qui limite vous faisaient penser que vous étiez l'être le plus abominable au monde pour oser la laisser mourir de faim. L'homme détourna le regard, tâchant de se concentrer sur son travail... avant de poser son couteau et de lâcher un soupir au bout de quelques secondes.


    -C'est bon, tu as gagné

    Sur ce, il lui lança trois saucisses par la fenêtre qu'elle se hâta d'attraper au vol. Ravie, elle lâcha un glapissement en guise de remerciement puis elle alla s'allonger quelques mètres plus loin pour déguster son met.
    C'était étrange, et sans doute la cause de l'instinct animal, mais en louve rien ne lui semblait plus appétissant qu'une viande bien saignante ou un lapin fraichement chassé. Et pourtant, sous sa forme humaine elle était écœurée rien qu'à l'idée de manger de la viande crue. Raison pour laquelle elle garda sa forme canine pour grignoter ses morceaux de viande. Après ça, elle reprendrait sans doute forme humaine pour aller chiper une pomme ou quelque chose comme ça.


Dernière édition par Shana Levy le Lun 13 Fév - 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Jeu 2 Fév - 12:49

De petits pieds nus vinrent se poster, résolus, devant le loup, agitant leurs orteils salis par la rue. Une enfant, âgée au plus d'une douzaine d'années, s'était ainsi avancée dans la ruelle avant de s'immobiliser face à la bête. Elle tenait un livre. Il était ouvert dans ses mains, comme si elle venait de marcher en lisant avant de s'interrompre ici. En grosses lettres noires sur fond de dorure et de marocain rouge se lisait aisément « James Cook, Relations de voyages autour du monde ». La petite observait de son regard noir le sombre pelage du loup. Ce dernier pouvait faire penser à du charbon cotonneux, allongé en herbe tendre et agitée. Y poser la main aurait été le réflexe de n'importe qu'elle petite fille, à moins que la peur ne la fasse fuir. Cependant, Lily n'était pas une simple petite fille: elle était Homonculus, et sa nature en faisait un être différent. Elle était là, froide et droite, le regard dur et pourtant elle avait l'apparence de l'innocence, de la jeune ignorance et de la douceur. Hormis ses yeux, rien ne pouvait la différencier d'une fillette ingénue.

- Qu'est-ce que tu fais? demanda-t-elle soudain.

Sa voix avait tonné dans la ruelle, comme un repproche, comme une mère qui surprend son enfant en plein délit.
En réalité, Lily voyait bien que le loup mangeait, la question semblait dénuée de sens. Mais l'Homonculus voyait au-delà de l'activité actuelle pratiquée par l'animal: elle lui demandait ce qu'elle faisait là, sur Terre, de manière originelle. Une question profonde, une question difficile à interpréter et surtout impossible à comprendre dans un pareil moment.
De même, la jeune fille parlait à un animal, comme tout enfant est capable de discuter avec n'importe quel animal domestique en lui inventant une parole imaginaire. Cependant l'Homonculus parlait en réalité à l'être qui se dissimulait dans le loup, non pas au Lycanthrope, puisqu'elle ignorait totalement l'existence de ces derniers et de les pensait même pas, mais bien à l'être vivant, l'essence-même de cet animal. Espérait-elle une réponse? Certes oui, même des yeux.

La conception de la vie et du monde que conservait Lily était tellement tordue qu'il était difficile de la suivre et plus d'un c'était cassé les dents à tenter de la comprendre au-delà des mots. Sa pensée était comme un labyrinthe obscur, sans entrée ni sortie, où le voyageur se perdait inexorablement.

La jeune fille tourna lentement la tête vers l'entrée de la ruelle. Quelques passants, au loin, continuaient de faire leur marché. Lily était venue sans le vouloir, laissant ses pas la guider, éviter les gens et se faufiler entre eux, sans jamais être inquiétée, pour lire, lire encore et toujours, ce récit de voyage, récit merveilleux, récit d'explorateur. Lily étudiait. L'Australie, la Nouvelle Zélande...ce James Cook était doué, pour un humain. Il avait découvert ces terres et permis aux Hommes d'imaginer de nouvelle colonies, songer à de nouvelles richesses...
Les yeux sombres de la jeune fille revinrent se poser sur le loup. Elle fit un pas vers lui.


- Tu es drôlement gros pour un chien, fit-elle d'un air détaché avant de détourner le regard pour observer le mur de briques effritées qui les environnait.

La petite ferma son livre dans un claquement sonore et le glissa sous sons bras gauche. Elle sautilla autour du loup et sourit.

- Mais tu as de beaux yeux! ajouta-t-elle dans un éclat enfantin avant de venir se poster à nouveau devant l'animal. Où est ton maître?

Le ton de la jeune fille c'était clairement refroidit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Jeu 2 Fév - 18:29

    Mâchonnant une de ses saucisses avant de l'avaler, Shana se lécha les babines. Ce n'était sans doute pas suffisant pour faire un repas complet et équilibré, mais ça avait au moins le mérite de faire cesser les gargouillis de son estomac. Elle tiendrait sans problème un moment avec ça avant d'aller chiper quelques autres mets. Tout en grignotant, elle imaginait déjà la suite de son repas.
    Une pomme sans doute, ou un autre fruit. Les vendeurs avaient l'habitude d'exposer leur étalage en plein air, c'était quasiment une invitation à se servir. Qu'ils n'aillent pas s'étonner si on les volait alors. Comme on dit, la faute revenait toujours à celui qui s'était fait avoir.
    Son odorat lui appris aussi que le marchand de chocolat était ouvert; l'air lui amenait une forte odeur de cacao. Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion d'en manger aussi. Soit, elle pourrait ajouter cela à son menu. Ça la calerait un bon moment.

    Alors que la louve finissait son repas, elle redressa soudainement les oreilles et la tête en voyant une enfant s'approcher. C'était une gamine qui devait avoir entre dix et douze ans, quelque chose comme ça. De part sa tenue et son manque de chaussures, Shana pouvait dire qu'elle appartenait à une classe sociale plutôt basse. Mais elle était plutôt mignonne toutefois avec ses joues rondes et était loin d'être maigre. Toutefois, notre protagoniste se sentit quelque peu mal à l'aise face à cette fillette.
    Elle avait l'habitude que les enfants s'approche d'elle quand elle était sous sa forme de canidé. Généralement, ces derniers voulaient jouer avec elle, les yeux brillant de joie en découvrant un gros toutou, ou bien ils n'osaient l'approcher, intimidés, mais ils l'observaient plein de curiosité. Mais cette petite n'était rien de tout cela... elle était simplement... comme vide de toute émotion. Vraiment, quelle enfant sur cette terre pouvait afficher un pareil visage? Avoir un tel regard? C'était à vous hérisser le poil presque.

    A la question de la petite, Shana baissa une oreille tant dis que ses yeux reflétaient son incompréhension. Certes, une phrase naïve et habituelle des enfants étaient souvent de demander à un animal pourquoi il était là... mais c'était bien la première qu'on lui disait cela sur un ton de reproche. Et bien, elle n'avait plus le droit de tranquillement manger maintenant?
    Ne cherchant pas plus loin, ne quittant toutefois pas l'enfant du regard au cas où, la louve avala son dernier morceau de viande.

    Après un nouveau commentaire détaché de toute émotion de la part de la jeune fille, cette dernière se mit soudainement à sautiller autour de Shana d'une voix enjouée. La louve redressa la tête. Allons bon, voilà qu'elle se comportait enfin comme une enfant normale. Toutefois, cela ne dura pas bien longtemps.
    Son maître? Le canidé grogna légèrement, comme indigné. Elle n'avait pas aimé le ton de la fillette et avait l'impression que cette dernière lui reprochait presque de se balader sans un humain la tenant en laisse. Et puis quoi encore?! Celui ou celle qui lui mettrait un collier n'était pas encore née. Elle était libre et le resterait.

    Se redressant, Shana ébouriffa son poil quelques secondes avant de fixer la petite. Elle grogna envers cette dernière, comme pour lui signaler de la laisser tranquille -faute de pouvoir parler en publique. Bien sûr, jamais elle n'irait attaquer une enfant. Ces derniers n'étaient pas une menace -mis à part qu'ils aimaient lui tirer les oreilles- et ils ne faisaient certainement pas le poids contre elle. Sha aurait vite fait que les mettre en charpie en quelques secondes.
    Toutefois, cette fillette ne lui plaisait pas. Ces yeux n'étaient pas ceux d'une enfant, ils étaient beaucoup trop vides et sombres pour que ça soit le cas. Sa présence la mettait mal à l'aise. L'idée que l'enfant ne soit pas humaine l'effleura, mais pourtant, elle ne sentait aucune odeur particulière. Peut-être qu'elle était simplement malade, souffrant de troubles mentaux.

    Du temps où elle était à l'asile, Shana avait eu l'occasion de voir de nombreuses personnes vraiment malades. Certaines avaient son âge, d'autres avaient déjà des cheveux gris. Mais elle se souvenait avoir vu des gens qui restaient assis sur leur chaise pendant des heures, le regard vide, réagissant à peine quand on les interpellait. Qui sait, la fillette souffrait peut-être d'un trouble de ce genre là. Ça expliquerait son comportement étrange.

    En tout cas, pour bien faire passer le message à la petite au cas où le grognement n'aurait pas était suffisant, Shana fit un rapide mouvement de la tête pour lui faire signe de partir.


Dernière édition par Shana Levy le Lun 13 Fév - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mar 7 Fév - 15:32

Le Loup ne semblait pas avoir envie de jouer. Lily le voyait bien. D'ailleurs, c'était un animal particulier...ses yeux le montraient...Tandis que la bête mangeait ses saucisses, la fillette lui tournait autour, lentement, pesant chacun de ses pas d'Eve miniature comme l'on retrouve la liberté de mouvements de ses orteils lorsqu'on les délasse de leurs souliers trop étroits après une dure journée. L'enfant observa l'animal se relever. Pour un chien c'était un vraiment gros chien...Ce pourrait-ce donc être réellement un loup? Peu probable en pleine capitale. Mais c'était décidément un chien au type peu courant. L'animal lança alors un léger grognement puis donna un bref coup de tête pour lui indiquer son envie d'être seul. L'Homonculus haussa les épaules.

- Bah! fit-elle de sa petite voix enfantine. Si tu n'as pas de maître, tu es libre, tu es comme moi, ou presque...

Sa phrase continuait ses propos, sans prendre en compte la volonté de l'animal qu'elle semblait déranger dans son repas tranquille. L'enfant ouvrit alors son livre, chercha une page et lu tout haut:

- « J'ambitionnais non seulement d'aller plus loin qu'aucun homme n'était encore allé, mais aussi loin qu'il était possible d'aller... »

Les yeux noirs de la jeune fille fixèrent intensément ceux du loup. Elle lui fit un sourire aux allures sadiques.

- James Cook..., fit-elle en refermant doucement le livre. Un voyageur, un Humain moins stupide que les autres...Plein de liberté...oui...une liberté dont il s'est servi pour dépasser les limites, les frontières matérielles érigées par ses semblables. Quelle engeance...Un espoir cependant...une liberté...

La jeune fille repositionna son livre sous son bras droit et jeta un regard sombre vers l'entrée de la ruelle comme pour vérifier qu'il n'y avait personne.
Son visage changea alors. Peu à peu, il se fit plus mûr, plus sûr et et plus dur également. Elle grandit d'une dizaine de centimètres, tout en marchant près de l'animal et lui fit à nouveau face : elle avait maintenant l'apparence d'une jeune femme de vingt ans. La petite avait pris des formes plus arrondies, marques de la féminine gente, et ses cheveux s'étaient allongés en même temps que ses mains.


- Allons, fit-elle avec une nouvelle voix, plus adulte, plus grave, tu pourrais m'être utile...

Elle sortit alors de sa poche un petit morceau d'étoffe mauve, déchiré, volé après une veste en soie. Un léger parfum en imprégnait les fibres colorées.

- Tiens, sens-moi ça. Cherche ! Fit-elle en se penchant vers l'animal. Il faut que j'en retrouve le propriétaire...Allons ! Cherche !

La petite agita le morceau de tissu sous le museau du loup comme un chasseur tente de motiver son chien.

- Allons ! Cherche ! C'est important.

Lily poursuivait un homme. Cela faisait des jours qu'elle suivait sa trace. Mais hier elle l'avait perdue. Il fallait qu'elle le retrouve. Cet homme, ce fourbe, cet esprit dérangé...Un père, un faux père ! Un de ces stupides humains qui se prennent pour Dieu. Dieu ! Quel étrange concept...Un concept inventé par ces êtres faibles, un concept si aisément transgressé, bafoué, malmené !
Elle irait au bout du monde pour les traquer. Il lui avait échappé de peu...ce morceau d'étoffe, un peu rougi, en témoignait. Il pouvait être n'importe où, sauf au bureau des Alchimistes, il n'était pas assez fou pour s'y rendre en connaissance de cause. Mais où qu'il soit, elle aurait sa peau, oui, elle lui arracherait la vie, de ses mains, comme au commencement, à l'image-même de ce morceau de tissu, un lambeau de soie, un lambeau de peau, un lambeau d'esprit, en quête de liberté infinie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mer 8 Fév - 14:36

    Soit Shana n'avait pas été assez claire, soit son interlocutrice se fichait de sa demande de la laisser tranquille. Alors que l'humaine continuait de parler, cette dernière se mit soudainement à réciter quelques phrases de son livre.
    Si qu'une enfant habillée en pauvrette sache lire était déjà étonnant, le fait qu'elle lise un ouvrage de ce genre l'était d'autant plus. Shana n'avait jamais vraiment aimé lire et ne possédait pas une grande culture littéraire; elle connaissait juste les noms de quelques grands classiques et contes pour enfants, sans plus. Mais malgré son manque de connaissance dans le domaine de l'écriture, la brunette pouvait dire avec certitude que l'ouvrage de la fillette était loin d'être une histoire pour les petits. Ça semblait être quelque chose de bien plus mature et... philosophique peut-être? Shana ne savait pas trop.

    Après son récital terminé, la petite fille eut un sourire sadique qui fit frissonner la louve. Non, décidément, ce n'était pas une gamine ordinaire, et la suite de son monologue ne fit que confirmer ses dires. Aucun enfant ne parlerait ainsi, et sans doute qu'il ne comprendrait même pas la moitié des termes utilisés. De même, Shana avait un peu de mal à la suivre. Où voulait-elle en venir avec tout ce charabia?
    Grognant un peu en levant les yeux vers le ciel, comme pour montrer qu'elle se fichait de tout cela, l'animal voulu se remettre en route... mais quelle ne fut pas sa surprise quand son interlocutrice passa d'une gamine haute comme trois pommes à soudainement une jeune femme mûre d'une vingtaine d'année. Les yeux écarquillés de stupeur, la louve fit un bon en arrière, le poil hérissé. Qu'est-ce que c'était que ce foutoir?! C'était une enfant il n'y a même pas encore quelques secondes et voilà qu'elle se retrouvait avec une jeune adulte face à elle. C'était impossible, elle n'était donc pas humaine au final? Que...

    Shana lâcha un léger grognement avant d'inspirer à fond. Il fallait qu'elle se calme et réfléchisse un peu. Elle ne savait pas ce qu'était la créature en face d'elle, mais cette dernière ne semblait pas lui être hostile -pour l'instant en tout cas. La louve pouvait donc prendre le temps d'analyser la situation, sans pour autant lâcher la jeune femme des yeux au cas où.
    La brune ne sentait aucune odeur particulière, tout indiquait qu'elle avait devant elle une simple humaine. Mais pourtant, les humains ne se transformaient pas comme bon leur semblait. Quelle créature pouvait elle donc bien être? Sha connaissait les vampires, les loup-garous... mais d'après ce qu'elle savait sur ces races, aucune ne pouvait modeler son âge ainsi. Serait-ce donc une espèce dont elle n'avait pas encore entendu parler?
    Il était vrai qu'après tout, elle ne pouvait tout savoir, et sans doute qu'il existait de nombreuses choses en ce monde dont elle ne soupçonnait même pas l'existence. Mais ignorer à quoi elle avait à faire agaçait la lycan. Sans savoir à quoi s'attendre, elle ne pouvait décider si l'individu en face d'elle était un danger ou non et comment elle devait réagir face à ça.

    Sha fut toutefois coupée dans ses pensées par une tache mauve s'agitant devant sa tête. Cillant un instant, sursautant un peu, le canidé reconnu un morceau d'étoffe empestant le parfum. Après avoir compris que la femme voulait qu'elle en cherche le propriétaire, la louve eut un air profondément blasé -qui pour le coup la fit se détendre.
    Pardon? Cette demoiselle pensait qu'il suffisait d'agiter ça pour que la louve devienne un gentil toutou obéissant? Et puis quoi encore! Elle n'était pas à son service non plus, et un « s'il te plait » au moins aurait été apprécié plutôt que de lui donner un ordre. Après tout, Sha faisait ce qu'elle voulait.

    La lycan fixa un moment son interlocutrice, réfléchissant à comment aborder la chose, avant d'avoir une idée. Heureusement que les loups ne pouvaient pas sourire, sans quoi on aurait vu ses lèvres longuement s'étirer. S'approchant, Sha renifla alors le morceau de tissu. Sous les couches de parfum écœurantes, elle pouvait sentir deux odeurs. La première était celle de la femme face à elle, la seconde était plus grossière et rustre; celle d'un homme. Ce n'était pas une senteur qu'elle connaissait, sans doute n'avait-elle même jamais croisé le propriétaire de ce bout de textile. Mais à l'apparence de ce dernier qui semblait doux au touché, Shana pouvait supposer que l'homme recherché appartenait à une classe sociale élevée. Un noble ou un bourgeois sans doute.
    Reculant de deux pas, la lycan renifla alors l'air, faisant mine de chercher une piste. Elle se mit à tourner autour de la jeune femme avant de quitter la ruelle. Reniflant le sol, elle redressa alors la tête et lâcha un jappement. Et sans plus tarder, elle partit au trot.

    La drôle de femme la suivrait sans doute en pensant qu'elle avait trouvé le fameux propriétaire de l'étoffe. Qu'elle la suive, oui, Sha se ferait un plaisir de la faire tourner en bourrique en la baladant de rue en rue.


[HRP: Ce post est pas génial, désolée >_<]


Dernière édition par Shana Levy le Lun 13 Fév - 14:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Jeu 9 Fév - 13:02

[Hrp/ Ne t'en fais pas, j'aime beaucoup ta manière d'écrire! De mon côté, heureusement que mon personnage est un peu fou, sinon je ne saurais pas quoi écrire parfois! ^^' dsl si c'est court./HRP]

Le chien errant mit un moment avant de daigner renifler le morceau de tissu que lui tendait l'Homonculus. Lily faillit s'impatienter. Elle sentit monter en elle une froide colère qui manqua d'éclater. Quel stupide animal! Juste bon à chaparder! Mais la bête s'approcha finalement pour tendre le museau et analyser l'étoffe. Lily lui sourit. Le chien se redressa et s'éloigna avant de lancer un jappement sonore: avait-il déjà trouvé une piste? Parmis toutes ces odeurs, dans ce marché en pleine ébullition? Incroyable...

L'Homonculus ne se fit pas prier: sous sa forme de jeune femme, elle emboîta le pas à l'animal qui allait plus avant. Gambadant presque, elle observait autour d'elle tous les Humains qui s'affairaient tout en suivant son guide. Elle songeait à ce qu'elle ferait une fois en présence de l'homme. Le boulanger sortait ses pains sur l'étalage pendant que le vendeur d'épices faisait sentir sa marchandise aux bourgeoises accompagnées de quelques domestiques, les plats, les riches étoffes, les animaux, les fruits...tout avait une odeur. Comment le chien allait-il retrouver son homme? Cet homme. Ce traqué. Ce tueur. Elle l'aurait.

Lily marchait vite et avec aisance au milieu de la foule, malgré ses pieds nus, car elle avait l'habitude. Tel un serpent entre les roches et les herbes, elle ondulait en une vague homogène, jeunesse avenante, le regard dur, toutefois. L'esprit brouillé par ses idées de vengeance, elle serrait contre son coeur, sa pierre philosophale, le livre de Cook. Exploratrice des horizons nouveaux, elle serait comme lui, une fois libérée de ses démons, une fois la Terre lavée de ses déchets prétencieux, ces Alchimistes. Espérance folle! Espérance tout de même...

L'Homonculus n'était pas distraite, elle collait le loup et marchait dans ses pas, prêtte à faire face à son destin. Cependant elle continuait d'observer les Humains, encore et toujours: un jour elle serait humaine. Pourquoi? Quel avantage? Ils étaient si maladroits! Si fragiles aussi, et si stupides au fond. Mais heureux. Oui. Souvent. Pas toujours mais souvent. Heureux. Aimants. Vivants.
Elle, elle était morte. Morte de peur, morte de froid, morte de vie. Morte dans cette cave. Morte-née. Morte dans l'oeuf. Son avatar, ou plutôt son modèle, petit tas de miettes, cendres pourries au fond du caveau, éternelle poussière en agonie...Quel crétin! Ce qu'elle avait enfin conclue être son père. Cet être murmurant, cette larve qu'elle avait dévorée. Oui. Mort. Lui aussi.
Le prochain...c'était pour bientôt.


- Attends! fit-elle soudainement au loup en s'arrêtant net.

Elle jeta un coup d'oeil en arrière: elle venait de voir une dame avec un bébé dans les bras. Il ne devait avoir que quelques mois, il était tout petit, tout mince, tout bouffi au niveau du visage. Laid. Oui. Laid comme un insecte gonflé de sang. Un moustique dépourvu d'ailes. Une horreur. Avait-elle resemblé à cela? Cette chose? La dame était belle. Ses longs cheveux ondulé faisaient d'elle une déesse des livres anciens, une beauté au sens esthétique, au sens humain. Elle, Lily, la trouvait belle en ce qu'elle portait les traits de la trentaine, la marque de l'âge, la marque du temps, du monde, de la vie.
Elle avait hâte de grandir. Le pouvait-elle seulement?

Lily reprit sa course, elle ne s'était arrêtée qu'une seconde ou deux, le temps de lancer ses yeux en direction du tableau écoeurant qui s'offrait à elle. En un autre temps, une autre journée, elle se serait certainement approchée pour regarder et jouer de son visage pour analyser cette engence. Mais il y avait urgence.

Désormais l'Homonculus ne lâcha plus l'arrière-train de l'animal qui fendait la foule. Son poil était beau, oui, comme les chats, ces créatures souples et agiles. Elle voulait le toucher, maintenant. Oui, ça avait l'air doux...Où l'emmenait-il? Ce chien...Cette chienne? Peut-être une femmelle. Oui. Surement. Ses yeux étaient nobles. Qu'était-ce la noblesse pour elle? Homonculus...un côté antique...Oui. Un monde de métaphores.

Elle la suiverait jusqu'à l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Dim 12 Fév - 14:34

    Avançant à l'allure d'un petit trop, Shana avait rejoint l'allée principale du marché. Les étalages et boutiques défilaient devant ses yeux mais elle n'en avait cure pour l'instant. Tout ce qu'elle voulait était faire courir l'inconnue. Cette femme étrange qui était passée d'une fillette à une adulte en quelques secondes.
    D'une part, Sha souhaitait simplement lui jouer un tour, ça lui apprendrait à la traiter comme un chien idiot juste bon à obéir, et de plus, cette créature à la nature incertaine représenterait moins une menace pour elle une fois qu'elle l'aurait fatiguée. En tant que louve, elle avait toujours eu une bien meilleure endurance que les humains. Sans parler de la vitesse, mais ici son but n'était pas de perdre la jeune femme dans la foule. Si la situation tournait mal pour elle, Shana n'aurait qu'à changer de forme pour s'enfuir. Sinon, bien qu'elle ne savait pas quelle était la force de celle qui la suivait, elle pouvait compter sur ses crocs pour se défendre.

    -Attends!  s'écria soudainement la femme, faisant se retourner Sha.

    Si l'inconnue ne s'arrêta pas longtemps, le canidé eu tout de même le temps de voir ce qui l'avait interpellée. Une femme devant avoir quelque chose comme 25 ans qui portait un bébé dans ses bras. Elle était belle, sans doute mariée à un bourgeois pour pouvoir porter une belle robe aux couleurs vives. Elle venait d'une famille plus aisée que la moyenne, mais pas assez pour pouvoir la confondre avec une noble. La preuve étant, sinon cela aurait été une nourrice qui s'occuperait de l'enfant.
    Si Shana ne savait pas pourquoi cela avait fait se stopper sa poursuivante, en revanche, cette vision la rendit brièvement pensive. Elle était née dans un milieu de ce genre après tout, où elle avait été aimée et choyée... jusqu'à qu'on la pense folle. C'était fou comme l'affection d'un humain pouvait facilement se changer en peur, en haine, en dégoût en quelques secondes à peine. C'était douloureux aussi. Pour cette raison la brunette n'aimait pas tellement repenser à son passé. Toutefois, pour la première fois, elle se demanda ce qu'il s'était passé après sa fuite à l'Asile. Est-ce que ses parents l'avaient fait recherché après ça? Est-ce qu'ils s'en fichaient? Est-ce qu'ils pensaient qu'elle était morte? Elle n'en avait aucune idée.
    Shana secoua la tête un instant. Penser à tout ça ne lui servirait à rien, et elle n'en avait pas envie. Tout ça était le passé, un passé dont elle ne souhaitait pas se souvenir.

    Ses pattes foulant le sol, les yeux du canidé observaient les ruelles qui s'offraient à lui. Il connaissait le coin comme sa poche, connaissait chaque chemin à prendre pour perdre quelqu'un, s'échapper ou autre.
    Finalement, après encore quelques mètres, l'animal tourna soudainement à droite, empruntant un nouveau chemin peu fréquenté où les rayons du soleil peinait à passer. Il n'y avait rien de très accueillant dans ces coins là. On y trouvait les déchets que les commerçant laissaient trainer là, ces derniers faisant le bonheur des rats et des chiens errants, aussi quelques sans-abris à l'hygiène douteuse qui dormait sur de vieux journaux.
    Shana fit plusieurs tours et détours pour finalement se stopper devant un cul de sac. Toutefois, ce n'était pas une erreur de choix. Il était facile de s'échapper d'ici avec le trou creusé sous le mur, fait par un chien sans doute.

    La louve se retourna alors vers la femme qui la suivait. Elle s'assit et la fixa longuement.

    -La promenade t'a plu alors? demanda-t-elle de sa voix de louve, qui était légèrement plus grave que sous sa forme humaine.

    Si en général jamais elle ne parlerait sous ses formes animales afin de ne pas se faire repérer, elle ne pensait pas que ça soit un problème avec cette interlocutrice là. Cette femme n'était pas humaine, et bien que Shana ignorait sa nature, elle doutait qu'elle se mette à crier parce que le soit-disant chien qu'elle était venait soudainement d'être doté de la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mar 14 Fév - 2:57

Assis sur un banc du Coven Garden, observant les nombreuses allées et venues de gens au sourire touchant, Heather se reposait, cheveux au vent. Il laissait sa longue chevelure virevolter au gré des brises, avec un léger sourire que personne n'effacera jamais. Il restait là, seul, à regarder la vie passer, souriant à la vue d'un couple qui s'embrasse, à la vue d'un marchand de poissons faire une petite réduction à une dame relativement âgée, dont l'argent faisant défaut.

Il souriait de cette bonne humeur constante, cette joie de vivre qui remplissait son cœur d'air pur comme le ferait une balade en forêt.
Heather n'était jamais parti en vacances. Il considérait Londres comme le plus beau des tableaux, comme une œuvre d'art qui changerait au fur et à mesure du temps.
Il imaginait un tableau de la place marchande, un tableau animé. Observant le ciel, il restait là, éperduement plongé dans ses rêves d'art en mouvement, de ce tableau qui se déplacerait, qui émettrait cette émotion que nulle ne peut ressentir sans toucher, sans ressentir la passion qu'ont les gens dans leurs propos, ici, au Coven Garden.
Remarquant un oiseau dans le ciel, il pensait à tant de choses. Il souriait, se mettant à la place de l'oiseau, nous voyant de haut, de petits humains qui se baladent de partout, tout le temps, et à n'importe quelle heure. Il aurait voulu être à sa place.

-
Aaaah.., soupira-t-il, peut-être que mon Papa me voit, lui aussi, de là haut. Peut-être même voit-il tout le monde !

Il se leva précipitamment du banc sur lequel il siégeait, et leva le bras. Il souriait toujours, ce sourire qui ne pouvait être caché par rien au monde, cet amour inconditionnel pour chaque humain ici présent, et pour chaque être vivant. Il resta là, le bras levé, à le bouger frénétiquement de droite à gauche, en hurlant à s'en arracher la gorge.

-Moi aussi papa, je suis là ! C'est moi, Heather ! Je suis là !
Il se rassit, et baissa la tête. Beaucoup de gens le prenaient pour un fou à présent. Mais il n'était pas fou, juste heureux, et candide.

Durant des heures, il siégea sur ce banc, sans jamais bouger de place. Il faisait jour, le vent se levait de plus belle.
Regardant les nuages, il plongeait son regard dans le flou de l'univers, regardant éperduement le ciel comme un homme regardant sa femme dont il est fou amoureux.


"Attends!", entendit-il.

Il embrassa la place des yeux, jusqu'à ce que son regard se pose sur une fillette et un magnifique canidé. Il restait ébahi. C'était un spectacle peu ordinaire, suffisament beau pour rester sur son "tableau imaginaire de Londres". Observant les deux êtres hétéroclites jouer, il restait sans voix. Une fillette, et... un loup ? Non, une louve. Quelle splendeur... Sans compter que la petite fille était belle, et la fourrure de la louve semblait si douce... Il leva les yeux. Une mère tenait son enfant dans ses bras. Cette femme était joyeuse. L'enfant ne criait pas, et se contentait de sourire, en touchant le nez de sa mère comme un jouet. Quelle magnifique journée pour Heather...

Il vit l'enfant et la louve repartir.
Il les poursuivait, courant le plus vite qu'il le pouvait, le sourire au lèvres, une étoile dans les yeux comme lorsqu'une femme donne la vie. Il voulait parler à cette fillette, sincèrement ! Leur courant après, dévalant ruelles et petites boutiques, il aperçut du coin de l'œil un petit magasin de bricoles, dans lequel il vit un matériel de chasse au papillon.


*Je repasserais plus tard, j'ai mieux à faire !*, pensa-t-il.

Il continuait à les suivre. Jamais Heather n'avait couru comme ça. C'est alors que la louve prit une ruelle à droite. Elle allait tellement vite... Heather s'arrêta juste avant l'embranchement de la ruelle pour respirer... Sûrement les avait-il perdus de vue...


"La promenade t'a plu alors?"

Heather ouvrit de grands yeux. Cette voix n'était pas la même que celle de tout à l'heure, elle était nettement plus grave...
Entrant doucement dans la ruelle, il vit la petite fille face à la louve, le sourire aux lèvres. Il ne put s'empêcher d'entamer avec eux la conversation, en balbutiant.


- Je... je m'appelle Heather ! Et... et... et je suis épuisé de vous avoir couru après !", dit-il, un petit rire aux lèvres, la joie dans tout son être.

[HRP : Excusez-moi de m'inviter de la sorte dans votre RP, mais je suis tombé raide dingue de votre façon d'écrire !, et malgré ma nouveauté dans l'Ombre, je n'ai pas pû m'empêcher de m'y inviter... Voilà, j'ai fait ma petite entrée en scène :fierté:, j'espère que ça vous plaira !/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mer 15 Fév - 17:28

[HRP/ Ne t'en fais pas, c'est un rp libre! ^^ C'est chouette que tu nous rejoignes!/HRP]

Lily suivait la louve dans les ruelles. Lorsque cette dernière s'arrêta enfin, l'Homonculus ralentit et regarda autour de lui. Un cul de sac...Y avait-il une entrée cachée? Le flair de l'animal avait-il retrouvé un élément de la vie de l'alchimiste perdu dans une poubelle? Ou bien c'était-il trompé? Sous sa forme de jeune femme, Lily s'approcha encore un peu avant que la louve ne se retourne. Posée face à elle, le canidé lui demanda si la promenade avait été bonne.

Lily sursauta et fronça les sourcils. Son instinct de survie se déclencha comme on allume un feu sur de la paille. Prête à s'échapper, prête à se battre, l'Homonculus changea de visage: ses traits s'étirèrent et elle prit le visage d'une femme de 24 ans en quelques secondes. Système de défense, ses muscles gonflèrent également pour se tenir prêt à bondir et à s'enfuir. Comment était-il possible que cet animal lui parle? Ce ne pouvait pas être son imagination! Elle l'avait entendu! Une chimère...oui...c'était une chimère! Une de ces créatures créées par les Alchimistes! Maintenant qu'elle y songeait, ce ne pouvait être que cela. L'homme lui avait-il envoyée? Horreur! Elle était tombée dans un véritable piège, sa vie était en danger! A moins que la chimère ne soit réellement qu'un être perdu, un fantôme du passé, errant sans fin au milieu de la marmaille humaine, cette vague de folie dans laquelle, comme elle, elle avait été abandonnée, dès la naissance...

L'Homonculus allait répondre à l'animal lorsqu'une voix derrière elle la surprit. Elle tourna brusquement la tête, se sentant soudainement prise au piège entre deux feux. Était-ce donc véritablement un traquenard?
Face à elle se tenait maintenant un jeune garçon entre 15 et 18 ans, à en juger par son apparence physique. Frêle mais vif, un sourire béat collé au visage, un air gêné malgré tout...Un enfant...très grand...impressionnant par sa taille! Même elle, alors qu'elle avait maintenant l'apparence d'une jeune femme de 24ans, elle ne mesurait qu'un mètre soixante-cinq, tandis que lui devait approcher les bons soixante-dix centimètre au-dessus du mètre. Un côté très naturel, des vêtements soignés...

Que faire? Lily réfléchit quelques secondes avant de se mettre de côté afin d'avoir dans son champ de vision à la fois le loup et l'humain, humain car pour elle la rencontre d'autres Homonculus n'était qu'une possibilité infime et elle ne sentait pas de différence notable.
La jeune femme regarda la louve, puis le jeune garçon, l'un après l'autre, l'autre après l'un...


- Pourquoi nous as-tu couru après? finit-elle par demander d'un ton agressif à l'humain. Qu'est-ce que tu veux?

Gardant un oeil sur la louve, Lily recula un peu pour fixer le garçon tout en conservant son angle de vue. Un gamin...un pataud curieux, voilà tout! A moins que l'animal et l'enfant ne soient de mèche? Était-ce réellement un animal d'ailleurs? C'était peut-être une illusion? Lily avait vu des tours de magie en passant sous les chapiteaux et en infiltrant les théâtres avec les enfants des rues: certains étaient impressionnants et il n'était pas rare de voir un prestidigitateur faire apparaître une forme fantomatique...Oui mais là...La louve paraissait tangible...Seule la parole la rendait véritablement étrange.

Une idée vint à l'esprit de l'Homonculus.


- Fais attention, mon chien va te manger si tu me cherches! lança-t-elle au garçon.

Du bleuf. Elle allait vite savoir s'ils étaient ensemble ou pas et elle verrait également si le garçon était assez naïf pour se faire manipuler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mer 15 Fév - 22:27

    Si Sha avait pu sourire sous cette forme, sans aucun doute qu'on aurait vu ses lèvres longuement s'étirer. Et bien, tel était pris qui croyait prendre, enfin, plus ou moins. Si elle avait d'abord pensé à l'inconnue comme une potentiel menace, les rôles étaient à présent inversé.
    Sa réaction soudaine de défense -et la transformation qui en avait suivi- l'avait quelque peu amusée dans le sens où il n'y a même pas une heure avant ça avait été exactement le contraire. Visiblement, la louve s'était trompée. Cette créature n'était pas un potentiel ennemi, mais bien une proie qui avait peur d'être chassée vu sa réaction. Enfin, une chance pour elle, notre chère quadrupède ici présente n'était pas une adepte de la chair humaine et n'avait aucune envie d'y toucher.

    Pour la première fois en tout cas, le regard de cette créature s'anima. Du vide, il passa à la peur, la surprise, la colère. Ce petit détail rassura tout de même un peu Shana. Cette femme était donc capable de ressentir des choses. Peut-être qu'elle était un peu plus humaine qu'elle en avait l'air finalement. Ou peut-être qu'elle l'était vraiment en fait. Mais quel genre d'être humain pouvait changer d'âge en quelques secondes? A moins qu'il n'existe simplement des sorciers parmi les hommes.
    Après tout, les faits lui avaient démontré que certaines légendes humaines étaient vraies. Les vampires, les loups-garous, sa propre race... Pourquoi pas en plus des sorciers?

    Néanmoins, Shana n'eut pas le temps de répondre qu'un nouveau protagoniste fit son entrée. C'était un garçon aux étranges cheveux bleus -quoique, si le mot « étrange » avait encore seulement une signification- et complètement essoufflé. Il était grand -plus qu'elle en tout cas- mais avait l'air d'avoir un ou deux ans de moins que la brunette par son air... quelque peu niais.
    En effet, l'adolescent souriait comme un parfait imbécile heureux. Trop imbécile pour représenter une menace d'ailleurs, mais ça n'expliquait pas pourquoi il les avait suivi.

    La femme se retourna alors vers le jeune homme, s'empressant de le questionner sur la raison de son acte. Shana était aussi curieuse de connaître la réponse, toutefois, la menace qui suivit lui laissa un air totalement blasé. Elle? Son chien? Et puis quoi encore?!
    Grognant ce qui ressemblait à un soupir, Sha se redressa, ébouriffant légèrement son poil, avant de reprendre la parole.

    -D'une, il serait temps d'arrêter de me prendre pour un chien, de deux je ne me souviens pas t'avoir donné le titre de « maître », et de trois, je ne touche pas à la chair humaine.

    D'une, rien que d'y penser lui donner la nausée -simple problème d'éthique-, et ensuite, ça avait franchement l'air d'être une viande dégoûtante. Pleine de gras et de cochonneries écœurantes. Non, quitte à choisir c'était les saucisses du boucher sans aucune hésitation. Enfin, le fait qu'elle ne mangeait pas de ça ne voulait pas dire non plus qu'elle ne savait pas se servir de sa gueule pleine de crocs.

[Pas de problème ^_^ Plus on est de fou, plus on rit. \o/ -Et désolée pour ce poste des plus courts ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mer 15 Fév - 23:34

Heather n'en revenait pas. Il venait tout juste d'assister au dialogue d'une petite fille et... d'une louve ? Non, ce n'était pas une louve comme les autres. Là où beaucoup de personnes auraient pu succomber à la panique, il ne bougea pas. Il avait une faucille dans son dos, le cadeau de son père. Mais il ne s’en était pas servi. Il aurait très bien pu bondir sur cet animal aux paroles humaines, mais il ne le fit pas. Il se contentait de rester là, immobile, une moue figée sur son visage.

- Si je suis venu, c’est que… tu souriais. dit-il à la jeune femme. Tu souriais, et la louve, enfin… ta compagne, à en juger par sa voix féminine, semblait heureuse.

C’est la seule chose qui lui sortit de l’esprit. C’était la réalité, bien sûr, mais il se rendit compte que cette excuse était insignifiante. Il se moquait éperdument du fait que l’animal venait de parler, il l’avait presque déjà oublié. Ce qui le perturbait était le regard apeuré de la jeune femme lorsque son amie se mit à parler. Il ne savait pas quoi faire, tout ce qu’il souhaitait étant engager la conversation avec ces deux personnes, un duo assez peu commun il faut l’avouer. Malgré tout, il gardait un léger sourire aux lèvres. Il venait peut-être de se faire des amis, pour la première fois.

Les gens étaient toujours intrigués par Heather. Ils le considéraient comme une abomination, lui-même ne sachant pas pourquoi. Ils l’appelaient le « fruit du démon » parfois, et ce, depuis le fait qu’il ait montré son carnet à quelqu’un qui ne connaissait peu. Depuis ce jour, il ne le montra plus. Il avait marqué de ne plus jamais montrer ce livret sur l’une des pages de celui-ci, rédigé avec soin d’une plume taillée en biseau.

- J’aimerai en savoir plus sur vous ! dit-il d’un air enjoué, Moi, c’est Heather ! Heather Runaway, et je suis… euh… enfin, il m’est arrivé… euh…

Une longue hésitation se fit entendre, suivie de frissons dans le corps d’Heather. Il n’en savait pas plus. Il avait tout oublié. Tout ce qu’il avait vécu fut balayé par son amnésie, qui arrachait ses souvenirs fréquemment. Heather en était triste. Son sourire disparut, laissant place à des yeux brillants et rouges.

- Je suis désolé… À vrai dire, j’en sais presque moins sur moi que je n’en sais sur vous… expliqua-t-il, prêt à partir, couvert de honte.

Il tourna les talons. Il était triste. Sa mémoire lui fit perdre deux probables amitiés, chose rare chez ce jeune homme aux cheveux bleus. La gente masculine et féminine ne voulaient pas d’un ami perdant la mémoire. C’était un handicap pour les autres, mais surtout pour Heather. Il fit quelque pas, s’éloignant de la ruelle, avant de s’arrêter.

- Le carnet ! Oui !

Il revint vers les deux personnes, un sourire aux lèvres encore plus grand qu’avant, glissa sa main dans sa poche, et en sortit un carnet en cuir brun.
Tout le passé d’Heather était marqué dans ce petit livret. Tout ce qu’il eut vécu, subi, entendu ou dû connaître était marqué, là. C’est son père qui écrit ce livret, le jour de sa « création » en tant qu’Homonculus.
En plus d’avoir perdu la totalité de ses souvenirs, il subissait de graves troubles neurologiques, qui lui faisaient souvent perdre la mémoire à nouveau. Lorsqu’il ne se souvenait plus de rien, il lisait parfois ce petit carnet pour ce rappeler, l’histoire de quelques jours -parfois quelques heures- qui il était.

Il s’approcha de la personne apeurée, s’accroupissant aux côtés de la louve, qui avait un pelage magnifique, et instinctivement, ouvrit le carnet à la première page, le mettant à la vue de la louve et de la jeune femme.
Quelle erreur il ne fit pas, dévoilant sa véritable identité… Sans s’en rendre compte, il fit lire à ces deux personnes les mémoires de sa naissance.

« Heather Runaway, le petit homme aux cheveux bleux. Né le 16 Février 1759 »…

Revenir en haut Aller en bas
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Lun 20 Fév - 14:46

-Coven Garden ! Alors ça ressemble à c'la ? Je l'imaginais plus grand. Passons.. je dois absolument trouver un fournisseur sérieux de métaux...

C'est ainsi que s'exprimèrent les premiers mots de Josh en pénétrant Coven Garden. Il se mit à arpenter les rues du marché, foulant comme bien trop de gens en se jour , les pavés usés de ses rues. Josh n'avait pas trop l'habitude d'être entouré d'autant de personne en même temps et cela le tracassait.
Marchant des rues dont il n'avait jamais vue le nom, le pauvre Lycan avait la très désagréable sensation de tourner en rond. Pour lui tout se ressemblait, les murs, les gens, les têtes peu accueillantes de quelques commerçants. Josh, à force de tourner en rond, avait la tête qui tournait également, alors il sortit du marché pour s’asseoir sur un banc, les jambes molles, la sueur dégoulinante sur son front, la respiration haletante.

Cela devait faire environ un quart d'heure que Josh était sur ce banc, il avait repris des couleurs et de la force dans les mollets il pouvait enfin repartir. Il se leva et fit quelques pas hésitant avant de reprendre sa route dans cette fourmilière labyrinthique. Il marchait, d'un pas résolu et il finit par se remettre à tourner en rond. Excédé il se dit :


-Bon ! Je ferme les yeux, je les ouvrent et la première personne que je croise je lui demande l'adresse des fournisseurs de métaux du marché.

Comme il venait de le penser Josh, ferma et ouvra les yeux. Une fois ses yeux ouverts, il regretta se qu'il venait de penser. En effet devant de lui, marchait un baron, grand, gras, venant de dépasser la pleine force de l'âge et accompagné de trois jeunes femme si superficielle, portant des robes sur-charger de dentelles et autre tissus de bourgeois au-dessus des moyens de Josh.
Prenant son courage à deux mains, il se dirigea vers le baron, et, du plus poliment possible il lui demanda.


-Bonjour humble baron, veuillez excuser mon intrusion mais...Puis-je vous demander les adresses des vendeurs de métaux qui ferait également fournisseurs dans ce marché je vous prie.

Le baron regarda Josh comme si il était une horreur. Après avoir pris son aire hautain, il regarda l’adolescent qui se tenait devant lui, et donna une réponse qu'il n'en était pas vraiment une.

Je t’excuse pour cette fois ! Et dis moi ouvrier, ne serais-tu pas de la famille Aéris, ces cheveux violet ressemblant à la couleur que les égouts ont, sont leur marque de fabrique.

Josh fit rapidement taire les paroles sanglantes de Jace, son entité loup qui lui disait d'ôter la vie à cet insultant baron. Josh fit la sourde oreille et répondit calmement.

-Je vous en remercie et oui je suis bien de la famille Aéris, et j'ai, pour éventuellement devancer votre prochaine question reprit la forge de mon oncle, mais cela vous poserez t-il problème que je soit de cet famille ?

Le baron souris à Josh et détournant son regard du sien il se contenta de déclamer une méchanceté tout juste trouver aux courtisanes qui l'accompagnaient.

-Il faut croire que les Aéris sont comme des rats, on ne se débarrasse pas facilement de la vermine il regarda Josh et prévint. Et fait bien attention de ne pas perdre la tête comme ton oncle

Heureux de ses phrases le baron repartit avec les femmes qui le suivaient dans des rires déplaisant à l'oreille

Dégoûté d'entendre de telle absurdité Josh continua sa route jusqu'à sortir du marché et s'assit aux sol regardant le monde qui l'entouré. Au loin Josh aperçut un peintre qui peignait un jeune couple heureux et souriant, plus près un groupe de jeune têtes blondes qui s'émerveiller à courir dans un rassemblement de pigeons pour les voir s'envoler. Mais cette tranquillité fut gâché par Loxo l'entité renard de Josh et Jace qui réclamèrent à Josh.


-Josh s'il te plais, transforme toi en moi et part te balader sur les toits comme on aime bien ,commença Loxo.

La voix de Jace commençait tout juste à résonner dans la tête de Josh, que se dernier accepta. Il se leva et entama une route jusqu'à une sombre ruelle, où, à présent tranquille il put se transformer en renard. S'agrippant avec ses griffes Josh se mit à grimper à un mur. Après une montée épuisante et laborieuse puisque Josh était tombé trois à quatre fois, il combla enfin les envies de ses entités en se baladant sur les toitures et en sautant gracieusement de maison en maison.

Soudain l'homme transformait en renard entendit le bruit d'un dialogue, alors il décida de s'allonger au bord d'un toit, les pattes avant dans le vide et penchant légèrement la tête pour voir les gens qui parler. Il regardait depuis son toit les trois personnes qui discuter de manière peu amical. Il y avait une jeune femme coinçait entre une louve d'un pelage qui semblait doux au touché. Mais cette louve qui n'en était pas vraiment une, Josh avais ressentit une essence de Lycan donc la louve n'était autre qu'un jeune femme, et, un jeune homme aux cheveux bleue qui balbutiait quelles que mots


« [/i]- J’aimerai en savoir plus sur vous ! dit-il d’un air enjoué, Moi, c’est Heather ! Heather Runaway, et je suis… euh… enfin, il m’est arrivé… euh… »

«
- Je suis désolé… À vrai dire, j’en sais presque moins sur moi que je n’en sais sur vous… expliqua-t-il, prêt à partir, couvert de honte. »

[i]Josh regardait l'homme qui après ces mots tourna les talons, qui soudainement revint en prononçant un petite phrase que Josh n'entendit pas et l'homme sortit un carnet qu'il ouvrit après s’être agenouiller auprès de la Lycan et la jeune femme.

Josh, curieux pencha un peu plus la tête pour voir les écritures dans se carnet et en modifiant sa position il fit tomber un petit cailloux avec sa patte qui, en tombant au sol résonna dans la ruelle.



[HPR/ Je me permet comme un jeune renard de venir fouiller se sujet ou j'ai remarqué que les acteurs présents étaient tous de cette année et en lisant vos fiche personnage j'ai bien caccroché à votre style alors j'ai voulu faire plus ample connaissance (au passage faites gaffe au cailloux XD)/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Dim 26 Fév - 11:34

[Excusez-moi pour le retard, j'ai eu des soucis d'ordinateur XD]

Lily dévisagea le jeune homme puis la louve. Tous deux étaient spéciaux. L'animal parlait, l'enfant semblait amnésique...Étranges rencontres...La louve refusait le titre de chien, et surtout l'idée même d'avoir un maître. Soit. Lily ne lui parlerait plus de cette manière. C'était un animal merveilleux, certainement une chimère. Lily en ferait son allié contre les Alchimistes. Mais ce garçon...à quoi pouvait-il lui servir ? Car Lily ne s'occupait des autres que s'ils pouvaient lui apporter quelque chose. C'était une créature intéressée, uniquement, sans une seule once d'humanité et aucun réel besoin de compagnie. Aveuglée par sa vengeance, détruite de l'intérieur par sa pierre de sang, l'Homonculus cherchait justement à accéder à cet état d'être, d'humain, d'être humain, dont elle ne connaissait finalement rien. Elle voulait ressentir, elle voulait toucher à cette faiblesse qu'elle ne possédait pas. Elle voulait vieillir et grandir comme tout le monde. Pour l'instant, elle vivait dans l'âpre séjour des esprits.

Sous son apparence de jeune femme, Lily tendit la main pour saisir le petit carnet que lui donnait le jeune garçon.


- Heather Runaway...répéta-t-elle en ouvrant le carnet.

Non elle ne le connaissait pas. Elle ne l'avait jamais vu. D'ailleurs elle s'en serait souvenu vu les cheveux bleus qu'arborait le garçon, ce n'était pas courant. Était-ce une teinture, comme celles que l'on utilisait pour les perruques et les vêtements ? Et que lui était-il donc arrivé ? Avait-il eu un accident quelconque pour être aussi perdu ?
Lily tourna les pages du carnet. Évidemment, elle savait lire, avec ses 58ans humains et son éducation à moitié bourgeoise, elle avait eu le temps et l'occasion d'acquérir une certaine culture.

Une chasse aux papillons...Des brides de souvenirs...Qu'est-ce qui était vrai dans ce carnet ? Lily ne pouvait pas tout lire, cela lui aurait prit trop de temps. Cependant, elle resta quelques minutes à observer les pages du carnet. Une tragédie s'y dessinait. Une course contre le temps. Une course pour la vie.


- Homonculus...murmura-t-elle en relevant les yeux pour les poser sur le jeune garçon.

Alors Lily sourit et son corps rapetissa jusqu'à atteindre l'âge et la forme d'une jeune fille de 16ans. Elle tendit la main à Heather.


- Nous sommes pareils, fit-elle d'un air triste et joyeux à la fois. Je m'appelle Lily.

Elle rendit le carnet au garçon et le saisit par une manche pour l'entraîner derrière elle. Elle avait l'habitude de mettre les enfants dans sa poche, avec l'orphelinat elle avait apprit à les manipuler gentiment. Elle se planta alors devant la louve et lui expliqua :

- Louve, nous sommes semblables. Toi aussi. Tu ne parles pas pour rien, tu es comme nous : créée par les Hommes. Nous devons nous liguer contre cette engeance. Nous venger. Il est temps.

Lily ourdissait des plans vénéneux tandis qu'elle s'exprimait d'une voix ferme aux apparences innocentes. Ce garçon était mort. Son « père » l'avait relevé. Ce n'était pas compliqué à comprendre. Était-ce la raison de cette couleur particulière dans les cheveux ? Elle s'était trouvé un allié, c'était certain. Elle allait jouer sur son amnésie pour le manipuler et en faire son instrument. Elle-même ne connaissait pas son passé. Parfois elle faisait des rêves étranges, des rêves d'amour et les visages d'un couple, certainement ses parents, lui revenaient souvent. Ce qui la prenait toujours aux tripes c'était les histoires de maladie. Elle en avait conclue qu'elle était morte de maladie, très jeune. Et c'est tout. Le néant lui rongeait le cœur. Ce garçon avait la chance d'avoir une trace écrite de son passé en tant qu'humain. Il ne comprenait pas la dimension de son existence. Elle, elle s'était largement renseignée pour saisir le sens de la sienne.
Lily était folle, folle de rage, folle de jalousie, mais dans sa folie elle était censée: elle avait intégré les éléments nécessaires à la compréhension du monde actuel. Les Alchimistes devaient périr : c'était cela son but. Une main de justice, une main de fer et de colère.


- Louve, répéta-t-elle. Aide-nous.

La jeune fille se donnait un air adorable et perdu. Tenant Heather par la main, elle venait de peindre un tableau attendrissant. La louve, chimère ou non, allait peut-être les trouver assez charmants pour chercher à leur porter « secours ». Telle la Louve romaine qui sauva Romulus et Rémus, elle allait peut-être songer à sauver la future cité qui siégeait dans l'esprit de Lily?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Dim 4 Mar - 16:38

    Alors que le garçon aux cheveux bleus allait repartir après avoir bafouillé quelques mots, il se retourna pour tendre timidement un carnet. La jeune femme attrapa l'objet et le feuilleta sans grand conviction dans un premier temps, avant de soudainement stopper sa lecture. Quelque chose semblait l'avoir interpellée.
    Bien que Shana n'était pas une grande lectrice, elle avait fait un pas vers les deux bipèdes, poussée par la curiosité. A première vu, l'ouvrage n'était pas vraiment un roman, plus une sorte de journal intime -ou quelque chose du genre. Même si la louve ne pouvait lire de là où elle était, elle distinguait quelques mots maladroitement écrit sur les pages.
    En tout cas, l'attente ne fut pas bien longue car la femme murmura un mot.
    Homoculus.

    Shana pencha légèrement la tête, une oreille baissée. Homo-quoi? Qu'est-ce que c'était que ça? C'était bien la première fois qu'elle entendait ce terme.
    Elle ne connaissait rien des langues antiques, comme le latin ou le grec, mais la première partie de ce mot lui fit penser à « homme ». Quant au reste, elle n'avait aucune idée de sa signification.

    La créature changea à nouveau d'apparence, revêtant cette fois celle d'une adolescente de 16 ou 17ans. Elle déclara alors qu'elle et le garçon étaient semblables. De quoi? Les yeux du canidés détaillèrent d'avantage le jeune homme. Lui aussi serait une bestiole bizarre pouvant changer son âge? Au risque de faire un anachronisme, les entreprises de cosmétique anti-âge avaient du soucis à se faire.
    Se tournant vers Sha, la femme maintenant jeune fille fit alors un monologue comme quoi elle devait les rejoindre pour se venger des hommes.
    Surprise, la louve redressa la tête.
    What? Créés par les humains? Qu'est-ce que c'était que cette histoire? Elle ne comprenait pas vraiment où la créature voulait en venir.

    -Désolée, mais je ne... commença Shana avant de voir quelque chose tomber du sol.

    Un simple caillou, mais ce dernier lui fit lever les yeux par réflexe afin d'en connaître la source.
    Ses iris bleus croisèrent alors ceux mauves d'un canidé au pelage roux. Un renard. Et pas n'importe quel renard.
    A l'instant où Shana le vit, où son odeur lui parvint, elle sut qu'ils étaient de la même espèce. Un lycan. Le quadrupède se traita mentalement d'idiote de ne pas l'avoir remarqué plus tôt. Mais elle avait jusqu'alors porté toute son attention sur les humains -enfin, ces étranges êtres y ressemblant.
    Si cette découverte la ravie, elle préféra la taire pour l'instant. On ne savait jamais, si les choses tournaient mal, il pourrait peut-être devenir un bref allier. Dans ce cas mieux valait privilégier l'effet de surprise, à condition bien sûr que cette touffe de poil orange se comporte comme elle l'espérait. Sha reporta ainsi son regard sur les bipèdes.


    -Désolée, reprit-elle, mais je ne suis pas ce que tu sembles croire. Et je n'aurais rien à gagner à te suivre.


[HS: Désolée, c'est court. Mais je suis trop crevée en ce moment pour faire plus. x__x J'espère que ça vous conviendra malgré tout.]
Revenir en haut Aller en bas
Comte Keï
Admin
Date d'inscription : 01/11/2007
Nombre de messages : 1542
Race : Vampire
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lord / Metteur en scène
Age : 589 ans
Age (apparence) : 28 ans
Proie(s) : Les Humains (pour se nourrir) et tout ceux qui se mettront en travers de son chemin.
Secte : Indépendant
Clan : Ventrue
Lignée : Kyasid (les ombres)
Rang Pyramidal : Premier
Crédit Avatar : Kunzite: Last Rose by kir-tat sur Deviantart
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mar 20 Mar - 11:26

[HRP/ Après une absence aussi prolongée sans aucune réponse aux différents mp et mails envoyés, je me vois dans l'obligation de débloquer ce RP en jouant le personnage d'Heather Runaway./HRP]


Lorsque le jeune garçon eut donné son carnet à l'étrange jeune femme, cette dernière sembla intéressée, sans réelle motivation pourtant. Quelque peu anxieux, face à elle, Heather attendit qu'elle y jette un coup d'oeil et rende son jugement. Ses pertes de mémoire ne l'aidaient décidément pas à créer des liens sociaux. Heureusement qu'il possédait ce reliquat d'une vie passée, de sa naissance, de sa déchéance aussi...Il aimait ce carnet mais il ne le connaissait pas réellement.

La réaction de la jeune femme ne se fit pas attendre, tandis que la louve lisait par-dessus son épaule avec une distance non négligeable. En quelques minutes, l'adolescente eut assez parcouru de pages pour comprendre la chose effroyable qu'il était sans le savoir. Ses yeux trahirent sa stupéfaction en même temps que sa joie. Heather sourit, toujours heureux de découvrir un sourire ailleurs que sur son propre visage. Un Homonculus? Qu'est-ce que c'était?
La jeune fille reprit le corps et l'apparence d'une fillette de son âge et lui prit la main. Ils étaient pareils? Que voulait-elle dire? Au fond Heather ne s'en souciait guère, trop heureux de ce nouveau lien muet entre eux. Il se laissa faire, emmené par Lily vers la louve. Il apprécia la chaleur de la petite main féminine qui serrait la sienne. Lily demanda à la louve de les aider...Les aider? Qu'avaient-ils? Heather ne voyait pas de problème...

Un cailloux tombé d'un toit au-dessus d'eux fit relever la tête de la louve. Heather le ramarqua, suivit son regard et vit lui aussi un renard perché plus haut. Drôle d'endroit pour rencontrer un pareil animal! Qu'il était beau! Pendant ce temps, Lily, qui n'avait rien vu, tentait de demander à la louve de devenir leur allié dans une quête inconnue. Heather ne comprenait pas ce qui se passait.

Il allait montrer le renard du doigt lorsque, soudain, il prit peur. Ce sentiment chez lui était très rare et inatendu en cet instant. Toujours heureux, toujours joyeux, toujours innocent et naïf dans la bienveillance enfantine, l'Homonculus n'avait jamais ressentit réellement ce genre de sensation depuis qu'il était né. Mais une chose lui saisit le coeur, une chose indescriptible, une chose affreuse. Etait-ce cette jeune fille? Oui...Heather le sentait. Quelque chose n'allait pas. Dans son ton aimable, dans sa demande au semblant d'innocence, il sentit un danger manaçant.

Heather quitta le renard des yeux, fixant Lily d'un air soucieux. Tandis que la louve refusait d'aider la jeune fille dans sa quête incompréhensible, Heather lâcha soudainement la main de sa petite camarade. Il la dévisagea d'un air perdu puis, sans un mot, il s'enfuit en courant dans la rue, vers le marché animé.

Ainsi le jeune Homonculus disparu dans la foule.
Le coeur battant, il s'éloigna le plus possible de cette ruelle sombre, laissant derrière lui la louve, la fille et le renard, perturbé au plus haut point.

Puis, il s'arrêta au milieu de la foule: son carnet! Il l'avait oublié!
Complètement choqué, il s'assied dans un coin, à l'ombre d'un étalage, dissimulé dans la crasse et la poussière de balots de tissus et d'épices. Nul ne prennait garde à ce petit enfant, recroquevillé sur lui-même, mendiant abandonné par le destin, les yeux grands ouverts sur son erreur. Son carnet, son carnet, il n'avait plus que cela en tête. Ce bien si précieux était perdu!
Il récupérerait son carnet un jour, mais pour le moment il lui fallait reprendre ses esprits et chasser de son corps cette désagréable impression qu'était la peur.


[HRP/ Après une absence aussi prolongée sans aucune réponse aux différents mp et mails envoyés, je me vois dans l'obligation de débloquer ce RP en jouant le personnage d'Heather Runaway.
--> FIN DU RP D'HEATHER, vous pouvez reprendre votre jeu en prenant en compte ce départ précipité./HRP]


> Jirômaru Keisuke <

Shakespeare, Macbeth, I, 4 (1605).
Spoiler:
 

Voir sa fiche de liens et ses autres personnages.
Votez sur le portail! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nelendark.forumactif.com
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mar 20 Mar - 21:42

[HRP : Heather ne viendra plus Rp ici... Dommage –'/ HRP]

Josh observait les personnes présentes stressaient soudainement dû aux cailloux tombés. Josh remarqua que le jeune homme aux cheveux bleus tenta de le montrer mais d'un coup il stoppa son geste qui allait s'effectuer. Précipitamment le jeune homme aux cheveux bleus partit oubliant son carnet qui semblait la lueur d'espoir de ce jeune homme de sympathiser avec la louve et la jeune femme devenu fillette. Le jeune homme partit, il dégageait une impression de peur. Venait-elle de cette femme tenant le carnet la « touffe bleue » comme le surnommait Loxo, fier de son surnom tout juste trouvé

Josh était très intrigué par cette femme qui passait de fillette à jeune femme. Il se fera une joie et pour celle de Loxo de chercher à comprendre cette femme qui peut se métamorphoser.

*Quelle étrange femme... Je dois en savoir plus sur elle, son pouvoir est tellement utile pour faire ce que je fais.*

Le renard se retourna pour se lécher le pelage qui le démangeait. Et comme à son habitude, à cause de sa maladresse le renard commença à tomber des trois étages de son point d'observation et chuta le long du mur sentant ses poils brûler sous le contacter avec la pierre. Le cœur de Josh se comprima et lui arracha un cri de surprise et une douleur lui envahit le corps.


*Je suis trop jeune pour mourir pensa Loxo dans la tête de Josh.*


Loxo hurlait des prières à un dieu protecteur un animal tout juste inventé et il le conjurait de les sauver de cette mort certaine. La voix de Jace hurla dans la tête de Josh.

-Josh prend ma forme ! Être petit, discret, beau, et faible c'est bien pour s'infiltrer et être discret c'est bien ! Mais quand on est un incapable hurlant à tout vas comme Loxo, quand la situation devient incertaine, mieux vaut prendre le forme d'un loup costaud, robuste et puissant.

-Non, je vais prendre forme humaine, ce sera plus simple pour parler et mes aiguilles seront toujours à porter aux cas où.

Dans les secondes qui suivirent ses pensées et voyant que le petit pilier de pierres dans lequel il allait s'encastrer Josh se transforma. Le jeune homme pris sa grande forme humaine, pose sa main sur le haut du piller puis sauta souplement dans un arc de cercle et il atterrit en s'agenouillant pour amortir l'arrivée au sol.

Instinctivement il fit deux pas en arrière et se mit en position de défense. Il regarda à tour de rôle la fillette plus en détail puis la louve au pelage sublime.

-Bonjour mesdemoiselles. Belle journée pour tomber du haut d'un toit et faire d'étrange rencontre non .

Josh souris doucement et juste après avoir pris sa position de défense il s'adossa contre le mur opposé à celui duquel il était tombé, tourna la tête et observa d'une vue d'ensemble les deux personnes.

[HRP: Désolé, j'ai pas trouvé mieu pour ma véritable entrée ici, je promet de faire mieu./HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mer 4 Avr - 18:32

Alors que Lily commençait à se renfrogner terriblement face au refus de la louve qui ne semblait pas du tout comprendre l'importance de son aide pour les deux enfants, l'Hommonculus de la jeunesse sentit la main du petit garçon se dérober à la sienne. Perplexe, elle resta figée, le fixant de ses yeux d'un air surpris. Heather semblait terrifié. Sa façon de al regarder paru tellement déplacée et incompréhensible pour Lily qu'elle resta sans voix, statue de chairs, à le regarder s'enfuir en courant. Que lui arrivait-il? Etait-il devenu fou? Qu'est-ce qui venait de l'effrayer à ce point? Elle n'avait pourtant rien dit de spécialement alarmant! Ce n'était pas non plus la lovue qui était responsable de ce départ soudain....
Lily garda la main tendu vers le garçon qui disparaissait au loin, mais, étrangement, elle ne le poursuivit pas. En effet, l'Homonculus était non seulement fatigué mais en plus il était assez choqué pour s'oublier lui-même en cet instant.

Lily regarda lentement le carnt qui lui était resté dans les mains. Elle le serra, le glissa dans une poche de sa robe et regarda la louve.


- Ce garçon est fou...dit-elle en levant les yeux au ciel.

Que dire de plus? La louve refusait de l'aider parce qu'elle ne comprenait pas ce qu'elle lui demndait: c'était évident. Comment la convaincre? Fallait-il lui expliquer ce qu'elle était? Ne savait-elle donc rien sur les Homonculus, les Alchimistes et les Chimères? Après tout, Lily était au courant de toutes ces choses grâce à ses voyages et sa longévité. Peut-être que la lovue était une jeune chimère.


- Vois-tu, finit-elle par dire, je pene que tu es une chimère et que...

Brusquement, Lily fut coupée par un bruit au-dessus d'elles: elle leva les yeux vers les toits et vit aussitôt un renard au pelache chatoyanten train de faire une grande chute. L'Homonculus ouvrit la bouche de stupéfaction: qu'est-ce qu'un renard venait faire au beau milieu de la ville? Mais alors que la fillette se posait cette question, elle vit, chose extraordinaire, le renard se changer en homme et se réceptionner avec grâce sur un pillier avant de tomber entre elle et la louve. Ses yeux d'enfant l'avaient suivit du début à la fin de son exploit. Face à lui, Lily esquisa un cri et eu le réflex instinctif de se crisper en mettant ses bras sur sa poitrine.
Qu'était cette chose? Encore uen Chimère? Impossible! Elle ne pourrait avoir forme humaine! Etait-ce comme elle un nouvel Homonculus? Impossible! Une telle rencontre était déjà exceptionnelle avec heather, pourquoi y aurait-il une telle concentration d'Homonculus en cet endroit?


- Qu'est-ce que t'es toi?! Mais!

Lily recula et jeta un oup d'oeil à la louve.

- Il est avec toi? C'est qui? Pourquoi était-il là? Lui aussi...

Une belle journée pour tomber d'un toit...oui...une belle jorunée pour devenir déffinitivement folle plutôt! Lily ne savait plus que penser. Etait-ce elle qui attirait tout ces étranges personnages ou était-ce la louve? Certainement la louve! Depuis qu'elle était tombée nez à nez avec elle dans la rue et qu'elle l'avait suivit, Lily allait de surprises en surprises! Déjà la lovue qui s'était mise à parler, ensuite cet étrange Homonculus sortit d'on ne sait où et qui était amnésique histoire de couronner le tout, et maintenant un renard-humanoïde...un chose, une nouvelle chimère ou un monstre...un magicien peut-être...? Tout ceci était à devenir fou.

- Que me voulez-vous à la fin?! Fit-elle en hurlant presque d'hystérie. T'es comme elle? T'es avec elle? Fit-elle en désignant du doigt la louve. Ou t'es avec Heather? Il t'as envoyé?

A moins que...oui...peut-être que Heathers'était enfuit à cause de l'arrivée de ce renard...Peut-être avait-il sentit sa présence et qu'il avait voulu esquiver le danger...? Peut-être que son regard effrayé avait eu pour but de la prévenir plutôt que de la dévisager elle-même? C'était certainement cela!

Lily laissa son corps pousser. Elle prit à nouveau l'apparence d'une femme de 24 ans. Ses formes se dévellopèrent, sa taille se fit plus haute et ses hanches plus larges. Ainsi, elle paraissait plus mature, plus dangereuse aussi, plus à même de se défendre. Elle se tourna sur le côté pour avoir en vue à la fois la louve et l'homme, exactement comme elle l'avait fait pour Heather: instinct défensif. La couleur rouge de ses paumettes et son regard vif montraient clairement son état de stress.


- Je vous promet mille tourments si vous ne me dites pas, tous les deux, ce que vous cherchez ici. Toi, fit-elle à la louve, es-tu bien une chimère? Sais-tu d'où tu viens? Et toi, continua-t-elle en désignant de la tête le novuel arrivé, es-tu comme elle une chimère ou bien un homme, un sorcier, un mage?

Le seul qui lui resemblait vraiment était parti précipitamment, comme un signal d'alarme. Fallait-il qu'elle s'en aille elle aussi? Ces deux êtres étaient-ils fondamentalement dangereux pour les Homonculus? Lily était sur la défensive la plus extrême. Toutes ces coïcidences ne pouvaient pas en être. Ces deux-là se connaissaient, ou se sentaient...Ces deux-là étaient certainement de la même espèce...Et elle? Une proie pour eux? Finalement, la louve l'avait peut-être bel et bien conduite dans un guet apens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Lun 9 Avr - 17:29

    Bon sang... et dire que tout cela n'aurait du être qu'une charmante après midi où, après avoir fauché de quoi manger, elle se serrait simplement prélassée au soleil dans un parc. Shana commençait vraiment à se demander où elle était tombée, et aussi pourquoi tous les cas sociaux du coin semblaient s'être donnés rendez-vous ici.
    D'abord, elle tombait sur une gamine étrange, qui en fait n'était même pas humaine mais un machin bizarre changeant son âge comme bon lui semblait, et ensuite un imbécile heureux -qui était peut-être de la même espèce que la femme- se ramenait. La créature racontait des choses insensées, et maintenant, cerise sur le gâteau, le garçon venait de prendre ses jambes à son cou sans demander son reste. Mon dieu, pensa la louve bien qu'elle n'était pas croyante, décidément elle se souviendrait longtemps de cette journée.


    - Ce garçon est fou...commenta la femme avant de se reconcentrer sur Sha, qui au passage ne pouvait s'empêcher d'approuver silencieusement ce qu'elle venait de dire.

    La bipède commença à raconter que Shana était une chimère, et cette dernière n'avait strictement aucune idée de la signification de ce terme, mais son interlocutrice fut coupée dans son récit par l'autre lycan qui venait de chuter... de façon plutôt lamentable d'ailleurs.
    La jeune louve entendit dans un coin de sa tête Mea se moquer de lui tandis que Syl lui sifflait de se méfier du nouveau venu. Mais se concentrant sur l'action présente, Sha se contenta d'ignorer ses totems pour le moment.
    D'un coup, le renard devint homme et atterrit non loin des deux filles. Shana eut ainsi tout le loisir de d'avantage l'observer. Elle savait déjà à son odeur qu'il s'agissait d'un jeune adolescent... mais elle ne s'était certainement pas attendue à ce qu'il soit aussi grand. Il faisait combien ce grand dadais au juste? Un mètre quatre-vingt? Deux mètres? Quelque chose dans ces eaux là en tout cas. Pour peu que son flair ne soit pas là pour l'aider, elle lui aurait donné le même âge qu'elle, voir plus. Et d'un côté c'était trustant de voir une personne plus jeune mais pourtant bien plus grande qu'elle.

    Alors qu'elle détaillait le nouvel arrivant, la canidé put voir du coin de l'œil la créature soudainement s'affoler de cette intrusion. Cette dernière devint d'ailleurs hystérique, se mettant à harceler les deux lycanthropes de questions. Reculant d'un pas, plus surprise qu'effrayée, la louve se dit qu'au final, elle n'avait peut-être pas eu si tort que ça en cataloguant la femme de folle au tout début.
    Son corps grandit une nouvelle fois, sans doute dans un réflexe défensif, avant qu'elle ne recommence ses ridicules élucubrations.


    - Je vous promet mille tourments si vous ne me dites pas, tous les deux, ce que vous cherchez ici. Toi, es-tu bien une chimère? Sais-tu d'où tu viens? Et toi, es-tu comme elle une chimère ou bien un homme, un sorcier, un mage?

    Comme Shana s'en était doutée, cette femme n'avait aucune idée de l'espèce à laquelle elle appartenait et la prenait pour autre chose. Une chimère? Non, vraiment, ça ne lui disait rien. Enfin, ce sentiment d'incompréhension était réciproque vu que l'animal ne comprenait pas de quoi la créature parlait.
    Elle jeta un bref coup d'œil au garçon, qui ne semblait pas être plus une menace que ça, puis décida de s'allonger. D'une, elle ne pensait pas avoir vraiment à craindre quelque chose de l'hystérique -si elle était vraiment dangereuse elle ne serait pas dans tel état de panique-, et ensuite, adopter cette position rassurerait peut-être cette dernière qui se calmerait alors.

    Shana lâcha un bâillement, faute de pouvoir soupirer en tant que loup.


    -Écoute, commença-t-elle, je n'ai aucune idée de quoi tu parles depuis le début. Et je ne suis certainement pas ce que tu appelles « chimère ». Quant à lui, fit-elle en désignant le garçon d'un coup de museau, c'est la première fois que je le vois.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mar 1 Mai - 21:21

Josh, tout juste réceptionné entendit cette femme à présent les harceler de questions. La pauvre femme était hystérique, une colère émanée de ses yeux comme l'envie de sang d'un vampire tout juste vampirisé. Pourquoi cette hystérie ? Pourquoi toutes ses questions. Qui suis-je ? Suis-je avec cette louve ? Pourquoi je suis là ? Qu'est que je lui veux . Je suis comme elle . Heater ? Mais qui est ce dernier ? L'homme aux cheveux bleu ? Josh se répéter les questions de la femme, qui était néanmoins belle, mais là n'était pas la question. Cette femme l'avait appelée « Chimère. » Les chimères ne sont-elles pas des monstres créés par des alchimistes ? Mais Josh n'en avait que vaguement parlé en écoutant une discussion d'homme bourré à la bière dans un bar dans une journée bien noire, comme la nuit, un jour éclipse.

Le lycanthrope réfléchit à ce qu'il allait dire, sur une mauvaise compréhension de paroles, la louve ou la femme qu'il se mit à bien plus détailler du regard, il tomba finalement sur une marque rouge sur l'un des pieds de la jeune femme. Cette marque ressemblait à une marque d'homonculs. Mais il n'en était pas sûr. Il se décida à répondre mais la louve le devança.

-Écoute, commença-t-elle, je n'ai aucune idée de quoi tu parles depuis le début. Et je ne suis certainement pas ce que tu appelles « chimère ». Quant à lui, fit-elle en désignant le garçon d'un coup de museau, c'est la première fois que je le vois.

Josh après avoir écouté la réponse de la louve qui semblait plus bête qu'elle au sujet de l'alchimie et autres choses de ce domaine répondit.
-Je suis Josh, commençons-nous par nous présenter. Josh Aéris pour la présentation entière. Il continua après une cour silence. Pour vous éclaircir madame, cette louve et moi ne sommes pas des « chimère, nous ne sommes pas issus de l’alchimie. Mais je ne sais juste que les chimères sont issues de la création d'un alchimiste. Je suis...

Josh n'eut pas le temps de continuer qu'une détonation résonna dans la ruelle, et sa joue si vie offrait d'une entaille peu profonde. Ce retournant vivement, il vit deux hommes, un revolver à la main. Le premier homme interpella Josh

-Toi ! Le merdeux des Aéris. Tu te souviens du baron que tu as bousculé . Bah par ta faute, les avances qu'il a faits à une duchesse furent refusés à cause d'une odeur qui ne devait pas être sur une personne de la baronnie. Alors on nous a demandé de te tuer pour que tu ne puisses plus salir. Cheveux d'égouts.
Josh recula et se cacha à demi derrière le pilier s'assurant que la louve et l'homonculus n'étaient pas visés. Les voir saines et sauves le rassura. Il répondit avec ironie car la situation était drôle. Se faire appeler cheveux d'égouts était une première mais surement la dernière si Jace prenait un peu trop le contrôle son corps.

-Bah que voulait vous, qui veut de ce baron, le gros plein de soupe correspond aux porcs, un peu ce qu'il est, et s'il ne connaît pas douche ce n'est en aucun cas ma faute, puis pour deux pièces il peut avoir une belle dame dans la rue.

Josh entendit les balles éclater sur le pilier, il devait agir et vite, il ne devait pas mettre la lycanthrope et homonculus n'étaient pas touchés.

-Bon... Je vais devoir vous quitter jeunes demoiselles. Revoyons-nous une prochaine fois. Dit Josh.

Josh roula vers l'autre mur prenant des aiguilles en argents dans ses poches et les lança vers les hommes, touchant l'un au poignet qui tenait son arme et l'autre fut touché au thorax mais avec son épais manteau il ne ressentit rien. Se relevant Josh se mit à courir et adressa un salut à la femme et la louve avant de se transformer en un massif loup au poil sombre, les pattes parcourues de mèche verte.

Josh sauta sur celui qui n'avait pas souffert de l'une des aiguilles et il atterrit sur l'homme qui tomba à la renverse. Juste après le loup reprit sa course disparaissant dans la foule.


[ HRP : Désolé vraiment, je pars vite... Mais une amie vient d'arriver ici, elle sera prochainement validée j'en suis sur, alors j'aimerai Rp avec elle rapidement. Une prochaine fois les filles. Mais je vous remercie sincèrement d'avoir voulus de moi alors que ce sujet était mon tout premier Rp.
Prochain RP de Josh: Rendez-vous incertain entre deux Lycans/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Mar 8 Mai - 16:23

Alors que Lily s'affolait, la louve la rassura quelque peu lorsque sa voix à la fois douce dans sa tonalité et sèche dans son expression lui assura qu'elle ne connaissait pas ce garçon-renard. Elle lui affirma également qu'elle n'était pas une chimère, ou du moins qu'elle ne savait pas de quoi elle venait de lui parler.

L'esprit de Lily était en ébullition.

Certes, cette louve ne savait pas ce qu'était une chimère, mais les chimères, comme les Homonculus, ne savaient jamais tout à fait, en tout cas au début de leur vie dans ce monde, ce qu'ils étaient au juste. D'ailleurs, en général, ils devenaient fous lorsqu'ils apprenaient leur nature entièrement artificielle, ou presque selon les Homonculus, mais cela Lily l'ignorait encore. Elle-même se savait Homonculus seulement depuis une trentaine d'années sur ses 48 ans humains. Cependant, elle avait toujours eu des difficultés à comprendre sa nature et elle ne l'avait jamais acceptée. C'était la raison pour laquelle elle chassait les Alchimistes: par pure vengeance pour sa condition.

Qu'était-donc ces étranges créatures? Est-ce que la louve pouvait elle aussi devenir humaine? Ces deux êtres face à elle pouvaient être humains et animaux? Ou bien la louve n'avait-elle que la capacité de parler? Quel cirque!

Le garçon se mit alors à faire les présentation. Toujours tendue, prête à toute éventualité, Lily l'écouta les sourcils froncés. Josh...Josh Aéris...Drôle de nom mais au moins avait-il un nom, un nom et une voix. Il voulu alors lui expliquer ce qu' ILS étaient. Il commença à l'appeler « madame », ce qui froissa quelque peu Lily sur la défensive. C'était bien la première fois qu'on la nommait ainsi! Elle, la jeunesse incarnée! Josh parla des chimères mais il fut presque aussitôt arrêté dans sa lancée par une balle qui vint siffler contre sa joue.
A la détonation, Lily poussa un hurlement qui déchira l'atmosphère d'une manière presque plus brutale que le coup de feu. C'était comme un cris originel, un cri inhumain, par-delà la servile engeance du commun, comme l'écho aiguë du grognement d'un titan antique.

Il y eu un échange d'insultes, deux nouveaux coups de feu et Josh disparu après s'être métamorphosé cette fois en un énorme loup noir et vert. Lily avait les yeux écarquillés et les mains revenues devant sa bouche enfantine. Pendant l'évènement, elle avait repris une forme plus jeune, la plus jeune possible, l'état d'une fillette de 12 ans. Il l'avait appelé "jeune mademoiselle"...Il était poursuivi par des tueurs...Il pouvait aussi se changer en loup...Quel drôle de garçon! Il avait l'air sympathique mais Lily n'avait eu que le temps de s'affoler de sa présence.

Lorsque le loup et les hommes disparurent de la ruelle, laissant Lily avec la louve aux poils soyeux, l'Homonculus se laissa tomber sur une caisse dans la rue le long d'un des murs sales et noirs. Le regard perdu dans le vide, elle tentait de se ressaisir mais son esprit était maintenant tellement loin qu'elle allait rester ainsi quelques bonnes minutes.
Choquée? Certainement.
Les pensées balbutiantes? L'âme dérangée? Elle n'avait pas d'âme. C'est ce qui la minait à ce point.
Pourquoi ces êtres étaient-ils changeants, comme elle, mais en s'alliant au règne animal? Quel étrange pouvoir...

Lentement, joignant ses petites mains sur ses genoux apparent sous sa robe bleue en guenilles, elle tourna la tête vers la louve.


- Louve...dit-elle d'une voix éteinte. Explique-moi...Qu'êtes-vous?

Elle voulait comprendre. Aujourd'hui avait été éprouvant pour son cerveau poreux. Elle devait comprendre. Ce jour allait marqué à jamais une nouvelle vision du monde pour elle.

[HRP/ Pas grave Josh, c'est le jeu! Bon RP!/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Sam 19 Mai - 15:24

    A peine était-il arrivé que ce jeune lycan avait du partir, poursuivi par des tueurs pour une histoire dont elle n'avait pas connaissance. Shana du avouer être déçue de le voir aussi vite filer. Pour une fois qu'elle rencontrait un autre individu de son espèce, elle aurait aimé converser avec lui. Pendant une brève seconde, elle songea à le suivre avant de se raviser.
    Non, ce garçon était pourchassé par des individus armés, et tout lycan qu'il soit elle n'allait certainement pas prendre le risque d'aller à sa rencontre alors qu'elle pouvait se faire blesser. Certes, elle serait curieuse de d'avantage le connaître, mais pour l'instant elle n'allait pas se mettre en danger juste pour approcher un parfait inconnu. Si le garçon s'en tirait, elle aurait peut-être une autre occasion de le croiser. Elle sentit d'ailleurs au fond de son esprit Syl approuver cette sage décision, alors que Mea semblait déçue de ne finalement pas avoir un nouveau compagnon de jeu.

    Ce dilemme étant réglé, le calme revint enfin dans ruelle. Ce n'était pas pour dire, mais durant ces dernières minutes le lieu semblait s'être transformé en une véritable foire. Bien que Shana n'avait rien contre le fait de s'agiter un peu, elle accueillit avec un certain plaisir le retour du calme. Trop de choses venaient de se dérouler de façon brève tout en s'enchaînant rapidement. La jeune fille put ainsi prendre le temps de correctement tout assimiler.
    Vraiment, elle avait du mal à croire qu'il n'y a même pas une heure elle était tranquillement posée dans un coin à manger. Tout ça avait rapidement dégénéré, entre l'arrivée de l'étrange enfant qui pouvait changer son âge et les deux autres garçons dont l'un à la nature incertaine. Et à présent, la voilà revenue à la case départ avec l'inconnue. D'ailleurs, après avoir eu une nouvelle crise de panique quant aux coups de feu -elle fit d'ailleurs sursauter la brune-, cette dernière était retournée à l'état d'une jeune enfant. Shana lui donnait entre douze et treize ans à présent. Elle semblait effrayée, ou plutôt perdue. Sans doute n'avait-elle rien compris à tout ce qui venait de se passer. La louve pouvait comprendre, elle même avait eu du mal à suivre.

    Assise sur une caisse, elle tourna alors la tête vers Sha et lui demanda d'une voix fatiguée ce qu'elle et le garçon nommé Josh étaient. Elle hésita un instant... mais elle ressentit une certaine empathie pour cette créature. Ce n'était pas un prédateur, non. Peu importe si elle pouvait changer son apparence, tout ce que Shana voyait c'était une enfant effrayée qui cherchait à comprendre ce qu'il se passait autour d'elle. Elle s'approcha alors d'elle et s'assit devant la caisse. Elle fixa un instant la petite de ses yeux bleus avant de prendre la parole.


    -Soit, je vais te le dire. Mais après ça, je serais curieuse de connaître ta nature.

    Ce n'était ni un ordre ni une forme de chantage. Elle lui répondrait dans tous les cas. Mais si cette fille ne voyait rien contre, Sha voulait savoir ce qu'elle était. Après tout, cela pourrait lui servir si elle rencontrait un jour une autre de ces créatures. La louve grimpa alors à son tour sur la caisse et se coucha à ses côtés. Quoi qu'elle soit, l'enfant n'était pas une menace pour elle. Rien qu'en ouvrant la gueule elle pouvait sentir qu'il n'émanait d'elle aucune odeur pouvant représenter l'hostilité. Tout comme les animaux, les humains relâchaient diverses senteurs selon leur humeur. Certes, l'être en face d'elle n'était pas humain, mais Shana décida de partir du principe qu'elle fonctionnait de la même façon.
    De même, outre le fait que la caisse soit plus confortable que le sol sale de la ruelle, le canidé tenait ainsi une place stratégique. Persuadé qu'il avait le dessus sur la bipède, si cette dernière tentait quoique ce soit à son égard elle était à la portée d'un coup de mâchoire qui pourrait lui être fatal. Si son corps de louve lui assurait la force, ce n'était pas la seule raison pour laquelle la brune restait sous cette forme. La prudence lui soufflait de ne pas révéler son apparence humaine pour l'instant, ne savait-on jamais.

    Sans quitter l'enfant des yeux, Shana reprit la parole.


    -Je suis ce qu'on nomme un lycanthrope. Le garçon qui vient de partir est de la même espèce. A ne pas confondre avec les loups-garou qui eux sont des bêtes sans aucun contrôle. grogna-t-elle doucement, les poils de sa nuque se hérissant légèrement.

    Elle n'avait rien en particulier contre eux, mais la jeune fille trouvait révoltant que les gens aient pu confondre aussi longtemps leurs deux races. Les deux avaient beau être liés aux animaux ils n'avaient pourtant rien à voir ! Autant dire qu'un papillon était la même chose qu'une huître.


    -Pour faire simple, nous sommes simplement des êtres pouvant prendre une forme animale.

    L'explication était simplisme. Mais Shana préféra omettre l'existence de leurs totems comme le fait que le fait que ces derniers étaient limités au nombre de deux. Inutile non plus de parler de leurs divers dons. Si la créature demandait, peut-être qu'elle y répondrait. Mais elle ne jugeait pas utile de lui donner ses informations. Afin de garder une longueur d'avance sur l'autre, mieux valait toujours garder quelques secrets.

    -Et toi, qu'es-tu donc ? L'autre garçon a parlé d'alchimie.

    Et Shana devait avouer n'avoir aucune idée quant à la signification de ce mot.

Revenir en haut Aller en bas
Lily Iuventus
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 17/01/2012
Nombre de messages : 14
Race : Homonculus
Classe sociale : Aucune
Emploi/loisirs : Vagabonde
Age : Immortelle
Age (apparence) : Souvent très jeune, vers 12-14 ans, mais elle est métamorphe.
MessageSujet: Re: Allons chercher sa pitance [Libre] Ven 22 Juin - 15:40

La rue était à nouveau plongé dans un calme profond. La louve sembla marquer une pause à sa question. Puis elle accepta de révéler sa nature à condition qu'elle lui révèle la sienne son tour venu. Lily soutint le regard de la louve lorsqu'elle se pose devant elle. Fixant ses deux yeux bleus, l'Homonculus pencha un peu la tête sur le côté à la manière d'une enfant en questionnement. Puis elle laissa la louve monter sur la caisse auprès d'elle et s'allonger. Lily se contenta de l'observer d'un air innocent et las.

Elle l'écouta alors. La louve lui expliqua qu'elle et le dénommé Josh faisaient parti de la race des Lycanthropes. Lily en avait déjà entendu parler mais elle ne s'en était jamais préoccupé, persuadée que ce n'était que des contes à dormir debout. La louve raconta qu'il ne fallait pas les confondre avec les Loups-Garous. Et ce point semblait d'ailleurs l'irriter. Lily pris note. Son esprit était vif, malgré son air éteint, et elle analysait maintenant la créature comme pour se préparer à d'éventuels plans postérieurs. Un Lycanthrope...ils pouvaient se transformer en animaux. Drôle de don mais tellement pratique!

Lily laissa son regard dans le vide un instant. Puis la louve lui demanda sa nature à elle. Lily esquiva la question en en posant des nouvelles. Elle voulait d'abord être sûre d'avoir bien saisit la notion de Lycanthrope.


- Vous pouvez vous transformer en n'importe quel animal? En faucon, en chat, en cheval? Demanda-t-elle avec une étincelle dans les yeux, comme une enfant devant un parc d'attraction. Mais vous êtes...humains avant? Comme ce garçon, tu peux être humaine toi?

En soit Lily ne comprenait pas pourquoi la louve ne prenait-elle pas forme humaine. Peut-être qu'elle ne pouvait que se transformer d'animal à animal et que ce garçon, Josh, était un des rares à pouvoir prendra l'apparence des humains? Elle ne comprenait pas totalement la chose.

- Moi, continua-t-elle en regardant ses pieds balançant le long de la caisse, je ne peux pas me transformer en animal. J'aimerai bien! Un loup, comme toi, ou un singe comme dans les livres...Mais moi, je suis...d'apparence humaine et...c'est tout.

Ce qui était faux. Lily savait qu'un Homonculus avait également une forme monstrueuse cachée. La sienne, elle ne l'avait jamais vue encore et elle préférait d'ailleurs l'oublier tellement les récits parlaient d'atrocités. Au fond, elle songeait à la garder pour des situations terriblement menaçantes. Peut-être aussi qu'elle n'avait pas d'autre forme...En soit elle n'en savait rien.

Lily regarda la louve à côté d'elle. Elle avait conscience qu'elle ne pourrait pas esquiver la question de sa nature. Aussi préféra-t-elle la lui donner, pour s'assurer la bienveillance de la louve.


- Moi je suis un Homonculus...Un humain créé par les humains...enfin je crois.

Son air innocent en faisait une figure enfantine adorable. Elle leva les yeux au ciel, haussa les épaules et sourit à la louve. Oui elle allait lui dire une partie de la vérité...

- L'alchimie...fit-elle alors en frissonnant. C'est ce qu'utilisent les humains pour se prendre pour des dieux...C'est eux qui nous façonnent...Nous donnent vie...même quand on n'en veux pas.

Son regard s'était assombri mais Lily avait réussi à garder le contrôle: inutile de cracher sa haine des Alchimistes maintenant. Inutile de révéler ses plans destructeurs et vengeurs à la louve. L'heure était aux présentations sympathiques, il n'était pas dans son intérêt de mettre au jour sa belliqueuse vie. Aussi enchaina-t-elle rapidement pour esquiver le sujet:

- Alors? demanda-t-elle gentiment. Tu peux être humaine? Tu as quel âge?

Sa petite voix était toute excitée. Pourquoi ne pas sympathiser vraiment avec cet être? Après tout, Lily avait gardé un côté réellement enfantin, elle avait besoin d'amis, de protection, de famille. Elle ne pourrait pas toujours se cacher la terrible vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Allons chercher sa pitance [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Sans FAD'H, nous allons perdre cette guerre contre RD en moins de 24 h» Obama en chute libre ...» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !» Pas sur la neige...[Libre]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Covent garden et le Strand :: Coven garden (marché)-