L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Intrusion nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Intrusion nocturne Ven 12 Oct - 17:58

Tout était chaud et doux.... Primrose flottait au milieu d'un univers éthéré et cotonneux, sans forme spécifique ni couleur connue... Elle ne savait pas ce qu'elle faisait là et ne se posait même pas la question. Elle était... Euphorique. Une sensation de plénitude l'envahissait. Elle se sentait bien, tout simplement.

Et puis, quelque-chose la tira de son sommeil. Secouée en tous sens, elle se releva d'un bond, les yeux grands ouverts. La réalité froide et sombre de la roulotte dans laquelle elle se trouvait l'accueillit. En face d'elle, les yeux sombres d'Almyra la scrutaient. La pulpeuse jeune femme avait revêtu une robe noire des plus classiques qui lui seyait à merveille. Et pourtant, les bouts des manches étaient rapiécés et mangés aux mites, ainsi que le bas. Ses boucles noires et épaisses avaient été coiffées en queue de cheval et des mèches s'échappaient de tous côtés.

La jeune louve garou se redressa sur sa couchette en maugréant, renvoyant en arrière les mèches de cheveux qui lui barraient la vue. Décidément, on la réveillait toujours quand elle faisait des rêves agréables... C'en était presque lassant !!


- Quoi ?! Qu'est-ce qui se passe ?

La Chimère qui lui faisait face la gratifia d'un sourire tendre puis lui envoya une petite tape derrière la tête.

- Il est déjà neuf heures ! Dépêche-toi ou tu n'auras pas de petit déjeuner !

Les yeux de la louve-garou s'agrandirent d'un seul coup. Déjà si tard ?! Elle qui se réveillait toujours en avance, qu'avait-elle fait pour dormir aussi longtemps ? C'était mauvais signe... Dans tous les cas, il n'était plus temps de lambiner !

Elle sauta de son lit, faisant voler les couvertures minces au passage. Elle était vêtue d'une simple chemise de nuit taillée dans un tissus rêche et peu agréable à porter. Ses pieds étaient nus et ses cheveux bruns se livraient une guerre sans merci. La roulotte était peu éclairée, les volets étant encore fermés. Néanmoins, elle distingua le petit coffre où étaient rangés ses habits et en extirpa sa robe verte, une paire de vieux bas, des sous-vêtements et ses bottines. Puis elle sortit en trombe, suivie par la dompteuse de fauves.

La première étape de son parcours fut ''La douche'' ou, du moins, ce qui s'y rapportait... Cachée derrière une haute palissade, c'était un endroit recouvert de planches gorgées d'eau où les artistes se lavaient dans la plus grande promiscuité. Le cirque bénéficiait d'un point d'eau non loin aussi, Almyra alla remplir une bassine pendant que la jeune fille se déshabillait et récupérait un savon dans un coin.
Elle sentit l'eau froide se déverser dans son cou et frissonna. En été encore, quand il faisait relativement chaud, ce n'était pas gênant. Mais en hiver, la toilette en devenait abominable. Vigoureusement, elle se frotta avec le savon, créant de la mousse sur sa peau douce d'adolescente et attendit la deuxième salve, recroquevillée sur elle-même.

Sitôt cette séance de décrassage terminée, elle se sécha avec un torchon que la femme lui tendait avant d'enfiler ses vêtements à la va-vite. Maternelle, la Chimère lui tressa ses boucles avec soin, utilisant un des rubans qu'elle cachait dans son giron.


- Allez... va vite à la cantine avant qu'il ne soit trop tard !

La jeune fille fit une moue et trépigna, faussement contrariée.

-Mais ! Almyra arrête de faire comme si tu étais ma mère, enfin !

Elle se sentait gênée des attentions que lui portait la jeune femme mais elle protestait bien plus pour la forme que parce qu'elle n'aimait pas cela. Au fond, la présence de sa mère lui manquait cruellement...

Elle sortit de la douche et se dirigea vers la grande tente centrale. L'intérieur était meublé de grandes tables de bois et de tabourets qui pouvaient êtres montés et démontés facilement. Quelques novices finissaient de prendre leur repas. C'étaient de jeunes garçons d'à peine douze ans, recueillis il y avait à peine trois mois. Ils chuchotèrent quand ils la virent entrer... Ils avaient plusieurs fois essayé de lui jouer un mauvais tour mais la Louve-Garou leur avait sévèrement botté l'arrière-train, de sorte qu'ils n'avaient plus osé l'approcher à moins d'un mètre cinquante.

Ignorant les chuchotis peu discrets de ses camarades, elle se dirigea vers la grande table du fond qui servait plus ou moins de bar et où les artistes venaient se servir. Lena, une femme d'une quarantaine d'années, s'occupait des services. C'était une des rares humaines de la troupe et elle avait toujours peur de se sentir un peu en trop. Mais devant les autres, elle restait débonnaire et souriante, ne voulant pas les apitoyer sur son sort. C'était une des rares personnes que Prim acceptait d'approcher sans devenir trop rude. Cette femme avait comme une aura de sympathie profonde qui la calmait souvent...
A peine se montra-t-elle que la cuisinière lui sortit une assiette de sous un torchon. Il y avait du pudding à l'intérieur... C'était vraiment un jour exceptionnel ! Ils n'avaient que très rarement de pudding au petit déjeuner, se contentant la plupart du temps de bouillie d'avoine ou de pain. La jeune fille en était si abasourdie qu'elle hésita un instant avant de planter sa cuillère en bois dans l'assiette.

C'était vraiment excellent... Rares étaient les fois où elle mangeait aussi bien ! Son repas descendit bien plus vite que ce qu'elle envisageait. Elle fit tant et si bien que Lena lui enjoignit plusieurs fois de ralentir, de peur de la voir s'étouffer.

Le reste de la matinée passa très vite. La jeune louve s'isola dans l'enclos des chevaux qu'elle fit tous travailler les uns après les autres. Ils se regroupaient tous autour d'elle et attendaient leur tour, certains patiemment, d'autres, en piaffant nerveusement. La dernière à passer fut Lubie, une jument blanche de quatre ans fort jolie, aux foulées élégantes, qui serait sa monture pour le spectacle de ce soir. Ce serait la première fois que l'animal se produisait sur scène... Elle se montrerait donc deux fois plus concentrée et attentive qu'à l'accoutumée.

Après une rapide collation à midi, elle partit bouchonner les animaux, apportant à chacun un soin qui relevait quasiment de la dévotion. Elle ne laissait rien au hasard, examinant chaque centimètre carré de peau susceptible d'être écorché ou entaillé par un clou ou une pierre. Quand ils furent tous propres, elle s'empara de la pouliche immaculée qu'elle emmena à l'écart. Elle l'attacha à la barrière, de l'autre côté, et alla chercher les ornements et le harnachement qu'elle utiliserait ce soir.

Tout d'abord, elle fit briller les poils de la jument et démêla chaque crin avec une douceur infinie. Puis, elle les tressa et agrémenta l'ensemble avec des plumes mordorées et des rubans de satin bleu nuit. Rien que cette partie du travail lui prit une heure et demi. La seconde demi-heure fut consacrée à la mise en place de la selle, du filet et du tapis, sans oublier les diverses décorations assorties.

Il était maintenant six heures, et elle devait encore s'apprêter ! Elle fila se débarbouiller puis retourna dans sa roulotte. Almyra était devant le miroir qu'elles partageaient. Vêtue d'un corsage noir lacé de soie, de jambières assorties et de bottes montantes en cuir, elle était magnifique, quoique provocante. Elle avait fait des anglaises à ses cheveux et terminait d'appliquer du rouge à lèvres.

La jeune fille, échevelée et hors d'haleine, referma la porte et fouilla dans sa malle, d'où elle extirpa son costume de scène : Une robe à manches longues composée d'un corsage bleu nuit et d'une jupe d'un or très ténu, faite d'une superposition de tulles légers. Ajouté à cela, une paire de collants assortis et ses chaussons de scène. Elle se déshabilla prestement et enfila tant bien que mal ses habits, peinant à fermer la robe. Almyra dût lui prêter main forte et, par la même occasion, remonta les épais cheveux de la jeune fille en chignon dans lequel elle ficha rubans et perles brillantes.

Contrairement à la dompteuse de fauves, elle ne se maquilla pas aussi lourdement, étalant simplement de la poudre dorée autour de ses yeux. Elles se complimentèrent et plaisantèrent l'une l'autre sur leurs allures respectives puis, ce fut le grand départ.

Ce soir là encore, le cirque était plein à craquer. Les gens se pressaient les uns contre les autres et se poussaient pour apercevoir la scène en terre battue illuminée par des bougies protégées par du verre. La plupart des gens qui se trouvaient ici étaient des bourgeois. Ces gens qui constituaient la majeure partie de la société Londonienne avaient la fâcheuse tendance de se rengorger de leur petit début de fortune, pavanant comme des jeunes coqs en rut au milieu de leurs comparses. C'était à celle qui aurait la robe la plus chère, celui qui aurait le plus de contact dans le beau monde... La façon qu'ils avaient de se prendre pour les nobles qu'ils n'étaient pas faisait beaucoup rire Primrose, cachée derrière un rideau.

Les femmes s'étaient parées de plumes criardes et de parures en toc de l'effet le plus vulgaire. Elles se poussaient toutes pour avoir l'air plus importantes qu'une telle ou une autre... La jeune fille avait la vague impression d'être dans une basse-cour. C'en était agaçant au possible...

Et puis, le noir se fit dans le chapiteau, coupant court aux conversations. Tyron, resplendissant dans son costume, apparut sur scène dans un nuage de fumée et charma la foule cinq minutes durant, avant de laisser place au spectacle.

La première à apparaître fut Katrina, la funambule. Toute de blanc vêtue ce soir, elle évoluait avec une grâce hors du commun sur un fil tendu à plus de 15 mètres de hauteur sans garde fou. Elle enchaînait les sauts et les figures en équilibre, tel un ange dominant la masse sale et dépravée des hommes.

Les numéros se succédèrent avec une lenteur qui avait le don de la mettre sur les nerfs. Puis ce fut enfin son tour. Elle enfourcha la jument avec aisance et se mit debout sur la selle. Quand elle fut prête, on lança l'animal qui partit au galop sur la piste.

Les spectateurs la regardaient bouche bées, impressionnés par la vitesse et la puissance de déplacement de la jument. Mais Primrose n'avait pas le temps d'y prêter attention. Impassible, elle démarra son numéro, commençant par un équilibre sur le dos de l'équidé lancé à pleine vitesse.

Elle enchaîna les sauts, pirouettes, équilibres et autres figures gymniques impressionnantes. Elle arrivait à faire changer sa monture de main sans autre aide que son regard et réalisa une performance parfaitement cadrée, saluée par un tonnerre d'applaudissements. Ce fut à cet instant qu'un sourire éclaira son visage rayonnant de fierté.

Le spectacle continua après son passage et elle s'appliqua à panser sa jument méticuleusement. Elle avait été tout bonnement parfaite, jamais elle n'avait eu affaire à un animal aussi calme pour son premier spectacle. Elle l'avait su dès le départ, cette jument était exceptionnelle.

Ce fut vers minuit qu'elle se glissa dans son lit, sans pour autant parvenir à s'endormir. Elle bougeait dans tous les sens et ne parvenait pas à trouver une position confortable. Almyra dormait déjà, ce qui la rendait jalouse, d'un certain côté. N'y tenant plus, elle se leva discrètement, passa ses bottines, enfila un châle et sortit. Ce soir, elle ne dormirait qu'en compagnie de ses chers chevaux.

Le cirque était désert à présent... Tout le monde dormait et on n'entendait que le vent dans les arbres. Quand la jeune fille arriva à l'enclos, elle aperçut une silhouette près de la barrière.

Qui était-ce ? Certainement pas un artiste. Un voleur ? Un tueur ? Elle ne le laisserait pas toucher aux bêtes... Saisissant son courage à deux mains, elle s'empara de son couteau qu'elle ne quittait jamais e sauta sur l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Dim 14 Oct - 12:28

Josh était en route pour rentrer à sa forge, il devait revenir chez lui pour dormir, réfléchir, à tant de chose, cette soirée, lui servirait de leçon, autant le début avait été parfait, autant la bagarre générale avait causé de gros problèmes à Tom et le lycan s'en voulait terriblement, il ne voulait pas que quelque chose arrive au vieil homme, celui qui réfléchissait à sa place alors que le jeune homme frappait pour lui.

Sur les toits d’immeubles, chemin de retour de Josh, la nuit était profonde, aux alentours de vingt-trois heures trente... le ciel bleu marine, laissait voir des nuages aux teintes étrangement rougeâtres, comme chaque soir ou Josh observait les nuages dans le ciel de la nuit, cette brume qui amenait la pluie avait ses teintes rouges. Pourquoi avaient-elles cette teinte opposée à la couleur du toit du monde ? Personne ne le sait, sinon les grands savants du monde.

Il manqua de glisser sous la fatigue, faisant tomber quelques plaques du toit sur une dizaine de mètres de haut, rien de bien rassurant
....

*Rentrons Josh, il faut que tu dormes pour la lourde commande de demain en plus de ton rendez-vous avec Célestine. Si jamais tu es mort de fatigue, tu n'auras jamais tous les baisers que tu mérites d'avoir.* Résonna Loxo dans l'esprit du jeune homme.

*Ouais, surtout que plus vite tu seras sur pieds, plus vite tu seras en forme, donc demain tu pourras tuer quelques vampires en me laissant le contrôle, j'ai besoin de ma dose de sang, tu me connais hein...* Enrichit Jace

Josh soupira, chacun à leur manière, ils se complémentaient, parfois s'opposaient, mais ils aidaient Josh à avancer et arrivaient faire de lui l'homme bien qu'il était, Loxo le rendez plus curieux dans les choses d'un jeune de son âge, Jace plus autonome et fort pour se défendre. Les deux animaux étaient la moitié d'un père, chacun assurant certains éléments essentiels de son éducation
.

*Vous êtes fatigant... la soirée étant relativement difficile je ne vais pas non plus passer encore un peu plus de temps dehors, après tous, demain j'ai du travail...* Finit Josh, baillant en lui.

Il continuait sa route, de toitures en toiture, esquivant habilement les vides entre les habitations, cependant, alors qu'il passait près d'un parc toujours sur les toits, il entendit du bruit, tournant la tête il se déconcentra en voyant un bâtiment ressemblant à un cirque. Alors qu'il voulut continuer sa route, il glissa sur une tache visqueuse et tomba du toit dans sa descente il s'agrippa à une branche d'arbre sur laquelle il s'appuya pour monter dessus. Accroupi pour garder un certain équilibre il scruta le crique, aucune barricade ou autres instances de décences. Voilà un cirque idéal à dévaliser comme disaient les journaux
.

*Josh, ne me dit pas que tu vas y aller hein .* Risqua le renard.

*Une telle occasion ne se représentera pas, soit en sur, il faut que j'aille faire du repérage en tenue, et demain j'irais demander à l'une des personnes du cirque jusqu'à quand resteront-ils sur les lieux.* Fit Josh, souriant intérieurement.

*Tu es un fou, si tu te fais tuer ne viens pas pleurer... m'enfin surtout moi, je ne pourrais plus tuer, pas même un rat de rien du tout.* Soupira Jace

*J'y vais, juste pour repérer, on verra bien ce qu'il arrivera mes amis* lança Josh un sourire joueur aux lèvres.

Prendre des risques comme ça n'était pas dans les habitudes de Josh, il préférait prendre parfois son temps, mais là il devait y aller.

À pas de loup il s'approcha de l'édifice, il y avait tant de bruit, c'était impressionnant, entendre ces cris euphoriques renvoyait Josh ce jour où il avait rencontré Loxo, ce jeune renard qui lui avait révélé sa nature lycane. Ce cirque était si grand, si incroyable, les couleurs vives et décorées, pourtant atteint par les effets du temps et des saisons lui ajoutait encore plus en charme, voilà l'un des premiers cirques que Josh trouvait beau.

Il devait être minuit, le lycan avançait entre les roulottes et préféra se transformer en Loup, avec l'assurance de Jace de ne pas faire de bêtises. Tous les cirques ne voulaient remettre leurs animaux en liberté, donc il fallait bien faire attention à ne pas faire de bruit
.

*Tu penses vraiment que c'est une bonne idée grand dadet? * Demanda à nouveau Jace de sa voix grave et ténébreuse.

*Oui, c'est calme, le spectacle vient de se finir, et sous ma forme humaine on m'aurait vu au loin avec mon armure orange à cause des éclairages.* Répondit Josh

*Tu n'as qu'à les éteindre alors espèce d'idiot...* Souffla Jace réprimant un rire ironique.

Ne préférant rien dire, Josh reprit forme humaine et commença à éteindre les lampes à huile de la zone. Il avançait lentement mais sûrement vers la zone ou semblait être des chevaux, beaucoup de chevaux selon les sens animaux de Josh.

Avec discrétion il entra dans la zone et sourit, il y avait au moins cinq à six chevaux, des juments pour la plupart si l'instinct de Josh était juste.

Il se risqua à avancer, mais erreur fatale, il entendit le tintement d'une lame de couteau, cela ne faisait aucun doute, une personne l'avait débusqué dans cette intrusion nocturne. Quelques crépitements de graviers grattèrent avec le sol et un bruit sourd arriva aux oreilles de Josh, la personne qui l'avait vu sauter sur lui.


*Je te l'avais dit Josh que ce n'était pas une bonne idée du tous !* Cracha Jace

Dans la seconde qui suivit, Josh se retourna, vérifiant que ses appuis étaient solides et son bras droit décrit un large arc de cercle qui sait au vol le poigne de son agresseur, dans la même action il accompagna le geste du bras avec celui du bassin, forçant la personne à se retourner, lui faisant dos et l’empêchant de voir Josh. Reculant l'une de ses jambes pour plus de stabilité il laissa partiellement Jace prendre le contrôle de son corps pour un gain de force brut impressionnant. De ce fait il tira ensuite un coup sec en arrière tournant en même temps ses pieds pour faire passer la personne qui l'agressait devant lui. Enfin son geste continua jusqu'à plaquer la personne contre le mur derrière l'enclos dans un bruit sourd qui fut couvert par le hennissement d'une jument
.

*Tu vas pas la tuer quand même Josh hein .* Scanda Loxo dans l'esprit du lycan.

L'adolescent ne prit pas la peine de répondre, il se colla ensuite à son agresseur, prenant ses deux poignets dans une main qu'il tenait fermement avec l'aide de la force du loup qui était en lui. L'autre bras, sans arme vint sous le cou de la personne pour la bloquer, enfin ses jambes s'enroulèrent dans celle qu'il bloquait pour la priver de tout mouvement
.

-Je peux savoir... ce qui me vaut cet accueil si chaleureux dans ce beau cirque dont vous devez être membre ? Demanda Josh sur un ton naturel.

L'obscurité empêchée correctement Josh de voir la personne qu'il avait maîtrisée, pourtant il sentait des mèches de cheveux glisser sur ses épaules, mais Loxo lui savait ce qu'il maîtrise
.

*Josh... tu sens pas comme une pression ronde sur ton torse ?* Fit Loxo en laissant un blanc.

*Non pourquoi est que je de...* Reprit Josh en s'arrêtant au milieu de sa phrase

Josh arrêta sa phrase, sentit effectivement une pression ronde sur son armure de cuir, une pression ronde à hauteur du buste ne pouvait qu'être... une poitrine de jeune femme. Josh surprit lâcha sa pression juste une seconde, la seconde de trop puisqu'il fut déséquilibré et fut forcé de reculer de quelques pas avant de faire deux bonds en arrière pour installer une distance de sécurité
.

*Merde, merde ! Merde !* Hurla Josh en lui *Je me suis laissé avoir par ses formes, tu n'aurais rien du me dire Loxo... mais ce n'est rien, ce qui est fait est fait.*

Il toussota avant de souffler. La colère contre lui commença à faire tourner son œil au rouge pâle, comme s'il contrôlait la couleur de son œil en fonction de sa colère, cela devait être un coup de chance. L’œil rouge dans le noir devait faire peur quand même, rien de rassurant pour la personne face à lui.

-Bien... D'abord, rangez votre couteau, à moins que vous n'ayez l'envie de me tuer, il ne sert à rien de le laisser dans vos mains.

Il marqua une pause, cherchant un lieu lumineux ou se mettre, car dans ce noir, difficile de savoir ou aller. Il opta pour une fenêtre, ou la lumière d'un croissant de lune passait, se mettant à la lumière dans son armure de cuir orange, casque, plastron, genouillères, épaulières et tous le reste, il regardait en direction de la jeune femme.

-Je ne suis pas ici pour tuer, ou voler, ce n'est pas dans mes habitudes et contre mes principes. Il arrêta de parler quelques instants. Reprenons depuis le début... Je suis Josh, et vous, mademoiselle?

Sa voix fluide et calme n'était pas agressive, au contraire, douce et apaisante, elle invitait plutôt au dialogue.

-Pourriez-vous, vous montrer à la lumière, il est peu agréable pour moi de devoir parler à un spectre dans la nuit...

Bien que fière de son statut d'ouvrier, il aimait essayer de tourner ses phrases de manière un peu plus noble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Dim 14 Oct - 15:20

Si elle avait su ce qui lui arriverait en essayant de défendre ses bêtes ! Primrose fut littéralement prise par surprise devant la vivacité de l'intrus lorsqu'elle essaya de le maîtriser. Il était bien plus grand qu'elle, d'au moins quinze ou vingt centimètres, et ce n'était pas pour l'arranger. Avant qu'elle n'ait eu le temps de faire quoi que ce fût, elle se retrouva ballotée en tous sens, sans vraiment savoir ce qui lui arrivait.

Un choc sourd dans son dos lui coupa le souffle un instant. Elle entendit Lubie hennir derrière elle. Elle était tout à fait immobilisée, maîtrisée par tous les côtés. Un bras appuyait sur sa gorge, l'empêchant presque de respirer. Elle ne pouvait pas se débattre et ses cordes vocales comprimées ne voulaient pas laisser passer le moindre son. Elle aurait pu mourir s'il l'avait voulu. Ses cheveux glissèrent le long de ses épaules, son ruban s'étant envolé lors de la lutte. Tant bien que mal, elle essaya de se débattre, avec la force paniquée d'une proie qui se sait prise au piège.

L'homme s'appuyait sur elle et elle avait l'impression d'étouffer sous son poids. C'était tout bonnement intenable et elle priait maintenant de toutes ses forces que l'un de ses amis soit alerté par le cri de la jument. Mais rien ne vint. Et puis soudain, elle sentit un quart de seconde que son adversaire relâchait son attention, comme déstabilisé. Alors, ni une ni deux, elle n'hésita pas et mordit à pleines dents le bras de son agresseur avant de lui décocher un coup de pied bien senti dans l'estomac.

Comme prévu, il recula de plusieurs mètres, la laissant contre la barrière. Elle toussa doucement et porta sa main à sa gorge, restée un peu trop longtemps écrasée. Bon sang, ça faisait un mal de chien ! Elle ramassa son couteau et porta un regard méfiant en direction du jeune homme qui, à présent, semblait avoir les yeux curieusement rouges... Elle en resta interdite. Etait-il humain ? Et si... Et si c'était un vampire ou bien une créature qui en voulait à un des membres de la troupe ? Que pouvait-elle faire face à lui ?!

Elle resta en garde, le couteau pointé devant elle, les yeux farouchement rivés sur son adversaire. Qui fit quelque chose qui la déconcerta plus qu'autre chose... D'une voix douce, il lui demanda de ranger son arme, qui ne lui servirait à rien. Un bref instant, la louve-garou fut tentée de le faire... Mais elle se ravisa. Et si c'était une ruse ? Il pouvait très bien essayer d'endormir sa méfiance...


- Et qu'est-ce qui me prouve que vous n'allez pas essayer de me tuer une fois que j'aurai rangé mon arme ? Je connais la combine ! Je garderai mon couteau tant que vous ne m'aurez pas prouvé que vous ne me voulez pas de mal !

Elle resta cachée dans l'ombre tandis que la personne allait dans la lumière. Elle put alors détailler le visage de son adversaire... C'était un jeune homme d'à peu près son âge, extrêmement grand et mince... Il avait un cou très long et une corpulence plutôt sèche. Ses cheveux sombres étaient coiffés d'une étrange manière et ses yeux brillaient d'un éclat surnaturel. Bien malgré elle, Primrose pensa qu'il était vraiment joli garçon... Ses pommettes rosirent d'un coup. Comment pouvait-elle penser à de telles choses en un pareil instant ?!

Et puis, qu'est-ce que c'était que cette armure orange ? On aurait dit un clown ! Cette personne étrange semblait receler encore mille et unes surprises...
Plus par protection et méfiance qu'autre chose, elle joua la carte de la provocation.


- Vous vous introduisez de nuit dans un cirque, vêtu d'un orange pareil... La discrétion n'est pas votre fort à ce que je vois. Qu'est-ce que vous êtes venus faire ici ? Vandaliser ? Voler les animaux ? Pourquoi pas pour tuer quelqu'un tant qu'à faire ?! Parlez ! Mais sachez que si vous devez toucher ne serait-ce qu'un crin de l'un de ces chevaux, vous paierez le prix fort...

Il n'était pas ici pour tuer... C'était tout ce qu'il trouvait à répondre ?! Elle en fut tout à fait estomaquée. Pourquoi se trouvait-il ici, si ce n'était pour commettre un énième larcin ? Et voilà qu'il se mettait à lui parler de principes... En tout cas, la violation de propriété ne devait pas en faire partie !

Primrose faillit lui servir une réplique acerbe et cinglante mais se ravisa quand il lui donna son nom. Pourquoi faisait-il une chose pareille ?! Il était fou de se présenter ainsi au premier inconnu qui passait ! A moins que... Ce ne soit là une preuve de son honnêteté ? Si elle regardait bien, il n'avait pas l'air foncièrement méchant... Elle avait presque envie de lui faire confiance... Néanmoins, elle garda le silence, le fixant d'un air méfiant.

De sa voix tendre, douce comme du velours, il lui enjoignit de se montrer à la lumière, d'une manière qu'elle trouva fort élégamment tournée. D'un pas hésitant, elle s'avança dans la flaque de clarté, se révélant à lui.

Elle était bien moins grande que lui, mesurant environ un mètre soixante-huit. Elle était vêtue de sa longue chemise de nuit grise qui lui arrivait un peu plus haut que les chevilles, taillée dans un tissus râpeux et nouée sur le devant par une cordelette de la même couleur. Elle était chaussée de ses bottines de cuir brunes lacées à la va-vite et un châle d'un lainage framboise à la couleur franchement passée. Ses épais cheveux châtains retombaient sur ses épaules et semblaient presque dorés à la lumière. Elle leva alors sur lui ses yeux dissemblables, qui lui avaient valu bien des reproches quand elle avait vécu dans la rue.

Alors, en signe de paix, elle rangea son petit couteau dans sa poche, sans le quitter des yeux. Il était encore plus mignon de près... Précipitamment, elle détourna la tête et marmonna :


-Moi c'est Primrose... Ou Prim, comme tu veux, ça m'est égal. Elle attendit que ses joues reprennent une couleur normale avant de regarder à nouveau le forgeron. Si tu n'es pas là pour voler, qu'est-ce que tu fais ici ? Et surtout... Qu'est-ce que tu es ? J'ai bien vu tout à l'heure, que tes yeux avaient changés de couleur... Alors? Vampire, Loup-Garou, Lycanthrope ?

Elle le regarda sans rien dire. Elle ne bougerai pas sans savoir quelle était la nature de cet étrange garçon. Elle ne s'en était pas vraiment rendu compte mais elle avait quelque peu baissé sa garde depuis tout à l'heure... Elle porta son attention sur les mains de Josh. Elle avaient l'air un peu calleuses, sans doute à cause du travail... Elle nota des anciennes traces de brûlures, sans doute laissées par un fer chaud. Il devait travailler dans une fonderie ou bien être forgeron... Arriverait-il à deviner avec autant de facilité ce qu'elle faisait dans la vie ?

Elle repensa alors aux rumeurs qui étaient parvenues à ses oreilles quelques semaines plus tôt. Un mystérieux inconnu qui libérait les animaux des cirques présents sur Londres... Elle fit alors le rapprochement avec lui. Il ne voulait pas voler ni tuer, mais libérer... Renfrognée, elle croisa les bras et tendit le cou pour le regarder dans les yeux.

- C'est toi le fameux garçon qui s'amuse à libérer les animaux de cirque...? Son ton se fit d'un coup plus vif et mordant. C'est pour ça que tu étais là ce soir ? Hein ? Non mais tu te rend compte de ce que tu as failli faire ?! Ces bêtes sont notre seule moyen de survivre ! Sans elles, la moitié de nos numéros tomberaient à l'eau et, avec eux, l'argent de la recette. Et puis, tu crois sincèrement que des bêtes de cirques, habituées malgré tout à être entretenues par des hommes, sauraient se débrouiller en plein Londres ?! Les lions, les tigres... Si on les laisse livrés à eux-mêmes, ils n'ont pas plus de trois semaines devant eux!

La jeune fille semblait soudain agitée bien qu'elle n'ait pas haussé ostensiblement le ton. Elle serra ses poings, sur la défensive.

- Je sais pas comment ça se passait dans les cirques que tu as vandalisés mais ici, les animaux on les traite bien et on les aime comme notre propre famille parce qu'on sait à quel point ils sont indispensables à notre survie ! Alors... Je te préviens tout de suite... Si tu essaye de m'enlever mes chevaux ou de libérer n'importe lequel de ces animaux... Je t'étranglerai de mes mains ! T'as compris ?

Rien que l'idée de perdre l'un des animaux avec lequel elle s'était entraînée depuis l'âge de douze ans lui serra le cœur. Cela, ajouté à la rage que lui avait soudain inspiré le beau garçon avait fait perler aux coins de ses yeux des larmes qu'elle essuya rageusement. Elle fit mine de reculer de quelques pas, fixant toujours Josh, ses sourcils froncés.

Ce fut à ce moment précis qu'une autre présence se fit sentir dans les environs... Celle-là, bien plus néfaste et puissante. Une silhouette encapuchonnée s'avança dans l'ombre du cirque, sans que ni lui ni elle ne puissent l'apercevoir... Jusqu'à-ce qu'elle entende le bruit d'une lame qu'on sort de son fourreau. Elle vit l'éclair brillant fendre les ténèbres et, sans réfléchir, elle se jeta de toute sa force sur son interlocuteur.


- Pousse-toi pauvre idiot !

L'espace d'une seconde, tout fut noir dans son esprit. Quand elle rouvrit les yeux, elle se trouvait par dessus le garçon et une douleur mordante lui perçait le flan gauche. La lame était en argent...
L'homme, voyant que son coup avait raté, se mit à fuir sans demander son reste. Primrose se mordait la lèvre jusqu'au sang pour ne pas hurler. Elle avait l'impression de brûler de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Mer 17 Oct - 16:04

Josh sourit lorsqu'il vit qu'en fin de compte elle gardait son arme malgré sa demande, mais l'envie de lui sauter au cou n'était plus la même, il semblerait qu'elle le gardait car elle se méfiait de lui, peu lui importait, vu la distance qui les séparés et sa vivacité dont il avait fait preuve en étant presque pris au dépourvu, la jeune femme n'avait aucune chance sur une attaque frontale, il valait pour elle de ne rien tenter d’hostile. Mais il garda le silence.

Elle se permit ensuite de critiquer sa tenue, en effet un orange pareil n'était pas commun, comme chaque héros de livre dont Josh se rappelait après la lecture que lui faisait sa mère chaque soir, mais c'était avant. Depuis il avait avancé, pour devenir ce qu'il était. Un homme franc et droit, qui travaille sur le jour et aide la nuit. Cette fois-ci il ne garda pas le silence
.

-Il est parfois difficile de critiquer la tenue des gens ou leur aptitude quand on ne sait même pas tenir un couteau, ou encore le dégainer avec silence. Je pense que sur le point de la discrétion, tu n'as absolument aucune remarque à me faire.

Il s'était mis à la tutoyer, si elle le tutoyait alors qu'il ne s'était jamais vu, il ne voyait pas pourquoi il en ferait de même.

Son interlocutrice s'avança sous la lumière lunaire, Josh se couvrit d'un masque d'indifférence pour ne pas rougir, elle était mignonne, modestement habillée par une robe grise et un châle framboise à la couleur dépassée. De longs cheveux châtains et bouclés lui arrivaient au milieu du dos, encadrant un visage jeune, elle avait son âge, et elle travaillée dans un cirque, voilà une enfant avec une vie d’artiste entamée bien jeune dans ce cas
.

Elle rangea ensuite son couteau avant de se présenter au nom de Primerose, un nom bien élégant au goût de Josh.

-Primerose, ta peau à la même couleur que le nom de fleur dans ton prénom tu sais... Il marqua une courte pause. Moi... Ce que je viens faire ici, rien de bien méchant, surtout pas enlever les animaux, même si je sais parler aux oreilles de tous les animaux présents dans le monde, même si tous ne m'obéiront pas, je n'ai pas la capacité d'héberger chez moi des chevaux, des fauves ainsi que des serpents. Alors rassure toi, je ne prendrais rien ce soir. Il sourit à la réflexion concernant son espèce et lui montra ses dents d'humains normaux, si l'ont puis dire ainsi. Moi un vampire ? Tu parles de ces choses blanches à longues canines qui assassinent mes clients les uns après les autres ? Non pas du tous. Je ne suis pas un loup-garou aussi, je ne porte aucune cicatrice, et un lycanthrope ? Peu être... Il tourna la tête vers elle, lui faisant face et elle put apercevoir son signe chamanique sur l’œil gauche, une croix verte partant du haut de l’œil jusqu'au bas de la joue. Un jour le sauras-tu. Mais si sais l’existence de ses races, peut être fais-tu partie de l'une d'entre elle, mais pas vampire, tu es trop lente, trop faible, et trop peu réactive pour en faire partie.

Son ton était pigmenté de froid, il n'allait pas se laisser insulter pendant longtemps quand même.

*Josh, tu penses qu'elle serait une louve-garou ou un lycan comme toi ?* Fit Loxo dans l'esprit de Josh

*Non, je ne ressens aucune aura venant d'elle, il est impossible que nous soyons de la même race, mais un garou... je ne sais pas, ce qui est probable, je ressens une force cachée impitoyable en elle. Mieux vaut la surveiller un jour de pleine lune si je venais un jour à la revoir.* Répondit Josh.

*Fait attention, c'est peu être une alchimiste comme Célestine nous l'a avoué tout à l'heure. Imagine qu'elle te joue un sale tour quand tu auras le dos tourné. Soit méfiant jeune mâle.* Grinça le loup sanglant.

La jeune femme les coupa net dans leur discussion mentale, elle se mit à parler, finissant par comprendre qui il était, mais elle utilisait un mauvais vocabulaire, il ne s'amusait pas, il se devait de les libérer. Elle lui fit un scandale, il l'écouta, tournant la tête, toujours assit en hauteur et scruta la lune, elle lui parlait de ce qu'ils représentaient. Son ton augmentait, elle commençait à prendre ses aises et à limite le menacer de mort. Ce qu'il n'approcha pas du tout.

Elle n'avait fini sa phrase qu'il sauta de son perchoir et se ramena à elle le regard noir. Nul ne pouvait se donner le droit de le menacer. Arrivé près d'elle juste après son numéro, il sait les mains de la jeune femme et les porta à son cou, forçant pour la pousser à l'étrangler
.

-Vas-y, vas-y étrangles moi si tu as tant envie de me tuer, si tu ne comprends pas mes motivations. Fait le, si je dois mourir dans le fond je m'en fiche, personne ne m'attend chez moi tu sais...

*Josh mais qu'est tu fout merde ! Tu vas te faire tuer soit en sur, elle n'hésitera pas j'en suis sur.* Scanda Jace, coléreux de voir le comportement du jeune homme.

Comme s'y attendait Josh, Primrose recula sans rien dire, ses paroles avaient eu l'effet voulu et un silence s’installa. Certainement au même moment que la jeune femme, il perçut une présence, néfaste, mauvaise, morbide, celle d'un vampire, il n'arrivait pas à la localiser avec précision et cela l''agaçait
.

*On a de la compagnie Josh, tiens-toi sur tes gardes, il t'a peut-être comme cible...* Fit Loxo inquiet

*C'est peu être la jeune femme face à nous...* Répondit Jace en s'introduisant lentement dans le corps de Josh qui lui laissait une partie du corps, celle des réflexes, car l'animal était plus réactif que l'humain

*Quoi qu'il en soit, il veut la mort de quelqu'un, et Jace, tu voulais ton meurtre de la semaine, s'il se montre tu l'as pour toi.* Enrichit Josh en souriant à l'extérieur de lui-même.

*Voilà un bien grand honneur Josh, mais oui, je vais le découper s'il s'approche, trancher, mordre, puis le brûler avec ton aider !* Souffla Jace avec toute l’ampleur d'une voix sadique et excitée par le meurtre.

Cependant ils n'avaient rien vu venir, un éclat de lame vu au dernier moment, juste à la brillance c'était de l'argent, le type qui voulait sa peau ou celle de Primrose savait à qui il avait à faire, mais au moins la présence de cette lame prouvait que la jeune femme n'était pas humaine, donc lycan ou louve-garou.

Quelques secondes après, il sentait une odeur familière et il voyait Prim au-dessus de lui grimaçante de douleur, et aperçue que du sang coulait sur son armure. Là il ne put rien retenir, avec son accord Jace s'amusa à se déverser en lui, son œil gauche devant tous de suite rouge écarlate.

Avec précipitation et douceurs il allongea Prim sur le côté lui murmurant.


-Idiote... ne te soucis pas de moi mais de toi... ça t'évitera ce genre de chose....

Avec une vivacité qui n'était pas humaine il sauta d'un bond et se transforma en Loup, oubliant cette soirée, les animaux, tous, sauf le meurtre qu'il avait à faire dans les secondes qui allaient arriver. Jace heureux souriait de la manière la plus sadique qu'il soit. Il sortit deux secondes après l'agresseur et le poursuivit, c'était un vampire sans aucun doute, courant de toutes ses forces il rattrapait le vampire avec difficulté dans le cirque, le vampire peu doué semblait ne pas savoir ou était la sorti principale.

-Je vais te faire la peau sale merde buveuse de sang ! Tu vas payer pour avoir agressé une jeune femme ! Fit-Josh assez fort qu'il le vampire l'entende mais pas pour réveiller les membres du cirque .C'était Jace qui parlait pour tuer, Josh pour le vampire, Loxo pour la jeune femme. Comment regrouper trois opinions en une seule phrase. La voix du loup était grave, profonde, sanglante, de la bave coulait de la gueule remplit de dents acérées du loup.

Alors qu'il était sur les talons de son agresseur Jace opta pour monter des caisses formant un escalier qui le mettrait en situation de supériorité. Il gravit les caisses sautant en l'air et se transforma à nouveau en humain en l'air.

-Meurt...

Murmura le forgeron en sortant ses deux grappins faucheurs qu'il lança à une rapidité qui n'était pas humaine, mais purement animale et sanglante. Les deux armes touchèrent leur cible, et étant en argent, la douleur n'en fit que développer pour le vampire. Le premier entra dans ton flanc gauche et le second lui transperça une jambe. Tombant au sol le vampire n'eut pas le temps de se relever que Josh descendait vers sa position, il saisit son glaive en arrivant vers le vampire et lui coupa net la tête. Rien, presque aucune goutte de sang ne coula et pourtant le glaive de Josh était plein de sang.

-Sale bête...

Ne se souciant plus de la créature morte Josh se rua vers l'enclos de chevaux ou il revint l'armure tachetée de sang. Lorsqu'il arriva devant la jeune femme il défit son armure, la jetant au sol, rependant un peu de sang dans l'ombre et déchira la robe de Primrose en soupirant.

-Ne hurle pas, ni rien, j’évalue les dégâts car j'ai déjà pris de l'argent dans le corps. Lorsque je forgeais pour des hunters.

Il tata la plais du bout du doigt pour tester la première réaction, puis, passa un doigt entre ses dents et appuya d'un coup sec sur la plaie. Après ça, ses doutes étaient bien vrais, la plaie n'était pas profonde.

-Bon... je vais te faire un bandage... Soupira le lycan à l’œil un peu moins rouge.

Il se releva et enleva son haut en tissu à manches courtes et le déchira à l'aide de son glaive en ne faisant qu'une entaille et fit une longue bande se sont haut.

-Relève toi...

Il aida la jeune femme à se redresser et en la maintenant ainsi il enroula le buste de sa bandelette de tissu et comprima avec force pour faire un nœud afin que le sang ne puisse s'échapper.

-Voilà... je pense que ça devrait aller, je fais avec ce que j'ai sous la main, mais l'argent, ça met du temps à se soigner tu sais.

Il adossa la jeune demoiselle au mur et s'assit face à elle.

-Tu es une idiote quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Jeu 18 Oct - 18:19

L'atmosphère était tendue entre les deux jeunes gens. Entre l'une qui se défendait en attaquant et l'autre qui ne se laissait pas marcher sur les pieds... Ils n'étaient vraiment pas faits pour s'entendre, à première vue.

Primrose avait faillit rougir quand il fit un amalgame entre son prénom et son teint, resplendissant de santé. Elle ne voulait pas que cet impertinent sache qu'il l'avait touchée en lui disant ça et que, par-dessus le marché, elle le trouvait très beau. Cela ressemblerait à une défaite à ses yeux.

Il répondait à ses piques avec une froideur et des arguments tout à fait justes. Elle se trouva désemparée face à lui, c'était la première fois qu'on ne la laissait pas dire ce qu'elle voulait. Sa remarque sur les vampires la blessa au plus haut point. Il ne savait rien ! Les vampires n'étaient pas tous des bêtes sanguinaire assoiffées de pouvoir et de meurtres. Elle repensa à Duncan et aux jumeaux trapézistes, tous trois jeunes suceurs de sang malheureux. Jamais ils n'auraient fait de mal à quelqu'un... Pourquoi est-ce que les gens faisaient toujours dans la généralité ?!

Elle aperçut alors la croix verte sur sa joue quand il tourna la tête. Elle avait déjà vu des signes semblables... Nathaniel les dessinaient dans la terre à ses heures perdues. Il lui avait déjà parlé de cette langue ancestrale connue des sages à la peau vermeille qui peuplaient les contrées encore inexplorées de l'outre Atlantique. Il était donc un Lycanthrope... C'était plutôt bon à savoir.

Puis il parla d'elle, supposant qu'elle était une louve ou bien une Lycane. Il en profita au passage pour lui attribuer maints défauts. Faible... Trop peu réactive...
Elle serra les poings. En soit, il n'avait pas tort et c'était cela qui la faisait rager. Sous sa forme animale, elle ne contrôlait rien. Sous sa forme humaine, elle était toujours maladroite en combat et ne possédait qu'un petit couteau et ses poings pour armes. Elle n'avait aucune technique et se battait à l'instinct ; sans ses amis pour la soutenir, elle aurait déjà mordu la poussière depuis longtemps. Elle était faible, ce qui la faisait rager. Et ce qui l'énervait encore plus, c'était que ce soit lui qui le lui dise, d'une manière aussi froide.

C'était dur de se faire remettre en place par quelqu'un d'aussi attirant pour elle que Josh. Elle fit la moue et déchargea toute la rancoeur qu'elle avait accumulée lorsqu'elle se rendit compte de qui il était. Elle alla jusqu'à le menacer de mort, ce qu'elle n'aurait jamais fait en temps normal. Elle était agressive certes, mais jusqu'à un certain degré. Et là, sans savoir pourquoi, elle ne respectait pas les limites.

Dieu qu'il l'agaçait avec son air suffisant et sa manière de parler, d'essayer de se donner les airs et les paroles d'un bien né !
Tout à sa rage, elle ne le vit pas bouger et en un rien de temps, il la poussa à l'étrangler. Il prononça des paroles si cyniques et résignées qu'elle en ouvrit de grands yeux, choquée. Non, elle ne voulait pas l'étrangler, ce n'était pas ce qu'elle avait voulu dire ! Ses yeux vairons rencontrèrent ceux du Lycan. Elle était horrifiée rien qu'à l'idée de pouvoir tuer quelqu'un de sang froid.
Dégoûtée et blessée, elle se dégagea brusquement et recula en baissant la tête. Elle n'osait rien dire...

Et puis, il y avait eu le vampire. Ce n'était pas rares qu'ils viennent par ici, cherchant à détruire ce cirque qui poussait des races ennemies à s'aimer et s'entraider, allant contre les idéaux de beaucoup de ces fantômes du passé qui se nourrissaient de la vie du présent.

Sans réfléchir, elle avait protégé le Lycan. Élan d'affection ou pur altruisme ? Elle n'en savait rien elle-même. Quoi qu'il en fut, elle reçut une lame en argent dans le flan, qui la brûla jusqu'au plus profond de sa chair, bien que la plaie en elle-même ne soit guère profonde.

Il l'allongea en lui murmurant un reproche auquel elle trouva la force de contester, avec un sourire cependant.


-Tss... Si je n'avait pas été là, elle aurait percé ton foie...

En effet, l'angle de tir avait été calculé de sorte que le poignard passe dans une des ouvertures de l'armure. Primrose était malgré tout contente d'elle et de son sauvetage. Elle adressa un petit sourire rassurant à Josh avant qu'il s'en aille, pour ensuite se recroqueviller et combattre la douleur en silence pour ne pas éveiller tout le cirque.

Difficilement, elle tendit les doigts et attrapa le manche de la lame, laissant échapper un petit gémissement de douleur contenue. Elle inspira un grand coup et tira l'arme hors de la plaie. Elle faillit hurler. Une douleur intense avait fusé dans tout son corps, la paralysant des pieds à la tête. Mais au moins, la douleur était atténuée car l'argent avait été en grande partie retiré.

Elle entendit la lutte du Lycan contre le Vampire et grimaça. Décidément, il avait l'air d'avoir quelque chose contre cette race... Même les Hunters ne faisaient pas preuve d'autant de rage lors d'un combat. La lutte fut vite terminée et elle vit le jeune garçon revenir vers elle.

Elle se composa un visage neutre ou du moins, elle essaya. La vérité étant qu'elle se sentait bien minable maintenant. Qu'allait-elle expliquer aux autres ? Comment allaient-ils réagir ? Elle préféra ne pas y penser.
Le jeune homme déchira sa robe à l'endroit de la plaie et elle jeta un regard vers lui, les lèvres toujours serrées pour ne laisser filtrer aucun bruit. Il lui demanda de ne pas hurler.
Il tâta sa blessure avec précaution et doigté. On sentait qu'il y avait de l'expérience derrière ces gestes.

Il décida ensuite de lui faire un bandage. Primrose se retint de rire. Avec quoi ?! Où comptait-il trouver du tissus propre et désinfecté à cette heure de la nuit ?

Mais avant qu'un énième sarcasme puisse franchir ses lèvres, il enleva sa chemise et la déchira. Instinctivement, elle tourna la tête, à la fois par pudeur et pour cacher la rougeur qui naissait sur ses pomettes. Elle se releva ensuite avec difficulté et accepta son aide, reconnaissante. Elle eut l'impression d'étouffer lorsqu'il l'enroula dans le tissus. C'était presque aussi serré qu'un corset ! Il avait une force incroyable....

Elle termina adossée contre la palissade de bois et se laissa glisser doucement à terre, ne tenant plus debout. Assis, il était tout de même plus grand qu'elle. Elle choisit de ne pas répondre à grosses dents lorsqu'il la traita d'idiote et le gratifia d'un pauvre sourire, plein d'auto-dérision.


-On est faits pour s'entendre alors...

Elle soutint alors son regard un bref instant. Il avait des iris d'une couleur exceptionnelle... Elle baissa ensuite les yeux, se trouvant bien bête de ne rien avoir à dire. Elle hésita quelques secondes et releva la tête, gênée.

- Euh... Je... Je voulais m'excuser pour tout à l'heure... J'ai dit des choses que je ne pensais pas vraiment et que tu ne méritais pas d'entendre... Je suis désolée.

Elle se recroquevilla sur elle-même. Ses longs cheveux glissèrent devant son visage angélique, le masquant aux yeux du forgeron. C'était la première fois qu'elle s'excusait si vite, et face à un inconnu qui plus est !
Quelque chose ne tournait plus rond dans son esprit. Elle se mit à jouer nerveusement avec ses doigts en se mordillant la lèvre, partagée entre la honte d'avoir présenté ses excuses à Josh et la crainte qu'il ne les accepte pas.

Un coup de vent balaya le cirque, jetant un voile glacé sur les deux jeunes gens. Elle se blottit dans son châle et replia ses jambes sous sa jupe. Elle se décida enfin à reparler. Elle faisait maintenant confiance au jeune homme. Une confiance toute neuve et encore fragile, qui pouvait éventuellement aboutir à quelque chose de plus fort et amical avec le temps.


- Je suis très attachée à ce cirque, tu sais... C'est mon unique maison. S'ils ne m'avaient pas recueillie, je serais sans doute six pieds sous terre ou dans un lupanar à l'heure qu'il est... Elle frissonna à cette pensée. Et par conséquent, je m'emporte facilement quand je pense qu'on veut nuire à cet endroit...

Elle repensa aux paroles pleines d'amertume de Josh ;''Personne ne m'attend chez moi tu sais...''
Primrose eut le cœur serré pour lui. Elle connaissait la solitude, la tristesse d'avoir perdu tout être cher et la souffrance de devoir quand même continuer à avancer dans ce monde impitoyable, se battre pour vivre...

Sa mère lui revint en mémoire, ainsi que l'époque où elle était encore en vie. Puis, elle revit la fin misérable de sa génitrice pourtant si jeune... Le monde était cruel mais elle avait survécu. Peut-être dans un but encore inconnu d'elle ? Au fond, Josh avait dû connaître de semblables malheurs...


- Si... Si un jour tu as besoin d'une famille ou d'un endroit où rentrer, avec des gens pour t'accueillir... Je... Euh... Tu pourrais peut-être venir ici ? Enfin... Si tu en as envie, je ne voudrais pas t'obliger à abandonner ton travail... Car tu es forgeron n'est-ce pas ?

Elle déraillait complètement ! Voilà qu'elle lui proposait un asile alors que, quelques minutes avant, elle lui hurlait dessus. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle secoua la tête, comme pour se remettre les idées en place. Un sujet... Il fallait qu'elle trouve un autre sujet de conversation....

Elle resta un long moment silencieuse puis releva son visage plein de vivacité.


- Je dois reconnaître que tu as l'air plutôt doué en combat...

Elle tritura les fils de son châle de laine. Elle ne faisait clairement pas le poids face à lui... Elle devrait s'entraîner, apprendre à se battre seule et, un jour, elle n'aurait plus à rougir de ses lacunes, qu'elle cachait derrière une langue bien pendue.

En ramenant son regard vers lui, elle dut se retenir de ne pas rougir. Depuis qu'il avait ôté sa chemise pour en faire un bandage, il était torse nu... Et elle se faisait violence pour ne pas rester coite devant ce spectacle. Gênée et rougissante, elle se leva difficilement et posa son châle qui sentait la campagne et les fleurs sur les épaules du jeune forgeron.


- Tu vas finir par attraper mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Jeu 25 Oct - 20:46

La tension entre les deux jeunes adolescents était redescendue, l'air était moins crispé, moins tendu, moins électrique. Car depuis leur rencontre, les deux jeunes gens ne s'étaient adressé que de froides répliques, cherchant à blesser l'autre plus qu'il n'était blessé. Mais la jeune Primrose accepta qu'au final le lycan eût raison et cela ne lui faisait ni chaud ni froid, car elle avait, elle aussi, eut raison sur certains points.

La jeune demoiselle blessée répliqua à sa dernière phrase, lui disant qu'ils n'étaient pas faits pour s'entendre. Cela le fit sourire et répliqua.


-Peu être bien, mais nous n'avions pas la volonté d'être réellement méchant l'un envers l'autre depuis notre rencontre n'est pas. Nous voulions juste défendre nos idéaux et nos points de vue, ce qui me semble normal tu sais. Alors peut-être qu'après cette preuve de ma bonne volonté. Fit-il en désignant le cadavre du vampire caché par la palissade qui devait commencer à pourrir au sol. Nous pouvons reprendre à zéro, un nouveau départ. Car tu n'es pas méchante, et tu es très agréable à regarder je trouver, il serait dommage que je doive que regarder tes yeux...

Il sourit et se releva un bref instant, pour s'étirer de tous ses membres, les bras levés, sur la pointe des pieds, sa taille devait faire peur à plus d'un, cependant, sa maigreur, à force de ne pas manger à sa faim laissée voir ses côtes dont les marques sur le buste de Josh étaient plus que visibles.

Elle s'excusa ensuite, ce qui le surprit et il la regarda toujours debout, les poings sur les hanches et il se mit à rire.


-Ne t’excuse pas, c'est déjà tout oublié tu sais. J'ai entendu bien pire, venant de plus bête que toi, c'est pour dire... Il rit de bon cœur, se rire disant que ce n'était pas méchant mais ironique. Moi aussi je m'excuse, mes mots devaient plus que sanglant pour tes oreilles et je m'en excuse. Même si je ne suis qu'un pauvre ouvrier de quinze ans, je n'ai pas à faire de tels reproches à une jolie demoiselle.

Il s'assit à nouveau face à Primerose et regarda ses yeux, qui étaient si étranges et si beaux à la fois, il ne le remarquait que maintenant mais son œil droit était vert, et le gauche bleu, voilà une combinaison de couleur idéale pour cette fin d'hiver.

*Quand tu la regardes, elle semble encore plus belle que Célestine, tu crois pas que tu devrais faire des avances à cette belle jeune demoiselle que tu as face à toi hein Josh ? Puis regarda là, sa robe est un peu déchirée, tu peux en profiter pour lui faire quelques caresses et puis...* Commença Loxo avant d'être sèchement coupé par Jace.

*Au lieu de te préoccuper de ton petit engin surexcité, pense plutôt à la situation où nous sommes.
Nous sommes dans un cirque, avec une fille blessée, dont les autres membres peuvent arriver à n'importe quel moment, de plus nous sommes sans armes, sans armure, il suffit qu'on nous surprenne pendant ce petit moment d'intimité dont tu rêves tant et nous sommes mort. Et au final tu n'auras ni Primrose, ni Célestine. Alors quel choix faire
.* La voix était grave et sans réponse, il avait raison sur toute la ligne.

*Bien, maintenant que tu as calmé les ardeurs sexuelles de Loxo je vais pouvoir parler sérieusement à Primrose.* Fit calmement Josh.

La jeune femme lui parla du cirque, ce qu'il représentait pour elle, qu'elle devait la vie à ce cirque. Loxo allait sortir une réplique plus que perverse mais le loup le stoppa d'un rugissement sourd. Et le fait d'évoquer un pillage de son cirque la rendait folle.

*Quoi de plus normal, comme si j'allais laisser un autre petit merdeux de louveteau me piquer une proie. Elle a un instinct de louve dominante. C'est un loup-garou, j'en suis persuadé pour ma part. Puis cette force, quand tu la regardes, rares sont les gens qui oseraient s'opposer à sa force.* Remarqua Jace, le ton inchangé.

*Cela ne m’étonnerait pas en effet, mieux vaut faire attention quand même.* Termina Josh.

-Je comprends parfaitement ce que tu ressens, on a tous une base à défendre, un lieu qui nous est cher et que nous laisserions à personne qu'au prix de notre vie. Nous sommes tous comme ça.

À peine finit-il sa phrase qu'elle reprit la parole, encore une fois, il l'écouta en silence, et Jace lâcha un grand éclat de rire, suivit d'un rire continu, son rire sadique habituel, mais là, c'était surtout de la pitié. Elle souhaitait que Josh vienne travailler au cirque, cela était-il une blague ? Il avait une forge, celle de son oncle, et il ne pouvait laisser personne à part lui travailler dans cette forge.

-Je me dois de refuser ta proposition, je ne peux pas laisser la forge de mon défunt oncle entre les mains d'une autre personne que moi. Puis je te l'apprends mais, je ne fais pas que délivrer des animaux dans les cirques. Le vampire que j'ai tué à l'instant, c'est loin d'être le premier, je les chasse, je veux leurs extinctions, car en plus de tuer des innocents, ils me volent mes clients en les vidant de leur sang. Mais j'ai une sortie spéciale, chaque pleine lune, je me fais un plaisir d'évincer quelques loups-garous, je leur arrache la tête et je les balance dans les airs, à la manière de ce soir où ils m'ont volé toute famille avec des vampires.

Le ton du forgeron était froid comme la brise qui dansait entre eux à présent, en évoquant sa vie, l’œil du forgeron qui était presque revenu à au normal, et le simple fait d'avoir à nouveau parlé de sa vie, l’œil gauche c'était remis à briller d'un éclat rouge pâle.

Sa remarque ensuite, sur son talent au combat le fit sourire, avec toutes ses chasses nocturnes il avait acquis certaines compétences au combat.


-C'est en forgeant qu'on devient forgeron tu sais. Fit-il en riant de la blague qui n'était absolument pas drôle, mais il devait se détendre, il ne devait pas inquiéter la jeune Primrose qui était déjà mise en garde de par ses sorties nocturnes pour tuer les gens de sa race.

Il la vit tripoter son châle, elle semblait nerveuse, mais quoiqu'elle raison il n'en savait rien, il voulait la détendre et sourire avec elle, rire et apprendre à la connaître.

-Ne torture pas ton châle comme ça, il ne t'a rien fait... Dit-il en riant.

Et contre toute attente elle s'approcha de lui pour lui déposer avec gentillesse son châle, un acte d'attention qu'il n'avait pas vu depuis la veille de la mort de ses parents. Il se détend d'un coup, sentant la douce odeur féminine, cette empreinte qu'aucun homme ne peut oublier, que rien ne peut équivaloir, c'est une odeur de femme qui hantait ce châle. De plus il appartenait à la belle Primrose qui se tenait face à lui. Étrangement il rougit ce qui fit soupirer Jace et rire Loxo, on voyait bien les deux opposés qui constituaient ses entités
.

-M-M-M-Mer-Merci P-Prim... Bégaya-t-il en se trouvant totalement idiot par cette gêne soudaine. Cela venait-il de l'odeur, ou alors de l'acte qu'avait fait Primrose envers lui. Car aucune jeune femme ne lui avait fait ce genre de geste, tendre, doux, sincère.

*Et bien Josh, se peut-il que tu sois dans un état encore plus critique que lorsque tu étais en compagnie de Célestine que tu as embrassée ?* Le taquina Jace dont le sourire ne pouvait que s'imaginer.

*La ferme Jace, ne me taquine pas, tu sais que seul ma mère me faisait ça, et sa mort, ses gestes sont encore récents et se ressentent dans certains de mes gestes...* Soupira le forgeron qui aurait aimer le frapper, mais ça aurait été faire preuve de masochisme, ce qui n'était pas Josh.

Il soupira profondément et regarda les beaux yeux de Primrose aux couleurs différentes pour reprendre.

-Et toi, tu n'auras pas froid hein . Je ne voudrais que tu attrapes mal en plus de ta blessure....

Il se leva avec douceur pour ne pas bousculer la jeune femme dans un geste incontrôlé, se retrouvant face à elle, il la dépassait d'une bonne tête et demie et il s'abaissa en souriant, sans dire mot, conne un acte nostalgique qui lui manquait il la serra dans ses bras, il était en manque de cette affection qu'il n'avait pas, et cette odeur, ce châle qui sentait l'essence féminine avait réveillé l’abysse de sa douleur, dont le gouffre s'était refermé il y a peu. Ses gestes étaient les mêmes qu'avec sa mère, doux, léger, plein d'attention... Il caressait la chevelure de Primrose, humait l'odeur de son cou qu'il effleurait du nez.

Le moment était propice à une faiblesse, mais qui convenait à Loxo d'exploiter, je jeune renard dont l'appétit n'était pas comblait, l'appétit de plaire, commença à piquer une partie du contrôle du corps de Josh et à lui glisser des doux mots pour qu'il accepte qu'elle fût surtout une jeune et belle demoiselle de son âge, et qu'il pourrait séduire sur une histoire d'un soir, ou même plus et cacher cette relation à Célestine si jamais elle devait

Josh sous l’insistance douce du fourbe renard réussit à lui imposer sa volonté pour une argumentation juste et subjective, mais dont la persuasion était cachée derrière voile d'argumentation qui avait pour but de convaincre.

Alors le forgeron remonta au niveau de l'oreille de la jeune pour lui glisser. La voix était calme, douce, à voix basse et suave, presque désireuse.

-Est que ton odeur est aussi délicieuse pour l'odorat que pour les lèvres qui pourraient se déposer dessus avec une infinie douceur ?..

Avec douceur il déposa un baiser sous l'oreille de Primrose avant de descendre petit à petit dans le cou, à chaque fois qu'il descendait, le forgeron glissait un baiser plein de candeur et de légèreté qui restait marquée sur la peau sans laisser de trace.

Il décida de descendre son étreinte au niveau de la taille de la louve-garou pour plus de sensualité au niveau de la scène et il embrassa sa joue au coin des lèvres avec un sourire charmeur.


-Est qu'un homme a déjà osé aller jusqu'à t'embrasser? Il marqua une pause. La douceur de ta peau et fraîcheur a-t-elle d'égal tes lèvres Prim... Le prénom de la jeune demoiselle avait été prononcée avec un ton dynamique, avec plus d'insistance.

Il poussa le péché jusqu'à poser ses lèvres sur celle de Prim, la rencontre offrit un Josh une sensation de bien-être. Il était apaisé et en voulait encore, cette sensualité qu'il lisait dans le baiser qu'il venait d'offrir à la jeune Primrose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Mar 30 Oct - 19:23

L'atmosphère désormais complice qui s'était établie entre les deux jeunes gens avait quelque peu déstabilisé la jeune Primrose qui se retrouvait pour la première fois seule avec un garçon de son âge qui l'attirait irrésistiblement. Elle ne savait décidément plus où se mettre et essayait de se contrôler pour ne pas montrer son émoi au jeune forgeron qui lui faisait face.

Il lui parla de nouveau départ, de reprendre à zéro... Pourquoi lui proposait-il cela ? Néanmoins, c'était une occasion à saisir. Elle lui sourit gentiment et hocha la tête.


-Oui... Je veux bien que l'on reprenne tout... Comme s'il ne s'était rien passé. Enfin, si l'on oublie le cadavre qui se trouve derrière la palissade...

Elle lâcha un petit éclat de rire et enchaîna avec des excuses qu'elle lui devait bien. C'était étrange, jamais la jeune fille ne s'était excusée auparavant... Enfin, jamais avec cette sincérité et ce repentir si franc. Quelque chose en ce jeune homme la poussait à agir d'une manière aux antipodes de son caractère habituel. Pourquoi ? Elle rougit encore plus lorsqu'il la complimenta, ce qui lui fit l'effet d'un incendie au fond de son cœur.

Ce fut en proie à un certain trouble pour ne pas dire un trouble certain, qu'elle bafouilla une demande de pardon. Elle était également gênée par la maigreur rachitique du jeune homme, qu'elle avait vu lorsqu'il s'était relevé en s'étirant. Maintenant qu'il était debout, elle devait plier le cou en arrière pour pouvoir le regarder correctement. Elle espéra qu'il accepterait ses excuses...

A sa grande surprise, il se mit à rire à gorge déployée, les poings sur les hanches. Elle ouvrit grand les yeux et sourit de soulagement quand il lui annonça que tout était déjà oublié. Elle ne pensait vraiment pas qu'il l'excuserait si facilement... Même si c'était, au fond, bien mieux pour elle.


- Oh.... Et bien... Je... Je suis contente que tu ne sois pas fâché alors...

Elle détailla le jeune homme discrètement, bénissant l'obscurité qui cachait son rougissement. Beaucoup de femmes l'auraient trouvé trop chétif, trop enfantin, trop grand... Primrose le trouvait juste à son goût. Elle avait toujours été comme cela... A vrai dire, d'aussi loin qu'elle se souvenait, elle n'avait été attirée que par les grands dadais dont elle appréciait l'air innocent.

Elle avait soudain une irrésistible envie de lui plaire. Mais comment aurait-elle pu faire ? Elle n'avait rien pour elle, ses cheveux étaient toujours en bataille, ses yeux... Elle détestait ses yeux, ceux d'un monstre, du loup garou qu'elle était. Comment un garçon tel que lui aurait pu, l'espace d'une seconde, être attiré par elle ?

Pour couper court à ce qu'elle ressentait et, accessoirement, pour éviter qu'il ne s'aperçoive de quelque chose. Elle parla de ce qui comptait pour elle, de ce cirque qui était toute sa vie, ce qu'il sembla comprendre... Elle s'y prenait maladroitement, complètement déboussolée par ce garçon qui avait fait irruption dans sa vie de la manière la plus importune qui puisse être. Elle lui proposa de venir travailler au cirque, sans vraiment réfléchir. Elle lui proposait une famille avant tout, quelque chose qui semblait lui manquer cruellement.

Si elle avait su que Jace se moquait cruellement d'elle à cet instant, elle serait repartie en courant à toutes jambes, honteuse de sa proposition déplacée. Mais elle ne l'avait pas entendu et écoutait à présent la réponse du Lycan qui la figea sur place l'espace d'un instant.

Son ton était devenu glacial lorsqu'il lui expliqua en détail la façon dont il tuait les loups-garous et le plaisir qu'il en tirait... Sa gorge se serra brusquement. Comment pouvait-il dire une chose pareille ? La plupart d'entre eux n'avaient pas la volonté de tuer des innocents...
Elle baissa la tête. En réalité, rien ne pourrait jamais aboutir entre eux... Il avait perdu sa famille à cause de gens comme elle, jamais il ne lui pardonnerait... D'une petite voix étranglée, elle acquiesça.


-Oui, je comprends... Je suis sincèrement désolée pour toi...Elle essaya de lui sourire. J'ai perdu ma mère à dix ans et je n'ai jamais connu mon père...

Pour repartir sur un sujet de conversation plus joyeux, elle le complimenta de son adresse exceptionnelle au combat, ce qui sembla lui faire plaisir. Il fit un jeu de mot en utilisant un proverbe bien connu qui mettait en scène sa profession, ce qui la fit pouffer. Elle n'avait jamais été aussi joyeuse avec un inconnu.

Cette pensée la gêna d'autant plus et elle se mit à tiquer, faisant jouer habilement ses doigts dans les mailles de son châle au moins aussi vieux qu'elle. Néanmoins, il était très chaud et elle était bien contente de l'avoir en cette soirée d'hiver.

Il rit de sa manie et, ne sachant que répondre, elle se leva difficilement pour aller le mettre sur ses épaules de forgeron. Elle dût se mettre sur la pointe des pieds pour le nouer mais fut fière su résultat. Le tissus, encore plein de sa chaleur et de son parfum de jeune fille aurait au moins le bénéfice de l'empêcher d'attraper froid.

Elle sourit franchement en voyant que son geste ne le laissait pas indifférent, loin de là. Il bégayait comme s'il avait perdu tous ses moyens... Elle se sentit soudain grandie par une force nouvelle, qu'elle ne pouvait pas encore nommer.

Il s'inquiéta ensuite pour elle, et sa blessure, détail qu'elle écarta d'un revers de main.


- Tu t'es battu, tu m'as soignée... Je peux bien m'accommoder du froid !

Elle faisait la fière mais la vérité était qu'elle avait les orteils gelés et de la chair de poule qu'il ne pouvait, heureusement, pas voir.

Soudain, il fit quelque chose qui la déconcerta au possible. Il la prit dans ses bras. Ce qui suffit à emballer son cœur comme jamais auparavant. Au début un peu raide, figée par cette réaction qui lui avait coupé le souffle, elle se laissa aller contre lui, respirant sa peau, partageant sa chaleur... Elle avait l'impression qu'un tambour résonnait dans sa poitrine, puissant, sonore... et elle était étonnée qu'il ne l'entendît pas.

Timidement, elle se hasarda à poser ses mains sur le dos du jeune homme et posa sa tête contre son épaule, avec une douceur quasiment maternelle. Elle sentait qu'il caressait ses cheveux... Cette étreinte qu'ils échangeaient à présent la remplissait d'un bonheur sans nom. C'était la première fois qu'elle goûtait à cette forme d'affection, avec un membre du sexe opposé, qui plus est.

Elle frémit en sentant le nez effilé du garçon qui se promenait sur son cou en une tendre caresse. Sa peau sentait la campagne et les bourgeons, le tout mélangé à une subtile odeur de savon. Le tout faisait ressortir la délicatesse de sa féminité toute nouvelle et ne pouvait que la rendre désirable pour celui qui savait où regarder.

Petit à petit, il remonta jusqu'à son oreille pour lui susurrer des mots doux qui se gravèrent à jamais dans sa mémoire. Elle ne put que répondre d'une voix étranglée:


- Je... Je ne sais pas...

Manifestement, ce jeune Lycan était plus habile qu'elle dans l'art d'aimer et de parler. Les mots d'affection n'avaient jamais été sont genre et elle se retrouvait bien bête face à lui. Elle se laissa faire, cependant, tandis qu'il redescendait le long de son cou blanc et gracieux. Sans vraiment s'en rendre compte, elle le serra plus fort contre elle. Son cœur battait si fort qu'elle le pensait sur le point d'exploser. Une vague de bonheur la réchauffait de la tête au pieds, comme si le simple fait de se sentir désirée par ce garçon l'avait libérée de son cocon de pragmatisme et de froideur.

Un frisson délicieux la parcourut lorsqu'il posa ses mains sur sa taille avec une douceur qu'elle apprécia. Une de ses mains se posa sur le bras du forgeron et le caressa tendrement, remontant jusqu'à son dos. Elle se rapprocha de lui, comme aimantée.

Ce fut alors qu'il lui demanda si quelqu'un l'avait déjà embrassée. Elle hocha négativement la tête. Jamais, ô grand jamais, quelqu'un ne s'était pris d'affection pour elle au point d'aller voler ses lèvres. Au fond, elle n'en avait jamais fait grand cas... Les contacts physiques n'avaient jamais revêtus une quelconque importance pour elle, jusqu'à présent.

Un univers cotonneux et doux absorba la jeune femme alors que le jeune homme lui offrait son premier, tout premier baiser. Elle se crut ailleurs, transportée par le contact si doux de ces lèvres soyeuses. Leur étreinte dura un moment, puis ils se séparèrent. Cependant, elle garda ses mains dans celles du garçon et leva la tête pour le regarder dans les yeux.


- Oh, Josh... Jamais je n'ai ressenti un tel sentiment... J'ai l'impression de renaître.

Timidement, elle s'approcha de lui, croisa ses mains sur la haute nuque du forgeron en armure et posa ses lèvres sur les siennes avec un peu plus de fougue et d'ardeur. Leurs bouches se lièrent avec plus d'insistance, plus de désir, comme si l'une avait été taillée pour accueillir l'autre.

Ils restèrent ainsi de longues minutes, à s'étreindre dans le silence endormi du cirque. Ses caresses aussi légères que le battement d'ailes d'un papillon se déposaient sur la peau de Josh avec une douceur infinie. Un peu plus assurée et un peu moins rougissante qu'avant, elle l'embrassait dans le cou, remontant progressivement vers le coin de ses lèvres.

Ils auraient pu rester là encore longtemps mais la fatigue commençait à se faire ressentir chez Primrose, d'autant plus que sa plaie la lançait douloureusement. Elle était tentée de rentrer dans sa roulotte avec lui, mais comment pourrait-il interpréter la chose ? Et il était hors de question de rester dehors, exposés aux yeux de tous... Elle se souvint alors d'un endroit non loin, où ils pourraient se reposer tranquillement.

Après une dernière étreinte, elle recula avec un pauvre sourire et ramena une mèche de ses cheveux en arrière.


-Attends-moi là...

Elle s'esquiva et alla chercher des couvertures dans sa ''chambre'' ainsi qu'un gilet de grosse laine qu'elle enfila. Discrètement, elle referma la porte sans réveiller la chimère qui dormait là. Elle revint aussi vite qu'elle put vers le Lycan et, de sa main libre, saisit une des siennes.

-Suis-moi, on ne pourra pas rester ici très longtemps. Si quelqu'un nous voit... Oh, je ne préfère pas y penser.
Elle lui adressa un sourire dans l'obscurité et prit un petit chemin caillouteux qui sillonnait entre des buissons épineux et mal taillés. Ils montèrent jusqu'à une petite colline où siégeait un vieux, très vieux saule pleureur qui devait bien se tenir là depuis plus de deux siècles.

Primrose, qui essayait d'ignorer la brûlure de l'argent, s'avança et écarta les feuilles tombantes. Les branches allongées et abondantes de l'arbre, qui descendaient jusqu'à terre, créaient une petite pièce naturelle et isolée du monde. A l'intérieur, on ne voyait rien d'autre que de la verdure. Les usines de Londres, les cheminées et les attelages avaient disparu. La paix et le silence régnaient en maîtres sur cet îlot.


-Je viens ici quand je veux m'isoler... C'est un peu mon paradis. Tu sais, il m'arrive d'être colérique et bien peu facile à vivre, alors je me cache pour éviter les autres.

Elle déposa les couvertures à terre. Il y en avait une pour éviter qu'ils ne se salissent et deux pour les recouvrir. Elle s'allongea du mieux qu'elle put, ne pouvant retenir un léger gémissement, dû à sa blessure. Elle rassura le jeune homme d'un sourire et se blottit dans les draps.

- Tu crois que je vais vite me rétablir ? Je veux pouvoir remonter en selle le plus vite possible... Les chevaux auront besoin de moi...

Elle resta pensive pendant un temps. L'attaque lui revint en mémoire, le vampire... Qui visait-il vraiment ? Josh ou elle ? En y réfléchissant bien, il aurait pu également tirer au hasard... Elle savait que le cirque s'attirait beaucoup d'ennemis qui jugeaient les idéaux pacificateurs de Tyron comme contraires à la nature. Mais elle ne pouvait pas encore en parler au forgeron... Comment réagirait-il si il savait que les deux races qu'il détestait le plus se trouvaient en masse juste sous son nez ? Et surtout... Que lui ferait-il le jour où il saurait pour elle ? Elle préférait ne pas y penser...

-Les vampires se font de plus en plus agressifs ces derniers temps... C'est dangereux...Dis, tu voudrais bien m'apprendre à me battre ?

Elle avait besoin d'un bon professeur et Josh semblait se débrouiller avec brio... Peut-être pourrait-il lui enseigner quelques bottes secrètes, après tout...

Quand il l'eut rejointe, elle se tourna sur son côté encore intact et se serra contre lui, pour qu'ils aient plus chaud. Elle caressa sa joue avec une tendresse toute particulière et posa ses lèvres juste sous son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Mer 19 Déc - 21:05

L'ambiance qui venait de naître en se répandant comme une douce odeur entre les deux jeunes adulte pour dire ainsi n'allait que croître, comme la chaleur soudaine qui envahissait Josh. La jeune et belle jeune femme avait répondue à ses avances, l'embrassant ensuite, liant leur lèvres à nouveau.

Il rougit aux propos de Prim, la regardant dans les yeux, ses yeux aux couleurs différentes il lui sourit.


-Tu me fais renaître... Il l'embrassa dans le cou en caressant sa joue. Chaque baiser venant de toi me fait renaître....

Les minutes qui suivirent ne furent que tendresse et amour, l'un offrait tout son amour à l'autre, l'autre toute sa tendresse. Prim se montrait plus audacieuse et sure d'elle, alors que Josh restait dans sa vague constante d'amour et délicatesse, caressant les cheveux de la jeune femme en l'embrassant longuement.

Elle embrassa son long cou de toute sa longueur et la réaction du jeune homme ne se fit pas attendre, il frémit un long moment en lâchant un soupire de bien être, après ça il se sentait encore mieux et envieux.

Le jour n'était pas près de se lever, le soleil ne les baigneraient de soleil avant quelques heures et il faisait vraiment froid mais ou aller dans un cirque sachant que personne sinon Prim sait qu'il est présent ? Mais dans le fond il n'en avait rien à faire, rester avec son amante était le plus important.

Elle lui demanda de rester ici, qu'elle reviendrait bientôt, lui volant un baiser avant qu'elle ne parte il s'adossa ensuite contre une palissade et l'attendit. Songeur à ce qu'il allait se passer à présent il rassembla ses affaires. Elle revint avec un gros gilet, elle devait avoir froid et Josh aussi, mais c'était secondaire. Elle l’emmena ensuite non loin du cirque, dans un petit endroit reculé et tranquille, d’où l'on pouvait voir les lucioles de lumière artificielle de la ville de Londres en cette douce nuit. Entrant dans l'enceinte d'un vieux saule pleureur. À intérieure on n'y voyait plus rien mais étrangement, on était à l'abri de tous.

Il sourit à la jeune femme en l'entendant, cet endroit était son petit paradis là ou elle évacuée tous ce qui était mauvais. Lui aussi avait de mauvais côté, si leur amour n'était pas qu'une amourette d'un mois elle aurait sûrement la mauvaise occasion de voir les côtés très colériques de Jace et lui ceux de Prim.

-Moi je n'ai pas vraiment d'endroit à moi sinon ma forge. Je me détends au calme, ou un marteau à la main pour forger, parfois quand je suis énervé ou pensif je peux forger toute une nuit sans dormir et reprendre le lendemain matin...

Le forgeron s'allongea et il lui sourit longuement la faisant basculer sur lui pour aller nicher son visage dans son cou pour l'embrasser doucement et lui éviter que son flanc blessée soit en contact avec le sol. Josh était heureux, et il avait bien fait de s'arrêter dans ce cirque, il avait ici une rencontre que jamais il ne regretterait.

Il l'écouta durant sa question et la regarda ne sachant que dire, si elle était vivante c'était une sorte de miracle, il lui faudrait du temps pour guérir, comme début de réponse car il avait peur de sa réaction il caressa la joue de la jeune femme, plongeant un regard tendre dans le sien.


-Tu sais Prim.. je pense que... tu devrais attendre au moins deux semaines avant de monter, la blessure que tu as subit n'est pas à prendre à la légère, tu aurais put y rester en sauvant un inconnu, l'inconnu que je suis encore car nous nous connaissons toujours pas réellement. Il marqua une longue pause sans laisser à la jeune femme le temps de reprendre. Si jamais la blessure s'ouvre alors que tu es sur selle, tu ne feras que la une des journaux et ton cirque pourrait fermer pour maltraitance des humains présents dans l'édifice, car qui croiraient ou dévoilerait publiquement que les vampires sont bel et bien réel ?

Josh pâlit ensuite à la demande de Primrose, lui apprendre à ce battre, pour Josh il faillit lui hurler que non, qu'elle était folle de vouloir se battre contre des monstres comme les vampires, ces bêtes sanglantes et ignoble qui vide le sang des humains pour leur propre survie au lieux de se contenter d'animaux.

-Non, pas tant que tu seras rétablis. Il la déposa sa belle sur les couvertures et se leva. Il ne voulait pas, la voir, l'imaginer se battre contre un vampire ou un loup-garou n'était pas faisable. Il en est même hors de question ! Il venait de s'emporter, il avait soudainement peur et c'était sûrement la raison pour laquelle il avait haussé le ton. Se rendant compte de ce qu'il avait dit et son ton agressif il regarda Primrose les yeux soudainement paniqués. Il détourna le regarda soudainement et regarda vers dehors. Pardon Primrose...je... je voulais pas être agressif comme ça... j'ai juste peur qu'il t'arrive quelque chose, que tu sois encore blessée ou même que tu meurt...

Il la rejoint dans les draps et la serra contre lui comme elle le serra contre lui, leur chaleur corporelle se mêla pour ne faire qu'un et quand elle l'embrassa sous l'oreille et il frémit de tout son corps, il laissa une main parcourir son dos alors qu'elle continuait.

-Primrose...

Il se sentait craquer, se laisser aller totalement contre elle et ne plus avoir la force de repartir pour sa forge, mais une journée d'absence et il ne finirait pas le mois sans devoir voler de la nourriture. Mais il l'embrasse doucement dans le cou à son tour, puis la joue, le coin des lèvres avec une attention particulière et finalement ses lèvres avec passion où il caressa sa joue pour ajouter encore une marque de tendresse.

Après ces longs baisers il se détacha d'elle un pincement au cœur qui le mit mal à l'aise, il la regarda encore, se demandant s'il rêvait ou bien s'il était bel et bien en couple. Il soupira ensuite, se levant il la regarda de ses yeux tristes et désolé.

-L'aube se lèvera bientôt... je dois y aller, ma vie je la gagne des heures de sommeil que je perds, mais je n'ai même pas fermé l’œil de la nuit...

Il remit son glaive à sa ceinture dans son fourreau ainsi que ses grappins à leur places dans la partie arrière de la ceinture. Il avait son casque dans la main et il la regardait encore, longuement avec un regard amoureux, on aurait presque cru qu'il partait à la guerre et qu'il ne savait même pas s'il reverrait le tendre visage de sa louve.

Mais il revint vers elle pour la soulever dans ses bras et l'embrasser avec un fougue toute particulière qui dura une longue minute sans interruption.


-Demain dans la nuit, retrouvons nous dans un parc isolé du côté de Covent Garden, un parc simple ou il n'y aura personne.

Puis il se décha de Prim avec un infini regret, qu'il aurait aimé rester avec elle ou l'emmener à sa forge pour qu'elle vive avec lui, mais jamais il ne lui ferait abandonner son travail. Sans qu'elle n'eut le temps de rien dire il quitta ensuite la grotte naturelle de l'arbre où il remit son masque sous la lumière de ce croissant de lune, demain ce serait la pleine lune, les loups-garous seraient de sortie mais jamais ils ne viendraient là où ils seront.

Il sauta alors et courrut de ruelle en ruelle, plus sombre à chaque fois jusqu'à cette forge, il reprendrait immédiatement le travail à son arrivé et s’arrêterait plutôt pour dormir.


[HRP: Fin du rp avec Josh suite à définir. (Pardon Prim pour ce retard et cette réponse plus que nulle T.T) /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Intrusion nocturne Dim 20 Jan - 16:52

Quelque chose d'impensable venait de se passer dans la vie de la jeune Primrose. Elle venait de tomber amoureuse. Là, en pleine nuit, en moins de quelques minutes. Le plus beau de l'affaire, c'était qu'elle aurait été capable de se battre avec le garçon qui l'embrassait, il y avait de cela un instant. Comment pareille sorcellerie était possible ? Alors qu'elle aurait dû se méfier, installer une distance, elle s'était laissée tenter et avait répondu à ses avances avec une tendresse qui l'étonna elle-même.

Josh, ce Lycan qu'elle venait de rencontrer, avait allumé une torche dans son petit cœur, qui ne s'éteindrait pas de sitôt. Elle aussi se sentait renaître sous ses baisers, plus agréable que tout ce qu'elle avait connu jusqu'à présent.

Ils restèrent ainsi un moment, jusqu'à-ce qu'elle aille chercher de quoi leur tenir chaud pour cette nuit d'hiver. Le jour était encore loin et elle ne tenait pas à dire si vite adieu au forgeron. Elle retourna donc dans sa roulotte pour déplacer ses couvertures et récupérer un gilet. Almyra dormait à poings fermés et ne se réveilla heureusement pas.
De retour dans la fraîcheur du soir, elle rejoignit Josh et l'emmena sur une colline avoisinante où trônait un saule pleureur très âgé, dont les branches caressaient le sol. C'était son petit coin de Paradis, là où elle s'échappait quand le monde lui pesait trop.

Le jeune homme lui confia que son seul endroit protégé était sa forge. Il travaillait le fer pour évacuer ses craintes et ses colères, passant parfois plus de vingt-quatre heures sans dormir. Primrose lui adressa un sourire admiratif.


- Tu m'impressionnes !

Il la fit ensuite basculer sur lui, en douceur, pour éviter qu'elle ne malmène son flanc blessé. La jeune fille posa sa tête contre celle du Lycan avec un soupir d'aise. Elle qui refusait souvent les contacts humains et les marques de tendresse, elle se trouva soudain si bien qu'elle voulut que le Temps cesse son écoulement inexorable.

Après un moment, elle lui demanda s'il savait quand est-ce qu'elle pourrait remonter en selle. La jeune fille avait besoin de se percher sur le dos de ces magnifiques créatures qu'étaient les chevaux. Mais la blessure qu'elle avait reçu l'handicaperait pour un bon moment à n'en pas douter. Elle ne ne rétablirait pas aussi vite que d'habitude et elle comprit que si elle faisait un malaise sur scène, le cirque serait mis à mal et l'on croirait qu'elle avait été maltraitée.
Josh avait raison, elle devrait attendre au moins deux semaines, et encore... Comment expliquerait-elle cela à Tyron ?

Changeant de sujet, elle demanda au jeune homme de lui apprendre à se battre. Si des Vampires comme celui là venaient à ré-apparaître, il fallait qu'elle se prépare.
Contre toute attente, Josh haussa le ton, ce qui eut pour effet d'agrandir ses yeux de surprise. Elle n'était pas spécialement vexée mais ne comprenait pas la fureur soudaine de ce jeune Lycan. Qu'avait-elle fait de mal ?
Il s'excusa presque directement, justifiant son ton par la peur de la voir souffrir dans un combat. C'était fondé, après tout... Primrose lui adressa un pâle sourire et baissa la tête.


- Je comprends... Excuse moi.

Le jeune Lycan revint près d'elle et murmura son prénom avant de l'embrasser encore, à différents endroits de son visage. Elle répondit à ses marques de tendresse avec toute la douceur dont elle était capable. Ils restèrent ainsi un long moment, jusqu'à-ce que Josh ne se détache d'elle, bien à contrecoeur. Il allait devoir retourner à sa forge, le plus tôt possible.
Elle lui sourit et le regarda s'éloigner. On avait l'impression qu'ils ne se reverraient jamais plus....
Cependant, il revint vers la jeune louve pour un dernier baiser qui dura bien plus longtemps que les précédents.

Enfin, il lui donna rendez-vous, demain soir, dans un parc près de Covent Garden. Elle allait répliquer qu'elle ne pouvait pas mais il était déjà parti. Comment allait-elle faire ? Demain soir, la pleine lune luirait sur Londres, la transformant en monstre pour la nuit entière. Si Josh découvrait cela, il ne lui pardonnerait jamais... Elle avait bien compris qu'il avait les créatures comme elle en horreur. Son idylle s'annonçait moins joyeuse que ce qu'elle imaginait.

Mais Morphée arracha bien vite la petite écuyère à ses sombres pensées et elle s'endormit sous le saule, bien à l'abri du tumulte extérieur. Elle s'éveilla en même temps que le soleil et alla finir sa nuit dans sa roulotte, sans réfléchir à la manière dont elle allait pouvoir expliquer sa blessure.


[HRP/ Fin du RP de Prim, suite à définir. T'inquiètes pas pour ton post Josh, j'ai pas fait mieux XD /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Intrusion nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Mission D] Intrusion nocturne» Intrusion nocturne ? Laïla ? Elada ? Romain» Intrusion nocturne (part II)» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |» Escapade nocturne [Galyana]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: La City :: Suzanne's park :: Le Noah's Ark Circus-