L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La Question sur corpus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Comte Keï
Admin
avatar
Nombre de messages : 1726
Date d'inscription : 01/11/2007
Race : Vampire
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lord / Comte de Scarborought / Metteur en scène
Age : 589 ans
Age (apparence) : 28 ans
Proie(s) : Les Humains (pour se nourrir) et tout ceux qui se mettront en travers de son chemin.
Secte : Indépendant
Clan : Ventrue
Lignée : Kyasid (les ombres)
Rang Pyramidal : Premier
Crédit Avatar : White Snake by Zeilyan sur Deviantart
MessageSujet: La Question sur corpus Dim 21 Sep - 13:45


La question sur corpus au BAC

Au BAC, il y a des épreuves anticipées de français (EAF) : une ou deux questions sur corpus et un commentaire ou une dissertation. Nous allons ici voir la/les question(s) sur corpus.


Topo général


Qu'est-ce qu'une question sur corpus ?

C'est une question qui porte sur plusieurs textes et dont la réponse ne doit pas excéder une ou deux pages. Au Bac des séries générales, il n'y a souvent qu'une question, alors qu'au Bac des séries technologiques il y en a souvent deux. Il arrive que les questions soient divisées en plusieurs sous-questions pour guider les élèves.
Notez que la question sur corpus est notée sur 4 points au Bac général et sur 6 points au Bac technologique. Dans tous les cas, elle ne doit pas être négligée car elle prépare suite de l'épreuve. Même si son nombre de points paraît peut intéressant, elle doit donc être faite, rédigée correctement, construite et argumentée avec précision.

Gérer son timing

Cependant, il ne faut évidemment pas passer trop de temps dessus puisque l'autre travail d'écriture se retrouve sur 16 points ou 14 points. La gestion du timing est cruciale en examen. La réponse à la question de corpus ne doit donc pas dépasser 1h / 1h30.

Comment répondre ?

La question sur corpus est une étude comparative. Il ne faut pas utiliser les textes séparément mais bien les analyser en observant leurs points communs et leurs différences puis les mêler dans la réflexion. Il ne faut surtout pas analyser un texte par partie !

Exemple:
- I] La guerre
Dans le développement il faut trouver les éléments sur le thème de la guerre dans tous les textes et les comparer.
- II] La paix
Même genre de développement.

→ Plan à bannir : I] Le texte 1 et ses éléments, II] le texte 2 et ses éléments...

C'est généralement un plan dit « thématique » qui est utilisé. On dégage des textes des thèmes précis que l'on développe autour de la question donnée au départ. Évidemment, les thèmes doivent correspondre à la question.


Procédure

Procédure générale

Phase de lecture et réflexion

1) La première chose à faire, est de bien lire la/les question(s) en repérant les éléments capitaux qui sont demandés. Soulignez les mots importants pour éviter d'en oublier.

2) Ensuite, il faut bien lire les textes (tout en songeant aux questions = gain de temps + réflexion qui aura déjà démarré) et relire une deuxième fois l'ensemble en commençant à mettre les idées au brouillon ou en les surlignant dans le texte avec une légende appropriée.

Le brouillon

3) Au brouillon il faut reformuler la question / problématique avec ses propres mots en dégageant les points importants des textes.

4) Puis il faut noter les éléments qui peuvent constituer un plan de réponse et hiérarchiser sa réflexion. Faites un plan en grandes parties et en sous-parties assez rapidement.

Attention, n'oubliez pas qu'il ne faut surtout pas analyser les textes séparément avec un texte par partie !

5) Au brouillon, il faut rédiger l'introduction et la conclusion avant de les recopier au propre. Par contre, le développement ne peut pas toujours être intégralement fait au brouillon avant la mise au propre selon votre rapidité d'écriture et votre gestion du timing.
Je conseille de ne mettre au brouillon que l'introduction, la conclusion et le plan avec des idées insérées dans les parties et sous-parties en forme de notes et de listes d'idées. Sinon vous risquez de perdre du temps et de ne pas pouvoir tout recopier au propre.

La rédaction

6) Après ce travail au brouillon, la réponse à la question doit être rédigée au propre, de manière claire et organisée. Recopiez tout au propre et développer ce qui ne l'a pas encore été. N'oubliez pas de citer le texte avec les références exactes aux lignes ou vers, montrez que vous savez des choses et que votre réflexion est logique.
Passez deux lignes entre l'introduction et les parties, entre les grandes parties, entre les grandes parties et la conclusion. Sinon, inutile de passer une ligne entre chaque sous-parties, il suffit de ne pas oublier les alinéas (retrait de deux/trois carreaux) en début de paragraphe. Cela aère la copie et montre au correcteur vos parties.

7) Relisez-vous attentivement, vérifiez vos accord sujets-verbes, noms-adjectifs, vos terminaisons, les -é, -er, -ai que beaucoup confondent, les homonymes ou/où, et/est, du/dû, a/à...Si vous réalisez que vous avez oublié un mot, une phrase, une idée, vous pouvez toujours les ajouter à la fin ou dans la marge avec une astérisque. (*)


Plan

L'introduction, le développement et la conclusion en détail

L'introduction

- présentation générale : l’œuvre, l'auteur, la date de publication et des idées principales qui y sont liées. (certains bannissent ce passage, préférant éviter la facilité et le plan bateau, mais cela dépend des professeurs, des examinateurs...)
- présentation du sujet : le passage à examiner, le type de texte, le genre...
- montrer le problème que le sujet sous-tend : s'appuyer sur la question pour montrer ce que les extraits donnés laissent ressortir.
- annoncer une problématique pour répondre au problème : reformulez la question avec vos propres mots.
- annoncer son plan : en une phrase ou deux, donnez les points forts de votre développement. Pensez aux connecteurs logiques : Tout d'abord, Ensuite, Puis, Enfin, Pour finir...etc.

Développement

Rédigez votre développement en deux ou trois grandes parties divisées en deux ou trois sous-parties. Les fervents défenseurs des méthodes anciennes préfèrent un plan en trois fois trois parties mais il ne vaut mieux pas se forcer à faire trois parties lorsque le temps est aussi restreint, d'autant que si c'est pour se retrouver avec une troisième partie qui n'est pas achevée ou qui reste vide parce que l'on n'a plus rien à y mettre, c'est inutile et très mauvais pour la note finale.

I] 1) 2) 3 )
II] 1) 2) 3)
III] 1) 2) 3)

Ne mettez pas les titres de vos parties en évidence (sauf sur votre brouillon, pour vous). Tout doit couler en un seul et même texte (même s'il y a concrètement des espaces entre vos parties). L'examinateur se repérera à vos blancs, à vos alinéas, à vos connecteurs logiques et à votre façon d’amorcer vos parties.

La conclusion

La conclusion doit être brève, de la même taille que l'introduction, et comporter tous les éléments de réponse à la question de départ. Pour faire une bonne conclusion, il faut reprendre les idées de chacune des parties que l'on a développées juste avant et mettre en avant les éléments que l'on a dégagés au fil de notre réflexion.
Reprenez bien la question de départ (votre reformulation) et répondez-y une bonne fois pour toute.

Dois-je faire une ouverture ?
Cela dépend encore des écoles. Vous le pouvez mais il faut que cela soit pertinent et que cela n'ouvre pas sur une nouvelle question (qui risque de frustrer votre correcteur).

Les transitions

Une transition est ce qui permet au lecteur de passer de l'introduction aux parties, puis d'une partie à l'autre, et enfin des parties à la conclusion, sans avoir le sentiment d'une découpe. C'est ce qui lie l'ensemble du travail, ce qui en permet une lecture fluide. Il vous faut des transitions, c'est-à-dire des mini introductions et conclusions pour chaque partie.


Récapitulatif

Aperçu du travail final

Introduction

Amorce partie I
Partie I
Sous-partie 1
Sous-partie 2
Sous-partie 3
Ccl partie I
Transition vers sujet de la partie deux

Amorce partie II
Partie II
Sous-partie 1
Sous-partie 2
Sous-partie 3
Ccl partie II
Transition vers sujet de la partie trois

Amorce partie III
Partie III
Sous-partie 1
Sous-partie 2
Sous-partie 3
Ccl partie III

Conclusion


En espérant que cela soit utile à quelqu'un! Bon courage à vous!


> Jirômaru Keisuke <

Shakespeare, Macbeth, I, 4 (1605).
Spoiler:
 

Voir sa fiche de liens et ses autres personnages.
Votez sur le portail! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nelendark.forumactif.com
Katherine Thornes
Modératrice
avatar
Nombre de messages : 292
Date d'inscription : 29/08/2013
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Comédienne / Huntress
Age : 140 ans
Age (apparence) : 24 ans
Proie(s) : Criminels, vampires, loup-garous, homonculus, bref toutes les créatures de la nuit!
Entité n°2 : Léopard, Syrya, fauve parsemé de rosettes noires...
Crédit Avatar : Value practice by chaosringen sur Deviantart.
MessageSujet: Re: La Question sur corpus Jeu 25 Sep - 22:14

So, Maintenant que j'ai un petit peu le temps de poster je viens me perdre sur ce sujet...

Je te remercie encore d'avoir éclairé ma lanterne sur la question de corpus! *^*

j'en avais vraiment besoin, tout est hyper complet et cela m'a vraiment beaucoup aidé pour mon devoir sur table qui s'est déroulé mardi! Mauvaise surprise, il n'y avait pas qu'une question mais quatre! c'était d'ailleurs un peu beaucoup chaud mais sans nul doute que sans toutes ces informations, ma copie aurait été d'une organisation des plus fantastiques... (lol)

Cela me servira tout au long de l'année et je sais que cela t'a pris vraiment beaucoup de temps (mes question ou l'art de te foutre en l'air une grosse matinée!) je t'en remercie d'avantage!


fluffy

Bisous Bisous!!!!



"Parce qu’on se sent quelques fois seul, délaissé, abandonné, rejeté. On pense alors à la seule échappatoire possible : la mort. On manque de cran, on a peur. Et on finit par y renoncer en choisissant la facilité : tuer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La Question sur corpus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le débat sur la question du protectorat» Question à nos historiens» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?» [question] moyen de truquer...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Au delà de l'Ombre (HRP) :: Le Salon des joueurs :: Études :: Méthodes-