L'Ombre de Londres
Bienvenue à Londres!

La capitale entre dans le chaos: les Vampires complotent, les Hunters s'allient et s'organisent, les Alchimistes se réveillent doucement, les Lycanthropes s'assoupissent et les Loups-Garous recommencent à errer.

Citoyen de l'Ombre, te voilà revenu dans nos sombres ruelles...


Forum RPG - Londres au XIXème siècle. Incarnez Vampires, Loups-Garous, Lycanthropes, Homonculus, Chimères, Alchimistes, Hunter...et choisissez votre camp dans une ville où les apparences n'ont jamais été aussi trompeuses....
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Adrian Foster
Citoyen de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/11/2016
Race : Homonculus
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Courtiser, plaisanter, pas de boulot fixe.
Age : 25 ans
Age (apparence) : 15 ans (c'est jeune)
Proie(s) : Les Alchimistes...mais je ne veux pas les tuer s'ils sont pacifiques...Mis à part Declan...
Crédit Avatar : Hunter, par LAS-T sur deviantart.
MessageSujet: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Sam 30 Sep - 19:44

[HRP/ Après "En suivant un petit mot" /HRP]

Adrian comme à son habitude, nettoyait les tables du dark Crow. On était dans les alentours de dix sept heures, et les clients qui voulait boire un apéritif allait affluer bientôt. Il était bien crevé. Cette semaine était quand même douloureuse pour lui. Rencontre avec un "probable" homonculus, avec une alchimiste d'état, qui est finalement, devenue son allié. Semaine éreintante, mais néanmoins importante. Et en plus il bossait tous les jours.

Le ding-a-ling-a-lang du carillon sonna. Adrian d'un coup se retourna. Prêt à sourire à la clientèle.


- Bienvenue Monsieur au Dark Crow !

Ce n'était que monsieur Dogson, un jeune professeur de mathémathiques bègue. Adrian soupira. C'était un habitué. Il alla voir Monsieur Dogson, et lui servit ce qu'il prenait à chaque fois. Un thé avec un peu de whisky pour "corser le gout". Monsieur Dogson le remercia mille fois, et il régla sa commande. Adrian but un verre d'eau, avant. Les gens affluait, tels une marée, montante et descendante.

Adrian regarda cette étrange masse grouillante de gens, nourries au brouillard sombre de Londres. Certains était d'honnêtes hommes, d'autres moins. Adrian aimait les regardé. Cependant, il devait s'occuper des autres et fissa.


Dernière édition par Adrian Foster le Jeu 2 Nov - 20:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/09/2011
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Dim 1 Oct - 19:21

Il était près de 17h, lorsque Jane sortit de la Tour de Londres pour mettre le cap sur l’auberge du Dark Crow.

Sa visite n’avait pas était fructueuse mais pas inintéressante non plus. Grâce à un contact, elle avait pu avoir un rendez-vous en tête à tête avec un tout nouveau prisonnier accusé d’un meurtre particulièrement barbare. Ce jeune prisonnier, Hugo de son prénom, aurait tué et mangé sa victime du moins une petite partie. Faits curieux, il avait juste été retrouvé endormi près de sa victime avec du sang partout sur lui.
Les journaux avaient surnommés ce meurtrier «  la bête du Dark Crow » en référence au dernier endroit où il avait été aperçu avant son crime. Pour les policiers, c’était un fou, pour les religieux, un démon le possédait, pour les ¾ des londoniens, c’était un monstre assoiffé de sang et Jane se disait que la vérité se trouvait peut être un peu dans tout ça.
Elle avait l’intuition que le monde occulte était responsable de cet acte cruel. Une bête assoiffée de sang ? Oui, une vraie bête, née de l’alchimie, sauvage et désorienté. Un démon ? Pourquoi pas,  ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle prouve leur existence. Etait-il fou ? C’était une possibilité. Peut-être que quelque chose l’avait soudainement brisé et changé.

La seule chose que Jane pouvait affirmer c’est que son entretien avec Hugo l’a conforté dans ses convictions. Il faisait un coupable idéal pour masquer les crimes des êtres du monde occulte. Trop alcoolisé, il ne se souvenait de rien et niait les faits. Mais la dernière chose qu’il se rappelait c’était d’avoir discuté avec un homme étrange au Dark Crow autour de beaucoup de verre.

Jane venait d’arriver devant l’Auberge. Elle connaissait sa réputation et elle était déjà venue ici. Mais elle était décidée. Il fallait qu’elle en sache plus. Peut-être même qu’en remuant la boue ici, elle attira l’attention des montres et qu’ils viendront directement à elle.

Elle rentra et alla s’asseoir dans un coin de la salle. Dans la masse grouillante des poivrots du bar, son entrée passa inaperçue sauf pour les rares curieux qui avait levé les yeux au hasard sur l’entrée de la porte à ce moment-là. Habillé modestement, de couleurs sombres, seuls ses cheveux flamboyants faisaient tâche dans le décor.

Elle sortit de sa besace, du tabac et une pipe. Elle l’a rembourra et tira une première latte. Quelques regards étonnés la fixaient, certains sourires moqueurs s’affichaient sur les visages d’hommes ébranlés dans leur virilité mais pour le moment personne ne faisait réellement attention  à elle.

La gardienne du Silver Dusk en revanche, observait scrupuleusement les personnes présentent dans l’auberge. Elle comptait bien approfondir la piste que lui avait donné Hugo. La bataille contre le monde occulte commençait maintenant.  Avec un peu chance, elle trouvera les réponses à ses questions, tout particulièrement sur la créature qui a tué sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Foster
Citoyen de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/11/2016
Race : Homonculus
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Courtiser, plaisanter, pas de boulot fixe.
Age : 25 ans
Age (apparence) : 15 ans (c'est jeune)
Proie(s) : Les Alchimistes...mais je ne veux pas les tuer s'ils sont pacifiques...Mis à part Declan...
Crédit Avatar : Hunter, par LAS-T sur deviantart.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Dim 1 Oct - 21:32

Adrian entendit un peu de stupeur dans la salle. Il se retourna devant... Une très, très jolie dame. Tout à fait charmante. Chevelure de feu, il la laissa aller à la table qu'elle souhaitait, pendant que lui, devait finir de servir ces petits "chouchous" qu'était ses clients. Il -enfin- s'approcha d'elle, et  voulu lui demander ce qu'elle voulait.

- Bonjour, Madame, et bienvenue au Dark Crow. De quoi avez vous besoin ?

Adrian était assez fier de son entraiment, par le chef de l'auberge, monsieur Stevenson. Il avait donc, plus ou moins, quelques règles à respecter, comme, d'abord Toujours respecter le client, ensuite toujours être utile au client et enfin... Garde le pourboire pour toi fiston. Adrian avait assez, (pour pas dire toujours) souvent de pourboire, grâce à sa tête toute mignonne et innocente. Si on lui avait dit un jour que sa nature d'homonculus lui permettrait de gagner plus d'argent, il l'aurait pas cru.

Il se mit donc à regarder la jeune dame. Elle avait l'air d'avoir a peu près son àge, il lui donnait entre vingt sept et trente deux ans. Elle était plutôt bien habillé, et ce n'était guère sa place en ce lieu malfamé, puant que le Dark Crow. Cependant, on pouvait trouver de tout ici, et Adrian se demanda de quoi, elle, elle étais en piste. Il attendit donc patiemment la demande de la jeune dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/09/2011
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Dim 8 Oct - 9:42

Alors que Jane enfumait l’air autour d’elle, un serveur d’une quinzaine d’année vint vers elle.

- Bonjour, Madame, et bienvenue au Dark Crow. De quoi avez-vous besoin ?

Jane tiqua quand elle le regarda de plus près. La candeur de son visage la choqua. Il n’avait rien à faire ici cet enfant. Il allait se faire manger tout cru dans ce repaire de truand. Désarçonnée quelques instants, elle se reprit en soufflant une nouvelle bouffée de tabac.

- D’une bière fraiche s’il vous plaît.

Elle l’observa plus attentivement évoluer dans l’environnement puant de ce bar. C’était surprenant, il avait l’air aussi à l’aise qu’un poisson dans l’eau. Les clients semblaient l’apprécier autant que lui appréciait son travail. Et allait savoir pourquoi,  cela dérangeait l’archéologue. Peut-être est-ce dû au contraste entre la petite bouille innocente du serveur et la puanteur de l’endroit. Peut-être qu’il y avait autre chose et qu’elle n’avait pas encore mis le doigt dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Foster
Citoyen de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/11/2016
Race : Homonculus
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Courtiser, plaisanter, pas de boulot fixe.
Age : 25 ans
Age (apparence) : 15 ans (c'est jeune)
Proie(s) : Les Alchimistes...mais je ne veux pas les tuer s'ils sont pacifiques...Mis à part Declan...
Crédit Avatar : Hunter, par LAS-T sur deviantart.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Ven 13 Oct - 14:41

Une bière fraiche. La jeune dame demandait une bière, ce qui était, de premier abord, assez étrange de la part d'une dame, et ensuite, assez improbable. Adrian s'autorisa un sourire à la jeune dame, qui avait l'air scandalisé. Quand il se retourné, un brin de sa chemise se leva dans l'air, pour faire apparaitre un bout de son tatouage. Evidemment, Adrian ne le sentit pas, et souria. Il partit d'un pas guilleret vers le comptoir, avant de servir la bière.

Soudain, son esprit s'orienta vers quelqu'un qu'il connaissait. Véronica... Il se demanda comment allait la jeune femme. L'alchimiste et lui, avait un marché, et il avait hâte de la revoir.
Il souria en se remémorant cet heureux événement, et s'occupa, bien évidemment, de reservir quelque clients qui voulait encore s'arroser.

Ah la joie, ah la tristesse en même temps. Joie de se rendre compte qu'il avait une alliée, mais il était triste de savoir qu'elle était en grand danger, déjà car ses... leurs ennemis était bien plus proche d'elle que de lui. Il en palit, l'espace d'un instant.

Il servit une autre bière, puis encore une autre, au deux bourrés du coins. Des habitués somme toutes. Adrian connaissait tout le monde, absolument tout le monde qui venait ici. Mieux vallait avoir des amis que des ennemis au Dark Crow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/09/2011
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Dim 22 Oct - 23:16

En guise de réponse à sa commande, le jeune serveur étira ses lèvres dans un sourire que Jane trouvait angélique. Par mimétisme, les coins de sa bouche s’élevèrent avant de s’abaisser soudainement.
Sous la chemise du chérubin, l’archéologue venait d’apercevoir un dragon. Ou peut-être que c’était un serpent. Elle ne savait pas trop. Une image s’était très vite superposé à la vision du tatouage, celle de l’Ouroboros.

Malheureusement, Jane n’avait vu qu’une partie du tatouage et à cause de la vitesse du mouvement et de la fumée, elle n’était plus sûr de ce qu’elle avait vu. Après tout, même s’il s’agissait bien d’un dragon ou d’un serpent, ce n’était peut-être pas l’Ouroboros. Ils sont utilisés symboliquement depuis la nuit des temps partout dans le monde et cela leur donnaient des significations diverses et variées.

Durant ces quelques instants d’incertitude, son cœur s’était arrêté de battre. Il reprit un rythme normal quand le jeune serveur se mit à préparer sa bière.  Elle reprit une bouffée de tabac pour se redonner de la contenance.

Un grand débat interne commença alors dans son cerveau.  Une partie d’elle l’incitait au recul en mettant l’accent sur la très faible probabilité de tomber comme ça par hasard sur un être née de l’alchimie et sur le fait que ce tatouage pouvait être des tas d’autres choses.

Mais, une partie d’elle, de plus en plus grandissante, repassait en boucle le symbole de l’Ouroboros qu’elle avait étudié tant de fois lors ses recherches. Cette partie d’elle-même était particulièrement tenace et lui montrait sans cesse les cadavres de son père et de son mari en piqûre de rappel.
Elle savait que parmi les aberrations créent par l’alchimie, certains pouvaient paraitre plus humains que certains Hommes.

En y réfléchissant, ce n’était peut-être pas une coïncidence qu’elle trouve un Homonculus juste à l’endroit où elle enquêtait. L’angélique-mais-peut-être-pas-tant-que-ça-serveur était peut être lié en fin de compte.
Jane devait en avoir le cœur net. Elle devait savoir si ce jeune homme était un être humain ou non.

Quand il revint avec sa bière, elle le remercia mais avant de le payer, elle lui demanda :


- « Vous travaillez ici depuis longtemps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Foster
Citoyen de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/11/2016
Race : Homonculus
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Courtiser, plaisanter, pas de boulot fixe.
Age : 25 ans
Age (apparence) : 15 ans (c'est jeune)
Proie(s) : Les Alchimistes...mais je ne veux pas les tuer s'ils sont pacifiques...Mis à part Declan...
Crédit Avatar : Hunter, par LAS-T sur deviantart.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Jeu 26 Oct - 20:41

Adrian s'occupait donc de la bière, sans remarqué que, le regard de la jeune dame avait changé. Il marcha donc, d'un pas gracieux et calme, étant, d'une manière hyperbolique, à cent pour cent son innocence. Il se rapprocha avec la bière remplie jusqu'au bord, étant toujours un brin "charmeur", et posa cette bière sur la table.

-Et voila pour vous madame!

Soudain, la jeune femme lui posa une question. Combien de temps était il ici déjà?

-Cela fait environ six mois et demie, Madame. Pourquoi cette question?

Sa tête à ce moment présent était une tête avec les yeux grand ouvert, et un sourire jusqu'au oreilles. Il était vraiment trop, trop mignon. Fac à lui, les pires bandits se mettaient les mains en forme de coeur, et les plus grands malfrats ne voulait que lui donner un pourboire. L'innocence, en vérité est, ma foi, fort utile pour se faire un peu de pognon.

Adrian avait donc ce sourire, cependant, il remarqua que sa ceinture était lâche. Il la remit, lentement, de peur que quelqu'un remarque ce foutu tatouage, celui qui lui causait des frissons la nuit. Pauvre Adrian, qui ne se doute pas que face à lui, se trouvait une femme qui haissait les Homonculus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/09/2011
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Jeu 9 Nov - 11:55

-Cela fait environ six mois et demi, Madame. Pourquoi cette question?

Répondit le serveur avec un sourire charmeur.

*Oh Seigneur, pensa Jane, on lui donnerait le bon dieu sans confessions*

C’est alors qu’elle remarqua qu’il remonta son pantalon et serra sa ceinture. Geste pourtant banal mais qui conforta la gardienne du Silver Dusk dans le sentiment que quelque chose n’allait pas avec ce tatouage.

Puisqu’il était dans la séduction, Jane décida de rentrer dans son jeu. Prenant sa voix la plus plaisante, elle répondit de façon tout à fait sincère :


-Pardonnez ma franchise, mais vous n’avez rien avoir avec les types qui fréquentent un gourbi pareil. Vous êtes jeunes et vous ne semblez pas être du même milieu social.

Après une courte pause pour laisser le temps à son interlocuteur d’enregistrer les informations, avec un de ses sourires les plus charmeurs, elle conclut par :

-En bref, vous m’intriguez. Quel est votre nom ?

Jane aurait été tentée de le payer en même temps qu’elle posait la question mais au lieu de ça, elle tira une grande bouffée de tabac et en proposa au serveur en lui tendant sa pipe en bois. En effet, si elle lui donnait la monnaie maintenant, il partirait immédiatement s’occuper d’autres clients. Là, elle l’obligeait à discuter avec elle et quoi de mieux qu’un peu d’alcool et de tabac pour détendre les gens. Et quand les gens sont détendus, il lâche toujours plus d’informations.

Plusieurs plans commençaient à se dessiner dans la jolie tête rousse de l’antiquaire.  Elle commençait à réfléchir aux différentes réactions du serveur et comment l’amener là où elle voulait. Elle devra placer ses pions avec prudence. Si ce jeune homme n’est pas ce qu’il parait alors il va lui falloir toute sa concentration et toute la ruse dont elle possède pour arriver à ses fins. Et malheureusement, l’archéologue était  du genre direct, fonceuse plutôt que rusé. Heureusement,  elle était aussi persévérante que patiente et ne manquait pas d’intelligence.

Une grande partie d’échec allait commençait et elle promettait d’être intéressante.


Dernière édition par Jane Mac Fate le Dim 26 Nov - 9:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Foster
Citoyen de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/11/2016
Race : Homonculus
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Courtiser, plaisanter, pas de boulot fixe.
Age : 25 ans
Age (apparence) : 15 ans (c'est jeune)
Proie(s) : Les Alchimistes...mais je ne veux pas les tuer s'ils sont pacifiques...Mis à part Declan...
Crédit Avatar : Hunter, par LAS-T sur deviantart.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Sam 11 Nov - 12:06

Avez vous déjà jouez au échecs? C'est un jeu de stratégie, construit en inde, il y a très longtemps. La légende raconte, que pour la création de ce jeu, le créateur devait recevoir un nombre de grain de riz immense, bien plus que le monde pouvait avoir en plus de sept siècle. Cependant, en tant que narrateur, je sais que l'échec était différent pour Adrian que pour Jane.
Pour Adrian, le but était d'avoir le plus d'argent possible. Pour la jeune demoiselle, c'était simplement de vérifier si le jeune homme était ou non un homonculus.


-Pardonnez ma franchise, mais vous n’avez rien avoir avec les types qui fréquentent un gourbi pareil. Vous êtes jeunes et vous ne semblez pas être du même milieu social. En bref, vous m’intriguez. Quel est votre nom ? dit la jeune dame, en lui tendant une pipe en bois, rempli de tabac.

-Je vous remercie de votre franchise, madame, mais je ne sais pas si j'ai vraiment rien à voir avec eux, c'est un peu comme ma famille voyez vous! Dit il en éclatant d'un rire cristallin, le rire d'un jeune homme n'ayant pas grand chose excepté son rire, mais ce rire lui suffisait. Puis, avec un grand sourire, il déclina la pipe.

-Vous êtes très gentille madame, et aussi très jolie... Dit il en rougissant, faussement, mais ce rouge au joues paraissait trop réel. Je vous remercie, mais je ne fume pas, ça me fait mal à la gorge, vous voyez? Je m'appelle Adrian, Adrian Foster. Et vous Madame?

Il fit semblant de se rappeller de quelque chose, d'un coup d'un seul.

-Oh! Excusez moi si je suis indiscret, ce n'est absolument pas voulu! Le patron dit que c'est un d'mes plus gros problèmes... Dit il, avec un air triste, presque comme si il avait peur d'avoir déçu la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane Mac Fate
Membre de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 03/09/2011
Race : Humain
Classe sociale : Bourgeoisie
Emploi/loisirs : Antiquaire entre autres choses....
Age : 30 ans.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Dim 26 Nov - 12:28

-Je vous remercie de votre franchise, madame, mais je ne sais pas si j'ai vraiment rien à voir avec eux, c'est un peu comme ma famille voyez-vous!

Elle voyait très bien. Elle compatissait même. Il n’y avait qu’un seul sentiment qui te faisait adopter une famille de substitution sans regarder qu’elle bougre la peuplait, c’était la solitude. Et ça, l’antiquaire connaissait très bien.  

C’était comme traverser un désert, sans eau, sans vêtements, sans aide. Chaque pas est un combat où tu trébuches te rattrapant et t’enfonçant dans du sable brûlant sous un soleil qui cuit petit à petit ta peau mis à nue. Chaque seconde dans ce désert dessèche l’être plein de vie que tu es pour en faire une carcasse mobile qui, si elle s’arrête d’avancer, disparaitra dans un oubli total, sans aucune trace d’elle dans ce monde. Alors, lorsque dans le désert tu tombes sur une oasis, tu t’y précipites, tu t’y abreuves et retrouves des forces, t’y accrochant, ne voulant plus en repartir peu importe les créatures immondes qui pourraient l’habiter, tant qu’elles te laissent rester dans cet endroit. Puis, avec le temps, ça devient ton foyer et les créatures deviennent ta famille.

C’était ce qui s'était passé pour elle et les membres du Silver Dusk.  Elle avait conscience que parmi ses membres, tous n’étaient pas des saints. Mais elle naviguait avec eux sur le même bateau depuis tellement longtemps qu’elle ne saurait se défaire de ses liens.  

Elle comprenait donc comment un jeune homme pouvait arriver dans un gourbi comme celui-là et s’y sentir comme chez lui.

Malgré la prudence et la méfiance qu’elle avait envers le serveur, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir des élans de sympathie à son égard. Comme si la solitude établissait une connexion mystique entre eux.  

Coupant le fil de ses émotions, il ajouta :


-Vous êtes très gentille madame, et aussi très jolie... Je vous remercie, mais je ne fume pas, ça me fait mal à la gorge, vous voyez? Je m'appelle Adrian, Adrian Foster. Et vous Madame?

Discrètement, pour reprendre ses esprits, elle secoua légèrement sa tête et mis de côté toute l’empathie qu’elle avait pour lui pour se concentrer sur son objectif. Mais il ne lui rendait pas la tâche facile en piquant un far pendant qu’il lui faisait un compliment. Jane vit un enfant, un grand enfant certes, mais un enfant dans l’expression pure de ses sentiments. Cela déclencha chez elle un instinct maternelle qu’elle avait du mal a refouler.

-Oh! Excusez-moi si je suis indiscret, ce n'est absolument pas voulu! Le patron dit que c'est un d'mes plus gros problèmes...

Apparemment, elle n’avait pas était aussi discrète que ça en secouant la tête. Heureusement, il interpréta son geste pour de la gêne par rapport à ses questions. Il fallait qu’elle se montre vigilante et moins transparente, son trouble avait été remarqué et elle ne pouvait pas se le permettre.

Si, comme elle, il était seul, c’était peut-être parce qu’il était orphelin avec une histoire triste et sordide comme bien des enfants des rues dans Londres ou alors, c’était parce qu’il n’était pas humain et que c’était une créature de laboratoire sans autre famille que son créateur.

Elle prit une grande bouffée de tabac et répondit :


-Si vous avez était indiscret alors moi,  je suis plus qu’indiscrète avec mes questions, je suis intrusive, complètement envahissante, dit-elle en rigolant pour détendre l’atmosphère.

- Rassurez-vous donc, je suis au contraire très heureuse que nous apprenions à nous connaitre, Adrian. Enfin, si vous me permettez de vous appeler ainsi. Appelez-moi donc Jane et enlevez les Madame, ça me rappellera ma jeunesse, ajouta-t-elle avec bonhomie.

*Et mince. * pensa-t-elle. Lui sourire était bien trop facile. Pas d'effort à fournir. Ce n'était pas bon. Dangereux même. Jane était sur une pente glissante, il allait vite falloir stopper sa chute sinon l'atterrissage risquait d'être fatal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Foster
Citoyen de l'Ombre
avatar
Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/11/2016
Race : Homonculus
Classe sociale : Ouvrière
Emploi/loisirs : Courtiser, plaisanter, pas de boulot fixe.
Age : 25 ans
Age (apparence) : 15 ans (c'est jeune)
Proie(s) : Les Alchimistes...mais je ne veux pas les tuer s'ils sont pacifiques...Mis à part Declan...
Crédit Avatar : Hunter, par LAS-T sur deviantart.
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42] Dim 10 Déc - 18:19

Qu'est ce que c'était drôle. Enfin, pas drôle dans le sens marrant, mais dans le sens étrange.
La jeune dame avait l'air... peiné pour lui. Pour Adrian, ce sentiment de... Compassion? N'était absolument pas logique. Pourquoi une jeune dame, belle, et qui avait l'air d'une pas mauvaise famille, aurait envie de donner de la sympathie à un jeune homme tel que lui. Un rebut, un raté,
un corps sans âme, une âme sans vie. Il sentait, dans son dos, la pierre des rois battre, de plus en plus fortement. Cela n'arrivait que quand il sentait une énorme empathie, une empathie si puissante, qu'elle semblait transcender la réalité.


-Si vous avez était indiscret alors moi, je suis plus qu’indiscrète avec mes questions, je suis intrusive, complètement envahissante.Rassurez-vous donc, je suis au contraire très heureuse que nous apprenions à nous connaitre, Adrian. Enfin, si vous me permettez de vous appeler ainsi. Appelez-moi donc Jane et enlevez les Madame, ça me rappellera ma jeunesse! Dit la jeune demoiselle, après un très court instant, qui sembla pourtant une éternité pour le pauvre Homonculus. Un pauvre tic-tac, brûlait dans ses oreilles.

- Très bien, Jane. Je suis ravi que vous appréciez ma compagnie, bien que je ne vois pas en quoi... Dit-il avec un sourire timide et craquant. Il s'en voulait un peu, d'essayer d'extorqué un peu d'argent à la dame, en utilisant son "charme". Pour la première fois depuis qu'il faisait ça, il se sentit coupable. L'innocence coupable. Une sentence magique, et tristement trop souvent véridique. Tic-tac. Le temps s'avance de plus en plus, de mieux en mieux. Tic tac.

Que diriez vous, que j'aille me chercher un verre d'eau, pour que je puisse boire en même temps que vous? Si je ne vous dérange pas, évidemment. Car ce serait la pire chose qui puisse arriver. dit il avec un sourire aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42]

Revenir en haut Aller en bas

Homonculus, humain, ennemies, amies? [Adrian Foster, Jane MacFate] [08/05/42]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Adrian Foster / Lucky Blue Smith» Jane Foster is in the place ! (Again)» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]» mineur humain pour warhammer jdr» Meilleur Rpiste Humain
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ombre de Londres :: La City :: La Tour de Londres :: L'auberge Dark Crow-