L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Mer 13 Fév - 21:54

La nuit était finalement arrivée et pour Josh la journée qui précédée cette nuit lui fut bien longue. Depuis hier après leur échec avec Tom à sauver certains animaux de cirque, le forgeron avait tenté sa chance dans un autre cirque où il avait rencontré Primrose, cette jeune femme lycanthrope puisqu'elle était sensible à l'argent, mais d'un côté Josh lui-même lycanthrope savait que les loups-garous étaient aussi sensibles à l'argent et ses bêtes ne méritaient que la mort à l'avis de Josh.

Et si Primrose était une louve-garou . La question avait hanté le forgeron qui vivait seul depuis maintenant plusieurs mois car si cette jeune femme qu'il avait rencontrée et commençait à aimer était une de ces créatures qu'il tue dans des nuits comme celle qui allait arriver, qu'allait-il faire ? Même s'il redoutait ce soir, il l'attendait comme il avait rarement attendu quelque chose, et dans le fond il faisait exprès de lui donner rendez-vous ce soir afin de confirmer ou dissiper ses doutes.


S'il avait tant attendu la nuit, c'est parce que le jour n'avait été que trop long à son goût. En rentrant à cinq heures du matin, il avait dormi jusqu'à huit heures pour se lever, se mettre torse nu et enfiler sa ceinture de forgeron. Mais cependant le soir venu il n'était pas fatigué simplement car ses entités avaient dormi à tour de rôle le reposant alors qu'il travaillait. En plus de cela, les clients s'étaient bousculé aujourd'hui, voyant bon nombre d'aristocrates qui avait eut vent qu'un adolescent savait forger le fer comme un bon homme barbu de la cinquantaine tous juste atteinte, et en plus de tout ceux-là certains lui avait été particulièrement désagréable celui avait valu de hausser le ton de manière menaçante car même s'il n'avait même pas encore quinze ans, il se faisait respecter dans son domaine, sa boutique, son chez lui, et comme les clients ne lui manquent pas, même si l'aristocratie venait à ne plus se servir chez lui les basses classes sociales de Londres elles, resteraient là car Josh pratique des services de qualité pour des prix attractifs adaptés dans les milieux où il vit.

Durant son heure de pose le forgeron avait prit soin de nettoyer dans les moindres détails le pistolet à percussion n'orange qu'il avait volé dans le cirque du Paulo's Park rendant les pièces orange violette par un travail compliqué de teinture spécial, car il repensait beaucoup aux paroles de Primrose sur la discrétion de sa tenue et il s'était aventuré à esquisser les traits d'une nouvelle armure violette plus résistante et le rendant plus mobile.

Il était finalement parti pour ce parc où ils avaient rendez-vous. Lorsqu'il sortit de sa forge il observa le ciel et plus directement la lune si claire et grosse en cette nuit, en concentrant son regard on pourrait presque en voir les immenses trous qui composé cet astre blanc qu'était la lune, et sa lumière maudite qui transformait tant de femmes, hommes, enfants en cruelles bêtes ayant soif de sang.

Les rues étaient déjà presque désertes, seul restait les ouvriers qui finissaient tard pour gagner leur vie, leur droit de continuer de subvenir à leurs besoins dans le monde cruel des basses classes social de Londres. Qu'il devait être dur de vivre sans un travail abondant, alors que certains crevé de faim, d'ouvriers comme Josh gagnaient leur vie si aisément, mais le pire restait ces nobles qui vivent sur le dos des honnêtes gens, ou bien l'argent de leurs ancêtres qui ont eux, durement travaillait à se hausser dans les hauts rangs sociaux de la capitale.

Sa route fut calme, il bifurquait des rues en silence, son pistolet à percussion derrière lui attacher à sa ceinture de manière non visible, ainsi que son glaive attaché dans son dos, cette arme blanche n'était bien évidemment non visible grâce à un épais manteau qui lui arrivait aux genoux.

Le forgeron finit par arriver dans le parc, s'esquivant lorsqu'il passa devant le gardien de nuit, il opta pour passer au-dessus du grillage relativement bas et fragile.



*Qu'est qu'on fait si c'est une louve-garou .* Demanda Loxo relativement inquiet à l'idée de tomber contre un loup-garou ce soir.

*On la tue et ensuite je la bouffe, et si y a du reste Josh la violerai car après tous c'est une jeune femme dont il est amoureux* grinça Jace

*Bande d'abruties, si c'est une louve-garou on la maintient de sorte à ce qu'elle ne fasse pas de dégât cette nuit et au jour levé on verra.* Fit Josh, le ton autoritaire de sorte à faire taire ses deux entités pour que ses oreilles ne se mettent pas à saigner de manière virulente.

Il entreprit ensuite de vagabonder dans le parc, pour chercher sa belle, ou sa bête du soir. Il n'était pas rassuré, son cœur tremblait, faisant claquer ses dents très légèrement mais le froid y était aussi pour quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Mer 27 Fév - 9:26

Primrose fixait la lune à travers les barreaux de sa cage d'argent. Ce soir elle allait se transformer, encore... Elle espérait de tout cœur que Josh ne soit pas venu, qu'en ne la voyant pas, il serait rentré chez lui. Il chassait les créatures comme elle. Si il apprenait ce qu'elle était en réalité, la laisserait-il ? Est-ce qu'elle aurait mal ? Après tout ils ne se connaissaient que depuis hier, ce ne serait pas une perte aussi dure que ce qu'elle imaginait... Ou du moins, que ce qu'elle espérait.

Heureusement, ici, elle ne pourrait faire de mal à personne, la cage l'en empêcherait. Elle jeta un œil à côté d'elle pour apercevoir, dans une prison similaire à la sienne, le corps élancé de Jack, toujours serein . Sa crinière rousse paraissait noire tant il faisait sombre ; comme la jeune fille, il était nu sous une couverture. Le cirque avait beau avoir des recettes conséquentes, l'entretien des animaux, de l'équipement et l'achat de nourriture ne permettait pas à Tyron d'acheter de nouveaux vêtements pour les recrues loups-garous après chaque transformation ; aussi avait-il été contraint d'opter pour cette mesure.

Alors qu'elle soupirait, la jeune femme sentit une douleur lancinante lui percer le flanc. Sa blessure... Le matin même, lorsqu'elle était rentrée au cirque, bon nombre de ses amis étaient déjà autour du cadavre du vampire. Il était manifestement jeune car son corps était dans un état de décomposition encore raisonnable. Il avait probablement investi le cirque pour se nourrir... Mais pourquoi avait-il des armes ?
La jeune fille était revenue sans bruit dans sa roulotte, profitant de la confusion générale. Almyra l'avait trouvée deux heures après ; en essayant de la réveiller, elle avait aperçu sa blessure au flan et transporté l'écuyère à l'infirmerie.

Lorsqu'elle s'était réveillée, Tyron la surplombait de toute sa hauteur, l'air mécontent. Il lui avait fait la morale pendant plusieurs longues minutes et avait cherché à savoir ce qui s'était passé au cirque cette nuit là. Prim lui avait raconté dans les grandes lignes comment elle s'était levée et s'était retrouvée face au Vampire, quoiqu'en essayant d'éluder la partie ''Josh''. Mais le monsieur loyal, loin d'être crédule, comprit bien vite que la jeune louve lui mentait aussi l'avait-il obligée à tout lui raconter une nouvelle fois, sans omettre aucun détail. Il l'avait écoutée les sourcils froncés, comme un père qui juge un enfant trop turbulent. Cependant, ses yeux trahissaient toute la tendresse qu'il éprouvait pour elle, en cet instant.
Primrose avait gardé les yeux rivés vers le sol pendant tout le long de sa confidence. Tyron avait comprit à la manière dont Primrose parlait de cet étrange jeune homme, qu'elle semblait beaucoup l'apprécier. Il n'avait fait cependant aucune remarque, préférant ne pas embarrasser la petite écuyère plus que ce qu'elle ne l'était déjà.

Elle passa la journée à l'infirmerie, en convalescence. Le soir venu, elle fut transportée dans une des cages d'argent que le cirque cachait au fond de son terrain, avec les autres loups-garous du camp. Chacun avait sa cage, pour éviter qu'ils ne s'entretuent une fois la pleine lune apparue et leurs formes lupines révélées.
Cela faisait maintenant 3 ans que Primrose était une louve-garou mais elle était toujours autant angoissée au moment de sa transformation. La cage résisterait-elle ? N'allait-elle pas tuer quelqu'un cette nuit ? Et Josh ? Comment lui expliquer son absence ? Il allait forcément faire le lien entre sa disparition et la pleine lune !

La jeune femme s'enroula dans sa couverture et se coucha contre le sol de la cage, en fer contrairement aux barreaux et au plafond. Elle n'avait plus qu'à attendre...
Déjà, elle entendait ses amis s'agiter et grogner, signes avant-coureurs de leur transformation. Quant à elle, des picotements se faisaient sentir derrière ses oreilles et autour de sa plaie. Bientôt, l'astre rond se montrerait...

Alors qu'elle fermait les yeux, elle entendit un bruit de bas se rapprocher dans sa direction. La nuit était pour l'instant si épaisse qu'elle ne pouvait pas voir les traits de la personne qui arrivait. Drapée dans sa couverture, elle se releva et demanda d'une voix mal assurée :


- Qui va là ? Je vous en supplie faites demi-tour c'est dangereux par ici !

Mais il semblait que la personne ne voulait rien entendre. La silhouette cachée dans la nuit s'approcha de sa cage d'un pas vif et la jeune fille recula au fond de la cage. Il fallait qu'elle parte maintenant ! Si elle se transformait, ce serait une véritable catastrophe ! Alors qu'elle s'apprêtait à protester, l'inconnu commença à essayer de briser le cadenas. Horrifiée, la jeune fille poussa un cri de détresse.

- Non, arrêtez, ne faites pas ça ! Vous allez vous mettre en danger ! Allez-vous en ! Allez-vous en ! Partez maintenant je vous dis, c'est dangereux !!!

Mais c'était trop tard, le verrou de la cage avait déjà volé en éclats. Au même moment, la lune se montra et Primrose se plia en deux, les yeux ruisselants de larmes.

- Non mon Dieu, je vous en prie, pas maintenant... Pitié pitié pitié ! Je ne veux faire de mal à personne...

Ce fut les derniers mots qu'elle prononça ? Dans un sursaut de douleur, elle se pencha en avant tandis que son dos se tordait pour s'agrandir. Son visage s'allongea pour donner naissance à un museau et une gueule pleine de dents acérées. Ses oreilles pointèrent vers le ciel et s'allongèrent pendant que son corps se couvrait de fourrure. Le loup avait prit la place de l'humaine, féroce, sauvage, assoiffé de sang. Prim ne maîtrisait pas sa nature, aussi la bête sauvage qu'elle était devenue fonça sur la silhouette sans ménagement, manquant de la décapiter d'un coup de griffe.

Les autres loups étaient restés dans leurs cages mais hurlaient pour soutenir celle qui allait probablement devenir leur alpha. La bête fit un virage et revint à la charge sur l'être, prête à le tuer.
Elle lui envoya d'ailleurs un violent coup de patte qui le propulsa à presque 10 mètres de l'endroit où ils se trouvaient. Sans plus réfléchir, la bête galopa dans sa direction prête à en finir. Il était impossible d'éviter cette masse de fourrure et de muscles assoiffée de meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Ven 1 Mar - 16:04

Cela faisait un bon moment déjà que Josh était dans le parc, qu'il vagabondait à chercher sa belle, à chercher celle qui avait animé tant de sentiments qu'il avait longtemps refoulés. Le forgeron passait du côté externe aux chemins, avançant dans l'ombre dans l'espoir de trouver sa belle aux yeux vairons. Parfois il s'arrêtait pour chercher du regard, mais n'étant pas un vampire il lui était difficile de voir durant la nuit fraîche qui demeurait ce soir sur Londres.

*Si ça se trouve elle c'est faite bouffer par un loup-garou qui passé dans le coin et qui crève la dalle non ?* S'aventura à ricaner Jace qui s'imaginait l'odeur du sang juste à l'expression de sa voix dans l'esprit du lycan.

*Nous fait pas flipper abrutie de Loup, moi chuis pour qu'on aille dans le cirque en sécurité, y aura du monde en cas d'attaque de loup-garou.* Rétorqua le renard qui aurait pu claquer des dents si l'occasion s'était présentée.

*Taisez-vous, j'ai rendez-vous j'y vais, je vois un loup-garou je le défonce, voilà ce n'est pas compliqué.* Répondit sèchement le forgeron.

Déjà qu'il s'inquiétait de ne pas trouver Prim, ces deux idiots d'animaux ne faisaient que monter le stresses en Josh, et le stresse amène parfois à des mauvaises réflexions et des gestes irréfléchis. Il continua donc sa route à travers le cirque, regardant parfois le cirque avec un soupçon d'inquiétude. Et si un loup-garou avait investi les lieux, manger les animaux et Prim qui voulait les défendre malgré sa plaie en convalescence.


-Direction le cirque... je crains le pire pour elle... souffla l'adolescent.

Il piqua vers l'édifice au chapiteau avec une crainte qui grandissait à chaque pas, qui ne faisait qu'accélérer son cœur petit à petit, il se sentait brûlant comme si une fièvre l’inondait pour tenter de l'étouffer, le plaquer au sol et massacrer son corps de l'intérieur.

Finalement il arriva devant le chapiteau et comme la veille il contourna le bâtiment et se rapprochant de son lieu de rencontre avec Primrose il s'accroupit pour pouvoir se faire plus discret en arrivant près des bêtes il entendit des grognements, comme ceux d'une bête.


*C'est peu être ta Primrose* fit Jace en riant

*Ta gueule Jace, je te jure que si je pouvais t'étrangler je le ferais.* Cracha Josh, une envie de meurtre sur se sataner loup et son ironie insupportable.

*C'est de moi que tu tires ta force Josh, me perdre ou me faire renoncer à mes services.* Gloussa le loup

Le forgeron ne répondit pas, sachant que cette discussion ne mènerait à rien et un cri retentit dans vers le fond du cirque, un cri qui aurait pu lui déchirer les oreilles s'il avait été non loin de la source du bruit. Il ne dit rien, il ne fit que courir à en perdre halène pour aller sur le lieu d'où provenait le cri. Son cœur battait à un rythme inhumain, Josh avait l'impression qu'il allait sortir de son corps pour battre un peu plus fort.

Il arriva après quelques secondes qui parurent pour l'adolescent comme une éternité dans un lieu étrange avec deux cages qui semblaient être en argent, l'une fermée, l'autre ouverte, dans celle-ci fermée un loup-garou qui grognait, Josh confirma que les barreaux étaient de l'argent qu'une cage ne retient pas un loup-garou. Ensuite il tourna les yeux et vit un autre loup-garou sûrement celui qui était dans l'autre cage, celle ouverte. La bête maudite par la nuit était aux prises avec un vampire qu'elle venait à peine de tuer et il sentit son regard sur lui car elle l'avait vu, et ce regard avait... des yeux vairons bleu et vert, et la seule personne qu'il connaissait avec ces yeux c'était sa belle, sa Primrose, qui était au final une louve-garou, ses doutes, ses incertitudes, tout se confirmer et s’écroulait, il pouvait tout lui arriver mais aimer une femme qui appartenait à la race maudite qu'il chassait dans ce genre de nuit, cela lui avait, même dans ses rêves les plus fous semblait impossible.

Debout face à cette chose qu'était Primrose, Josh était immobile comme s'il était en transe, il ne voulait pas, il ne pouvait pas, il n'accepterait pas qu'elle soit une louve-garou. Cependant il revint à lui au moment où la louve l'envoyait d'un revers du dos de la main à plusieurs mètres de son ancienne position.


*Finalement les doutes se confirment Josh...* Soupira Jace qui malgré ses paroles précédentes souhaitait lui aussi se voiler la face, ne pas y croire que l'une des seules filles qui parlée à Josh et qui semblait avoir des sentiments pour lui soient des leurs... *Que fait-on* finit-il par dire.

Josh ne répondit pas tout de suite, il se releva avant, essuyant un filet de sang qui coulé de sa lèvre inférieur, sa respiration trahissait son sang-froid habituel, même s'il ne cachait pas son stresse les émotions comme la peur, tristesse, jalousie, tout ce qui pourrait offrir à Jace l'occasion de prendre son corps, il ne les montraient pas. Mais là, c'était trop, une scène d'horreur comme celle à laquelle il assistait, il ne pouvait se retenir. C'est les larmes aux yeux que le forgeron regardait la scène et qu'il répondit.


-On n'a pas vraiment le choix, ça court plus vite que nous, donc on se contente d'esquiver ou bien de la forcer à rentrer dans sa cage, car même ces bêtes ne supportent pas l'argent.

Ses yeux se plongeaient dans ceux du lycan, il n'avait pas d'autres choix en attendant les autres membres du cirque.

-Parle monstre... que je puisse au moins savoir si ta voix ressemble à celle dont tu as maudit le corps...

Il ne savait même pas s'il comprenait ses paroles, s'il pouvait également parler, mais il ne resterait pas là à rien faire, il faudrait attirer l'attention, mais ce qu'elle manière . Josh sortit son pistolet à percussion et d'un geste rapide il visa l'épaule droite de l'être maudit par la lune et tira, une fois, deux fois, sachant qu'il ne possédait qu'un six coups. Il savait que ça ne ferait qu'énerver la bête et dans un espoir cette bête viserait moins bien dans l'énervement, ce qui était l'inverse pour Josh. L'arme à feu a la ceinture il prit son glaive et la tenant à l'envers, la lame vers l'arrière il s'avança vers elle, ou lui, ce monstre.

*Sale fou, tu vas nous tuer Josh !* Hurla Jace dans l'esprit du forgeron durant sa course.

*On a besoin d'aide, et je fais du bruit, voilà tout* Répondit sereinement le lycan.

Il passa derrière Primrose pour lui donner un coup de pommeau dans le milieu du dos entre deux vertèbres et il se décala dans le même sens que la bête pour rester dans son angle mort de vision pour se cacher derrière des tas de caisses qu'il fit tomber avec beaucoup de mal en direction de sa belle de sorte à la faire reculer vers sa cage. Il ne souhaitait pas la blesser, Juste la faire reculer dans sa cage et recevoir de l'aide, peu importe de qui, ou bien de quoi, mais de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Dim 3 Mar - 15:24

Le désespoir, la peur, la colère aussi. Voilà ce qui passa dans les yeux de la jeune fille avant qu'elle ne se courbe sur le sol en hurlant de douleur. Comme à chaque fois qu'elle se transformait, elle avait l'impression qu'on l'écorchait vive, qu'on la torturait. Elle priait pour que ça cesse, du plus profond de son âme.
Mais qui aurait pu empêcher ce que la nature elle-même avait décidé ?

L'humain devint loup dans un hurlement de douleur. Bien vite, la créature se libéra de sa cage, comme l'avait voulu la personne qui l'avait libérée. Grâce à sa vision accrue, elle put voir enfin le visage de l'inconscient. Un homme d'une trentaine d'années au teint blafard et au sourire narquois, habillé de guenilles. La bête fronça le museau lorsque l'odeur de l'ouvrier parvint à ses narines. C'était un Vampire ! Le parfum de la créature de la nuit attisa la rage et l'envie de meurtre de la forme lupine de Primrose qui grogna, menaçante et prête à partir à la charge.
La louve sortit sous la lumière, encouragée par ses compagnons, restés enfermés dans leurs cages d'argent. Pour son âge, elle était grande et robuste, atteignant les deux mètres quarante au garrot. Son pelage brun foncé faisait ressortir ses yeux dépareillés ainsi que ses griffes longues, jeunes et acérées. C'était d'autant plus effrayant quand on pensait que cette bête n'avait pas encore atteint l'âge adulte. Nul doute qu'à l'heure de sa maturité, elle deviendrait une formidable machine à tuer d'autant plus qu'elle avait en elle le potentiel d'une future louve alpha ce qui augmentait encore sa dangerosité.

Avant que le Vampire n'ait pu réagir, elle lui envoya un coup de patte violent qui le propulsa bien plus loin dans le parc. Des morceaux de chair sanguinolents étaient accrochés à ses griffes blanches, aussi longues que des poignards. Sans prendre le temps de tourner autour de sa proie, la bête féroce se jeta dans la direction où le Vampire avait valdingué. Ce dernier se redressait, encore pantelant. Il était jeune et c'était son premier combat contre un loup-garou. Quel idiot il avait été ! Il n'eut même pas le temps d'articuler une dernière pensée que, déjà, la louve lui faisait sauter la tête d'un coup de mâchoire, le réduisant à l'état de cadavre en décomposition.

Soudain, un bruit, une odeur. Cette présence... La louve tourna la tête et ses yeux perçants croisèrent ceux d'un garçon qu'elle avait déjà vu auparavant. Josh. A l'intérieur d'elle-même, Primrose hurla de tout son être. Non, pas lui !
Pendant quelques secondes, la bête resta pantelante, comme si l'esprit de la jeune fille avait réussi à contrôler la bête. Mais les instincts meurtriers de l'animal de la nuit revinrent au galop et la louve envoya le dos de sa patte avec toute la force dont elle était capable dans la figure du jeune Lycan. Étrangement, elle n'avait pas utilisé ses griffes et n'avait pas chercher à tuer le garçon ni même le blesser gravement. C'était là un coup de semonce. Soit il fuyait maintenant soit elle le déchiquetait au prochain assaut.

Ses yeux de monstre revinrent dans les siens. L'adolescent lui demanda de parler, espérant reconnaître la voix de la jeune fille, sans doute. La louve baissa un peu la tête, agitée de tremblements. Des sons s'échappaient de sa gorge, comme une quinte de toux. Elle riait ! La réaction du jeune homme était tellement naïve...
Après un instant, elle se redressa et lâcha une seule phrase. Sa voix était féminine mais grave et gutturale malgré tout, bien loin de celle de la jeune écuyère.


- Je te laisse une chance de t'enfuir, tu devrais en profiter...

Mais le jeune homme choisit de sortir un pistolet et tira sur elle. La bête se décala légèrement de l'angle de tir mais les balles raflèrent son épaule, mettant sa chair à nu à certains endroits. La bête grogna de douleur et d'énervement. Cet impertinent allait mordre la poussière en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire.

- Bien si c'est comme ça que tu le prends...

La louve essaya d'envoyer sa patte contre le visage de Josh, cette fois toutes griffes dehors. Mais il avait déjà disparu de son champ de vision. Elle grogna et commença à le chercher quand un violent coup s'abattit entre ses omoplates, la forçant à se courber en gémissant. L'animal commença alors à tourner furieusement, à la recherche de la silhouette de son adversaire.

Elle ne pouvait le voir mais son odeur indiquait clairement qu'il se trouvait derrière elle. Elle voulut se retourner rapidement pour le cueillir mais une pile de caisses s'abattit sur elle, la forçant à reculer vers les cages.
La bête hurla de rage et envoya un coup de patte dans le vide. Elle se retourna, faisant dos aux cages et se prépara à lancer un assaut décisif. Si elle touchait Josh, il ne se relèverait plus.
La montagne de poils et de muscles s'élança, tous crocs dehors. Elle manqua d'ôter la vie du jeune Lycan quand un coup de feu résonna dans l'air.

Une balle se ficha dans l'épaule de la bête qui grogna et se tourna dans la direction du tireur. Un homme dans un manteau noir, aux cheveux flamboyants laissés au vent. Tyron avait entendu les bruits de lutte et s'était levé en vitesse avec tout son arsenal pour maîtriser la bête.
Il avait tiré une balle anesthésiante dans le cou de Primrose mais la charge ne ferait effet que dans quelques minutes. Il lui faudrait occuper la bête le temps que le produit agisse...

L'homme se retourna vers Josh et lui intima d'une voix autoritaire qui ne souffrait aucune réplique :


- Vas te mettre en sécurité tout de suite. Je n'ai pas besoin d'un gamin au milieu, tu ne ferais que t'exposer au danger !

Il sortit un fouet d'un mouvement vif et le fit claquer dans l'air avant de l'abattre sur la bête qui couina et recula, l'air mauvais. Celui-là aussi commençait à être agaçant...
La bête reprit ses esprits et fonça vers l'homme en noir la gueule ouverte. Celui-ci sauta pour l'esquiver et retomba sur le dos de la bête qui se secoua violemment pour le faire déguerpir.
Mais heureusement, le quadragénaire avait une poigne de fer. Il s'accrocha de toutes ses forces avec une main et passa le fouet autour du cou de la créature de l'autre, faisant ainsi comme des rênes qui étranglaient l'animal et l'empêchait de se débattre trop durement s'il voulait rester en vie. Mais la bête continuait à essayer de gesticuler et commença à se taper contre la solide palissade du cirque pour se débarrasser de l'homme qui la maintenait.

Mais heureusement pour lui, les anesthésiants firent effet. La bête chancela, la vue brouillée et s'écroula lourdement par terre. Puis, la bête redevint humaine, laissant apparaître le corps nu de Primrose, blafard sous la lune.
En plus de neutraliser les Loups-Garous, les balles anesthésiantes de Tyron permettaient le retour du sujet à son état normal.

Tyron, silencieux, enroula la jeune fille dans son manteau noir et la prit dans ses bras pour la porter dans sa roulotte. Il regardait droit devant lui, pensif. Le garçon le suivait peut-être, où peut-être pas.
Arrivé à sa porte, il la confia à Almyra qui la revêtit d'une chemise de nuit et la coucha avant de panser ses blessures. Une fois le panneau de bois refermé, l'homme s'assit sur les marches en soupirant et regarda dans l'obscurité.


- Elle va s'en sortir... Et toi, Josh, est-ce que tu vas bien?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Mar 27 Aoû - 11:22

Plus le temps passait plus cette situation semblait vouer le lycan à une mort certaine dans l'espoir d'attirer l'attention des membres du cirque. Il faisait un raffut impossible depuis cinq minutes et rien ! Josh comprenait ces gens puisque lui même s'en allait dormir tard le soir, mais pas à ce point quand même, où bien, ils étaient tous morts, et dans ce cas s'était quand même emmerdant pour Josh qui faisait du bruit pour les arbres.

Malgré tout il avait gagné un temps fou en s'amusant à diminuer la réactivité de son épaule en logeant dans le monstre une balle, bien qu'elle ne soit pas d'argent elle restait handicapante pour lui. Il avait l'avantage de la taille et en avait joué pour faire durer l'affrontement, mais il avait utilisé tous ses artifices, les caisses, l'angle mort, la créature était assez intelligente pour ne pas se faire avoir deux fois, elle n'était pas un retardé mental.

*Josh on va vraiment crever !* Grogna Jace avec la ferme envie de vouloir partir.

*Non ! Ils arriveront bientôt, je l'espère !* Répondit Josh dans l'attente du prochain assaut de son adversaire.

Les attaques de la louve-garou étaient de plus en plus rapide et agressif, si bien que le forgeron vit parfois quelques marques de griffures sur son armure, même si les griffes n'avaient faite qu'effleurer la tenue de protection, Josh mettrait quelques jours à correctement la réparer. La lutte était épuisante et la bête voulait en finir avec Josh si bien qu'elle se jeta sur lui en visant sa carotide, Josh n'eut que le temps de faire un bon en arrière pour éviter que sa tête ne disparaisse comme par « MAGIE », et oui ce n'est pas le lapin qui allait s'en aller mais bel et bien la tête du jeune, il avait certes besoin de vacances, mais pas à ce point.

Le coup de la bête lui arracha cette fois son épaulière et quelques bandes de cuirs pour se planter dans la peau du jeune homme, faisant couler le sang sur le reste de la cuirasse et il semblerait qu'un coup avait déconcentré la créature qui avait pris possession du corps de sa bien aimée, si bien que les dommages causés le coup de griffe avait perdu en force.

C'est alors qu'une voix résonna dans l'endroit où ils étaient, Josh tourna la tête pour apercevoir un homme correctement équipé, finalement quelqu'un était venu, il avait fait assez de bruit ! Sans attendre il partit se cacher derrière la dernière ligne de caisses qui n'était pas tombée avant de trancher son armure à l'aide du glaive d'argent, il prit soin à ne pas s'entailler, car il se souviendrait de ce moment bien plus douloureux que la plaie de son épaule. La cuirasse au sol Josh retira son débardeur pour aussi le trancher en deux dans le sens de la longueur, mais uniquement du côté du buste pour s'en faire une sorte de gilet. Si Josh avait cela, était pour premièrement évaluer sa blessure à nue et ensuite la bander de façon sommaire. Avec son reste de débardeur il essuya la plaie d'un geste rapide, sec et appuyé, il lâcha un cri de douleur, mais il fallait « nettoyer » la plaie pour le moment.

Après cela le forgeron s'enroula le tissu autour de la plaie de sorte à bien la bander, l'action lui coûta quelques grognements de déplaisir, mais il savait que c'était les risques du métier que d'affronter un loup-garou aux allures d'Alpha.

Pendant qu'il s'occupait de son problème à l'épaule il avait écouté d'une oreille distraite, des cris de bêtes, des bruits qui laissaient penser que l'homme s'amusait à maîtriser la bête, s'il était du cirque il devait savoir comment faire pour calmer c'est démons velus. Finalement Josh se releva quand il n'entendit plus aucun bruit venant de la bête. Il dût prendre appuis sur une caisse en bois et ensuite sur son glaive pour se maintenir debout. Son oeil gauche brailla d'un éclat sanglant lorsqu'il vit le corps dénudé de Primrose sur le sol, l'homme qu'il n'avait pas décrit devait avoir non loin de quarante ans où bien un peu plus. L'oeil du jeune homme n'était que la traduction de sentiments presque négatifs, violence, jalousie, tristesse, désespoir et les autres. Il fallait avouer que le lycan avait eu sa dose pour cette soirée. Malgré l'ajout de force venant de cet oeil Josh était fatigué, dans un état second, mais encore maître de ses mouvements Josh suivit de loin l'homme qui portait à présent sa belle vers une roulotte à l'abri des rayons lunaires.

Il s'était assit contre un poteau en bois, le visage à moitié dans l'ombre, son souffle était saccadé en plus d'avoir une plaie désagréable à supporter, la bête n'y était pas allée de main morte, mais il voulait rester ici, revoir la jeune demoiselle qu'il aimait, s'il avait su qu'elle était une louve-garou serait-il venu ? Il se rendait compte qu'il aimait une race qu'il détestait jusqu'à ses entrailles, une des deux races qui avaient détruite sa famille, changée à jamais sa vie.

On lui demanda s'il allait bien, ce qui le fit sourire de manière ironique, non, il n'allait pas bien, pourtant il aimerait beaucoup aller mieux. Ce fut Jace qui lui fit remarquer un détail sur un ton méfiant avant qu'il ne réponde à son sauveur


*Il connaît ton prénom, je trouve ça louche, pas toi Josh ?*

*Non mais merde ! Ca va le mec il vient de le sauver et toi Jace tu penses qu'il peut nous vouloir du mal, t'es mignon !* Scanda Loxo

*Alors je te fais remarquer que de base on est venu ici sans accord, deux fois de suite, qui te dit qu'elle ne nous a pas balançait la Primrose, ce type qui semble costaud connaît le prénom de Josh, tu expliques ça comment ? Que ce soit le dirigeant du fan club du héros masqué ? Je ne pense pas ! Alors réfléchi au lieu de penser à ta tige.* Rétorqua le loup dans un ton froid, limite sanguinaire.

*Taisez-v...*

Josh n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il s'écroula au sol inconscient, le combat, la blessure et sa difficile journée de travail l'avait mit dans un sale état physique et son mental était aussi secoué par la révélation de son amour louve-garou. Jace n'attendit pas la réaction de Loxo pour prendre le contrôle du corps et se changer en massif loup noir à l'aire relativement peu sociable, il avança malgré la blessure à l'épaule, ses pâtes parsemées de vert ne soulevaient pas la poussière sur son passage, son oeil gauche brillait encore d'un rouge inquiétant. Enfin devant l'homme il s'assit face à lui le regard visiblement énervé par les événements antérieurs.

-Oui c'est bien Josh à qui vous parliez, mais il semblerait qu'il ne soit plus en état de parler pour le moment, il a eu une journée relativement difficile et là il va se reposer en attendant que nous rentrions pour le soigner. Il fit une pause. Comment connaissait vous son prénom ?

Il avait le regard glacial cette fois, pas juste énervé mais glacial, cet homme même s'il était un sauveur connaissait beaucoup de choses.

-Moi, c'est Jace.

Jace s'arracha un sourire en répondant à la question silencieuse de l'homme, car il était évident qu'il connaissait la race à laquelle Josh appartenait, cette semblait avoir beaucoup de connaissances sur les races de la nuit. Il était intrigant ce monsieur.

-Est-ce que la muse de Josh va bien ? Cet humain vous savez, il a juré d'éradiquer les loups-garous, mais en attendant il craque pour la première louve de son âge, plutôt exaspérant comme type... En parlant de type, vous êtes qui et quoi ? Et temps qu'on y est votre prénom.

Le loup se mit à tourner lentement en arc de cercle autour de l'étrange protagoniste, il avait un charisme certain c'est sur et il avait beaucoup à apporter sur Primrose pour Josh, mais ce dernier étant hors service.

-Bon, quand elle se réveille je vous le repasse, ça vaudra mieux que l'autre renard. Enfin bon. Ce cirque est constitué d'humain aussi ? Simple question, car en voyant deux loups-garous, ou trois, je me pose de belles questions.

Il avait opté pour se mettre sous une source de lumière pour réchauffer son pelage, car mine de rien, la nuit était froide en cette période de l'année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Jeu 29 Aoû - 9:55

Le jeune garçon semblait bouleversé mais Tyron ne pouvait rien faire s'il ne parlait pas. Lui donnerait-il seulement l'autorisation de panser ses blessures ? Il allait lui répondre mais quelque chose sembla le raviser. Etait-il en plein dialogue intérieur avec ses autres entités ? Pour avoir vu Nathaniel plusieurs fois, il reconnaissait les symptômes...
Ayant forcé Prim à lui raconter son escapade nocturne, il avait été mis au courant de la nature du forgeron, en plus de son nom. Mais malgré toutes ces précisions sur l'inconnu, il restait méfiant. Il ne connaissait aucune des deux autres formes que l'adolescent pouvait prendre et encore moins leurs caractères respectifs. D'un instant à l'autre, un loup sanguinaire pouvait bien lui sauter à la gorge ou un lapin craintif prendre la fuite.
Alors qu'il le jaugeait, le jeune homme tomba à terre, peut-être sous le coup d'un malaise. D'un air inquiet, il s'avança pour le rattraper.


- Eh, ça va fiston ?

Mais déjà, la bête prenait le dessus sur l'homme et le monsieur Loyal se trouva face à un loup imposant, au regard de feu et aux pattes bizarrement vertes. Instinctivement, il posa sa main sur son fouet, craignant une attaque imminente. Cependant, le loup ne sembla pas éprouver l'envie de le transformer en pâtée et se contenta de s'asseoir en face de lui pour entamer la conversation sur un ton peu amène. Tyron écouta en silence ce qu'il avait à dire. Josh était manifestement inconscient et son entité avait pris le relais... D'une voix calme d'adulte digne de confiance, il répondit :

- Les artistes qui vivent ici sont comme mes enfants... Je devine donc immédiatement quand ils ont quelque chose à cacher. Ce fut le cas pour Pimrose, lorsqu'elle est revenue de sa petite sortie en compagnie de Josh. Je lui ai demandé de tout me dire sur lui, c'est pour cela que je sais comment s'appelle ton entité humaine. Ce n'était pas dans le but de vous nuire loin de là... J'avais simplement peur qu'elle n'ait fait la connaissance d'un ennemi... Ce n'était pas le cas j'ai l'impression.

Le regard du loup faisait froid dans le dos... Mais il ne se laissa pas impressionner. Il en avait maté d'autres, et des plus durs que lui. Cela étant, il eut la courtoisie de se présenter... Avant de l'assaillir de questions. Pouvait-il lui répondre ? Il le connaissait si peu... Peut-être avait-il affaire à un espion bien plus doué que ce qu'il pensait. Mais cela aurait été étonnant ; les lycanthropes étaient pourtant réputés pour leur neutralité.

- Primrose était déjà affaiblie par la blessure qu'elle a reçu lors de votre première visite. Maintenant, elle est quasiment comateuse sous le coup des anesthésiants que je lui ai injecté et j'ai peur que sa plaie ne se rouvre. Mais c'est une jeune fille vigoureuse... Aucun doute, elle s'en sortira. Quant à moi je suis Tyron, le propriétaire de ce cirque et Hunter de mon état.

Il croisa les bras, résolu à ne pas en dire plus pour le moment. Hors de question de se livrer sur la nature des membres de son cirque sans qu'il n'en fasse l'expresse demande. Et si son silence le dissuadait d'en savoir davantage, tant mieux. Mais visiblement, le loup ne comptait pas en rester là avec lui, continuant de le harceler de ''simples questions''.
Par prudence, il décida de lui répondre mais en prenant soin d'en dire le moins possible. Le Lycan en saurait plus lorsqu'une relation de confiance se serait installée entre eux. D'un ton qui coupait net à toute réplique, il éclaira la lanterne du loup.


- A vrai dire, je suis le seul humain de ce cirque... Bon. Je pense que nous devrions aller soigner votre blessure à l'épaule avant que cela ne vire à l'hémorragie. Vous me suivez ?

Tyron se dégagea du cercle que le loup faisait autour de lui pour se diriger vers une roulotte peinte en blanc et plus grande que les autres. C'était l'infirmerie. L'homme entra doucement en prenant garde à ne pas faire de bruit. Il n'y avait aucune fenêtre à cette maison ambulante qui était plongée entièrement dans le noir. Cependant, il y avait une présence au fond de la voiture de bois et en moins de temps qu'il n'en aurait fallu pour le dire, elle alluma une bougie, révélant une vieille femme au visage aimable assise sur une chaise avec un livre. Vêtue d'une longue chemise de nuit blanche, elle avait l'air d'une apparition fantômatique. Cependant, les longues canines blanches, les yeux rouges et la vigueur impressionnante pour une septuagénaire trahissait son appartenance à la race des vampires.
D'une voix douce, porteuse du poids des âges, elle interrogea Tyron en ayant l'air visiblement inquiète.


- Bon sang Tyron, il s'est passé quelque chose ? Qui est ce jeune loup que tu m'amène ? Pas un garou, il est trop petit... Lycan peut-être ? Il n'est pas d'ici ça se voit...

Tyron balaya les questions avec un sourire en coin

- Plus tard les questions, Nymeria... Nous avons ici Jace, l'entité lupine de Josh Aéris, un ami de Primrose. Un vampire l'a libérée de sa cage et notre ami s'est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment dirons nous...

D'un air entendu, la Vampire tapota la couche qu'elle avait recouvert d'un drap blanc un peu rapiécé.

- Si vous voulez bien venir vous installer ici... N'ayez aucune crainte, je n'éprouve plus d'attrait pour la vampirisation depuis bien longtemps.

Une fois que le Lycan fut installé, elle chercha dans une armoire en bois le matériel nécessaire au soin de ses blessures pour en ressortir un flacon de verre fumé, des bandages, des petits carrés de tissus et un pot d'onguent. Avec un geste agile et doux, elle essaya d'écarter la fourrure de l'animal pour accéder à la plaie mais c'était chose ardue. Il fallait dire que le bougre avait le poil dru ! La Vampire s'adressa au loup vindicatif avec une politesse exemplaire.

- Pourriez-vous envisager de repasser sous votre forme humaine ? Je ne peux pas vous soigner comme cela... A moins de devoir raser votre fourrure sur le pourtour de la blessure.

A sa grande satisfaction, le lycanthrope voulut bien obtempérer. Avec l'aide de Tyron, elle soulagea le jeune garçon de son armure et le délesta de sa chemise. Elle put ensuite examiner sa grande griffure qui lui balafrait l'épaule. Elle était très rouge et le sang qui commençait à coaguler lui donnait un air effroyable mais ce n'était pas très profond, pas de quoi recoudre.
Nymeria imbiba un des carrés de tissus avec l'alcool que contenait la bouteille et l'utilisa pour nettoyer le contour afin d'y voir plus clair. Elle en utilisa un deuxième pour désinfecter en profondeur, soulagée de l'inconscience du Lycan. Ce produit au contact de la peau à vif provoquait des sensations de brûlure atroces.
Maintenant qu'elle était nettoyée, la plaie avait déjà meilleure mine. La vieille Vampire la sécha avec un troisième carré de tissus et appliqua l'onguent sensé favoriser la cicatrisation. Enfin, elle banda vigoureusement l'épaule blessée avec les bandes blanches qu'elle n'avait pas encore utilisées. Son travail achevé, elle prit son pouls et posa une main sur son front pour s'assurer qu'il n'avait pas de fièvre.


- Je ne sais pas quel travail fait ce petit gars mais il ne pourra pas soulever grand chose pendant un bon moment... Il vaut mieux le laisser se reposer maintenant.

D'un regard compatissant de grand-mère touchée par les malheurs de ses petits enfants, elle recouvrit le corps de Josh d'une couverture en laine épaisse et d'un petit édredon. Le sachant entre de bonnes mains, il prit congé pendant que l'infirmière s'asseyait dans un fauteuil pour continuer à veiller sur lui.

La nuit passa, longue, mortelle, illuminée par une lune blafarde. Les hurlements des autres loups-garous avaient fini par se calmer mais personne ne dormit calmement ce soir-là. Personne, sauf peut-être Primrose qui était à l'heure actuelle plongée dans un profond sommeil pendant qu'Almyra veillait sur son état. La plaie de son cou due à la balle anesthésiante cicatrisait très vite, ce qui n'était pas le cas de celle qui lui balafrait l'abdomen. L'argent lui laisserait sans doute une cicatrice... Cependant la chimère était étonnée de voir les dégâts que la louve avait pu causer même avec une telle plaie. C'était décidément l'amorce d'une louve alpha très puissante...
Lorsque la jeune fille ouvrit les yeux, le soleil était déjà haut dans le ciel. Elle battit plusieurs fois des paupières, le temps pour elle de s'adapter à la luminosité et de mettre de l'ordre dans ses pensées. Tout lui revint en bloc, le Vampire, Josh, les coups qu'elle avait porté contre lui...
Pourquoi avait-il été présent ce soir là ? Pourquoi l'avait-on libérée ? Elle lui avait fait du mal !
Prim se souvenait très bien de la blessure qu'elle lui avait infligé à l'épaule. Recroquevillée sur son lit, elle pria de tout son être pour qu'elle ne soit pas grave.
Un long moment s'écoula, puis les paroles du Lycanthrope, le jour de leur première rencontre, lui revinrent. Il détestait les loups-garous. Il ne rêvait que de les voir tous morts. Comment pourraient-ils revivre cet émoi sans nom de l'autre soir, maintenant qu'il avait découvert son terrible secret ?
Il la détestait à cette heure c'était certain... Pourquoi, pourquoi lui infligeait-on cette souffrance ? Alors qu'elle trouvait pour la première fois un garçon qui lui plaisait il fallait déjà tout abandonner !Bouleversée par ce qu'elle venait de réaliser, l'écuyère éclata bruyamment en sanglots, réveillant sa camarade de chambre qui se précipita tout de suite à son chevet.


- Primrose ? Qu'est-ce qui ne va pas ? Tu as mal quelque part ?

La jeune fille ne fit rien pour cacher son chagrin.

- Je l'ai blessé et il sait que je suis un loup-garou... Il va me détester maintenant ! Oh pourquoi ? Ce n'est pas juste !!

La chimère la berça doucement, comme une mère l'aurait fait avec sa fille pendant que la jeune demoiselle se serrait dans le cocon de ses bras en proie à un profond désespoir.

- Mais non... Il ne peut pas t'en vouloir, ce n'est pas ta faute... Tyron l'a emmené à l'infirmerie et Nyméria assure qu'il va s'en tirer.

Elle préféra ne pas lui parler de la convalescence du jeune forgeron, qui l'empêcherait certainement d'exercer son métier pendant quelques temps. Inutile de l'accabler d'encore plus de remords. Pour changer les idées de la jeune fille, elle l'aida à faire une petite toilette et lui fit enfiler une robe de chambre par dessus sa chemise de nuit râpée pour qu'elle ait l'air un peu présentable. Elle tressa les beaux cheveux châtains sur le côté et lui fit avaler de la bouillie d'avoine avant de positionner plusieurs coussins dans son lit pour qu'elle ait le dos redressé sans fournir trop d'efforts. Une fois les draps remis en place, la Chimère s'éclipsa pour aller chercher le jeune homme, laissant la louve à son désarroi.

Il lui sembla s'écouler une éternité pendant laquelle elle craignait de voir la porte s'ouvrir sur lui mais paradoxalement, un sentiment étrange la poussait à souhaiter sa venue le plus tôt possible. A chaque fois qu'elle entendait des pas, son cœur battait une chamade atroce, qui retombait d'un coup quand, avec un sentiment profond de déception, elle s'apercevait que personne ne venait.
Elle avait presque perdu tout espoir quand elle le vit entrer seul. La gorge nouée, elle ne trouva pas les mots et se contenta de le regarder avec un air terriblement désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Jeu 29 Aoû - 18:04

Le calme de l'homme face à lui était fascinant, cet homme n'avait pas peur de lui, il était méfiant au point d'avoir sorti le fouet quand il s'était approché, et qu'aurait-il fait, ce n'est pas un fouet qui arrêterait Jace qui avait pleine possession du corps de Josh ayant un état mental relativement bien pour décupler ses forces.

Primrose avait bel et bien balançait l'histoire de la nuit dernière à son mentor si l'on peut dire ainsi, à l'en croire il était le père de tous ici, une inquiétude parentale, rien qui puisse effectivement nuire au forgeron. Mais Jace restait de glace écoutant ses réponses, il avait besoin de ces réponses et il répétera ses questions jusqu'à ce qu'elles trouvent une réponse correcte.


-Josh lui c'est fait un ennemi, son propre coeur. Avait répondu Jace juste après Tyron. Et s'il lui voulait du mal, Josh n'aurait pas eu grand mal à tuer cette gamine. Ça fait déjà quelques mois qu'il collectionne les trophées de loups-garous, mais celle-ci de louve, il n'arrivera pas à lui faire du mal pour volontairement la blesser.

La suite de ses paroles n'avait surpri en aucun cas le sombre loup, il était évident à le voir qu'il était hunter, finalement il y avait un air chez ce Tyron qui lui rappelait le paternel du forgeron.

-Je vois, hunter ? Et bien Josh aussi chasse, le loup et le vampire, mais pas tous, il cherche une secte en particulier, celle qui est proche des loups-garous. Mais vous me répondrez plus tard, je n'ai pas vraiment envie d'avoir quelques envies sanglantes dans mon état actuel.

Tyron était méfiant et cela se voyait facilement sur son visage, il est sur que Jace inspire moins à la confiance, mais pas à ce point. Voyant son comportement d'homme sur ses gardes il ne pu s'empêcher de glousser en silence, l'heure n'était pas aux provocations, cet homme qui était maître du cirque pouvait lui dire ce qu'il veut tant que cela lui suffisait.

Ainsi il était le seul humain de ce cirque, pourquoi le loup n'était-il pas surpris, il de toute évidence des humains normaux en temps que membre d'un cirque ne pourraient pas dormir tranquille les soirs de pleine lune même avec des maudits dans leurs cages. Le hunter lui demanda de venir en se dirigeant vers une roulotte toute blanche, Jace conscient de son état préféra suivre plutôt que d'y être contraint, il ne voulait pas s'endormir comme une masse tel Primrose. Quand ils entrèrent le loup reconnu l'odeur du désinfectant que Josh utilisait après ses chasses s'il avait reçu quelques blessures.
Quand la lumière s'illumina une dame qui avait l'apparence d'un dame âgée se fit voir, mais les canines pointues montrèrent bien qu'il avait à faire à un vampire. Les deux membres du cirque échangèrent quelques paroles, Jace s'était mit sur ses gardes, il avait un minimum de politesse et quand ils eurent finis il siffla entre ses dents de manière menaçante.


-On m'en a faite des blagues, mais une dent pointue infirmière c'est la meilleure jusqu'à présent. Je vous fais un minimum confiance puisque vous avez soigné la gamine de Josh, mais au moindre faux pas je vous arrache la tête à tous les deux, comprit ?

L'oeil rouge de Jace lui rajoutait un air menaçant, il brillait faiblement dans la pénombre de la roulotte, il avait une patte en moins, mais sa gueule elle avait de jolies dents à montrer au besoin et il n'hésitera pas à s'en servir.
La voyant tapoter la coucher Jace grogna en avançant lentement pour ne pas trop blesser son épaule abîmée.


-Vous pouvez me dire d'avancer, pas la peine de tapoter cette couche comme un maître qui appel son chien. Il rit en l'écoutant, un rire sombre et glacial. Si je vois vos dents de trop près à mon goût, je m'arrange pour que vous ne puissiez plus en avoir.

Devant la remarque du vampire concernant l'opération il tiqua, il était vrai que sous cette forme on devrait le raser, préférant garder son beau poil soyeux il se transforma sans rien dire, le corps de Josh apparut donc, mais toujours sous le contrôle de Jace, il n'avait aucune envie de se faire avoir comme un idiot. Au moindre signe déplaisant ils étaient avertis, ils ne sortiraient pas vivants d'ici.

L'infirmière fit son travail, à commencer par nettoyer la plaie avec une produit très efficace et que Josh connaissait bien puisqu'il l'utilisait pour ses plaies de chasse et celles faite au travail. La sensation de brûlure n'arrachèrent aucun gémissement à Jace, il était trop fièr pour cela, il serra les draps de la couche de sa main libre, heureusement le reste des soins se fit plus doux et rapidement sa plaie fut bandée. L'entité lupine tourna la tête vers l'infirmière.

-Merci pour lui. Je prends congés, n'en profitez pas pour mordre, je le sentirai bien vite puisque cette nuit je resterai aux aguets.

Sans dire un mot il ferma les yeux et laissa le forgeron reprendre le contrôle de son corps, étant inconscient il s'endormit immédiatement, mais Jace toujours méfiant ne dormit pas. La nuit passa rapidement pour le forgeron qui dormait d'un sommeil calme, quand il battit des paupières il regarda ce plafond qu'il ne connaissait avant de murmurer.

-Je suis où bordel...

*T'es dans la roulotte de l'infirmière Josh, tout va bien, Primrose est saine et sauve il semblerait, et toi, on a soigné ta blessure à l'épaule, tu t'en souviens pas ?* Demanda Jace d'une voix qu'il voulait rassurante pour l'humain blessé.

*Ho putain... sacré réveil... Bon, je dois m'assurer de la santé de Primrose par moi-même, et on a parler aussi.* Répondit Josh un peu désorienté.

Il se releva sur les coudes, une belle erreur de sa part qu'il s'appuya sur son épaule blessée, sous la violence qui lui fait l'effet d'un coup de foudre il se laisse retomber sur la coucher et tourne le visage pour voir la personne qui lui parle, une dame âgée normale, au détail qu'elle avait des canines pointues, il voulu mettre la main à son glaive pour se défendre, mais il ne trouva rien, son glaive était hors d'atteinte pour lui, il soupira se demandant s'il n'allait pas se faire tuer
.

*Josh ça va, c'est l'infirmière, et soit elle est honnête soit je lui ai fait peur car elle ne t'a pas touchée, ouais une infirmière vampire c'est glauque, je te l'avoue, mais en attendant on est vivant.* Fit calmement la voix de Jace encore dans son esprit.

*Tu parles d'une blague.. fin, bon, je présume que c'est mieux comme ça.* Conclut Josh en soupirant.

Il se redressa à l'aide de ses abdominaux et l'un de ses bras, il pu ainsi observer la grande roulotte dans laquelle il était. Il battit plusieurs fois des paupières avant de regarder cette étrange infirmière.


-Merci beaucoup madame, je pense que sans vos soins je serai dans un sale état.. il marqua une pause intrigué. Vous avez quel âge, et puis infirmière pour vampire, vous vous nourrissez sur du sang d'animaux ? Cette jeune femme était intrigante, ainsi Josh fini par demander. Dans combien de temps pourrai-je reprendre mon travail de forgeron ?

Juste après la réponse de l'intrigante vampire une jeune femme arriva pour lui signaler que Primrose était réveillée, le visage du forgeron s'illumina, il sauta de sa couche pour enfile son bas de pantalon noir et ses bottes dans un désordre affligeant, la hâte faisait perdre plus de temps qu'autre chose. Il adressa un dernier signe de gratitude à veille vampire avant de sortir en vitesse dehors, manquant de faire tomber celle qui était venue le chercher. Enfin dehors il respira l'air avec un sourire radieux. Il allait enfin la voir, cela le rendait heureux, mais dès les premiers pas il commença à paniquer, la situation était délicate, elle l'avait attaqué et blessé en plus elle ne lui avait pas dit qu'elle était une louve-garou. Josh devra dire les bons mots, prenant son courage à deux mains il entra alors que Jace lui parlait.

*Choisi tes mots, mais aussi tes gestes, il faut tout régler au plus vite si tu veux pouvoir la câliner.* Résonna Jace avant de murmure. *Bref, je m'éclipse, je vous laisse seul, tu ne m'entendra plus, j'espère que ça sera pareil pour l'autre..*

Loxo lui ne dit rien alors Josh la regarda, son visage exprimait une grande tristesse. Il avait une idée de ce qu'il allait faire, sans un bruit il s'avança vers elle et prit un peu d'élans, il voulait lui faire comprendre qu'il était mécontent sans pousser ses gestes loin que qu'il n'étaient déjà. Il la gifla. Le son de sa main sur sa joue qui allait rougir résonna dans toute la roulotte. Le geste avait été froid est sec, mais il n'attendit pas sa réaction pour l'agripper par le col de sa robe pour la tirer à lui alors qu'il se penchait aussi pour l'embrasser avec une tendresse rare, égal opposé de ce qu'il venait de faire, ses deux gestes traduisaient son état, il était amoureux et heureux de la voir, mais contrarié dans un même sens. Il lia ses lèvres à lui pendant une longue seconde où il oublia le temps, son état, le lieu où ils étaient, et si on les voyait, il s'en fichait, à ce moment là, il était heureux. Il retira finalement ses lèvres des siennes avant de s'asseoir sur le bord du lit pour ensuite coller son front au sien doucement.

-Je t'aime...

Son timbre de voix était tremblant, il était ému de la voire, il était rare qu'il se montre dans un tel état de faiblesse, mais jamais il laisserait couler une larme, il est trop fier pour ça. Dans la suite de ses gestes, toujours avec à l'aide de son bras encore en bon état, Josh caressa sa joue d'abord du bout des doigts puis sa nuque et durant ce mouvement il mit toute sa main au contact de la peau de sa belle écuyère. Il se recula, ils devaient parler, maintenant qu'il l'avait rassuré sur ses sentiments

Lentement il la prit dans ses bras, collant son visage contre lui, il ne faisait pas réellement par intuition, il se souvenait de ses parents lorsqu'ils se câlinaient, leurs baisers, Josh avait étrangement tout retenu, ainsi ses gestes étaient tendres et dénudés de colère, il fallait savoir être dur à un seul instant, le justifier et redevenir tendre juste après.

Il fit un faux mouvement, utilisant son bras gauche qui le faisait souffrir, il lâcha une faible plainte de douleur, il aurait des difficultés à travailler, mais il devra travailler, son objectif du mois étant presque rempli, il ne peut pas encore se permettre de perdre du temps, il devra embaucher un jeune qui voudra bien travailler des heures entières la nuit pour assurer son salaire.


-J'y pense... c'est moi ou.. tu as un abonnement vampire ? Il rit quelques instants avant de reprendre. Non sérieux, pourquoi ces vampires en ont après toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Dim 1 Sep - 15:36

La gifle lui avait fait l'effet d'un véritable coup de poing. Primrose s'était attendue à tout sauf à ça ! Son regard s'était soudain posé sur Josh. Les yeux écarquillés, emplis de larmes à cause de la violence du coup et de la surprise qu'il lui avait causé, elle ne trouva strictement rien à dire. Elle avait sans doute mérité ce coup... Etait-il en colère ? La détestait-il à présent ?
La colère contre elle-même, la tristesse, la peur... Des émotions toutes plus déchirantes les unes que les autres se succédèrent dans son esprit en moins d'une fraction de secondes. Elles ne furent interrompues que par le geste encore plus incongru du jeune forgeron qui l'attrapa soudainement par le col comme pour la frapper à nouveau. Mais au lieu de la rencontre entre la main du Lycan et la joue de la Louve, ce fut la rencontre entre leurs deux lèvres qui eut lieu. Une tendresse infinie vint contrebalancer la sécheresse du coup qu'elle venait de recevoir. Il avait toujours une profonde affection pour elle, c'était certain. Malgré son esprit totalement déboussolé, elle savoura cet échange doux comme du miel. Josh ne la quittait pas. Il ne lui en voulait pas à mort, bien qu'il soit contrarié. Mais lui pardonnerait-il un jour de lui avoir caché sa véritable nature ? Ils se connaissaient à peine pourtant, et déjà elle avait l'impression que rien ne serait comme avant. Des loups-garous lui avaient enlevé sa famille... Une certaine haine contre sa race lui resterait toujours, peu importe le bien qu'elle pouvait lui faire.

Je t'aime...

Ces trois petits mots achevèrent de la bouleverser. Jamais elle ne les avait entendus depuis que sa mère était passée de l'autre côté. La sensation était grisante et pourtant, totalement différente de celle qu'elle avait ressenti dans son enfance. C'était un amour plus adulte qu'on lui portait à présent. Un cadeau tellement précieux... Des paroles si importantes.... Comment trouvait-il la force de lui dire ça quand elle avait failli le tuer ? Le trop plein d'émotions rompit le dernier barrage qui retenait ses larmes. Celles-ci se mirent à couler silencieusement sur sa joue, pendant qu'il plaquait son front contre le sien. D'une toute petite voix, elle articula :


- Je suis désolée, Josh... Tellement désolée...

La fierté à présent elle n'en avait plus rien à faire. Pas en sa compagnie en tout cas. Mais son moment de faiblesse ne dura pas longtemps, aussi ne lui fallut-il que quelques dizaines de secondes pour ravaler son chagrin et essuyer ses yeux rougis par le chagrin.
Elle appuya son visage contre la main large et puissante de l'adolescent, en grande partie soulagée de ses inquiétudes. Il ne partirait pas. Il n'était pas fâché au point de l'abandonner et de partir aussi vite qu'il était venu. C'était étrange, ce lien qui s'était établi entre eux en si peu de temps. Elle se serait attendu à ce qu'il la laisse après avoir appris quelle était sa véritable essence. Dans le fond, ils se connaissaient si peu... Qui aurait cru qu'il lui portait déjà un amour si fort ? Primrose ne savait plus trop quoi penser. Elle était si bien avec lui, son corps semblait battre plus fort à chacun de ses regards sur elle, elle avait l'impression de renaître sous ses baisers. Mais était-ce cela l'amour ? Comment pouvait-elle en être sûre à seulement quinze ans ?

Elle scruta son visage lorsqu'ils s'éloignèrent l'un de l'autre, comprenant qu'il méritait des explications. Mais par où commencer ? Il y avait tellement à dire...
L'adolescente se laissa aller contre lui en soupirant de lassitude. Cette histoire lui avait pompé toutes ses forces et sa blessure au flanc la lançait douloureusement. En fermant les yeux, bien à l'abri dans le creux chaud de son étreinte, elle se rendit compte qu'elle entendait les battements de son cœur, qui la berçaient sur le coussin de son torse comme une mélodie maternelle et rassurante. Soudain, elle l'entendit gémir faiblement. Un regard et elle comprit que son épaule le faisait souffrir... C'était de sa faute. Comment ferait-il maintenant pour forger ses armes sans aide ? Il allait en avoir pour plusieurs mois avant de se rétablir.
Sa question la fit sourire un instant. Un ''abonnement vampire''... L'idée était cocasse mais quand elle repensait à tous les ennuis que le cirque avait traversé, cette perspective était déjà beaucoup moins drôle. D'un air fatigué, elle répondit.


- Ils n'en avaient pas après moi spécialement... Mais après le cirque tout entier. C'est uniquement la faute à pas de chance si les deux derniers en date me sont tombés dessus.

Elle leva les yeux sur lui. Nul doute qu'il avait besoin d'un peu plus d'explications sur les motivations de ces ennemis de l'Ombre. Sans visages, sans noms, c'étaient successivement de faibles Vampires, des Alchimistes désœuvrés ou des loups solitaires qui s'en étaient pris à la troupe, bien qu'elle trouva que les deux derniers assaillants avaient gagnés en puissance.

- Tu as sûrement dû le constater, il y a très peu d'humains dans ce cirque. Ils ne sont même pas une dizaine. Nous sommes tous ici des créatures de la nuit abandonnés ou poursuivis par nos semblables, laissés pour morts, torturés... Tyron nous a fourni à tous un abri et un foyer à peu près confortable.

Elle se recouvrit un peu plus de sa couverture et en profita pour en recouvrir Josh également. Il faisait froid dans la roulotte et on ne pouvait pas allumer de feu à l'intérieur, au risque de mettre le feu à tout le cirque. Le jeune homme était étranger à la troupe mais il devait bien prendre conscience de la menace qu'ils représentaient pour le monde de la nuit.

- Je sais, c'est étonnant mais... Les membres de ce cirque ont appris à vivre les uns au milieu des autres en reniant leurs aversions. Les Loups-garous vivent avec les Vampires, les Lycanthropes, les Homonculus et les Chimères sans qu'aucun n'ait jamais l'idée d'attaquer l'autre. Il n'y a pas de race ici, seulement des individus rejetés par leurs races et qui s'entraident pour survivre... Nous sommes une immense famille.

Elle le considéra encore une fois. Il détestait les créatures de la nuit, responsables de la perte de ses parents mais elle ne pouvait le laisser faire une généralité. Nyméria, Duncan, Jack, Isaac ou Lenora... C'étaient des Vampires et des Loups-Garous et pourtant elle n'avait jamais connu de gens plus accueillants, chaleureux et empressés d'aider leur prochain.

- Tu dois bien comprendre que nous ne faisons de mal à personne. Mais pour quelques uns, nous sommes une aberta... Une arbeta... Euh... Une erreur. Faire cohabiter des Vampires, des créatures Alchimiques, des Lycans et des Loups-Garous jusqu'à leur faire oublier leurs haine instinctive, c'est vu comme un acte contre-nature. Alors il n'est pas rare qu'un intrus investisse le camp pour essayer d'y semer la pagaille. Ces derniers temps on a surtout eu des dents longues mais ce ne sont pas les seuls...

Elle sembla se recroqueviller sur elle-même. Bon nombre d'inquiétudes la rongeaient à propos de ce cirque qui était malgré tout son unique foyer. Si jamais il venait à être détruit elle devrait subir la perte de ses proches. Et la pauvre Louve n'avait pas la force d'assumer un second deuil pour le moment. Si Josh venait à ne plus être à ses côtés pour une raison ou une autre... Elle n'aurait nulle part où aller. L'idée de la solitude lui arracha un frisson.

- J'ai vraiment peur qu'un jour, les assaillants soient trop forts pour nous. Regarde-moi, je ne suis même pas capable de me contrôler... Il faut que j'aie la force nécessaire pour protéger ma maison, tu sais. Je ne veux pas les regarder mourir sans rien faire, pas cette fois. Ce ne sont pas des monstres, ni des bêtes assoiffées de sang. Ils sont tous plus gentils et attentionnés les uns que les autres, comme si c'étaient mes frères et mes sœurs. Je ne peux pas supporter de les perdre.

Elle le regarda un long moment, ne sachant comment formuler le vœu qu'elle avait en tête. Un long moment, elle le considéra en se mordillant la lèvre. Puis son regard se posa sur son épaule bandée et une idée germa dans son esprit. D'une voix plus assurée, elle avança :

- Tu ne pourras plus forger tout seul pour un moment... Et moi je ne peux plus monter non plus. Prends moi à la forge avec toi, je t'aiderai. Et comme ça... Tu pourrais m'apprendre à me battre.

Elle savait qu'il avait déjà refusé une fois mais la jeune fille était têtue. Et peut-être que les événements récents lui auraient fait changer d'avis, qui sait ? Après tout elle ne pouvait rien avoir si elle ne tentait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh Aéris
Citoyen de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 16/02/2012
Nombre de messages : 148
Race : Lycanthrope
Classe sociale : Ouvrier
Emploi/loisirs : Emploi: Forgeron/ Loisirs: forger, et libérer les animaux de zoos ou de cirques
Age : 15 ans
Age (apparence) : 14 ans
Proie(s) : Loups-Garous et Vampires
Entité n°2 : Renard du nom de Loxo
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Lun 28 Oct - 20:46

Il l'avait fait pleurer la jeune femme qu'il tenait dans ses bras à présent, il ne s'y attendait pas vraiment, mais vu son état physique et psychologique c'est vrai qu'elle devait être relativement troublée. Avait-il vraiment besoin de faire ce geste barbare ? D'un ôté oui puisqu'au moins il avait exprimé une idée qu'il ne pourrait traduire en parlant, même avec tous les mots du monde et son baiser aussi traduisait une idée impossible à clairement, l'idée du sentiment amoureux. Mais ses excuses ne servaient à rien, elle n'était pas responsable d'être une membre de la race lupine, on l'avait mordue, elle devait vivre avec. Cette stigmatisation des races était stupide, tout n'est jamais noir, ni blanc. De la lumière naissent les ténèbres et sans ténèbres la lumière ne peut exister. Il y a toujours du bon dans le mauvais et inversement.

Ses réactions le surprenait, comment en quelques jours pouvait-il aimer une personne d'une si forte en quelques jours ? C'était là une question quand même qui n'avait pas de réponse pour l'instant. Peu-être que cela venait du fait qu'il soit en manque d'affection depuis quelques mois, que personne lui montre un intérêt aussi vif que celui qu'il avait avec Primrose en ce moment, elle semblait dans le même état, avait-elle un physique semblable à celui qu'il avait vécu ? Ils étaient aussi attachés l'un que l'autre. Quelque chose de sérieux était-il envisageable entre eux malgré la haine profonde de Josh envers les loups-garous ? Il n'avait pas de réponse encore une fois, seul le temps sera capable de leur donner cette fameuse réponse qu'il voulait connaître tout de suite, il ne voulait pas qu'elle souffre pour rien.

-Ne t'excuses pas, c'est surtout une erreur de ma part de vous mettre dans le même sac toi et tes congénères...

C'était la seule chose calme et douce qu'il avait pu répondre à ses excuses, il la comprenait, c'était une situation délicate pour elle que d'aimer un homme qui ne savait pas que vous êtes de la race des lupins. Il aurait dû dès le début faire la différence entre ceux et celles et qui veulent survivre sans faire de mal aux autres, et ceux et celles qui prennent plaisir à manger, tu et déchiqueter les humains, à hanter,épouvanter, horrifier des villages entiers, à casser, détruire, exploser des maisons entières. Il ne se rendait compte qu'à présent que Primrose, sa douce Primrose était de ceux et celles qui ne voulaient aucun mal à l'humanité, ils n'avaient pas voulu cette transformation monstrueuse, en plus elle semblait développer des capacités et femelle dominante, pour une femme qui ne rejetait sa race il y avait là un sérieux problème à envisager. Combien de temps faudrait-il à son loup pour assembler des loups-garous assez intelligents pour casser cette cage de métal pour le temps d'une nuit ravager les ruelles de Londres ? Longtemps voir jamais espérer Josh.

Elle était lové contre lui et le forgeron attendait des explications, de véritables explications sur la cause de ces multiples agressions dans ce cirque en peu de temps. Elle lui disait qu'elle n'avait pas de chance que les derniers agresseurs lui soient tombés dessus, pourtant deux longues dents qui en veulent à une femelle alpha ça semble tout sauf du hasard aux yeux de Josh, il y avait autre chose que cette raison relativement engageante quant-à la préservation de la vie de Primrose. Puis elle enchaîna les explications. Il y avait très peu d'humains ici ? Non Josh n'avait rencontré que Tyron, l'infirmière à longues dents et Primrose jusqu'ici, mais il la croyait sur parole et au pire des cas il le saurait très vite. Si elle était ici se serait par pur passion du cheval, mais par obligation car, elle est un rejet de sa race ? Pourtant ses compétences ne sont pas à exclure et ici donc, tous étaient rejetés de leurs races et le chasseur de tout à l'heure leur à fourni un logement avec nourriture et sécurité. C'était pas un mauvais type au final.

Il profita de son silence pour s'asseoir sur le lit auprès de la jeune cavalière blessée qui elle-même en profita pour se recouvrir de sa couette et lui aussi au passage, il se sentait lové dans un cocon de douceur, seul avec sa douce princesse. Il aimerait ne plus parler de cela, passer des heures dans ses bras à jouer avec elle, l'embrasser discuter de choses plus joyeuses, mais pour l'instant il devrait contenir sa part de Loxo en lui. La suite des explications le laissait perplexe. Toutes les races de la nuit étaient ici présente ? Serait-ce une blague ? Loups-garous et vampires ? Loups-garous et lycanthropes ? Chimères et homonculus ? C'était impossible aux yeux de chose, la seconde alliance surtout, par le passé la première voulait dans la barbarie détruire la seconde qui se voulait proche de la nature et vivre dans une neutralité quasi complète. C'était dur à avaler, mais encore une fois il ne voulait pas juger trop vite, alors il préféra le silence et un hochement de tête pour dire qu'il avait comprit ses paroles.

Les intrus et les assaillants étaient ici, car dans ce cirque les races cohabites, ce qui est étrange et normal d'un côté, c'est étrange, car les races opposées ne se font aucun mal, vivent en harmonie et normal de l'autre car la haine entre les races vit depuis des siècles entiers. Ils n'étaient pas des erreurs comme elle disait, ils vivent d'une autre manière c'est tout, mais les mentalités humanistes ne sont pas présentes partout. C'était un mot qu'il avait entendu entre deux penseurs à une bibliothèque ou il déposait quatre lustres en fer ornés d'or une discussion. C'était.. « un courant de pensée invitant au savoir suprême, tout connaître, aussi bien avec le corps qu'avec l'esprit, c'est un mouvement de pensée invitant aussi à la tolérance, mais une vigueur très sévère d'après un type qui s'appelait.. Rabelé ? Non Josh était sûr que ce n'était pas ça, Rabelaient ? Toujours pas ça, il avait vu ce nom sur un libre en passant dans les allées. Rabelais, voilà avec un libre au nom de Gargantua. Spécial comme non il avait pensé, mais cette situation lui rappelais cela. Finalement il attendrait de se faire son idée restant ici.

La voyant se recroqueviller Josh la prit à nouveau dans ses bras, laissant le son de coeur bien vivant aux oreilles de louve-garou. Il la berça avec de légers mouvements de bras sur son dos et un souffle régulier sur sa nuque pour la détendre, avec lui ça marchait toujours.

Elle poursuivit, Josh ne voulait pas l'interrompre, la laisser vider son sac était mieux, qu'elle se sente plus légère, libérée d'un poids, se sente presque voler était mieux pour son moral surtout quand quelqu'un qu'on aime et qui vous aime vous parle c'est ce qu'il y de plus rassurant. Elle se sentait faible et inutile, elle n'a que quinze ans, elle est écuyère à plein temps sauf les nuits de pleines lunes. C'est normal que sa force physique sous forme humaine ne soit pas développée comme celle de Josh qui a vécu dans une famille de chasseurs et de forgeron. Aujourd'hui il était l'union des deux branches des Aéris. Voir les gens qu'elle aime était donc sa plus grande frayeur, voilà qui se comprenait totalement, après tout Josh ne voulait pas voir les gens qu'il aimait mourir, le vieux Tom, que ferait-il sans se sage loup de mer, dans deux semaines le sauvetage des animaux du zoo qu'il avait visité hier. Le forgeron devait absolument rendre visite à un médecin magicien pour fortement accélérer la cicatrisation de sa plaie. Il trouverait bien vu tous les êtres vivants à pouvoirs magiques ici. Il prit la peine de répondre à Primrose.


-Tu sais, tu n'as que quinze ans et moi un an de moins que toi à quelques mois près. Ne pas savoir se battre à ton âge est tout ce qu'il y a de plus normal, c'est comme si un bébé de dix mois savait courir aussi vite qu'un facteur à pied. C'est impossible. L'âge d'apprendre à te battra viendra avec le temps et hier je t'ai dis que je t'enseignerai les bases de l'escrime ouvrière. Ça ne sera pas des plus gracieux à voir au début, mais avec le temps tout s'affine, c'est comme l'équitation je présume ?

Elle parla juste après lui comme si elle voulait absolument donner son idée sur quelque chose et Josh avait senti le regard de sa belle sur son épaule, quand elle demanda de la prendre à la forge, un seul mot sorti de sa bouche, il était sec, froid, bref et violent. Si c'était un verbe il serait à l'impératif vu la manière dont il était prononcé.

-Non. Puis il laissa quelques secondes de silence. Il est absolument hors de question que tu entres dans ma forge pour travailler. Si tu entres pour cette raison je te met dehors tout de suite. Je suis le seul à pouvoir toujours mon plan de travaille et mes instruments de travaille ainsi que le futur forgeron que je prendrai à temps partiel pour me remplacer à la forge pendant que je me chargerai uniquement du dessin. Ne t'en fait, pas je sais parfaitement comment gérer ma forge. Chez nous la forge c'est dans le sang depuis des centaines d'années.

La seconde partie de son dialogue était bien moins violent, mais tout aussi sec et négatif. Jamais il ne la laisserait toucher à son domaine de travaille, car il est devenu autonome et il savait quoi faire pour son entreprise. Prendre un forgeur pendant que lui dessine serait plus avantageux pour lui que Primrose qui était, soyons francs, incompétent dans ce domaine d'artisanat.

Lentement il l'allongea sur le lit pour se pencher sur elle afin de premièrement bloquer ses mouvements et donc prendre le dessus puis pour qu'ils s'accordent quelques moments de tendresses. Avec douceur il commença par l'embrasser, liant leurs lèvres ensemble quelques secondes avant qu'il ne reprenne son souffle pour l'embrasser de la même manière à plusieurs reprises. Au fil des baiser il prit appuis sur son avant bras valide laissant sa main libre caresser la joue de sa cavalière. Au fil des minutes de silences qui n'étaient brisés que par la rupture des lèvres des jeunes amants blessés Josh sentait une passion nouvelle l'envahir, comme celle d'hier quand ils étaient seuls sous ce saule pleureur, cette chaleur nouvelle qui s'emparer de son corps, de ses gestes et de ses lèvres, peu-être que la douceur amoureuse laissait lentement place à la fougue désireuse. Ses baisers devinrent plus fougueux au même rythme que ceux de sa partenaire. La main qui était premièrement sur sa joue était à présent sur la nuque et le cou de Primrose, un cou qui ne tarda pas à être prit en otage par les lèvres brûlante d'envie, envie de quoi lui-même avait quelques doutes, mais il se connaissait, cela s'arrêterait là, il en était presque sûr. Étrangement ses entités étaient tranquille, elles avaient un peu de respect pour sa vie intime et se faisaient discrète.

Cela devait faire dix courtes minutes que les adolescents se couvraient de baisers quand Josh fit le geste maladroit en voulant longer l'épaule de Primrose de passer sa main sur la poitrine juste couverte d'un fin morceau de tissu, sa maladresse était même allée jusqu'à passer sur toute la largeur du sein de la louve et non sur les flancs de ce dernier, la réaction de Primrose ne laissa pas Josh vraiment indifférent, il se sentit envahit encore par une pulsion de désir qu'il ne pu refouler et lentement il glissa ses lèvres fougueusement à celle de sa partenaire alors que sa main restait sur cette partie du corps propre aux femmes qu'il s'employa avec douceur et une inexpérience certain à caresser pour savoir s'il avait rêvé de réaction de l'écuyère ou non. Il était relativement gêné par ces gestes nouveaux, mais en même temps il se sentait à l'aise sûrement à cause d'une passion nouvelle qui l'envahissait.


-Primrose... Il déposa un léger baiser dans son cou et continua un peu maladroitementJe.. j'ai.. je voudrai épouser les courbes de ton corps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Lewis
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 07/10/2012
Nombre de messages : 26
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Ecuyère / S'occuper des chevaux et rêver
Age : 15 ans
Résistance mentale : 1/5
MessageSujet: Re: Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh] Ven 1 Nov - 14:09

Primrose, réfugiée dans les bras de son Josh, avait séché les larmes de son désespoir. Ils s'étaient enfin expliqué, elle lui avait confié la vérité sur le cirque. Pendant tout ce temps, il n'avait fait que hocher la tête à ses réponses sans rien ajouter. Réfléchissait-il ? Pensait-il du mal ? Envisageait-il les risques que représentait une telle organisation en ville ? La jeune fille ne le savait pas.
Elle continua à parler, parler, parler sans s'arrêter pour épancher ses doutes et ses frayeurs sur l'épaule inquiète de son amoureux.
Elle lui parla ensuite de ses capacités minables au combat, qu'elle voulait améliorer avec son aide. Protéger les siens des agresseurs, protéger ses amis de sa propre nature. C'était tout ce qui comptait pour elle...

Cette fois il lui répondit enfin. Tout d'abord il la rassura chaleureusement, ce qui la détendit. Il avait raison... Elle ne pouvait pas savoir se battre à son âge. Maintenant qu'elle y réfléchissait, la plupart des gens à qui elle se comparait étaient tous bien plus âgés qu'elle ! Jack seul faisant exception à la règle... Mais en tant que lanceur de couteaux, il se devait bien sûr de maîtriser les armes qui se présentaient à lui pour ses numéros. Oui, sa technique viendrait avec le temps et Josh lui apprendrait, elle en était sûre.
Encore troublée cependant par la blessure qu'elle lui avait infligée, elle ne put s'empêcher de lui proposer réparation en venant l'aider à la forge. La réponse qui l'accueillit fut si glaciale et violente qu'elle se figea, déconcertée. Il refusait catégoriquement qu'elle s'approche de sa forge ou de ses outils, aussi bonne que puisse être son intention. Cela vexa beaucoup la jeune fille qui se sentit tout d'abord agressée et jugée inférieure à lui. Elle était capable de se débrouiller dans n'importe quelle situation pourtant ! S'il lui laissait sa chance, il s'apercevrait vite qu'il s'était trompé ! Et quand bien même ne pouvait-elle faire fonctionner la forge, elle était tout à fait en mesure d'apporter eau et charbon à l'atelier, faire le ménage, le rangement et se charger de la vente. Le ton définitivement sec du jeune adolescent acheva de la renfrogner, aussi se contenta-t-elle de froncer le nez et de lâcher un vague.


- Oui, c'est bon je comprends.

Elle faillit envoyer le jeune homme bouler lorsqu'il essaya de l'embrasser mais au moment où elle croisa son regard, toute sa vexation s'envola à nouveau. Quel pouvoir il avait sur elle ! En à peine deux jours de temps, il l'avait totalement apprivoisée...
Un frisson la parcourut lorsqu'ils s'embrassèrent à nouveau. La sensation était grisante, cette tendresse lui avait terriblement manqué depuis le décès de sa mère. Déjà son cœur battait plus vite alors que ses lèvres rosées partait à la rencontre de celles du forgeron. Sa main sur sa joue lui donnait un sentiment de sécurité qu'elle avait rarement ressenti. Cet instant aurait pu durer une éternité. Ils étaient si bien, au chaud dans ce petit cocon de bois. Personne ne viendrait plus jamais les déranger. Au fil de leurs étreintes, ils prenaient de l'assurance, allongeant le temps des baisers, augmentant la pression de leurs deux lèvres l'une contre l'autre. Leurs corps avaient pris en température et un nouveau sentiment commençait à poindre au fond de son être. Une envie irrépressible de... De quelque chose. Elle était loin de savoir encore de quoi il était question mais cela démultipliait sa fougue et son empressement dans ses gestes.
Une pression la fit légèrement sursauter : Josh venait de poser sa main sur sa poitrine. C'était la toute première fois... D'abord infiniment gênée, elle devint ensuite très réceptive à ces caresses nouvelles qui créaient une sensation de bien être électrisante. Un soupir d'aise franchit ses lèvres pendant qu'elle-même se hasardait maintenant à passer ses mains sous la tunique du forgeron pour caresser son dos frêle.

Josh reprit la parole après un instant. La phrase qu'il prononça la glaça toute entière. N'étaient-ils pas trop jeunes pour ça ? Ils se connaissaient si peu au fond et ils venaient tout juste de goûter à ces caresses nouvelles... Déjà il en voulait plus.
Totalement paralysée, la jeune fille ne savait plus que dire ni que faire. Au fond d'elle-même, elle n'avait pas envisagé que cela aille aussi loin. Cependant, ses digressions furent interrompues par l'entrée d'Almyra. Celle-ci resta interdite devant le spectacle qui s'offrait à elle, à mi-chemin entre la gêne pour avoir interrompu une situation pareille et la colère contre le forgeron qui osait poser ses pattes sur le corps de sa compagne de roulotte. L'air de rien, elle se racla la gorge après avoir refermé la porte.
Prim jeta un œil ; cela suffit à la rendre écarlate. Précipitamment, elle repoussa Josh et rajusta sa chemise de nuit avec un empressement inhabituel.
Devant ce spectacle, la chimère éclata d'un rire franc et généreux.


- C'est bon Prim, pas la peine de te mettre dans des états pareils ! Je ne dirais rien à Tyron, va.

La bouche ouverte comme un poisson hors de l'eau, la jeune fille était trop embarrassée pour ajouter un mot de plus. Ses joues en feu la brûlaient, on aurait dit qu'elle avait de la fièvre.
Après un dernier sourire, la chimère se tourna vers le forgeron.


- Tyron m'a chargée de te raccompagner... Nous ne pouvons t'accorder l'hospitalité plus longtemps, certains de nos nouveaux membres ne supportent pas les présences humaines dont ils n'ont pas l'habitude. Je vous laisse faire vos adieux, j'attendrai dehors. Soit pas long, on est loin d'avoir la journée.

Une fois que la dompteuse fut sortie, la jeune fille se tourna vers son amoureux qu'elle regarda avec tendresse. Elle ne savait pas quand ils se reverraient, mais une chose était sûre : ils se reverraient. Confuse, elle attrapa sa main avec douceur et le regarda dans les yeux.

- Je suis désolée... Je ne pensais pas qu'elle viendrait nous... Euh... Enfin tu as compris.

Une dernière étreinte, un dernier baiser. Dans ses bras, elle aurait vraiment pu passer sa vie entière. Maintenant qu'il était avec elle, plus jamais elle ne voulait en être séparée. Mais... L'heure tournait et Almyra était dehors.

- J'espère que nous nous reverrons vite... A bientôt Josh.

A l'extérieur, la chimère attendait. Une fois que le jeune homme fut sorti, elle ouvrit la marche sans dire un mot. Elle le dirigea dans le Campement pour l'aider à regagner la sortie du parc et veiller à ce qu'aucun des nouveaux n'ait l'idée de venir lui tailler les oreilles, juste pour voir.
Déjà, les grilles se profilaient au fond de l'allée. Ce fut le moment que la Chimère choisit pour se retourner et fixer l'adolescent droit dans les yeux malgré leur différence de taille.


- Qu'on soit bien clairs. Primrose t'a choisit. Alors tu as intérêt à lui faire honneur... Si jamais j'apprends que tu lui a fait du mal, que tu l'as jetée comme une malpropre ou que tu l'as souillée sans prendre cas de son honneur ce n'est pas moi mais tout le cirque que tu auras à tes trousses. Est-ce que je me suis bien faite comprendre ?

Après un moment, elle consentit à lui adresser un petit sourire.

- Ce n'est rien de personnel... mais elle est comme ma sœur. Sous ses airs de dure elle est très fragile, tu comprends ? Je veux son bonheur plus que tout...


Déjà ils avaient gagné l'entrée du parc.

- Je te souhaite une bonne journée Josh Aéris. A très bientôt.

Un dernier sourire et elle s'échappa dans les fourrés. En moins de deux secondes il était à nouveau seul avec lui-même.

[HRP/ Fin du RP avec Prim, suite à venir ^^ /HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]» Au clair de la lune [Asuna]» Mettons les choses au clair! (NYI,PHI,MTL,SJ) :D» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]» Au clair de la lune [Asuna Tutsiki]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: La City :: Suzanne's park-