L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Julia Thanas
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 20/12/2007
Nombre de messages : 99
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Couturière et peintre
Age : 22 ans
Proie(s) : Tout ce qui passe une fois qu'elle est transformée.
Résistance mentale : 2/5
Crédit Avatar : Elizabeth de Jennifer Healy sur Deviantart.
MessageSujet: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Ven 27 Juin - 9:12

[HRP/ en venant de Une nuit infernale, dans la maison de Julia Thanas, à Trafalgar Square/HRP]

Julia, le bras droit bandé et en écharde, en robe bleue et les cheveux attachés, s'affairait dans l'arrière boutique du "Dressed". Pendant que sa mère renseignait les client dans la boutique et que sa grand-mère cousait dans un coin, elle enroulait avec soin des mètres et des mètres de tissus ondoyant. Celui-ci lui plaisait beaucoup avec ses teintes ocres et safrans mais elle savait que ce n'était pas pour elle. C'était avec difficultés qu'elle s'attelait à sa tâche: droitière, elle devait aujourd'hui tout faire de sa main gauche...cela n'était vraiment pas pratique et elle ne se sentait pas du tout efficace.

Une fois le rouleau exotique rangé, elle retourna dans la boutique aider sa mère. Elle eu la joie de voir Monsieur Triomph, un ami de sa mère qu'elle appréciait beaucoup pour sa bonhomie et sa joie continuelle. Il la salua avec son éternel sourire et lui demanda ce qu'il c'était passé. Comme à ses trois amies quelques jours plus tôt, elle lui raconta qu'après avoir été frappée par la fièvre elle avait chutée dans la rue sur une planche à clous. Le bon Samuel Triomph ne réagit pas dut out comme les "pintades" mais il songea avant tout à plaindre la jeune femme plutôt qu'à insulter les ouvriers...

Un peu plus tard, au début de l'après-midi, Julia qui avait déjeuné dans le restaurant habituel à côté du "Dressed" était assise sur une chaise et attendait d'éventuels clients. Sa mère était partit chercher à la maison des rouleaux de tissus qu'elles avaient oubliés et sa grand-mère dormait dans l'arrière-boutique. Tout était calme, étrangement même puisque d'habitude à cette heure-ci les clients commençaient à se faire nombreux. Julia pensa que c'était peut-être la chaleur...Elle-même étouffait un peu dans son corset...
Elle s'assoupit un instant et se réveilla en sursaut: dans la boutique il y avait deux femmes qui cherchaient apparemment des rubans et qui n'étaient pas d'accord sur la couleur. Julia se redressa sur sa chaise: heureusement, les deux bourgeoises ne devaient pas l'avoir vu...
Julia se leva et alla à leur rencontre pour les aider dans leur choix. L'une d'elle pensait qu'avec la robe vert de son amie irait mieux un ruban vert foncé alors que l'autre trouvait le doré très seyant. Julia ne savait que dire: les deux rubans étaient aussi beaux l'un que l'autre et allaient très bien avec le vert...c'étaient à elles de décider...
En tous cas elle était heureuse que les deux jeunes femmes ne lui posent pas de question à propos de son état: elles étaient bien trop occupées avec leurs fanfreluches...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 370
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Mar 1 Juil - 14:16

[HRP/ En provenance du post Préparatifs accélérés au Chatelêt du Céans près du Pall Mall /HRP]

Cela faisait un moment qu'Alexender déambulait au milieu des rues. Le soleil lui donnait du baume au coeur et il était heureux depuis ce matin: enfin les préparatifs du bal avançaient! Les lettres principales avaient été envoyées, les autres étaient déjà rédigées; les salles étaient propres, les vases presque tous déplacés et il avait déjà reçu des réponses positives de nombreux couples.

Il se sentait léger en ce début d'après-midi. Sa blessure le lançait toujours mais cela faisait maintenant une semaine depuis qu'elle lui avait été faite et la fièvre l'avait vite quittée grâce aux soins de Gaspard de même que sa peau commençait à se refermer doucement. Il fallait toujours qu'il fasse attention, qu'il ne bouge pas trop l'épaule gauche, qu'il désinfecte matin et soir la plaie et que Suzanne et Marguerite lui fassent de nouveaux bandages mais au moins il ne voyait plus le monde tourner et ne jouait plus à "la Belle au bois dormant" comme lui avait dit Gaspard avec ironie cinq jours plus tôt.

Alexender portait des vêtements d'aristocrates simples mais élégants: chemise blanche à col, frac noir, veste entre le brun fonçé et le noir et cape de ville brune. Ses bottes étaient celles qu'ils mettait pour ce genre de promenade: propres et neuves, ses gants étaient blancs et le seul détail qui aurait pu être perçu comme un oubli était l'absence de chapeau, seulement ce n'était pas un oubli...il n'aimait tout simplement pas les chapeaux quels qu'ils soient. Au côté, il avait son fidèle catana.

Au détour d'une rue, dans l'imposant marché du Covent Garden, son regard fut attiré par une vitrine. Il s'approcha et lu "Dressed". C'était un magasin de vêtements et broderies: en soit inintéressant pour lui. Il s'apprêtait à passer son chemin et à se diriger vers les boutiques d'onguents lorsqu'un détail derrière la vitrine et des voix féminines l'arrêtèrent. Discrètement il laissa son regard traverser le verre et se poser sur une robe verte de très bon goût. Pour éviter d'être vu et d'être pris pour un voyeur, il s'apprêta à s'en aller lorsqu'il aperçu Julia. Il regarda à deux fois et réalisa que c'était bien elle, la petite bourgeoise qu'il avait rencontré chez Gaspard. Heureux de la retrouver sans la chercher, il entra dans la boutique sans se soucier du fait qu'il était aristocrate et que c'était un magasin de bourgeois. Avec un grand sourire charmeur, il salua les trois femmes qui parlaient de rubans:


- Je vous donne le bonjours mesdames. Fit-il en s'inclinant légèrement.

Fier de la surprise qu'il venait de provoquer, il fit un baise-main aux deux clientes les yeux polissons et arriva devant Julia. Il s'arrêta surpris à son tour:


- Diantre! Que vous est-il donc arrivé?! s'exclama-t-il voyant que la jeune femme était blessée et portait son bras droit en écharde.

Alexender lui fit un baise-main rapide et plongea son regard interrogateur et inquiet dans les yeux de la belle bourgeoise. Il avait quitté soudainement son air assuré et charmeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Thanas
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 20/12/2007
Nombre de messages : 99
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Couturière et peintre
Age : 22 ans
Proie(s) : Tout ce qui passe une fois qu'elle est transformée.
Résistance mentale : 2/5
Crédit Avatar : Elizabeth de Jennifer Healy sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Mer 2 Juil - 20:39

Julia était sereine. Devant elle, les deux bourgeoises n'arrivaient pas à se décider mais cela ne l'énervait pas: elle était plongée dans ses pensées et se contentait de leur sourire les yeux dans le vide, hochant parfois de la tête ou acquiesçant selon ce qu'elles disaient.
La jeune femme songeait à sa mère et sa grand-mère: elle était fière d'avoir des parents aussi sympathiques et débrouillards. Depuis la mort de son père, sa mère faisait tout et sa grand-mère, pourtant très âgée, n'avait jamais été un fardeau pour sa fille et sa petite fille.

Aussi Julia n'entendit pas la porte s'ouvrir et ne réagit à l'entrée du nouveau venu que lorsqu'il commença à les saluer de sa voix grave et charmante. Choquée de voir Alexender, Julia garda sur le visage une expression d'étonnement tandis que l'aristocrate faisait des baise-main à ses deux clientes, qui d'ailleurs virent leur teint de pêche virer à la belle couleur des cerises mûres. Lorsque l'ami de Gaspard (auquel il venait de lui faire penser à nouveau) arriva devant et s'arrêta apparemment choqué à son tour, elle rougit à son baise-main et surtout face à la situation dans laquelle elle se trouvait: qu'allait-elle lui raconter? La même version de l'histoire qu'aux autres, cela était préférable, mais la croirait-il?


- Ho...heu...je je vais bien ne vous inquiétez pas! Une...Une simple mauvaise chute...sur une planche clouée..., balbutia-t-elle réellement gênée de la question d'Alexender, mais cela guérira vite...

Soudainement nerveuse, la jeune bourgeoise recula un peu et capta les regards interloqués de ses clientes. Elles devaient en effet être surprises de voir qu'elle connaissait un aristocrate aussi beau et elles devaient imaginer quelques liaisons étranges entre-eux puisqu'il était entré ainsi dans le magasin sans aucune gêne d'aucune manière, comme s'il savait depuis un moment où elle exerçait son métier et qu'il venait la voir régulièrement.
Julia aurait aimé qu'elles partent. Oui c'était bon pour son commerce qu'un aristocrate viennent ainsi y mettre les pieds, oui elle allait être le sujet de nombreuses conversations animées et elle allait remonter dans l'estime de beaucoup, mais en réalité tout cela l'importait peu et elle aurait mille fois préférée être seule à seule avec le Hunter.

Son coeur se crispa soudainement: oui, Alexender était un Hunter! Gaspard lui avait dit! Il chassait les Vampires certes mais qu'en était-il des autres créatures de la nuit? Peut-être qu'il chassait aussi les Loups-Garous...et les Lycanthropes...
Julia s'agita: et s'il voyait que sa blessure n'était pas normale? Et s'il captait que c'était une morsure et que la plaie se refermait d'une manière anormale? L'étincelle de pudeur et de surprise qui avait animé ses yeux quelques secondes auparavant s'éteignit et laissa place à un regard perdu, affolé...


- Heu...je...vous...vous voulez quelque chose en particulier? demanda-t-elle en espérant avoir l'air naturel.

Morte de peur que ce ne soit pour les incidents de la dernière pleine lune, elle s'attendit au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 370
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Lun 7 Juil - 10:48

Une planche clouée? Alexender resta perplexe: avoir un bras en écharde pour une planche à clous? Bien sûr lui était un homme et il avait l'habitude des blessures, c'était un accident fâcheux pour une jeune femme comme elle, mais il se demandait comment elle avait pu en arriver à un tel état avec une simple chute sur quelques clous...
Après tout, il n'était pas présent ce jour là, qu'importe la manière dont elle était tombée le fait était là: Julia était blessée. Il ne pris pas garde à l'état de nervosité de la jeune femme: il avait l'habitude que les femmes et surtout les bourgeoises soient aussi stressées avec lui, il était imposant et il le savait. De plus, Julia avait de quoi être nerveuse: elle avait des clientes, c'était un aristocrate, elle l'avait rencontré dans de très étranges circonstances...Oui, c'était normal aux yeux du Hunter.


- Hum...Fâcheux, très fâcheux...Je suis navré de vous voir ainsi mademoiselle.

Alexender quitta son air inquiet et lui sourit.

- Mais vous ne m'avez pas l'air trop mal, cela est rassurant. Il jeta un regard aux deux clientes dont les couleurs évoquaient les coquelicots des champs à qui Alexender avait donné son coeur et revint à Julia. Savez-vous que je vous cherchais? Je ne connaissais que votre prénom jusqu'à aujourd'hui: comment vous envoyer une lettre dans de telles conditions?

Ah oui parler ainsi était risqué: ses paroles pouvaient être prises de plusieurs manières. Alexender le savait bien et jouait d'ailleurs un petit peu avec cela.

- Je suis bien aise de vous avoir trouvée. J'aimerais m'entretenir seul avec vous, j'ai quelque demande qui, je l'espère, vous fera plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Thanas
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 20/12/2007
Nombre de messages : 99
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Couturière et peintre
Age : 22 ans
Proie(s) : Tout ce qui passe une fois qu'elle est transformée.
Résistance mentale : 2/5
Crédit Avatar : Elizabeth de Jennifer Healy sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Mar 8 Juil - 10:54

Julia resta interdite un instant: une demande? Une demande qui voulait qu'elle soit seule face à lui? Qu'est-ce que cela pouvait bien être? Encore des questions à propos de ce qu'elle avait découvert ou non chez Gaspard? Une demande pour Gaspard? Julia se sentit rougir: elle s'imaginait des choses et était complètement prise au dépourvu.

Les deux clientes se regardèrent et tendirent à la petite bourgeoise le ruban doré. Avec toutes les deux les yeux pétillants et complices, elles lui firent comprendre qu'elles achetaient ce ruban-là et qu'elles allaient la laisser seule avec ce bel homme. Ah comme elle avait de la chance!
Julia baissa les yeux devant Alexender et s'en alla derrière son comptoir pour emballer le ruban, prendre l'argent que lui tendit la plus jeune des deux clientes et leur donner.


- Au revoir Julia ! Monsieur...

Avec une petite courbette, les deux femmes saluèrent l'aristocrate comme elles devaient et, les joues empourprées et l'esprit retourné, elle quittèrent le magasin: les ragots allaient pouvoir enfin se déverser dans la rue...Julia sentit son coeur se pincer. Elle qui voulait rester discrète dans la vie était une nouvelle fois au centre des rumeurs...
Elle rangea maladroitement la petite boîte où elle mettait l'argent du magasin et revint devant l'ami de Gaspard les yeux baissés et les joues un peu colorées.


- Je...mon nom est Thanas, je suis désolée que vous ayez dû me chercher...Il est vrai que je ne me suis pas bien présentée lors de notre première rencontre. On ne peut pas dire que les circonstances nous le permettaient réellement...Julia rougit un peu et releva ses yeux vers le regard de l'aristocrate.De quoi vouliez-vous m'entretenir monsieur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 370
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Mar 8 Juil - 20:30

Alexender salua avec courtoisie les deux clientes qui étaient d'ailleurs très jolies, cela il l'avait bien remarqué et ses yeux apprécièrent beaucoup leurs tailles menues et leurs belles robes lorsqu'elles sortirent de la boutique.
Julia était gênée, cela était flagrant. Le Hunter aimait beaucoup la voir ainsi le visage baissé, les joues rosies. Etait-ce dû au fait qu'il était aristocrate ou bien était-ce pour son physique avenant qu'elle était aussi confuse? Peut-être redoutait-elle ce qu'il avait à lui demander? Ou peut-être était-ce de la colère retenue contre lui qui avait fait fuir ses deux amies...
Alexender lui fit un grand sourire chaleureux et, tout en lui répondant, il se dirigea vers la porte d'entrée et la ferma soigneusement.


- Ne vous inquiétez pas je ne vous importunerai pas très longtemps...

Intérieurement l'aristocrate songea au double sens que pourrait avoir sa phrase. Il ne put retenir un petit sourire en coin lorsqu'il imagina ses mots dans la bouche d'un violeur...Ainsi était Alexender: toujours blagueur, même avec lui-même.
Il revint vers la demoiselle et sortit d'une poche intérieure de sa veste brune une petite enveloppe soignée qu'il lui tendit.


- Voici une invitation pour vous, je n'ai pas écrit votre nom, ne le connaissant que depuis quelques minutes, mais votre prénom y figure. Allez-y ouvrez-la...

Alexender attendit que la jeune bourgeoise s'exécute et continua tandis qu'elle lisait:


- Je vous prie d'accepter cette requête pour moi car votre radieuse présence en ma demeure serait à mes yeux une grande joie. Le châtelet du Céans se trouve non loin du Pall Mall, vous le trouverez facilement.

L'aristocrate plongea son regard dans les yeux de la belle Julia et il lui aurait bien posé une main sur l'épaule si la bienséance ne l'avait pas retenu.

- N'ayez crainte...Je serai là et mes amis ne sont pas de mauvais bougres. J'invite les personnes qu'il me plait d'inviter et tout ceux qui entrent sous mon toit sont sous ma protection. Nul n'osera vous y faire offense ou du moins nul ne le pourra vous y faire offense sans obtenir correction de ma part.

Le Hunter n'était pas né de la dernière pluie même s'il était jeune et savait parfaitement qu'inviter une bourgeoise au milieu d'aristocrates poudrés jusqu'au derrière était une entreprise qui serait à la fois mal vue et à la fois soutenue voire reçue comme provocatrice par ces derniers. Il savait que la jeune femme aurait peur de ne pas être à leur hauteur et de faire des gaffe d'ordre disciplinaire. Il savait également que ce serait certainement le premier bal masqué auquel elle irait...

- Je vous demande d'être rassurée, mademoiselle Thanas: votre beauté surpasse de loin celle des femmes qui portent un nom gravé à l'or dans les pierres de leurs palais. Vous serez parfaite et si vous ne l'êtes pas, sachez que personne dans l'aristocratie ne l'est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Thanas
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 20/12/2007
Nombre de messages : 99
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Couturière et peintre
Age : 22 ans
Proie(s) : Tout ce qui passe une fois qu'elle est transformée.
Résistance mentale : 2/5
Crédit Avatar : Elizabeth de Jennifer Healy sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Sam 2 Aoû - 9:48

Lorsque le chasseur de Vampire alla fermer la porte derrière ses deux clientes, Julia sentit monter en elle une soudaine crainte. Il ne voulait pas être entendu ou bien...il désirait la coincer. Ses instincts bestiaux de Loup-Garou ressortirent un instant et elle paniqua. Ses yeux allèrent d'Alexender à la porte puis elle tourna la tête vers la fenêtre la plus proche: une échapatoire...
Mais cela ne dura que quelques secondes. La voix grave et plaisante de l'ami de Gaspard la calma tandis qu'il lui tendait une lettre. Curieuse et et surtout gênée, elle l'ouvrit sur sa demande et commença à lire ce qu'elle comprit immédiatement être une invitation. Au fur et à mesure que ses yeux parcouraient les mots soigneusement tracés à l'encre, son coeur accélérait ses battements: oui c'était une invitation mais pas n'importe laquelle...c'était une invitation à un bal masqué, exclusivement fait pour les aristocrates, dans la demeure du Hunter connue de tous.
Les mains tremblantes, elle eut tout le mal du monde à sourire au jeune homme qui tentait de la rassurer en lui expliquant le lieux exact de la fête, qu'elle aurait sa protection et qu'elle s'en sortirait aussi bien que n'importe quel aristocrate.

Julia était toute retournée: mais qu'allait-elle faire dans un lieu pareil? Pourquoi Alexender l'invitait-il, elle, une bourgeoise qui avait parue irrespectueuse au possible chez son ami et qui avait découvert son métier certainement gardé secret? Voulait-il donc la courtiser? Tout portait à le croire dans les attitudes de l'aristocrate...Ou bien voulait-il en réalité l'attirer dans un piège? Inviter une bourgeoise à un bal d'aristocrate, bien étrange idée. Avec tout ce que l'on entendait maintenant dans les rues...Julia voyait bien des raisons pour que l'aristocrate veuille sa mort...Le silence en était une...
Ses yeux d'azur dans ceux du Hunter, la jeune bourgeoise ne savait que répondre. En état de choc, complètement débordée par ses pensées et sombres aprioris, elle n'arrivait plus à s'exprimer.


- Monsieur...Je...

Elle baissa la tête car elle ne pouvait plus supporter le regard de l'homme. L'humilité, la timidité, la peur...tout cela la bloquait.

- Je...je ne vous comprend pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 370
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Sam 2 Aoû - 10:47

Alexender sourit. Il glissa une main sous le menton de Julia et lui releva la tête doucement pour la regarder dans les yeux, au diable la bienséance!

- Je vous invite parce que vous êtes belle, parce que vous êtes intrépide, parce que vous êtes une femme qui a ses humeurs mais qui sais ce qu’elle veut. Vous êtes quelqu’un de lettré, vous êtes curieuse mais vous savez ce que vous cherchez.

Le Hunter descendit sa main sur l’épaule de Julia sans appuyer et sans donner l’impression qu’il irait plus loin bien que dans ses plus intimes pensées il y songeait.

- Vous m’intriguez mademoiselle Thanas, j’aimerais faire plus ample connaissance avec vous et vous permettre de voir cette autre facette du monde qu’est le royaume de l’aristocratie. Je voudrais vous montrer qu’un nom n’est rien et que la personne prime sur son rang social.

Il ne pouvait pas lui dire qu’il l’invitait pour Gaspard. Il ne pouvait pas lui dire qu’il était en train d’établir un plan ignoré même de son ami pour les rassembler une nouvelle fois. Gaspard aimait la jeune bourgeoise et il ne doutait plus tellement que les sentiments soient partagés. Seulement, jamais Gaspard n’oserait venir la voir et il pensait que jamais Julia n’oserait se remontrer dans sa demeure. A ce moment précis, il était lui-même en train de se compromettre et il le savait. Il avait déjà une réputation d’original et d’idéaliste mais jusqu’à présent inviter une bourgeoise au milieu de l’aristocratie, il ne l’avait encore jamais fait.
Il était en train de se compromettre aux yeux de ses pairs, aux yeux de Julia et risquait la colère de Gaspard mais il pensait que c’était le seul moyen de les rassembler d’une manière convenable après ce qui c’était passé. Dans un bal, manger, boire, danser étaient des activités que l’on pratiquait avec diligence et grâce ou avec gloutonnerie et débauche : pour sa part, ses bals ne finissaient jamais mal même s’ils débordaient parfois un peu. C’était le lieu des plaisirs de la société, le lieu des dialogues, de la bienséance, des rencontres et des baisers.
Oui, Julia devait y venir, Gaspard la verrait sous un nouveau jour et prendrait peut-être pour une fois goût à la fête…


- Je souhaite vous voir sourire et découvrir les joies que d’autres jeunes femmes de votre rang ne connaissent pas souvent. Je veux vous sortir de l’ombre et vous voir danser à la lumière de mes lustres.

Alexender serra un peu sa main sur l’épaule de la jeune femme.

- S’il vous plait, acceptez mon invitation…Vous n’aurez qu’à attendre le soir pour monter dans une voiture que je vous enverrai. Votre robe, vos souliers…si vous me le permettez, je vous les offrirai….
Quant à votre blessure, je ne pense pas qu’elle vous gênera réellement…


L’aristocrate était vraiment affligé de voir Julia dans cet état, ne serait-ce que pour Gaspard, mais il voyait qu’elle pouvait aisément bouger et que son bras droit n’était pas blessé au point de l’empêcher de le bouger complètement: il voyait qu’elle pouvait remuer ses doigts et qu’elle ne souffrait pas beaucoup.

- Encore une fois, faites-moi confiance…Je sais que cela peut être dur de votre part maintenant que vous savez que je pourchasse des créatures jusqu’ici légendaires, d’autant que vous ne me connaissez que très peu et que vous venez seulement d’apprendre mon nom, comme moi le votre. Je peux, si vous le voulez, parler à vos parents et leur offrir quelques gages en échange de leur confiance…et la vôtre. Je peux vous faire un serment et vous jurer ma protection pendant ce bal, si la parole d’un homme a encore quelque valeur pour vous…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Thanas
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 20/12/2007
Nombre de messages : 99
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Couturière et peintre
Age : 22 ans
Proie(s) : Tout ce qui passe une fois qu'elle est transformée.
Résistance mentale : 2/5
Crédit Avatar : Elizabeth de Jennifer Healy sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Sam 2 Aoû - 19:30

Au contact de la main du Hunter sur sa joue Julia frissonna: elle avait peur, elle imagina des choses et d'autres. Julia était jeune, l'aristocrate ne cessait de lui dire qu'elle était belle...
Mais elle était mal à l'aise aussi tout simplement parce qu'elle était une femme et lui un homme, parce qu'elle était une bourgeoise et lui un aristocrate, parce qu'elle le trouvait beau et irrésistiblement mystérieux...
Les paroles du Hunter et l'amabilité qui en découlait la rassurèrent. Ses épaules, sur lesquelles étaient maintenant les mains d'Alexender, s'affaissèrent et se détendirent. Il lui parlait avec tant de gentillesse et semblait tellement craindre de l'offusquer qu'elle se sentit un peu plus en confiance.
Cependant Julia resta muette tout le temps qu'il lui expliqua les raisons pour lesquelles il voulait l'inviter. Il semblait vraiment tenir à sa présence...Etait-ce réellement dans son intérêt à elle ou bien était-ce dans son propre intérêt? Voulait-il l'inviter pour une attirance personnelle, une volonté d'amitié ou bien d'autres plans concernant son rang d'aristocrate?
Méfiante, Julia l'était toujours, constemment, trop. Mais sa malédiction et son statu dans ce monde de violence le lui recommandaient.
Lorsque l'aristocrate lui parla de voiture et des vêtements qu'elle allait porter, elle rougit encore plus: il allait lui envoyer une de ses voitures et allait lui envoyer une robe...Julia se sentit soudainement comme une Cendrillon à qui le bal de sa vie allait lui être ouvert.
Alexender était-il la fée ou bien le prince?

Lorsqu'il lui rappela qu'elle savait son secret, il semblait qu'il ne lui en voulait pas du tout puisqu'il ne parla ni des conséquences possibles ni de ce qu'il en pensait: il paraissait même tout simplement ne pas s'en préoccuper. Lui faisait-il donc confiance ou bien était-il certain de sa puissance et voyait-il Julia comme un simple détail dans sa double vie?


- La parole d'un homme..., murmura-t-elle, oui, je...votre parole me suffit amplement monsieur Ravellow...

Le teint soutenu et la voix tremblante, elle venait de décider de sa réponse; Adieu prudence, adieu la petite bourgeoise sans aucune ambitions et qui prétendait ne rien valoir ni vouloir. Elle avait là la plus grande offre de sa vie: danser et côtoyer dans un bal la plus haute aristocratie de Londres. Le bal était masqué en plus: cela devait être si impressionnant et puis pratique pour éviter les regards, les indiscrétion...Peut être qu'elle passerait inaperçue et pourrait assister à toute la fête sans encourir aucun risques sociaux.
Des rêves, toujours des rêves de jeune fille...mais les rêves ne sont-ils pas fait pour être réalisés?


- Je...j'accepte. J'ai peur de vous décevoir...mais...c'est avec plaisir que j'accepte votre invitation...

Après tout il venait de lui promettre que rien ne lui arriverait, qu'il veillerait sur elle. Julia ne comprenait toujours pas l'ami de Gaspard: que voulait-il exactement? Soudain elle réalisa une chose étrange: Gaspard! Oui, Gaspard devait surement être invité lui aussi! Julia était jeune mais elle n'était pas idiote: si Alexender l'invitait, c'était soit pour qu'ils puissent tous les trois avoir de nouveau une conversation, soit c'était parce qu'il l'appréciait réellement...

- Monsieur Sorel...sera-t-il présent? osa-t-elle demander après un long silence réfléchi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexender Von Ravellow
Hunter - "Criminel" en fuite
avatar
Date d'inscription : 11/03/2008
Nombre de messages : 370
Race : Humain
Classe sociale : Aristocrate déchu
Emploi/loisirs : Hunter / Il est recherché par le Yard et les Vampires de Jirômaru Keisuke.
Age : 25 ans
Proie(s) : Tous les Vampires, sauf Raphaël qu'il surveille maintenant sans chercher à l'assassiner. Le Comte Kei est son pire ennemi. Alexender peut aussi s'attaquer à des Loups-Garous.
Crédit Avatar : Personnage par Ayami Kojima.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Sam 16 Aoû - 10:18

Face aux hésitations de la jeune femme, Alexender ne pouvait que se montrer patient et attendre qu'elle ne se décide. Il l'avait déjà assez ennuyé avec ses demandes et ne comptait plus l'importuner longtemps car malgré son goût pour la provocation et la trangression des règles, jamais il n'aurait fait de mal à une femme en brisant la bienséance au point de la rendre malade. Julia souffrait déjà d'une bien mauvaise blessure et dans la demeure de Gaspard, elle avait déjà eu bien assez peur de lui et de son ami aux cheveux flamboyants.
La rougeur des joues de la jeune bourgeoise ne laissaient pas l'aristocrate volage dans l'indifférence: Julia était belle et cette pudeur qu'elle affichait, cette timidité empreinte de crainte la rendait d'autant plus désirable. Mais Alexender ne la toucherait, ni physiquement ni par les mots, pour rien au monde. Il tenait plus que tout à ne pas décevoir son ami, Gaspard, pour lequel il se serait jetté dans les flammes de l'enfer si cela pouvait le sauver d'un quelconque mal.
Occupé à penser au lycanthrope et à écouter Julia tout en l'observant du regard, il sourit et laissa de côté les pensées malvenues pour afficher un air réjouit.


- Ha! Je suis heureux que vous acceptiez! Votre présence me rend fou de joie d'avance! J'ai maintenant envie d'avancer le bal! Hahaha! Mais je ne peux pas cela demande de l'organisation. Ne vous inquiétez pas, nul ne peut me décevoir sauf sur un engagement.
Le seul moyen que vous ayez aujourd'hui de me décevoir c'est de me dire que vous viendrez et que je ne vous retrouve pas le jour dit.

Alexender voyait que Julia réfléchissait. Elle semblait hésiter encore et penser à autre chose. Il fut surprit par la soudaine demande de la bourgeoise: est-ce que Gaspard serait au bal? Avait-elle donc deviné ses plans ? Voulait-elle savoir cela pour éviter au possible le lycanthrope ou bien au contraire pour trouver ue nouvelle motivation à sa venue?
L'aristocrate resta un court instant silencieux puis enchaina rapidement d'une manière naturelle comme à chaque fois qu'il se trouvait dans une situation délicate: le don de l'improvisation lui était cher...


- Ah notre ami Gaspard? Oui je pense qu'il sera là mais voyez-vous il n'aime pas trop ce genre de fête. Je l'ai invité, bien entendu, mais allez savoir ce qu'il va encore trouver comme excuse pour ne pas rammener ses...favoris qu'il n'a pas.

L'aristocrate rit et soupira:

- Ha mais ne vous inquiétez donc pas ainsi...Ce brigand ne vous en veut plus et je ne sais même pas s'il vous en a déjà voulu. Oubliez la nuit où nous nous sommes rencontrés pour la première fois, mademoiselle, c'était une nuit d'orage, de créatures, de blessures, d'intrigues et de secrets...un beau mélange de folie qui laisse sa marque le temps d'un battement de coeur...Croyez-moi: il nous en faudrait bien plus de votre part pour que Gaspard et moi-même nous vous méprisions. Tout cela est déjà loin...

Alexender sourit à Julia et lui releva un peu le menton.

- N'y pensez plus...

Tout était dit: Julia venait au bal, il venait de lever les dernières craintes de la demoiselle à propos de Gaspard tout en évitant tout soupçon sur son entreprise et s'apprêtait à partir.


- Hé bien je vais vous laisser maintenant. J'ai encore tant de choses à préparer et tant de papiers à mettre en ordre...Je compte sur vous pour le bal! Je vous everrai une voiture avec une de mes domestiques en début d'après-midi le jour du bal pour que vous ayez le temps de vous préparer et un peu d'aide si besoin, bien que je ne doute pas de votre savoir faire en matière de robes et autre volettes! Remettez le bonjour à vos parents et..ha oui, si vous pouviez m'indiquer votre adresse sur ce papier...

Alexender sortit un morceau de papier froissé d'une des poches de sa veste brune et le tendit à Julia.


- Ce serait utile pour vous envoyer la voiture...hahaha! Julia Thanas c'est bien cela? Très bien. Je vous salut une nouvelle fois...

L'aristocrate fit un baise-main à la belle et s'en fut une fois le papier rendu, quelques paroles de politesses échangées et quelques regards éloquents...Il laissa la porte du magasin ouverte comme il l'avait trouvé en entrant avant de la fermer arbitrairement et retourna dans les rue de Londres heureux de voir que tout marchait comme il le souhaitait.

[HRP/ Prochain post: Invitations au bal masqué puis au Châtelet du Céans, près du Pall Mall, Un bal masqué des plus attendus/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia Thanas
Membre de l'Ombre
avatar
Date d'inscription : 20/12/2007
Nombre de messages : 99
Race : Loup-Garou
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Couturière et peintre
Age : 22 ans
Proie(s) : Tout ce qui passe une fois qu'elle est transformée.
Résistance mentale : 2/5
Crédit Avatar : Elizabeth de Jennifer Healy sur Deviantart.
MessageSujet: Re: Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41] Mar 25 Nov - 13:29

Julia était restée debout, droite et muette pendant plus de deux minutes lorsque l'aristocrate eu quitté son magasin. Elle n'en revenait pas: elle venait d'être invitée à un bal masquée et elle venait d'accepter. C'était de la folie! Maintenant qu'elle se retrouvait seule, elle se rendait compte que tout cela risquait d'être bien au dessus de ses forces.
Certes elle n'aurait pas de mal à trouver la demeure d'Alexender, elle n'avait pas à se préoccuper du trajet puisqu'il allait lui envoyer une voiture mais en plus elle n'avait pas non plus besoin de chercher des vêtements appropriés! Mais elle n'en restait pas moins une très jeune femme au milieu de gens certainement plus mûres qu'elle, une bourgeoise au milieu d'aristocrates...

Plongée dans ses sombres pensées mêlées à d'autres rêves, Julia enroula quelques mètres de tissus et rangea plusieurs rouleaux avant de quitter le magasin. Tandis qu'elle fermait à clé la porte, elle repensait à Gaspard. L'idée qu'il puisse être présent à cet évènement exceptionnel pour elle la rendait nerveuse: comment prendrait-il son arrivée dans un tel lieux? Comment la trouverait-il? Est-ce qu'il l'ignorerait? Est-ce qu'il la rabaisserait devant ses connaissances?
Non...Julia savait au fond d'elle que Gaspard était réellement un gentleman...il ne le ferait pas! Ou du moins, elle l'espérait...


[HRP/ Suite dans la maison de Julia Tanas, post "Une invitation courtoise"/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fanfreluches [Julia, Alexender] [12/09/41]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Julia Toscana Calabresi ? Oh baby, baby, it's a wild world...» Julia Rubine Brunstood (Serdaigle)» Un bal masqué des plus attendus [Aristocrates + Julia] [27/09/41]» Rétablissement et découverte [Gaspard, Alexender, Julia] [07, 08, 09, 10/09/41]» Julia Wolfross
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: Covent garden et le Strand :: Coven garden (marché) :: "Dressed": vêtements et broderies-