L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Lettre à Wynn Leichenhalle - post Coriolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Comte Keï
Admin
avatar
Date d'inscription : 01/11/2007
Nombre de messages : 1643
Race : Vampire
Classe sociale : Aristocrate
Emploi/loisirs : Lord / Comte de Scarborought / Metteur en scène
Age : 589 ans
Age (apparence) : 28 ans
Proie(s) : Les Humains (pour se nourrir) et tout ceux qui se mettront en travers de son chemin.
Secte : Indépendant
Clan : Ventrue
Lignée : Kyasid (les ombres)
Rang Pyramidal : Premier
Crédit Avatar : White Snake by Zeilyan sur Deviantart
MessageSujet: Lettre à Wynn Leichenhalle - post Coriolan Jeu 31 Jan - 18:40

Une lettre inattendue


C'était le deuxième jour après la pièce tragique de Coriolan. En ce Samedi 13 Mars 1842, le Comte se reposait dans son manoir en lisant les journaux. Il venait de renvoyer Maria avec violence. La jeune femme lui avait proposé son sang et n'avait reçu en échange qu'une terrible main au visage. Enfin seul, Jirômaru ramena son regard sur le journal qui trônait près de lui. C'était le journal qui faisait état des victimes du théâtre, oubliées la veille, et qui exposait au monde le visage d'Eulalia Grey, désormais orpheline.

Soupirant, le Comte laissa de côté ledit journal pour s'allonger sur son lit. Son genoux droit le faisait cruellement souffrir malgré les soins qu'il avait reçu dès le soir de l'attentat. Dans une grimace, il se remémora la bataille qu'il avait vécu. Wynn, le chef d'orchestre, lui revint en tête. Il avait réalisé un travail magnifique pour Coriolan et, lorsque les Hunters étaient entrés pour briser l'harmonie de sa pièce, le violoncelliste n'avait pas hésité à se jeter dans la bataille et à les attaquer pour défendre la pièce, son art et les siens. Le Comte avait été surpris par son zèle inattendu et il comptait bien lui faire parvenir des remerciements ainsi qu'un récapitulatif de la situation.

Le lord se leva avec difficultés et se rendit à son secrétaire pour écrire une lettre à son collègue. Il écrivit rapidement, de sa calligraphie distinguée, sur un papier parcheminé du plus bel effet.



Monsieur Leichenhalle,

Il va sans dire que notre pièce de théâtre fut un véritable échec et un affront de plus de la part des Hunters. Je suis, sans conteste, navré de la tournure qu'ont pris les évènements. Sachez que j'ai déjà mis en place tout un stratagème pour arrêter sieur Von Ravellow et sieur Veneziano dans leur folie. Ils ne perdent rien pour attendre, ma vengeance sera terrible. Le Scotland Yard mène l'enquête de son côté mais ses agents restent d'une efficacité déplorable. Sachez que je sais déjà où ces rats se cachent et que je ne tarderai pas à leur faire goûter à leur propre sang.

J'aimerais vous remercier pour votre prestation, car même si elle fut malheureusement avortée par ces idiots, elle n'en a pas moins ravi les oreilles de mon public et de moi-même jusqu'au deuxième acte. Nul doute que sans leur intervention nous n'eussions été enchantés par votre travail. C'est un comble que ces Humains aillent jusqu'à nous voler ce qu'il reste d'artistique en ce monde.

Je souhaiterai également vous remercier pour votre fidélité au cours de cette attaque. Nombreux sont ceux qui auraient simplement fuit la situation en profitant de la foule. Votre efficacité a été prouvée, et ce malgré notre nécessité de battre la retraite pour sauver le visage de notre race. J'ose surtout espérer que vous n'avez pas été trop touché et que votre santé n'est pas trop affectée par toute cette agitation. Je n'ai malheureusement pas eu la chance de vous revoir depuis, moi-même étant convalescent à cause d'une balle de Bloody Rose qui ne m'a pas épargné le genoux...

Je vous promets que nous aurons notre vengeance.

Je reste disponible dans mon manoir pour toute nouvelle concernant cette affaire et je vous saurais gré de bien vouloir me contacter si vous trouvez de votre côté des indices concernant notamment une certaine mademoiselle Grey qui semble avoir plus d'un rapport avec notre affaire.

Je vous souhaite un bon rétablissement.

Sir Jirômaru Keisuke


Une fois la lettre terminée, le Comte la plia soigneusement et la glissa dans une enveloppe de papier très épais qu'il referma à l'aide d'un cachet de cire qui portait son sceau: une rose avec les initiales "K.J".
L'enveloppe fut confiée à Marco qui alla la porter lui-même au domaine de Wynn.


[HRP/voir le topic de la convalescence du Comte où est insérée cette lettre ainsi que la visite de Glen: L'Heure du Cavalier a sonné/HRP]


> Jirômaru Keisuke <

Shakespeare, Macbeth, I, 4 (1605).
Spoiler:
 

Voir sa fiche de liens et ses autres personnages.
Votez sur le portail! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nelendark.forumactif.com

Lettre à Wynn Leichenhalle - post Coriolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Wynn Leichenhalle» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF» Lettre de George Sand à Musset.» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Le tableau d'affichage (RP) :: Communication personnelle :: Lettres et colis-