L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une palette de couleurs (PV Célestine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Une palette de couleurs (PV Célestine) Mer 20 Juin - 21:59

[HRP: quelques heures après: Rendez-vous incertain entre deux Lycans. /HRP]

Josh venait de quitter cette lycane à l'odeur délicieuse, il c'était arrêté dans un buisson pour la voir partir et... Il voulut la rattraper mais tant pis il continuerait ça route, il devait délivrer ce cirque de toute urgence, et peut-être même voir un avis de recherche collé partout sur les murs de la ville. Pendant un moment il scruta le ciel, l'observa puis se dit qu'il y avait autant de personnalités que le nombre de nuage dans ce bas monde. Si seulement il pouvait voler, si seulement il pouvait s'évader dans les cieux, si seulement... si seulement il pouvait juste faire ce qu'il veut sans restriction.

Le crépuscule noyait le ciel lorsqu'il se tira enfin de sa rêverie, le ciel se voyait devenir une palette de couleurs immenses qui n'avait comme limite le point d'horizon, ce qui empêchait Josh de pouvoir apercevoir le monde entier. À pas de velours il s'approcha du zoo, sous sa forme louvé qu'il avait conservé, le loup qu'il était, un grand loup gris aux pattes méchées de vert fluorescent. Le loup passa ses yeux entre les feuilles et remarqua qu'autour du grand chapiteau rouge sang, se promenait bien trop de gens. Mais ce qui surprit Josh c'est qu'il avait tout à leur ceinture un pistolet à percussion.


-Le crépuscule se verra offrir du rouge à sa palette, car je ne vois que du rose... dit Josh d'une voix grave, ce qui rendait ses propos vraiment... sénile.

Josh rit, enfin c'était plutôt Jace qui riait, il pourra sûrement enfin boire à sa guise. Mais Josh ne pourra pas se faufiler tranquillement, s'il est découvert il n'aura d'autres choix que de passer en figure humaine, et il portait sa belle tenue. Il décida donc de rentrer chez lui. Il passa par les rues étroites qui donnait un accès rapide à sa forge. La route fut courte et sans rencontre, il ne rencontra qu'un bon client à lui qui se surprit à voir sa forge ouverte à cette heure tardive. Josh répondit simplement qu'il avait oublié un objet important.

Entrant dans sa forge il ferma à double tour juste après, vérifia que personne d'autre ne l'avait vu, puis il se retira sa tenue et opta pour un simple haut noir don il coupa les manches elles le serraient un peu trop. Il enfila ensuite ça cuirasse d'un orange flamboyant, comme celui d'un renard mais retira les manches, par un soupçon de mobilité dans la nuit, il mit ensuite ses gants, juste après son bas d'armure et ses botes. Il n'oublia pas de mettre son casque lui recouvrant tout le visage, comme les casques des grands guerriers dont il s'inspirait pour forger parfois. Enfin habillait pour son gala du soir, Josh rengaina son glaive qu'il avait récupéré au parc avant de revenir chez lui et l'enfonça dans le fourreau. Sortant par la fenêtre du fond, la moins visible, et se faufila de ruelles en ruelles pour arriver au parc.

Ce parc baignait dans le crépuscule naissant, ou la palette de couleurs devenait plus terne, comme une toile ratée, mais ici la toile restait superbe et singulière. Josh s'avance, en retirant son casque puis secoua les cheveux pour les remettre en place et s'avanca longeant le mur. Il décida de s'adosser à un arbre près de la route principale à moyenne distance du cirque pour évaluer son plan d'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célestine Olsen
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 02/06/2012
Nombre de messages : 15
Race : Humaine ( Alchimiste )
Classe sociale : Petite Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Amatrice de littérature
Age : Célestine a une quinzaine d'année
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Dim 24 Juin - 11:17

Encore une matinée, où Célestine se réveille loin de son pays natal. Elle se lève comme d’habitude à l’aurore, les cheveux en bataille. Ouvrant la fenêtre, elle passa quelques minutes à regarder ce ciel encore orné d’une palette d’orange pâle. Tristan allongé de tout son long dans son lit qui se trouve à l’autre extrémité de la pièce dormait comme une marmotte. « Il sera sans doute encore en retard » se dit-elle en riant silencieusement. La jeune couturière descendit alors au rez de chaussée où elle attrapa quelques maigres provisions pour la journée. Elle lança un regard vers l’horloge : il ne lui restait que cinq minutes avant de partir. Elle enfila rapidement les chiffons qui lui servent vêtements et partit à toute allure dans les ruelles de Londres.

Quelques minutes après, l’on pouvait voir une frêle silhouette enroulée dans une robe à la teinte rosée courant vers un atelier de couture. Arrivée devant les portes, piles à l’heure elle retrouva une amie de travail : Marguerite : elle avait un an de plus que Célestine. Les deux compères passèrent leur journée à coudre tout en parlant de tout et de rien mais surtout de rien. Le matin laissa vite place au midi, le midi à l’après-midi et l’après-midi au soir. Enfin la sonnerie annonçant la fin de journée retentit. Célestine ramassa ses affaires précipitamment et sortit de cette «prison».

Une fois dehors-elle se dirigea vers son modeste logis au : 37 Scothill Street. Tristan s’y trouver déjà, il fixait la table en bois un peu bancale du salon assit sur une chaise elle-même en piteux état. « Qu’allons-nous faire » répétait-il. Célestine eut beau lui demander pourquoi il avait l’air tellement désespéré il ne lui dit rien. Encore des problèmes d’argent, supposa-t-elle. De toute façon ils n’arriveraient jamais à payer encore longtemps vus les dettes de jeux de Tristan. Un peu énervée, Célestine se dit qu’elle ferait mieux de partir car sinon elle pourrait devenir méchante envers lui après tout ça c’est de sa faute. Elle attrapa son livre du moment et partit brusquement en claquant la porte bruyamment. Elle n’en pouvait plus de l’air défaitiste de son compagnon, de sa non-responsabilité. Bref un peu de temps pour elle s’imposait.

Elle partit donc pour le parc, cet endroit lui est apaisant et elle rêverait de pouvoir habiter tout près. Un cirque non loin s’était installé, elle déteste les cirques. Pourquoi enfermer de pauvres bêtes pour le simple plaisir de certaines personnes. Enfin, Célestine trouva un banc en face du grand étang. Quelques pigeons voletaient par-ci par-là. Célestine reprit alors son livre là où elle s’était arrêtée. Chapitre XVII, exactement.

Le temps s’écoula rapidement, les minutes semblaient être secondes. Célestine referma alors son livre, quand le ciel se tenta en une palette de roses. C’est le moment de la journée qu’elle préfère : le crépuscule. Tout y est calme et personne ne viendra la dérangé. Les badauds se font rares à cette heure-ci. Elle se remémora donc toutes les formules que Tristan lui avait apprises, de peur de les oublier. Quand elle eut fini de tracer ses quelques runes, le crépuscule n’était plus et maintenant une palette fade mais envoutante à la fois s’offrait à elle. « Il serait temps de rentrer » se dit-elle. Elle se leva donc à contrecœur mais au moment où elle se décida à partir elle aperçut un jeune homme se recoiffant assez sauvagement. Habillé plutôt chaudement trouva-t-elle mais en même temps Célestine a tout le temps chaud, elle ne porterait qu'un simple tissus sur elle que cela lui suffirait pour l'hiver. Il était de plus habillé d’une façon farfelue, il devait être forgeron vu ses gants qu’elle avait pu entrevoir légèrement. Il se trouvait adossé à un arbre près de la grande rue et semblait réfléchir.
Célestine passa devant lui en essayant de l’ignorer mais elle s’est tellement focalisée sur cette idée qu’elle sembla avoir oublié quel pied mettre devant l’autre. Elle se prit donc le pied gauche dans le bas de sa robe et tomba en arrière :


- oups !


Dernière édition par Célestine Olsen le Lun 25 Juin - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Lun 25 Juin - 17:58

Josh observait le cirque et ses alentours, le terrain ou était le cirque était totalement nu, comme ses jeunes canons grecs sur les illustres toiles de cette époque. Sur ce terrain circulaire d'environ vingt-cinq mètres de diamètre il n'y avait que des petits buissons capables de couvrir unique Loxo. Son regard se porta sur le cirque en lui-même, on voyait bien que Josh avait une bonne réputation pour délivrer les animaux puis qu'il y avait une palissade d'environ deux mètres cinquante, ce que Josh sautait avec un élan moyen et une bonne impulsion, sur cette palissade on pouvait voir des hommes armés, fusils pour certains, pistolet à percussion pour d'autres. Derrière cette palissade s'en émanaient de grands hurlements de félins sûrement le lion qu'il avait vu plus tôt en parlant avec Sylmia, d'autres cris se faisaient entendre, ceux de tigres, éléphants, et d'autres moins exotiques. Les toiles de l'édifice pénitencier revêtaient de grandes toiles rouge sang, clair, bordeaux et d'autres teintes de couleurs chaudes, ce paysage faisait penser à un tableau de scène amour sur le bord d'une plage au crépuscule sur une mère rosée.

-Ce ne sera pas une partie de grand plaisir... soupira Josh tout bas comme pour lui-même

-Ne t'inquiètes pas, ce n'est qu'un zoo de plus à délivrer, et peut-être que tu auras tes avis de recherche fait par la reine elle-même. Sifflota Loxo dans une voix enjouée dans la tête de Josh.

-Oui vas-y vite, comme ça du sang impur abreuvera nos sillons ria Jace dans l'esprit de Josh

-On se calme les deux, personne ne mourra ce n'est pas mon genre, et après il faut rapidement contacter une personne qui pourra renvoyer ces animaux chez eux ou dans une réserve naturelle adaptée, en Angleterre, France ou ailleurs mais va falloir faire ça... souffla Josh un peu désespéré par la tâche de travail à faire.

Josh releva la tête au ciel pour admirer la palette devenue sombre, il n'y avait que du gris sur différentes teintes et une pointe de rose violet au fin fond de l'horizon, il s’apprêtait à dégainer son glaive pour en vérifier le tranchant, lorsqu'il vit au loin une personne arriver, il retira sa main du glaive.


*Que fait une personne à cette heure dans ce parc ?* Se demanda Josh.

Josh remarque au son que c'était une femme qui marchait, plutôt jeune à en juger par la légèreté des crépitements des petits gravait sous ses souliers. Il tourna la tête vers la jeune femme est l'examina malgré pénombre, il put distinguer plusieurs de ses traits. Elle était d'une blondeur incroyable ramenée en arrière, ses yeux colorés de vert étaient plutôt rares pour une blonde, plutôt de taille moyenne pour Josh, même si la plupart des gens semblaient pour lui petits. La jeune blonde portait une sorte de robe en tissu, mais des tissus inappropriés à être portés selon Josh, mais sa vision était un peu trouble. Cette personne est plutôt jolie conclue Josh, mais ce qui le frappa le plus c'était son jeune âge, elle semblait avoir le même âge que le forgeron. Il se trouva idiot d'être vu dans sa cuirasse et un glaive dans le dos à l'horizontale.

Alors que la jeune femme passait devant lui sans le regarder, de peur peut-être qu'il la foudroie du regard . Elle était un peu stressée et s’emmêla l'un de ses pieds dans sa robe et tomba en arrière dans des petits cris de stupeur. D'un réflexe animal plus qu'humain il s'agenouilla en direction de la jeune femme, tendit les bras et l'attrapa dans ses bras. Il arrivait à vraiment voir son visage, et Josh n'avait pas vu ses lèvres fines et joliment sculptées.


-Toutt va bien mademoiselle ? Demanda Josh en souriant amicalement à cette jeune femme.

À la force de ses bras simplement il remit la jeune femme en se relevant lui aussi. Il dévigea, ou plutôt contempla longuement la blondinette avant de prendre la parole sur un ton simple qui ne faisait que ressentir une joie cachée. Il la fixa un petit moment avec son visage marqué de sa marqu shaminique au niveau de l'oeuil, une croix verte foncée, ou le haut avec les branches perpentdiculaires se situaient au deussus de l'oeuil et le croix se termine en-dessous de l'oeuil.


-Que fait une demoiselle dans ce beau parc à cette heure tardive, la palette de couleurs qui forme ce ciel vient de s'éteindre, non pas comme votre beauté. Tenta Josh avec un compliment, bien qu'il ne sache pas vraiment les faire. Moi, je suis Josh Aéris, simple forgeron. Finis Josh en souriant juste après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célestine Olsen
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 02/06/2012
Nombre de messages : 15
Race : Humaine ( Alchimiste )
Classe sociale : Petite Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Amatrice de littérature
Age : Célestine a une quinzaine d'année
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Mar 26 Juin - 21:22

Célestine rouvrit enfin les yeux. Surprise, d’avoir été attrapé aussi rapidement par le jeune homme. Comme si un instinct animal l’avait animé. Être aussi rapide alors qu’il était à quelques mètres d’elle, ce n’était pas possible physiquement.
Ses bras étaient puissants et chaleureux, Célestine semblait être minuscule à côté. Elle tourna alors son regard vers le minois de son « sauveur ». Il avait en effet de quoi se recoiffer sauvagement puisque ses cheveux longs pour notre époque lui arrivaient au milieu du cou. Un rayon de soleil couchant lui permettait d’apercevoir les reflets violets dans sa chevelure brune. Ses yeux … indescriptibles étaient d’un violet reflétant une sorte de désespoir. Le pire restait ses lèvres, d’un rouge envoutant, fascinant captivait l’attention de la demoiselle. Elle se surprit elle-même en se voyant approcher ses mains de ses lesdites lèvres.

Elle se leva donc précipitamment et le regardant, toujours avec insistance entreprit de répondre à ses questions.


- Tout va bien Mademoiselle .

- Oui oui, répondit-elle d’une voix peu assurée

- Que fait une demoiselle dans ce beau parc à cette heure tardive, la palette de couleurs qui forme ce ciel vient de s’éteindre, non pas comme votre beauté. Moi je suis Josh Aéris, simple forgeron.

- Merci beaucoup. Célestine sentit la chaleur de la timidité montée dans ses joues qui de son point de vue avaient sans doute viré au rouge vif. Josh, donc. Moi c’est Célestine, Célestine Olsen. Je me suis perdue dans mes pensées et la froideur de ce début de soirée m’a fait sortir de ma rêverie. Vous allez sans doute me trouver fort culottée mais vous êtes vous-mêmes d’une beauté envoutante et plutôt rare.

Célestine eut soudain honte des haillons qu’elle portait et de sa coiffure dont des mèches rebelles s’échappaient. Maintenant elle était face à lui, il était grand et mince.

Sa silhouette élancée la surplombait d’au moins quarante centimètres. Elle baissa alors les yeux, assez intimidée. Ne sachant que dire et attendis qu’il reprît la parole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Mar 26 Juin - 21:29

Josh et cette demoiselle étaient là, debout l'un face à l'autre, il l'observait encore la fixer...non pas elle mais ses lèvres, il ne comprenait pas en quoi il était si attiré par ses lèvres étroites, fines envoûtantes, une attirance soudaine ? Un silence venait de s’installer, mais il ne pouvait s’empêcher de la regarder, plus il la regardait plus il ne faisait que constater qu'elle était d'une beauté, incroyable, pourquoi trouvait-il se détail à toutes les belles demoiselles qu'il croisait ? La question raisonna dans sa tête et un écho s'ensuivit. Et la voix de Loxo naquit dans sa tête

-C'est adolescence Josh, tu deviens adulte et tu commences à regarder les femmes autrement, tu as envie de...

-De la tuer sauvagement et sadiquement, de répandre leur sang sur les murs, c'est ça la vie ! Finis la voix de Jace animé d'excitation.

-Taisez-vous, ce n'est rien de ça, rien du tout, à mon âge et ma situation, on pense à survivre et s'amuser pas faire des galipettes avec de belles jeunes femmes ! Cracha sèchement Josh dans son esprit pour répondre à ses entités.

-Merci beaucoup. Josh, donc. Moi c’est Célestine, Célestine Olsen. Je me suis perdue dans mes pensées et la froideur de ce début de soirée m’a fait sortir de ma rêverie. Vous allez sans doute me trouver fort culottée mais vous êtes vous-mêmes d’une beauté envoûtante et plutôt rare.

La voix de cette adolescente qui devait avoir le même âge qu'elle, sa voix aiguë résonna silencieusement dans les environs et dans l'esprit de Josh, sa voix séduisant avec un léger accent qu'il ne connaissait pas, elle n'était pas anglaise, française, Allemande, irlandaise, mais quelles sont donc ses origines ? Célestine Olsen cette belle blonde portait un beau nom de famille, bien qu'un prénom fort séduisant aux sonorités plutôt étranges, surtout son nom de famille dont il émanait une aura qui ne semblait pas être Anglaise ou des pays aux alentours. Sentant sur sa dernière remarque se colorer de rose, preuve qu'il se mettait à rougir, mais pourquoi se mettait-il ainsi à rougir ? Mais il nota la pâleur du teint de cette Célestine, la même que la couleur de la neige sur les arbres de Londres

-C'est les hormones qui font ça Josh, va ! Saute-lui dessus et apprends à la combler dignement cette petite Célestine. Dit d'une voix enjouée Loxo

-Loxo, au lieu de penser à ce que tu as entre les jambes plus qu'à ce que tu as dans la cervelle, imagine avec moi un plan convaincre Josh de la tuer, du sang bien rouge sur sa belle peau blanche comme la neige. Dis sadiquement Jace

-Taisez-vous bande de pervers sadique ! Hurla intérieurement Josh en lui, décidément énervé. Mais extérieurement il gardait une mine joyeuse et poursuit c voix haute pour répondre à Célestine. Célestine Olsen... Quel beau prénom, Célestine à de belles sonorités et Olsen ne me semble pas anglais, français ou allemand comme nom, et tu laisses entendre un bel accent dans ta voix douce comme la brise légère hivernale. Rougissant encore un peu Josh poursuivi. Es-tu anglaise, d'origine extérieure à l’Angleterre ou même la France. Ou alors tu viens d'un lointain pays .

Il ferma les yeux, dévoilant entièrement sa marque shamanique en forme de croix couleur verte se finissant au bas de sa joue. Attendait sa réponse avec hâte, voulant plus que tout écouter le son de sa délicieuse voix. Il s'adossa contre l'arbre et souris à Célestine. Il la regarda tendrement, bien plus tendrement que ses précédents regards, il éprouvait une grande attirance pour elle et il ne savait pas s'il devait la refuser ou la laisser s'exprimer. Que faire... Loxo et Jace ne l'aidaient absolument pas.

-Allé Josh, emmène là dans un coin et hop insista Loxo

Josh ne comprenait pas ce qu'avait Loxo en ce moment, il le sentait exiter comme jamais, même la plus belle des renardes ne lui ferait rien. Qu'avait donc cette Célestine que toutes les autres n'avaient pas.


-Non, Josh ne l'écoute pas, tu dois la tuer ! Pour moi par pitié, tue-là, le plus sauvagement possible ! Scanda Jace

Josh non plus ne savait pas pourquoi Jace était dans cet état, Célestine avait-elle des pouvoirs ? Ou une lycane spéciale ? Mais que ce passe t-il
?

-VOS GUEULES VOUS DEUX ! Hurla Josh mais à voix haute avec un grognement sauvage ressemblant à celui d'un loup furieux.

Il eut un grand moment de vide où tout mourut, ou tous ne disaient rien. Les oiseaux ne chantaient plus, le vent ne faisait plus sa douce musique, tout venait de mourir et au bout de quelques secondes Josh remarqua son erreur. Il regarda Célestine avec de grands yeux, il se mit à panique, Célestine allait le prendre pour un fou, il devait s'expliquer avant qu'elle ne parte...il ne voulait pas qu'elle parte.

-Célestine, né...ne me prend pas pour un fou... Je vais t'expliquer, je te le jure, en fait je suis un lycan, un humain spécial qui peut...qui peut se transformer en loup et un autre animal... Et je peux être un renard. Josh déglutis amèrement et reprends. Si tu veux partir... Tu peux mais je veux te revoir...

Sans finir sa phrase il entendit des cris au loin, des hommes, ceux du cirque se jurèrent Josh, des hommes armés d'armes à feux. D'un coup il jeta son casque et son glaive dans les fourreaux dans l'arbre, les objets s'accrochèrent solidement dans les branches. Josh n'ayant pas fini car avec sa cuirasse il était visible, il se plaça derrière l'arbre de sorte à ne pas être

Le souffle de Josh s’accéléra en sentant le souffle de Célestine se déposer sur le seins, mais il loupa un battement en sentant les hommes du cirque à quelques pas derrières lui et la jeune sibérienne.


-Pardonne-moi... souffla-t-il doucement à la belle qui était collée à lui.

Il pose sa main sur la joue de Célestine de sorte à ce qu'on ne voit pas leurs lèvres et rapprocha allègrement ses lèvres de celle de Célestine et se stoppa à quelques millimètres des siennes pour faire semblant de l'embrassant lorsque les hommes passèrent devant le faux couple. En lui il priait pour qu'elle l'embrasse, il ne ressentait que de l'attirance pour cette séduisante jeune Sibérienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célestine Olsen
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 02/06/2012
Nombre de messages : 15
Race : Humaine ( Alchimiste )
Classe sociale : Petite Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Amatrice de littérature
Age : Célestine a une quinzaine d'année
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Mer 27 Juin - 18:46

Il la fixait, d’un regard doux mais violent à la fois. Comme une brise d’hiver, comme une pluie glacée. Cela devint presque troublant, Célestine semblait tant être attirée par cet inconnu. Elle le connaissait à peine et pourtant... pourtant elle voulait se jeter dans ses bras et l’embrasser. Une force invisible mais puissante la poussée à agir, à bouger : sans succès. Pourquoi ? Oui pourquoi ? Voilà une question parmi tant d’autres. Mais à quand les réponses ?

Sa voix calme lui était rassurante. Ses mots la captivaient. Il était jeune, d’un ou deux ans de moins qu’elle vu le ton de sa voix. Peu importe après tout. Célestine épousseta sa robe pleine de poussière et se concentra sur les bruits alentour. Des cris de détresse de ces animaux au loin enfermés se firent entendre, eux qui sont privés de liberté pendant qu’elle jouissait de celle-ci. « C’est injuste » pensa-t-elle. Pendant qu’elle se baissait elle put apercevoir un trou dans sa chaussure sans doute causée par le caillou qui l’a fait trébucher. Une dépense de plus à faire.

Il se nommait alors Josh Aéris, ce jeune homme. Ce nom semblait typique de ce pays. Et pourtant sa peau était tellement pâle et cette croix, qui doit bien avoir une signification ( Célestine ne l’a pas encore croisé dans un de ses livres. ) lui donnait un air... d’ailleurs, quelques choses qui n’est pas communs. C’est alors qu’il reprit la parole :

- Célestine Olsen… Quel beau prénom, Célestine à de belles sonorités et Olsen ne me semble pas anglais, français ou allemand comme nom, et tu laisses entendre un bel accent dans ta voix douce comme la brise légère hivernale. Es-tu anglaise, d’origine extérieure de l’Angleterre où même la France. Ou alors tu viens d’un lointain pays.

- Hélas je viens en effet de loin. D’un pays où la froideur est constante et où la neige est reine. Les paysages y sont incomparables et l’on peut y voir quand le soleil pointe le bout de son nez quelques bambins jouant en riant aux éclats. Je viens de Sibérie cela me manque terriblement, il fait tellement chaud ici. Mais je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout ça je dois vous ennuyer et puis je vous connais à peine. Célestine fit une timide révérence. Veuillez m’excuser.

Célestine regretta peu après de lui avoir dit tout ça, car après tout il pourrait informer les autorités ! Elle serait alors contrainte à retourner chez son père et épouser le vieux fripé ! Pourvue qu’il se taise pensa-t-elle en implorant le destin de la satisfaire. Il la regardait maintenant d’un regard tendre. Célestine se demanda si, elle n’avait pas éveillé quelques inclinations de ce jeune homme pour elle. Un silence s’installa, mais soudainement l’on a pu entendre :

- VOS GUEULES VOUS DEUX !

Un silence soudain s’était installé. Le regard de la belle changea mais à qui parlait-il ? Célestine sursauta et recula de quelques pas avec de grands yeux affolés. Il lui semblait étrange, elle avait raison. Il est fou, oui c’est ça. Célestine est tombée sur un malade. Elle commença à se retourner pour partir quand il lui dit d'une voix tremblante :

- Célestine, ne… ne me prend pas pour un fou… Je vais t’expliquer, je te le jure, en fait je suis un lycan. Célestine se mit à le regarder intéressée. Un humain un peu spécial qui peut… qui peut se transformer en loup et un autre animal… Et je peux être un renard. Si tu veux partir… Tu peux mais je veux te revoir.


- C’était donc vrai… murmura Célestine.Ils existent ! Tristan m’en avait vaguement parlé et puis… non rien. Célestine plaque ses deux mains sur les épaules de Josh. Raconte-moi tout, je veux tout savoir. Je te crois Josh. Une lueur d’impatience et de respect s’alluma dans ses yeux lorsqu’elle s’adressa à lui.

C’est alors que des bruits de pas se firent entendre, des badauds. Non, ils étaient armés. Les gens du cirque. Célestine tourna la tête pour les voir mais Josh commença à jeter son glaive et son casque qui s’accrochèrent dans les branches, comme s'il voulait se cacher. Elle n’eut pas le temps de dire un mot que le voilà collé à elle contre l’arbre. Il lui souffla alors :

- Pardonne-moi…

C’est alors que Josh posa sa main sur la joue de notre demoiselle qui rougit soudainement. Elle se demanda pourquoi elle rougissait. Il n’y avait pas à rougir ! Quelle situation embarrassante… Ils ne se connaissent qu’à peine. Il avança alors ses lèvres si envoutantes proches de celles de Célestine qui le fixait d'un air ahuri mais il ne l’embrassa pas comme s'il lui laissait le choix.

Ses idées confuses maintenant, elle ne savait que faire. C’est d’un geste donc incontrôlé et spontané qu’elle déposa un doux baiser sur ses lèvres si accueillantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Mer 27 Juin - 21:41

Le moment était unique, alors que son cœur battait la chamade sous la tresse et l'envie d'être embrassé. Il fallait dire que le moment était un peu mal choisi pour les embrassades, si Josh était pris par ses types c'était sûrement la fin pour lui. Célestine, cette belle sibérienne aux cheveux blonds comme les blés, son teint pâle couleur neige et ses lèvres rosées et a la vue délicieuse... Il sentit son cœur d'arrêter de battre lorsque les lèvres légèrement humides de Célestine vinrent se poser sur les siennes, son premier baiser, il rougit et d'un geste venant de son inconscient il emprisonna la lèvre inférieure de la Sibérienne entre les siennes et prolongeant autant que son souffle lui permit. Il retira avec regret ses lèvres avec un très petit filet de salive puis regarda tendrement, quelque part il n'en revenait pas, il venait d'embrasser pour la première fois. Josh se mit à lentement caresser la joue de la blondinette un sourire tendre aux lèvres.

-Bah finalement elle n'est pas coincée celle-là, ça change de certains... Soupira Loxo

-Bon tant pis, il tuera la prochaine râla Jace vraiment dépité.

-Mais tout n'est pas finis, tu vas faire kalam kalam avec hein ? Risqua Loxo

-Chut ! Dis intérieurement Josh, c'est un baiser, mon premier certes, envoûtant certes, délicieux certes, j'en veux encore certes mais bon... Ça ne reste qu'un baiser...

Loxo doutait fortement que Josh soit satisfait que par ce simple baiser, le renard adulte connaissait la partir cœur de Josh par cœur, il savait quand et qu'il aimait et il n'avait jamais goûté aux lèvres d'une jeune femme et cet événement aller vraiment faire aimer quelqu'un, Loxo en était absolument sûr, Josh va lui faire de nombreuses avances. Le renard était heureux, vraiment, enfin son humain allait goûter aux joies de l'amour et il souriait pour lui-même.

Les pas se rapprochaient, petit à petit, dans des crissements créés par le contacter des sabots sur les gravillons de la route, Josh les aperçus des deux hommes qui étaient venus voir ce cri qu'il avait émis quelques secondes plus tôt. Il y avait un gros et petit, un ventre faisant deux fois sa tête facilement, habillé d'une salopette et une chemise il avait à la main un pistolet à percussion. Ce qui ne rassurait pas Josh, il ne voulait pas voir Célestine prendre une balle. Et il y avait une grande femme élancée portant une chemise à décolleter plongeant et une jupe, tenue peu adapté à une dame, elle aussi avait un revoler à la main, un pistolet à percussion 6 coups, comme celui du gros.

En voyant l'humaine et le lycan s'embrasser le gros rumina quelques basses paroles alors que la femme elle se mit à rire et traita l'homme de jaloux car il entrait dans l'âge où l'on quitte la jeunesse. Et il regarda Josh de bas en haut comme s'il était suspect, sentant son regard Josh murmure à une excuse à Célestine et passa sa main dans le creux derrière les genoux et leva sa jambe pour masquer les siennes puis l'embrasse à plusieurs reprises dans le cou pour faire réaliste dans ce faux couple. Le gros rumina devant des douces paroles de la femme qui trouvait cette scène si touchante et émouvante, puis ils rebroussèrent chemin. Lorsqu'ils furent totalement partis Josh retirèrent ses lèvres du cou de Célestine et d'un sourire gêné et un visage rougi par la timidité soudaine il dit à la belle.


-Exuse moi pour les baisers... C'était pour faire réaliste au près ces personnes, mais ne crois pas que je me suis servis de toi, pas du tout... Je suis même encore sous le coup de l’étonnement lorsque tu m'as embrassé il y a peu... Et c'était mon premier baiser et je ne le regrette pas... Et... Et je voudrais bien y regoûter.

Au fur et à mesure de sa phrase il c'était mis à bafouiller, à baiser le ton de voix, timide d'un coup ou sous le choc de son premier baiser il n'osait pas prendre les devants avec cette Sibérienne qui était sans doute attirée par son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Célestine Olsen
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 02/06/2012
Nombre de messages : 15
Race : Humaine ( Alchimiste )
Classe sociale : Petite Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Amatrice de littérature
Age : Célestine a une quinzaine d'année
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Lun 16 Juil - 17:26

Elle l’avait embrassé oui, pourquoi ? Oui pourquoi ? Si seulement sa sœur l’a voyait, si son père l’a voyait ! Quel désastre. C’était son premier baiser, certes il y en avait eu auparavant. Ce n’était que de simples bises entre gosses de son âge, sans valeur, sans amours. Maintenant Célestine a quinze ans et une nouvelle expérience à son actif. Elle sentit ses joues se teinter de rouge, un rouge vif.

Il répondait à son baiser, comme si lui avait fait ça toute sa vie. Une passion peu commune et une douceur maladroite quand même se mêler à celui-ci. Célestine ne le repoussa pas, à quoi bon. Il semblait aussi embarrassé qu’elle. Enfin ce moment délicat et nouveau s’arrêta. Ce Josh se mit alors à caresser la joue de la Sibérienne, un sourire tendre orné son doucereux minois.


- Je ferai mieux de partir, comme ça rapidement. Comme une voleuse ? Non ce n’est pas mon genre. Réfléchit Céleste, réfléchit. Je ne peux pas rester plus longtemps, sinon ce jeune homme va croire que je réponds à ses avances ! Alors que mon cœur ne soulève aucune inclination. Ou du moins, Célestine essayait de s’en persuader. Elle se remémora alors les paroles que qu’avait prononcé sa bien-aimée Adeline : « Ne fais que ce qui te semble bon. ». Là tout de suite ce qui me semble bon, c’est de rester et de lui expliquer que tout ça n’est qu’un malentendu et que je dois partir. Oui mais c’est un lycan, Tristan m’en avait parlé mais ce n’était pour moi qu’une légende. Ils existent vraiment, je dois en savoir plus. Céleste, tu penses trop… se dit-elle à toute vitesse.
Célestine lui rendit son sourire, qui était un peu maladroit. Un peu faux. Il semblait pensif, comme s'il se parlait à lui-même, intérieurement.


Les pas se rapprochaient, la blondinette se crispa. Elle voulait se faire toute petite, elle laissa tomber son livre par terre. Sans doute que le cri de Josh les avait attirés. Deux hommes un gros bonhomme répugnant, il faisait penser à la Sibérienne à l’homme à qui son père voulait la marier, quelle horreur. Un autre l’accompagner, celui-ci était fin, mais avec une tête de fouine. Le genre de personne qui passe bien dans le rôle de la « taupe ». Ils étaient armés, ce qui ne rassura pas la jeune femme. Elle enfouit alors sa tête dans les bras de Josh. Il fallait qu’ils passent inaperçus pour que les deux hommes partent.

Une femme rigola, il n’y avait rien de drôle là-dedans ! De la comédie pure et simple. Voilà ce que s’était. Elle se moqua du plus enrobé, mais Célestine n’entendait rien. Ses oreilles étaient bouchées par les bras de Josh. C’est alors que le jeune homme souffla un « Pardon » à l’oreille de la demoiselle qui avait légèrement relevé la tête. Il prit alors la jambe de Célestine derrière le genou, dans le creux et la souleva. Ce qui arracha un petit cri de stupeur à la Sibérienne ; « Mais que fait-il ! » se dit-elle affolée. Josh l’embrassa maintenant dans le cou à multiples reprises. Célestine posa alors ses mains sur les épaules de Josh et prit un malin plaisir à jouer cette comédie. Elle avait compris, il voulait les faire passer pour un faux couple. C’était malin, et bien trouver.

Les trois énergumènes partirent laissant le faux couple seul. C’est alors que Josh bafouilla :

- Excuse-moi pour les baisers… C’était pour faire réaliste auprès de ces personnes, mais ne crois pas que je me suis servi de toi, pas du tout… Je suis même encore sous le coup de l’étonnement lorsque tu m’as embrassé il y a peu… Et c’était mon premier baiser et je ne le regrette pas… Et… et je voudrai y regoûter.

Il en redemandait en plus, Célestine le regarda alors assez froidement. Elle n’avait rien demandé et la voici dans une situation d’une embarrassante mais dangereuse. Foutue robe. La belle répondit alors sur un ton qu’elle voulait dur mais qui sonnait faux :

- Ce n’est rien, oublions. Y regoûter. Ne nous connaissons qu’à peine. De plus c’était un geste spontané. Je pense que, nous devrions nous revoir. Un tas de questions se bousculent et je cherche des réponses. Vous êtes encore jeune et plein d’envie à ce que je vois. Ne vous enflammez pas si rapidement, gardez la tête froide.

Célestine se déroba alors sur le droit, se baissa rapidement pour ramasser son livre. Quand elle se releva elle chuchota à l’oreille de Josh

- Je vous avoue, que c’était mon premier baiser à moi aussi, et que celui-ci n’était pas déplaisant.

Elle partit alors en courant, en lâchant un petit rire. Sillonnant les ruelles de Londres, elle arriva devant une boutique. Les yeux brillants, Célestine admira toutes ces magnifiques robes qu’elle ne pourra sans doute jamais s’offrir. À contrecœur, la demoiselle se dirigea alors vers ce qui devait être maintenant un champ de guerre vu le bazar que met Tristan lorsqu’il pique ses crises. Exactement, c’est exactement ça, la table renversée, le lit n’en parle pas. Célestine ne dit rien pourtant et partit se coucher sans demander son reste.

[HRP: Fin du rp de Célestine, suite à définir/ HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Une palette de couleurs (PV Célestine) Lun 16 Juil - 19:32

Les pas de ces personnes avaient enfin disparu des oreilles de Josh, à présent lui et cette Sibérienne étaient seuls, la respiration de Josh était rapide et courte mais à peine audible, dans sa tête, il tentait de tout mettre au point avec Loxo et Jace qui se bousculer avec horreur pour avoir le dernier mot, un cri de rage dans son esprit qui installa un silence morbide et le lycan poussa un grand soupire de satisfaction et d’exaspération, quand les deux animaux se mettaient à se chamailler, la corde devait être proche si on ne savait pas s'imposer. Il sentit ensuite dans un petit bruit les lèvres de la Sibérienne s'ouvrir pour parler, Josh tendit alors l'oreille pour écouter à nouveau sa voix.

- Ce n’est rien, oublions. Y regoûter. Ne nous connaissons qu’à peine. De plus c’était un geste spontané. Je pense que, nous devrions nous revoir. Un tas de questions se bousculent et je cherche des réponses. Vous êtes encore jeune et plein d’envie à ce que je vois. Ne vous enflammez pas si rapidement, gardez la tête froide.

Josh se glaça un peu, elle avait raion, il fallait rester calme, surtout lui, surtout qu'il devait partir chercher Tom, ne pas l'attendre pour revenir au parc pour élaborer un plan d'action, cela ne l'ennuyait pas, et Loxo avait renvoyé du sang dans le cerveau plutôt que dans ce qui lui servait à se reproduire.

-Josh, elle a raison, redonne-lui un rendez-vous, dans un lieu tranquille et séduit la tranquillement, il sera bon pour toi d'avoir une petite amie, ainsi, si les policiers te suspectent d'être le sauveur d'animaux, Célestine pourra te servir de protection en disant qu'elle était avec toi le soir du crime, du moins, ce qui en est un à leurs yeux.

-Eh bien... Tu parles stratégie à la place de parler sexualité, c'est tellement rare Loxo, il te faudra une récompense. Dit Jace dans un souffle taquin, puis il s'adressa à Josh. En attendant il a raison ce renard, il faut partir chercher Tom pour délivrer le cirque, avec le moins de perte, côté humain, comme animal et ensuite le marin ramènera le contenu animal en Afrique.

-Vous avez tous deux raisons, redonnons rendez-vous à Célestine, et partons chercher Tom, le temps nous est compté. Finis par dire Josh.

D'un coup Célestine ramassa ses affaires est partie, Josh eut juste le temps de lui murmure « Rendez-vous dans deux jours à Waterloo Bridge, au troisième poteau lumineux en arrivant par l'entrée commerciale. » Puis, il la regarda partir avec un grand regret et une petite boule au ventre, des rencontres comme celle-là, il n'en faisait pas souvent. Il soupira longuement et imprégna son odeur dans sa mémoire pour ne pas l'oublier et la repérer rapidement si jamais elle venait à ce rendez-vous.

Il reprit rapidement son glaive et son casque qu'il remit sur son visage rapidement et prit la route des docks... C'est alors que deux coups de feu résonnèrent, tous venaient du cirque, et quelques secondes plus tard un terrible hurlement de fauve, un hurlement d'un lion, qui se maudissait de ne pas pouvoir assurer la sécurité de son clan. Josh sentit son sang bouillir d'un coup, comme chauffé à blanc sans aucune retenue, on venait de tirer sur un lion, il avait peu été mort ou à ses portes, il devait faire vite, le plan serait simple, élimination de tous les membres du cirque, ou leur couper les mains et les capturer. Se mettant à courir à vive allure il partit chez lui récupérer de l'encre, il ne pouvait attendre Tom, il fallait envoyer ses humains trop nombreux dans un enfer vide.

En courant il sentit Jace empoisonner son âme de sa rage, cette rage qui lui faisait tout gagner, il sentait son œil devenir rose, comme la couleur qui ornait la palette du ciel lorsqu'il avait rencontré Célestine.



[HRP: Fin du rp avec Josh, suite avec le Vieux Tom./HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une palette de couleurs (PV Célestine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Palette de couleurs personnalisées» Palette, le musée des couleurs : exposition à la bibliothèque» Les couleurs au Moyen Âge» 2 ti bonhommes qui ont pris des couleurs» Haradrims, schéma de couleurs orientales
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Piccadilly et St James's :: Paulo's park-