L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

En vue d'une prochaine chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Neil Burnett
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 31/05/2011
Race : Humain
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Alchimiste d'Etat / Entomologiste
Age : 40 ans
MessageSujet: En vue d'une prochaine chasse Mar 22 Mai - 4:01

[En provenance d'A la poursuite de petites ailes au manoir des Covenant]

Fatigué par une nuit très difficile, Neil arriva tardivement à l'Alchimist Room. Il pensait s'y rendre directement après le dangereux entretien avec Lizbeth, mais son retour en ville s'était avéré épuisant. Comme il ne se sentait pas très bien, il avait préféré donner l'adresse de son manoir. Aller travailler ne servirait pas à grand-chose s'il ne tenait plus debout. Il s'endormit dans le cab qui le ramenait chez lui et le chauffeur dut le secouer pour le réveiller. Il ignora le regard effrayé de son épouse, quand elle vit l'état de ses vêtements. Il se laissa tomber sur son lit, sans même tenter de se déshabiller. Quelqu'un le fit pour lui, vu qu'il se réveilla dans son lit sans les guenilles qui lui restaient de ses vêtements.

Il se leva vers dix heures, bien décidé à retourner dans l'étrange bâtiment où il avait affronté l'homonculus. Cependant, il comptait aussi faire des recherches sur les Covenant, pour savoir si cette famille avait un quelconque rapport avec l'alchimie. D'ailleurs, il ne pouvait pas s'attaquer à cette ennemie seul. Il savait que la créature aurait pu le tuer s'il ne s'était pas enfui. S'il voulait la capturer et la ramener ici, il lui fallait trouver des alliés. Peut-être serait-il plus sage de la détruire... Pourtant, l'alchimiste ne voulait pas s'y résoudre. Il espérait apprendre plus de choses en maintenant cette homonculus en vie, même si son existence resterait de toute façon artificielle.


*Mais je n'en suis pas encore là malheureusement...*

Finalement, Neil attendit le début de l'après-midi pour rejoindre l'Alchimist Room. Il espérait y croiser quelques collègues, mais il savait que cela ne suffirait peut-être pas. Cette affaire comportait de nombreux risques et il était logique que l'on réfléchisse à deux fois avant de l'aider. De plus, il n'entretenait pas de très bonnes relations avec certains alchimistes libres. Plusieurs d'entre eux lui gardaient probablement rancune pour ce qu'il avait fait il y a quelques années. S'il croisait l'un des concernés, mieux vaudrait ne pas lui parler de cette histoire. En fait, Neil aurait préféré s'adresser uniquement à d'autres alchimistes d'état. Mais si aucun d'entre eux ne pouvait l'aider, il n'aurait pas le choix. Il ne devait pas affronter cette créature seule.

*Bon, nous y sommes...* Pensa Neil en pénétrant dans le bâtiment.

L'alchimiste décida de commencer par quelques recherches à la Grande Bibliothèque. Il avait besoin de nouvelles informations pour préparer sa future expédition. Peut-être trouverait-il un dossier sur la famille Covenant ? Il se dirigea vers la salle de lecture et se plongea dans le travail. Une heure s'écoula sans qu'il ne parvienne à découvrir quelque chose. Excédé, il ferma bruyamment le livre qu'il étudiait. Le visage tendu, il fixa le bureau où il avait posé l'ouvrage.


*Je perds mon temps ici, alors qu'il y a bien plus important à faire.*

Il se leva brusquement, saisit le livre et partit le ranger. Si ses recherches s'avéraient infructueuses, il valait mieux qu'il passe à l'action. Il lui fallait décider d'un plan avant de s'attaquer à l'agressive Lizbeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/03/2009
Race : Humain modifié
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: En vue d'une prochaine chasse Mer 23 Mai - 14:08

[HRP/ Après sa rencontre avec Fye, "L'horloger et le caducée"/HRP]

Depuis sa rencontre avec Fye, Willhelm sentait son esprit bouillir: il lui fallait cet Homonculus! Il l'aurait! Tout n'était qu'une question...de temps. Oui...de temps. Sa malédiction.

L'Alchimiste libre s'éloigna du bureau devant lequel il était assit depuis déjà deux heures. Sa chaise racla avec bruit le sol dallé de la bibliothèque des Alchimistes. Il se perdit alors quelques minutes dans ses pensées.
Après le départ de Fye, il avait reprit son train de vie habituel avec l'intime conviction qu'il avait découvert quelque chose d'exceptionnel pour ses avancées personnelles. Un Homonculus, oui, cela ne pouvait-être qu'un Homonculus. Mais ces pouvoirs...Cette capacité à gérer l'eau de l'atmosphère...La lune...Un Loup-Garou? Fye se disait Loup-Garou...Élucubrations d'un fou! Cependant, Willhelm lui avait donné rendez-vous à la prochaine lune pour voir de lui-même cette soi-disant transformation. Il valait mieux aller dans son sens et lui donner l'impression qu'il lui donnait du crédit.

Dès le lendemain de sa rencontre avec l'étrange blondinet, Willhelm n'avait pas attendu: il s'était rendu à l'Alchimist Room pour chercher des informations sur ses capacités et tenter de percer d'avance ses mystères.
Il était arrivé à 14h, il était maintenant 16h30. Jusqu'ici, il n'avait rien trouvé de probant. Juste une dizaines de livres sur les "créatures de la nuit". Pitoyables rumeurs populaires! Certains liaient ces "monstres" à des expériences alchimiques. C'était déjà plus réaliste. Cependant, Willhelm doutait furieusement de la possibilité d'une influence de la lune sur le corps. Il n'y croyait absolument pas. Les marées, le champs magnétiques, pouvaient certes être régis par elle, mais la chair...!? Non. Impossible. Irrationnel. Non équitable.
En soit, il n'avait vu que des possibilités de Chimères, homme-loup ou femme-louve. Et encore, il ne croyait pas aux Chimères parfaites. En tous cas il excluait la possibilité qu'un être puisse avoir été "maudit" concrètement.
Ce Fye était un Homonculus particulièrement dérangé mais un Homonculus. Il lui serait certainement très utile dans ses recherches, sa quête d'immortalité. Il fallait qu'il l'étudie, qu'il le teste, qu'il l'autopsie...même peut-être. Pourquoi pas?

Tandis qu'il était là, dans une position statique, les bras croisés, la capuche de sa cape grise enlevée, l'Alchimiste entendit un claquement sourd non loin de lui, caractéristique d'un livre que l'on referme violemment. Il tourna lentement la tête et aperçu un jeune homme, au travers d'une étagère, qui rangeait un livre. Il leva un sourcil: il s'était cru seul dans les parages, il s'avérait que non. Willhelm observa le jeune homme un instant et songea alors qu'il était temps pour lui aussi de quitter les lieux. Il perdait son temps...Il avait des automates à finir...et une cage à acheter.

Willhelm se leva donc, saisit les trois gros volumes qu'il avait étalés sur sa table et se dirigea vers les rayonnages obscurs dont les sujets étaient "les êtres nocturnes", "l'influence alchimique de la lune" et autres stupidités sans nom. Méthodiquement, il replaça alors chaque ouvrage à l'endroit convenu. Fatigué à cause d'une nuit trop courte faite de songes et de tisanes avalées, l'Achimiste soupira en se passant une main dans ses cheveux blancs. Quelle plaie cette bibliothèque! Il y étouffait! Pourtant, dehors, le temps restait glacé, le gel s'amusait encore à givrer les rebords de fenêtres et les rigoles...C'était cet air vicié! Ce bâtiment qui l'empêchait de respirer. Lui qui avait l'habitude des endroits confinés et poussiéreux, il trouvait l'odeur qui régnait insupportable. C'était certainement le verni appliqué aux bois qu'il ne pouvait respirer. Un verni violent. Celui qu'il utilisait pour ses pantins était beaucoup moins agressif.

L'homme toussota, redressa ses lunettes sur son nez et s'éloigna des rayonnages. Il ramena sur lui les pans de sa cape et commença à traverser la longue salle pour revenir à l'entrée. Ses bottes brunes résonnaient sur le sol froid. Il appréciait ce son bref et rythmé, ce tic-tac sourd qui accompagnait ses pas comme le pendule accompagne l'horloge.
Sa vie n'était faite que de rythmes.

Il songea alors à Pipo qu'il avait jeté. Pourquoi ce ridicule pantin lui revenait-il ainsi en tête? S'y était-il attaché? Non. Il l’avait jeté à la poubelle sans une hésitation. Ce n'était qu'un objet. Il était raté. Et cela, l'échec, l'Alchimiste ne le supportait pas. Hors cette après-midi à la bibliothèque sonnait comme un échec...Willhelm n'était pas d'humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Burnett
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 31/05/2011
Race : Humain
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Alchimiste d'Etat / Entomologiste
Age : 40 ans
MessageSujet: Re: En vue d'une prochaine chasse Mar 12 Juin - 13:12

Plus ses recherches avançaient, plus Neil se sentait découragé et frustré. Il connaissait les homonculus, il savait énormément de choses sur ces créatures, il les avait étudiées pendant des années… Mais il avait perdu tous ses moyens la nuit dernière. Comment avait-il pu se retrouver aussi démuni face à cette chose ? Il devait toujours se tenir sur ses gardes, même pendant les rares heures consacrées aux loisirs. De plus, la fatigue l’avait sans doute empêché de remarquer certains signes évidents. Pour ces diverses raisons, il sentait qu’il valait mieux affronter la demoiselle Covenant en compagnie d’un allié efficace. Peut-être vaudrait-il mieux qu’ils soient plusieurs d’ailleurs, mais il ne pouvait pas non plus attendre trop longtemps.

*Et je ne trouverai pas la solution dans ses vieilleries…*

L’alchimiste referma brutalement l’ouvrage qu’il lisait, avant d’aller le reposer sur son étagère. S’il voulait trouver de l’aide, il était préférable d’en chercher dès maintenant. Mais comment connaître les intentions de ceux qu’il rencontrerait ? Il pouvait avoir confiance en ses collègues travaillant pour l’Etat, mais pour les autres… Au moins, il n’avait croisé aucun vieil ennemi pour l’instant. En fait, il n’avait pas rencontré grand-monde dans le bâtiment. Deux ou trois inconnus apparemment occupés… Comme cet homme qui s’approchait des étagères. Neil jeta un coup d’œil dans sa direction et nota les titres des volumes qu’il rapportait. Ils ne parlaient pas d’homonculus à première vue, mais cela ne voulait rien dire.

*En tout cas, il a l’air d’avoir terminé…*

Pourquoi ne pas essayer avec lui ? Pour l’instant, il était le seul alchimiste présent aujourd’hui qui ne semblait pas trop pris par son travail. Neil ne voulait pas attendre un jour de plus pour affronter son adversaire. Malheureusement, son visage ne lui disait rien… Il y avait donc de grandes chances qu’il s’agisse d’un alchimiste libre. Il n’aimait pas trop travailler avec eux, car il savait que leurs activités pouvaient aller à l’encontre des intérêts de l’Etat. Et il n’aimait pas le rôle d’espion. Cependant, il n’avait pas le choix actuellement. De toute façon, il ne comptait pas cacher cette chasse à ses supérieurs. Au contraire, une chasse fructueuse lui permettrait d’étudier cette créature de près pour emmagasiner de nouvelles données. Il se dirigea donc d’un pas rapide vers l’inconnu qui s’éloignait.

- Pardon… S’il vous plait ! Ajouta-t-il d’une voix un peu plus forte. Je vous prie de m’excuser, mais je souhaitais vous parler d’une chose qui devrait vous intéresser. Je me nomme Neil Burnett, alchimiste d’Etat.

Il tendit la main pour saluer cet homme, tout en suivant ses réactions. S’il avait déjà entendu parler de lui, peut-être réagirait-il de manière particulière. De même, il pouvait aussi avoir un a priori sur les alchimistes officiels.

- Je ne vous dérangerai que quelques instants. Dernièrement, j’ai eu l’occasion d’enquêter dans les alentours de Londres. A cette occasion, j’ai visité le manoir d’une ancienne famille de notables, les Covenant. Ce nom vous dit peut-être quelque chose…

Neil parlait à voix basse, autant pour ne pas gêner les éventuels occupants de la bibliothèque que pour rester discret. Même s’il avait besoin d’aide, il ne voulait pas que tout le monde le sache.

- Je ne m’attendais pas à trouver quoi que ce soit dans ces vieilles ruines. Pourtant… En fait, je me demande si vous allez me croire…

A mesure qu’il parlait, l’alchimiste perdait de son assurance. N’avait-il pas tort de faire confiance à un individu qu’il ne connaissait pas ? Celui-ci se montrerait-il à la hauteur dans les moments difficiles ? Malheureusement, il était un peu tard pour revenir en arrière.

- J’ai découvert la présence d’un homonculus. D’après ce que j’ai compris, il s’agit d’une créature fabriquée à partir d’une des descendantes de cette famille. Mais je n’étais pas suffisamment préparé ce soir-là, car elle s’est avérée dangereuse. En fait, je doute qu’il soit possible de la capturer seul.

Tout était dit à présent. Neil attendit la réponse de son collègue en dissimulant sa nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/03/2009
Race : Humain modifié
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: En vue d'une prochaine chasse Lun 18 Juin - 0:02

Alors qu'il marchait d'un pas décidé vers la sortie, Willhelm se fit interpeler. Sur le moment, l'Alchimiste ne comprit pas que l'on s'adressait à lui. Aussi continua-t-il sa marche sans même se retourner. Ses pensées étaient entièrement tournées vers Fye et ses pouvoirs, vers cet Homonculus qu'il avait rencontré par hasard et qu'il souhaitait comprendre. Ses recherches étaient guère fructueuses et cette bibliothèque le rendait malade. Il fallait qu'il change de méthode.

Puis des pas se rapprochèrent et une voix fit sortir l'Alchimiste de son univers personnel. Ce dernier se rendit alors compte que c'était à lui que l'on parlait.

Willhelm s'arrêta et se retourna lentement pour dévisager l'inconnu d'un air surpris. C'était l'homme qu'il avait aperçu derrière les étagères en train de ranger ses livres. L'Horloger le dépassait d'une dizaine de centimètres mais les traits de l'inconnu marquaient son visage comme l'âge marque celui d'un homme bientôt dans la quarantaine.

Il se présenta. "Neil Burnett"...Willhelm ne réagit pas à sa poignée de main, figé dans une expression stupéfaite. Puis l'homme lui expliqua les raisons de sa présence. Il parlait avec respect, courtoisie et hésitation. Il semblait quelque peu anxieux de ce qu'il avait dire et Willhelm resta sur la défensive.
Neil lui raconta alors une expédition qu'il avait entreprise seul, récemment, et qui lui avait révélé la présence d'un Homonculus. Ainsi cherchait-il à capturer ce dernier qu'il avait croisé dans les ruines d'une très ancienne maison: la demeure des Covenant. Le nom "Covenant" ne disait absolument rien à Willhelm.

Cet homme plaisantait-il? Quel était cette étrange résolution à s'enticher du premier venu pour capturer cet être? Willhelm avait songé un instant à Fye mais lorsque Neil évoqua une féminité, "une descendante", l'Horloger comprit bien assez tôt qu'il ne s'agissait pas du même Homonculus. Deux Homonculus découverts en si peu de temps?! Quel chance il avait d'être mêlé au hasard à ces rencontres! La chance...ou le destin? L'un ou l'autre guidait cette période propice à ses yeux.

Que faire désormais? La curiosité, l'envie de savoir, de découvrir, la cupidité et sa quête du temps guidaient tout à la fois ses pensées. Fallait-il s'allier? Fallait-il ruser? Et Fye...fallait-il en parler? Non. Willhelm décida de jouer la ruse. Il n'allait finalement pas perdre sa journée...


- Hé bien...commença-t-il d'un air gêné. Je vous crois.

Cette affirmation fut suivie d'un sourire généreux et d'une poignée de main enfin libérée, comme si l'atmosphère avait soudainement perdu de sa lourdeur.

- Willhelm Grindhouse, je suis Alchimiste libre et Horloger.

Présentations faites, Willhelm continua:

- Je suis surpris que vous faisiez ainsi appel au premier venu et je suis surtout heureux que vous tombiez sur moi. Quel Alchimiste, de nos jours, ne s'intéresse-t-il pas à ces fascinantes créatures? Moi-même ai-je toujours rêvé d'en rencontrer une.

Puis Willhelm baissa la voix et s'approcha de Neil, le prenant par l'épaule doucement afin de le prendre à parti comme pour conspirer.

- Mais...dites-moi...cette Homonculus...que comptez-vous en faire? Car si j'accepte de vous aider à la capturer, ce ne sera qu'à une condition: l'étudier dans mon laboratoire et non pas ici, pas en présence de nos confrères et encore moins avec le Gouvernement dans nos petites affaires. Car, voyiez-vous, je pense que nous n'aurions pas l'occasion réelle de l'étudier ainsi puisque d'autres se chargeraient de nous soutirer la créature en question et d'en faire un simple cobaye, voire même une arme...

En soit, Willhelm avait raison et ses arguments étaient tout a fait recevables puisque de nombreux alchimistes avaient décidé de rester "libre" afin d'éviter, justement, les manigances et la main-mise du gouvernement. Il faisait certainement partie de ces alchimistes-là, cependant, en réalité, Willhelm faisait surtout partie des alchimistes ni administrés, ni déclarés: c'était un de ces alchimistes ermites, dangereux et expérimentalistes solitaires. Évidemment, cette invitation à utiliser son laboratoire était surtout une volonté de garder le contrôle sur la situation et d'avoir en sa possession la créature.

Il lâcha Neil et lui sourit d'un air aimable.


- Où se trouvent ces ruines? demanda-t-il. Vous pensez les retrouver facilement?

Willhelm éloigna Neil de la porte d'entrée près de laquelle sommeillaient une gardienne et un commit. Il plongea alors ses yeux étincelants dans ceux de son collègue.

- Je sais où l'on peut trouver une cage assez conséquente pour l'y enfermer. Si vous m'expliquez quelque peu son comportement et si nous établissons un plan, il peut être simple de la capturer. Il suffit que nous nous fournissions cette cage, quelques éléments de prudence et de raisonnement logique, la maîtrise du temps...et tout ira bien.

L'Horloger sembla réfléchir un instant et continua:

- Nous pouvons continuer cette discussion dans un lieu plus discret. A moins que vous ne souhaitiez que tout le monde soit au courant de cette trouvaille?

Willhelm voulait savoir si Neil était à la solde du Gouvernement et il observait ainsi tout ses mouvements et le timbre de sa voix afin de percer à jour une éventuelle hésitation quant à ce sujet.

- Une question...fit-il soudainement. Pourquoi moi? Je veux dire...pourquoi m'en parler à moi? Nous sommes-nous déjà rencontrés? Ou bien est*ce ma tête qui vous revient?

En soit, Willhelm ne comprenait pas que cet homme l'aie choisi. Peut-être que cela dissimulait autre chose. Maintenant qu'il y pensait, Fye avait peut-être envoyé quelqu'un pour le surveiller, voire pire...Il fallait rester méfiant. Qu'est-ce qui lui prouvait que ce Neil était un alchimiste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Burnett
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 31/05/2011
Race : Humain
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Alchimiste d'Etat / Entomologiste
Age : 40 ans
MessageSujet: Re: En vue d'une prochaine chasse Lun 2 Juil - 19:36

Pendant quelques instants, Neil crut en avoir trop dit. L’homme semblait l’écouter, mais il ne réagissait pas à ses paroles. N’était-il donc pas intéressé ? Comment un alchimiste pouvait-il rester indifférent lorsque la capture d’une homonculus était en jeu ? A moins qu’il ne le croit pas, tout simplement. Mais l’inconnu finit par lui répondre. A première vue, l’idée de se lancer dans cette chasse ne lui déplaisait pas.

- Enchanté, monsieur Grindhouse, répondit Neil en lui serrant chaleureusement la main. Je crois aussi que c’est une grande chance pour un alchimiste de croiser le chemin de ce genre de créature. Mais il ne vaut mieux pas être seul dans ces moments-là.

Son collègue le prit par l’épaule, comme s’il craignait la présence de témoins un peu trop curieux. Neil l’écouta avec attention, sans chercher à se dégager. Ce qu’il lui dit ne lui plut pas du tout. Pourtant, il savait qu’il devrait accepter certaines concessions en travaillant avec un alchimiste libre. Il était préférable que les choses soient claires dès le début.

- Je comprends… D’ailleurs, je suis d’accord avec vous. Je ne compte pas m’emparer de cette créature pour le profit de l’Etat. De toute façon, j’en serais sans doute incapable en raison de sa puissance. Mais je voudrais être clair dès le départ. Je compte participer à toute recherche sur cette homonculus. De plus, je transmettrai les résultats de mes travaux à l’Etat, vu que je travaille pour lui. Cependant, je ne parlerai pas de vous dans mon rapport. Par conséquent, vous n’aurez aucun contact avec l’Etat comme vous semblez le souhaiter. De même, je n’enverrai mes résultats à mes supérieurs qu’à la fin de mes propres recherches. S’ils souhaitent voir le corps, je leur expliquerai que je n’en dispose plus. Je trouverai toujours une raison…

Neil s’étonnait lui-même de son manque de prudence. En temps normal, il n’aurait jamais accepté de cacher la moindre chose à ses employeurs. Mais il ne voulait plus jouer les espions, comme il avait dû le faire une fois. De plus, il fallait capturer cette homonculus rapidement, avant qu’il ne lui vienne l’idée de disparaître dans la nature. Il ne pouvait donc ni agir seul, ni prendre le temps de joindre ses collègues officiels. Quoi que lui propose cet homme, il allait devoir en tenir compte. Il se redressa légèrement lorsque Willhelm s’écarta de lui.

- Ces ruines se trouvent du côté de Regent's Park et Marylebone. Elles sont situées sur une sorte de butte rocheuse plutôt escarpée. En fait, elles sont visibles de loin. Malheureusement, il est difficile d’y monter, car il ne semble pas y avoir de sentier. Cependant, j’ai fait le trajet de nuit. Il est possible que j’aie raté le chemin permettant d’atteindre les restes du manoir.

L’alchimiste ne se sentait pas aussi optimiste que son futur partenaire. Il avait affronté l’inquiétante Lizbeth Covenant, il savait qu’elle ne se laisserait pas faire. Même si Willhelm avait plusieurs atouts dans sa manche, ils devraient se montrer très prudents.

- Je pense que ce ne sera pas de trop, lui répondit-il d’un air sombre. Cette homonculus dispose d’une grande puissance physique et paraît bien plus agile qu’un être humain. Je reconnais que je n’étais pas à mon avantage, mais nous serons tout juste assez pour la capturer. Il faudra que la cage soit solide pour qu’elle reste prisonnière. Peut-être faudrait-il nous entraîner avant… Mais nous manquons de temps justement.

Neil approuva lorsque l’autre alchimiste lui proposa de se rendre dans un lieu plus discret. Il aurait préféré trouver plusieurs associés, mais il pensait à présent que ce serait une mauvaise idée. Il parviendrait probablement à s’entendre avec un seul alchimiste libre. Mais que se passerait-il s’il devait transiger avec deux ou trois autres personnes ? La situation risquait de devenir un peu trop compliquée à son goût.

- Oui, il vaut mieux nous isoler pour mettre au point notre plan.

Lorsqu’il entendit la question de Willhelm, il resta quelques secondes sans répondre. Pouvait-il lui dire qu’il s’était tout bêtement adressé au premier alchimiste venu ? D’ailleurs, était-ce réellement la vérité ? Après quelques instants de réflexion, il répondit à voix basse :

- Nous ne connaissons pas, j’en suis certain. Pour être honnête, je n’avais jamais entendu parler de vous avant aujourd’hui. Si je vous ai choisi, c’est avant tout parce que vous étiez là. De plus, vous me paraissiez motivé par les recherches portant sur les créatures surnaturelles. Pour finir…

Neil redressa la tête et regarda son interlocuteur, comme s’il cherchait à le jauger.

- Vous m’avez l’air de quelqu’un de solide, du point de vue physique tout au moins. Vu l’énergie de cette demoiselle, il valait mieux que je m’adresse à un homme plutôt jeune et capable de supporter un peu de bagarre.

Neil tourna la tête vers la porte.

- Si ma réponse vous convient, je crois que nous ferions mieux de partir maintenant. Nous allons attirer l’attention d’autres personnes si nous restons trop longtemps à discuter ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willhelm Grindhouse
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 12/03/2009
Race : Humain modifié
Classe sociale : Bourgeois
Emploi/loisirs : Etudier à la bibliohèque
Age : 29 ans
Age (apparence) :
Proie(s) : Le temps...
Crédit Avatar : The Alchemist de yuumei sur Deviantart.
MessageSujet: Re: En vue d'une prochaine chasse Dim 8 Juil - 15:29

La poignée de main de l'homme avait été sincère. Son regard lui aussi ne mentait pas. Willhelm fut heureux de l'entendre dire que lui non plus ne comptait pas mêler l’État à cette capture. Il avait des obligation, et c'était particulièrement cela que reprochait Willhelm aux Alchimistes d’États : ils manquaient cruellement de liberté, ce qui ne pouvait qu'entraver leurs travaux et puis, même si cela visait à surveiller leurs expériences et à contrôler leurs actes, l'Horloger avait toujours trouvé que c'était une forme de vol. L’État, c'est à dire les autorités de la Chambre des Alchimistes, se contentait de prendre les avancées des autres et d'en faire ses jouets. Il cherchait à fabriquer des armes, des créatures diaboliques et surtout à créer la Pierre Philosophale, cette illusion stupide ! Laisser ces opportunistes endimanchés se saisir de ses recherches n'avait jamais plu à l'Horloger. Dès son étude, il s'était juré de ne jamais s'officialiser.

Neil était donc d'accord pour cacher cette découverte et l'étudier avant de donner une quelconque information à l’État. C'était bien. Willhelm marcherait donc avec lui.

L'horloger écouta alors l'Alchimiste d’État lui exposer son avis et lui expliquer l'endroit où errait la créature. Elle était dans un manoir. Le Manoir des Covenant, sur une butte du côté de Regent's Park et Marylebone. Non, il n'en avait jamais entendu parler et il n'avait d'ailleurs jamais mit les pieds près de cet endroit. Son ignorance était peut-être due à sa façon de vivre, quelque peu reclus dans son atelier et son laboratoire, loin des salons et des nouvelles de ce monde. Il se promenait rarement. Peut-être le devait-il plus ? Après tout, s'il n'était pas sortit sur la lande, il n'aurait jamais rencontré ce fameux Fye.
Neil avait trouvé un chemin détourné, peut-être faudrait-il y retourner de jour pour s'assurer de la route à prendre. Mais il fallait qu'ils agissent de nuit pour éviter d'attirer des curieux...En tous cas, le jeune homme semblait d'accord avec son idée de cage.


- Il faudra intervenir de nuit quand même...Elle a beau être dangereuse, risquer d'être vu et entendu en plein jour peut nous créer bien plus d'ennuis...Et puis...pour la ramener en cage en ville, il nous faudrait un véhicule. Pourriez-vous avoir un cab de disponible ?

Lui-même n'en avait pas. Le peu de fois qu'il sortait, l'Alchimite marchait. Et si sa destination était éloignée, il appelait les cab qui passaient dans la rue.
Apparemment la créature était puissante et si Neil l'avait choisit c'était non seulement parce qu'il était dans les parages mais aussi parce que Willhelm avait une carrure imposante. Oui il était fort, mais c'était son Alchimie la plus puissante. Lui-même doutait fortement d'être à la hauteur physiquement. Face à un homme, dans une bagarre de rue, sans l'Alchimie il ne tiendrait pas longtemps...Alors face à une Homonculus déchaînée, il ne se voyait pas utiliser la force physique.


- Je me charge de la cage, chargez-vous du cab...Si le temps nous est compté, inutile de « s'entraîner ». Il suffit de repérer le terrain et de préparer un plan pour être sûrs d'attraper cette créature...

Willhelm réfléchit. Puis il donna à l'Alchimiste d’État la carte de son magasin.

- Retrouvez-moi dans mon atelier demain après-midi. Je vous montrerai mon laboratoire et nous pourrons partir ensemble repérer les lieux. J'achèterai la cage dans la matinée, comme ça je pourrai vous la montrer également. Nous pourrons établir un plan en faisant le tour de l'édifice. Je suppose que la créature n'en sort pas la journée ?

Acheter la cage, comme il avait prévu à la base pour Fye, monter à Neil son environnement afin de se préparer à recevoir la créature chez lui, faire le tour du manoir en plein jour et peut-être y rentrer histoire de se faire une idée des lieux et de prévoir un plan d'attaque...La journée risquait d'être longue.

- Si vous pouviez chercher dans les archives un plans du manoir...ça nous avancerait...Mais je doute que vous trouviez pareille chose si le manoir n'a jamais été répertorié...Cela dépend...Je ne connaît pas la famille Covenant...

Sur ces mots, l'Alchimiste replaça ses lunettes sur son nez et reprit sa marche vers la sortie avec son nouveau compagnon. Après quelques paroles échangées, quelques formalités et précisions, il serra à nouveau la main de Neil et rentra chez lui en rabattant sa capuche sur ses cheveux blancs. Ses pensées s’égaraient déjà. Enfin un Homonculus sous la main ! Il le lui fallait !
Sa démarche était assurée et rapide. Il arriva bientôt dans son magasin. Il fallait qu'il fasse un peu de ménage pour accueillir la cage et Neil.


[HRP/ Suite dans mon magasin, si tu le veux bien! Wink Je te laisse poster le premier chez moi. Plan de bataille/HRP]


Dernière édition par Willhelm Grindhouse le Sam 11 Aoû - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neil Burnett
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 31/05/2011
Race : Humain
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Alchimiste d'Etat / Entomologiste
Age : 40 ans
MessageSujet: Re: En vue d'une prochaine chasse Jeu 9 Aoû - 3:43

Neil craignait de poser des conditions trop restrictives pour un alchimiste libre, mais Willhelm ne lui fit aucune remarque à ce sujet. Il aurait pu vouloir garder l’Etat totalement en dehors de cette opération. Par chance, il se montra plutôt conciliant. Le noble se sentit soulagé à l’idée de pouvoir rester honnête envers son futur partenaire. Si Willhelm avait refusé que l’Etat ne soit impliqué dans cette affaire, l’entretien ne se serait peut-être pas arrêté là… Mais Neil aurait dû lui mentir, sans le connaître et sans savoir de quoi il était capable.

- Oui, il vaut mieux faire preuve de discrétion. Je suis assez fortuné pour disposé d’un cab, ce qui règle le problème du transport. Malheureusement, il sera plus difficile de capturer cette créature de nuit. Nous serons désavantagés par l’obscurité, alors qu’elle connaît trop bien ces ruines. Cependant, nous n’avons guère le choix.

L’alchimiste ne put qu’approuver lorsque son partenaire proposa de passer à l’attaque très rapidement.

- Plus nous attendrons, plus cette créature aura du temps pour s’enfuir. En admettant qu’elle y pense… A mon avis, elle ne sait pas que sa famille a disparu. Je crois même qu’elle est complètement folle. C’est aussi pour cette raison qu’elle peut se montrer très violente. Il me paraît difficile de se préparer à ce genre de choses, alors autant l’attaquer tout de suite.

Neil se tut un instant, réfléchissant à l’idée que Lizbeth puisse errer dans Londres la journée. Ce n’était pas du tout rassurant… Heureusement, cette vision ne lui semblait pas très réaliste.

- J’ignore ce qu’elle peut faire une fois le jour venu. Cependant, j’ai trouvé qu’elle avait la peau pâle. A mon avis, elle reste enfermée dans son manoir, où elle peut se cacher très facilement. Par contre, je crois qu’elle réagit rapidement quand des gens pénètrent sur son domaine. En fait… Je me demande si elle ne maîtrise pas certains pouvoirs. Lorsque je suis arrivé au milieu des ruines, une vieille horloge s’est mise à sonner. Pourtant, le mécanisme semblait totalement hors d’usage. Bref, je ne vois pas trop qui ou quoi d’autre aurait pu la mettre en route.

L’alchimiste avait oublié ce détail, après tout ce qui s’était passé la nuit précédente. Cet événement ne lui paraissait pas vraiment important, mais peut-être se trompait-il.

- J’aurais le temps de faire des recherches sur cette famille. Malheureusement, je crains que vous n’ayez raison. Si les Covenant ont disparu, il y a de fortes chances que je ne trouve rien. Mais je pense que cela vaut la peine d’essayer.

Neil accompagna son nouveau collègue jusqu’à la porte de l’Alchimist Room. A présent, tout était dit. Il ne leur restait plus que quelques préparatifs avant leur prochaine rencontre. Neil se sentait inquiet et nerveux à l’idée de ce qu’ils allaient devoir affronter. Cependant, il ne voulait plus reculer. Quel alchimiste digne de ce nom fuirait devant une homonculus ?

[HRP/ Vers Plan de bataille à l'atelier "Aux aiguilles de Césium" /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En vue d'une prochaine chasse

Revenir en haut Aller en bas

En vue d'une prochaine chasse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]» [L5R JCC] Path of the Destroyer (prochaine extension)» Chasse entre mère et fille» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]» (En cours) Chasse au trésor 3
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Bloomsbury et Fitzrovia :: Alchimist Room-