L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Jeu de citation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2011
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Jeu de citation Dim 11 Sep - 12:34

En attendant que notre Admin vénéré, valide ma fiche de personnage, je vous propose un nouveau jeu!
"Encore? ", allez vous me dire. Je suis vraiment navrée, ça doit être une déformation professionnel chez moi Razz

Alors le jeu que je vous propose est très simple: Vous devez citer une phrase dite dans un livre (mangas et BD comprises), série TV ou Film qui vous a plu. Mettez le titre du livre ou film dont est tirée la citation et le tour est joué!

...O°OoO°OoO°OoO°OoO°O...

« Des chefs de guerre, y en a de toutes sortes, des bons, des mauvais, des pleines cagettes y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un, exceptionnel.
Un héros, une légende, des chefs comme ça, y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu'ils ont tous en commun, tu sais ce que c'est leur pouvoir secret? Il ne se batte que pour la dignité des faibles. »


Kaamelott, Livre VI, César à Arthur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard de Sorel
Citoyen renommé
Date d'inscription : 19/12/2007
Nombre de messages : 351
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Noble / Faire le prince
Age : 235
Age (apparence) : 34
Entité n°2 : Galyllée - Chouette Harfang
MessageSujet: Re: Jeu de citation Lun 12 Sep - 17:34

MOuhahHAHA j'adore ce genre de jeu chère demoiselle! C'est une très bonne idée de nous l'avoir proposé, héhé, je vais me faire un plaisir de déverser un flot de citations ici!

« - En vain ai-je lutté. Rien n’y fait. Je ne puis réprimer mes sentiments. Laissez-moi vous dire l’ardeur avec laquelle je vous admire et je vous aime.
[…]
- Depuis le commencement, je pourrais dire dès le premier instant où je vous ai vu, j’ai été frappée par votre fierté, votre orgueil et votre mépris égoïste de sentiments d’autrui. Il n’y avait pas un mois que je vous connaissais et déjà je sentais que vous étiez le dernier homme au monde que je consentirais d’épouser.
- Vous en avez dit assez, mademoiselle. Je comprends parfaitement vos sentiments et il ne me reste plus qu’à regretter d’avoir éprouvé les miens. Pardonnez-moi d’avoir abusé de votre temps et acceptez mes meilleurs vœux pour votre santé et votre bonheur.»


Mr. Darcy et Elizabeth, Orgueil et Préjugés, Jane Austen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Spencer
Super-Modératrice
Date d'inscription : 29/12/2007
Nombre de messages : 581
Race : Humaine (Hunter)
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Hunter
Age : 21 ans
Proie(s) : Les êtres de nuits mais plus particulièrement les vampires.
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 13 Sep - 1:12

Oh mon dieu, si on commance ce jeu, avec les 19 livres que je dois lire pour cette session, je risque de faire des doubles poste assez souvent. ^^

« Tu tournais le coin de la rue lorsque je t'ai vu, il pleut, cela ne met pas à son avantage quand il pleut sur les cheveux et les fringues, mais quand même j'ai osé, et maintenant qu'on est là, que je ne veux pas me regarder, il faudrait que je me sèche, retourner là en bas me remettre en état - les cheveux tout au moins pour ne pas être malade, or je suis descendu tout à l'heure, voir s'il était possible de se remettre en état, mais en bas sont les cons, qui stationnent : tout le temps de se sécher les cheveux, ils ne bougent pas, ils restent en attroupement, ils guettent dans le dos, et je suis remonté - juste le temps de pisser - avec mes fringues mouillées, je resterai comme cela, jusqu'à être dans une chambre : dès qu'on sera installé quelque part, je m'enlèverai tout, c'est pour cela que je cherche une chambre, car chez moi impossible, je ne peux pas y rentrer - pas pour toute la nuit cependant -, c'est pour cela que toi, lorsque tu tournais, là-bas, le coin de la rue, que je t'ai vu, j'ai couru, je pensais : rien de plus facile à trouver qu'une chambre pour une nuit, une partie de la nuit, si on le veut vraiment, si l'on ose demander, malgré les fringues et les cheveux mouillés, malgré la pluie qui ôte les moyens si je me regarde dans une glace - mais, même si on ne le veut pas, il est difficile de ne pas se regarder, tant ici il y a de miroirs, dans les cafés, les hôtels, qu'il faut mettre derrière soi, comme maintenant qu'on est là, où c'est toi qu'ils regardent, moi, je les mets dans le dos, toujours, même chez moi, et pourtant c'en est plein, comme partout ici, jusque dans les hôtels cent mille glaces vous regardent, dont il faut se garder - car je vis à l'hôtel depuis presque toujours, je dis : chez moi par habitude, mais c'est l'hôtel, sauf ce soir où ce n'est pas possible, et si je rentre dans une chambre d'hôtel, c'est une si ancienne habitude, qu'en trois minutes j'en fais vraiment un chez-moi, par de petits riens, qui font comme si j'y avais vécu toujours, qui en font ma chambre habituelle, où je vis, avec toutes mes habitudes, toutes glaces cachées et trois fois rien, à tel point que, s'il prenait à quelqu'un de me faire vivre tout à coup dans une chambre de maison, qu'on me donne un appartement arrangé comme on veut, comme les appartements où il y a des familles, j'en ferais, en y entrant, une chambre d'hôtel, rien que d'y vivre, moi, à cause de l'habitude – (…)

Koltès, Bernard-Marie. La nuit juste avant les forêts. Édition de Minuit, France, 1988.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Comte Keï
Admin
Date d'inscription : 01/11/2007
Nombre de messages : 1542
Race : Vampire
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lord / Metteur en scène
Age : 589 ans
Age (apparence) : 28 ans
Proie(s) : Les Humains (pour se nourrir) et tout ceux qui se mettront en travers de son chemin.
Secte : Indépendant
Clan : Ventrue
Lignée : Kyasid (les ombres)
Rang Pyramidal : Premier
Crédit Avatar : Kunzite: Last Rose by kir-tat sur Deviantart
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 13 Sep - 15:01

C'est une très bonne idée de jeux! Très intéressante! Personnellement je suis plutôt pour les petites citations, c'est plus motivant à lire pour les autres, mais à chacun son style! Wink

Je vais donc faire simple, ma citation préférée:

« N'est pas mort ce qui à jamais dort, Et au cours des siècles peut mourir même la Mort ».

H.P. Lovecraft, dans le Necronomicon d'Abdul Al-Hazred (personnage fictif)


> Jirômaru Keisuke <

Shakespeare, Macbeth, I, 4 (1605).
Spoiler:
 

Voir sa fiche de liens et ses autres personnages.
Votez sur le portail! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nelendark.forumactif.com
Gaspard de Sorel
Citoyen renommé
Date d'inscription : 19/12/2007
Nombre de messages : 351
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Noble / Faire le prince
Age : 235
Age (apparence) : 34
Entité n°2 : Galyllée - Chouette Harfang
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 13 Sep - 19:52

Allez, pour que le Comte n'ai pas le flemme de lire, j'vais en mettre une petite ;P

« Le fracas de la mer se clama tout à fait. »

P268 de l'édition Points du roman Le Guépard, de Giuseppe Tomasi Di Lampedusa.

PS: pour ceux qui n'ont pas lu ce livre, tout d'abord il est magnifique (à mes yeux) et cette citation est la métaphore qui annonce la mort du personnage principal le Prince Fabrizio Salina. Je vais tout de même ajouter les quelques phrases qui précèdent pour ceux que ça intéressent et pour le Comte qui comme moi trouve ce roman sublime:

« C’était elle, la créature désirée depuis toujours qui venait le chercher : c’était étrange qu’elle, si jeune, lui eût cédé ; l’heure du départ du train devait approcher. Arrivée face à lui, elle souleva sa voilette et ainsi, pudique mais prête à être possédée, elle lui apparut plus belle qu’il ne l’avait jamais vue dans les espaces stellaires. »

Je suis ému simplement à lire ces phrases...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marine Desmuguets
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 08/06/2010
Nombre de messages : 48
Race : Humaine
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lire, étudier les sciences.
Age : 24 ans
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 13 Sep - 21:07

Ha j'aime bien ce jeu, ça tombe bien parce que j'ai justement des livres à lire aussi et je trouve souvent que certains passages méritent d'être retenus! Razz
Alors à mon tour!

« Des peaux de biques et des nattes de jonc, quelques meubles en osier, la vaisselle et les fanaux sauvés de La Virginie, la longue-vue, le sabre et l'un des fusils suspendus au mur créèrent une atmosphère confortable et intime que Robinson n'avait plus connue depuis longtemps. »
Michel Tournier, Vendredi ou la vie sauvage, édition Folio junior, p.35.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2011
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Re: Jeu de citation Sam 24 Sep - 8:17

Au risque de paraitre totalement enfantine, je vais mettre une citation d'un livre hautement connu de tous, j'ai nommé le célèbre Harry Potter. Ce sont "LES" livres qui m'ont donné l'envie de lire et d'écrire, sans eux je ne serais pas là.

« Vous seul pouvez savoir si le fait d'aider un vieil homme à échapper à la douleur et à l'humiliation affectera votre âme, répondit-il. Je vous demande cette grande et unique faveur, Severus, car la mort vient à moi aussi sûrement que les Canon de Chudley arriveront derniers du championnat cette année.»

Dumbledore à Rogue, Chap "le récit du prince", Harry Potter et les reliques de la Mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Spencer
Super-Modératrice
Date d'inscription : 29/12/2007
Nombre de messages : 581
Race : Humaine (Hunter)
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Hunter
Age : 21 ans
Proie(s) : Les êtres de nuits mais plus particulièrement les vampires.
MessageSujet: Re: Jeu de citation Lun 26 Sep - 3:11

Pour aider un peu mon profil gothique:

Si tu désires m'appartenir , je te rendrais plus heureux que dieu dans son paradis; les anges t'envieront. Déchires ce funèbre linceul avec lequel ils prétendent te taire; jesuis la beauté, je suis la jeunesse, je suis la vie, si tu accours, nous serons l'amour.

Théophile Gautier, La morte amoureuse ''Clarimonde''


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeu de citation Lun 26 Sep - 18:39

Citation :
Qu'il n'arrive pas le jour où, Lohengrin et moi, nous passerons dans la rue, l'un à côté de l'autre, sans nous regarder, en nous frôlant le coude, comme deux passants pressés! Oh! qu'on me laisse fuir à jamais loin de cette supposition!

L'Éternel a créé le monde tel qu'il est: il montrerait beaucoup de sagesse si, pendant le temps strictement nécessaire pour briser d'un coup de marteau la tête d'une femme, il oubliait sa majesté sidérale, afin de nous révéler les mystères au milieu desquels notre existence étouffe, comme un poisson au fond d'une barque. Mais, il est grand et noble; il l'emporte sur nous par la puissance de ses conceptions; s'il parlementait avec les hommes, toutes les hontes rejailliraient jusqu'à son visage. Mais... misérable que tu es! pourquoi ne rougis-tu pas? Ce n'est pas assez que l'armée des douleurs physiques et morales, qui nous entoure, ait été enfantée: le secret de notre destinée en haillons ne nous est pas divulgué.
{...}
Je le connais, le Tout-Puissant... et lui, aussi, doit me connaître. Si, par hasard, nous marchons sur le même sentier, sa vue perçante me voit arriver de loin: il prend un chemin de traverse, afin d'éviter le triple dard de platine que la nature me donna comme une langue! Tu me feras plaisir, ô Créateur, de me laisser épancher mes sentiments.
{...}
Je frapperai ta carcasse creuse; mais, si fort, que je me charge d'en faire sortir les parcelles restantes d'intelligence que tu n'as pas voulu donner à l'homme, parce que tu aurais été jaloux de le faire égal à toi, et que tu avais effrontément cachées dans tes boyaux, rusé bandit, comme si tu ne savais pas qu'un jour où l'autre je les aurais découvertes de mon oeil toujours ouvert, les aurais enlevées, et les aurais partagées avec mes semblables.

C'est à cause de Lohengrin que ce qui précède a été écrit; revenons donc à lui. Dans la crainte qu'il ne devînt plus tard comme les autres hommes, j'avais d'abord résolu de le tuer à coups de couteau, lorsqu'il aurait dépassé l'âge d'innocence.
{...}
Je suis content de ma conduite; je me serais repenti plus tard. Donc, Lohengrin, fais ce que tu voudras, agis comme il te plaira, enferme-moi toute la vie dans une prison obscure, avec des scorpions pour compagnons de ma captivité, ou arrache-moi un oeil jusqu'à ce qu'il tombe à terre, je ne te ferai jamais le moindre reproche; je suis à toi, je t'appartiens, je ne vis plus pour moi. La douleur que tu me causeras ne sera pas comparable au bonheur de savoir, que celui qui me blesse, de ses mains meurtrières, est trempé dans une essence plus divine que celle de ses semblables!

Isidore Ducasse, mon Gothique Flamboyant ; Poète devant l'Eternel, comme vous avez pu le constater.
Revenir en haut Aller en bas
Lana Stanakov
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 20/02/2008
Nombre de messages : 29
Race : Humaine
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Alchimiste
Age (apparence) : 21
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mer 28 Sep - 15:18

Belles citations dites-moi! Bienvenus aux nouveaux! Je suis moi-même assez jeune sur le forum (si on regarde ma fréquentation) et j'espère vous rencontrer prochainement!

En attendant, voilà ma citation du jour:
"Frodon tira de nouveau l'Anneau de sa poche et le regarda. Il paraissait à présent lisse et uni, sans aucune marque ou devise visible. L'or semblait très clair et très pur, et Frodon admira la richesse et la beauté de sa couleur, la perfection de sa rondeur. C'était un objet admirable et grandement précieux. En le sortant, Frodon se proposait de le jeter loin de lui dans la partie la plus chaude du feu. Mais il s'aperçut alors qu'il ne pouvait le faire sans grande lutte. Il soupesa l'Anneau dans sa main, hésitant et s'efforçant de penser à tout ce que lui avait dit Gandalf; et puis, par un effort de volonté, il fit un mouvement, comme pour le jeter, mais il s'aperçut qu'il l'avait remis dans sa poche."

Le Seigneur des Anneaux, Chapitre I, p.77-78, de J.R.R Tolkien, édition Christian bourgeois, intégral illustré par Alan Lee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeu de citation Jeu 29 Sep - 21:53

Que voilà de bien jolies citations! J'adore ce genre de jeux!
Pour ma part, j'aime les citations courtes qui se retiennent facilement, mais je vais faire une exception ici en mettant un extrait d'un thriller absolument génial:

"Vous trouvez que cela à un sens? Des milliers d'oiseaux dans le noir, contraints à crier autour d'une lumière improbable. Nous ne pouvons pas les voir, mais eux, ils nous observent - des milliers d'oiseaux. Que sont-il? C'est simple. Mais c'est aussi très illusoire. Et il faut se méfier des illusionnistes: parfois, le mal nous trompe en revêtant la forme la plus simple des choses."

Goran Gavila à son équipe, Le Chuchotteur, Donato Carrisi
Revenir en haut Aller en bas
Comte Keï
Admin
Date d'inscription : 01/11/2007
Nombre de messages : 1542
Race : Vampire
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lord / Metteur en scène
Age : 589 ans
Age (apparence) : 28 ans
Proie(s) : Les Humains (pour se nourrir) et tout ceux qui se mettront en travers de son chemin.
Secte : Indépendant
Clan : Ventrue
Lignée : Kyasid (les ombres)
Rang Pyramidal : Premier
Crédit Avatar : Kunzite: Last Rose by kir-tat sur Deviantart
MessageSujet: Re: Jeu de citation Jeu 29 Sep - 23:40

Et une petite citation d'une pièce de théâtre que je lis actuellement:

" Vivez, Seigneur, vivez, afin que je languisse,
Qu'à vos feux ma langueur rende longtemps justice;
Le trépas à vos yeux me semblerait trop doux,
Et je n'ai pas encore assez souffert pour vous.
Je veux qu'un noir chagrin à pas lents me consume,
Qu'il me fasse à longs traits goûter son amertume,
Je veux, sans que la mort ose me secourir,
Toujours aimer, toujours souffrir, toujours mourir."


Eurydice à Suréna, Acte I, scène 3, Suréna de Corneille.
Édition Folio théâtre de Jean-Pierre Chauveau.


> Jirômaru Keisuke <

Shakespeare, Macbeth, I, 4 (1605).
Spoiler:
 

Voir sa fiche de liens et ses autres personnages.
Votez sur le portail! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nelendark.forumactif.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeu de citation Sam 1 Oct - 23:04

"Fleurpageons les rhododendroves
Gyrait et vomblait dans les vabes.
On frimait vers les pétunias
Et les momerates embradent."


Le chat de Cheshire à Alice, Alice au pays des merveilles, Walt Disney, 1951.

La célèbre chanson du Chat... Qui normalement est celle du JabberWock dans le roman, mais passons! ^^
Veuillez m'excuser pour les éventuelles fautes d'orthographe, mais il faut avouer qu'étant donné le langage parfois étrange de Caroll, il m'est difficile d'être sûr de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard de Sorel
Citoyen renommé
Date d'inscription : 19/12/2007
Nombre de messages : 351
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Noble / Faire le prince
Age : 235
Age (apparence) : 34
Entité n°2 : Galyllée - Chouette Harfang
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 4 Oct - 10:50

"La conversation de Charles était plate comme un trottoir de rue, et les idées de tout le monde y défilaient dans leur costume ordinaire, sans exciter d'émotions, de rire ou de rêverie. Il n'avait jamais été curieux, disait-il, pendant qu'il habitait à Rouen, d'aller voir au théâtre les acteurs de Paris. Il ne savait ni nager, ni faire des armes, ni tirer le pistolet, et il ne put, un jour, lui expliquer un terme d'équitation qu'elle avait rencontré dans un roman."

Mme Bovary, première partie, p106, Flaubert, Les classiques de Poche.

Il est temps que je me mette à lire des classiques et donc voici Mme Bovary. Son pauvre mari tout de même, c'est qu'elle est pas tendre cette Dame. En même temps, un mari pareil, BEURK.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Spencer
Super-Modératrice
Date d'inscription : 29/12/2007
Nombre de messages : 581
Race : Humaine (Hunter)
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Hunter
Age : 21 ans
Proie(s) : Les êtres de nuits mais plus particulièrement les vampires.
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 4 Oct - 16:11

" Dans les heures les plus profondes de la nuit, avoue-toi à toi-même que tu serais prêt à mourir si l’on t’interdisait d’écrire. Et contemple la réponse au plus profond de ton cœur, là où elle déploie ses racines, et demande-toi, dois-je écrire ? "

Rainer Maria Rilke. Lettres à un jeune poète.

Information complémentaire: Cette phrase est aussi l'un des nombreux tatous de Lady Gaga, pour ceux qui la connaisse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mer 5 Oct - 0:00

Un tatouage aussi long, ça doit être impressionnant... O.O (Je connais mal Lady Gaga, aussi ^^)

" On s'ennuie de tout, mon Ange, c'est une Loi de la Nature; ce n'est pas ma faute. "

Le Vicomte de Valmont à Madame de Tourvel, Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos

Mon premier objet d'étude en lettre il y a deux ans... Certes cruel, mais un vrai bonheur à lire!
Cette lettre m'est restée plus que les autres, mais en même temps... Ce n'est pas très étonnant, étant donné son impact!
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard de Sorel
Citoyen renommé
Date d'inscription : 19/12/2007
Nombre de messages : 351
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Noble / Faire le prince
Age : 235
Age (apparence) : 34
Entité n°2 : Galyllée - Chouette Harfang
MessageSujet: Re: Jeu de citation Dim 30 Oct - 23:09

Il y a peu de temps, Le film le cinquième élément est passé à la TV alors voilà deux citations que j'adore de ce film:

La super connue:

" Leeloo Dallas Multipass ! "

Et une que je trouve trop drôle et certainement mieux en contexte:

" - Korben Dallas ! L’heureux vainqueur du grand concours des Gemini Croquette. Ce garçon carbure d’enfer, alors à vos strings ignifugés les filles, le gonez est un véritable volcan, il est hot, hot, hot ! Belle taille, belle carrure, bring down. Il a tous les atouts ! Et en plus, il a des trucs à dire aux quelques 50 milliards de paires d’oreilles qui nous écoutent ! Balance tout mec !
- Euh... Salut. "



A savoir, il y a quelques mois j'ai fait une soirée costumés et une de mes amies était en Leeloo, c'était tordant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Spencer
Super-Modératrice
Date d'inscription : 29/12/2007
Nombre de messages : 581
Race : Humaine (Hunter)
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Hunter
Age : 21 ans
Proie(s) : Les êtres de nuits mais plus particulièrement les vampires.
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 15 Nov - 20:22

D'un romantique morbide, je fis un véritable tueur; j'amenais à la réalité dans ses veines l'horreur qu'il se plaisait à croire comprendre dans les miennes. A l'instant ou je pressais son visage contre la chair du premier jeune innocent qu'il lui fallut massacrer pour étancher son inévitable soif, je tombais du piédestal sur lequel m'avait juché son esprit de mortel dément, trop imaginatif, fiévreusement poétique et exalté.


Armand le vampire, Anne Rice


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lucy Harbert
Nouveau membre
Date d'inscription : 09/12/2011
Nombre de messages : 3
Race : Humaine
Classe sociale : Bourgeoise
Emploi/loisirs : Pianniste de salon, collectionneuse de boutons
Age : 22 ans
MessageSujet: Re: Jeu de citation Lun 12 Déc - 19:24

J'ai trouvé ceci récemment:

"Ô combien est heureux, qui n'est contraint de feindre
Ce que la vérité le contraint de penser,
Et à qui le respect d'un qu'on n'ose offenser,
Ne peut la liberté de sa plume contraindre!"


Extrait du sonnet 48 des Regrets de Du Bellay.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 03/09/2011
Nombre de messages : 46
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Re: Jeu de citation Dim 15 Jan - 20:38



"Hélas ! Combien de temps faudra-t-il vous redire
À vous tous, que c’était à vous de les conduire,
Qu’il fallait leur donner leur part de la cité,
Que votre aveuglement produit leur cécité ;
D’une tutelle avare on recueille les suites,
Et le mal qu’ils vous font, c’est vous qui le leur fîtes.
Vous ne les avez pas guidés, pris par la main,
Et renseignés sur l’ombre et sur le vrai chemin ;
Vous les avez laissés en proie au labyrinthe.
Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte."


[Extrait de "A ceux qu'on foule aux pieds" de Victor Hugo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilsa Bennet
Membre de l'Ombre
Date d'inscription : 05/04/2008
Nombre de messages : 87
Race : Vampire
Classe sociale : Noble
Emploi/loisirs : Fréquenter les Salons, peindre, jouer du piano...
Age : 287 ans
Age (apparence) : 25 ans
Secte : Indépendant
Clan : Toréador
MessageSujet: Re: Jeu de citation Mar 24 Jan - 12:56

"Tout est tombeau chez un peuple qui n'est plus."

François-René de Chateaubriand, Itinéraire de paris à Jérusalem, Gallimard, 2005, p468.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard de Sorel
Citoyen renommé
Date d'inscription : 19/12/2007
Nombre de messages : 351
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Noble / Faire le prince
Age : 235
Age (apparence) : 34
Entité n°2 : Galyllée - Chouette Harfang
MessageSujet: Re: Jeu de citation Ven 3 Fév - 13:51

Cette main vivante, chaude, maintenant capable
de saisie pleine, pourrait, si elle refroidissait
dans le silence glacé de la tombe
terriblement hanter tes jours, faire trembler
ton rêve même
au point que tu espérerais vider ton propre cœur
de sang pour que le rouge de la vie coule
à nouveau
dans mes veines
et que se calme ta conscience - regarde - ici -
je tends cette main vers toi.



John Keats, Hiver 1819
traduit de l'anglais par Alain Suied.

[J'aime ta citation Ilsa, elle a quelque chose de terriblement véridique.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeu de citation Sam 5 Mai - 21:13

"Tout cela ne vaut pas le poison qui découle
De tes yeux, de tes yeux verts
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers...
Mes songes viennent en foule
Pour se désaltérer à ces gouffres amers."


Le poison, Charles Baudelaire dans Les Fleurs du Mal.

Un très beau poème de Baudelaire, torturé à souhait! Je vous cite ma strophe favorite, mais le poème dans son ensemble est vraiment intéressant!
Revenir en haut Aller en bas
Gaspard de Sorel
Citoyen renommé
Date d'inscription : 19/12/2007
Nombre de messages : 351
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Noble / Faire le prince
Age : 235
Age (apparence) : 34
Entité n°2 : Galyllée - Chouette Harfang
MessageSujet: Re: Jeu de citation Lun 7 Mai - 21:06

En effet, très belle strophe de Baudelaire...

Pour moi, ce ne sont que quelques citations de Jean Echenoz tirées de Lac.

"[...] dans son dressing les murs étaient aveugles, et pour tout jour était un lustre."

"Un accordéoniste laissait s'enfuir des grappes de triples croches qui planaient à cloche pied sur l'étendue du lac, faisaient des pointes aux crêtes des vaguelettes. Et se grimpant les unes sur les autres selon le parcours aléatoire du vent, les notes n'arrivaient pas forcément à Chopin dans l'ordre prévu par la partition."

"[...] avant d'ouvrir l'oeil ils bougent déjà l'un contre l'autre encore, s'auscultent et s'explorent dans tous leurs détails, plaines et reliefs, ravins et pentes douces, échangeurs et voies sans issues, tout cela ne pourrait n'avoir pas de fin mais le réveil vient de donner."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Comte Keï
Admin
Date d'inscription : 01/11/2007
Nombre de messages : 1542
Race : Vampire
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lord / Metteur en scène
Age : 589 ans
Age (apparence) : 28 ans
Proie(s) : Les Humains (pour se nourrir) et tout ceux qui se mettront en travers de son chemin.
Secte : Indépendant
Clan : Ventrue
Lignée : Kyasid (les ombres)
Rang Pyramidal : Premier
Crédit Avatar : Kunzite: Last Rose by kir-tat sur Deviantart
MessageSujet: Re: Jeu de citation Sam 18 Aoû - 1:30

''Sais-tu combien peu de Vampires ont la force d'assumer leur immortalité? Combien d'entre-eux se donnent volontairement la mort? Le monde...le monde change...nous ne changeons pas. C'est là qu'est toute l'ironie qui finit par nous tuer."

Réplique d'Armand, le Vampire de Paris, dans Entretien avec un Vampire, film de Neil Jordan.

Je viens de le revoir ce soir et cette réplique m'a marqué non seulement parce qu'elle est prononcée avec beaucoup de foi (la version française est plutôt bein doublée) mais aussi et surtout parce qu'elle définit complètement ma vision des Vampires: mélancoliques, mal dans leur temps, toujours à désirer la mort à cause du poids que représente l'immortalité.
J'adore ce film! C'est un peu ma Bible pour notre forum, c'est d'ailleurs ce film qui a constitué le point de départ de l'Ombre.
Ce n'est pas pour rien que le Comte a un petit quelque chose de Lestat...lol 8)


> Jirômaru Keisuke <

Shakespeare, Macbeth, I, 4 (1605).
Spoiler:
 

Voir sa fiche de liens et ses autres personnages.
Votez sur le portail! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nelendark.forumactif.com

Jeu de citation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Recherche d'une citation...» Topic universelle de la citation qui tue !» † citation coup de coeur» ? citation coup de coeur» ? ta citation coup de cœur
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Au delà de l'Ombre (HRP) :: Jeux-