L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Lord Tobias Blacksword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tobias Blacksword
Nouveau membre
Date d'inscription : 26/12/2015
Nombre de messages : 7
Race : Humain
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Directeur des usines "Blacksword industries" spécialisées dans la production de machines industrielles, alchimiste. Aime la lecture, fabriquer des potions étranges, les promenades, le jardinage et la botanique.
Age : 25 ans.
Age (apparence) : Fais souvent quelques années de moins.
Proie(s) : Aucune pour l'instant.
MessageSujet: Lord Tobias Blacksword Lun 28 Déc - 1:55



Tobias Blacksword




~ "voyez-vous Putch, la vie serait bien meilleure si il m'étais donné de voir une chose magnifique par jour... ~



Fiche d'identité




Prénom: Tobias Alistair Barnabas Archibald
Nom: Blacksword
Surnom: Mylord-la-malchance (mais seulement chez les mauvaises langues !)
Sexe: Masculin
Âge réel: 25 ans
Âge d'apparence: Paraît 5 ans plus jeune aux yeux de la plupart
Origine: Angleterre, Cornouailles
Classe sociale: Noblesse
Emploi: Directeur d’usines fabriquant des machines industrielles. Pratique l’alchimie à ses heures perdues.




Race: HUMAINE



Essence: Alchimiste libre.




Description physique



Taille: 1m75
Poids: 65 kg
Yeux: Bruns
Cheveux: Bruns

Description détaillée: Tobias est un homme simple, du point de vue physique. D’une taille et d’un poids normal, il ne se démarque que par son allure. Son apparence n’est ni avantageuse ni désavantageuse, il n’est ni beau ni laid. Parfois, il lui arrive d’arborer une barbe mal rasée, qui disparaît quelques jours plus tard, car il la porte surtout par négligence, ou plutôt car il a omis de se raser la veille. Ses cheveux lui arrivent à longueur d’épaule, bien que cela n'ait pas toujours été le cas, et sont assez soyeux. Ils se terminent en boucles désordonnées, et puis il y a cette ignoble mèche rebelle qui ne cesse de lui causer du tort en se mettant au travers de son visage, ou bien en se séparant du reste de sa coiffure. Ses yeux, quand à eux, sont absorbants, comme entourés d’une aura qui donne à quiconque regarde en eux l’impression d’être aspirés à l’intérieur de ceux-ci. Il est d’une constitution plutôt mince, et possède une tête assez large, de forme allongée, ce qui rends dur pour lui l’acquisition d’un couvre chef à sa taille. Les traits de son menton sont assez marqués. Ses bras, lorsqu’ils pendent le long de son corps, lui déplaisent de par sa posture. C’est pourquoi il aura tendance à les garder dans son dos, à les appuyer tout deux sur le pommeau de sa canne, ou bien à soulever légèrement ses avants bras (au moins un des deux) donnant l’impression qu’il complote quelque chose, alors que cela n’est pas toujours le cas.

Vêtements: Les goûts vestimentaires du Lord sont perçus par certains comme spéciaux, mais ils sont simplement à l’image de sa personnalité, exubérants et excentriques. A l’extérieur, sa tête est toujours couronnée d’un chapeau haut de forme modèle caroller, décoré de façon étrange par un ruban de soie noire en faisant le tour et retombant à l’arrière. Une minuscule plume de geai est glissée derrière ce ruban, pour donner une petite touche de couleur. Lors de certaines occasions, ou simplement quand il en a l’envie, Tobias décore son chapeau avec des cartes à jouer en mauvais état. Il enlève bien entendu ce couvre chef lorsqu’il dispose d’un toit au dessus de sa personne. En revanche, il n’enlève que très rarement son long manteau de laine fine, doublé de soie. Ce manteau lui descends jusqu’au chevilles, à un tel point qu’il doit le soulever pour monter des escaliers. Il ne s’en débarrasse que lorsqu’il a trop chaud, et ne le quitte même pas à l’intérieur des maisons, ni dans les salons, ce qui peut sembler impoli à certains. Son pantalon, retenu par une ceinture de cuir, est composé de la même matière que son manteau, et ils sont tous les deux gris. Il porte également une chemise blanche surmontée d’un gilet de veston gris lui aussi. Il n’a jamais considéré s’habiller avec d’autres couleurs. Le gilet en question a toujours chacune de ses poches occupées par des montres de goussets, toutes réglées sur une heure différente. Le torse de Tobias est donc garni de plusieurs chainettes brillantes, en or ou autre. Ses chaussures dénotent un peu de l’ensemble, car il s’agit de vieux godillots décharnés, dont les semelles tiennent à peine ensemble. Ils sont parfois recouverts d’un mélange de bière et de boue. La seule raison pour laquelle il garde cette vieille paire de chaussure est d’ordre sentimental. Il se promène toujours avec une canne dont le pommeau représente un crâne. Le majeur de sa main droite est entièrement recouvert par une bague-armure se terminant en pointe, et représentant un crâne de corbeau vomissant des torrents de flammes. Il s’agit là d’un bijou familial, qui se transmet depuis des générations.

Particularités: Son allure bien à lui, qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans Londres. Cette façon de se tenir qui à eu le dont d’en exaspérer plus d’un. Et sa façon d’observer les gens, qui laisse ces derniers souvent pantois. Il lui manque également un rein, et il arbore une grande cicatrice dans le bas du dos.




Caractère



Général: De nature égocentrique, le Lord n’a pas son pareil pour s’attirer le mépris ou la haine des autres. Il possède un égo d’une taille à rendre jaloux Big Ben, et cela a le don d’exaspérer beaucoup de ses compagnons. Egalement d’une exubérance sans égal, Tobias trouvera toujours un moyen de sortir de son quotidien morose en faisant quelque chose de totalement décalé, voir stupide, au moment où on s’y attend le moins. Il porte son titre de noblesse par simple héritage et ne s’en montre pas toujours digne, mais il s’en vante sans arrêt car c’est la chose la plus importante à ses yeux, avec l’argent, et l’amour sincère, ce qui produit un mélange assez spécial. Au fond, Tobias n’est pas un mauvais bougre, juste un  pauvre hère excentrique. En dehors de ses lubies, c’est même une personne plutôt sympathique, si tant est que l’on ait la patience nécessaire pour apprendre à mieux le connaître.

Loisirs: Les passe-temps favoris du Lord consistent à lire énormément de littérature fantastique, tout en buvant du thé, souvent du earl grey. En réalité Tobias ne pourrais pas vivre sans thé, et il est extrêmement fréquent de le voir apparaître une tasse bouillante dans une main et une soucoupe dans l’autre. Si ce n’est pas du thé, ce sera un verre d’absinthe, boisson aux effets douteux avec laquelle le Lord aime s’embrouiller l’esprit. Il aime également fréquenter les parcs, pour réfléchir au sens de son existence, et admirer les diverses plantes qui y séjournent. Les serres botaniques sont également un lieu où il aime se perdre, et le jardinage est une de ses passions. Tobias aime aussi aller dans les salons réservés aux nobles, qu’il se complaît à rendre grotesques par le simple fait de sa présence. Parfois, Tobias écrit quelques vers de poésie, sur un coin de table, mais rien de vraiment probant. L’alchimie est également plus une forme de loisir plus qu’un véritable métier pour lui. Le soir, il aime s’enfermer dans un laboratoire pour mettre au point diverses potions aux effets néfastes ou bénéfiques, qu’il a créées de lui-même, avant de les tester sur des sujets consentants ou non. Cette dernière passion l'occupe depuis toujours, mais c'est plus que jamais le cas depuis qu'il a posé ses valises à Londres. Certaines personnes de la capitale le connaissent déjà pour cette particularité, mais fort heureusement pour lui, ce nombre de personnes est fort limité, autrement tout le monde saurait à quel point il ne faut pas lui faire confiance quand il s'agit d'absorber un liquide véreux. Le Lord à déjà rendu service à quelques désespérés (moyennant moult paiements bien entendu) en leur distillant quelques antidouleurs mais nul ne sait comment cela s'est fini pour eux. Enfin, compter fleurette à ces dames est une occupation qui ne le lasse jamais.

Religion: Athée, mais il lui arrive de croire à une puissance supérieure après avoir vu les miracles et les malédictions que l’alchimie peut accomplir.

Qualités: Gentil, parfois trop. Malicieux également. Fais très bien le thé. Peut se révéler être un parfait gentleman. Possède un esprit fécond, et une imagination sans égale. Est assez cultivé, et plutôt intelligent.

Défauts: Egocentrique à l’extrême, et de par la même, égoïste. Peut également se montrer vraiment désagréable avec les personnes qu’il n’aime pas. Il lui arrive de faire preuve de beaucoup de naïveté, surtout face aux dames.




Background



Résumé: Un lord égocentrique avec un bon fond, aux goûts aussi étranges que sa personnalité.

Education
- La musique: Tobias est un joueur d’harmonica assez correct. Cependant il n’a pas mis la main sur son instrument favori depuis des lustres.
- Les sciences: Le Lord est versé dans les arts de la mécanique, ainsi que dans la botanique. Il possède les bases en chirurgie, il est capable de recoudre une plaie ouverte par exemple.
- L'Alchimie: Depuis tout petit, Tobias baigne dans l’alchimie. C’est son père qui la lui a enseignée dés le moment où il fût capable de parole. C’est donc un alchimiste assez doué, qui n’emploie cependant son art que pour le plaisir, et jamais pour une cause utile depuis un certain incident.
- Les langues: Parle couramment l’anglais, le français, et un peu d’espagnol.

Histoire: Né en 1817 dans la petite ville de Bodmin dans les Cornouailles, Tobias Blacksword reçut, comme le veut la tradition familiale, le prénom de ses trois aïeux précédents en plus du sien. Sa naissance aurait dû être un événement heureux, hélas sa mère, la regrettée Ariha Blacksword, mourut en lui donnant la vie. Ce fut donc son père Alistair Blacksword, qui se chargea de son éducation dans un premier temps.
Dès son plus jeune âge, il lui apprit les secrets de l’alchimie, dont il était un fervent pratiquant, parfois même pour le compte de l’Etat. Il lui expliqua également comment être digne de son statut de noble et comment se comporter en gentleman lors d’apparitions en société.
Vers ses 10 ans, Tobias apprit aux côtés de son père les ficelles du métier de directeur d’usine. C’est également à cette époque que le jeune garçon s’essaya à d’hasardeux mélanges de liquides dans le laboratoire d’un ami de son père, ce qui lui donnera plus tard le goût d’expérimenter des recettes de potions.
Les années passèrent bien vite, et Tobias grandit. L’absence de sa mère ne se fit jamais vraiment remarquer, et son père ne lui en voulut jamais, comme cela aurait put être le cas, et l’existence de Tobias fut prospère et heureuse de longues années durant. Mais comme chaque bonne chose, ce bonheur devait avoir une fin.

Alors qu’il était dans sa 18ème année, un drame se produisit lorsque Lord Alistair Blacksword décida d’inspecter le tout dernier produit de ses usines, qui était une machine à compacter l’acier, la « broyeuse Blacksword ». Le pauvre bougre tomba dans la machine, qui se déclencha par inadvertance dans le processus. Il ne resta bientôt plus de la grandeur d’Alistair qu’un cube de fer sanguinolent, et une paire de chaussures abîmées, ayant échappé on ne sait comment au désastre. Cette nouvelle ravagea Tobias. Cependant, il n’eût pas le temps de s’apitoyer sur son sort, car sitôt son père mit en bière, il hérita de son titre de noblesse, de son domaine, et surtout de sa place à la tête des industries Blacksword.
A cause de son jeune âge, le majordome de la maison, monsieur Putch, prit soin de lui, remplissant le rôle du défunt père, et l’aidant à garder sa place à la tête de ses usines, en s’occupant des nombreuses responsabilités pour qu’il n’ait pas à le faire. Cela laissa plus de temps à Tobias pour se consacrer à l’alchimie, ainsi qu’à l’élaboration précaire de diverses concoctions. Il se réfugiait dans ces passe-temps afin d’oublier la perte de son père, mais rien n’y fit. C’est seulement lors de ses 19 ans qu’il vit la lumière au bout du tunnel, car il rencontra une personne qui allait changer sa vie, pour le meilleur et pour le pire.

Lady Cadigan, Aileen de son prénom, était une riche noble irlandaise, jolie comme un cœur, douce et attentionnée comme peu de femmes le sont. C’était la première fois que Tobias aimait, et comme chaque personne de cet âge dans cette situation, il fut convaincu qu’il s’agissait là de l’amour de sa vie. Il lui déclara ses sentiments, et elle acceptat aussitôt sa proposition.
La lady déménagea donc au manoir Blacksword, où ils vécurent heureux. Jamais un homme n’avait été aussi jovial que Tobias l’a été pendant cette période où il avait à ses côtés la femme qu’il aimait, et avec qui, il en était sûr, il voulait bâtir un empire. Et jamais une femme n’avait été plus comblée que Lady Cadigan, car chacun de ses désirs était aussitôt exaucé par son amant.
Hélas, la malchance infinie du Lord lui joua encore des tours, et, à l’aube de son 20ème anniversaire, l’impensable se produisit.

Tobias décida une fois de plus de dépenser une fortune pour combler sa fiancée, et il décida de lui offrir une ascension dans un ballon à air chaud, elle qui aimait tant les nuages et la rêverie.
Alors que la Montgolfière décollait, la jeune Lady fut prise de vertiges, et chuta en bas de la nacelle, d’une hauteur de plusieurs dizaines de mètres. Le temps que Tobias ne mette pied à terre, il était déjà trop tard. Le corps de sa bien-aimée gisait dans une mare de sang, les os brisés.
Cette fois cela en était trop pour que l’esprit de Tobias puisse le supporter. En à peine deux ans de sa vie, il avait perdu deux êtres chers, comme si une malédiction frappait tous ceux qui décidaient de se rapprocher de lui. Bien décidé à ne pas se laisser faire, il choisit de tenir tête au destin. Connaissant bien les vertus de l’alchimie, il n'en ignorait pas les parties interdites. Il tenta donc de ramener son amour à la vie grâce à cette dernière.
Après que le corps ne sa dulcinée n’ait été inhumé, Tobias se glissa la nuit même hors de son manoir, armé d’une pelle en lieu et place de sa fidèle canne. Il marcha jusqu’au cimetière en longeant les murs et arriva devant la tombe de Lady Cadigan qu’il entreprit aussitôt de profaner. Il récupéra le corps de la Lady dans un grand sac et l’emmena dans les sous-sols de son habitation. Jamais il n’avait entrepris quelque chose d’aussi sordide auparavant.
Un cercle alchimique d’une taille gigantesque était déjà tracé sur le sol de la cave et Tobias commença le rituel pour transmuter le corps de la défunte Lady, afin de tenter de le ramener à la vie.
Il apprit à ses dépends que même le pouvoir démesuré de l’alchimie avait ses limites. La chère lady revint à la vie, certes, mais sous la forme d’homonculus, une créature abominable. Ce monstre n’avait rien à voir avec sa bien-aimée, et Tobias comprit vite qu’il n’avait fait que lui réserver un sort bien pire que la mort. La créature s’enfuit, dévastant au passage une bonne partie de l’intérieur du manoir. Cette tentative de défier le destin fut non seulement un échec, mais se solda aussi par la perte d'un rein pour Tobias, lourd tribu qui lui vaut encore à l'heure actuelle quelques problèmes sanguins, qu'il régule à l'aide de toniques. Une grande cicatrice est apparue dans le bas de son dos, endroit où se trouvait précédemment l'organe.

Ces derniers événements poussèrent Tobias au bord de la folie, et il se décida à ne plus jamais employer l’alchimie, si ce n’est pour des buts récréatifs. Il sombra ensuite dans la boisson, et ne devint plus que l’ombre de lui-même. Cela conduisit inévitablement ses entreprises à la faillite, faute d’une direction efficace. En effet, le majordome, assez âgé, n’était pas de taille à diriger seul ces usines à la croissance rapide.

Le Lord ne se rendit compte que bien trop tard de la bourde qu’il avait commise en se laissant aller de la sorte. Son manoir partait à la ruine, et il devenait la risée de tout le village. Comprenant qu’il devrait faire des efforts surhumains pour remettre son entreprise à flot, Tobias eut donc une idée comme celles que lui seul est capable d’avoir: il décida de se lancer dans le grand banditisme, afin de pouvoir rassembler suffisamment d’argent pour pouvoir relancer la production des industries Blacksword.
Pendant deux ans, il vécut ainsi, comme un hors la loi.
Au début, il écumait les landes des Cornouailles, le visage recouvert par un masque semblable à ceux portés par les médecins s’occupant de soigner la peste, afin qu’on ne le reconnaisse pas. Avec une petite bande de malfrats qu’il s’était constituée, il attaquait les convois passant par les landes et transportant de précieuses cargaisons, avant de disparaître dans la brume. Durant cette période, il apprit à mieux se servir d’une lame et découvrit avec un plaisir malsain la joie de tirer au pistolet. Il se fit également quelques contacts dans ce milieu sordide qu’est celui du banditisme.
C’est aussi à ce moment que Tobias commit bien malgré lui son premier meurtre. Il s’agissait d’un cocher qui transportait une cargaison de sucre destinée à de riches bourgeois. Le sucre se vendant très cher à cette époque, sa roulotte fut bien vite interceptée par la bande de brigands. Là où un cocher seul n’aurait normalement pas opposé de résistance, l’homme sortit un tromblon du dessous de sa banquette et le pointa en direction de Tobias. Ce dernier n’eut pas le temps de réfléchir, il dégaina son pistolet et fit feu, abattant le vieux cocher d’une balle en plein front. C’était lui ou Tobias. Le choix fut vite fait.
Le vide se fit alors autour du Lord, ses compagnons d’infortune autour de lui le gratifiaient de « bien joué » ou « joli tir, le pesteux » mais il n’entendait pas. Il n’était pas choqué oh non. Simplement stupéfait. Stupéfait de voir à quel point prendre la vie d’un homme était chose aisée. Que ceux qu’il avait aimés étaient partis de la même façon, en un battement de cil. Sa mère, son père, et sa dulcinée s’étaient éteints comme une bougie sur laquelle on souffle. En un clin d’œil. Impossible cependant de savoir avec quel souffrance se faisait ce passage de vie à trépas, mais une chose était sûre: Tobias était prêt à recommencer si il le fallait. Pour protéger sa vie, et pour protéger ceux qui lui étaient chers.

Après quelques larcins de la sorte, le Lord comprit que ce n’est pas quelques misérables convois qui remettraient son entreprise à flot. Non. Il lui fallait plus de richesses. Il décida donc de prendre les richesses à leur source. A Londres, capitale d’Angleterre, servant de résidence aux plus grosses fortunes du pays.
Aussitôt dit, aussitôt fait, Tobias et sa bande de malfaiteurs se logèrent dans les bas fonds de la ville, en compagnie des pestiférés et des autres criminels, la plus vile engeance de Grande-Bretagne. Entre deux larcins, il arrivait à Tobias de quitter les combles de Londres pour aller se promener dans les quartiers huppés de la ville. Jamais de sa vie il n’avait vu tant de faste. Chaque bâtiment, chaque boutique, était d’un luxe semblable à celui de son manoir. Jamais un endroit ne lui avait tant plu. Et que dire des fabuleux parcs de la ville ! Lui qui aimait tant flâner dans les jardins de son domaine, ici chaque fleur était d’une beauté incomparable ! C’est exactement dans ce type d’endroit qu’il aurait voulu vivre, loin de ses Cornouailles natales, loin de ses soucis, au milieu des fleurs et des richesses de la capitale !
Mais ce n’est pas pour autant que Tobias en oublia la raison de sa présence en ces lieux.

Un jour, il entendit parler d’une exposition d’art, dans une galerie des faubourgs, dont une pièce en particulier était estimée à plusieurs milliers de livres sterlings, juste ce qu’il lui fallait pour enfin pouvoir relancer son business.
A la faveur de la nuit, lui et sa bande se faufilèrent dans la salle où était entreposés les objets d’art. Tobias insista pour ne prendre qu’un seul et unique tableau, et laissa  ses hommes piller librement tout le reste du musée, en guise de remerciement pour services rendus.
Quelques jours plus tard, il leur faussa compagnie et retourna seul en Cornouailles, où ses acolytes ne purent jamais le retrouver, étant donné qu’il ne leur avait donné ni son identité, ni montré son visage. Il revendit ensuite le tableau à un riche collectionneur privé, qui lui en donna bien plus que ce qu’il en espérait. Avec cet argent, Tobias décida d’engager à nouveau des travailleurs, et de continuer la production des industries Blacksword.

Cependant, le faste de Londres lui manqua bien vite, et après quelques temps, il utilisa l’argent gagné par le nouvel essor de ses usines afin de faire construire une réplique de son manoir dans la banlieue de la capitale, afin d’aller y vivre et de profiter pleinement de la vie de riche noble à laquelle il aspire. Pour se faire, il nomma un de ses amis, gérant d’une distillerie de gin, vice-président de ses usines, afin qu’il puisse s’en occuper durant l’absence du Lord.

Aujourd’hui, Tobias vit sa vie en s’encroûtant petit à petit dans le quotidien de la noblesse. Sa nature malicieuse fait en sorte de rompre souvent cette monotonie par quelque chose de nouveau. Il est sans arrêt à la recherche de nouvelles occupations, de nouvelles connaissances, et le bonheur recommence enfin à lui sourire, remettant au grand jour le Tobias exubérant et égocentrique de Jadis. Enfin, il  n’a de cesse de courtiser la gent féminine, car il espère un jour pouvoir revivre le bonheur d’il y a quelques années, en compagnie d’une autre. A aucun moment il n’aurait put imaginer ce qui l’attendait réellement au cœur de cette ville…




En société



Famille: La famille Blacksword, dont Tobias est le dernier descendant, est une famille noble qui perdure depuis le XVIIéme siècle. Ses parents sont morts, et il ne possédait ni frère et sœur. Sa seule famille actuelle est composée de quelques cousins éloignés, et de son vieux majordome qu’il a toujours considéré comme en faisant partie, alors que ce n’est pas le cas. Il considère aussi son proche ami Peter Pendragon comme un frère.

Ennemis: Bien que beaucoup de personnes ne peuvent pas voir Tobias en peinture, sa liste de véritables ennemis se limite à quelques familles nobles ayant insulté l’honneur des Blacksword en 1743, ainsi que la tenancière d’un pub miteux où il avait refusé de payer car l’absinthe qu’on lui avait apportée était mal servie.

Alliés: Tobias peut compter sur une belle brochettes d’amis qui le soutiendront en cas de besoins. Les employés de ses usines sont aussi de son côté, car il met un point d’honneur à être le plus juste possible avec eux. Son majordome sera toujours là pour lui, et il possède quelques connaissances dans des milieux peu recommandables qui peuvent lui rendre certains services.

Situation: Le Lord est au courant de l’existence des vampires, car il s’agit de créatures qui le fascine au plus haut point. En réalité, il aimerait pouvoir en rencontrer et discuter avec eux. Pratiquant l’alchimie, Tobias ne connais que trop bien, et à son grand regret, l’existence d’homonculus. Il admet également comme possible celle des chimères. En revanche, il pense que ces histoires à propos de lycanthropes et de loup-garou ne sont que des fables.




Localisation sur l'Ombre



Votre demeure: Un manoir imposant, vieux de quelques années à peine, dans une banlieue de Londres. L’exubérance de Tobias fait que cette demeure est la réplique à l’identique du manoir familial, situé dans les Cornouailles.

Endroits les plus fréquentés: Les endroits les plus fréquentés par Tobias sont les parcs, ainsi que les jardins botaniques, et les rues de Londres, surtout une fois la nuit tombée. Parfois, on peut le croiser dans les salons de thé, ou les salons des nobles tout simplement. Surtout si c’est une dame qui accueille l’événement. Mais rien ne vaut le confort de sa demeure personnelle à ses yeux.




But(s)



Trouver l’amour afin de pouvoir perpétuer le nom des Blacksword à travers les âges. Et devenir encore plus riche, pour pouvoir faire des choses qui sortent encore plus de l’ordinaire. Tobias espère également fabriquer une potion qui sera utile à l’ensemble de l’humanité un jour. Plus pour s’enrichir qu’autre chose, mais soit.




Armes et équipement



Armes: La canne de Tobias est son arme la plus redoutable. Une lame en argent y est cachée, et son pommeau, qui peut servir de masse tant il est pesant, renferme une capsule qui peut accueillir les mixtures infâmes de ce maître des potions, ou tout autre dangereux poison. Il n’est pas non plus rare que Tobias porte un colt modèle Patterson, dans un holster dissimulé sous son long manteau. Les poches du dit manteau débordent d’ailleurs souvent de fioles contenant divers liquides au contenu douteux.

Objets personnels: La nature égoïste de Tobias veut que chacune de ses possessions soit considérée par lui comme un objet personnel. Cependant, ses objets les plus précieux sont sa canne, son chapeau et son manteau, ainsi que la bague de sa famille et ses multiples montres, qu’il n’abandonnerait pour rien au monde.




Pouvoirs



- Charisme Blacksword: Il s’agit là d’un don pour la prestance et l’allure qui se transmet de père en fils. Tobias n’en use quasiment jamais, et si il le fait, ce sera uniquement dans trois cas de figure précis : Exaspérer quelqu’un, faire la cour à une dame, et enfin marchander pour obtenir de meilleur prix, ou simplement obtenir ce qu’il veut.
Inconvénients: Une utilisation abusive de ce don pour l’éloquence peut très vite mettre en colère ceux qui parviennent malgré tout à voir clair dans le jeu de Tobias.

- Création et utilisation de potions: L’esprit fécond de Tobias regorge de recettes de potions qu’il à expérimentées durant des années dans son laboratoire. Les mixtures du Lord sont centrées sur trois attributs. Il existe tout d'abord des décoctions médicinales, telles que des toniques, revigorants ou antidouleurs produits à partir des aromates qu'il a planté lui même (pour son usage personnel avant tout, afin de soigner sa circulation) mais aussi d'autres produits peu recommandables utilisés également en médecine, telle que la morphine ou l'opium, qu'il fabrique dans sa cave à l'aide des coquelicots de son jardin. Bien entendu, comme il n'y as aucune raison pour s'arrêter à quelque chose d'aussi simple, il s'adonne également à la fabrication de poisons causant de la simple nausée à une mort rapide, en passant par le délire. Simplement au cas où une personne lui aurait un peu trop déplu. Bien entendu, ceux ci sont aussi fabriqués grâce aux plantes de son jardin, les plantes vénéneuses étant ses favorites.
Inconvénients: Certaines de ses potions n'ont pas toujours l'effet escompté, il s'est par exemple déjà vu confronté avec un poison qui faisait en réalité un très bon expectorant. Qui plus est, il lui faut souvent plusieurs tentatives avant de réussir à obtenir quelque chose de stable (ou non), même si la recette est déjà connue, et pas uniquement si il tente une nouvelle mixture.




Autres personnages



Aucun.




Questions IRL



Comment avez-vous découvert le forum?: http://www.root-top.com/topsite/melu/?start=50

Votre niveau de RP?: Intermédiaire.




Crédits


Les images utilisées dans ce message viennent de :
- auteur / site internet
- auteur / site internet
- auteur / site internet
- auteur / site internet



MADE BY .ANGELUS


Dernière édition par Tobias Blacksword le Lun 28 Déc - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Blacksword
Nouveau membre
Date d'inscription : 26/12/2015
Nombre de messages : 7
Race : Humain
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Directeur des usines "Blacksword industries" spécialisées dans la production de machines industrielles, alchimiste. Aime la lecture, fabriquer des potions étranges, les promenades, le jardinage et la botanique.
Age : 25 ans.
Age (apparence) : Fais souvent quelques années de moins.
Proie(s) : Aucune pour l'instant.
MessageSujet: Aventures de Lord Tobias Blacksword Lun 28 Déc - 21:23



   
RP joués

   
   

   
~ Les aventures de VOTRE PERSONNAGE ~

   


   - [url=LIEN VERS RP]TITRE RP[/url] [DATE DU RP en jj/mm/aa]
   RÉSUMÉ DU RP

   - [url=LIEN VERS RP]TITRE RP[/url] [DATE DU RP en jj/mm/aa]
   RÉSUMÉ DU RP

   - [url=LIEN VERS RP]TITRE RP[/url] [DATE DU RP en jj/mm/aa]
   RÉSUMÉ DU RP

   
   
MADE BY .ANGELUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lord Tobias Blacksword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» The lord of the ringard» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]» père Tobias» La face cachée de Lord Voldemort (Commentaires)» Mais c'est qui Père Tobias en fait ?
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Le mot de l'Admin (HRP) :: Registre des naissances :: Personnages actifs :: Humains-