L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Concours n°3: Une suite! [clos - bravo X?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Comte Keï
Admin
avatar
Date d'inscription : 01/11/2007
Nombre de messages : 1665
Race : Vampire
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lord / Comte de Scarborought / Metteur en scène
Age : 589 ans
Age (apparence) : 28 ans
Proie(s) : Les Humains (pour se nourrir) et tout ceux qui se mettront en travers de son chemin.
Secte : Indépendant
Clan : Ventrue
Lignée : Kyasid (les ombres)
Rang Pyramidal : Premier
Crédit Avatar : White Snake by Zeilyan sur Deviantart
MessageSujet: Concours n°3: Une suite! [clos - bravo X?] Mer 31 Juil - 12:04

A vous d'écrire la suite...

Dans un maximum de vingt lignes, vous devez continuer ce bref récit de la manière la plus logique et originale possible.

J'errai, seul, dans ce brouillard incroyable, sans savoir où mes pas me conduiraient. Après avoir quitté la petite bourgade de Cumnock, mon balluchon sur l'épaule, je ne pensais pas me perdre sur la lande. Cela fait dix ans que je la parcours de jour, pourquoi m'y serais-je perdu la nuit? Seulement, les chemins empruntés sous le soleil ne sont pas les mêmes sous la lune. La lune...Elle ne se montrera pas à moins d'un miracle. Pas ce soir. C'est la nuit des démons.
Katie a bien fait de me mettre dehors, je ne reviendrai jamais. C'est ce qu'elle voulait.


Critères de réussite : vraisemblance, qualité du lexique, qualité de l'orthographe / syntaxe / grammaire et originalité.
Notez que le texte est au discours indirect libre et à la première personne du singulier.

Le Jury sera composé d'au moins trois personnes (à définir).

Bon jeu!


> Jirômaru Keisuke <

Shakespeare, Macbeth, I, 4 (1605).
Spoiler:
 

Voir sa fiche de liens et ses autres personnages.
Votez sur le portail! Wink


Dernière édition par Comte Keï le Mar 18 Avr - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nelendark.forumactif.com
Angus MacLeod
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 27/08/2016
Nombre de messages : 39
Race : Humaine
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Médecin, tératologue
Age : 36
Age (apparence) : 36
Proie(s) : Loups-Garous, principalement.
Crédit Avatar : Deathless Male Hunter, par Fernando Acosta
MessageSujet: Re: Concours n°3: Une suite! [clos - bravo X?] Mar 30 Aoû - 19:45

En coupant à travers la lande, la distance entre Cumnock et Sorn est d’environ quatre miles. En temps normal, c’est l’affaire d’une heure et demie de marche, deux heures tout au plus. Mais là… Comment ai-je pu me perdre alors qu’il suffit de prendre quasiment plein nord ? Et ce vent qui rugit dans les hautes herbes… Lugubre ! Que je réfléchisse… La Grande Ourse doit être par là, donc la Petite Ourse… Caoch ! C’était bien le moment que des nuages masquent les étoiles… Perdu pour perdu, autant continuer droit devant, plutôt que de rester planté là, à attendre la mort – ou pire. Et ce vent qui redouble, portant sur la lande les chants sépulcraux du chœur des damnés. Il faut que j’arrête de boire ; ça ne me réussit pas… Surtout en pleine nuit des démons.




Ah ! je vois des lumières au loin. Certainement celles du château de Gilmilton, juste au sud de Sorn. Finalement, je suis sur la bonne voie. Le vent souffle toujours, charriant avec ses plaintes incessantes une odeur putride – quelque animal crevé dans un bosquet, à n’en pas douter. Il ne manque qu’un orage pour que... Et voilà ! Il suffit d’en parler pour le ciel se mette à gronder, et que les ténèbres s’épaississent davantage. Des grondements sourds résonnent partout sur la lande, et tout autour de moi cette odeur de… de charogne ! Allez ! Un petit coup de scotch – du courage liquide, et je me remets en route vers les lueurs.
Caoch ! La flotte, maintenant ! Il me faut trouver un abri avant de choper une pneumonie.

Quelques éclairs zèbrent les cieux, jetant une lumière blafarde et fugace sur cette lande maudite. Je ne sais pas si je dois remercier le seigneur ou le diable, mais l’un d’entre eux me permet d’apercevoir une petite bâtisse non loin - une dépendance du château Gilmilton, a priori. Je m’y élance, poursuivi par les grondements de l’orage et l’odeur de charogne des environs. Pas de porte ; seulement une arche comme une gueule d’ombre béante, prête à m’avaler. Qu’importe, j’entre. Enfin à l’abri !

Alors que je reprends mon souffle, je vois, par-delà l’entrée de la bâtisse, les lueurs de Gilmilton qui me font face. Comment est-ce possible, alors que le château se trouve au nord, et que je regarde vers le sud ? Pire ! Les lueurs se rapprochent.



(À suivre...)

Nota bene:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hawthorn Feathersigh
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 18/07/2015
Nombre de messages : 74
Race : Humain
Classe sociale : Aristocratie, noblesse disgracieuse
Emploi/loisirs : Écrivain ; faire discrètement disparaître des cadavres / Lire, écrire, jouir des défuntes beautés nocturnes, fréquenter les salons, jouer du violon ...
Age : 23 ans.
Age (apparence) : Milieu de la vingtaine, en soit son age propre.
Proie(s) : Les reliquats de vie, les éclats d existence ... Cadavres exquis.
Crédit Avatar : Iayetta83, Deviant Art
MessageSujet: Re: Concours n°3: Une suite! [clos - bravo X?] Lun 13 Mar - 20:31

Nota:
 

J'errai, seul, dans ce brouillard incroyable, sans savoir où mes pas me conduiraient. Après avoir quitté la petite bourgade de Cumnock, mon balluchon sur l'épaule, je ne pensais pas me perdre sur la lande. Cela fait dix ans que je la parcours de jour, pourquoi m'y serais-je perdu la nuit? Seulement, les chemins empruntés sous le soleil ne sont pas les mêmes sous la lune. La lune...Elle ne se montrera pas à moins d'un miracle. Pas ce soir. C’est la nuit des démons.
Katie a bien fait de me mettre dehors, je ne reviendrai jamais. C'est ce qu'elle voulait.

Je fus toujours un de ses habitués les plus fidèles, que dis je, des plus fervents. Il ne se faisait un soir sans que je ne vins réclamer ses bontés, requérir ses grâces.  Et il ne fallut guère plus d’un soir, d’un manquement exceptionnel à mon assiduité, pour qu’elle me prenne en haine, persiflant, fustigeant, vociférant, et  méprisant à jamais ma compagnie ! Elle y trouvait pourtant son compte ! Enfin, cela n’a plus d’importance à présent. J’échangeais volontiers la chaleur parfumée de son corps pour les fragrances glaciales de la Lande, dont j’humais avec frénésie les effluves, celles qu’exhalaient les feuilles mortes, comme un dernier soupir fétide. Je connaissais chaque détour de cette vaste étendue brumeuse, chaque aspérité, chaque secret. Je l’avais tant arpentée … Sa  terre blanchâtre recouverte par le givre, ses collines opalines et odorantes, ses béances trempées par la rosée, humides sous mon passage, la coupe qu’elle formait dans les hauteurs de Londres, l’embrassant d’un bout à l’autre et au sein de laquelle je m’étais tant abandonné … Mais cette nuit, elle semblait différente, comme capricieuse. La Lande demeurait néanmoins silencieuse. En voici une qui ne me répudierait pas, du moins l’espérais je. Je ne faisais après tout que délaisser une amante pour une autre.
Je levais la tête, en quête d’une lumière astrale qui puisse me procurer réconfort et guide. Nulle prunelle d’argent ne m’observait. Les cieux étaient d’encre, comme de lourds rideaux, comme ceux, véritables oripeaux pendant aux fenêtres du boudoir, que Katie refusait toujours de tirer. Honte de tendre ainsi l’oriflamme de sa propre misère, ou plaisir seul de m’exhiber ? Ce que je pouvais la haïr. Les haïr, toutes, si délicates et cruelles, la lèvre suave et brillante de poison, leurs formes amoureuses secrétant ce suc qui me ronge. Désir, dépendance, passion, concupiscence, qu’importe ? Cette nuit, nulle autre fleur de pavé ne viendrait caresser de sa corolle irisée et malicieuse ce corps que je destinais à une autre ; aux jardins opiacés et capiteux des lupanars, je préférais cette inquiétante antichambre et ce qu’elle abritait. Car je n’étais pas seul. Je pouvais ressentir la
présence. Insidieuse, rampante, me glaçant peu à peu le sang. Une sueur froide commençait à recouvrir ma chair et je craignais qu’elle ne se mue en écailles de marbre gelé. Si seulement celles ci pouvait me protéger de cette ombre que je sentais grandir ! Croître et croître encore, mon cœur battant, battant à tout rompre, sans relâche, la cadence à laquelle elle s’étendait, tétanisant chaque muscle, fouillant de ses étreintes les tréfonds de mon cerveau enfiévré, et y implantant la détestable tentation. Je hurlai. Je hurlai à la lune lâche. Je hurlai à Katie, à la mort. Je hurlai aux amantes absentes.

C’était la nuit des démons. Non ceux, repoussants, belliqueux et cornus que vomissent les enfers, dont s’ornent les frontons des églises. Non. Ceux sommeillant en chacun de nous, tapis parmi nos os, faisant retentir leurs amères moqueries dans les profondeurs de notre poitrine et de notre bas ventre. Je vais te revenir Katie. Les libérer. Libérons les. Foi de Jack, je vous éventrerai toutes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Concours n°3: Une suite! [clos - bravo X?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent (suite) - CLOS» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.» Bravo au Nouveau Gradue!» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE» Le bal du clos aux lys - j'veux pas y aller tout seul
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Le mot de l'Admin (HRP) :: L'espace des joueurs :: Concours-