L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une prière pour les morts (PV Yorick)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Une prière pour les morts (PV Yorick) Dim 7 Avr - 12:28

[HRP/ En venant du post "Avoiding danger is no safer than outright exposure" à Whitechapel/HRP]

La pleine lune n’était jamais un moment agréable à passer pour Nikolaï. Outre la douleur des transformations provoqué par la déformation des os, il y avait la fatigue psychologique du à l’effort qu’il devait fournir pour garder un semblant de contrôle. Mais cette nuit avait était particulièrement difficile, car il avait tué alors même que le russe réussissait à l’éviter depuis des années. Tout ça à cause d’un seul homme, d’une seule personne, trop orgueilleuse, trop fière ou trop bête pour comprendre que tout ce qu’il voulait c’était se nourrir. Mais s’il savait se contrôler, si la bête qui était en lui voulait bien lui obéir, jamais il n’aurait commit de telle atrocité. Jamais il n’aurait tué si seulement il était rentrée avant la nuit tombé ce jour là, jamais le simple bûcheron qu’il était se serait transformer en montre, jamais il n’aurait tué son Eva bien aimée, jamais, jamais, jamais ! Tout ceci ne serait pas arrivé et à l’heure actuelle il serait au côté de ses êtres chers qu’il avait perdu.

C’est avec toute sa culpabilité et ses remords que Nikolaï alla dans l’Eglise St George’s Bloomsbury, pour prier à l’abri des regards. Non pas pour son salut et le pardon du Seigneur, mais pour la paix de l’âme à qui il venait d’ôter la vie. Vêtu simplement d’une chemise et d’un pantalon, l’ouvrier n’avait pas prit la peine de s’habiller chaudement malgré la fraicheur qui régnait en cette soirée de Mars. D’ailleurs il n’avait pas changé de pantalon depuis la nuit dernière. Le vêtement était déchiré et maculé de sang séché, bruni par le souffle de l’air. Qu’importe si dans la rue on l’avait prit pour un mendiant, un meurtrier ou un soulard, il était tout cela à la fois. Il venait mendier des conseils au seigneur car il avait prit la vie d’un homme et pour oublié, bu jusqu’à ne plus voir que de vague forme vaporeuse autour de lui. Ce dernier point était la seule raison pour la qu’elle le russe n’était venu ici que tard dans la soirée. Trop ivre et mal luné durant le reste de la journée, Nikolaï n’avait pas réussit à quitter son taudis avant la nuit tombée.

Bref, l’important c’est qu’il avait réussit à atteindre une église que personne n’osait fréquenter et qui lui laisserait tout le temps pour prier et confesser ses pêcher au Seigneur. Mais le plus important rester de prier pour toutes les âmes dont il avait provoqué la perte. Titubant légèrement, Nikolaï alla se placer au pied de l’autel délabré du lieu saint. Rarement il avait vu un lieu de culte aussi mal entretenu dans une grande ville, là où les croyant devraient être les plus présent. Le russe s’agenouilla devant les vestiges de l’autel et commença à prier dans sa langue maternelle. Ses mot résonnaient dans tout le bâtiment, malgré le fait qu’il parlait à voit basse. Comme à chaque fois, il pria d’abord pour sa famille, puis ce fut le tour de sa victime la plus récente, suivit de toutes les autres. Il n’en avait oublié aucune, pas même celles dont il n’était sur de sa culpabilité, mais il lui fallait prier pour elles, il le fallait pour prouver au Seigneur qu’il n’avait jamais voulu leur mort. Avant il était un homme honnête et bon, maintenant il ne pouvait plus qu’être honnête.

Nikolaï serait resté agenouillé, chapelet en mains, pendant des heures, voir toute la nuit durant, jusqu’à ce qu’il estime qu’il avait assez prié, si un grincement n'avait pas attiré son attention. Le bruit pourtant anodin dans ce genre de vieille bâtisse, l'irrita par sa duré. Si encore il n'y avait eut que ce grincement, le russe n'aurait que tressailli, mais le vent qui s'engouffra dans l'église lui amena une odeur déroutante jusqu'au narines. Une odeur d'animal, de loup, d'homme ... et d'autre chose. Intrigué l'ouvrier se redressa et se tourna vers l'intru, pour voir de quoi il en retournait.

Revenir en haut Aller en bas

Une prière pour les morts (PV Yorick)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Tuto pour peindre les morts.» Aides pour les morts de vos histoires» Différents articles sur la reconstruction d'Haiti» Demain....» Pas de repos pour les morts...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Bloomsbury et Fitzrovia :: Eglise St George's Bloomsbury-