L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Pour le salut d'un rat coincé sur une table bancale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Pour le salut d'un rat coincé sur une table bancale Sam 9 Juin - 15:29

[HRP en provenance de 40, Bloomsbury Square /HRP]

Aria revenait de chez Eulalia pour prendre quelques objets personnels mais surtout s’occuper du malheureux rat qu'elle avait laissé sur la table. Elle avait marché dans les rues du Londres, sans s'attarder. Et si la pauvre bête était morte de faim ? Impossible, elle lui avait laissé tous ses restes. Enfin peut-être que c'était un gourmand. Sait-on jamais.

Elle arriva à la petite porte dérobée menant directement à sa cave sur les coups de dix heures. En entrant, elle dut prendre quelques secondes pour s'habituer à la pénombre de la pièce. Sa pièce. Son chez elle. Elle eut une pincement au coeur. Elle n'allait plus vraiment vivre ici. Néanmoins elle continuerait d'y venir, elle aimait trop la solitude de l'endroit. Et puis, où trouver ailleurs qu'ici des vieux carnet à dessin sans payer ?

Sur la table, depuis presque deux tours de pendules, le rat attendait. C'est tout juste s'il avait bougé pour manger. Cette maudite table qui grinçait et manquait de basculer à chacun de ses mouvement ! On aurait dit qu'elle était au bord de la rupture ! Enfin, la jeune fille revint. Sauveuse. Ah, non, peut-être pas. Elle pourrait parfaitement réduire sa vie à néant. Son poil se hérissa sur son corps.

Aria avisa l'animal, qui ne semblait pas avoir beaucoup bougé. Il allait s'enkiloser à se rythme là. Une odeur nauséabonde lui parvint aux narines. Cet abruti avait pissé. Sur la table. Maudite bête ! Elle l'attrapa par la peau du cou, le regardant méchamment. Il transportait sur lui l'odeur.


- Allez, hop, on y va. Tu as encore plus besoin d'être lavé que moi !

La douce folie d'Aria...
Le rat se trouva pour la deuxième fois de sa vie sur l'épaule de l'adolescente. En équilibre, tout juste maintenu par une main ferme qui, du bout des doigts, le chatouillait agréablement derrière la tête. Il était tout doux ! Aria repris ses esprits et rangea l'assiette qu'elle avait laissé sur la table. Elle plia sa maigre couverture et la posa au pieds de son lit grinçant. Elle vérifia l'état des armes de son père, et les dissimula de la vue d'un quelconque visiteur. Elle mit son carnet à dessin pardessus la couverture, et encore au-dessus son crayon. Et puis elle changea d'avis et les mis dans un sacoche. Elle allait les emmener chez les Grey.

Elle sortit, en prenant soin de dissimuler le rat avec sa longue tignasse emmêlé. Imaginez-vous la tête des passants s'il le voyait ! Une souillon avec une rat sur l'épaule, quelle horreur ! La seule chose que le rat pouvait y gagner, autre la mort, pouvait être sa liberté. Quant à Aria, il serait alors dans son intérêt de courir vite. Les gens ne font pas de cadeau à ceux qui n'ont rien. Ils ne peuvent s'empêcher de les mépriser, trop heureux d'avoir une toit, trop heureux de garder le peu qu'ils ont pour eux. Mais d'une certaine façon, l'adolescent les comprenait. Elle était repoussante, elle avait l'air d'un sorcière, avec ses bandages autours du cou, des poignets et des chevilles. Plus ses cheveux châtain emmêlé, et le lavage qu'elle n'avait pas fait depuis un certain temps déjà. Peut-être que certains la plaindraient, pendant que d'autre l'insulterais... Elle préféra arrêter d'y penser.

Elle marcha au hasard, ne souhaitant pas revenir chez les Grey avant le soir voir même le lendemain. Elle avait bien envie d'attendre la nuit dans un coin calme. L'odeur du rat lui rappela son projet premier, le laver. Mais où ? Avec les eaux sales de la Tamise ? Ça n'arrangerait peut-être pas son odeur... Il allait donc lui falloir trouver une fontaine ou quelque chose pour prendre de l'eau... Un endroit discret de préférence. Elle pensa aussi à ce qu'elle allait faire cette nuit. Chasser ? certainement. Quoi qu'elle n'avait pas vraiment envie d'avoir à se battre. Un élan passager de flemmardise...


[HRP vers Une petite bête dans un lac de nuit, Paulo's park /HRP]
Revenir en haut Aller en bas

Pour le salut d'un rat coincé sur une table bancale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» prions pour le salut de nos âmes pécheresses. [29/05 16H57]» [Organisation indépendante] Les Paladins du Glorieux Soleil de l'Ultime Défense contre les Maléfiques Forces Obscures pour le Salut de l'Univers» Armoires de figurines» Tableau d'exp du lvl1 à 165» Salut et merci bien pour le poisson ?
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Piccadilly et St James's :: Royal Academie of Art-